samedi 13 avril 2024
Cyclisme
 

PARIS-ROUBAIX - Dossier Cyclisme
< Retour

Présentation :

Créée en 1896 par Théodore Vienne après l'ouverture du nouveau vélodrome de Roubaix, PARIS-ROUBAIX est l'une des plus anciennes courses cyclistes, cette classique flandrienne a lieu tous les ans en mars ou en avril, interrompue seulement par les deux guerres mondiales. Depuis 1966, elle ne part plus de la région parisienne mais de Picardie : de Chantilly de 1966 à 1976 et de Compiègne, depuis 1977, avant de parcourir plus de deux cent cinquante kilomètres vers le nord.

Cette course fait partie des courses dites "classiques" avec Milan-San Remo, GAND-WEVELGEM, le TOUR DES FLANDRES, l'AMSTEL GOLD RACE, la Flèche Wallone et Liège-Bastogne-Liège. Ces sept classiques se déroulent entre le mi-mars et le fin avril débutant par Milan-San Remo et finissant par Liège-Bastogne-Liège.

"Une Classique est une course reconnue par tous pour leur valeur historique et culturelle, la richesse de leur palmarès et les spécificités de leur parcours."

dessinStatue du pavé érigée pour la 100eme édition.

PARIS-ROUBAIX a lieu fin mars ou début d'avril.


La Reine des classiques, surnommée “L’Enfer du Nord”, a fêté ses 100 ans en 1996. L’itinéraire de cette course mène les coureurs de Compiègne à Roubaix sur 257 km dont 51,5 km de pavés répartis en 28 secteurs en 2014, dont une ligne droite de 2,4 kilomètres traversant une forêt, appelée la tranchée d’Arenberg. C'est un secteur mythique appelé la Drève des Boules d'Hénin. Il n'a pas figuré au programme de l'édition 2005 à cause d'un effondrement souterrain. L'édition 2013 marque le retour du 'Pont Gibus', absent depuis 2008. Cette portion pavée de 1600 mètres reliant Wallers à Hélesmes se situe immédiatement après la Trouée d’Arenberg avant les 3700 mètres du secteur pavé d’Hornaing à Wandignies-Hamage. La fin du parcours ne change pas avec le traditionnel secteur d’Orchies jusqu’au vélodrome de Roubaix, lieu habituel de l'arrivée

Anecdote : Bien avant, PARIS-ROUBAIX avait lieu le dimanche de Pâques. C'est un journaliste qui, en 1919 en reconnaissant le parcours, avait subi des bombardements de la Première Guerre Mondiale. De ce fait, il annonce aux coureurs qu'ils vont découvrir l'Enfer du Nord.

La première édition a eu lieu le 19 avril 1896 après l’inauguration du nouveau vélodrome de Roubaix. PARIS-ROUBAIX part depuis 1968 de Compiègne et non plus de Paris et arrive sur le vélodrome de Roubaix où les coureurs effectuent la distance depuis l'entrée jusqu'à la ligne d'arrivée (300 m) plus un tour de piste complet (500 m).
La course, autrefois inscrite au calendrier de la Coupe du Monde puis du Pro-Tour, fait désormais partie du Calendrier mondial UCI. Elle a été élevée au rang de Monument du cyclisme au même titre que Milan-San Remo, le TOUR DES FLANDRES, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie.

Trophée
Le vainqueur reçoit depuis 1977 un vrai pavé d'environ 8 kg originaire d'Orchies où il est choisi chaque année parmi les plus régulier et les moins gris possible. Réalisé à partir de grès ou de granit récupérés sur de vieilles routes régionales, il a été créé à l'initiative de Jean-Claude Vallais, président-fondateur des Amis de PARIS-ROUBAIX.

En plus du pavé, une plaque en honneur de chaque vainqueur de l'Enfer du Nord est installée dans une des douches (devenues célèbres) du Vélodrome. Le vainqueur de 2018, le Slovaque Peter Sagan a récupéré le 88e box.

Le dernier vainqueur français est Frédéric Guesdon, sacré en 1997 (dix fois classé dans les 20 premiers). En 2012, il a pris le départ de la course pour la 17eme et dernière fois, à 42 ans !

 



La 117eme édition a eu lieu le 14 avril 2019 avec 200 coureurs au départ. Cette édition ressemble à celle des années précédentes. Longue de 257,5 kilomètres, elle comporte 29 secteurs pavés, soit 54,5 kilomètres (contre 55 km en 2017). 
 

Depuis 2018, les modifications de parcours concernent surtout la phase d’attaque des pavés, avec notamment le retour du secteur de Saint-Python. Peu après, le peloton découvrira le secteur inédit de Saint-Vaast, d’une longueur de 1500 mètres. Au total, le kilométrage de pavés a diminué de 500 mètres par rapport à 2017, mais l’ordonnancement n’a pas subi de changements dans sa partie décisive. Les secteurs classés cinq étoiles restent la Trouée d’Arenberg (km 162), Mons-en-Pévèle (km 208,5) et le Carrefour de l’Arbre (km 240).

L'édition 2020, reportée au mois d'octobre, a été annulée à cause de la pandémie du coronavirus.

Le 120eme rendez-vous de l'Enfer du Nord s'est tenu le 9 avril 2023 sur une distance totale de 256,6 km dont un total de 54,5 km de pavés avec 29 secteurs à affronter sur les 160 derniers kilomètres dont les niveaux de difficulté varient entre un et cinq étoiles (notamment la Trouée d’Arenberg, Mons-en-Pévèle et le Carrefour de l’Arbre).

La 121eme édition a eu lieu le 7 avril entre Compiègne et Roubaix (au vélodrome) sur une distance de 259,9 km dont 55,7 km de secteurs pavés en 29 secteurs.

Prize money en 2024

Vainqueur : 30 000 euros
2e : 22 000 €
3e : 15 000 €
4e : 7 500 €
5e : 3 200 €
6e : 1 700 €
7e : 1 500 €
8e : 1 300 €
9e : 1 200 €
10e : 1 100 €

PARIS-ROUBAIX féminin

Pour la première fois en 2021, PARIS-ROUBAIX a enfin son édition féminine avec tout le gratin mondial au départ (129 cyclistes). D'une longueur de 116,4 km dont 29,2 km de secteurs pavés, la course débute avec trois boucles autour de la ville de Denain avant d'emprunter le même parcours que les hommes sans toutefois passer par la fameuse Trouée d'Arenberg. Cette première édition a été remportée par la Britannique Lizzie Deignan. La quatrième édition a eu lieu en 2024 sur une distance de 145 km incluant 29,7 km de pavés. Elles ont également effectué une boucle au sud de Denain avant de prendre la direction du vélodrome de Roubaix. Les coureuses ont dû affronter 17 secteurs pavés, y compris les plus difficiles tels que Mons-en-Pévèle et le Carrefour de l’Arbre. À partir de Hornaing, le parcours était le même que celui emprunté par les hommes.

Prize money en 2024

Vainqueur : 20 000 € contre 1 535 € en 2021 ce qui avait fait scandale
2e : 10 000 €
3e : 5 000 €
4e : 3 000 €
5e : 2 000 €
6e : 1 000 €
7e : 800 €
8e : 600 €
9e : 500 €
10e : 300 €


 

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
PARIS-ROUBAIX

dessin
Record de victoires :
- 4 par Roger De Vlaeminck BEL (1972, 1974, 1975 et 1977) et Tom Boonen BEL (2005, 2008, 2009 et 2012).
- 3 par Gaston Rebry BEL (1931, 1934, 1935), Rik Van Looy BEL (1961, 1962, 1965), Eddy Merckx BEL (1968, 1970, 1973), Francesco Moser ITA (1978, 1979, 1980), Johan Musseeuw BEL (1996, 2000, 2002), Fabian Cancellara SUI (2006, 2010, 2013).
Record de victoires par pays : 58 pour la Belgique, 30 pour la France, 12 pour l’Italie, 8 pour les Pays-Bas, 4 pour la Suisse, 2 pour l'Allemagne, l’Australie et l’Irlande, 1 pour le Luxembourg, la Slovaquie et la Suède.

Nota : on dénombre 121 vainqueurs pour 121 éditions car en 1949 le Français André Mahé et l'Italien Serse Coppi ITA furent déclarés ex aequo.

Les 30 victoires françaises : Maurice Garin (1897 et 1898), Albert Champion (1899), Emile Bouhours (1900), Lucien Lesna (1901 et 1902), Hippolyte Aucouturier (1903 et 1904), Louis Trousselier (1905), Henri Cornet (1906), Georges Passerieu (1907), Octave Lapize (1909, 1910 et 1911), Charles Crupelandt (1912 et 1914), Henri Pélissier (1919 et 192), André Leducq (1928), Georges Speicher (1936), Paul Maye (1945), André Mahé (1949), Jean Forestier (1955), Louison Bobet (1956), Bernard Hinault (1981), Marc Madiot (1985 et 1991), Gilbert Duclos-Lassalle (1992 et 1993), Frédéric Guesdon (1997).

Moyenne record de l’épreuve :
- 45,129 km/h en 1964 par Peter Post HOL sur l'ancien parcours entre Doullens et Roubaix
- 44,190 km/h en 2013 par Fabian Cancellara SUI sur le tracé moderne (254,5 km)
- 43,482 km/h en 2012 par Tom Boonen BEL sur le tracé moderne (257,5 km)
- 43,410 km/h en 2008 par Tom Boonen BEL (sur 259,5 km)
- 43,305 km/h en 1996 par Johan Museeuw BEL (sur 262 km)

Onze coureurs ont réussi le doublé TOUR DES FLANDRES/PARIS-ROUBAIX la même année :
Henri Suter SUI en 1923, Romain Gijssels BEL en 1932, Gaston Rebry BEL en 1934, Raymond Impanis BEL en 1954, Alfred  De Bruyne BEL en 1957, Rik Van Looy BEL en 1962, Roger De Vlaeminck BEL en 1977, Peter Van Petegem BEL en 2003 et Tom Boonen BEL en 2005 et 2012, Fabian Cancellara SUI en 2010 et 2013 et Mathieu Van der Poel en 2024.

Sept coureurs ont gagné au moins deux fois le TOUR DES FLANDRES et deux fois Paris Roubaix :
- Tom Boonen BEL (PARIS-ROUBAIX en 2005, 2008, 2009 et 2012, TOUR DES FLANDRES en 2005 et 2006)
- Johan Museeuw BEL (PARIS-ROUBAIX en 1996, 2000 et 2002 ; TOUR DES FLANDRES en 1993, 1995 et 1998)
- Eddy Merckx BEL (PARIS-ROUBAIX en 1968, 1970 et 1973 ; TOUR DES FLANDRES en 1969 et 1975)
- Rik Van Looy BEL (PARIS-ROUBAIX en 1961, 1962 et 1965 ; TOUR DES FLANDRES en 1959 et 1962)
- Fabian Cancellara SUI (PARIS-ROUBAIX en 2006, 2010 et 2013 ; TOUR DES FLANDRES en 2010 et 2013)
- Rik Van Steenbergen BEL (PARIS-ROUBAIX en 1948 et 1952, TOUR DES FLANDRES en 1944 et 1946)
- Mathieu Van der Poel NED (PARIS-ROUBAIX en 2023 et 2024, TOUR DES FLANDRES en 2020, 2022 et 2024).

Record de participations : 17 par le Français Frédéric Guesdon et l'Américain George Hincapie en 2012.

Record de PARIS-ROUBAIX terminés : 16 par le Néerlandais Servais Knaven et le Belge Raymond Impanis dans les années 1950/1960.
 
Vainqueur le plus âgé : le Français Gilbert Duclos-Lassalle à 38 ans et 8 mois en 1993, l'australien Mathew Hayman   à 37 ans et 11 mois en 2016.

 
 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

La requette a échouée : Got error 28 from storage engine
Warning: Unknown: write failed: No space left on device (28) in Unknown on line 0

Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/tmp) in Unknown on line 0