Happy Birthday :
lundi 5 décembre 2022
VTT
 

Elle a désormais tout gagné en VTT cross-country, le titre olympique, du monde, d'Europe et la Coupe de monde. Championne olympique en 2021 devant ses deux compatriotes Sina Frei et Linda Indergand. Championne du monde de marathon en 2016, de cross-country en 2017 et de relais mixte en 2017, 2018 et 2019 (2eme de l'eliminator en 2012 et 2013, du cross en 2018, 2019 et 2022 et du relais mixte en 2014 ; 4eme du marathon en 2017), championne d'Europe de cross-country en 2015, 2016, ...
  Champion du monde de VTT cross country en 2020 et de relais mixte en 2014, 2015, 2016, 2020 et 2021 (2eme en 2012 et 2013, 3eme en 2017 et 2019). Vice-champion d'Europe de relais mixte en 2020. Vice-champion du monde espoirs et vainqueur de la Coupe du monde espoirs en 2014. Vainqueur du Roc d'Azur en 2014, 2016, 2019 et 2022 (2eme en 2021). Champion de France junior en 2009, espoir en 2012 et 2014, senior en 2020. ...
Créé en 1984, le Roc d'Azur est le rendez-vous incontournable en V.T.T. qui rassemble les plus grands vététistes. Il se déroule au mois d'octobre à Fréjus et emprunte les routes du Massif des Maures sur une distance d'environ 60 km entre Ramatuelle et St Tropez. Les plus grands champions ont inscrit leurs noms au palmarès tels Miguel Martinez (1997 et 2004) ou Christoph Sauser (2005 et 2006). La 28e édition a lieu du 5 au 9 octobre 2011 avec plus de 18 000 participants pour 24 épr...
Créé en 1984, le Roc d'Azur est le rendez-vous incontournable en V.T.T. qui rassemble les plus grands vététistes. Il se déroule au mois d'octobre à Fréjus et emprunte les routes du Massif des Maures sur une distance d'environ 60 km entre Ramatuelle et St Tropez. Les plus grands champions ont inscrit leurs noms au palmarès tels Miguel Martinez (1997 et 2004) ou Christoph Sauser (2005 et 2006). La 28e édition a lieu du 5 au 9 octobre 2011 avec plus de 18 000 participants pour 24 épr...
Record de titres en cross-country - chez les hommes : Nico Schurter SUI avec 10 titres, Julien Absalon FRA avec 5 titres. - chez les femmes : Gunn-Rita Dahle NOR et Pauline Ferrand Prévot FRA avec 4 titres chacune. Cinq vététistes, trois hommes et deux femmes, ont réussi le doublé Jeux Olympiques-championnats du monde dans une même année en cross-country : - chez les hommes : les Français Miguel Martinez (2000), Julien Absalon (2004) et le Suisse Nino Schurter (2016). - chez les...
Organisés par l'Union Cycliste Internationale (UCI), ils se déroulent tous les ans depuis 1990 généralement au mois de septembre.   Les disciplines : Cross-Country (XCO) - Descente (DHI) - Four Cross (depuis 2002) - Eliminator (depuis 2012) - Relais mixte par équipes (XCR; depuis 1999 : un homme, une femme élite, un Espoir et un Junior) - Cross-country Short-Track (XCC; depuis 2021 : piste plus courte) - Marathon (depuis 2003). A noter que le cross-country (X-country) est la seule discip...
Organisés par l'Union Cycliste Internationale (UCI), ils se déroulent tous les ans depuis 1990 généralement au mois de septembre.   Les disciplines : Cross-Country (XCO) - Descente (DHI) - Four Cross (depuis 2002) - Eliminator (depuis 2012) - Relais mixte par équipes (XCR; depuis 1999 : un homme, une femme élite, un Espoir et un Junior) - Cross-country Short-Track (XCC; depuis 2021 : piste plus courte) - Marathon (depuis 2003). A noter que le cross-country (X-country) est la seule discip...
Organisés par l'Union Cycliste Internationale (UCI), ils se déroulent tous les ans depuis 1990 généralement au mois de septembre.   Les disciplines : Cross-Country (XCO) - Descente (DHI) - Four Cross (depuis 2002) - Eliminator (depuis 2012) - Relais mixte par équipes (XCR; depuis 1999 : un homme, une femme élite, un Espoir et un Junior) - Cross-country Short-Track (XCC; depuis 2021 : piste plus courte) - Marathon (depuis 2003). A noter que le cross-country (X-country) est la seule discip...
Organisés par l'Union Cycliste Internationale (UCI), ils se déroulent tous les ans depuis 1990 généralement au mois de septembre.   Les disciplines : Cross-Country (XCO) - Descente (DHI) - Four Cross (depuis 2002) - Eliminator (depuis 2012) - Relais mixte par équipes (XCR; depuis 1999 : un homme, une femme élite, un Espoir et un Junior) - Cross-country Short-Track (XCC; depuis 2021 : piste plus courte) - Marathon (depuis 2003). A noter que le cross-country (X-country) est la seule discip...
Organisés par l'Union Cycliste Internationale (UCI), ils se déroulent tous les ans depuis 1990 généralement au mois de septembre.   Les disciplines : Cross-Country (XCO) - Descente (DHI) - Four Cross (depuis 2002) - Eliminator (depuis 2012) - Relais mixte par équipes (XCR; depuis 1999 : un homme, une femme élite, un Espoir et un Junior) - Cross-country Short-Track (XCC; depuis 2021 : piste plus courte) - Marathon (depuis 2003). A noter que le cross-country (X-country) est la seule discip...
CLUB - Raid Lac du Salagou / Saint Guilhem le Désert
Au retour du raid Auvergne, il fallait trouver la prochaine occasion de repartir vite vite vers de nouvelles aventures en groupe, savourer ensemble d'autres chemins, d'autres parcours !! Partir en raid au mois de novembre ... encore un défi à relever, un pari à prendre en mode sanglier, même pas peur ! Michèle que rien n'arrête à part la chaleur, ça tombe bien la période s'y prête, avait une grosse envie d'aller tâter l'arrière pays Héraultais : Ni une, ni deux, ce sera donc direction Lac du Salagou, lové entre Lodève et Clermont l'Hérault, au coeur d'un massif gradiose et vérifier ces explosions de couleurs : Terre rouge, lac bleu / vert, teintes automnales ..., tel est le programme convoité ! Nous partons donc pour trois jours en ce week-end rallongé du 11 novembre, prêts à recevoir pleins de moments collectifs, au sein d'un paysage insolite et majestueux. Tous les préparatifs sont bouclés, l'organisation de l'hébergement au petits oignons avec une belle prise d'initiative de Michèle à forcer le destin hors saison où les pieds à terre se font rares, bref, il fallait provoquer la chance et cela a payé !!! Christophe s'est gentiment porté volontaire pour les traces au combien importantes car l'essentiel n'est pas la destination mais le chemin (de vie, d'expérience collective, et les sentiers bien sûr !), nous y reviendrons plus tard !! Point de ralliement à l'arivée sur site directement à pied d'oeuvre à la base nautique du Lac du Salagou. Notre départ matinal nous permet d'arriver en fin de matinée, pile poil pour se lancer sur les rives de ce lac artificiel sur ces terres rouges friables, modelées par les éléments en ondulations ennivrantes (oui, la couleur lie de vie ... rouge). Briefing avant départ par notre GO ès traces, plan à l'appui : Si c'est pas de l'organisation çà !! Nous sommes tellement heureux de ce démarrage de week-end que nous commençons direct par une TVA en s'écartant de la trace pour partir à la découverte d'une presqu'ile accueillante. Au prix de quelques efforts, après avoir dérangé un couple de galinettes en goguettes que Thomas L. a voulu impressionner par une acrobatie dont il a le secret ... peine perdue il ne recevra que dédain et mépris ! Quelle injustice !!!  Après en avoir pris plein les yeux, à défaut d'en prendre plein les jambes, il faut se préserver pour l'apothéose promise par Christophe pour le lendemain. Nous prenons possession de nos appartements dans un village de chalets / gîtes tout confort, taille XXL : nous serons comme des coqs en pâte !!!  Et hop, c'est l'heure de l'apéro, faut arrêter de déconner, nous entamons les festivités. Repas collectif avec tous les résidants du village de gîtes autour d'une excellente paëlla cuisinée et cuite en direct live dans la salle de banquet, merci à nos hôtes Julie et Romain du Relais du Salagou (nous recommandons !!!!), nous nous sommes ré-ga-lés. Dodo pour être en forme demain, il faut être un peu sérieux, ce qu'est venu chercher Christian F. en nous rejoignant dans notre chalet ... Il a été servi, nous avons été particulièrement sérieux, il a passé sa nuit dans le salon quand le chalet s'est mis à vibrer instantanément que nous tombions dans les bras de Morphée, sérieux il cherchait, sérieux nous n'avons failli !!! Allez, debout, c'est l'heure ! Réveil en fanfare, tout le monde est fébrile au départ d'une journée qui s'annonce sous les meilleurs auspices, c'est un ciel bleu qui nous attend ... Départ au milieu des vignes qui ont pris leurs tenues d'hiver bariolées de jaune, d'orange, de marron et de vert, plantées dans cette terre rouge caractéristique, tout cela au soleil levant qui rajoute une teinte chaude ... fantastique, moment de vie, temps suspendu : Elle est pas belle la vie ? Nous progressons dans un paysage lunaire, NON, pas lunaire, un paysage marsien au milieu de ces rides d'érosion profondes, tourmentées toutes en rondeurs et courbes voluptueuses : Quel plaisir d'ondoyer sur ce terrain de jeu incroyable. Sous un ciel sans nuage, inespéré en cette période de l'année tout est à l'avenant pour que nous profitions à plein de ce site fantastique. Nous abordons maintenant un autre profil à l'approche de Saint Guilhem le Désert, des falaises monumentales, hors norme,  dantesques. Nous les abordons par les crêtes et la vue plongeante sur le chemin qui nous attend a été fatale, je me suis liquéfié en voyant les copains descendre ce chemin de muletiers au bord d'un vide abyssal. Remis de mes émotions, je termine la folle descente. Depuis le chemin du bout du monde en bas de ce monument, nous réalisons l'ampleur de ce relief escarpé. Contraste total en arrivant à Saint Guilhem le Désert, village extrèmement touristique, en complet décalage avec notre parcours sauvage, sans âme qui vive, nous sortons vite de ce sanctuaire consumériste pour le Pont du Diable, autre lieu touristique et incontournable du coin. Là-aussi, il faut partir vite mais pas pour les mêmes raisons : Ne pas laisser l'opportunité à nos férus de baignade l'occasion de trop réfléchir à se jeter à l'eau ... Nous sommes en retard sur le parcours du fait d'une tige de selle récalcitrante et le temps presse pour éviter la nuit (enfin, pas tout à fait ... louper l'apéro avant le repas du soir au ... Pressoir, cela ne s'invente pas !). Le retour se fait comme le matin, soleil couchant rasant, bis repetita d'exploson de couleurs chaudes et chatoyantes, c'est moche !!! QUEL PIED ! Un grand merci Christophe : les traces sont parfaites, tout le groupe est comblé par la diversité des paysages, l'alternance d'efforts soutenus et de temps de contemplation des paysages propices à la récupération : Quel travail de préparation MERCI ! MERCI !!! Nous arrivons au terme d'une journée FANTASTIQUE à la table du Pressoir (nous recommandons très vivement !!) et profitons d'un super moment de convivialité qui clôture ce qui constitue pour moi une des plus belles journées de raid passées au sein du club. Bref c'est avec une belle émotion que j'écris ces lignes. Troisième jour, nous voulons profiter à fond du Lac du Salagou en nous engageant à en faire le tour complet, d'abord par une piste en balcon valorisant cette étendue chaloupée bordée cette topographie ondulante puis en rive au ras de l'eau. Nous découvrons les restes émergeants du village englouti au moment de la mise en eau et qui nous rappelle les sacrifices de quelques uns au profit de nombreux bénéficiaires de cette eau douce devenue rare dans ces contrées. Quelques irréductibles partiront à l'assaut d'une dernière TVA mais patatrac, une trajectoire malheureuse d'un gros cailloux traversant le chemin au passage de Thomas L. aura raison de la mécanique de précision digne d'une horloge suisse : Ouste dérailleur, crac dégats sur les rayons, la jante ... Pierre qui roule grignote VTT à talon d'Achille ... Arrivée aux véhicules, nous nous improvisons Saint Bernard pour aller chercher nos infortunés compagnons à Octon, Thomas L. réduit à la draisienne. Mais le groupe ne se laisse pas abattre, nous les retrouverons une binouze à la main : Tout va bien !! Le retour se fait sans encombre, des images, des souvenirs de temps communs de convivialité et de grand air plein la tête : Nous sommes sur un nuage, pas pressés d'en redescendre ... L'illustration de ce merveilleux week-end du 11 novembre 2022, dans une fenêtre météo improbable : Nous avons profité d'un alignement des planètes à la hauteur du pari engagé, est ICI, çà va vous piquer les yeux ... - VTT LOISIR MONTALBANAIS ...
Découvrer la Région LIMOUSIN.
Vous désirez parcourir la région, vous maintenir en forme ? N'hésitez pas, venez nous voir !! Nous sommes des adeptes des sports de pleine nature dans un climat de convivialité. Au travers ce site, vous aurez un aperçu de notre section et de ses activités.   - Guidon Bellachon ...
Inscriptions et licences 2023
Les inscriptions au club pour la saison 2023 sont ouvertes: Cliquez ici. Vous avez jusqu'au 1 mai maximum pour les renouvellements (15 juin pour les nouveaux inscrits) Les cours reprendendront début mai (en avril si météo favorable) avec comme toujours la possibilité de faire une séance d'essai gratuite. L'achat des licences 2023 est également possible sur l'espace FFC. Tous les règlement sont à faire au club par virement (RIB dans les documents)   - Vélo Club Les Gets ...
partenariat MBF
- Bicyclette Apéro Merguez ...
les soutiens B.A.M
Nos partenaires nous soutiennes financièrement et/ou par des tarifs préférentiels sur le matériel et article exclusivement réservé aux membres B.A.M.   - Bicyclette Apéro Merguez ...
Le vélo, c'est bon pour la santé !
Le vélo : c'est bon pour la santé ! Existe-t-il un moyen plus agréable d'entretenir son corps que de rouler tranquillement à la découverte des paysages ? Pédaler d'un rythme régulier améliore efficacement le fonctionnement du c?ur, des poumons, des muscles. Au fur et à mesure des jours, le geste du pédalage devient plus économique tout en étant plus efficace, ainsi notre organisme résiste mieux à la fatigue. Pour bénéficier de ces bienfaits, conservez une activité régulière, à hauteur d'une à deux sorties à vélo par semaine. Ne roulez pas seul !  Faire du vélo en groupe aide à se motiver et à garder une pratique plus régulière. Notre club cyclotouriste est là pour vous accompagner et vous conseiller : rejoignez-nous ! - VTT DECOUVERTE ...
De bonnes raisons pour s'inscrire au club !
À vélo tout est plus beau  Activité incontournable aujourd'hui, le vélo regroupe tous les avantages d'une activité sportive douce et accessible, et vous offre en plus le plaisir de la découverte, l'évasion et le partage de bons moments entre amis ou en famille. Notre club, affilié à la Fédération française de cyclotourisme, vous accueille pour vous faire découvrir une palette d'activités riche et variée, sans compétition et en toute convivialité ! Plus qu'un sport, la randonnée à vélo est un art de vivre ! Sur les routes et/ou sur les chemins, rejoignez-nous pour découvrir le plaisir de rouler ensemble.   Les bonnes raisons d'adhérer à notre club : intégrer un groupe d'amis à proximité pour éviter l'isolement, bénéficier de conseils pour progresser et se faire plaisir, pouvoir rouler régulièrement sur des parcours adaptés au niveau de chacun, entretenir sa motivation avec des objectifs à atteindre tout en gardant sa liberté de pratique, bénéficier de réductions exclusives chez les partenaires du Club avantages, partager sa passion avec tout le monde et notamment les enfants dans les écoles de cyclotourisme, progresser en participant à diverses formations réservées aux licenciés, bénéficier des tarifs privilégiés dans les 4 500 événements organisés par les clubs cyclotouristes, bénéficier de l'accès aux installations sportives municipales (club house, local?). Rejoignez-nous et bénéficiez de 3 sorties d'essai consécutives pour tester l'ambiance du club ! - VTT DECOUVERTE ...
Assemblée Générale 2022
  Cher(e) licencié(e),           J'ai le plaisir de vous convier à l'Assemblée Générale annuelle de notre association, qui se tiendra à Chevenoz, dans la salle communale (au dessus des garages municipaux) le samedi 5  novembre à 17h30          A l'ordre du jour : Ø  Approbation compte rendu AG 2021, Ø  Le rapport moral du président, Ø  Le rapport d'activité 2022, Ø  Les projets 2023, Ø  Le rapport financier du trésorier, Ø  Palmarès des jeunes aux divers championnats, Ø  Questions diverses,  Ø  Election des membres du conseil d'administration. (2 postes à pouvoir) Procédure et condition de vote : « Est électeur tout membre âgé de 16 ans au moins au jour de l'élection ou parents d'enfant licencié, ayant adhéré à l'association depuis plus de 6 mois et à jour de ses cotisations. » Si vous ne pouvez assister à l'Assemblée, je vous rappelle que le vote par procuration (modèle en annexe) est autorisé, conformément à l'article 13 de nos statuts. Vous pourrez ainsi vous faire représenter par un adhérent de votre choix. (1 pouvoir maxi par membre) « Est éligible toute personne adhérente à l'association. », adulte ou parent d'un mineur licencié « Les membres du CA sont élus au scrutin secret pour 4 ans. »    Merci d'adresser votre candidature par mail avant le 4 novembre 2022 à  vttpaysdegavot@gmail.com L'assemblée Générale est un moment important pour la vie du club et son bon fonctionnement. Votre présence et votre participation seront appréciées.  A l'issue de cette assemblée, un vin d'honneur sera servi.          Sportivement,  Jean RAKOTOANOSY Président du Vtt Pays de Gavot - VTT PAYS DE GAVOT ...
La RandO de nOël
Le VTT Lalbenque organise sa 2ème rando de Noël (VTT, Marche, Course à  pied) pour les vacances de Noël. Ce sera le dimanche 18/12 à  8h30. Cette rando est axée sur le côté festif : Déguisements bienvenus (père Noel, mère Noël...) Les marches de 9, 14 ou 19km vous mèneront sur les beaux chemins autour de Lalbenque, à la gariotte de Nouel, Lac de Bournel, vue sur le château de Cieurac, Château de Pauliac, La caselle de l'Aze. Les même parcours seront utilisés pour un trail nature. Une boucle de VTT de 20km a été tracée pour les kids (La petit lutins) Une boucle de 40km permettra à ceux qui ont un niveau moyen de se défouler (La père noël) Une boucle de 50km est destinée à ceux qui en veulent plus et qui ont les jambes (La père fouettard) Pour finir une trace GPS d'environ 60km sera destinée aux plus techniques d'entre vous. (La Krampus) Elle vous mènera vers le Mont St Cyr pour faire quelques belles descentes. A faire au GPS et avec un seul RAVITO sur ce parcours. 2 traces légèrement différentes : 1 pour muscu  et 1 pour Vttae Cette rando sera suivie  d'une collation : vin chaud, soupe au fromage, cabécou, dessert Tombola  (Saut en parachute, sessions de karting, etc... Inscriptions 10?/adultes. Enfants - 10 ans gratuit. Le père Noël sera là et baladera les enfants en calèche. Pre-Inscriptions SVP sur le site HelloAsso :   - Association VTT LALBENQUE ...
Formulaire 3 essais gratuits
Formulaire permettant à un adulte ou un enfant d'effectuer 3 essais consécutifs gratuits au sein du club. De plus, l'assurance du club vous couvre pour ces trois sorties (sortie forêt, jeux cycliste, etc.). - VTT DECOUVERTE ...
CLUB - Raid Auvergne 2022
Dur dur de trouver une destination tempérée cette année !! En cette énième période de canicule, nous avons projeté de nous rendre en Auvergne (plus précisément chez les arvernes ... à Saint Geniès de Champanelle) à la recherche de fraicheur, d'herbe et d'arbres verts et sortir de cette teinte quasi monochrome "terre brulée". Notre choix s'est porté pour le we du 17 septembre pour aller tater ces contrées où les sports de pleine nature sont rois dans un paysage tourmenté et façonné par dame nature avant d'être investi par l'être humain toujours à la recherche de sommets à occuper ... Nous nous retrouvons nombreux pour cette aventure collective (18 je crois mais à + ou - 2, 3 ...) : La plupart des participants profitera des minibus, d'autres se joindront à nous en véhicule perso pour davantage d'autonomie et/ou pour un we familial en fratrie (et oui, c'est aussi ça le club, de la liberté, de la simplicité au profit du bonheur de tous ...). Trajet sans encombre, nous avons refait le monde, repéré des futures destinations de raid (la Corrèze, Ah, la Corrèze, terre secrète qui nous tend les bras, nous irons pour sûr nous y lover un de ces quatre !!!!). Arrivée en début de soirée, l'accueil fut plutôt très frais, voire saisissant, non pas des responsables de l'hébergement, adorables, mais au sens propre avec un passage de 28°C à ... 14°C : Les tenues chaudes sautent rapidement des sacs pour nous tomber sur le rable ... On n'est pas bien là !!!! Ni une ni deux, les logements sont rapidement investis. L'hôtelier bienveillant nous met à disposition sa salle des fêtes pour le stationnement des vélos et pour notre coin à palabres. Le second fourgon nous rejoint quelques heures plus tard, tout va bien nous sommes au complet avec l'arrivée des deux véhicules persos. Le repas du soir auberge espagnole, heureux de se retrouver tous ensembles dans ce lieu insolite. Après une nuit reposante, oubliée la canicule !, nous sommes fins prêts pour cette première journée en slalomant entre les puy plus ou moins marqués, en cheminant au coeur des hêtraies : Que c'est beau et agréable de rouler sur cet humus souple !! Nous parcourerons sur la journée 50km pour 1300mD+ pour le tarif complet y compris TVA bien senties, notamment en gravissant le Puy des Gouttes / Puy de la Chopine avec une vue imprenable sur le Puy de Dôme et Vulcania : Dur dur, surtout le dernier rempart à gravir mais le pique nique salvateur et la sieste ont bien requinqué les organismes !. Oui, l'Auvergne est une terre de VTT, les sentiers sont magnifiques !! Au détour du parcours, nous décidons de faire une autre TVA non répertoriée sur notre VTT Book, cette fois-ci à pied en gravissant les plus de 300 marches pour atteindre le sommet du Puy Pariou avec une vue à 360° sur la chaine des Puys, dont le Dôme et au loin Clermont Ferrand .... Moment de pur bonheur au milieu de ce panorama grandiose ! Retour au gîte pour un repas chaleureux et joyeux pour fêter comme il se doit l'anniversaire de Jean-Michel (big up Jean-Michel, tu nous as fait un grand plaisir à souhaiter le partager avec nous : MERCI c'était super chouette !!! les bulles sont vite montées à la tête après un premier séjour dans nos coeurs !). Nous resterons au bar pour siroter et honorer le retour de la BLEUE !! Merci Nico M. on en avait perdu le goût après ce long seuvrage, mais ça va, les papiles s'en rappellent dès le passage sur la langue : Elle est bonne !! Tu n'as pas perdu la main pour le dosage !! Nous cautériserons le palais par le passage brutal de la roumaine ... Attention, mollo car il faut remettre le couvert demain !!! Nota, j'ai failli oublier, poisson rouge que je suis : Petite virée à la ferme pour quelques tommes de Saint Nectaire ... Et oui, quand même il faut pas déconner (goût merveilleux, moins de 12? le kg, la vraie vie quoi !!!, si si Céline et Michel ! Mer...veill...eux ....) Réveil pas trop difficile jusqu'à l'ouverture des rideaux pour tater de la meteo : C'est quoi ce duvet blanc ????? Arghhhh, de la gelée blanche !!! Le ton est donné, nous resterons près de la cheminée ... Meuuuu nonnnn, le ciel totalement dégagé nous dévoile le Puy de Dôme dans toute sa splendeur et son éclat au soleil levant : Ca met une patate !!!!! Nous engloutissons le petit déj, pour vite enfourcher nos montures. Le J 2 promet d'être fantastique !!! Nous partons plein sud à l'opposé de la boucle de la veille en longeant les puys de Beaune (mince, pas d'hospice dans ce coin ...), Puy de Mercoeur, direction le lac d'Aydat dont nous parcourerons une bonne partie du périmètre !! C'est à ce stade que les deubbeul iou (oui, oui, pour les anglophones : Les W ...) nous quitteront guidés par Céline, éprouvée par cette nature exigeante. Nous poursuivons le GR30 puis le GR 441 jusqu'au lac de la Cassière pour le ravito du jour (et la sieste, il va sans dire ...), le GR30 que nous retrouverons nous conduit au fameux Puy de la Vache, nous traverserons Beaune le Chaud (je cite car je trouve ce nom rigolo ...). Retour au gîte après une journée sans nuage, super agréable, la tête pleine d'endorphine. Quel beau pays !!! Nous nous sommes régalés, tellement que le trajet du retour nous donnera l'inspiration du prochain raid pour vite remettre le pied à l'étrier pour de nouvelles aventures au long cours : Lac du Salagou tu seras notre prochaine destination !!! En résumé, 2 jours de dépaysement total, aventure collective des plus agréables, des traces magnifiques concoctées par Christophe et reconnues (de jour !!! Bonne blague entre nous ...) par Michèle et Raphaël, MERCI à eux pour tout dont évidemment l'hébergement et le couvert. Pour couronner le tout une belle acrobatie (que dis-je lourde gamelle sans gravité, mais qui fait mal à l'égo ...,) de notre secrétaire général du club avec une chute mémorable sur du plat, à 5 km/h sur une piste ... (désolé Raph, mais je n'ai pas pu taire cet évènement tellement extraordinaire !!!!). A bientôt les amis, quel pied d'être parmi vous !!! Les photos, elles sont toutes là : CLIC - VTT LOISIR MONTALBANAIS ...
La Lalbenquoise Photo de la Marche, du Trail, 110 et 90km
- Association VTT LALBENQUE ...
Chpt de Bretagne Masters 2022 contre la montre
Guy Geffroy champion de Bretagne CLM Masters 8 Didier Le Briere 2ème et vice champion de bretagne CLM Masters 7 Clément Le Gall 30ème en Cadet Paul André 82ème en Cadet  - ROUE D'OR BEGARROISE ...
LA LALBENQUOISE Les photos VTT sont disponibles
- Association VTT LALBENQUE ...
Le Jour J
Retour en cette période de pensée mise en avant par Octobre Rose, et plus largement sur la lutte contre le cancer, combat au quotidien pour un grand nombre de personnes et leurs familles. Sur une initiative portée par Nico M. le 10 septembre dernier, conviant gentiment le club à participer à une rando organisée au profit de l'Association "Les Pieds dans l'Eau". Un grand merci aux participants, adhérents au club, d'avoir partcicipé à cet évènement et au moment de partage à l'issue des randos à pieds ou à VTT ou faute de ne pouvoir le faire à ceux qui ont eu une pensée pour ces jeunes en rémission qui ont lutté et luttent pour conserver leur âme d'enfants et poursuivre leur construction. Le club souhaite porter un accent et un soutien tout particulier pour tous ceux pour qui la lutte a été inégale mais qui se battent pour les destins futurs soient favorables, en altruistes. Le traumatisme est intact et le sera à vie (bien ou mal, le souvenir n'est ni bon ni mauvais, il fait partie de nous, de mon point de vue) mais après le combat, la sidération, l'abattement, l'action se construit, murit, devient forte, inébranlable, moteur apte à dépasser toutes les limites. L'entourage le plus proche, les familles dans les mêmes affres de souffrances font corps, chaine humaine fétant la vie quoiqu'il advienne et, dans un périmètre plus large, toutes les connaissances dont notre club, portent une même voix à l'unisson pour soutenir, porter et aider autant que possible dans les limites de ses moyens ces initiatives qui nous recentrent tous sur la fragilité de la vie et sur les priorités face aux besoins matérialistes futiles d'une société toujours plus individualiste et déhumanisée, à des années lumière des vrais enjeux. Le club portant des valeurs humanistes dans un esprit collectif, valorisant le gout de l'effort pour l'épanouissement et le plaisir de chacun souhaite publier sur ce support vecteur de ce qui retranscrit la vie du club, une belle histoire de résilience. Fasse que cette belle histoire de dépassement de soi, qui n'aurait pas été possible sans un entourage fort, impliqué, soudé, ni sans un dialogue de tous les instants avec une étoile ... porte à chacun son propre écho. Nous sommes hors champ d'activité de notre loisir favori mais chacun se retrouvera dans ce parallèle d'un autre sport de pleine nature que constitue le trail. La préparation, les doutes et, les "à m'ment donné, il faut y aller", dans un mélange de peur de ne pas y arriver, peur de décevoir et terrible excitation d'un aboutissement d'efforts sous les étoiles qui éclairent le chemin ! Nous avons décidé de titrer ce texte dédié à une étoile : Le Jour J ... Récit de l'expérience magique de Nico M. au Grand Raid des Pyrénées, le Tour des Lacs (80km et 5000m de D+), réalisé le 10 août 2022 "ça c'est une belle baignoire" Nico, je te laisse le clavier :  Je ne suis pas prêt ! Je ne suis pas du tout serein ! Impossible de terminer un tour de l'île d'Ouessant alors qu'il n'y a "que" 42kms, j'ai un cuissot qui refuse d'avancer ! J'en ai plus de 80 à faire dans 15 jours ! Tels étaient mes mots quelques jours avant Le Jour J.  Je me dis de toute manière j'y vais et il n'est pas question d'abandonner et de ne pas terminer, mon dossard m'a été offert, je ne recule pas, j'y vais !  Un petit bloc tranquille en vélo route, course avec CAM, vélo route le dimanche avant pour voir si mon corps veut bien suivre, ça a l'air de tenir, bon on verra bien. Je pense que la bière du président y était pour quelque chose, ce n'est que mon avis ! ? A défaut d'aller voir nos chers amis coureurs engagés sur des distances titanesques, une petite randonnée en famille au lac de l'Oule afin de leur donner un aperçu de ce que la montagne peut nous offrir : petits sentiers caillouteux, champignons de toute sorte, la sonorité d'une cascade incessante, la vue d'un lac immense à l'eau magnifique, le calme des sous bois (sauf quand les enfants râlent, et oui ça râle ces bestioles !) Je leur vante les bienfaits de la tarte aux myrtilles du refuge du Bastang, en espérant secrètement qu'on y passe à l'heure d'ouverture le lendemain. J'en ai un souvenir terrible depuis la reco du 14 juillet.    Au loin nous entendons le bruit caractéristique d'encouragements, qui donne des frissons lorsque nous sommes en course, c'est le Tour du Néouvielle qui se déroule, le long de cette superbe descente bardée de racines et de cailloux, cette descente où l'on se sent pousser de ailes, cette descente qui annonce..... une côte casse patte. Après quelque échanges, un petit pique nique au bord du lac, qui, depuis juillet à beaucoup baissé, environ 5m, c'est époustouflant, je ne reconnaissais pas l'endroit où on s'était baigné lors de la reco, retour à la voiture pour aller chercher le fameux pass droit pour le lendemain. Au passage un bel échange avec Remy Jegard et, à y être, un autographe, une discussion opportune avec Benoît GALAND, gagnant du Tour du Neouvielle en 4h10. On y retrouve des connaissances faites lors des courses, on y retrouve Courir à Montech, on y retrouve dans l'ensemble de belles personnes ! Pour ma part j'y retrouve Sophie à qui j'ai porté assistance lors de notre Tour du Neouvielle l'an dernier, on boit une bière, on oublie un peu le stress du lendemain, on est limite euphorique. Trêve de blabla, la pasta party du vendredi soir était sous le signe d'un stress montant que nous devons tous avoir la veille d'une course. Les pâtes ne passent pas comme d'habitude, mais qu'est ce que je fais ici, je n'ai pas l'entraînement requis et minimum, JE NE SUIS PAS DU TOUT PRET! Bref, de retour à l'appartement le rituel des préparatifs commence, où je place les compotes, les sticks de gel, les compeed, les chaussettes de rechange, le truc à manches longues, le machin qui recouvre entièrement les jambes la 2e lampe, les piles, la veste de pluie, les médocs, le couteau, la bande, les bâtons, la couverture de survie, la chevillère, la batterie, le cordon, le téléphone,..... mon sac ne fait que 15 litres, et il manque encore la poche à eau de 2 litres. Et bien tout est rentré, non sans mal.... dodo maintenant, il est plus de 23h00. 3h00, et m...e déjà réveillé !  Je regarde mes affaires je regarde mon T-shirt personnalisé, je me dis : et oui Juju, c'est pour toi que je fais ces courses, c'est pour toi que je me surpasse, c'est pour toi que je repousse mes limites, c'est pour toi que je supporte toutes ces douleurs, c'est pour t'emmener toujours avec moi, pour partager tous ces moments que nous ne passerons plus ensemble, plus jamais. Je sais que tu es là, avec moi pendant ces moments difficiles, on se comprend comme toujours. On se prépare doucement, on fait couler le café, on prend un peu de cake aux myrtilles (de Guchen pour les connaisseurs), on se prépare le chocolat énergétique de chez Christophe de RRunnig, une banane.  On se masse les jambes, quelques huile essentielles, massage de pieds à la NOK Ice (géniale), cette sensation de fraîcheur qui remonte des pieds, on met les chaussettes, les chaussures, les buffs, on vérifie la montre, on ajuste la lampe, on met en place le poche à eau laissée au frigo( et oui du froid toujours du froid pour moi), on s'équipe de son sac style tortue, on ajuste le dossard, on se fait prendre une photo tout propre avant de rejoindre les autres coureurs. 4h15 le téléphone me rappelle qu'il faut y aller, les loulous se lèvent pour me souhaiter bonne course, avoir un bisou, donner un bisou,.... et retourner au lit. Une éteinte qui pour moi veut dire beaucoup, et c'est parti.  Petit trotinnement jusqu'au départ en guise de mise en jambes.  4h30, pas beaucoup de monde, je retrouve Sébastien, Jean Christophe, on reste ensemble, petit selfie, on attend patiemment le départ.  5h00, ça y est le départ est donné, on regarde où on court on se concentre ou on pose les pieds, on est nombreux, très nombreux, il faut que je reste dans la tête de course, il faut tenir le rythme au moins jusqu'au lavoir, je sortirai les bâtons plus tard je sais que je n'en ai pas besoin au début, je fais la course dans la tête, je connais le parcours.  "Au bout de quelques kilomètres et plus de 1500m de dénivelé, la récompense de voir ces paysages" Je me concentre sur mon corps, est ce que j'ai faim, soif, vais trop vite, mes pieds, mes jambes, mon ventre, tout va bien, ouf.  Ça y est le moment de sortir les bâtons est arrivé, les montées se font plus insistantes, on remarque aussi que tous les sacs ne sont pas remplis de la même façon, on voit bien la différence entre un sac tortue et un sac sans le strict nécessaire imposé et obligatoire.  Cette première montée jusqu'au col de portet s'est relativement bien passée, toute en gestion, sans arrêts, direction Les Merlants pour un petit ravito solide et liquide.  La suite du parcours est un régal pour les yeux, les jambes et le moral, le soleil commence à donner de la clarté le lac de l'Oule somptueux vu d'en haut et direction les Bastangs. Dommage on y est bien avant 10h00 au refuge, heure de dégustation de tarte aux myrtilles, quelques personnes sont là, des connaisseurs peut être!  Direction le Col de Bastanet ou je retrouve un Seb un peu déconfit, pour une redescente vers plusieurs lacs dont le lac de Campana avec son point en eau et direction La Mongie au travers de sentiers caillouteux et zigzaguants entre le pins au dessus du lac de Greziolles pour arriver au réservoir des Laquets.  S'ensuit une belle descente relativement technique par endroit, et avec encore une fois mon etat d'esprit de bon samaritain envers Hélène qui est tombée à cause d'un coureur trop pressé. Après un petit accompagnement, Sébastien étant reparti je continue enfin mon chemin.  Ça y est, les pointes reviennent dans le genou doucement puis plus intenses, au bout de 26kms, tout va bien. Je serai tenté de dire " on n'est pas bien là !" Mais je vais m'abstenir, là c'est juste pas le bon moment, je vois Les Serpolets au loin.  Après quelques raideurs montagnardes nous passons enfin de l'autre côté, non sans mal, ils ont oublié de précisé "terrain glissant". Quelques mètres auront été suffisants pour s'en rendre compte, à la première chute sur les fesses j'ai cru perdre 5cm et à la deuxième quelques centaines de mètres plus bas, autant, en plus du genou qui manifestait son mécontentement du traitement personnalisé que je lui imposais.  La descente sur La Mongie était loin d'être une partie de plaisir, l'abandon commençait à faire partie des options limite incontournables.  Arrivé au ravitaillement, la colère commençais à monter doucement mais sûrement: je fais quoi, j'ai mal au genou, pourquoi? En plus les crampons de mes ALTRA neuves qui se décollent, c'est quoi ce b....l. A 160? la paire, c'est un comble ! Allez calme toi mange un bout, boit et tu verras Une belle surprise m'attendais, la visite d'un ami aussi traileur, David, qui ne m'avais rien dit sur sa venue.  Mon premier point de logistique gentiment et patiemment coordonné par Lise et les enfants, avec tout ce que j'avais préparé: côte de b?uf, canard élégant, gratin daup....., non je blague!!!! Chaussures, chaussettes, NOK Ice, et surtout le soutien, sans lequel je n'aurai pas continué la course. Mal au genou, chaussures en vrac, moral mis à mal.  Un grand merci à un des nombreux bénévoles qui à vu ma souffrance et qui m'a dirigé vers les pompiers pour un massage et des anti douleurs. Quelques huiles essentielles pour continuer le soin, quelques tranches de saucisson et des tucs, changement de chaussures, chaussettes, et on y revient.  La suite était beaucoup moins réjouissante, une première partie de descente très roulante et une autre partie remontante pas du tout roulante, je suis rarement passé dans des passages aussi éprouvant, digne d'un Aneto. L'arrivée au Col du Sencours sera méritée avec un accueil de nos chères bénévoles, Danièle et Babeth qui redonnent de suite la patate et le sourire, merci encore. Je n'oublie pas le bénévole du cru, qui sont tous et toutes aussi exceptionnels. Après avoir reboosté Jean Christophe dans la montée je l'ai donc attendu pour faire le Pic du Midi ensemble. Je suis malgré tout reparti sans lui, du temps de réflexion était nécessaire.  Commence donc cette ascencion pour atteindre mon objectif, ma motivation. Emmener Justine, comme je l'ai fait pour les 2 Aneto trail et bien d'autres courses ou randonnées caritatives.  On aurait dit que sa place était toute trouvée, on aurait dit que je devais me diriger vers cet emplacement, au dessus du vide, avec une vue à couper le souffle, une vue sur le lac d'Oncet, elle qui adorait l'eau. On aurait dit que c'était SA place.  David qui redescendai du Pic est revenu avec moi pour immortaliser ce moment qui m'est cher et précieux, me fait fondre en larmes, m'inonde d'émotions.  Le plus dur étant de repartir après ce moment particulier, en effet il vaut mieux se reconcentrer sur la descente, un faux pas est vite arrivé.  En parlant de faux pas cette douleur au genou est revenue de plus belle, vite un autre doliprane pour attaquer le retour vers le ravito du Sencours, retour que j'ai pu faire en courant finalement.  Au ravito, mon T-shirt a attiré des regards, provoqué des discussions, suscité de l'admiration et du courage et c'est dans ces moments particuliers que l'on se rend compte de l'importance de nos actions, que finalement nous ne sommes pas seuls dans ce cas précis, que d'autres oeuvrent aussi pour des causes, pour nos enfants.  Il serait intéressant, au travers de ce que représente le trail, de communiquer sur ces différentes actions. Les différents formats existants permettent des courses de joelette, des courses caritatives, et bien d'autres .... Me voilà donc reparti, requinqué par la purée préparée sur place, le jambon, l'eau pétillante et le sourire de nos bénévoles. Courir à Montech était chanceux d'avoir ses bénévoles attitrées à ce moment de course.  Je récupère quelques places tout au long de la descente, jusqu'à Tournaboup ou je retrouve pour la deuxième fois Lise et les enfants pour ce moment privilégié, qui nous donnerait presque l'impression d'être un pro. Sans ces moments de partage, à mon petit niveau, la motivation serait plus difficile, ces moments de repos, de discussion, de pause tout simplement.  Après un passage rapide au ravito, direction la tente des ostéopathes pour une manipulation, massage et conseils. Un doliprane, des huiles essentielles sur ce satané genou et on repart pour une longue côte régulière et plaisante jusqu'à la cabane d'Aygues Cluses.  J'ai encore réussi à grappiller plusieurs places, à ma grande surprise.  Je me pose quelques minutes le temps de mettre la montre en charge, ranger la casquette, sortir le buff, remettre la lampe frontale en place, manger un bout de saucisson, boire un coup d'eau, échanger avec 2,3 coureurs rencontrés dès la première côte, et repartir.  On arme son mental, car la côte accueillante de la Hourquette, qui permet d'accéder à plusieurs kilomètres de descente, est quand même difficile à appréhender.  Enfin de l'autre côté, on reprend un cachetons et on y va, mon objectif arriver au lac de l'Oule avant la nuit noire, ces paliers me semblaient compliqués avant la nuit: racines, eau, cailloux glissants, mais finalement ça c'est plutôt bien passé, je me serai presque senti à l'aise, à ma place, sautant de cailloux en cailloux avec la nuit qui commençait à s'intensifier.  Depuis le dernier "gros ravito" les coureurs ne couraient quasiment plus, ils étaient en mode marche tranquille, ce qui me permettait de remonter, j'étais bien, vraiment bien comme quoi les courses se suivent mais ne se ressemblent pas.  Quelques gouttes de pluie commencent à tomber, juste au moment de remonter après cette descente, je commence à penser à la dernière descente avant d'arriver au village, celle qui est en terre, avec un pourcentage compliqué ! J'accélère ma cadence pour arriver au plus tôt aux Merlants. Ravito rapide, un peu de NOK, vérification du niveau d'eau, OK, on met le coupe vent, 2 cachets de sportenine et un gel à un coureur, de la NOK à 2 coureuses et on repart de plus belle.  Je repense à Jean Christophe et à notre montée à un rythme soutenu, allez on y va, c'est parti ! Au Col du Portet, pour ceux qui me connaissent j'étais tel une cocotte minute avec ce coupe vent. Vite on debâche, mais pourquoi je l'ai enfilé ce truc insupportable, je n'en met jamais! Et c'est parti pour plus de 12kms de côte inversée, sans pluie, uniquement quelques lueurs de frontales au loin. Allez on les rattrape, ah mince je voulais prévenir Lise que j'étais dans la descente, que ça allait bien. Chose faite, je repars à mon petit rythme, "pardon, je passe à droite! Merci!" "Pardon je passe à gauche, merci!" Et on continue( j'ai quand même réussi à prendre un coup de bâton en travers des jambes, je ne sais pas ce qu'il a fait ce coureur, j'ai pesté) et on en rattrape tout le long et on dépasse, et on s'excuse, et on garde le rythme parce que ça va et ça déroule, et je suis content, je suis bien je pense à Philippe avec qui on a déroulé à moins de 5min/km cet été au même endroit, et on continue sur cette lancée, je me régale, je n'ai même pas l'impression de forcer, c'est Génial ! Ça y est la route, moins de 3kms avant de retrouver ma petite famille qui m'attend patiemment sur le chemin avant le pont qui mène à l'arrivée, l'aboutissement de cette journée de dingue.  Je le vois le virage montant vers le pont, ils m'attendent sur le côté et on y va vers l'arrivée, tous ensemble, c'était ma course, c'était leur course, c'était la course pour Justine.  Enfin on y est, à cette bière tant attendue entre potes ! Il est à peine plus tard que minuit !  Je m'étais fixé 20h de course, 19h au compteur ! Un bel accomplissement pour ma part, à mon niveau, avec mon peu d'entraînement.  Mais l'envie était là, le besoin de terminer était là, Ma motivation était là.  Sans le soutien de ma famille, est ce que le constat serait le même ? Je ne pense pas ! Merci - VTT LOISIR MONTALBANAIS ...
Sommaire règlement et historique

 

Livescore.in TellyBolly Arab Magazine
Find a Result
Résultats des compétitions
Dicostars
Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport ?voir ici
 -  - cedric ravanel - paula radcliffe - fabien barel - cedric ravanel

 

';