Happy Birthday : Vehkonen Pekka - FIN. (Moto) |
samedi 27 mai 2017
Moto
 

©AFP/JEAN-FRANCOIS MONIER

L'Italien Valentino Rossi, 3e du Championnat du monde de MotoGP, est sorti vendredi soir de l'hôpital de Rimini (nord-est de l'Italie) où il avait été admis jeudi après un accident lors d'un entraînement de motocross, rapporte le quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport.

Selon la Gazzetta, le pilote italien a subi des examens de contrôle dans l'après-midi après avoir passé la nuit...

©AFP/JEAN-FRANCOIS MONIER

L'Italien Valentino Rossi, 3e du Championnat du monde de MotoGP, a été blessé dans un accident survenu au cours d'un entraînement de motocross, jeudi, et a été admis dans un hôpital pour des contrôles de routine, a annoncé son équipe Yamaha.

"Il a été transporté dans un hôpital local pour des contrôles. Il souffre d'un léger traumatisme thoraxique et abdominal", précise le communiqué.

...

©AFP/GUILLAUME SOUVANT

L'Espagnol Maverick Vinales s'est imposé en patron dimanche au Mans lors d'un GP de France de MotoGP où le Français Johann Zarco a accroché une épatante deuxième place, son premier podium dans la catégorie reine.

A 22 ans, Vinales assume parfaitement le statut de favori au titre qui lui a été accolé en début de saison avec son arrivée dans l'écurie Yamaha officielle.

L'Italien Valent...

©AFP/JEAN-FRANCOIS MONIER

L'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha) a remporté le Grand Prix de France, cinquième épreuve du Championnat du monde dans la catégorie MotoGP, dimanche au Mans (Sarthe) devant le français Johann Zarco (Yamaha Tech3).

Le nouveau leader du championnat a devancé le Français, qui décroche le premier podium de sa carrière en catégorie reine, et un autre Espagnol, Dani Pedrosa (Honda).

L'Ita...

©AFP/JEAN-FRANCOIS MONIER

L'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha) a signé samedi au Mans (Sarthe) sa 2e pole position en MotoGP, et prendra le départ en tête d'une première ligne 100% Yamaha dimanche lors du GP de France.

Le Catalan, qui sort de deux courses ratées, aura fort à faire car il partira devant les deux favoris du public local, son coéquipier l'Italien Valentino Rossi, et le Français Johann Zarco (Yamaha Te...

©AFP/JEAN-FRANCOIS MONIER

L'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha) a signé le meilleur chrono des qualifications du Grand Prix de France, catégorie MotoGP, samedi au Mans (Sarthe).

Le pilote de 22 ans s'est offert la 2e pole position de sa carrière après celle obtenue au Qatar en ouverture de la saison, avec un chrono de 1 min 31 sec 994/1000e.

Il a devancé de 106/1000e son coéquipier, l'Italien Valentino Rossi, ...

Lire la suite >
  Le plus fameux n°46 de la planète, il est l'un des sportifs les plus célèbres du monde. Surnommé "Il Dottore", il est un pilote légendaire grâce à ses neuf titres mondiaux remportés en depuis 1996 (début au Grand Prix d'Australie en 125cc). Avec ses neuf titres planétaires, il est un des plus grands pilotes de tous les temps (5 729 points marqués dont 4 787 pts en MotoGP/500cc). Champion du monde en 125cc en 1997, en 250cc en 1999, en 500cc en 2001 et en MotoG...
Le meilleur pilote français du moment en vitesse et le seul Français avec deux titres mondiaux. Champion du monde de Moto2 en 2015 et  2016 (2eme en 125cc en 2011). Avec deux titres de champion du monde de suite en Moto2, il est aussi le premier pilote à avoir réussi ce doublé. En 2015, il est devenu le 6eme pilote français devenu champion du monde de vitesse après Jean-Louis Tournadre (250cc en 1982), Christian Sarron (250cc en 1984), Olivier Jacque (250cc en 2000), Arnaud Vincent (125cc en...
Surnommé "Robocop", il est l'un des meilleurs pilotes du moment en MotoGP avec Valentino Rossi, Dani Pedrosa et Marc Marquez. Il détient le record de victoires en Grand Prix pour un pilote espagnol avec 65 victoires. Champion du monde en 250cc en 2006 et 2007 et en MotoGP en 2010, 2012 et 2015 (en marquant 383 points en 2010, il bat le record de points marqués en une saison dans cette catégorie ; 2eme en 2009, 2011 et 2013, 3eme en 2014 et 2016, 4eme en 2008). Pour ses débuts e...
L'un des vétérans du circuit actuel en vitesse. Il a débuté sa carrière au Grand Prix d'Italie en 2001 en 125cc pour courir ensuite en 250cc, de 2003 à 2007, puis, depuis 2008, en MotoGP (11 victoires, 18 poles, 14 meilleurs tours et 76 podiums au total). Champion du monde en 125cc en 2004 (5 victoires, 15 podiums, 3 meilleurs tours et 9 pole-positions dans cette catégorie). Vice-champion du monde en 250cc en 2006 et 2007 (3eme en 2005 ; 4 victoires, 26 podiums, 8 meilleurs tours et 4 po...
Il est l'un des pilotes les plus doués du circuit actuel mais aussi le plus petit par la taille (1m58 pour 52 kg). De 2009 à 2014, il a été le recordman de vitesse absolue en Grand Prix avec 379,228 km/h au volant d'une Honda réalisé sur le circuit de Mugello. Champion du monde en 125cc en 2003 (l'un des plus jeunes champions de l'histoire à 18 ans seulement !), en 250cc en 2004 (également plus jeune champion de l'histoire dans la catégorie) et en 2005, ce qui représente ...
  L'homme fort du moment, en tête du championnat du monde en MotoGP 2017 après cinq courses. Pilote de vitesse très talentueux, il a remporté des victoires dans les trois catégories en Grand Prix. En 2011, pour sa première saison en championnat du monde (à 16 ans !), il a remporté 4 courses en 125cc et terminé 3eme du championnat du monde. Il confirme en 2013 en devenant champion du monde de Moto3 (3eme en 2012 ; 3eme en Moto2 en 2014). Il court en MotoGP depuis 2015 (40 courses disputées...
Il a été le nouveau roi de la moto. Malgré son jeune âge (24 ans en 2017), il fait déjà partie des plus grands pilotes de l'histoire. Cinq fois champion du monde : en 125cc en 2010, en Moto2 en 2012 (2eme en 2011) et en MotoGP en 2013 (dès sa première participation dans la catégorie reine) à seulement 20 ans et 266 jours (ce qui fait de lui le plus jeune champion du monde de l'histoire en MotoGP) puis en 2014 et 2016 (3eme en 2015).  Avec trois titres mondiaux dans la catégorie reine...
  1 Maverick VIÑALES Yamaha 85 pts 2 Dani PEDROSA Honda 68 3 Valentino ROSSI Yamaha 62 4 Marc MARQUEZ Honda 58 5 Johann ZARCO Yamaha 55 6 Andrea DOVIZIOSO Ducati 54 7 Cal CRUTCHLOW Honda 40 8 Jorge LORENZO Ducati 38 9 Jonas FOLGER Yamaha 38 10 Jack MILLER Honda 29 11 Danilo PETRUCCI Ducati 26 12 Scott REDDING Ducati 26 13 Loris BAZ Ducati 19 14 Aleix ESPARGARO ...
Les pilotes avec le plus de victoires en Grand Prix 500 cc/MotoGP depuis 2002   Valentino Rossi (ITA) 88 Giacomo Agostini (ITA) 68 Mike Doohan (AUS) 54 Jorge Lorenzo (ESP) 44 Casey Stoner (AUS) 38 Mike Hailwood (GBR) 37 Eddie Lawson (USA) 31 Marc Marquez (ESP) 30 Dani Pedrosa (ESP) 30 Kevin Schwantz (USA) 25 Wayne Rainey (USA) 24 John Surtees (GBR) 22 Geoff Duke (GBR) 22 Kenny Roberts (USA) 22     250cc/Moto2 depuis 2010   Anton Mang (RFA) 33 Max Bia...
Champion du monde en Moto GP en 2006 sur Honda en soufflant de peu le titre à Valentino Rossi lors de la dernière course à Valence : avec une avance de 8 points, Rossi avait chuté en début de course, laissant Hayden  (3eme) décrocher le titre. Il est ainsi devenu le septième pilote américain (après Kenny Roberts, Freddie Spencer, Eddie Lawson, Wayne Rainey, Kevin Schwantz et Kenny Roberts Jr.) à remporter le titre de champion du monde dans la catégorie reine (3eme en 2005, 6eme en 2008)....
La minute technique d'Eric Offenstadt : Quid quand une MotoGP se met en "wheeling" ?
Après une triste actualité qu’on aurait tous préféré ne jamais vivre, me revoilà pour une nouvelle minute technique. Au programme, ce soir, nous allons décortiquer ce qu’il se passe lorsqu’une MotoGP se met en wheeling. Quel avantage peut tirer une machine surpuissante comme la Ducati ? Cet avantage peut-il être décisif ?   1° Il faut savoir que sans électronique, ces machines qui approchent un rapport poids-puissance de 1,5 cv par kg, seraient en wheeling jusqu'à fond de 4ème, voire de cinquième sur les circuits courts. 2° C'est donc le réglage du wheeling par l'électronique qui détermine l'accélération d'une telle machine jusqu'à environ 300kmh. 3° La puissance moteur ne peut alors commencer à se manifester qu'en fin de ligne droite (là où la Ducati peut déboiter et prendre une dizaine de mètres à ses concurrentes). 4° Enfin à 350kmh, une dizaine de mètres se parcourt en 0,097 secondes. Soit moins d'un dixième de secondes. Ce qui veut dire que même sur un circuit très rapide comprenant deux très grandes lignes droites, il y a moins de deux dixièmes de seconde au tour de gain entre la machine la plus puissante et la moins puissante. 5° C'est à mettre en perspective avec les écarts de pilotages qui peuvent atteindre jusqu'à deux secondes au tour entre coéquipiers, surtout dès que le second pilote titulaire blessé, doit être remplacé au débotté. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
Moto3 : Gabriel Rodrigo forfait en Italie, objectif Catalogne
Forfait au Mans, Gabriel Rodrigo s'est fait opérer de la clavicule droite. L'Argentin manquera le Grand Prix d'Italie, et annonce vouloir faire son retour pour Montmelo (Catalogne). Gabriel Rodrigo n'était pas au départ du dernier Grand Prix de France. Le vendredi, l'Argentin a chuté en FP2 et s'est (à nouveau) fracturé la clavicule droite sur le circuit Bugatti du Mans. Opéré par le désormais célèbre Dr. Mir, il s'est fait retirer son ancien matériel (plaque et vis) pour s'en faire poser de nouveaux. Toujours souffrant, il ne sera pas sur la grille au Mugello. « Dans ces circonstances et avec les risques que cela suppose, nous avons décidé de manquer le Grand Prix d'Italie afin de pouvoir revenir dans la meilleure forme possible pour celui de Catalogne », explique-t-il sur son site internet. Le pilote RBA, dans les points aux États-Unis (13ème) et à Jerez (11ème), a d'ores et déjà donné rendez-vous à ses fans à Montmelo. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook   ...
Nouvelles rassurantes pour Valentino Rossi
Valentino Rossi va mieux. L'Italien, tombé lors d'un entraînement de motocross hier, a passé la nuit à l'hôpital. Voici le dernier communiqué de presse concernant son état de santé. Valentino Rossi, qui souffrait d’un traumatisme thoracique et abdominal mineur, suite à un accident de motocross, va mieux. L’Italien a passé une nuit tranquille à l’hôpital Infermi de Rimini et lors de la visite matinale des médecins, ce dernier confiait ressentir beaucoup moins de douleur au niveau de la poitrine et de l’abdomen comparé à la veille. Cette douleur, résultante de légères lésions hépatiques et rénales, n’ont pas entraîné d’autres complications. Le pilote du team Movistar Yamaha MotoGP, qui poursuivra un traitement médical lors des 12 prochaines heures et durant la journée, se soumettra à quelques tests de routine. Si ces derniers sont positifs, alors l’Italien pourra sortir dans la journée. D'autres mises à jour seront apportées en temps voulu. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
#ItalianGP : Danny Kent de retour en Moto2
Séparé de l'équipe Kiefer Racing, Danny Kent va revenir en Moto2 le temps d'une course. Il sera au départ du prochain Grand Prix d'Italie avec Garage Plus Interwetten. Danny Kent n'en finit plus d'enfiler les combinaisons différentes. Champion du monde Moto3 en 2015 puis 22ème au classement général du mondial Moto2 la saison passée avec Leopard, le Britannique abordait 2017 au sein de la structure Kiefer. Une aventure qui s'est arrêtée à Austin (États-Unis), où il a décidé de ne pas prendre le départ. Il laissait alors son coéquipier Dominique Aegerter, auteur d'un bon début de saison (à chaque fois dans les points), seul dans le box. Au Mans, Kent s'est retrouvé sur la grille de départ du Grand Prix de France en catégorie Moto3. Un retour à la petite cylindrée effectué via l'équipe Red Bull Ajo, qui lui a permis de terminer dixième sur le circuit Bugatti, à 6 secondes du vainqueur. Au Mugello dans quelques jours, le Britannique aura à nouveau l'occasion de se battre avec ses adversaires... mais à nouveau en Moto2 ! En effet, la structure Garage Plus Interwetten – qui fait rouler Thomas Lüthi – fera appel à l'Anglais afin de parer à l'absence de l'Espagnol Iker Lecuona. Ce-dernier s'est blessé à la clavicule en France, emporté dans la chute d'Alex Marquez aux essais. L'enjeu est de taille pour Kent, car un bon résultat prouverait qu'il n'était effectivement pas à l'aise au guidon de la Suter de chez Kiefer. Mais une contre-performance décrédibiliserait son départ prématuré. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook  ...
#ItalianGP : Ducati invite Pirro à participer
Michele Pirro disputera au Mugello son premier Grand Prix de la saison. L'Italien, pilote essayeur pour Ducati, roulera en tant qu'invité au guidon d'une Desmosedici. Il y aura neuf Ducati sur la grille de départ du prochain Grand Prix d'Italie. Pilote d'essai pour le constructeur Ducati, le vainqueur du GP de Valencia 2011 (Moto2) sera wild-card devant son public du Mugello. Il s'agira là de sa première course de la saison, lui qui a pris part à près d'une dizaine de manches en 2016 – avec une septième place à Misano (Saint-Marin) comme meilleur résultat. Depuis ses premiers pas en catégorie MotoGP en 2012, Pirro n'a cessé d'être au départ de son GP d'Italie. Il s'y était notamment qualifié sixième en 2015, mais n'a jamais fait mieux que septième à l'arrivée (2013). L'année dernière, le pilote Ducati était parvenu à rentrer dans le top-10. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
Valentino Rossi (légèrement ?) blessé après une chute en motocross
Valentino Rossi s'est blessé, hier, lors d'une séance de motocross en Italie. Le nonuple champion du monde a passé la nuit à l'hôpital. Communiqué de presse : Valentino Rossi, pilote de l'équipe Movistar Yamaha, a chuté lors d'un entraînement de motocross au Cross Club Cavallara de Mondavio dans la province de Pesaro en Italie. Après des examens à l’hôpital local, il a été confirmé que le nonuple Champion du Monde souffrait d’un traumatisme thoracique et abdominal mineur. Aucune fracture n’a été diagnostiquée à d’autres endroits et aucune pathologie traumatique n’a été trouvée. Un nouveau bulletin médical sera publié vendredi 26 mai à 12h (CET). (Hors-communiqué) Rossi, dont la participation au prochain Grand Prix d'Italie (Mugello) n'est pas remise en cause, a passé la nuit en observation. Certains bruits de couloir parlent de souffrances à d'autres parties du corps – dont l'épaule. D'autres relativisent et se veulent rassurants. Il faudra attendre midi et les prochaines nouvelles officielles pour en savoir plus. Stay tuned !  Rejoignez-nous sur Facebook ...
Passé : où en était Dani Pedrosa après 5 GP ?
Vainqueur d'une ds cinq premières épreuves – celle de Jerez –, Dani Pedrosa est actuellement le n°2 mondial au classement MotoGP 2017. Où en était-il dans le passé à la même période ? Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le début d'année 2017 de Dani Pedrosa n'est pas (et de loin) le meilleur de sa carrière. S'il est effectivement le nouveau numéro un chez Honda, et second au classement général derrière Maverick VIñales, l'Espagnol a déjà fait mieux par le passé. La preuve, s'il en fallait une, qu'aucune saison ne se ressemble fondamentalement. Il n'empêche : avec 3 podiums consécutifs enregistrés depuis Austin, l'officiel Repsol récolte les fruits de sa régularité. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
#FrenchGP : KTM toujours plus haut (!)
Chaque Grand Prix qui passe est une marche de plus vers le haut pour KTM. Petite, mais importante marche. En témoigne celle passée en France, où le constructeur a (encore) battu un record personnel. Les RC16 ne sont pas encore à la lutte pour la victoire, mais elles progressent. Vite, et bien. Au Mans, KTM a accédé pour la toute première fois de son histoire à la Q2... et avec ses deux pilotes (!), puisque Pol Espargaro et Bradley Smith se sont tout deux qualifiés dès les essais libres. Avant de faire une belle perf', avec une 8ème place pour l'Espagnol et une 10ème à mettre au compte du Britannique. Le lendemain, les deux hommes ont établi d'autres records. Pol Espargaro (12ème) comme Bradley Smith (13ème) ont enregistré les meilleurs résultats de leur passage chez les Oranges. Et, avec 7 points marqués à eux deux, ils ont offert à la marque KTM son meilleur week-end en MotoGP. Au classement général, le duo est aux portes du top-20. Le constructeur autrichien est indubitablement sur la pente ascendante. Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
Catalunya, tests, Jorge Lorenzo : « Compétitifs dans tous les secteurs »
Jorge Lorenzo a bouclé les essais de Catalogne en deuxième position, derrière Marc Marquez. L'Espagnol s'attend à être compétitif dans 2 semaines à Montmelo. « Ce test fut très intéressant, confie un Lorenzo parvenu à rouler en 1'43.988 sur le (nouveau) tracé du Catalunya. En deux jours, j’ai bouclé environ 150 tours et accumulé de nombreux kilomètres. Nous avons trouvé quelques solutions qui se sont révélées positives. J’étais également le pilote Ducati le plus rapide de ces essais. Dans l’ensemble, nous sommes compétitifs dans tous les secteurs », estime celui qui n'a terminé qu'à 185 millièmes du champion du monde au n°93.  S'il parvient à poursuivre sur cette voie, l'officiel Ducati pourrait décrocher son second podium, après celui obtenu à Jerez. Mais il reste encore du travail. « Nous perdons encore quelques dixièmes dans le dernier secteur. Nous devrons donc progresser sur ce point en prévision de la course. Au sujet du pneu avant, Michelin a accompli du bon travail en apportant de deux pneus qui corrigent le problème de graining sur le flanc droit. Nous devons encore toutefois trouver une solution pour l’arrière. » Bien que plus loin, en 1'45.196, Andrea Dovizioso n'en tire pas moins du positif de ces tests. « Nous avons bouclé beaucoup de tours durant ces deux jours face à des températures qui devraient se rapprocher de celles que nous aurons en course dans quelques semaines. C’était important, car nous avons toujours souffert ces dernières années. Et il se justifie : Mon meilleur chrono n’était pas rapide, mais notre rythme n’est pas aussi mauvais. Il était également crucial de participer pour se faire une idée de l’usure du pneu avant. Michelin a apporté plusieurs pneus à essayer et nous avons trouvé de bonnes solutions. Le tracé, après la modification de la chicane, n’est pas aussi bien qu’avant, mais il est désormais plus sûr. » Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook Photo © Callo Albanese ...
Catalunya, tests, mercredi : Marquez et Lorenzo sous les 1'44
Montmelo, où se déroulera le Grand Prix de Catalogne en juin prochain, accueille les pilotes Honda, Ducati et Aprilia. L'occasion pour eux de rouler en empruntant la nouvelle chicane, effective depuis la mort de Luis Salom. Voici les chronos de la journée du mercredi.  1. Marc Marquez (Honda) – 1'43.803 2. Jorge Lorenzo (Ducati) – 1'43.988 3. Alvaro Bautista (Ducati) – 1'44.258 4. Cal Crutchlow (Honda) – 1'44.369 5. Dani Pedrosa (Honda) – 1'44.373 6. Hector Barbera (Ducati) – 1'44.469 7. Michele Pirro (Ducati) – 1'44.583 8. Aleix Espargaro (Aprilia) – 1'44.952 9. Andrea Dovizioso (Ducati) – 1'45.196 10. Loris Baz (Ducati) – 1'45.281 11. Esteve Rabat (Honda) – 1'45.946 12. Sam Lowes (Aprilia) – 1'46.298 13. Karel Abraham (Ducati) – 1'47.121 Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
[Vidéo] Nicky Hayden : sa première victoire en MotoGP
Nicky Hayden n'était pas seulement sympathique, chaleureux ou vaillant : c'était aussi un as en piste. L'Américain faisait partie, il y a une dizaine d'années, des cadors de la catégorie reine. Nous l'avons vu chuter, évoluer, puis gagner. Gagner, comme ce jour de juillet 2005, où il triomphait pour la première fois de sa carrière MotoGP. C'était devant les siens, à Laguna Seca, à l'occasion du Grand Prix des États-Unis. Contenu Dorna Sports – La vidéo est accessible en cliquant ici   ...
#FrenchGP'17 : pluie de records
Les records du circuit Bugatti ont presque tous été battus lors du Grand Prix moto de France 2017. Seule la référence absolue de Jorge Lorenzo, établie en 2016, résiste encore et toujours aux tablettes.   En catégorie MotoGP, Maverick Viñales a enregistré, en 1'32.309, un nouveau record du tour en course. Le samedi, il n'est passé qu'à 19 millièmes de la référence absolue réalisée par le désormais ex-pilote officiel Yamaha Jorge Lorenzo en 2016 (1'31.975).  Chez les Moto2 aussi, la hiérarchie a été bouleversée. Aux essais, Thomas Lüthi s'est succédé à lui-même puisque, auteur d'un temps record en 2016, il a à nouveau baissé sa performance cette année (1'36.548). Le dimanche, son record en course a été battu par son rival italien et vainqueur de l'épreuve, Franco Morbidelli (1'36.836).  Enfin, la catégorie Moto3 n'a pas non plus échappé à ce renouveau, ici incarné par un homme : Joan Mir. Pour l'Espagnol, tout s'est passé le dimanche. D'abord au warm-up, où il a établi un nouveau record absolu en 1'42.543. Puis en course, avec un chrono similaire (1'42.485). De quoi donner du fil à retordre aux prochains qui s'y attaqueront, en 2018 ! Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
Dovizioso, Stoner et Lorenzo saluent Nicky Hayden depuis Montmelò
Hier et aujourd’hui, les pilotes Ducati, auxquels se sont ajoutés Michele Pirro et Casey Stoner, qui étaient au Montmelò pour deux journées de tests privés en compagnie de quelques autres pilotes, dont les pilotes Repsol Honda, KTM et Avintia, sont revenus sur le décès de Nicky Hayden. Ce qui est incroyable, c’est l’unanimité qui ressort de ces déclarations ainsi que de celles de l’entièreté du paddock quant au côté sympathique de l’américain. Un homme aimé de tous. Andrea Dovizioso : « J’ai connu Nicky lorsqu'il est arrivé en championnat du monde en 2003 en provenance des USA. C’était un homme ouvert, sympathique et décontracté, toujours amical avec tout le monde et un véritable fan de motos qui a réussi à obtenir de bons résultats. Au cours des nombreuses années qu’il a passé avec Ducati, il a établi un bon rapport avec tout le monde et, même si nous n’avons roulé ensemble dans la même équipe qu’en 2013, c’était un super coéquipier pour moi et j'ai de beaux souvenirs de lui. Le fait est que nous avons tous vraiment aimé Nicky et qu’il nous manquera beaucoup. » Jorge Lorenzo : « C'est une très triste nouvelle. Nous savions que la situation était très compliquée, mais quand cela arrive, ça vous choque tout autant. Je souhaite transmettre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis. Il était aimé par tous les membres du paddock, très joyeux, avec beaucoup d'énergie et de bonnes vibrations. » Casey Stoner : « Je connaissais Nicky même avant qu'il ne soit mon coéquipier et il m'a toujours accordé beaucoup de temps, même lorsque j'étais en 125 et en 250. Il était toujours heureux de discuter et, en tant que coéquipier, il était fantastique. Il n'a jamais vraiment cessé de sourire, même si les choses étaient difficiles pour lui. C'est quelqu'un qui va vraiment nous manquer. Personne n'a rien de mal à dire à propos de lui, il a toujours mis beaucoup d’énergie dans sa carrière et il était très proche de sa famille et cela montre le personnage qu'il était. » Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
Comment je me souviendrai de Nicky Hayden
Alors ça y est, Nicky est parti. Prendre sa tête dans ses mains, souffler un bon coup. En signe de tristesse, de dépit. D'impuissance. J'écris ces mots et je ne sais quoi mettre derrière. Depuis son accident, nous savions que ses chances de survie étaient très faibles. Mais nous y croyions pourtant, malgré tout. Parce que Nicky était un battant. Parce que nous l'aimions. Parce que c'est comme ça. J'avais 6 ans quand Nicky Hayden est arrivé en MotoGP. Ses débuts en championnat du monde coïncidaient avec mes premiers pas dans l'univers de la compétition moto. J'ai grandi en le regardant rouler, évoluer, puis gagner. Je me souviens de sa première victoire à Laguna Seca, en 2005. Encore plus de celles décrochées en 2006, dont une – à Assen – au terme d'un superbe duel face à son compatriote Colin Edwards. Cette fameuse saison 2006 où, déjouant de nombreux pronostics, le carénage frappé du 69 est devenu numéro un mondial. Beaucoup lui ont reproché ce couronnement, parce qu'il n'avait – soi-disant – pas remporté suffisamment de courses (deux dans l'année). Certes, mais il n'en est pas moins monté sur 10 podiums, terminant 14 fois parmi les cinq premiers avec un unique résultat blanc – et non de sa faute, puisqu'il s'était fait accrocher par son jeune coéquipier Dani Pedrosa. À lui tout seul, Nicky avait prouvé (ou plutôt rappelé) une chose : la régularité est l'une des clés pour qui souhaite devenir champion du monde. Je me souviens d'une publication de Moto Journal datant de la même année, qui suivait le Grand Prix des États-Unis. L'introduction des pages sportives titrait : « Hayden fait le break, Rossi casse ». L'image qui l'accompagnait était celle d'un Nicky en larmes, simplement heureux de son triomphe. « C'est juste beau », dirait un certain Pascal Dupraz. Ça m'a marqué. Quelques mois plus tard, même scène à Valencia ; ce talentueux pilote de 25 ans devenait le premier à détrôner Valentino Rossi depuis la fin de l'ère des 500cm3. Récemment, l'Italien a tout dit de son ancien adversaire en une phrase : « Perdre contre quelqu'un que l'on apprécie rend la défaite plus agréable. » C'était cela, le sentiment qu'Hayden dégageait. Celui d'un homme sympathique, souriant, chaleureux. Face à qui perdre n'est finalement pas si terrible, car on sait que l'on perd contre un « bon gars ». Qu'en dire de plus ? Je ne l'ai pas personnellement connu, ni interviewé. D'autres auront des mots plus justes, sans doute plus fins. Ma vision, mes souvenirs, sont ceux d'un enfant, d'un adolescent qui regardait les courses dans son salon, avec son père. Par la suite, j'ai croisé Nicky à plusieurs reprises dans les paddocks. Il me reste de lui une photo prise en 2011 au Mans : le soleil se couchait, il déambulait tranquillement, pantacourt noir et bob Ducati sur la tête. Une attitude simple et cool, qui reflète bien le personnage. Et un sportif accompli. Bref, un champion. Depuis son départ de la catégorie MotoGP, nous n'avons cessé de nous tenir au courant de ce que devenait Nicky Hayden. Quelle joie de le revoir en GP il y a un an, d'abord chez Marc VDS puis avec Repsol Honda, où il disait avoir pris tant de plaisir. Plus grand encore fut le bonheur avec laquelle nous accueillîmes son succès de Sepang en Superbike, un retour à la victoire après une décennie de disette. Ceci n'est pas un article ordinaire, ni un « billet d'humeur », comme on dit dans le jargon. Ce soir, ma plume n'est pas journalistique. Il s'agit simplement d'un texte de partage, celui de la manière dont je me souviendrai de Nicky. Nicky est parti, et c'est dur à encaisser. Il nous confiait, en février dernier, vouloir « devenir le premier pilote de l’histoire à gagner les deux championnats MotoGP et Superbike ». À titre personnel, j'aurais tant voulu que ce soit le cas. Son frère Tommy a trouvé les mots justes : se souvenir lui heureux, donc sur une moto. Alors souvenons-nous. Aurevoir Nicky, et repose en paix. Merci d'avoir accompagné une partie de ma vie, et contribué à mon amour du sport. Je ne t'oublierai jamais. Nous ne t'oublierons jamais. ...
La lettre de Roger Lee à Nicky Hayden : " nous roulerons encore ensemble. Je t'aime. "
Si Tommy Hayden s’était exprimé au nom de sa famille dans le communiqué de presse offiiel, Roger Lee, de son côté, a décidé de le faire via une photo sur son compte instagram. Le cadet des frères Hayden a ainsi publié une lettre à son frère. Touchant, dévastateur, courageux, beau. Nous la reproduisons ici dans son intégralité. « Nicky, mon frère, notre histoire n’était pas censée se terminer comme cela. Tu étais devenu champion du monde pour une raison. Je n'avais jamais rencontré quelqu'un qui voulait autant rouler à moto que toi. Je me rappelle qu’enfants, nous partagions la chambre et que tu étudiais les notes que tu avais prises la course précédente, nous avions 12 ou 13 ans. Je ne pourrai jamais oublier que le lundi après ta victoire en championnat du monde, tu m'avais réveillé pour aller courir. C'est cela qui te différenciait de tous les autres, et qui a fait de toi une légende. Je peux continuer. Tu nous as tous rendus meilleurs, parce que quand tu n’étais pas là, nous nous entrainions à moto ou à vélo afin de réduire l'écart lorsque tu roulerais à nouveau avec nous. Tu m’as poussé au maximum, mais plus important encore je me souviendrai du frère que tu étais. Tu étais une légende de la course et un frère. Tu étais toujours là pour moi, peu importe ce qui se passait. Tu voulais aider, je suis heureux que vous tu aies pu voir le meilleur de moi durant les deux dernières années, à moto mais surtout dans la vie. Je pourrais m’asseoir et me demander pourquoi pendant toute la journée, mais au contraire, je préfère être reconnaissant d’avoir eu un frère comme toi pendant 33 ans. Ne t’inquiète pas, je tiendrai sous contrôle nos nièces, elles n’auront pas de garçon avant d’aller à l’université et j’enseignerai aux neveux ce qu’il faut pour être un champion au cas où ils voudraient emprunter cette voie. Pour moi, cette photo est spéciale parce qu’après un peu de malchance, il semblait que le titre s’était envolé, je t’ai attrapé comme ça et je t’ai dit que c’était toujours ton année et c’est la première chose que tu as faite pour moi quand je t’ai vu sur le podium. Même pendant ces moments incroyablement difficiles, j’ai conservé la foi. Je crois que si Dieu veut te prendre, il le fera malgré tout. Nous roulerons encore ensemble, je t’aime. »   Stay tuned ! ...
Tommy Hayden : « se souvenir de Nicky lorsqu'il était le plus heureux ? sur une moto ! »
Tommy Hayden, le grand frère de Nicky, était au chevet de son frère lorsque le Champion du Monde a dû se retirer pour la dernière fois plongeant de la sorte tous les fans de moto dans une grande et sincère tristesse. Les messages de soutien et les marques d’attention ont énormément touché la famille Hayden et c’est dans un communiqué officiel de Honda Racing que Tommy Gun comme on l’appelle, a voulu remercier toutes ces personnes.     On retiendra cette phrase en particulier : « nous aimerions que tout le monde se souvienne de Nicky lorsqu’il était le plus heureux – sur une moto ». Et c’est évidemment de cette manière que nous nous rappellerons de ce pilote, de ce champion du monde et de ses larmes lorsqu’en 2006, il levait les bras au ciel pour célébrer le sommet de sa carrière : le titre MotoGP. « Au nom de toute la famille Hayden et de Jackie, la fiancée de Nicky, je voudrais remercier tout le monde pour les messages de soutien. Ce fut un grand réconfort pour nous tous de savoir que Nicky avait touché la vie d’autant de gens d'une manière aussi positive. Bien que ce soit évidemment un moment triste, nous aimerions que tout le monde se souvienne de Nicky lorsqu’il était le plus heureux – sur une moto. Il rêvait d'être pilote professionnel et il a non seulement réalisé cela, mais il a également réussi à atteindre le plus haut niveau de son sport en devenant champion du monde. Nous en sommes tellement fiers. Outre ces souvenirs "publics ", nous avons également de nombreux magnifiques souvenirs de Nicky à la maison au Kentucky, au cœur de la famille. Il va nous manquer à tous terriblement. Il est également important pour nous de remercier tout le personnel de l'hôpital pour leur soutien incroyable, ils ont été très gentils. Avec le soutien supplémentaire des autorités dans les prochains jours, nous espérons que Nicky sera bientôt de retour à la maison. » Stay tuned ! Rejoignez-nous sur Facebook ...
Sommaire règlement et historique

 

Livescore.in
Find a Result
Résultats des compétitions
200 miles de Daytona
24 Heures du Mans
8 Heures de Suzuka
AMA Motocross Champions (USA)
AMA Superbike Champions (USA)
AMA Supercross Champions (USA)
Bol d'Or
Championnat du Monde d'Endurance
Championnat du Monde de Courses sur glace
Championnat du Monde de Motocross
Championnat du Monde de Rallyes tout terrain
Championnat du Monde de Trial
Championnat du Monde de Vitesse
Championnat du Monde Speedway
Championnat du Monde Superbike (SBK)
Championnat du Monde Supercross
Championnat du Monde Supersport
Enduropale du Touquet
Grand Prix d'Afrique du Sud
Grand Prix d'Allemagne
Grand Prix d'Aragon
Grand Prix d'Argentine
Grand Prix d'Australie
Grand Prix d'Autriche
Grand Prix d'Espagne
Grand Prix d'Europe
Grand Prix d'Imola
Grand Prix d'Indianapolis
Grand Prix d'Indonésie
Grand Prix d'Italie
Grand Prix d'Ulster Irlande du Nord
Grand Prix de Bad Wurtemberg
Grand Prix de Belgique
Grand Prix de Catalogne (Catalunya)
Grand Prix de Chine
Grand Prix de Finlande
Grand Prix de France
Grand Prix de Grande Bretagne
Grand Prix de Hongrie
Grand Prix de l'Isle of Man
Grand Prix de la RDA
Grand Prix de la République Tchèque
Grand Prix de Madrid
Grand Prix de Malaisie
Grand Prix de San Marin
Grand Prix de Suède
Grand Prix de Suisse
Grand Prix de Turquie
Grand Prix de Valence
Grand Prix de Yougoslavie
Grand Prix des Amériques
Grand Prix des Etats-Unis
Grand Prix des Pays-Bas
Grand Prix du Brésil
Grand Prix du Canada
Grand Prix du Japon
Grand Prix du Pacifique
Grand Prix du Portugal
Grand Prix du Qatar
Grand Prix du Venezuela
Grand Prix FIM
Le Dakar
Motocross B2
Motocross d'Afrique du Sud
Motocross d'Allemagne
Motocross d'Argentine
Motocross d'Autriche
Motocross d'Espagne
Motocross d'Europe
Motocross d'Indonésie
Motocross d'Irlande
Motocross d'Italie
Motocross de Belgique
Motocross de Bulgarie
Motocross de Finlande
Motocross de France
Motocross de Grande Bretagne
Motocross de Grèce
Motocross de Hongrie
Motocross de la RDA
Motocross de la République Tchèque
Motocross de Pologne
Motocross de Russie
Motocross de San Marin
Motocross de Suède
Motocross de Suisse
Motocross de Yougoslavie
Motocross des Nations
Motocross des Pays Bas
Motocross des USA
Motocross du Brésil
Motocross du Canada
Motocross du Japon
Motocross du Luxembourg
Motocross du Portugal
Motocross du Venezuela
Trial des Nations
US Open Supercross
Dicostars
Abe-Norick
Agostini-Giacomo
Ahvala-Tommi
Albertijn-Greg
Aloha-Mika
Alzamora-Emilio
Ambrosini-Dario
Anderson-Hugh
Andersson-Kent
Anscheidt-Hans-Georg
Aoki-Haruchika
Aoyama-Hiroshi
Arcarons-Jordi
Armstrong-Reg
Aro-Samuli
Aubert-Johnny
Auriol-Hubert
Baker-Steve
Baldé-Jean-François
Ballington-Kork
Barbera-Hector
Barros-Alex
Battistini-Jean-Louis
Bautista-Alvaro
Bayle-Jean-Michel
Bayliss-Troy
Beattie-Daryl
Biaggi-Max
Bianchi-Pier Paolo
Biland-Rolf
Bill-Julien
Binder-Brad
Bizouard-Rémi
Bolley-Frédéric
Bonhuil-Bruno
Bou-Toni
Bradl-Stefan
Burgat-Gilles
Burnett-Roger
Béthys-Thierry
Cadalora-Luca
Cairoli-Antonio
Camozzi-Bruno
Capirossi-Loris
Cardus-Carlos
Carmichael-Ricky
Castera-David
Casteu-David
Cecotto-Johnny
Chambon-Stéphane
Chareye-Adrien
Charpentier-Sébastien
Checa-Carlos
Checa-David
Chemarin-Jean-Claude
Chili-Pier-Francesco
Chiodi-Alessio
Cluzel-Jules
Colomer-Marc
Coma-Marc
Coppins-Joshua
Cornu-Jacques
Corser-Troy
Corsi-Simone
Cortese-Sandro
Costes-William
Coudray-Gérard
Cox-Alfie
Criné-Thierry
Criville-Alex
Crump-Jason
Crutchlow-Cal
D'Orgeix-Jehan
Da Costa-Julien
Davies-Chaz
De Angelis-Alex
De Coster-Roger
De Puniet-Randy
De Radigues-Didier
De Vries-Jan
Deletang-Jean-Marc
Delhalle-Anthony
Demaria-Yves
Demeester-Arnaud
Desalle-Clément
Despres-Cyril
Deubel-Max
Di Meglio-Mike
Dietrich-Guillaume
Doohan-Mick
Dovizioso-Andrea
Drobecq-Patrick
Duhamel-Miguel
Duke-Geoff
Dungey-Ryan
Dunlop-Joey
Dussauge-Nicolas
Edmondson-Paul
Edwards-Colin
Ekerold-Jon
Elias-Toni
Emig-Jeff
Enders-Klaus
Eriksson-Anders
Espargaro-Pol
Esquirol-Cyril
Everts-Stefan
Faubel-Hector
Febvre-Romain
Findlay-Jack
Fogarty-Carl
Fontan-Marc
Fontanesi-Chiara
Foret-Fabien
Four-Olivier
Friedrichs-Paul
Frossard-Steven
Fuhrer-Andreas
Fundin-Ove
Gajser-Tim
Gardner-Wayne
Geboers-Eric
Giabbani-Gwen
Gibernau-Sete
Gimbert-Sébastien
Glover-Broc
Goddard-Peter
Godier-Georges
Graham-Leslie
Grasso-Giorgio
Gresini-Fausto
Guintoli-Sylvain
Guthrie-Jimmy
Haas-Werner
Haga-Noriyuki
Hailwood-Mike
Hallman-Torsten
Harada-Tetsuya
Haslam-Ron 'Rocket'
Hauquier-David
Hayden-Nicky
Herlings-Jeffrey
Herrero-Santiago
Hislop-Steve
Hocking-Gary
Iannone-Andrea
Igoa-Patrick
Ivy-Bill
Jacque-Olivier
Jerman-Igor
Jobé-Georges
Johnson-Ricky
Jonsson-Sven-Erik
Kadyrov-Gabdrakhman
Kallio-Mika
Kato-Daijiro
Kent-Danny
Kinigadner-Heinz
Kitagawa-Keiichi
Kocinski-John
Krasnikov-Nikolaï
Laconi-Régis
Lagrive-Matthieu
Laier-Steffi
Lalay-Gilles
Lampkin-Doug
Lancelot-Livia
Lavado-Carlos
Lavieille-Christian
Lawson-Eddie
Lazzarini-Eugenio
Leblanc-Grégory
Lejeune-Eddy
Locatelli-Roberto
Lomas-Bill
Lorenzetti-Enrico
Lorenzo-Jorge
Léon-Christian
Lüthi-Thomas
Magee-Kevin
Magnaldi-Thierry
Malherbe-André
Mamola-Randy
Mang-Anton
Marquez-Alex
Marquez-Marc
Martinez-Jorge
Mas -Carlos
Masbou-Alexis
Maschio-Mickaël
Masetti-Umberto
Mattioli-Jean-Michel
Mauger-Ivan
McGrath-Jeremy
McGuinness-John
Melandri-Marco
Meoni-Fabrizio
Merkel-Fred
Mertens-Stephane
Michaud-Thierry
Michel-Alain
Mikkola-Heikki
Miller-Jack
Mladin-Mat
Moineau-Hervé
Moisseev-Guennady
Monneret-Georges
Monneret-Pierre
Morales-Marc
Morillas-Adrien
Morrison-Brian
Moussé-Jean-Claude
Musquin-Marvin
Mécène-Gilles
Méo-Antoine
Nakano-Shinya
Neveu-Cyril
Nicoll-Kurt
Nielsen-Hans
Nieto-Angel
Nilsson-Bill
Nowland-Warwick
O'Mara-Johnny
Okada-Tadayuki 'Taddy'
Oliver-Eric
Olsen-Ole
Orioli-Edi
Paulin-Gautier
Pedersen-Nicki
Pedrosa-Dani
Petit-Frédéric
Philippaerts-David
Philippe-Vincent
Picco-Franco
Pichon-Mickael
Pileri-Paolo
Plisson-Patrick
Poggiali-Manuel
Polen-Doug
Pons-Patrick
Pons-Sito
Potisek-Timoteï
Pourcel-Christophe
Price-Toby
Puig-Alberto
Puzar-Alex
Quartararo-Fabio
Rabat-Esteve
Raga-Adam
Rahier-Gaston
Rainey-Wayne
Ramon-Steve
Rasmanis-Artis
Raudies-Dirk
Rea-Jonathan
Read-Phil
Redman-James Arthur 'Jim'
Reeves-Tim
Reggiani-Loris
Renet-Pierre-Alexandre
Rickardsson-Tony
Rinaldi-Marco
Riss-Gerd
Robert-Joel
Roberts-Kenny
Roberts-Kenny Jr.
Roche-Raymond
Roczen-Ken
Rodrigues-Helder
Roma-Nani
Roncada-Stéphane
Rossi-Louis
Rossi-Valentino
Roth-Reinhold
Rougerie-Michel
Ruffo-Bruno
Ruggia-Jean-Philippe
Russell-Scott
Rymer-Terry
Saarinen-Jarno
Sainct-Richard
Sakata-Kazuto
Sala-Giovanni
Salminen-Juha
Salom-Luis
Sarron-Christian
Sarron-Dominique
Schwantz-Kevin
Sergis-Kristers
Sheene-Barry
Silvan-Petteri
Simon-Julian
Simoncelli-Marco
Slight-Aaron
Smets-Joël
Smith-Bradley
Smith-Jeffrey
Sofuoglu-Kenan
Spencer-Freddie
Spies-Ben
Stearns-Chuck
Stewart Jr.-James
Stoner-Casey
Strijbos-Dave
Strijbos-Kevin
Sunderland-Sam
Surtees-John
Sykes-Tom
Sébileau-Bertrand
Talmacsi-Gabor
Tarres-Jordi
Taveri-Luigi
Terol-Nicolas
Thorpe-David
Tiainen-Kari
Tixier-Jordi
Tomizawa-Shoya
Tormo-Ricardo
Tortelli-Sébastien
Toseland-James
Tournadre-Jean-Louis
Tragter-Pedro
Ubbiali-Carlo
Ueda-Noboru
Van den Berk-John
Van den Bosch-Thierry
Van der Mark-Michael
Vehkonen-Pekka
Verbrugge-Sven
Vermeulen-Chris
Vesterinen-Yrjo
Vialle-Frédéric
Vieira-Alex
Villa-Walter
Villopoto-Ryan
Vimond-Jackie
Vincent-Arnaud
Viñales-Maverick
Vuillemin-David
Waldmann-Ralf
Webster-Steve
Wigg-Simon
Willemsen-Daniel
Zarco-Johann
Zorn-Franz
Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport ?voir ici
 -  - stefan everts - ***didier jadoul - cedric gugan -

 

';