Happy Birthday : McEwen Robbie - AUS. (Cyclisme) |
lundi 24 juin 2024
Cyclisme
 

Paris-Nice - Dossier Cyclisme
< Retour

Présentation :

Paris-Nice est une course par étapes qui marque l'ouverture de la saison cycliste internationale. Première course par étapes de la saison en Europe, elle fait partie de l'UCI World Tour.
Surnommé la 'Course au Soleil', Paris-Nice se dispute début mars en sept ou huit étapes sur une distance d’environ 1 250 km avec parfois des petits cols à monter tels le Tanneron au-dessus de Cannes, la Croix de Chaubouret vers St. Etienne ou le col d’Eze avant l’arrivée sur la Promenade des Anglais à Nice.
Albert Lejeune, dirigeant du Groupe de presse Patrenotre et propriétaire de deux journaux, Le Petit Journal à Paris et Le Petit Niçois à Nice, a crée en 1933 « Les Six Jours de la Route » avec le but d’établir un lien entre ses deux journaux. Il voudrait faire connaître les charmes de la Côte d’Azur à ses lecteurs à l’aide d’une course cycliste sur route inédite. D’une durée de six jours, en prolongement de la saison hivernale dominée par les traditionnels Six Jours, l’épreuve emprunte la Vallée du Rhône en évitant le massif alpin mais en utilisant le relief accidenté de l’arrière-pays niçois afin d’être un terrain d’entraînement en vue des classiques de printemps. Le leader de la course portait à l'époque un maillot de couleur azur et or pour rappeler le bleu de la Méditerranée et l’or du soleil niçois.
Le départ de la première édition en 6 étapes couvrant 1257 km est donné le 14 mars 1933 à 5h du matin de la Place d'Italie. Elle fut remportée par le Belge Alphonse Schepers.
Non organisée entre 1940 et 1946, la course renaît en 1946 sous le patronage du journal Ce Soir cela seulement pendant une édition.
À la demande du maire de Nice, Jean Medecin, la course est organisée par l’hebdomadaire Route et Piste dont le rédacteur en chef, Jean Leulliot, devient le directeur de course. L’épreuve change de nom pour devenir Paris-Côte d’Azur puis Paris-Nice en 1954 avec l’apparition du journal L’Aurore comme principal partenaire et la présence du maillot blanc de leader. Sous la direction de Jean Leulliot, Paris-Nice perd au fil du temps son statut de course d’entraînement et devient une véritable épreuve. De grands champions ont inscrit leurs noms au palmarès de Paris-Nice tels Jan Janssen , Joop Zoetemelk , Jacques Anquetil , Eddy Merckx , Raymond Poulidor , Louison Bobet , Miguel Indurain , Sean Kelly , Freddy Maertens . Actuellement le leader porte le maillot jaune.

Le 11 mars 2003, lors de la 3eme étape entre La Clayette et Saint-Etienne, le coureur kazakh Andreï Kivilev a fait une lourde chute et est décédé le lendemain. Ce drame a permis de sauver des vie car le port du casque fut ensuite imposé aux coureurs.



De 2000 à 2002, la course a été organisée par le grand coureur français Laurent Fignon . Il l'a revendue à l'ASO (Amaury Sport Organisation), également propriétaire du TOUR DE FRANCE.

Le 82eme Paris-Nice a eu lieu du 3 au 10 mars 2024 avec 8 étapes (plat, moyenne montagne et montagne) pour une distance d'environ 1 200 kilomètres avec un départ des Mureaux et une arrivée sur la Promenade des Anglais.

Les récompenses :
- Maillot Jaune : Classement général au temps
- Maillot Vert : Classement par points
- Maillot Blanc à Pois rouges : Classement du meilleur grimpeur
- Maillot Blanc : Classement du meilleur jeune
- Vainqueur d’étape
- Classement par équipes

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Paris-Nice


Bon à Savoir
- Deux secondes…….c’est le plus petit écart enregistré entre le vainqueur et son dauphin sur Paris-Nice : en 2017 entre Sergio Henao et Alberto Contador .
- Trois secondes…….c’est le deuxième plus petit écart enregistré entre le vainqueur et son dauphin sur Paris-Nice : en 2008 entre Davide Rebellin et Rinaldo Nocentini .
- Quatre secondes ….. c’est le troisième plus petit écart enregistré entre le vainqueur et son dauphin sur Paris-Nice : en 1973 entre Raymond Poulidor et Joop Zoetemelk et en 2016 entre Geraint Thomas et Alberto Contador .
 Les records de Paris-Nice
Treize coureurs se sont imposés plusieurs fois au classement final.
Quatorze Français ont gagné Paris-Nice.

14 nations différentes sont inscrites au palmarès de Paris-Nice.

21 ans, c’est l’âge du plus jeune vainqueur de Paris-Nice (René Vietto en 1935).

9mn39, c’est l’écart le plus important entre le vainqueur et le deuxième du classement général (1939, victoire de Maurice Archambaud devant Frans Bonduel).

1 955 kilomètres, pour l’édition la plus longue (1959).

850 kilomètres pour l’édition la plus courte (1973).

136, c’est le plus grand nombre de coureurs à l’arrivée (2001).

19, c’est le plus petit nombre d’arrivants (1939).

57, c’est le nombre de jours pendant lesquels Eddy Merckx a été leader du classement général.

10, c’est le nombre de coureurs ayant porté le maillot de leader du premier au dernier jour.

6 victoires d’étape au cours de la même édition. C’est le record de Freddy Maertens en 1976.

312 kilomètres, c’est la distance de l’étape la plus longue de Paris-Nice (Paris-Dijon, 1933).

19 kilomètres, c’est la distance de l’étape en ligne la plus courte (Tournon-Valence, 1973).

67, c’est le record d’abandons sur une seule étape (1939).

1 millième de seconde, c’est le pus petit écart enregistré lors d’un prologue de Paris-Nice entre le vainqueur et le deuxième (1991, victoire de Thierry Marie devant Tony Rominger ).

Record de victoires :
7 par Sean Kelly IRL (de 1982 à 1988).

Victoires par pays :
22 pour la France, 14 pour la Belgique, 8 pour l'Irlande, 6 pour l'Allemagne, l'Espagne et les Pays-Bas, 3 pour la Colombie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Suisse, 2 pour l'Australie,  l'Italie, le Kazakhstan et la Slovénie.

Record de victoires d'étapes :
21 par Eddy Merckx BEL.

Record de victoires d'étapes par pays :
198 pour la Belgique.

Les 22 victoires françaises (14 coureurs) : René Vietto (1935), Maurice Archambaud (1936 et 1939), Roger Lapébie (1937), Fermo Camellini (1946), Louison Bobet (1952), Jean-Pierre Munch (1953), Jean Bobet (1955), Jacques Anquetil (1957, 1961, 1963, 1965 et 1966), Jean Graczyk (1959), Raymond Poulidor (1972 et 1973), Michel Laurent (1976), Gilbert Duclos-Lassalle (1980), Jean-François Bernard (1992) et Laurent Jalabert (1995, 1996 et 1997).

 
 
 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

La requette a échouée : Incorrect key file for table '/tmp/#sql_5f1b_9.MYI'; try to repair it