Happy Birthday :
vendredi 19 juillet 2019
Auto
 

500 miles d'Indianapolis - Dossier Auto
< Retour

Présentation :

Indianapolis 500.....The Greatest Spectacle in Racing.....200 tours, 800 kilomètres en trois heures de course.


Une course mythique.
La grande spécialité américaine est la course sur des pistes ovales, illustrée par les fameux 500 Miles d'Indianapolis, l'épreuve automobile créée en 1911, qui attire le plus de spectateurs au monde dans une même enceinte (plus de 400 000 dont 250 000 places assises en tribunes) pendant le dernier week-end de mai, celui du Memorial Day. Elle se dispute sur l'Indianapolis Motor Speedway qui a été créé en 1909 par quatre entrepreneurs de l'Indiana : Carl Ficher, James Allison, Arthur Newby et Frank Wheeler. Le premier vainqueur fut Ray Harroun, sacré en 1911, au volant d'une Marmon 'Wasp'. C'est la plus ancienne épreuve automobile sur piste (nota : le premier GP de France a eu lieu en 1906 mais il a disparu du calendrier en 2008). Indianapolis 500 est l'une des trois courses les plus prestigieuses au monde avec les 24 Heures du Mans et le Grand Prix de Monaco.



L'épreuve est devenue internationale dans les années 1960 avec la participation de l'écurie Lotus qui a révolutionné l'épreuve en imposant pour la première fois une monoplace à moteur arrière.

Trente-trois pilotes, qui se sont qualifiés au cours des deux week-ends précédents (Bump Day et Pole Day), doivent parcourir 200 fois un circuit ovale (deux longues lignes droites et quatre virages plus ou moins relevés) long de 2,5 miles ou 4 km soit au total 805 km. A l'origine, le revêtement était fait de 3,2 millions de briques de construction d'où son surnom 'Brickyard'. Actuellement de bitume, la ligne d'arrivée est toujours couverte de neuf rangées de briques.

L'une des courses les plus rapides au monde, les pilotes peuvent atteindre des vitesses prodigieuses allant jusqu'à 400 km sur la ligne droite (exemple : une tour en course effectuée en 1990 par Emerson Fittipaldi à 363 km/h). La vitesse moyenne est de 370 km/h.

Ils disposent de monoplaces dont le moteur (généralement une Cosworth V8 turbocompressé) d'une cylindrée de 2,65 litres développe plus de 750 ch, malgré une pression de suralimentation limitée par le règlement à 1,7 bar grâce à un carburant à base d'alcool (du méthanol). Le circuit d'Indianapolis présente l'originalité d'être resté le même (au revêtement près, il s'agissait de briques à l'origine) depuis sa première édition.

Lors d'un arrêt aux stands, les équipes n'ont besoin en moyenne que de huit secondes pour changer les quatre pneus et remplir le réservoir avec 70 litres de carburant E85. Chaque instant compte puisqu'un retard d'un seul dixième correspond en moyenne à une perte de cinq places sur la piste !


Le trophée remis au vainqueur est le Borg-Warner Trophy, du nom d'un fournisseur de l'industrie automobile américaine, a été créé en 1936. Elle a une hauteur de 1m72 et pèse 68 kilos ! Affichant un homme nu tenant un drapeau à damier sur son couvercle, elle est ornée du nom et du portrait de chaque vainqueur (plus sa moyenne horaire). La Coupe originale reste au musée du circuit. Le vainqueur reçoit une réplique de 46 cm (le 'Baby Borg') ainsi qu'une bague de diamant plus un chèque de 2 millions d'euros ou plus selon le nombre de tours passés en tête de la course. Le pilote, portant une coruonne de fleurs, célèbre sa victoire en buvant une bouteille de lait, une tradition qui remonte à 1936 et la victoire de Louis Meyer , qui avait bu un verre de lait. Il gagne aussi la voiture !

La plus grosse récompense jamais remise à un vainqueur a atteint la somme de 3 048 005 $ (environ 2 236 000 €) après la victoire du pilote brésilien Helio Castroneves en 2009.

Qualifications ('Fast Nine Shootout')

En Indy 500, elles ne se jouent pas au chrono sur un tour mais à la meilleure moyenne sur quatre boucles (environ 370 km/h). Elles se déroulent sur deux jours et quatre tours lancés (seul en piste et dans un ordre tiré au sort en séance publique). Pour le classement, on retient la moyenne. C'est donc la vitesse qui compte, pas le chrono (moins de 40 secondes pour 4 km). Le vainqueur reçoit une prime de 1 000 $.

A noter que chaque ligne de départ est composée de trois voitures.

Rookie Orientation Program

Pour participer en tant que débutant (rookie), le pilote doit disputer la course une première fois en séance d'essais : c'est à dire réaliser dix tours entre 330 et 338 km/h de moyenne puis quinze tours au-delà des 346 km/h.

 


Tradition : la coutume (excepté entre 1947 et 1955) veut que le vainqueur boit une bouteille de lait après avoir franchi la ligne d'arrivée. Cela vient de la victoire de Louis Meyer (triple vainqueur d'Indianapolis) qui était photographié en 1936 lors de son deuxième succès en sirotant du lait.


Plusieurs pilotes français ont pris le départ dont Jules Goux et René Thomas, vainqueurs respectivement en 1913 sur Peugeot et en 1914 sur Delage, Philippe Gache en 1992, Stephan Grégoire entre 1993 et 2006, Nicolas Minassian en 2001, Laurent Redon en 2002, Sébastien Bourdais en 2005, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2018 et 2019, Nelson Philippe en 2009, Simon Pagenaud en 2012, 2013, 2014, 2015, 2018 et 2019 (auteur de la pole), Jean Alesi en 2012 et Tristan Vautier en 2013 et 2015. Avec notamment trois pilotes français sur la grille de départ en 2012, la France signait un exploit inédit depuis cent ans.

Indianapolis 500 a célébré ses cent ans en 2011. La course a été annulée en 1917 et 1918 puis de 1942 à 1945 à cause des deux guerres mondiales.

La 103eme édition s'est déroulée le dimanche 26 mai 2019 avec la fantastique victoire du Français Simon Pagenaud .

Bon à Savoir :
Les vainqueurs français
: Jules Goux sur Peugeot en 1913 ; René Thomas sur Delage en 1914 ; Gaston Chevrolet (franco-américain) sur Monroe en 1920, Simon Pagenaud sur Penske en 2019.
Meilleur classement français : Sébastien Bourdais terminant 8eme en 2014.
Record de participations pour un pilote français : 7 par Stéphan Grégoire entre 1993 et 2006.

Vainqueur d'Indianapolis 500, le championnat du monde de F1 et des 24 Heures du Mans :
Graham Hill (Indianapolis en 1966 ; championnat du monde F1 1962 et 1968 ; Le Mans en 1972)

Vainqueur d'Indianapolis 500 et le championnat du monde de F1 :
Jim Clark (Indianapolis en 1965 ; F1 en 1963 et 1965)
Graham Hill (Indianapolis en 1966 ; F1 en 1962 et 1968)
Mario Andretti (Indianapolis en 1969 ; F1 en 1978)
Emerson Fittipaldi (Indianapolis en 1989 et 1993 ; F1 en 1972 et 1974)
Jacques Villeneuve (Indianapolis en 1995 ; F1 en 1997)

Vainqueur d'Indianapolis 500 et des 24 Heures du Mans :
A.J. Foyt (Indianapolis en 1961, 1964, 1967, 1977 ; Le Mans en 1967)
Graham Hill (Indianapolis en 1966 ; Le Mans en 1972)

Vainqueur d'Indianapolis 500 et des 24 Heures de Daytona :
A.J. Foyt (Indianapolis en 1961, 1964, 1967, 1977 ; Daytona en 1983, 1985)
Al Unser, Sr. (Indianapolis en 1970, 1971, 1978, 1987; Daytona en 1985)
Mark Donohue (Indianapolis en 1972 ; Daytona en 1969)
Bobby Rahal (Indianapolis en 1986 ; Daytona en 1981)
Arie Luyendyk (Indianapolis en 1990, 1997 ; Daytona en 1998)
Al Unser, Jr. (Indianapolis en 1992, 1994 ; Daytona en 1986, 1987)
Juan Pablo Montoya (Indianapolis en 2000, 2015 ; Daytona en 2007, 2008)
Dan Wheldon (Indianapolis en 2005 et 2011 ; Daytona en 2006)
Scott Dixon (Indianapolis en 2008 ; Daytona en 2006)
Buddy Rice (Indianapolis en 2004 ; Daytona en 2009)
Dario Franchitti (Indianapolis en 2007, 2010 et 2012 ; Daytona en 2008)

Vainqueur d'Indianapolis 500 et du Grand Prix de Monaco :
Graham Hill (Indianapolis en 1966 ; Monaco en 1963, 1964, 1965, 1968, 1969)
Juan Pablo Montoya (Indianapolis en 2000, 2015 ; Monaco en 2003)

Vainqueur d'Indianapolis 500 et des 12 Heures de Sebring :
Mario Andretti (Indianapolis en 1969 ; Sebring en 1967, 1970, 1972)
A.J. Foyt (Indianapolis en 1961, 1964, 1967, 1977 ; Sebring en 1985)
Bobby Rahal (Indianapolis en 1986 ; Sebring en 1987)
Arie Luyendyk (Indianapolis en 1990, 1997 ; Sebring en 1989)

Vainqueur d'Indianapolis 500 et de Daytona 500 :
Mario Andretti (Indianapolis en 1969 ; Daytona en 1967)
A.J. Foyt (Indianapolis en 1961, 1964, 1967, 1977 ; Daytona en 1972)

Vainqueur d'Indianapolis 500, du championnat du monde de F1 et de Daytona 500 :
Mario Andretti (Indianapolis en 1969 ; F1 en 1978 ; Daytona en 1967)

Vainqueur d'Indianapolis 500, des 24 Heures du Mans et de Daytona 500 :
A.J. Foyt (Indianapolis en 1961, 1964, 1967, 1977 ; Le Mans en 1967 ; Daytona en 1972)

Le Colombien Juan Pablo Montoya est le seul pilote à avoir remporté le GP de Monaco en F1, les 500 Miles d’Indianapolis, les 24 Heures de Daytona, le titre Champ Car en monoplace aux États-Unis et deux courses de Nascar.

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
500 miles d'Indianapolis

 Les records d’Indianapolis
 dessin Plus de victoires : 4 A. J. Foyt Jr (1961, 64, 67, 77), Al Unser (1970,71, 78 et 87), Rick Mears (1979, 84, 88, 91)

Record de vitesse : 385,052 km/h (239,260 mph) réalisé lors des qualifications en 1996 par le pilote néerlandais Arie Luyendyk , double vainqueur de l'épreuve.

Plus de victoires pour une équipe : 17 par Penske Racing entre 1972 et 2019 (19 poles entre 1977 et 2019).

Plus de victoires pour une écurie :  châssis - Dallara (18 fois entre 1998 et 2018) ; moteur - Offenhauser (27 fois entre 1935 et 1976)

Peugeot a remporté trois fois les 500 Miles d'Indianapolis : en 1913 avec Jules Goux (également ingénieur de la marque française), en 1916 avec l'Italo-Anglais Dario Resta et en 1919 avec l'Américain Howdy Wilcox.

Sept pilotes avec trois victoires : Helio Castroneves (2001, 2002 et 2009), Louis Meyer (1928, 1933, 1936), Mauri Rose (1941, 1947, 1948), Johnny Rutherford (1974, 1976, 1980), Wilbur Shaw (1937, 1939, 1940), Bobby Unser (1969, 1975, 1981), Dario Franchitti (2007, 2010, 2012) ; sept pilotes avec deux victoires.

Plus de victoires consécutives : 2 Wilbur Shaw (1939, 40), Mauri Rose (1947, 48), Bill Vukovitch (1953, 54), Al Unser Jr (1970, 71), Helio Castroneves (2001, 02)

Plus de temps entre 2 victoires : 17 ans pour Al Unser (1970-1987)

Changement de leader : 68 fois en 2013

Plus jeune vainqueur: Troy Ruttman à 22 ans et 80 j en 1952

Vainqueur le plus âgé : Al Unser à 47 ans et 360 j en 1987

Plus grand nombre de victoires avec pole position : 3 Ricky Mears (1979, 1988, 1991)

Neuf pilotes ont remporté la course dès leur première participation : Ray Harroun (1911), Jules Goux (1913), René Thomas (1914), Frank Lockhart (1926), George Souders (1927), Graham Hill (1966), Juan Pablo Montoya (2000), Helio Castroneves (2001) et Alexander Rossi (2016).
Victoire avec le plus grand écart : 13mn08s40 sec Jules Goux en 1913 (2eme Spencer Wishart)
Victoire avec le plus petit écart  : 0,0295s Dario Franchitti en 2012 (2eme Scott Dixon )

Vitesse moyenne la plus rapide : 187,433 m/ph (301,644 km/h) par Tony Kanaan en 2013

Vitesse moyenne la plus lente : 74,602 m/ph en 1911 par Ray Harroun

Meilleur tour en course : 236,103 m/ph (379.971 km/h) par Eddie Cheever en 1996

Record des pole-positions est détenu par Rick Mears avec 6 poles (1979, 1982, 1986, 1988, 1989 et 1991) suivis par Rex Mays, A.J. Foyt et Hélio Castroneves avec 4 poles chacun.

Plus de départs : 35 A. J. Foyt dont d’affilée entre 1958 et 1992

Moins de participants : 21 en 1916

Plus de participants  : 42 en 1933

Plus de tours effectués : 644 Al Unser

Plus de tours/miles en carrière : 9 404 tours et 12 272,5 miles par A.J. Foyt

Plus de fois en tête : 13 éditions A.J. Foyt

Plus d'écart entre la première et la deuxième victoire : 15 ans pour Juan Pablo Montoya (2000 et 2015)


Record de victoires par nation
- 75 Etats-Unis
- 8 Grande Bretagne
- 7 Brésil
- 4 France
- 2 Colombie et Pays-Bas
- 1 Australie, Italie, Canada, Japon, Suède et Nouvelle Zélande
  Arrivées Meilleure arrivée en 5 éditions : Harry Hartz (2eme, 2eme, 4eme, 4eme, 2eme entre 1922 et 1926)

Meilleure arrivée en 4 éditions : Bill Holland (2eme, 2eme, 1er, 2eme entre 1947 et 1950)


   

Indianapolis 500 et les femmes


La première était Janeth Guthrie en 1977. Parmi les autres : Lyn St. James (9 départs), Sarah Fisher (9 départs), Danica Patrick (7 départs), Milka Duno (4 départs), Simona de Silvestro et Ana Beatriz di Figueiredo (3 départs chacune), Pippa Mann (4 départs; 18eme en 2016), Katherine Legge (2 départs), Simona de Silvestre (1 départ), Ana Beatriz (1 départ). La star américaine Danica Patrick a terminé 3eme en 2009 et 4eme en 2005 (8 départs).

 

 


  Plus de départs


 
 

 

 

 

Départs

 

 A.J. Foyt Jr.

 

35

 

  Mario Andretti

 

29

 

 Al Unser

 

27

 

 Gordon Johncock

 

24

 

  Johnny Rutherford

 

24

 

 George Snider

 

22

 

 Gary Bettenhausen

 

21

 

  Bobby Unser

 

19

 

 Roger McCluskey

 

18

 

 Lloyd Ruby

 

18

 

 Tom Sneva

 

18

 

 Pancho Carter

 

17

 

  Arie Luyendyk

 

17

 

 Dick Simon

 

17

 

 Cliff Bergere

 

16

 

 Al Unser Jr.

 

16

 

 Chet Miller

 

16

 

 Mauri Rose

 

16

 

 Roberto Guerrero

 

15

 

 Ralph Hepburn

 

15

 

 Jim McElreath

 

15

 

  Rick Mears

 

15

 

 Mike Mosley

 

15

 

 Russ Snowberger

 

15

 

 Rodger Ward

 

15

 

  Michael Andretti

 

15

 

 Scott Brayton

 

14

 

 George Connor

 

14

 

  Jim Rathmann

 

14

 

 Paul Russo

 

14

 

 Tony Bettenhausen Sr.

 

14

 

  Raul Boesel

 

13

 

 Wally Dallenbach

 

13

 

 Tony Gulotta

 

13

 

  Sam Hanks

 

13

 

 Eddie Johnson

 

13

 

  Eddie Cheever Jr.

 

13

 

  Bobby Rahal

 

13

 

  Wilbur Shaw

 

13

 

 Johnny Boyd

 

12

 

 Frank Brisko

 

12

 

 Kevin Cogan

 

12

 

 Billy Vukovich II

 

12

 

 Deacon Litz

 

12

 

 Rex Mays

 

12

 

 Lou Meyer

 

12

 

 Johnny Parsons

 

12

 

  Troy Ruttman

 

12

 

 Babe Stapp

 

12

 

 Danny Sullivan

 

12

 

 Fred Agabashian

 

11

 

 Tony Bettenhausen

 

11

 

 Shorty Cantlon

 

11

 

 Duane Carter

 

11

 

  Emerson Fittipaldi

 

11

 

 Scott Goodyear

 

11

 

 Steve Krisiloff

 

11

 

 Buddy Lazier

 

11

 

 Al Miller

 

11

 

 Danny Ongais

 

11

 

 Bob Veith

 

11

 

 Howdy Wilcox

 

11

 

 Geoff Brabham

 

10

 

 Ralph DePalma

 

10

 

 Jerry Grant

 

10

 

 Gene Hartley

 

10

 

 Ted Horn

 

10

 

 Jim Hurtubise

 

10

 

 Harry McQuinn

 

10

 

 Ralph Mulford

 

10

 

 Duke Nalon

 

10

 

  Johnnie Parsons

 

10

 

 Bud Tingelstad

 

10

 

Les pole-men (tous américains sauf mention). Le vainqueur reçoit 100 000 $

Recordman : 6 par Rick Mears entre 1979 et 1991
1911 - Lewis Strang
1912 - Gil Anderson
1913 - Caleb Bragg
1914 - Jean Chassagne FRA
1915 - Howdy Wilcox, 98,80 mph (159,00 km/h)
1916 - Johnny Aitken, 96,69 mph (155,61 km/h)
1917 et 1918 - Course annulée
1919 - René Thomas FRA,104,78 mph (168,63 km/h)
1920 - Ralph DePalma, 99,15 mph (159,57 km/h)
1921 - Ralph DePalma, 100,75 mph (162,14 km/h)
1922 - Jimmy Murphy, 100,50 mph (161,74 km/h)
1923 - Tommy Milton , 108,17 mph (174,08 km/h)
1924 - Jimmy Murphy, 108,037 mph (173,869 km/h)
1925 - Leon Duray, 113,196 mph (182,171 km/h)
1926 - Earl Cooper, 111,735 mph (179,820 km/h)
1927 - Frank Lockhart, 120,100 mph (193,282 km/h)
1928 - Leon Duray, 122,391 mph (196,969 km/h)
1929 - Cliff Woodbury, 120,599 mph (194,085 km/h)
1930 - Bill Arnold, 113,268 mph (182,287 km/h)
1931 - Russell Snowberger, 112,796 mph (181,528 km/h)
1932 - Lou Moore, 117,363 mph (188,877 km/h)
1933 - Bill Cummings, 118,530 mph (190,756 km/h)
1934 - Kelly Petillo, 119,329 mph (192,041 km/h)
1935 - Rex Mays, 120,736 mph (194,306 km/h)
1936 - Rex Mays, 119,644 mph (192,548 km/h)
1937 - Bill Cummings, 123,343 mph (198,501 km/h)
1938 - Floyd Roberts, 125,681 mph (202,264 km/h)
1939 - Jimmy Snyder, 130,138 mph (209,437 km/h)
1940 - Rex Mays, 127,850 mph (205,755 km/h)
1941 - Mauri Rose, 128,691 mph (207,108 km/h)
1942 à 1945 - Course annulée
1946 - Cliff Bergere, 126,471 mph (203,535 km/h)
1947 - Ted Horn, 126,564 mph (203,685 km/h)
1948 - Rex Mays, 130,577 mph (210,143 km/h)
1949 - Duke Nalon, 132,939 mph (213,945 km/h)
1950 - Walt Faulkner, 134,343 mph (216,204 km/h)
1951 - Duke Nalon, 136,498 mph (219,672 km/h)
1952 - Fred Agabashian, 138,010 mph (222,106 km/h)
1953 - Bill Vukovich , 138,392 mph (222,720 km/h)
1954 - Jack McGrath, 141,033 mph (226,791 km/h)
1955 - Jerry Hoyt, 140,045 mph (225,381 km/h)
1956 - Pat Flaherty , 145,596 mph (234,314 km/h)
1957 - Pat O'Connor, 143,948 mph (231,662 km/h)
1958 - Dick Rathmann, 145,974 mph (234,922 km/h)
1959 - Johnny Thompson, 145,908 mph (234,816 km/h)
1960 - Eddie Sachs, 146,592 mph (235,917 km/h)
1961 - Eddie Sachs, 147,481 mph (237,348 km/h)
1962 - Parnelli Jones, 150,370 mph (241,997 km/h)
1963 - Parnelli Jones, 151,153 mph (243,257 km/h)
1964 - Jim Clark , 158,828 mph (255,609 km/h)
1965 - A.J. Foyt, 161,233 mph (259,479 km/h)
1966 - Mario Andretti , 165,899 mph (266,989 km/h)
1967 - Mario Andretti , 168,982 mph (271,950 km/h)
1968 - Joe Leonard, 171,559 mph (276,097 km/h)
1969 - A.J. Foyt, 170,568 mph (274,503 km/h)
1970 - Al Unser, 170,221 mph (273,944 km/h)
1971 - Peter Revson , 178,696 mph (287,583 km/h)
1972 - Bobby Unser , 195,940 mph (315,335 km/h)
1973 - Johnny Rutherford , 198,413 mph (319,315 km/h)
1974 - A.J. Foyt, 191,632 mph (308,402 km/h)
1975 - A.J. Foyt, 193,976 mph (312,174 km/h)
1976 - Johnny Rutherford , 188,957 mph (304,097 km/h)
1977 - Tom Sneva, 198,884 mph (320,073 km/h)
1978 - Tom Sneva, 202,156 mph (325,339 km/h)
1979 - Rick Mears , 193,736 mph (311,788 km/h)
1980 - Johnny Rutherford , 192,256 mph (309,406 km/h)
1981 - Bobby Unser , 200,546 mph (322,748 km/h)
1982 - Rick Mears , 207,004 mph (333,141 km/h)
1983 - Teo Fabi ITA, 207,395 mph (333,770 km/h)
1984 - Tom Sneva, 210,029 mph (338,009 km/h)
1985 - Pancho Carter, 212,583 mph (342,119 km/h)
1986 - Rick Mears , 216,828 mph (348,951 km/h)
1987 - Mario Andretti , 215,390 mph (346,637 km/h)
1988 - Rick Mears , 219,198 mph (352,765 km/h)
1989 - Rick Mears , 223,885 mph (360,308 km/h)
1990 - Emerson Fittipaldi BRE, 225,301 mph (362,587 km/h)
1991 - Rick Mears , 224,113 mph (360,675 km/h)
1992 - Roberto Guerrero COL, 232,482 mph (374,144 km/h)
1993 - Arie Luyendyk HOL, 223,967 mph (360,440 km/h)
1994 - Al Unser Jr, 228,011 mph (366,948 km/h)
1995 - Scott Brayton, 231,604 mph (372,731 km/h)
1996 - Scott Brayton, 233,100 mph (375,138 km/h)*
1997 - Arie Luyendyk HOL, 218,263 mph (351,260 km/h)
1998 - Billy Boat, 223,503 mph (359,693 km/h)
1999 - Arie Luyendyk , 225,179 mph (362,390 km/h)
2000 - Greg Ray, 223,471 mph (359,642 km/h)
2001 - Scott Sharp, 226,037 mph (363,771 km/h)
2002 - Bruno Junqueira BRE, 231,342 mph (372,309 km/h)
2003 - Helio Castroneves BRE, 231,725 mph (372,925 km/h)
2004 - Buddy Rice, 222,024 mph (357,313 km/h)
2005 - Tony Kanaan BRE, 227,566 mph (366,232 km/h)
2006 - Sam Hornish Jr ., 228,985 mph (368,516 km/h)
2007 - Helio Castroneves BRE, 225,817 mph (363,340 km/h)
2008 - Scott Dixon NZL, 226,366 mph (364,300 km/h)
2009 - Helio Castroneves BRE, 224,864 mph (361,884 km/h)
2010 - Helio Castroneves BRE, 227,970 mph (366,882 km/h)
2011 - Alexandre Tagliani CAN, 227,472 mph (366,080 km/h)
2012 - Ryan Briscoe AUS, 226,484 mph (364,491 km/h)
2013 - Ed Carpenter, 228,762 mph (368,156 km/h)
2014 - Ed Carpenter, 231,067 mph (371,866 km/h)
2015 - Scott Dixon NZL, 226,760 mph (364,935 km/h)

2016 - James Hinchcliffe CAN, 230,760 mph (371,372 km/h)

2017 - Scott Dixon NZL, 232,164 mph (373,632 km/h) 2018 - Ed Carpenter, 229,618 mph (369,534 km/h)

2019 - Simon Pagenaud FRA, 229,992 mph (370,136 km/h)

 


   


   
 


 
 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Après avoir débuté en karting dès l'âge de 4 ans avec un père, propriétaire d'une piste de karting (champion de France minimes en 2001), il a remporté le championnat de Formule Renault en 2008. En 2010, il est devenu le premier pilote français, vainqueur du championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 avec au total 13 victoires en 22 courses dont trois lors d'un même week-end (à Spa), un exploit jamais réalisé auparavant ! Vice-champion de Formule Renault 3,5 en 2011 avec 6 victoi...
Jeune pilote français très prometteur avec Charles Leclerc. Membre du Red Bull Junior team puis de la Scuderia Toro Rosso en 2017 et 2018, il a rejoint l'écurie Red Bull (en remplacement de Daniel Ricciardo) en 2019 à côté de Max Verstappen. 84 points marqués en 36 Grands Prix de F1. Auteur de 2 meilleurs tours réalisé au GP de Chine et de Monaco en 2019. Lors du GP de Grande-Bretagne en 2019, il a réalisé l'arrêt aux stands le plus rapide de l'histoire de la F1 avec 1s91 au pit-...
Grand Prix de Grande-Bretagne (Créé en 1926) Il a été créé en 1926 par Henry Segrave sur le circuit de Brooklands au milieu de la campagne situé près de la ville de Weybridge dans le Surrey. Cette première édition fut remportée par les les pilotes français Robert Sénéchal et Louis Wagner au volant d'une Delage 155B. Avec la GP d'Italie, c'est le seul Grand Prix qui a toujours figuré au calendrier du championnat du monde depuis sa création en 1950. Le Grand Prix de Grande-Bretagne...
Le Circuit de Spielberg, auparavant appelé Österreichring puis A1 Ring et désormais Red Bull Ring, est un circuit automobile situé sur la commune de Spielberg dans le district Knittelfeld en Styrie en Autriche. Créé en 1964, le Grand Prix d'Autriche a été inscrit au calendrier du championnat du monde de Formule 1 en 1964, de 1970 à 1987, puis de 1997 à 2003, et une nouvelle fois en 2014 toujours organisé sur un même lieu mais avec un tracé différent : Zeltweg en 1963 et 1964, Österreichri...
  Le "Prince du Désert". Colonel dans l'armée du Qatar, il est à la fois un grand champion de tir à la carabine et un pilote de rallye-raid (associé au Français Matthieu Baumel). Champion d'Asie de skeet en 2001, 2006 et 2012 et champion du monde par équipes en 2002. Après avoir terminé 4eme des Jeux Olympiques en 2004 au tir à la carabine (skeet) puis 3eme en 2012 (cinq Olympiades disputés entre 1996 et 2012; porte drapeaux de sa délégation en 2008), il poursuit en para...
Le World Touring Car Championship (WTCC) est organisé par la Fédération Internationale des Sports Automobiles. Il se déroule entre des voitures de grande production, dites de 'tourisme'. Ce championnat a été créé en 2005 sur la base du championnat européen (ETCC ou European Touring Car Championship), lui-même lancé en 2000 issu du European Touring Car Challenge créé en 1963. Souvent, la dernière manche se déroule au mois de novembre dans le cadre du Macao Grand Prix en Chine. Le c...
Pilote polyvalent. Champion de Formule 3 Euro Series en 2008 (6 pole positions, 7 victoires et 8 podiums en 20 courses) et des GP 2 Series en 2009 (3 pole positions, 5 victoires et 10 podiums en 20 courses). Il a débuté en 2010 en Formule 1 (1 pole-position, 2 meilleurs tours et 491 points marqués en 166 Grands Prix dont 89 dans les points). En 2015 au volant d'une Porsche, il s'est imposé aux 24 Heures du Mans cela pour sa première participation, un exploit. Il est le premier pilote...
Il a débuté en F1 en 2014 à côté de Jean-Eric Vergne au sein de l'écurie Toro Rosso. Il est le second pilote russe en F1 après Vitaly Petrov (58 Grands Prix disputés entre 2010 et 2012). En terminant 9eme de son premier Grand Prix, en Australie, il a battu l'un des des records de précocité qui appartenait à Sebastian Vettel (Red Bull) : à 19 ans et 324 jours, il est devenu le plus jeune pilote à avoir marqué un point (au total 145 points marqués en 82 courses dont 32 dans les points ...
Aussi à l'aise en rallye et en F1, il est le doyen du circuit actuel à 40 ans en 2019. Surnommé "Iceman", il a été l'un des meilleurs pilotes de Formule 1 dans les années 2000 avec un titre de champion du monde, en 2007. Il termina 2eme en 2003 et 2005, 3eme en 2008 et 2012, 4eme en 2015 et 2017. Vainqueur de 21 Grand Prix (dont 7 en 2005) entre 2001 et 2009 et depuis 2012. Auteur de 103 podiums, 18 poles et 46 meilleurs tours en 302 Grands Prix (1 841 points marqués ; 301 ...
  L'un des meilleurs pilotes de F1 du moment, connu pour sa bonne humeur et son talent. Il a disputé 160 Grands Prix depuis 2011 et compte 7 victoires : Canada, Hongrie et Belgique en 2014, Malaisie en 2016, Azerbaïdjan en 2017, Chine et Monaco en 2018. Après sa victoire en Australie, il est devenu le 105eme pilote de l'histoire à remporter un Grand Prix (29 podiums, 13 meilleurs tours, 3 poles-position ; 1 008 points marqués; 93 courses dans les points). Il termina 3eme du championna...
Formula 3 Euroseries
1 000 km de Catalunya
1 000 km de Monza
12 Heures de Sebring
24 Heures de Daytona (Rolex 24 at Daytona)
24 Heures de Spa-Francorchamps
24 Heures du Mans
24 Heures du Nürburgring
500 miles d'Indianapolis
6 Heures de Silverstone
6 Heures de Spa-Francorchamps
Champion NHRA Drag Racing
Championat d'Europe de Formule 3
Championnat du Monde de Karting
Championnat Champcar
Championnat d'Europe des rallyes (ERC)
Championnat de Formule 2
Championnat de Formule 2 FIA
Championnat de France des rallyes
Championnat du Monde d'Endurance (WEC)
Championnat du Monde de Formule 1
Championnat du Monde de voitures de tourisme (WTCC)
Championnat du Monde des Rallyes
Championnat du monde Formula E
Championnat F3000
Championnat GT FIA
Championnat Nascar
Champions Indy Racing League
Coupe du Monde Rallye-Raid
Daytona 500
F1 Afrique du Sud Kyalami
F1 Allemagne Avus
F1 Allemagne Hockenheim
F1 Allemagne Nürburgring
F1 Argentine Buenos Aires
F1 Australie Adelaide
F1 Australie Melbourne Albert Park
F1 Autriche Spielberg (Red Bull Ring)
F1 Autriche Spielberg (Österreichring)
F1 Autriche Zeltweg
F1 Autriche Österreichring
F1 Bahreïn Sakhir
F1 Belgique Nivelles
F1 Belgique Spa-Francorchamps
F1 Belgique Zolder
F1 Brésil Interlagos
F1 Brésil Jacarepagua
F1 Canada Mont-Tremblant
F1 Canada Montréal
F1 Canada Mosport Park
F1 Espagne Barcelone
F1 Espagne Jarama
F1 Espagne Jerez de la Frontera
F1 Espagne Monjuïc Park
F1 Espagne Pedralbes
F1 Etats-Unis Dallas
F1 Etats-Unis Détroit
F1 Etats-Unis Est Watkins Glen
F1 Etats-Unis Indianapolis
F1 Etats-Unis Ouest Long Beach
F1 Etats-Unis Phoenix
F1 Etats-Unis Riverside
F1 Etats-Unis Sebring
F1 Europe Brands Hatch
F1 Europe Donington
F1 Europe Jerez de la Frontera
F1 Europe Nürburgring
F1 France Clermont-Ferrand
F1 France Dijon Prenois
F1 France Le Castellet
F1 France Le Mans
F1 France Magny-Cours
F1 France Reims
F1 France Rouen-Les Essarts
F1 Grande-Bretagne Aintree
F1 Grande-Bretagne Brands Hatch
F1 Grande-Bretagne Silverstone
F1 Hongrie Hungaroring
F1 Italie Imola
F1 Italie Monza
F1 Italie Pescara
F1 Japon Mont Fuji
F1 Japon Suzuka
F1 Las Vegas Caesars Palace
F1 Luxembourg Nurburgring
F1 Malaisie Kuala Lumpur
F1 Maroc Ain Diab
F1 Mexique
F1 Monaco
F1 Pacifique Aida
F1 Pays-Bas Zandvoort
F1 Portugal Estoril
F1 Portugal Monsanto
F1 Portugal Porto
F1 San Marin Imola
F1 Suède Anderstorp
F1 Suisse Bremgarten
F1 Suisse Dijon Prenois
F1 Turquie Istanbul
F1 Abu Dhabi
F1 Azerbaïdjan Bakou
F1 Chine Shanghai
F1 Corée du Sud
F1 Etats-Unis Austin
F1 Europe Valence
F1 Inde
F1 Russie Sotchi
F1 Singapour
F3 Grand Prix de Macao
GP2 Asia Series
Grand Prix 3 Series
Intercontinental Rally Challenge (IRC)
Le Dakar (rallye-raid)
Le Mans Series
Macao Guia Race voitures de tourisme (WTCC)
Rallye Acropole de Grèce
Rallye d'Allemagne
Rallye d'Argentine
Rallye d'Australie
Rallye d'Espagne (Catalunya)
Rallye d'Indonesie
Rallye d'Irlande Sligos
Rallye d'Italie Sardaigne
Rallye de Bulgarie
Rallye de Chine
Rallye de Chypre
Rallye de Côte d Ivoire
Rallye de Finlande
Rallye de France (Alsace)
Rallye de Grande-Bretagne (Wales)
Rallye de Jordanie
Rallye de Monte-Carlo
Rallye de Norvège
Rallye de Nouvelle Zélande
Rallye de Pologne
Rallye de San Rémo
Rallye de Suède
Rallye de Turquie
Rallye du Chili
Rallye du Japon
Rallye du Mexique
Rallye du Portugal
Rallye Kenya
Rallye Tour de Corse
Rallyes-Raids
Trophée Andros
Calendrier rallyes WRC 2019 et les vainqueurs
NELSON PANCIATICI POURSUIT SON RÔLE D’AMBASSADEUR AUPRES DU MUSEE MAURICE DUFRESNE !
Calendrier, vainqueurs et grille de pilotes de F1 2019
EUROFORMULA FETE SES 20 ANS en 2017 !
Grand Prix de Monaco (vainqueur et meilleur tour)
La différence entre la Formule 1 et la Formule E (électrique)
Les 24 Heures du Mans, tout savoir
Les 26 pilotes qui ont perdu leur vie dans un accident de F1
Les drapeaux en Formule 1
Lexique Rallye
Performances des pilotes dans les courses mythiques
Pikes Peak, The Race to the Clouds....
RALLYE DU TOUQUET (15, 16 & 17 mars 2019) LA PERFORMANCE ETAIT AU RENDEZ-VOUS POUR FLORENT TODESCHINI
Statistiques anciens pilotes
Statistiques de la Formule 1 (écuries et courses) après le GP de Grande-Bretagne 2019
Statistiques de la Formule 1 (Pilotes) après le GP de Grande-Bretagne 2019
Tout savoir sur le sport automobile
Tout savoir sur les rallyes (stats après le Rallye de Sardaigne 2019)
UN CASQUE AUX COULEURS D’ATRIUM SPA & BEAUTE POUR NELSON PANCIATICI !
Vidéo : Avant FC Barcelone-PSG, Neymar s'essaye à la course automobile avec Sebastien Ogier

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - stephane peterhansel - michael schumacher - kimi raikkonen -  - ayrton senna