Happy Birthday :
mercredi 26 juin 2019
Jeux Olympiques hiver
 

Ski Freestyle - Dossier Jeux Olympiques hiver
< Retour

Présentation :

Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, cette dernière discipline devenant épreuve olympique aux Jeux de Vancouver en 2010. Le half-pipe et le slopestyle ont fait leur début olympique aux Jeux de Sotchi en 2014.

Il y a dix épreuves de ski acrobatique depuis 2014 contre six en 2010 : bosses messieurs, bosses dames, sauts messieurs, sauts dames, ski cross messieurs, ski cross dames, et le halfpipe hommes et femmes et le slopestyle hommes et femmes depuis 2014.

Bosses
Les skieurs qui participent à l'épreuve de bosses descendent une piste dont l'inclinaison moyenne est de 26,5 degrés et qui comporte de grands monticules uniformes appelés bosses. Pour recevoir de bonnes notes, les concurrents doivent réaliser des virages agressifs de haute qualité tout en restant sur la ligne de pente constante (une ligne imaginaire qui combine l'inclinaison la plus forte et la ligne la plus directe, et ce, du sommet au pied de la pente).

Les skieurs absorbent l'impact des bosses au niveau des hanches et en pliant les genoux. Pour réaliser une bonne descente, les épaules doivent rester parallèles à la ligne d'arrivée, les virages doivent être serrés et rapides et les skis doivent rester en contact avec la neige, sauf lors des sauts prédéterminés.

Pour réaliser les manœuvres aériennes, les skieurs prennent de l'élan sur deux grosses bosses, l'une située à 61,2 mètres de la ligne de départ, l'autre à 68,2 mètres de la ligne d'arrivée. La distance entre la première et la deuxième bosse est de 96,3 mètres.

Au cours de la descente, chaque skieur doit effectuer deux sauts sur tremplin. Sont déclarés vainqueurs les participants ayant accumulé le plus de points. Les juges apprécient la manière dont les bosses sont " négociées " ainsi que la propreté et la difficulté des sauts effectués. Les notes attribuées par les juges sont augmentées d’un bonus vitesse.

Saut

Lors des compétitions de sauts, les athlètes réalisent différentes combinaisons de flips, de vrilles et de sauts périlleux groupés à partir de tremplins réalisés à partir de neige compacte, avec des angles d'envol variant entre 60 et 70 degrés. Les skieurs choisissent le point sur la rampe à partir duquel ils vont s'élancer. Le choix de l'emplacement est crucial pour atteindre la vitesse nécessaire afin d'exécuter la manœuvre prévue. Les rampes de saut concaves ont plusieurs tailles; la plus petite sert surtout pour les entraînements. La base du tremplin le plus élevé est située à environ 8 mètres au-dessus du point d'arrivée, tandis que la base du tremplin de taille moyenne est elle située à environ 6,5 mètres au-dessus de la zone d'arrivée. Le rayon de la section concave du grand tremplin et du tremplin moyen varie. Le concurrent choisit le tremplin le plus approprié à la manœuvre prévue. Une fois en l'air, les hommes exécutent en général trois flips et quatre vrilles (certains d'entre eux peuvent réaliser cinq vrilles), tandis que les dames sont en général capables d'effectuer deux flips et deux vrilles, certaines d'entre elles pouvant effectuer deux flips et trois vrilles. Les juges notent chaque saut en considérant la manière dont chaque skieur pousse avec les jambes au moment du saut, le saut en lui-même et l’atterrissage.

Les hommes peuvent s'envoler à des hauteurs de 50 pieds, ce qui correspond à la hauteur d'un bâtiment de cinq étages. La zone de réception a une pente de 37 degrés et est couverte de neige douce et retournée afin d'absorber l'impact à la réception.

Ski-Cross
La majorité des concurrents de ski cross ont participé dans le passé à des épreuves de Ski Alpin. Les concurrents s'affrontent dans des séries de quatre. Les quatre skieurs s'élancent en même temps (départ groupé) et s'efforcent de prendre et de conserver la tête de la course, tandis qu'ils évoluent le long d'un parcours composé de tremplins, de bosses et de courbes. Cette épreuve est similaire au Snowboard cross.
Le plan du parcours de ski cross comprend des virages de différents types et de différentes tailles, des sections planes et des traversées, ainsi que des inclinaisons, des corniches et des rouleaux similaires à ceux que l'on peut trouver sur une piste de ski normale.

Des séances de qualifications chronométrées permettent de répartir les skieurs dans différentes séries de quatre. La première moitié des skieurs ayant terminé la course va en quart de finale, en demi-finale, puis en finale.
Bien que certaines zones du parcours soient conçues pour permettre les dépassements, toute interférence avec les autres skieurs le long du parcours entraîne une disqualification immédiate.

Slopestyle

Les skieurs descendent une piste sur laquelle sont disposés différents obstacles (des rails, des quarts de cylindre, des tremplins). Les caractéristiques techniques de la piste sont définies par la Fédération Internationale de Ski. Format des épreuves : épreuves d’élimination avec demi-finales et finales, toutes deux composées de deux passages. Celui qui obtient les meilleurs résultats est déclaré vainqueur.

Les skieurs combinent sauts et figures sur un parcours de 565m agrémenté de rails et tremplins avant d’être notés sur l’exécution, le style, la difficulté, la diversité et la progression.

30 mètres.......la hauteur que peuvent atteindre certains concurrents de l'épreuve de slopestyle, en ski ou en Snowboard, visuellement l'une des plus impressionnante de ces Jeux.

Halfpipe

Les skieurs descendent une piste en forme de demi-cylindre (half-pipe) avec des skis de ski acrobatique et effectuent différentes figures comme des saltos, des retournements, des prises, des pirouettes. Format des épreuves : des qualifications et une finale, toutes deux composées de deux passages. Les places du classement sont attribuées en fonction du nombre de points totalisés.

Equipement

  • la taille standard des skis de mogul est de 180 cm pour les hommes et 170 cm pour les femmes. Les skis de saut acrobatique font 160 cm pour tout le monde. Le ski-cross requière les mêmes skis qu’en Super G.
  • les bâtons de ski sont utilisés pour garder l’équilibre et éventuellement pour accélérer.
  • les genouillères de mogul sont d’une couleur différente de la combinaison pour que les juges puissent apprécier plus en détail l’exécution de l’épreuve.
  • les chaussures de ski doivent être prévues pour encaisser les chocs au moment de l’atterrissage.
  • le casque est en plastique particulièrement solide et protège la tête du skieurs lors des entraînements ou des compétitions.

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Ski Freestyle

Plus de participations
6 JO : Alla Tsuper
5 JO: Janne Lahtela , Tae Satoya , Aleksei Grishin, Dmitri Dashinski .
Les dix nations les plus médaillées

 

 

Or

Argent

Bronze

Total

1


 Canada 

12

9

4

25

2


 United States 

9

9

7

25

3


 Switzerland 

4

2

2

8

4


 Belarus 

4

1

2

7

5


 France 

3

5

6

14

6


 Australia 

3

3

2

8

7


 Norway 

3

2

4

9

8


 China 

1

6

4

11

9


 Finland 

1

2

1

4

10


 Japan 

1

0

3

4

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Le Ski de Fond est sport olympique dès 1924. Deux épreuves figuraient au programme des premiers Jeux d’hiver à Chamonix en 1924 (18 km et 50 km) contre douze depuis 2006 (record partagé avec le patinage de vitesse). Les épreuves pour femmes furent introduites en 1952 à Oslo.   Il existe deux styles de ski de fond : le style classique et le style libre. Dans les courses classiques, les skieurs utilisent le style traditionnel du glissement droit et ne sortent pas de pistes parallè...
 ...
...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le hockey sur glace a été inscrit pour la première fois au programme olympique lors des Jeux d'été d'Anvers, qui se sont déroulés en avril 1920. Cette compétition, qui a constitué aussi les premiers championnats du monde, a réuni des équipes de sept joueurs. C'est la seule fois où des équipes de sept joueurs ont participé aux Jeux Olympiques. La règle actuelle des équipes de six joueurs sur la glace a été appliquée en 1924. Le hockey sur glace a fait partie de tous les Jeux Ol...
Le short track et l’Olympisme Sport de démonstration en 1988, le short track est devenu sport olympique en 1992 aux XVIes Jeux olympiques d'hiver d'Albertville. Le programme comprend huit épreuves : 500 m (4 tours et demi), 1000 m (9 tours) et 1500 m (hommes et dames; 13 tours et demi), 5000 m relais hommes et 3000 m relais dames. - le 500 m, le 1000 m et les deux relais se disputent entre 4 patineurs tandis que le 1 500 m se dispute entre 6 patineurs. Le patinage de vit...
  Jeux Olympiques - hiver  "La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play."   Les Jeux Olympiques sont un évènement sportif  qui se déroule tous les quatre ans, rassemblant les athlètes du monde entier dans la paix et en respectant les principes d&rs...
Jeux Olympiques d'Hiver   Cumul des médailles d'or par athlète aux Jeux Olympiques d'hiver. Hommes - Björn Daehlie NOR - Ski de fond avec 8 médailles (1992, 1994 et 1998). - Ole Einar Bjoerndaelen NOR – Biathlon avec 8 médailles (1998, 2002, 2010 et 2014). - Viktor An RUS (Ahn Hyun-Soo KOR) - Short Track avec 8 médailles (2006, 2014) - Eric Heiden USA - Patinage de vitesse avec 5 médailles (1980). - Clas Thunberg FIN - Patinage de vitesse avec 5 médailles (1924, 1928). - Mart...
Biathlon
Bobsleigh
Combiné Nordique
Curling
Hockey sur glace
Luge
Patinage artistique
Patinage de vitesse
Saut à Skis
Short track
Skeleton
Ski Alpin
Ski de Fond
Ski Freestyle
Snowboard
'Rasta Rockett' de retour pour les Jeux de 2014
Comités nationaux olympiques
Le tableau des médailles aux Jeux de PyeongChang en 2018
Les 15 médailles françaises aux JO de PyeongChang en 2018
Les 92 porte-drapeaux des JO 2018
Les athlètes les plus titrés et médaillés des Jeux Olympiques d'hiver
Les médailles françaises aux Jeux Olympiques d'hiver
Tableau des médailles Jeux d'hiver 1924-2014
Tableau des médailles Sotchi 2014
Tableau des médailles Vancouver 2010
Teddy Riner, la peur au ventre (vidéo sponsorisée)
Teddy Riner,de la réalité au rêve à Sochi avec un deuxième titre olympique ( vidéo sponsorisée)
Tout savoir sur les Jeux Olympiques d'hiver

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  -  -  -  sans personnalité