Happy Birthday :
jeudi 17 janvier 2019
Jeux Olympiques hiver
 

Patinage artistique - Dossier Jeux Olympiques hiver
< Retour

Présentation :

Le patinage et l’Olympisme
C’est le plus ancien sport qui figure au programme des Jeux d’hiver depuis 1908. Jusqu’en 1972, trois épreuves figuraient au programme : individuel hommes, individuel femmes et couples. La danse sur glace devint sport olympique en 1976 (sport de démonstration en 1968). L'épreuve par équipes mixtes fait partie du programme olympique depuis 2014.



1908 : l'année de l'apparition du Patinage artistique, en individuel et en couple aux Jeux Olympiques de Londres qui se déroulaient en quatre phases entre avril (Jeux de printemps) à fin octobre (Jeux d'hiver). Le couple allemand Anna Hübler et Heinrich Burger furent les premiers champions olympique de Patinage artistique.

Le Patinage artistique compte quatre épreuves olympiques officielles: le simple dames, le simple messieurs, le couple, la danse sur glace et par équipes mixte.

L'épreuve simple
Elle comporte deux catégories: le programme court et le patinage libre. Le programme court allie huit éléments prescrits tels que des combinaisons de sauts et des pirouettes. Par contre, pour le patinage libre, les patineurs exécutent un ensemble original sur une musique de leur choix. Il est important de veiller à l'équilibre du programme étant donné que les juges retirent des points si un programme comporte, par exemple, trop peu ou pas assez de sauts.

L'épreuve par couple
Elle comporte également un programme court et du patinage libre. Le couple travaille en tant qu'unité, exécutant des levées par-dessus la tête, des sauts lancés où l'homme lance sa partenaire ainsi que d'autres figures. Le couple doit faire preuve d'harmonie, de force et de grâce.

La danse sur glace
Cette discipline est comparable à la danse de salon. La difficulté consiste à multiplier les pas au rythme de la musique. Les patineurs restent mutuellement en contact et réduisent par conséquent le nombre de levées et de sauts. La danse sur glace est composée de trois épreuves: les danses imposée, originale et libre. Dans l'épreuve de danse imposée, le couple exécute une danse prédéterminée. L'épreuve de danse originale se compose de danses qui doivent obéir à certains rythmes sélectionnés quoique le couple puisse lui-même choisir la musique et les pas. Dans l'épreuve de danse libre, le couple exprime librement sa propre interprétation de la musique choisie.

L'épreuve mixte
Équipes de six patineurs: un homme, une femme, un couple et un couple de danse sur glace. Les points seront attribués pour chaque enchaînement et l’équipe qui cumulera le plus de points remportera l’or. Cette nouvelle épreuve regroupent les meilleures équipes nationales. Les patineurs en solo et en couple présentent un court programme et un programme au choix, en danse sur glace il s’agit d’une courte danse et une danse au choix. Dans chaque équipe, il peut y avoir un couple pour le Patinage artistique et la danse et un homme ou une femme pour le Patinage artistique en solo.

Le Système d'évaluation ISU (aussi connu sous le terme Code de points) fut introduit en réaction à un scandale d'arbitrage dans l'épreuve de patinage en couple aux Jeux olympiques en 2002. Remplaçant le système de notation sur 6,0, il fut testé au Grand Prix ISU de 2003-04 avant d'être mis en place dans toutes les compétitions ISU de 2004-05. Il fut utilisé pour la première fois aux jeux olympiques d'hiver de 2006.
Avec le système sur 6,0, les juges notaient les patineurs les uns par rapport aux autres. Les notes reflétaient l'impression générale d'un programme. Avec le système de notation ISU, chaque élément individuel reçoit une valeur en points et les patineurs essaient d'accumuler le plus grand nombre de points possible.
Les scores se répartissent en deux catégories : Le score des éléments techniques (TES) et le score des composantes du programme (PCS). Il s'ajoutent l'un à l'autre pour déterminer le score total du segment (TSS) pour chacun des patineurs dans chaque programme. Les résultats finaux sont déterminés en ajoutant les TSS obtenus par un patineur dans chacun de ses programmes.

Les notes

Dans les quatre disciplines (patinage individuel, hommes et femmes, patinage en couple et danse sur glace), les patineurs exécutent deux programmes, le programme court/la danse courte ainsi que le programme/la danse libre. Pour chaque programme, les patineurs reçoivent deux types de notes, une note pour les éléments techniques et une autre pour les composantes de programme.   La note des éléments techniques tient compte de chaque élément exécuté (sauts, pirouettes, jeu de pied, levées, etc.) selon une valeur en point établie qui peut augmenter ou diminuer en fonction de l’exécution. La note des composantes de programme évalue l’ensemble du programme et est divisée en cinq catégories (habiletés de patinage, transitions/jeux de pied de transition, performance/exécution, chorégraphie/composition, interprétation). Chacune des composantes est notée sur une échelle de 0,25 à 10. Pour calculer les notes des éléments techniques et la note des composantes de programme, on élimine la note la plus élevée et la note la plus basse accordées par les neuf juges pour chaque élément et composante et on effectue la moyenne des notes restantes. La note des éléments technique et la note des composantes de programme sont ensuite additionnées pour avoir la note totale du segment pour chaque programme. La note totale du programme court est ajoutée à la note totale du programme libre pour déterminer le score final.

Equipement sportif

  • des bottines en cuire épais et résistant avec un laçage supplémentaire et de larges languettes qui permettent à la cheville de rester souple tout en étant fermement maintenue, elles sont en général faites sur mesure.
  • une lame en acier carboné avec une entaille concave sur toute la longueur de la lame et un rebord sur sa partie avant (les dents) que l’on utilise pour se propulser lors des différents sauts.
  • la combinaison des patineurs ne doit pas gêner les mouvements, c’est pourquoi elles sont en matériaux élastiques. La combinaison doit correspondre au caractère de la musique choisie et doit refléter l’idée principale du programme.
  • la surface de glace standard est de 30m sur 60m avec des bordures en plastiques ou amovibles. Les patineurs ont besoin d’une glace d’excellente qualité, c’est pourquoi on utilise des machines pour lisser la glace. Le gradient d’épaisseur de la glace sur toute la surface ne doit pas excéder 0,5 cm.

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Patinage artistique

Plus de participations
5 JO : les danseurs Margarita Drobiaszko et Povilas Vanagas LTU (1992,1994, 1998, 2002, 2006)
Les dix nations les plus médaillées

 

 

Or

Argent

Bronze

Total

1


 United States 

15

16

20

51

2


 Russia 

14

9

3

26

3


 Soviet Union 

10

9

5

24

4


 Austria 

7

9

4

20

5


 Canada 

6

11

12

29

6


 Great Britain 

5

3

7

15

7


 Sweden 

5

3

2

10

8


 Germany 

4

2

3

9

9


 France 

3

3

7

13

10


 East Germany 

3

3

4

10

Les treize médailles françaises aux Jeux Olympiques
Or
1928 et 1932 : Andrée Joly Brunet et Pierre Brunet (couples)
2002 : Marina Anissina et Gwendal Peizerat (danse)
Argent
1964 : Alain Calmat
1992 : Isabelle et Paul Duchesnay (danse)
2018 : Gabriela Papadakis et Guillaume Cizeron (danse)
Bronze
1924 : Andrée Joly et Pierre Brunet (couples)
1952 : Jacqueline Du Bief
1968 et 1972 : Patrick Péra
1994 et 1998 : Philippe Candeloro
1998 : Marina Anissina et Gwendal Peizerat (danse)

 


 
LES PATINEURS LES PLUS MEDAILLES AUX JEUX OLYMPIQUES
 
         
HOMMES        
  OR ARGENT BRONZE TOTAL
Gillis Grafström SUE  3 1   4
Evgeni Plushenko RUS 1 2   3
Karl Schäfer AUT  2     2
Richard Button USA  2     2
Yuzuru Hanyu JPN 2     2
Viktor Petrenko URSS et CEI 1   1 2
David Jenkins USA  1   1 2
Willy Böckl AUT    2   2
Elvis Stojko CAN    2   2
Brian Orser CAN    2   2
Philippe Candeloro FRA     2 2
Patrick Péra FRA      2 2
FEMMES        
  OR ARGENT BRONZE TOTAL
Sonja Henie NOR  3     3
Katarina Witt RDA  2     2
Carol Heiss USA  1 1   2
Sjoukje Dijkstra HOL 1 1   2
Tenley Albright USA  1 1   2
Jeannette Altwegg GBR 1   1 2
Fritzi Burger AUT   2   2
Evgenia Medvedeva RUS   2   2
Beatrix Loughran USA   1 1 2
Nancy Kerrigan USA    1 1 2
Michelle Kwan USA    1 1 2
Irina Slutskaia RUS   1 1 2
Lu Chen CHN      2 2
COUPLES        
  OR ARGENT BRONZE TOTAL
Brunet/Brunet FRA  2   1 3
Beloussova/Protopopov URSS  2     2
Gordeeva/Grinkov URSS et RUS 2     2
Rodnina*/Zaitsev URSS  2     2
Berezhnaia/Sikharulidze RUS 1 1   2
Jakobsson/Jakobsson FIN 1 1   2
Mischkutienok/Dmitriev* CEI et URSS 1 1   2
Valova/Vassiliev URSS 1 1   2
Kilius/Bäumler RFA   2   2
Brasseur/Eisler CAN      2 2
Gross/Kagelmann RDA     2 2
Nagy/Nagy HON      2 2
Shen Xue/Zhao Hongbo CHN     2 2
Rotter/Szollas HON      2 2
Phyllis Johnson GBR a remporté 2 médailles avec 2 partenaires différents : 1 d'argent avec Johnson, 1 de bronze avec Williams
Irina Rodnina a remporté 1 autre médaille d'or avec Ulanov 
Artur Dmitriev a remporté 1 autre médaille d'or avec Kasakova
DANSE SUR GLACE        
  OR ARGENT BRONZE TOTAL
Virtue/Moir CAN 2 1   3
Klimova/Ponomarenko URSS  1 1 1 3
Gritschuk/Platov RUS  2     2
Bestemianova/Bukin URSS  1 1   2
Anissina/Peizerat FRA  1   1 2
Torvill/Dean GBR 1   1 2
Moiseeva/Minenkov URSS    1 1 2

Ussova/Zhulin URSS et RUS 
  1 1 2

 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Le Ski de Fond est sport olympique dès 1924. Deux épreuves figuraient au programme des premiers Jeux d’hiver à Chamonix en 1924 (18 km et 50 km) contre douze depuis 2006 (record partagé avec le patinage de vitesse). Les épreuves pour femmes furent introduites en 1952 à Oslo.   Il existe deux styles de ski de fond : le style classique et le style libre. Dans les courses classiques, les skieurs utilisent le style traditionnel du glissement droit et ne sortent pas de pistes parallè...
 ...
...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le hockey sur glace a été inscrit pour la première fois au programme olympique lors des Jeux d'été d'Anvers, qui se sont déroulés en avril 1920. Cette compétition, qui a constitué aussi les premiers championnats du monde, a réuni des équipes de sept joueurs. C'est la seule fois où des équipes de sept joueurs ont participé aux Jeux Olympiques. La règle actuelle des équipes de six joueurs sur la glace a été appliquée en 1924. Le hockey sur glace a fait partie de tous les Jeux Ol...
Le short track et l’Olympisme Sport de démonstration en 1988, le short track est devenu sport olympique en 1992 aux XVIes Jeux olympiques d'hiver d'Albertville. Le programme comprend huit épreuves : 500 m (4 tours et demi), 1000 m (9 tours) et 1500 m (hommes et dames; 13 tours et demi), 5000 m relais hommes et 3000 m relais dames. - le 500 m, le 1000 m et les deux relais se disputent entre 4 patineurs tandis que le 1 500 m se dispute entre 6 patineurs. Le patinage de vit...
  Jeux Olympiques - hiver  "La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play."   Les Jeux Olympiques sont un évènement sportif  qui se déroule tous les quatre ans, rassemblant les athlètes du monde entier dans la paix et en respectant les principes d&rs...
Jeux Olympiques d'Hiver   Cumul des médailles d'or par athlète aux Jeux Olympiques d'hiver. Hommes - Björn Daehlie NOR - Ski de fond avec 8 médailles (1992, 1994 et 1998). - Ole Einar Bjoerndaelen NOR – Biathlon avec 8 médailles (1998, 2002, 2010 et 2014). - Viktor An RUS (Ahn Hyun-Soo KOR) - Short Track avec 8 médailles (2006, 2014) - Eric Heiden USA - Patinage de vitesse avec 5 médailles (1980). - Clas Thunberg FIN - Patinage de vitesse avec 5 médailles (1924, 1928). - Mart...
Biathlon
Bobsleigh
Combiné Nordique
Curling
Hockey sur glace
Luge
Patinage artistique
Patinage de vitesse
Saut à Skis
Short track
Skeleton
Ski Alpin
Ski de Fond
Ski Freestyle
Snowboard
'Rasta Rockett' de retour pour les Jeux de 2014
Comités nationaux olympiques
Le tableau des médailles aux Jeux de PyeongChang en 2018
Les 15 médailles françaises aux JO de PyeongChang en 2018
Les 92 porte-drapeaux des JO 2018
Les athlètes les plus titrés et médaillés des Jeux Olympiques d'hiver
Les médailles françaises aux Jeux Olympiques d'hiver
Tableau des médailles Jeux d'hiver 1924-2014
Tableau des médailles Sotchi 2014
Tableau des médailles Vancouver 2010
Teddy Riner, la peur au ventre (vidéo sponsorisée)
Teddy Riner,de la réalité au rêve à Sochi avec un deuxième titre olympique ( vidéo sponsorisée)
Tout savoir sur les Jeux Olympiques d'hiver

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  -  -  -