Happy Birthday :
lundi 21 janvier 2019
Jeux Olympiques hiver
 

Hockey sur glace - Dossier Jeux Olympiques hiver
< Retour

Présentation :

Le Hockey sur glace a été inscrit pour la première fois au programme olympique lors des Jeux d'été d'Anvers, qui se sont déroulés en avril 1920. Cette compétition, qui a constitué aussi les premiers championnats du monde, a réuni des équipes de sept joueurs. C'est la seule fois où des équipes de sept joueurs ont participé aux Jeux Olympiques. La règle actuelle des équipes de six joueurs sur la glace a été appliquée en 1924.

http://www.sportquick.com/images-afp/3d8c066b56d9e64609dc122d3ac7991590dbfaed.jpg

Le Hockey sur glace a fait partie de tous les Jeux Olympiques d'hiver. Comme cela était prévisible, le Canada a dominé les premiers tournois olympiques. De 1956, date à laquelle elle a commencé à participer aux Jeux Olympiques d'hiver et a remporté facilement le tournoi de Hockey sur glace, jusqu'à sa dislocation, l'Union soviétique a exercé une domination sans partage, interrompue seulement par les victoires des États-Unis en 1960 et 1980.

Dans les années 1980, il a été décidé que les hockeyeurs professionnels qui avaient joué en Ligue nationale de hockey (NHL) pourraient participer au tournoi olympique. Ces professionnels représentaient essentiellement la Suède, la Finlande et la Tchécoslovaquie, les joueurs canadiens et américains devant participer à la saison de la NHL. Pour les Jeux de Nagano (1998) toutefois, la NHL a suspendu les matches pendant deux semaines afin que tous les joueurs de la ligue puissent représenter leur pays. La même décision a de nouveau été prise pour Salt Lake City en 2002, Turin en 2006, Vancouver en 2010 et Sotchi en 2014.

Néanmoins pour la première fois depuis les JO de Lillehammer en 1994, la NHL n'a pas autorisé ses joueurs de disputer le tournoi olympique de PyeongChang en 2018 faute d'accord avec le CIO sur la redistribution des revenus. Les meilleurs hockeyeurs du monde ne seront donc pas présents. Contrairement aux Mondiaux, organisés chaque année lors des play-offs NHL en avril, les Jeux Olympiques était l’occasion de voir les meilleurs hockeyeurs au monde s’affronter sous les couleurs de leur pays respectif.

Le Hockey sur glace féminin a été accepté comme sport olympique en 1992 et a fait officiellement ses débuts aux Jeux de  Nagano en 1998.


Tournoi olympique
Chaque équipe est composée de 20 joueurs et 3 gardiens de but, pour un total de 23 joueurs sur la feuille de match dans le tournoi masculin, et de 18 joueuses et deux gardiens de but, pour un total de 20 joueuses sur la feuille de match dans le tournoi féminin.

Le tournoi olympique comprend deux phases. Durant la première (tour préliminaire), les équipes sont divisées en deux groupes de six pour les hommes, et en deux groupes de quatre pour les femmes. Chaque équipe joue contre les autres équipes de son groupe, après quoi on les classe toutes en fonction des scores obtenus. Les quatre meilleures de chaque groupe ont accès à la seconde phase (éliminatoire quarts de finale, demi-finales, finale et finale pour la troisième place), où l'élimination est directe : l'équipe qui remporte tous les matchs se voit attribuer la médaille d'or.

Classement lors du tour préliminaire :
Pour chaque match, les points sont attribués de la manière suivante :
• deux points pour une victoire ;
• point pour un match nul ;
• zéro point pour une défaite.
Le classement est déterminé par le nombre dep oints obtenu par chaque équipe à l'issue de tous les matches disputés dans leur groupe respectif. Si deux ou plusieurs équipes ont marqué le même nombre de points dans un groupe, les équipes seront classées conformément à la Loi 610 de l'IIHF.

Lors du tour préliminaire, les équipes à égalité seront classées :
1. suivant le nombre de points obtenus lors des rencontres jouées entre les équipes à égalité.
En cas d'égalité,
2. suivant la différence de buts des rencontres jouées entre les équipes à égalité.
En cas d'égalité,
3. suivant le nombre de buts inscrits lors des rencontres jouées entre les équipes à égalité.
En cas d'égalité,
4. suivant la différence de buts sur tous les matches joués dans le groupe.
En cas d'égalité,
5. suivant le nombre de buts inscrits lors de tous les matches joués dans le groupe.
Si l'égalité persiste, elle sera annulée par une compétition de tirs au but ou par tirage au sort si les deux équipes en sont d'accord. Si une situation d'égalité parfaite se présente entre les deux équipes disputant le tout dernier match d'un groupe, la partie sera prolongée en appliquant le même règlement que pour les séries éliminatoires

Phase éliminatoire
Dans toutes les séries éliminatoires, où il doit y avoir un vainqueur, si, à la fin des trois tiers temps, le résultat est nul, on jouera une prolongation de 10 minutes en appliquant le principe de la «mort subite», l'équipe qui marque le premier but de cette période de prolongation étant déclarée vainqueur, sauf pour ce qui concerne la finale pour la médaille d'or, où la prolongation sera de 20 minutes, toujours selon le principe de la «mort subite». Si aucun but n'est marqué durant cette prolongation, on procèdera à l'épreuve des tirs au but. Cinq joueurs de chaque camp tirent un penalty et l'équipe qui a marqué le plus de buts sur les cinq tirs l'emporte. S'il y a toujours égalité, un joueur de chaque camp tire un penalty pour déterminer le vainqueur. Ce processus continue jusqu'à ce que l'égalité soit rompue.

RÈGLEMENTS DE BASE
Chaque équipe ne peut avoir plus de six joueurs sur la glace pendant le jeu. Ces joueurs sont généralement : un gardien de but, deux joueurs de défense, deux ailiers et un joueur de centre. Il peut y avoir moins de joueurs sur la patinoire lors des pénalités. Le gardien de but peut être remplacé par un joueur pendant une pénalité différée ou à n'importe quel moment du jeu, mais ceci pose un risque à l'équipe.

Un match normal comporte trois tiers-temps de 20 minutes avec une mi-temps de 15 minutes entre le premier et le deuxième tiers-temps. Les équipes changent de côté sur la patinoire à chaque tiers-temps. Si un match éliminatoire se termine par un score de parité et qu'un gagnant doit être déterminé, il sera suivi d'une période de prolongation de dix minutes au cours de laquelle la première équipe qui marque gagne le match. S'il s'agit d'un match de finale pour la médaille d'or, on jouera 20 minutes de prolongation après une pause de 15 minutes.

Si le score est toujours à égalité à l'issue de la période de prolongation, on procédera immédiatement à une série de tirs de pénalité pour départager les deux équipes. Le règlement pour les tirs de pénalité est le suivant :

1. Chaque équipe désigne cinq tireurs et deux gardiens de but.
2. Un joueur dont la pénalité n'a pas été entièrement purgée lorsque la prolongation s'est terminée ne peut participer aux tirs de pénalités et doit demeurer sur le banc des pénalités.
3. Les joueurs choisis ne peuvent être remplacés qu'en cas de blessure ou de pénalité.
4. L'arbitre fait venir les deux capitaines au centre de la patinoire. On tire à pile ou face l'équipe qui effectuera le premier tir de pénalité.
5. Les gardiens défendent le même but que pendant la période de prolongation. On peut les substituer après chaque tir.
6. Les joueurs de chaque équipe effectuent un tir en alternance.
7. Si les équipes ne sont toujours pas départagées après cinq tirs par chaque équipe, chaque équipe désigne cinq autres joueurs. Le match se termine immédiatement lorsqu'un duel entre deux joueurs brise l'égalité. Si les équipes ne sont toujours pas départagées, deux autres groupes de cinq joueurs sont désignés, et ainsi de suite.
8. Seul le but victorieux sera pris en compte pour le score final. Il sera inscrit à la fiche du joueur qui en est l'auteur.

Équipement sportif

  • L’équipement du hockeyeur comporte : une crosse ; des patins ; un casque ; une épaulière qui protège la cage thoracique, la colonne vertébrale et les épaules du hockeyeur ; des coudières ; une coquille destinée à protéger la région inguinale des coups de palet et d’autres traumatismes ; une cuissette rembourée visant à éviter les traumatismes causés par les chutes, les collisions et les coups de palet ; des gants ; des jambières protégeant les genoux et les tibias du hockeyeur ; et un maillot porté par-dessus l’épaulière.
  • L’équipement du gardien de but comporte tous les éléments susmentionnés, ainsi qu’un casque avec masque intégral, des mitaines spécialement conçues pour attraper les palets et des jambières pour se protéger des lancers.
  • Les crosses sont en bois ou dans un autre matériau, comme l’aluminium ou le plastique.
  • Le palet est de 7,62 cm de diamètre et doit être fabriqué en caoutchouc vulcanisé ou dans un autre matériau approuvé par la Fédération Internationale de Hockey sur glace. Il doit être pour l’essentiel de couleur noire.

JO 2018

Les joueurs de la Ligue nord-américaine de Hockey sur glace (NHL) ne participeront pas aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en 2018 en Corée du Sud, a annoncé la NHL le 3 avril 2017, provoquant un tollé tant chez les joueurs qu'au CIO. La NHL avait pourtant autorisé ses joueurs à disputer les Jeux d'hiver lors des cinq dernières éditions, interrompant sa saison régulière en conséquence, mais en mars dernier, son président, Gary Bettman, avait laissé entendre qu'il avait changé d'avis, estimant que la NHL n'en avait tiré "aucun bénéfice".

L'interruption de saison, d'une durée de trois semaines, était très impopulaire chez les patrons de club, et la Ligue a annoncé que les tentatives de négociation avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de Hockey sur glace (IIHF) et le syndicat des joueurs de NHL (NHLPA) avaient échoué.

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Hockey sur glace


Deux hockeyeurs ont participé à six Olympiades : les Finlandais Raimo Helminen 1984-2002  et Teemu Selänne 1992-2014.

Trois autres hockeyeurs ont participé à cinq Olympiades:  Udo Kiessling, ALL 1976-1992, Petter Thoresen NOR 1980-1994 et Dieter Hegen ALL 1984-1998
 
- Trois joueuses, toutes canadiennes, ont remporté quatre titres olympiques : Caroline Ouelette, Hayley Wickenheiser et Jayna Hefford en 2002, 2006, 2010 et 2014.
- Cinq autres joueuses canadiennes ont remporté chacune trois titres olympiques Jennifer Botterill , Kim St. Pier en 2002, 2006 et 2010 ; Meghan Agosta -Marciano, Gillian Apps et Charlene Labonté en 2006, 2010 et 2014.
Plus de participations
6 JO : Raimo Helminen, Teemu Selänne, Hayley Wickenheiser ,
5 JO : Dieter Hegen, Udo Kiessling, Denis Perez , Petter Thoresen, Jere Lehtinen , Kimmo Timonen, Jaromír Jagr
Le médaillé olympique le plus âge est le Finlandais Teemu Selänne, médaillé de bronze en 2014 à 43 ans et 234 jours. Il est suivi de près par le Russe Igor Larionov , médaillé d'or à 41 ans et 83 jours en 2002.


Statistiques Jeux Olympiques

 Hommes

 


Le plus de titres par nation

9


Canada

1920, 1924, 1928, 1932, 1948, 1952, 2002, 2010, 2014

21 participations
       

8


Russie et ex-URSS

1956, 1964, 1968, 1972, 1976, 1984, 1988, 1992, 2018 (OAR en 2018)

16 participations

2


USA
Suède

1960, 1980
1994, 2006

22 participations
22 participations

1


Rép. Tchèque
Grande-Bretagne


1998
1936

6 participations

4 participations


Le plus de titres par joueurs

3

Vitaly Davidov
Anatoli Firsov
Viktor Kuzkin
Alexander Ragulin
Vladislav Tretiak

Andrey Khomutov

URSS
URSS
URSS
URSS
URSS

URSS

1964, 1968, 1972
1964, 1968, 1972
1964, 1968, 1972
1964, 1968, 1972
1972, 1976, 1984

1984, 1988, 1992


Le plus de points marqués
  43 Teemu Selänne CAN 1992, 1998, 2002, 2006, 2010, 2014

37


Vlastimil Bubnik

TCH

1952, 1956, 1960, 1964

36


Harry Watson

CAN

1924

35


Valeri Kharlamov

URSS

1972, 1976, 1980

33


Vyeniyamin Alexandrov

URSS

1960, 1964, 1968

31


Vladimir Krutov

URSS

1980, 1984, 1988

30


Anatoli Firsov

URSS

1964, 1968, 1972

29

Vyacheslav Fetisov
Wally Halder
Sven "Tumba" Johansson


URSS
CAN
SUE

1980, 1984, 1988
1948
1952, 1956, 1960, 1964

28


Herbert Day
Sergei Makarov

USA
URSS

1920, 1924
1980, 1984, 1988
             

Meilleur pointeur par édition

 

 

PJ

B

A

Pts

1920

Frank Fredrickson CAN

6

12

 

 

1924

Harry Watson CAN

6

37

9

46

1928

David Trottier CAN

3

12

3

15

1932

Walter Monson CAN

6

7

4

11

1936

Hugh Farquharson

9

11

8

19

1952

William Gibson CAN

8

15

7

22

1956

Jim Logan CAN

8

7

5

12

1960

Fred Etcher CAN

7

9

12

21

1964

Sven « Tumba » Johansson SWE

7

8

3

11

1968

Anatoli Firsov URSS

7

12

4

16

1972

Valeri Kharlamov URSS

5

9

6

15

1976

Vladimir Chadrine URSS

5

6

4

10

1980

Milan Novy

6

7

8

15

1984

Erich Kühnhackl BRD

6

8

6

14

1988

Vladimir Krutov URSS

8

6

9

15

1992

Joé Juneau CAN

8

6

9

15

1994

Zigmund Palffy CZE

8

3

7

10

1998

Teemu Selänne FIN

5

4

6

10

2002

Mats Sundin SWE

4

5

4

9

2006

Teemu Selänne FIN

8

6

5

11

2010

Pavol Demitra CZE

7

3

7

10

2014

Phil Kessel USA

6

5

3

8

2018 Nikita Gusev OAR  6  4 8 12

Femmes

Le plus de titres par nation

4


Canada


2002, 2006, 2010 et 2014


6 participations

1


USA

1998, 2018

6 participations

Le plus de points marqués

19


Danielle Goyette

CAN

1998, 2002

18


Cammi Granato
Hayley Wickenheiser

USA
CAN

1998, 2002
1998, 2002

15


Katie King
Riikka Nieminen

USA
FIN

1998, 2002
1998, 2002

14


Karyn Bye

USA

1998, 2002

13


Tara Mounsey

USA

1998, 2002

12


Laurie Baker
Therese Brisson

USA
CAN

1998, 2002
1998, 2002

10


Kirsi Hanninen
Erika Holst
Vicki Sunohara

FIN
SUE
CAN

1998, 2002
1998, 2002
1998, 2002
         

 

 
 

 
 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Le Ski de Fond est sport olympique dès 1924. Deux épreuves figuraient au programme des premiers Jeux d’hiver à Chamonix en 1924 (18 km et 50 km) contre douze depuis 2006 (record partagé avec le patinage de vitesse). Les épreuves pour femmes furent introduites en 1952 à Oslo.   Il existe deux styles de ski de fond : le style classique et le style libre. Dans les courses classiques, les skieurs utilisent le style traditionnel du glissement droit et ne sortent pas de pistes parallè...
 ...
...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le spectaculaire ski acrobatique ou ‘Freestyle’, avec exécution de figures aériennes durant la progression vers le bas de la pente, était en démonstration aux Jeux Olympiques d'hiver de Calgary (1988). L'épreuve de bosses a été ajoutée au programme des Jeux d'Albertville (1992) et le saut au programme des Jeux de Lillehammer (1994). Le ski acrobatique n'a jamais cessé d'évoluer et la FIS vient d'ajouter deux nouvelles épreuves : le halfpipe et le ski-cross, ce...
Le hockey sur glace a été inscrit pour la première fois au programme olympique lors des Jeux d'été d'Anvers, qui se sont déroulés en avril 1920. Cette compétition, qui a constitué aussi les premiers championnats du monde, a réuni des équipes de sept joueurs. C'est la seule fois où des équipes de sept joueurs ont participé aux Jeux Olympiques. La règle actuelle des équipes de six joueurs sur la glace a été appliquée en 1924. Le hockey sur glace a fait partie de tous les Jeux Ol...
Le short track et l’Olympisme Sport de démonstration en 1988, le short track est devenu sport olympique en 1992 aux XVIes Jeux olympiques d'hiver d'Albertville. Le programme comprend huit épreuves : 500 m (4 tours et demi), 1000 m (9 tours) et 1500 m (hommes et dames; 13 tours et demi), 5000 m relais hommes et 3000 m relais dames. - le 500 m, le 1000 m et les deux relais se disputent entre 4 patineurs tandis que le 1 500 m se dispute entre 6 patineurs. Le patinage de vit...
  Jeux Olympiques - hiver  "La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play."   Les Jeux Olympiques sont un évènement sportif  qui se déroule tous les quatre ans, rassemblant les athlètes du monde entier dans la paix et en respectant les principes d&rs...
Jeux Olympiques d'Hiver   Cumul des médailles d'or par athlète aux Jeux Olympiques d'hiver. Hommes - Björn Daehlie NOR - Ski de fond avec 8 médailles (1992, 1994 et 1998). - Ole Einar Bjoerndaelen NOR – Biathlon avec 8 médailles (1998, 2002, 2010 et 2014). - Viktor An RUS (Ahn Hyun-Soo KOR) - Short Track avec 8 médailles (2006, 2014) - Eric Heiden USA - Patinage de vitesse avec 5 médailles (1980). - Clas Thunberg FIN - Patinage de vitesse avec 5 médailles (1924, 1928). - Mart...
Biathlon
Bobsleigh
Combiné Nordique
Curling
Hockey sur glace
Luge
Patinage artistique
Patinage de vitesse
Saut à Skis
Short track
Skeleton
Ski Alpin
Ski de Fond
Ski Freestyle
Snowboard
'Rasta Rockett' de retour pour les Jeux de 2014
Comités nationaux olympiques
Le tableau des médailles aux Jeux de PyeongChang en 2018
Les 15 médailles françaises aux JO de PyeongChang en 2018
Les 92 porte-drapeaux des JO 2018
Les athlètes les plus titrés et médaillés des Jeux Olympiques d'hiver
Les médailles françaises aux Jeux Olympiques d'hiver
Tableau des médailles Jeux d'hiver 1924-2014
Tableau des médailles Sotchi 2014
Tableau des médailles Vancouver 2010
Teddy Riner, la peur au ventre (vidéo sponsorisée)
Teddy Riner,de la réalité au rêve à Sochi avec un deuxième titre olympique ( vidéo sponsorisée)
Tout savoir sur les Jeux Olympiques d'hiver

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  sans personnalité -  sans personnalité -  -  -