Happy Birthday :
mercredi 19 juin 2019
Tennis
 

Tennis - Le tennis

Choice your language :     

 Tout savoir sur le tennis

  

 

 


 

 

 

Tennis 

 

dessin

 

 

Tenetz, tenes, tennise, tenys, tenyse et…..tennis

Adaptation du jeu de paume, le tennis a été inventé par un Anglais......il était pratiqué que sur gazon.

Historique

 

 Le nom de tennis a pour origine un mot de vieux français “tenetz”, qu’utilisait au jeu de paume le serveur pour indiquer à son adversaire qu’il allait engager. Ce mot a subit diverses déformations pendant de nombreuses années de l'autre côté de la Manche comme tenes, tennes, tennise, tenys, tenyse, etc. S'il est évident que le sport actuel “le tennis” a certainement pour origine le jeu de paume, jeu français, dont les règles furent rédigées en 1592, rien n'est certain sur l'origine du jeu de paume qui puiserait ses racines dans un ensemble de jeux de balles de l'Antiquité.

Le jeu de paume fut un sport très en vogue en France jusqu'à la Révolution. Les rois le pratiquaient et c’est peut -être à eux, Henri IV fut un joueur très respecté sur les terrains, que l’on doit la transformation du matériel : d'une pratique d'abord à main nue, ce qui abîmait les mains (on protégea ensuite celles -ci par des bandages de linge ou de cuir), on évolua ensuite vers des gants palmés, puis vers l'usage d'une batte, masse, palette, battoir, pour en arriver à la raquette avec différents revêtements tels que le cuir, le parchemin et enfin le cordage.

Après la Révolution, le jeu de paume émigra en Grande-Bretagne; on joua même un championnat du monde de “Royal tennis” à Londres en 1815. Ce sport jusqu'alors se pratiquait entre quatre murs.

 

Le premier tournoi de tennis officiel fut organisé en août 1876 dans le propriété de William Appleton situé dans l'état du Massachusetts aux Etats-Unis. Disputé entre voisins, il fut remporté par son neveu James Dwight , qui est considéré comme le 'Père fondateur du tennis américain'.

« It was played on handicap on a round robin basis. There were two players on scratch, James Dwight and Fred D Sears Jr., each of whom played against 11 other players until a final between them. Rackets scoring was used ... Dwight beat Sears 12-15, 15-7, 15-13. » . Ce fut un tournoi à handicap basé sur le système de poule. Seuls deux joueurs ne disposaient pas de points gratuits, James Dwight et Fred D Sears Jr., chacun rencontra 11 autres joueurs avant de s'affronter en finale. Un score par points fut utilisé. Dwight domina Sears 12-15, 15-7, 15-13").

 

C'est certainement Major Walter Clopton Wingfield (1833 -1912) qui a codifié ce nouveau sport. Il devint le premier professionnel du tennis car pour obtenir les règles complètes il fallait le payer ainsi que pour recevoir tout le matériel de son jeu, qu'il appela “Sphairistikè”, d'un mot grec signifiant “jeu de balle“. Il fut sûrement le premier à utiliser la publicité sportive par voie de presse. Il a notamment publie le 23 février 1874 un brevet portant le nom 'A Portable Court of playing tennis' et également écrit deux livres sur le tennis : 'The book of the Game' et 'The Major's Game of Lawn Tennis'.

dessin

 

Pratiqué que sur gazon,  fragile et coûteuse, la terre battue a vite fait son apparition grâce aux jumeaux anglais William et Ernest Renshaw , tous les deux multiples vainqueurs du tournoi de Wimbledon dans les années 1880. En tant que vrais gentlemen, ils séjournaient sur la Riviera dans Beau Site, un quartier situé dans la banlieue de Cannes. Là-bas, les courts de gazon devenaient vite impraticables à cause du climat chaud et sec. De ce fait, ils ont eu l'idée de recouvrir la surface d'une poudre qui à la fois la protégeait et la colorait. La poudre provenait du broyage des pots en terre cuite défectueux fabriqués à Vallauris, la ville des potiers.  Fruit de son succès, la terre cuite de Vallauris fut remplacé à son tour par la poudre de brique. Ainsi la terre battue est née !

 

D'autres faits :

 - en 1873, le terrain de sphairistike avait la forme d'un nœud papillon (longueur 18,30 m, largeur 9,15 m), plus étroit de 2,40 m au filet qu'en ligne de fond. Il était plus long de 0,90 m que le terrain actuel et le filet haut de 1,24 m.

 - en 1877, le court, devenu rectangulaire, présentait exactement son tracé actuel en largeur (8,23 m) et en longueur (23,77 m).

 - en 1880, la zone de service se stabilisa à 6,40 m de profondeur, et en 1890 le filet trouvait sa hauteur définitive.

 

Le tennis actuel et ses règles datent du début du XXe siècle car la balle trouva son poids définitif vers 1902. Une balle qui, au gré du temps et des jeux, fut remplie de plumes, de sable, de poils d'animaux, de laine, d'air, couverte de peau, de tissu, de cuir, de caoutchouc et enfin, à partir de 1874, d'une sorte de flanelle blanche essayée pour la première fois par un certain John Heathcote.

 

La Fédération Internationale de Lawn Tennis (ILTF ; Fédération Internationale de tennis sur gazon) fut créée en 1913 puis changea de nom en 1977 pour devenir la Fédération Internationale de Tennis (ITF) et compte quelque 191 pays membres. Elle organise entre autres la Coupe Davis et la Fed Cup. Elle est basée à Londres.

 

 

Dates marquantes 

1877 Premier Wimbledon remporté par Spencer Gore GBR

1882 Premier US Open remporté by Richard Sears USA

1902 Premier Australian Open remporté par Rodney Heath AUS

1925 Premier Roland-Garros remporté par René Lacoste FRA

 

 

Le 30 mars 1968, la Fédération Internationale accepte, après huit années de tractations, que le tennis devienne 'Open', c'est à dire que les joueurs évoluant sur le circuit parallèle pouvaient enfin disputer les tournois inscrits au calendrier de la Fédération Internationale.

 

Le premier tournoi 'Open' se déroule en avril 1968 à Bournemouth en Angleterre. Le premier tournoi du Grand Chelem 'Open ' a été Roland-Garros qui a mis en jeu 100 000 francs (soit 15 000 d'euro) de prix en mai 2008 ; en battant son compatriote Rod Laver en finale le 9 juin, l'Australien Ken Rosewall est devenu le premier joueur à recevoir un chèque d'un tournoi du Grand Chelem.

 

 dessin

La Fédération Française de Tennis (FFT)

L’ancêtre de la FFT est créé en 1888 au sein de l’USFSA (Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques), mais il faut attendre 1920 pour que voie le jour la Fédération Française de Lawn-Tennis, qui, en 1976, devient la Fédération Française de Tennis. C’est le premier sport féminin en France et le premier sport individuel français. Elle organise des grands tournois tels Roland-Garros et le BNP Paribas Masters et assure la présence des équipes de France en Coupe Davis, Fed Cup et les Jeux Olympiques.   Les présidents successifs de la Fédération Française de Tennis sont Henri Wallet, Albert Canet, Pierre Gillou , René Lacoste, Raymond Rodel, Pierre Gillou , Guy de Bazillac, Robert Soisbault, Roger Cirotteau, Marcel Bernard , Philippe Chatrier , et Christian Bîmes. Le président depuis février 2009 est Jean Gachassin, l'ancien joueur de rugby à XV.

Le tennis en France, 1er sport individuel, en 2013, c’est aussi : 1 130 000 licenciés, 8 000 clubs, 580 029 licencies de moins de 18 ans, 2 102 092 matches, 11 911 tournois, 396 847 compétiteurs, 392 921 joueurs classés et 32 387 courts.

Fédération Française de Tennis
Stade Roland Garros
2, avenue Gordon Bennett
75016 PARIS
Tel : 01 47 43 48 0001 47 43 48 00 Fax : 01 47 43 40 37
fft@fft.fr
http://www.fft.fr
Président : Jean GACHASSIN

 

Dinard Lawn Tennis Club

Le premier terrain de tennis en France et sans doute l’un des plus vieux du Continent, fut construit par les Anglais sur la Côte d’Emeraude à Dinard les Bains en 1879. Les Français seront admis dès les années 20. La ville acquiert les terrains en 1929 et renomme le club, Tennis Club de la Côte d’Emeraude.

 

Le tennis et l’Olympisme

Le tennis fait partie des sports d’origine des Jeux modernes. Il figura au programme jusqu’en 1924, perd son statut olympique, réapparut en 1988 en tant que sport de démonstration. Il est de nouveau sport olympique à part entier depuis 1988. Le tennis olympique est ouvert aux joueurs professionnels permettant ainsi la participation des plus grands joueurs mondiaux (tels André Agassi, Seffi Graf, etc.). Depuis 2004, le tournoi féminin olympique compte pour le classement WTA.

Les tournois olympiques comprennent des épreuves masculines et féminines de simples et de doubles.

"La grande Steffi"
Aux Jeux de Los Angeles, en 1984, Steffi Graf remporte le tournoi olympique de tennis, organisé en démonstration. Elle est pourtant, à 15 ans, la plus jeune inscrite ! Quatre ans plus tard, elle se présente aux Jeux de Séoul dans la position de numéro un mondiale. Alors qu'elle vient, une semaine avant le début des Jeux, de réussir le Grand Chelem, elle gagne facilement le tournoi de tennis, qui réintègre pleinement le programme olympique.

Règlement
Comme la plupart des compétitions de tennis, le tournoi olympique est à élimination directe. Tous les matches sont joués au meilleur de trois sets, à l'exception des finales masculines du simple et du double, jouées en cinq sets. Dans les quatre catégories, les vainqueurs des demi-finales s'affrontent pour les médailles d'or et d'argent, les perdants s'affrontant pour le bronze.

 


 

Savez-vous que : la première femme de l’histoire devenue championne olympique a été une joueuse de tennis, l’Anglaise Charlotte Cooper qui remporta l’or en simple et en mixte en 1900.

 

Petite histoire :

 Lorsque l'Irlandais John Boland (1870-1958) est venu à Athènes pour les premiers Jeux Olympiques modernes en 1896, il ne se doutait pas qu’il retournerait chez lui avec une médaille d’or en tennis. D’ailleurs, il ne savait même pas qu’il participerait à une compétition, puisqu’il se rendait en Grèce en tant que spectateur ! Son ami, Thrasyvaolos Manaos, membre du Comité d’organisation l’a inscrit dans la compétition de tennis dans laquelle il battit le Grec Dionysios Kasdaglis et devint ainsi le premier champion olympique de tennis et cela avec des chaussures de ville ! Il remporta une deuxième médaille d’or associé à l’Allemand Fritz Traun en double.

 

Compétition

Deux joueurs ou deux équipes de deux joueurs s’affrontent sur un court en renvoyant la balle à l’aide d’une raquette.

 

Le terrain

Forme rectangle. Longueur : 23,77 m, largeur : 8,23 m pour le simple et 10,97 m pour le double soit 1,37 m de plus de chaque coté que pour le simple.

 

 

dessin

Les différentes surfaces

Au 19e siècle, le tennis se pratiquait uniquement sur une surface de gazon roulé (d'où vient le nom d'origine, lawn tennis).

 

De nos jours, on distingue :

1 - La terre battue

De couleur rouge (ou bleu comme au Masters 1000 de Madrid en 2012), elle est constituée d'une chape calcaire, mise en œuvre sur une fondation drainante. La coloration est obtenue par l'adjonction d'une couche supérieure de brique pilée. Le jeu favorise des rebonds lents et des échanges longs. Pratique du jeu : bonne saison.

Le jeu sur terre battue se distingue du jeu sur dur par les appuis et les rebonds. Sur terre battue, il faut maîtriser les glissades et les muscles du bas du corps ne sont pas sollicités de la même façon que sur dur.  La terre battue est mins traumatisantes pour les articulations affichant un coefficient d'amortissement de 30% contre 2% pour le béton.  Les balles rebondissent plus haut sur terre battue et vont moins vite : service à 200 km/h ira encore à 133 km/h sur gazon mais seulement à 108 km/h sur terre battue.

2 - Les bétons poreux

9 centimètres de béton sous forme de dalle, sur une fondation drainante. Il peut soit être teinté dans la masse, soit peint en surface. Pratique du jeu : toute l'année.

 

3 - Les résines imperméables

Revêtement en plusieurs couches mis en œuvre sur une structure de type “route”. De toute couleur. Selon le choix de la pigmentation. Pratique du jeu : toute l'année.

 

- Le gazon

Inexistant sous sa forme naturelle en France, il se développe intensément sous le type “ gazon synthétique “. Moquette d'une épaisseur de 2 centimètres lestée de sable, sur fondation résistante. Pratique du jeu : toute l'année. Le gazon favorise un jeu rapide.

 

Saviez-vous que les balles utilisées sur gazon sont plus lourdes pour ralentir le jeu et les cordages des raquettes sont plus ‘actifs’ afin de leurs donner de la vitesse. Enfin pour accentuer l’effet ‘trampoline’, la tension est baissée de un à trois kilos.

 

5 - Divers

Il existe en outre de nombreux autres procédés tels que l’enrobé imperméable, le revêtement en polyuréthanne, le tapis PVC, moquette, bois etc.

 

Le filet

La hauteur du filet est, au centre, de 0,914 m et il doit y être retenu par une sangle entièrement blanche de 5 cm de large au maximum. Le filet est soutenu par des piquets de 1,07 m.

 

Les balles
Elles doivent être jaunes ou blanches, avec un diamètre compris entre 6,54 et 7,3 cm (air comprimé dans du caoutchouc recouvert de feutre), et un poids entre 56,0 et 59,49 g. Le passage du blanc au jaune a été effectué en 1972 pour une meilleure visibilité pour les téléspectateurs. Elle a été utilisé pour la première fois en Grand Chelem au tournoi de Wimbledon en 1986.

dessin

 

La raquette

Elles furent en bois entre 1877 jusqu'aux années 1970, ensuite en métal et depuis les années 1980, elles ont un cadre surdimensionné en composite. Depuis janvier 1997, la taille des raquettes pour les professionnels est limitée à 73,66 cm ou 29 inches (manche compris) avec un poids d'environ 280 grammes. Ceci est valable pour les amateurs depuis janvier 2000.

A noter que la raquette en acier fut inventé par Lacoste en 1963.

 

dessin

 

A savoir :

La tension de cordage des champions et championnes de tennis varie de 25 à 30 kilos (moyenne 28 kg).

 

Un joueur professionnel utilise 5 à 10 raquettes sur chaque tournoi soit 10 à 50 raquettes abîmées sur une saison.

Le décompte des points

Pourquoi au tennis compte-t-on les points par 15, 30, 40 ?

La façon de compter les points au tennis vient du jeu de paume.
Ce jeu français, très pratiqué aux 16e et 17e siècles, est l'ancêtre du tennis créé par les Anglais au 19e siècle ("tennis" est d'ailleurs la déformation du mot français "tenez !", prononcé par le joueur qui lançait la balle).
 Au jeu de paume, le vainqueur du point devait avancer à chaque fois de 15 pas en direction du filet (15, 30, 45 ou 60 pas en partant de la ligne de service), et celui qui atteignait le filet, situé à 60 pas, remportait le jeu. Le nombre 40 serait un raccourci de 45, trop long à prononcer. Quand les joueurs étaient à égalité à 40, l'avantage consistait à faire 5 pas supplémentaires.

1. Lorsqu'un joueur gagne le premier point, on compte 15 pour ce joueur; lorsqu'il gagne un deuxième point on compte 30 pour lui; lorsqu'un troisième point est gagné, le score du joueur est de 40; le quatrième point gagné par ce joueur lui donne le jeu sauf dans les circonstances suivantes :

- Si les deux joueurs ont marqué chacun 3 points, le score est “égalité”; le point suivant gagné par un joueur constitue un “avantage” pour ce joueur;

- Si le même joueur gagne le point suivant, il gagne le jeu;

- Si c'est l'autre joueur qui gagne le point suivant, le score est à nouveau “égalité”; la partie continue ainsi jusqu'à ce qu'un joueur ait gagné deux points de suite après l'égalité; ce joueur gagne alors le jeu.

2. Le joueur qui le premier a gagné six jeux gagne une manche, à condition qu'il ait une avance de deux jeux sur son adversaire. Toutefois, si les deux joueurs ont gagnés chacun 6 jeux, on procède à un jeu décisif..

Le nombre de manches maximum dans une partie est de 5 sets pour les hommes (à l’occasion des tournois du Grand Chelem, des finales des Masters Séries ou en Coupe Davis, mais dans la majorité des cas les matches se déroulent en trois set) et de trois pour les femmes.


                          
Code de conduite
Sanctionné selon un code régi par la Fedération Internationale de Tennis
- Avertissement à la première infraction
- Point de pénalité à la seconde
- Jeu de pénalité à la troisième
A la quatrième selon la gravité des fautes, l'arbitre peut soit infliger un nouveau jeu de pénalité, soit la disqualification.
En cas de faute grave, celle-ci peut être prononcée directement.

Les dépassements de temps font objet d'un règlement à part : un avertissement au 1er dépassement de temps, un point de pénalité à tous les autres. Ils ne se cumulent pas avec le code de conduite. Lors des quatre tournois du Grand Chelem, les joueurs et les joueuses ont droit à 20 secondes entre les points (au lieu de 25 secondes en ATP et WTA). 

 

Les scores

15 : Score attribué à un joueur qui a remporté un point dans un jeu.
30 : Score accordé à celui qui a remporté deux points dans un jeu.
40 : Score attribué à celui ayant marqué trois points dans un jeu.

Avant 1958, le serveur devait avoir un pied en contact avec le sol. Depuis 1958, il est permis de sauter au service donnant priorité à la puissance.

 

 

 

Point perdu

Un joueur perd un point :

1. S'il ne renvoie pas la balle en jeu directement par-dessus le filet avant qu'elle ait touché deux fois le sol ;

2. S'il renvoie la balle et qu'elle frappe le sol en dehors des lignes limitant le court de son adversaire ;

3. Si en exécutant un coup il touche ou frappe la balle plus d'une fois avec sa raquette ;

4. Si lui-même, sa raquette (qu'il la tienne en main ou non), ses vêtements ou tout autre objet qu'il porte touche le filet, les poteaux, les piquets de simple, la corde ou le câble métallique, la sangle ou la bande, ou encore le sol du court de l'adversaire tant que la balle est en jeu ;

5. S'il frappe la balle de volée avant qu'elle ait passé le filet.

6. Si la balle en jeu le touche lui-même ou touche une partie de ses vêtements ou tout objet qu'il porte, à l'exception de sa raquette, qu'elle soit tenue à une ou deux mains.

7. S'il jette sa raquette vers la balle et la touche.

8. S'il change délibérément la taille de sa raquette en jouant le point

9. S’il manque deux fois consécutives son service (double faute).

dessin

 

Le retour est bon :

1. Si la balle touche le filet, les poteaux, les piquets de simple, la corde ou le câble métallique, la sangle ou la bande, pourvu qu'elle soit passée au-dessus de l'un d'eux et soit tombée sur le sol à l'intérieur du court ;

2. Si la balle, servie ou relancée, touche le sol à l'intérieur des limites réglementaires du court mais à l’issue du rebond repasse de l'autre côté du filet (côté lanceur), et si le joueur dont c'est le tour de frapper la balle frappe celle-ci par-dessus le filet, pourvu que ni sa personne, ni une partie quelconque de ses vêtements ou de tout autre objet qu'il porte, ni sa raquette ne touchent le filet, les poteaux, les piquets de simple, la corde ou le câble métallique, la sangle ou la bande, ou encore le sol du court de l'adversaire, et pourvu que le coup soit bon par ailleurs ;

3. Si la balle est relancée extérieurement au poteau ou au piquet de simple, soit au-dessus, soit au-dessous du niveau supérieur du filet, même si elle touche le poteau ou le piquet de simple, pourvu qu'elle touche le sol dans les limites réglementaires ;

4. Si la raquette d'un joueur passe par dessus le filet après qu'il ait retourné la balle, pourvu que celle-ci ait passé le filet avant d'avoir été jouée et qu'elle ait été régulièrement relancée ;

5. Si un joueur réussit à renvoyer une balle de service ou une balle en jeu qui a heurté une balle restée sur le court.

 

Les deux serveuses les plus rapides  :

Brenda Schultz-McCarthy HOL avec 208 km/h à l’Open de Cincinnati en 2006 ; Venus Williams USA à 207 km/h à l’US Open en 2007.

 

Les dix serveurs les plus rapides
1. Samuel Groth (AUS) avec 263 km/h en 2012
2. Ivo Karlovic (CRO) avec 251 kmh en 2011
3. Andy Roddick (USA) avec 249 km/h en 2004
   Milos Raonic (CAN) avec 249 km/h en 2012
5. Thomas Johansson (SWE) avec 245 km/h en 2004
6. Taylor Dent (USA) avec 241 km/h en 2006
7. Ernests Gulbis (LET) avec 240 km/h en 2007
   Ryan Harrison (USA) avec 240 km/h en 2012
   Greg Rusedski (GBR) avec 240 km/h en 1998
10. Gaël Monfils (FRA) avec 235 km/h en 2007
 Dusan Vemic (SER) avec 235 km/h en 2008.
A noter qu'en 1931, l'Américain Bill Tilden avait été mesuré à 263 km/h mais avec des techniques beaucoup moins précises qu'à nos jours. Roscoe Tanner avait réussi un service à 246 km/h en 1978 (non-homologué pour les mêmes raisons). Le Français Albano Olivetti a atteint les 254 km/h en 2011 lors d'un tournoi Challenger à Ségovie. Ce record n'a pas été officialisé faute d'un matériel non-approuvé par l'ATP.

 

 

Blessures
Tout joueur peut bénéficier de soins médicaux à tous les changements de coté dans la limite de la durée de ceux-ci (soit 90 secondes ou 2 minutes à la fin d'un set). Il n'a droit qu'à un seul temps mort médical par match et par blessure (soit deux temps morts pour deux blessures différentes). Ce temps mort médical peut être pris durant un changement de côté mais également en plein jeu si la blessure est soudaine, et que l'arbitre la reconnaît comme telle. A partir du diagnostic du kiné, le temps mort médical dure 3 minutes, plus en cas d'un saignement. Désormais la crampe n'est plus sujette à un temps mort médical. Le joueur doit attendre le changement de côté pour se faire soigner. Il peut déclarer 'forfait' pour tous les points qui le séparent de ce moment.

Changement de côté

Les joueurs changeront de côté à la fin du premier et du troisième jeu et à l'issue de tous les jeux impairs dans chaque set et à la fin de chaque set (même si le nombre total de jeux du set est pair).

Si une erreur se produit et que l'ordre correct n'est pas respecté, les joueurs devront reprendre l'ordre normal dès que l'erreur sera découverte.

Le jeu décisif ou tie-break (instauré en 1970)

1. Généralités

Le système du jeu décisif interviendra lorsque la marque aura atteint 6 ou 8 jeux partout dans n'importe quelle manche, sauf éventuellement dans la troisième ou la cinquième manche des parties respectivement prévues en trois ou cinq manches. Cette troisième ou cinquième manche sera jouée normalement avec avantages de jeux. Le comité d'organisation décidera et annoncera avant le début du tournoi du match ou de la compétition, si le système du jeu décisif s'appliquera à 6 ou 8 jeux partout. Même s’il a décidé d’appliquer le système du jeu décisif à 8 jeux partout, le comité d’organisation peut l’appliquer à 6 jeux partout dans un ou plusieurs tours d’une épreuve, s’il estime que c’est dans l’intérêt de l’épreuve.

 

Saviez-vous que le tie-break a été mis au point par l'Américain Jimmy Van Alen afin d'éviter les parties interminables. La première finale disputée avec ce nouveau système a été l'US Open en 1970 à Forest Hills entre Ken Rosewall (vainqueur) et Tony Roche . Aujourd'hui, seul Wimbledon résiste au tie-break au cinquième set, ce qui a permis à l'Américain John Isner et au Français Nicolas Mahut d'arriver à 70-68 en 2010.

 

2. Simples

 - le joueur qui gagnera le premier 7 points gagnera le jeu et la manche, à condition qu'il ait deux points d'avance. Si la marque atteint 6 points partout, le jeu continuera jusqu'à ce que cet écart de 2 points ait été obtenu. La marque numérique sera utilisée pendant tout le jeu décisif.

 - le joueur dont c'est le tour de servir servira le premier point. Son adversaire servira le deuxième et le troisième point et, par la suite, chacun des joueurs servira alternativement deux points consécutifs jusqu'à ce que l'un d'eux ait gagné le jeu et la manche.

 - à partir du premier point, chaque service sera exécuté successivement à partir du coté droit et du côté gauche du court, en commençant par le côté droit.

Les joueurs changeront de côté tous les six points, ainsi qu'à la fin du jeu décisif. Le jeu décisif comptera pour un jeu pour le changement de balles.

 

3. Doubles

En doubles, on appliquera la règle des sim­ples. Le joueur dont c'est le tour de servir servira le premier point. Par la suite, chaque joueur servira tour à tour deux points, dans l'ordre suivi auparavant au cours de la manche, jusqu'à ce que le jeu et la manche aient été gagnés par une équipe.

 

4. Changement de service

Le joueur (ou l'équipe dans le cas d'un double) qui a servi le premier dans le Jeu décisif recevra le service dans le premier jeu de la manche suivante.

 

 

 

 

Jeu de double

En doubles, on appliquera la règle des sim­ples. Le joueur dont c'est le tour de servir servira le premier point. Par la suite, chaque joueur servira tour à tour deux points, dans l'ordre suivi auparavant au cours de la manche, jusqu'à ce que le jeu et la manche aient été gagnés par une équipe.

Quelques différences :

1. Pour le jeu de double, le court mesure 10,97 m de large, c'est-à-dire 1,37 m de plus de chaque coté que pour le simple. On joue sur toute la surface du terrain. La partie des lignes de côté du court de simple qui se trouve entre les deux lignes de service est appelée “ligne de coté de service”.

2. L'ordre du service sera décidé au début de chaque manche de la manière suivante : l'équipe qui a le service au premier jeu de chaque manche désigne le joueur qui servira au deuxième jeu. Le partenaire du joueur qui a servi au premier jeu servira au troisième. Le partenaire du joueur qui a servi au deuxième jeu servira au quatrième et ainsi de suite pour tous les autres jeux d'une manche.

3. L'ordre dans lequel le service doit être reçu sera décidé au début de chaque manche de la manière suivante : l'équipe qui doit recevoir le service au premier jeu désignera celui des partenaires qui recevra le service dans chaque jeu impair pendant toute la manche. L'équipe adverse désignera de même celui des partenaires qui recevra le premier service au deuxième jeu et ce partenaire continuera à recevoir le premier service dans tous les jeux pairs et pendant toute la manche. Les partenaires recevront le service alternativement pendant chaque jeu.

 

Un super tie-break est instauré dans les matches de double depuis 2006 : jusqu’à 10 points au lieu de 7 points remplaçant le troisième set décisif.

 

 

 

 

 

 

 

Lexique

Ace : Le joueur marque un point au service sans que son adversaire puisse toucher la balle.
Accélération : le joueur change le rythme du jeu en frappant une balle plus fort ou plus tôt que les autres.

Amorti : le joueur frappe la balle plus doucement afin qu’elle retombe abruptement juste de l’autre côté du filet.

Arrière-court : Zone située entre la ligne de service et la ligne de fond.
Avant du court : Zone située entre le filet et la ligne de service.
Avantage : Premier point marqué après un score de quarante-A, ou le résultat du score.
Balle de manche : Point qui, s’il est remporté, permet de gagner la manche.
Balle de match : Point qui, s’il est remporté, accorde la victoire.
Break : Le joueur remporte un jeu quand son adversaire est au service.

Carré de service : Zone du court dans laquelle une balle servie doit atterrir.
Choper : Le joueur coupe la balle de haut en bas.

Couper : Le joueur donne un effet spécial à la balle en mouvant sa raquette de haut en bas.

Coup coupé : Coup au cours duquel la balle est frappé avec la raquette en position oblique de sorte que la balle perd de la vitesse et rebondit moins.
Coup croisé : Coup frappé dans le sens diagonal du court.
Coup d’approche : Coup envoyé loin dans le court de l’adversaire pour permettre à un joueur de monter au filet avec le moins de risques possible.
Coup de fond de court : Coup joué après le rebond de la balle, en coup droit ou en revers.
Coup de passing : Tir qui passe l’adversaire en train de monter au filet ou qui s’y trouve déjà.
Coup droit : Coup de raquette dans lequel les balles sont frappées sur la droite pour un joueur droitier ou sur la gauche pour un joueur gaucher.
Coup en toucher : Balle frappée de telle sorte qu'elle flotte doucement.
Court de double : Le court de double comprend 1,37 m supplémentaire entre chaque ligne latérale de simple et la ligne latérale de double.
Court de simple : Court pour les simples, ne comprenant pas les 1,37 m situés entre chaque ligne latérale de simple et les lignes latérales de double.
Demi-volée : Coup joué juste après le rebond de la balle.
Double : Match opposant deux équipes de deux personnes.
Double faute : Second service manqué d'affilée, entraînant la perte du point.
Echange : Echange de balles décidant de chaque point.
Effet rétro : Effet inverse donné à une balle, la faisant rebondir vers l'arrière ou s'arrêter le plus rapidement possible.
Egalité : A chacun (nombre de points), comme dans le score "30-égalité" ou "30-A".
Faire le break : Remporter un jeu engagé par l'adversaire.
Faute : Service perdu.
Faute de pied : Mauvais placement des pieds du serveur, sanctionné par une faute.

 

Hawk-eye : système de vidéo permettant l’arbitrage électronique. Il a été mis en place à l’US Open depuis 2005 et à l’Open d’Australie et Wimbledon en 2007. Cette machine a été mise en place en premier pour le cricket en 2001, avant d’être reprise par les télévisions en 2003 et de faire son apparition sur les courts de tennis en 2006. Le système va, grâce à une dizaine de caméras « high speed » et des ordinateurs, reproduire la trajectoire de la balle en trois dimensions par images de synthèse.
La disposition des caméras.Le procédé a été développé dès 1999 par le Dr Paul Hawkins, spécialiste en intelligence artificielle. Le système, en tennis, utilise en fait dix caméras, cinq de chaque côté du court, qui sont chargées uniquement du « tracking », traçage de la balle sous différents angles. On peut descendre le nombre de caméras à six ou huit, mais la tendance est tout de même à 10, surtout dans les tournois majeurs. Un ordinateur est rattaché à chaque caméra et repère, en temps réel, la balle dans chaque image reçue tout en traçant également les lignes du court. Ce système trouve moins son utilité sur la terre battue, car les marques laissées par le rebond des balles sont exploitables par les arbitres.

 

Interception de la balle à la volée : Stratégie où le joueur au filet dans un double se déplace sur la partie du court de son partenaire pour faire une volée.
Jeu : Partie d’une manche terminée lorsqu’un joueur ou une équipe remporte au moins quatre points avec deux points d’avance sur son adversaire.
Jeu décisif : Jeu qui décide du vainqueur d’une manche : le premier joueur ou la première équipe marquant sept points avec deux points d’avance remporte la manche. Joué lorsque le score est à égalité à six jeux partout. Tie-break en anglais.
Let : Service au cours duquel la balle a touché le filet avant de retomber dans la zone autorisée, obligeant à rejouer le service.
Lift : Effet vers l’avant donné à la balle qui la fait retomber brutalement, permettant à un joueur de frapper la balle avec plus de puissance.
Ligne de fond : Ligne délimitant l'extrémité d'un court de tennis.
Ligne de service : Ligne reliant les lignes latérales d’un court de tennis, parallèle au filet et délimitant l’arrière des carrés de service.
Ligne de trame : Ligne délimitant le terrain sur le côté d’un court de simple ou de double.
Ligne latérale de simple : Ligne délimitant la surface sur un côté du court, située 1,37 m à l’intérieur de chaque ligne latérale de double.
Lignes latérales de double : Lignes définissant la limite de jeu des deux côtés du court, 1,37 m à l'extérieur des lignes de simple.
Lob : Balle haute et en avant dans le court de l’adversaire, en général au-dessus de la tête de l’adversaire.
Manche : Partie d’un match terminée lorsqu’un joueur ou une équipe remporte au moins six jeux et mène avec au moins deux jeux d’écart, ou a remporté le jeu décisif.
Manche décisive : Manche accordée, après égalité entre deux joueurs ou équipes à six jeux partout, à l’un des adversaires jusqu’à ce que l’un d’entre eux prenne deux jeux d’avance
Manches blanches : Sans perdre de manche.
Match : Partie de tennis entre deux joueurs ou équipes.
Net : Balle qui touche le filet.
Passing shot : Le joueur envoie sa balle au ras du filet afin de passer son adversaire monté au filet.

Point gagnant : Point remporté grâce à l'agilité d'un joueur plutôt que sur la faute de l'adversaire.
Position centrale : Marque perpendiculaire représentant le milieu de la ligne de fond.
Quarante-A : Moment critique d'un jeu lorsque les scores sont à égalité (quarante partout) et l'un des joueurs ou équipes doit marquer deux points d'affilée pour remporter ce jeu.
Receveur : Joueur recevant le service.
Retour : Renvoi de la balle frappée par l’adversaire, essentiellement en référence au retour d’un service.
Revers : Coup de raquette dans lequel les balles sont frappées sur la gauche pour un joueur droitier ou sur la droite pour un joueur gaucher.
Service lifté : Service frappé avec beaucoup d’effet, produisant en général un rebond supplémentaire lorsqu’il touche le sol.
Service tenu : Servir et remporter un jeu.
Service volée : Afin de reprendre de volée le retour de son adversaire, le serveur monte au filet.

Servir : Mettre la balle en jeu.
Simple : Joueur affrontant un autre joueur.
Slicer : Le joueur donne un effet de rotation à sa balle afin qu’elle dévie sur le côté au rebond.

Smash : Coup puissant au-dessus de la tête.
Volée : Frapper la balle avant son rebond, mais sans la smasher.
Zéro : Score de zéro.

 

 

 

Bon à savoir

 - La volée fut inventée en 1877 par le premier vainqueur de Wimbledon en simple hommes, Spencer Gore. Il monta au filet pour intercepter la balle de volée de ses adversaires.

 - Le lob fut inventé par Franck Hadow, deuxième vainqueur de Wimbledon (contre Spencer Gore), qui décida d'envoyer sa balle au-dessus de son adversaire pour l'emmener au fond du cour.

 - Le smash fut inventé par William Renshaw (sept fois victorieux à Wimbledon) en 1881.

 - Le saut pendant un service est autorisé depuis 1958

 

Paddle Tennis

Inventé en 1898 par l’Américain Frank Peer Beal, le paddle tennis se joue selon les mêmes règles que le tennis sur un court réduit au deux tiers d'un court normal, avec des raquettes réduites à moitié d'une raquette classique et "pleine", sans corde. En 2006, Gaël Monfils remporte l’important tournoi de Las Vegas en battanrt la grande star, Scott Freedman, vainqueur de 185 tournois (19 fois champion du monde en simple, 16 fois en double et 14 fois en double mixte !).


 

Copyright Sportquick/Promedi

Call

Send SMS

Call from mobile

Add to Skype

You'll need Skype CreditFree via Skype

Livescore.in TellyBolly Arab Magazine
Find a Result
Résultats des compétitions
ATP 's-Hertogenbosch (Bois-le-Duc)
ATP Acapulco
ATP Adelaïde
ATP Amersfoort
ATP Antalya
ATP Anvers (European Open)
ATP Atlanta
ATP Auckland
ATP Bâle
ATP Bangkok
ATP Barcelone
ATP Bastad
ATP Belgrade
ATP Bogota
ATP Brisbane
ATP Bucarest (Open de Roumanie)
ATP Budapest
ATP Buenos Aires
ATP Cabo San Lucas
ATP Champions tour
ATP Chengdu
ATP Cordoba
ATP Delray Beach
ATP Doha
ATP Dubaï
ATP Düsseldorf
ATP Eastbourne
ATP Genève
ATP Gstaad
ATP Halle
ATP Hambourg
ATP Houston
ATP Indianapolis
ATP Istanbul
ATP Johannesburg
ATP Kitzbühel
ATP Kuala Lumpur
ATP Las Vegas
ATP Long Island
ATP Los Angeles
ATP Lyon
ATP Marrakech (Casablanca avant 2016)
ATP Marseille Open 13
ATP Masters Series Stuttgart
ATP Metz (Open de Moselle)
ATP Montpellier (Open Sud de France)
ATP Moscou (Kremlin Cup)
ATP Munich
ATP New Haven
ATP New York (Memphis avant 2019)
ATP Newport
ATP Nice
ATP Nottingham
ATP Open de Chine (Beijing/Pékin)
ATP Open du Brésil (Sao Paulo)
ATP Open du Portugal (Estoril)
ATP Portschach
ATP Pune (Chennai avant 2018)
ATP Queen's Londres
ATP Quito
ATP Rio de Janeiro
ATP Rotterdam
ATP San Jose
ATP Shenzhen
ATP Sofia
ATP St-Petersbourg
ATP Stockholm
ATP Stuttgart
ATP Sydney
ATP Tokyo
ATP Umag
ATP Valence
ATP VarsovieSopot
ATP Vienne
ATP Viña del Mar
ATP Washington (Citi Open)
ATP Winston-Salem
ATP World Tour Finals (Masters)
ATP World Tour Masters 1000 Indian Wells
ATP World Tour Masters 1000 Cincinnati
ATP World Tour Masters 1000 Madrid
ATP World Tour Masters 1000 Miami
ATP World Tour Masters 1000 Monte-Carlo
ATP World Tour Masters 1000 Montréal
ATP World Tour Masters 1000 Paris-Bercy
ATP World Tour Masters 1000 Rome
ATP World Tour Masters 1000 Shanghai
ATP World Tour Masters 1000 Toronto
ATP Zagreb
Coupe Davis
Fed Cup
GRAND CHELEM - Open d'Australie
GRAND CHELEM - Roland-Garros
GRAND CHELEM - US Open
GRAND CHELEM - Wimbledon
Hopman Cup
ITF Champions du monde
ITF Champions du monde fauteuil roulant
ITF Champions du monde juniors
Laver Cup
Next Generation ATP Finals
US Open Series
WTA Hambourg
WTA 's-Hertogenbosch (Bois-le-Duc)
WTA Acapulco
WTA Adelaide
WTA Amelia Island
WTA Anning
WTA Anvers
WTA Auckland (ASB Classic)
WTA Bad Gastein
WTA Bakou
WTA Bali
WTA Bangalore
WTA Barcelone
WTA Bastad
WTA Berlin
WTA Birmingham
WTA Bogota
WTA Brisbane
WTA Bruxelles
WTA Bucarest
WTA Budapest
WTA Cali
WTA Canton (Guangzhou )
WTA Charleston
WTA Chicago
WTA Cincinnati
WTA Copenhague
WTA Dallas
WTA Doha (Qatar Ladies Open)
WTA Dubaï
WTA Eastbourne
WTA Elite Trophy
WTA Finals (MASTERS féminin)
WTA Florianopolis (Brasil Tennis Cup)
WTA Forest Hills
WTA Gold Coast Australie
WTA Gstaad
WTA Hobart
WTA Hong Kong
WTA Hua Hin
WTA Indian Wells
WTA Istanbul
WTA Katowice
WTA Kuala Lumpur
WTA Linz
WTA Los Angeles
WTA Lugano
WTA Luxembourg
WTA Madrid
WTA Majorque
WTA Marbella
WTA Memphis
WTA Miami Key Biscayne
WTA Monterrey
WTA Moscou
WTA Nanjing
WTA New Haven
WTA Ningbo
WTA Nottingham
WTA Nuremberg
WTA Open du Canada (Rogers Cup)
WTA Open du Portugal
WTA Open GDF Suez - Paris Coubertin
WTA Osaka
WTA Palerme
WTA Pattaya
WTA Pékin (Open de Chine)
WTA Ponte Vedra Beach
WTA Portoroz
WTA Prague
WTA Québec City
WTA Rabat (Grand Prix SAR La Princesse Lalla Meryem)
WTA Rio de Janeiro
WTA Rome
WTA Saint-Petersbourg
WTA San Diego (Carlsbad)
WTA Séoul
WTA Shenzhen
WTA Stanford
WTA Strasbourg
WTA Stuttgart (Porsche Tennis Grand Prix)
WTA Suzhou
WTA Sydney
WTA Taïwan
WTA Tashkent
WTA Tianjin
WTA Tokyo
WTA Varsovie
WTA Washington (Citi Open)
WTA Wuhan
WTA Zhengzhou
WTA Zurich
Dicostars
Adamson-Landry-Nelly
Agassi-Andre
Aguilera-Juan
Akhurst -Daphne
Aldrich-Pieter
Alexander-Fred
Alexander-John
Almagro-Nicolas
Alvarez-Lili
Amritraj-Vijay
Ancic-Mario
Anderson-James
Anderson-Kevin
Anderson-Mal
Andreev-Igor
Annacone-Paul
Arias-Jimmy
Arn-Greta
Arrese-Jordi
Ashe-Arthur
Aspelin-Simon
Atkinson-Juliette
Aussem-Cilly
Austin-Bunny
Austin-Tracy
Aymé-Paul
Azarenka-Victoria
Babos-Timea
Baddeley-Wilfred
Baghdatis-Marcos
Bahrami-Mansour
Barazzutti-Corrado
Barker-Sue
Barthes-Pierre
Bartoli-Marion
Barty-Ashleigh
Bautista Agut-Roberto
Becker-Boris
Bencic-Belinda
Benesova-Iveta
Benhabiles-Tarik
Benneteau-Julien
Berasategui-Alberto
Berdych-Tomas
Bergelin-Lennart
Bernard-Marcel
Bertens-Kiki
Betz-Pauline
Bhupathi-Mahesh
Bingley Hillyard-Blanche
Bjurstedt Mallory-Molla
Björkman-Jonas
Black-Byron
Black-Cara
Blake-James
Bloomer Brasher-Shirley
Boetsch-Arnaud
Boland-John Pius
Boothby-Dora
Bopanna-Rohan
Borg-Björn
Borotra-Jean
Bouchard-Eugénie
Bouman-Kea
Boussus-Christian
Bowrey-William \'Bill\'
Boyd-Robertson-Esna
Bromwich-John
Brookes-Norman
Broquedis-Marguerite
Brough-Louise
Browne-Mary
Brugnon-Jacques
Bruguera-Sergi
Bryan-Bob
Bryan-Mike
Budge-Don
Bueno-Maria
Bundy-Dorothy
Bunge-Bettina
Buttsworth-Coral
Cahill-Darren
Campbell-Oliver
Canning Todd-Patricia
Capriati-Jennifer
Carlsson-Ken
Carter Reitano-Mary
Casal-Sergio
Casals-Rosie
Cash-Pat
Caujolle-Jean-François
Cañas-Guillermo
Cecchini-Sandra
Cermak-Frantisek
Chakvetadze-Anna
Champion-Thierry
Chan-Yung-jan
Chang-Michael
Chardy-Jérémy
Chatrier-Philippe
Chela-Juan Ignacio
Cherkasov-Andrei
Chesnokov-Andrei
Chung-Hyeon
Cibulkova-Dominika
Cilic-Marin
Clerc-Jose Luis
Clijsters-Kim
Clément-Arnaud
Cochet-Henri
Coetzer-Amanda
Connell-Grant
Connolly-Maureen
Connors-Jimmy
Cooper-Ashley
Cooper Sterry-Charlotte
Coria-Guillermo
Cornet-Alizé
Corretja-Alex
Costa-Albert
Costa-Carlos
Courier-Jim
Courteau-Loïc
Coyne Long-Thelma
Crawford-Jack
Curren-Kevin
Damm-Martin
Darmon-Pierre
Darmon-Rosie
Date-Krumm-Kimiko
Davenport-Lindsay
Davidson-Owen
Davidsson-Sven
Davis-Dwight
Davis-Scott
Davydenko-Nikolay
De Alvarez-Lili
De Jenken-Sandra
De Kermel-Thérèse
Dechy-Nathalie
Decugis-Max
Del Potro-Juan Martin
Delaitre-Olivier
Dementieva-Elena
Demongeot-Isabelle
Dent-Phil
Dent-Taylor
Denton-Steve
Di Pasquale-Arnaud
Dibbs-Eddie
Dimitrov-Grigor
Dixon-Charles
Djokovic-Novak
Dlouhy-Lukas
Dod-Lottie
Doeg-John
Doherty-Laurie
Doherty-Reggie
Dokic-Jelena
Dolgopolov-Alexandr
Dominguez-Patrice
Douglass Chambers-Dorothea
Drewett-Brad
Drobny-Jaroslav
Dulko-Gisela
Dwight-James
Dürr-Françoise
Edberg-Stefan
Edmondson-Mark
El Aynaoui-Younes
Eltingh-Jacco
Emerson-Roy
Enqvist-Thomas
Errani-Sara
Escudé-Nicolas
Evert-Chris
Eysseric-Jonathan
Fairbank-Rosalyn
Falkenburg-Bob
Federer-Roger
Fernandez-Gigi
Fernandez-Mary Joe
Ferreira-Wayne
Ferrer-David
Ferrero-Juan Carlos
Fibak-Wojtek
Fish-Mardy
Fitzgerald-John
Flach-Ken
Fleming-Peter
Fletcher-Ken
Fognini-Fabio
Forget-Guy
Franulovic-Zeljko
Fraser-Neale
Frazier-Amy
Fry-Shirley
Fusai-Alexandra
Fyrstenberg-Mariusz
Galbraith-Patrick
Garcia -Caroline
Garcia-Lopez-Guillermo
Garrison-Jackson-Zina
Gasquet-Richard
Gaudio-Gaston
Gemmell-Rhys
Germot-Maurice
Gerulaitis-Vitas
Gibson-Althea
Gicquel-Marc
Gilbert-Brad
Gildemeister-Hans
Gillou-Pierre
Gillou Fenwick-Kate
Gimeno-Andres
Ginepri-Robby
Gisbert-Juan
Gobert-André
Godfree-Leslie
Godfree McKane-Kathleen 'Kitty'
Goerges-Julia
Goffin-David
Golmard-Jérôme
Golovin-Tatiana
Gomez-Andres
Gonzales-\'Pancho\' Ricardo
Gonzalez-Fernando
Goolagong -Evonne
Gore-Arthur
Gore-Spencer William
Gorman-Tom
Gottfried-Brian
Gourlay-Cawley-Helen
Goven-Georges
Grabb-Jim
Graebner-Carole
Graf-Steffi
Granollers-Marcel
Gregory-Colin
Grosjean-Sébastien
Groth-Samuel
Gulbis-Ernests
Gullikson-Tim
Gullikson-Tom
Gustafsson-Magnus
Günthardt-Heinz
Haarhuis-Paul
Haas-Tommy
Hackett-Harold
Hadow-Frank
Haillet-Robert
Halard-Decugis-Julie
Halep-Simona
Hall Hopman-Nell
Hamilton-Willoughby
Hanika-Sylvia
Hanley-Paul
Hantuchova-Daniela
Hard-Darlene
Hart-Doris
Hartigan-Joan
Hartley-John
Hawkes-John
Haydon Jones-Ann
Heath-Rodney
Heldman-Julie
Henkel-Henner
Henman-Tim
Herbert-Pierre-Hugues
Hercog-Polona
Hewitt-Bob
Hewitt-Lleyton
Higueras-Jose
Hingis-Martina
Hlasek-Jakob
Hlavackova-Andrea
Hoad-Lew
Hood Westacott-Emily
Hopman-Harry
Hotchkiss Wightman-Hazel
Houdet-Stéphane
Hradecka-Lucie
Hrbaty-Dominik
Hsieh-Su-wei
Huber-Anke
Huber-Liezel
Hull Jacobs-Helen
Hénin-Justine
Isner-John
Ivanisevic-Goran
Ivanovic-Ana
Jacobs-Helen
Jaeger-Andrea
Jaite-Martin
Jankovic-Jelena
Jarryd-Anders
Jauffret-François
Jausovec-Mima
Jedrzejowska-Jadwiga 'Jed'
Johansson-Joachim
Johansson-Thomas
Johnston-Bill
Jones Farquhar-Marion
Jordan-Barbara
Jordan-Kathy
Kafelnikov-Yevgeny
Karlovic-Ivo
Kerber-Angelique
Khachanov-Karen
Kiefer-Nicolas
King -Billie Jean
King-Vania
Kirilenko-Maria
Kirmayr-Carlos
Kloss-Ilana
Knowles-Mark
Kodes-Jan
Kohde-Kilsch-Claudia
Kohlschreiber-Philipp
Konta-Johanna
Kontinen-Henri
Korda-Petr
Kormoczy-Suzy
Koubek-Stefan
Kournikova-Anna
Krajicek-Michaella
Krajicek-Richard
Kramer-Jack
Krickstein-Aaron
Kriek-Johan
Krishnan-Ramesh
Kubot-Lukasz
Kuerten-Gustavo
Kulti-Nicklas
Kunieda-Shingo
Kuznetsova-Svetlana
Kvitova-Petra
Kyrgios-Nick
Lacoste-René
Lance Harper-Sylvia
Larned-Bill
Larsen-Art
Larsson-Magnus
Laver-Rod
Lawford-Herbert
Leach-Rick
Leconte-Henri
Lee-Duck-hee
Lendl-Ivan
Lenglen-Suzanne
Lewis-Chris
Li-Na
Likhovtseva-Elena
Lindqvist-Catarina
Lindstedt-Robert
Lisicki-Sabine
Lizana-Anita
Ljubicic-Ivan
Llodra-Michaël
Lloyd-John
Loit-Emilie
Lopez-Feliciano
Lopez-Marc
Lott-George
Lovera-Chanfreau-Gail
Lowe-Francis Gordon
Lucic-Mirjana
Lutz-Bob
Lycett-Randolph
Mahony-Harold
Mahut-Nicolas
Majoli-Iva
Makarova-Ekaterina
Mako-Constantine 'Gen'
Maleeva-Katerina
Maleeva-Magdalena
Maleeva -Manuela
Malisse-Xavier
Mancini-Alberto
Mandlikova-Hana
Mantilla-Felix
Marble-Alice
Martin-Todd
Martinez-Conchita
Masson-Françoise Adeline
Massu-Nicolas
Mathieu-Paul-Henri
Mathieu-Simonne
Matkowski-Marcin
Matsuoka-Shuzo
Mattek-Sands-Bethanie
Matthey-Jeanne
Mauresmo-Amélie
Mayer-Gene
Mayer-Sandy
Mayotte-Tim
McEnroe-John
McEnroe-Patrick
McGrath-Vivian \'Viv\'
McGregor-Ken
McKinley-Chuck
McLoughlin-Maurice
McMillan-Frew
McNamara-Peter
McNamee-Paul
McNeil-Lori
McNeill-Don
Mecir-Miloslav
Medina Garrigues-Anabel
Medvedev-Andreï
Melo-Marcelo
Melzer-Jürgen
Metaxa-Doris
Mirnyi-Max
Mirza-Sania
Mladenovic-Kristina
Molesworth-Margaret
Monaco-Juan
Monfils-Gaël
Montanes-Albert
Montcourt-Mathieu
Moon-Edgar
Moore-Elisabeth
Morozova-Olga
Mortimer-Angela
Moya-Carlos
Muguruza-Garbiñe
Mulloy-Gardnar 'Gar'
Murray-Andy
Murray-Jamie
Murray-Lindley
Muster-Thomas
Myskina-Anastasia
Nadal-Rafael
Nagelsen-Betsy
Nalbandian-David
Nastase-Ilie
Navratilova-Martina
Neiland Savchenko-Larisa
Nelson Dunbar-Vicky
Nestor-Daniel
Newcombe-John
Nielsen-Kurt
Nieminen-Jarkko
Nishikori-Kei
Noah-Yannick
Norman-Magnus
Novacek-Karel
Novak-Jiri
Novotna-Jana
Nuthall-Betty
Nystrom-Joakim
O'Neil-Chris
O\'Hara Wood-Pat
Okker-Tom
Olmedo-Alex
Orantes-Manuel
Osaka-Naomi
Osborne DuPont-Margaret
Ostapenko-Jelena
Osuna-Rafael
Paes-Leander
Pails-Dinny
Paire-Benoît
Palfrey Cooke-Sarah
Panatta-Adriano
Paradis-Pascale
Parker-Ernie
Parker-Frank
Parmentier-Pauline
Paszek-Tamira
Pate-David
Patterson-Gerald
Patty-Budge
Pavel-Andrei
Pavic-Mate
Pavlyuchenkova -Anastasia
Pecci-Victor
Peer-Shahar
Peers-John
Peng-Shuai
Pennetta-Flavia
Penrose-Beryl
Perez-Roldan-Guillermo
Pernfors-Mikael
Perry-Fred
Peschke -Kveta
Petkovic-Andrea
Petra-Yvon
Petrova-Nadia
Petzschner-Philipp
Philippoussis-Mark
Pierce-Mary
Pietrangeli-Nicola
Pilet-Gérard
Pilic-Nikola
Pim-Joshua
Pioline-Cédric
Pliskova-Karolina
Potter-Barbara
Pouille-Lucas
Proisy-Patrick
Prévost-Hélène
Pugh-Jim
Puig-Monica
Querrey-Sam
Quist-Adrian
Radwanska-Agnieszka
Rafter-Patrick
Ralston-Dennis
Ram-Andy
Ram-Rajeev
Ramirez-Raul
Raonic-Milos
Raoux-Guillaume
Raymond-Lisa
Razzano-Virginie
Reid Melville-Kerry
Renshaw-Ernest
Renshaw-William
Rezaï-Aravane
Rice-Helen
Richey-Cliff
Richey-Nancy
Riessen-Marty
Riggs-Bobby
Rinaldi-Kathy
Rios-Marcelo
Robb-Muriel
Robredo-Tommy
Roche-Tony
Roddick-Andy
Roger-Vasselin-Christophe
Roger-Vasselin-Edouard
Rojer-Jean-Julien
Roper-Barrett-Herbert
Rose-Mervyn
Rosewall-Ken
Rosset-Marc
Round -Dorothy
Ruano-Pascual-Virginia
Rubin-Chanda
Rusedski-Greg
Ruzici-Virginia
Ryan-Elizabeth
Sabatini-Gabriela
Safarova-Lucie
Safin-Marat
Safina-Dinara
Sampras-Pete
Sanchez-Emilio
Sanchez-Javier
Sanchez Vicario-Arantxa
Santana-Manuel
Santoro-Fabrice
Savitt-Dick
Scheuer-Larsen-Tine
Schiavone-Francesca
Schnyder-Patty
Schroeder-Ted
Schultz-McCarthy-Brenda
Schuurman-Renee
Schüttler-Rainer
Scriven-Vivian-Margaret \'Peggy\'
Sears-Richard
Sedgman-Frank
Seguso-Robert
Seixas-Vic
Seles-Monica
Serna-Magui
Serra-Florent
Sharapova-Maria
Sheriff Chanfreau-Gail
Shriver-Pam
Shvedova-Yaroslava
Simon-Brigitte
Simon-Gilles
Skoff-Horst
Slocum-Henry
Slozil-Pavel
Smashnova-Anna
Smid-Tomas
Smith-Anne
Smith-Stan
Smith Court-Margaret
Soares-Bruno
Sock-Jack
Solomon-Harold
Spadea-Vincent
Sperling-Hilde
Spirlea-Irina
Squillari-Franco
Srebotnik-Katarina
Srichaphan-Paradorn
Stakhovsky-Sergiy
Stammers-Kay
Steeb-Carl-Uwe
Stepanek-Radek
Stephens-Sloane
Stevens-Greer
Stich-Michael
Stockton-Dick
Stoefen-Lester 'Les'
Stolle-Fred
Stosur-Samantha
Strycova-Barbora
Stubbs-Rennae
Sturgess-Eric
Stöve-Betty
Suarez-Paola
Sugiyama-Ai
Suire-Catherine
Suk-Cyril
Sukova-Helena
Sundstrom-Henrik
Sutton -May
Svensson-Jonas
Svitolina-Elina
Sweeting-Ryan
Szavay-Agnes
Söderling-Robin
Talbert-Bill
Tanasugarn-Tammy
Tanner-Roscoe
Tanvier-Catherine
Taroczy-Balazs
Tauziat-Nathalie
Taylor-Roger
Teacher-Brian
Tecau-Horia
Tegart Dalton-Judy
Telstcher-Eliot
Temesvari-Andrea
Terras-Evelyne
Testud-Sandrine
Thiem-Dominic
Thomson-Ethel
Tilden-Bill
Tipsarevic-Janko
Tiriac-Ion
Tomic-Bernard
Trabert-Tony
Troicki-Viktor
Truman-Christine
Tsitsipas-Stefanos
Tsonga-Jo-Wilfried
Tulasne-Thierry
Turnbull-Wendy
Turner Bowrey-Lesley
Tursunov-Dmitry
Ullyett-Kevin
Vacherot-André
Vaidisova-Nicole
Van Alen-Jimmy
Van Ryn-John
Verdasco-Fernando
Vergeer-Esther
Verkerk-Martin
Vesnina-Elena
Vilas-Guillermo
Vinci-Roberta
Vines-Ellsworth
Visser-Danie
Vlasto-Julie
Von Cramm-Gottfried
Wade-Virginia
Ward-Holcombe
Warwick-Kim
Washington-MaliVaï
Watson-Maud
Wawrinka-Stan
Whitman-Malcolm
Wickmayer-Yanina
Wilander-Mats
Wilding-Tony
Wilkison-Tim
Williams-Richard Norris
Williams-Serena
Williams-Venus
Wills Moody-Helen
Wood-Sidney
Wood-Sydney
Woodbridge-Todd
Woodforde-Mark
Wozniacki-Caroline
Wrenn-Robert
Wright-Beals
Wynne Bolton-Nancye
Yan-Zi
Young-Donald
Youzhny-Mikhail
Zhang-Shuai
Zheng-Jie
Zimonjic-Nenad
Zivojinovic-Slobodan
Zverev-Alexander
Zvereva-Natasha
Zvoraneva-Vera
Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport ?voir ici
 -  - yaroslava shvedova -  - florence gravellier - james blake

 

';