lundi 16 septembre 2019
Tennis
 
Tennis - Lexique Français-Français - Article du : 10/06/2012

LEXIQUE

A

  • Ace : service gagnant lors duquel la balle n'est pas touchée par l'adversaire, ce qui permet donc au serveur de remporter le point. Les aces sont plus fréquents chez les hommes que chez les femmes.
  • Amorti ou amortie : un(e) amorti(e) est effectué dans le but de faire rebondir la balle près du filet. Ce coup est utilisé en vue de surprendre l'adversaire. Son efficacité réside aussi bien dans le masquage de sa préparation (l'adversaire ne doit en effet pas s'y attendre) que dans sa réalisation. L'amorti est très majoritairement employée avec un effet coupé.
  • Anti-vibrateur : système permettant d'atténuer les vibrations causées par la frappe. Il peut s'agir d'un objet inséré entre les cordes d'une raquette ou d'un système intégré au cadre-même de la raquette. Les anti-vibrateurs permettent notamment de limiter les risques de tennis-elbow.
  • Arbitre de chaise (ou parfois juge de chaise) : nom donné à l'arbitre principal car il est assis sur une chaise surélevée, située au niveau du filet. Il annonce notamment le score et les changements de côtés, rappelle les joueurs et le public à l'ordre, etc. Il est assisté dans sa tâche par plusieurs juges de ligne. C'est généralement lui qui a le dernier mot mais, en cas de problème ou litige particulièrement difficile à gérer, il peut faire appel au juge-arbitre du tournoi.
  • Arroser : terme communément employé pour qualifier un coup maladroit qui est sorti très nettement des limites du court
  • ATP : association qui supervise les tournois de l'ATP Tour
  • ATP Tour : circuit professionnel principal masculin. On parle également de circuit ATP.
  • Attaquant de fond de court : se dit d'un joueur qui, le plus souvent installé devant sa ligne de fond au court, cherche par des prises d'initiatives constantes et répétées, à déborder son adversaire ou à lui faire commettre la faute en premier. Voir aussi : crocodile.
  • Au filet ou à la volée : un joueur est au filet lorsqu'il est à une distance suffisamment courte du filet pour lui permettre de jouer des volées.
  • Avantage : point gagné par l'un des joueurs lorsque le score en est à 40-A ou à égalité. Il y a avantage service lorsque le serveur gagne ce point et avantage dehors (voire avantage retour) dans le cas inverse. Le joueur ayant l'avantage doit marquer le point suivant pour remporter le jeu.
B
  • Bâche : pièce en matière plastique utilisée pour recouvrir les courts extérieurs afin de les protéger des intempéries. Les bâches sont généralement disposées au fond du court afin que l'on puisse les dérouler rapidement.
  • Ball clip : accessoire en matière plastique que le joueur ou la joueuse accroche à la ceinture de son short ou sa jupe pour avoir une deuxième balle rapidement à portée de main. Ce système permet de pallier l'absence de poche.
  • Balle : projectile renvoyé par les joueurs et le coup délivré pour renvoyer la balle. On parle de balle bonne quand elle retombe dans les limites du court, et de balle faute quand elle tombe hors des limites du court.
  • Balle de match : point à jouer offrant le gain de la rencontre au joueur menant au score. Consécutives, on parle de « double » ou de « triple » balle de match. Les expressions balle de set, balle de jeu et balle de break sont également très usitées. Ces expressions ne sont pas annoncées par l'arbitre de chaise mais peuvent l'être par les commentateurs et journalistes sportifs.
  • Balle parachute (ou moonball en anglais) : terme péjoratif qui désigne un coup peu risqué qui passe largement au-dessus du filet. Ce type de frappe est généralement employé pour briser le rythme d'un échange et pour avoir davantage de temps pour le replacement.
  • Bande du filet : partie supérieure du filet, haute de 10 à 13 cm et blanche. C'est cette bande que la balle touche lors d'un let.
  • Bois : voir coup boisé
  • Blanchir la ligne : expression employée lorsqu'une balle touche une ligne au cours d'un échange. La plupart du temps sur un court en terre battue, une balle qui rebondit sur une ligne retire la terre déposée à l'endroit de l'impact. La ligne est par conséquent « blanchie ». Par extension, cette expression est également utilisée lors des matchs se déroulant sur d'autres surfaces.
  • Break ou bris : un break est réalisé lorsqu'un joueur gagne un jeu alors qu'il est receveur. On dit alors qu'il a pris le service de son adversaire. Il donne un avantage certain au joueur qui le réalise. Les breaks sont plus fréquents chez les femmes car leurs services sont moins efficaces que ceux des hommes (principalement parce qu'elles sont en moyenne plus petites que les hommes). On parle de double-break lorsqu'un joueur a réalisé deux breaks. Par extension, on dit qu'un joueur a un break d'avance lorsqu'il a réalisé un break dans le set. On dit qu'un joueur confirme son break s'il remporte son jeu de service juste après avoir réalisé un break.
  • Bris d'égalité : voir jeu décisif
  • Brosse-pied : matériel permettant de débarrasser les chaussures d'un joueur de la terre battue qui s'y est collée. Ce matériel est parfois utilisé aux abords de certains gymnases pour veiller à l'absence de caillou sous la semelle avant d'entrer sur une surface synthétique en indoor, afin d'éviter de l'abîmer.
  • Bûcheron : voir cogneur
  • Bye : faveur octroyée, dans certains tournois, aux têtes de série les mieux classées qui se voient dispensées de disputer le premier tour.
C
  • Cadre : partie de la raquette qui délimite le tamis
  • Carré de service : surface presque carrée située devant le filet. Il en existe quatre sur un court. La balle du service doit nécessairement y rebondir pour être valable.
  • Circuit : ensemble des tournois disputés à un niveau donné (ATP, WTA, Challenger...). On parle de circuit masculin ou féminin pour désigner l'ensemble des tournois professionnels.
  • Chaise d'arbitre : chaise surélevée permettant à l'arbitre principal (appelé arbitre de chaise), assis à environ deux mètres du sol, de mieux voir le jeu. La chaise est placée au niveau du filet et on y accède par un petit escalier ou une échelle.
  • Challenge : terme anglais pour désigner la demande faite par un joueur ou un arbitre d'utiliser le Hawk-Eye pour déterminer le vainqueur d'un point.
  • Challenge round : finale d'un tournoi pour laquelle le champion de l'année précédente est directement qualifié (sans donc devoir jouer aucun autre match). Il se voit alors opposé au gagnant d'un tableau à élimination directe préalablement disputé. Ce système était notamment en vigueur pour les premières éditions du tournoi de Wimbledon et de l'US National Championship (actuel US Open), ainsi qu'en Coupe Davis jusqu'en 1972.
  • Challenger : circuit secondaire professionnel masculin géré par l'ATP. Le terme peut également qualifier un joueur qui ne part pas favori dans une rencontre (synonyme de outsider).
  • Chandelle : coup, souvent involontaire, où la balle suit une trajectoire bombée avec peu de vitesse. Il est souvent peu dangereux pour l'adversaire. Lorsque l'adversaire est au filet et qu'un coup similaire est volontaire, on parle de lob.
  • Chanfrein : voir manche
  • Changement de balles : phase d'un match durant laquelle toutes les balles usagées sont remplacées par des balles neuves. Chaque tournoi détermine, dans son règlement, le nombre de jeux durant lesquels les balles sont utilisées. Dans tous les cas, le changement intervient au terme d'un nombre impair de jeux, afin que ce ne soit pas toujours le même joueur qui bénéficie de balles neuves en servant. C'est l'arbitre de chaise qui annonce le changement de balles et ce sont les ramasseurs qui procèdent au remplacement.
  • Changement de côté(s) : phase d'un match durant laquelle les joueurs changent de côté de terrain, après tous les jeux impairs de chaque set et tous les six points lors d'un tie-break. Sauf pendant les tie-breaks, les joueurs bénéficient de 90 secondes pour s'asseoir et se reposer. Ils en profitent pour s'alimenter, se désaltérer, changer de matériel, etc. S'ils font appel à un kinésithérapeute ou un médecin, le temps d'arrêt peut se voir allonger. L'arbitre de chaise annonce la fin de la pause : “Reprise” ou “Time”. Sur certains tournois, les joueurs ont la possibilité, au cours du changement de côté intervenant à la fin de chaque set, de faire appel à leur entraîneur.
  • Chop ou coup chopé : un chop est un effet imprimé à la balle afin que sa rotation soit dans le sens contraire de son déplacement. La balle a une trajectoire relativement rectiligne et est freinée au moment du rebond. Lorsque l'effet est très prononcé, la balle peut partir vers l'arrière après le rebond (effet rétro). Ce type d'effet est fréquemment utilisé pour la réalisation des amorties et de coups d'attente qui sont alors difficilement attaquables par l'adversaire. Il est par contre très rarement utilisé pour des coups d'attaques en vue de gagner immédiatement le point. Steffi Graf était connue pour employer quasiment systématiquement cet effet côté revers. L'effet inverse est le lift.
  • Classement protégé : faveur accordée au cas par cas par l'ATP ou la WTA. Ce système permet à un joueur ou une joueuse de bénéficier, durant une période transitoire, de son ancien classement technique à son retour d'une longue période d'absence pour cause de blessure. Le joueur peut ainsi entrer directement dans les tableaux sans passer par les qualifications grâce à ce statut. Il ne s'agit toutefois pas de son vrai classement technique, qui continue à être calculé et qui entre en vigueur à la fin de la période transitoire.
  • Classement technique ou classement de référence : système de classement des joueurs et des joueuses adopté depuis le début de l'ère Open. Il est basé sur les performances établies les douze derniers mois et est mis à jour chaque semaine, en général le lundi. Ce classement est utilisé pour déterminer les joueurs qui entrent directement dans le tableau final d'un tournoi sans passer par les qualifications et pour désigner les têtes de série.
  • Coach : entraîneur
  • Cogneur : joueur qui, de façon régulière, frappe puissamment dans la balle afin de réaliser un maximum de points gagnants ou de provoquer les fautes à son adversaire
  • Continentale : voir prise marteau
  • Contre-amortie : coup amorti réalisé en réponse à une amortie
  • Contre-pied : un joueur est pris à contre-pied lorsqu'il reçoit une balle du côté opposé à son sens de déplacement. Il a alors peu de chances de toucher la balle. Par extension, on parle de contre-pied pour désigner un coup qui prend à contre-pied un joueur.
  • Contre-break, débreak ou contre-bris : break réalisé par un joueur lui-même déjà mené par au moins un break
  • Cordage : ensemble des cordes qui constitue le tamis. Elles peuvent être en boyau naturel ou en matière synthétique et sont tendues parallèlement aux axes de symétrie du cadre de la raquette. La tension choisie varie en fonction du jeu et des sensations du joueur, mais aussi en fonction des conditions climatiques (température, humidité) si le cordage est en boyau naturel. Plus la tension est faible, plus l'élasticité est forte et permet un renvoi plus rapide de la balle mais un contrôle plus difficile de la trajectoire.
  • Couloir : zones se situant sur les parties latérales du court. Une balle qui tombe dans le couloir durant un échange est jugée faute en simple et bonne en double.
  • Coup : action de frapper la balle avec la raquette
  • Coup amorti : voir amorti
  • Coup boisé : coup involontaire frappé avec le cadre (autrefois en bois) de la raquette
  • Coup d'approche : coup réalisé en préparation à une montée au filet
  • Coup de débordement : coup souvent puissant et joué près des lignes qui met en difficulté l'adversaire
  • Coup droit : coup effectué bras ouvert, du côté de la main qui tient la raquette. De rares joueurs effectuent leur coup droit avec une prise à deux mains, tels deux anciens numéros un mondiaux (Pancho Segura et Monica Seles ). Cette prise demeure plus usitée sur le circuit féminin.
  • Coup en touché : coup judicieux où la précision a été privilégiée à la puissance
  • Coup gagnant : voir point gagnant
  • Coup plat ou coup à plat : coup sans effet, très pratiqué dans les années 1970 et 1980 par les Américains
  • Coupe de la Fédération : voir Fed Cup
  • Coupe Davis : compétition masculine annuelle par équipe nationale
  • Court : terrain de tennis
  • Crocodile : terme péjoratif employé pour désigner un joueur ayant l'habitude de jouer loin derrière sa ligne de fond en renvoyant des balles liftées et d'attendre la faute de son adversaire (à l'inverse de l'attaquant de fond de court). Il est communément utilisé pour qualifier les spécialistes exclusifs de terre battue. Le terme rameur, plus péjoratif encore, est également usité.
  • Croisé : coup exécuté dans la diagonale du court, qui est la plus longue distance que peut parcourir une balle sur le court, ou selon une ligne à peu près parallèle à la diagonale (par exemple lors d'une volée croisée)
  • Cuillère : voir service à la cuillère
D
  • Débreak : voir contre-break
  • Decoturf : surface synthétique très rapide, notamment utilisée à l'US Open
  • Dehors : voir faute
  • Demi-volée : coup effectué juste après le rebond de la balle, le plus souvent au milieu du court
  • Deuce : voir égalité
  • Deuxième balle ou deuxième service : voir seconde balle
  • Deux sets gagnants : voir meilleur des trois sets
  • Disqualification : voir scratch
  • Double : match entre deux équipes de deux joueurs, chaque équipe étant de part et d'autre du filet. On parle de double dames, de double messieurs ou de double mixte.
  • Double faute : un joueur réalise une double faute lorsque deux services consécutifs (sans qu'un point soit initié) ne sont pas valables. Le point est alors automatiquement donné à l'adversaire.
  • Double mixte : match de double dans lequel chaque équipe comprend une joueuse et un joueur. Hors exhibition, seuls les tournois du Grand Chelem et la Hopman Cup proposent des matchs de double mixte.
  • Drive : anglicisme parfois utilisé pour désigner un coup droit joué en longueur
  • Dunk : terme emprunté au basket-ball pour désigner un smash effectué les deux pieds décollés du sol. Pete Sampras était un adepte de ce coup rare, spectaculaire et risqué.
  • Dur : terme générique utilisé pour désigner les surfaces dures, par opposition à la terre battue et au gazon. Les courts en dur sont en ciment ou en matière synthétique.
E
  • Échange : couple de coups exécuté par les joueurs. Par extension, il peut désigner l'ensemble des coups réalisés pendant un point.
  • Eastern : voir prise eastern
  • Effet : rotation de la balle. Selon son sens, l'effet est qualifié de lifté, coupé, slicé ou kické. Un coup sans effet est dit à plat. Un effet peut modifier substantiellement la trajectoire d'une balle alors soumise à un effet Magnus.
  • Effet coupé : voir chop
  • Effet kické : voir kick
  • Effet lifté : voir lift
  • Effet slicé : voir slice
  • Effet rétro : effet coupé très prononcé en conséquence duquel la balle part en arrière après le rebond
  • Égalité (en anglais deuce) : terme utilisé lorsque les joueurs sont à égalité de point après un avantage perdu. L'expression 40-A ou 40 partout est toutefois normalement usitée pour désigner la toute première égalité précédant le premier avantage.
  • Ère Open : période débutée en 1968, à laquelle les joueurs amateurs et professionnels ont été autorisés à disputer les tournois du Grand Chelem contre rémunération
  • Entraîneur ou coach : personne qui entraîne un joueur ou une équipe. Dans la plupart des tournois professionnels, les entraîneurs ne sont pas autorisés à communiquer avec leur joueur. La Coupe Davis et la Fed Cup font figure d'exceptions.
  • Épicondylite : voir tennis elbow
  • Exhibition : match sans enjeu disputé en marge du circuit professionnel dans un but évènementiel. Parmi les exhibitions connues, on peut citer la bataille des sexes opposant Billie Jean King et Bobby Riggs en 1973 ou la bataille des surfaces entre Roger Federer et Rafael Nadal en 2007 (gazon d'un côté du filet, terre battue de l'autre).
F
  • Facette : voir manche
  • Faute : une balle est annoncée faute lorsqu'elle rebondit en dehors des limites du court. Le point est alors perdu. Lors du service, la balle est annoncée faute si elle rebondit en dehors du carré de service situé de l'autre côté du filet dans la diagonale. Lorsqu'une balle est faute, le juge de ligne annonce faute, dehors ou encore out.
  • Faute directe : coup manqué (dans le filet ou annoncé faute) par un joueur sans que celui-ci y ait été contraint. Il s'agit d'un coup apparemment facile à réaliser. Le décompte des fautes directes est partiellement subjectif, à l'appréciation et au jugement de l'observateur.
  • Faute de pied : une faute de pied est commise lorsqu'un pied du serveur mord la ligne de fond, ou celui du receveur celle de la moitié de terrain, avant que la balle ne soit frappée par le serveur. Elle est signalée par un juge de ligne.
  • Faute provoquée : coup manqué (dans le filet ou annoncé faute) par un joueur sous la contrainte de son adversaire. Le décompte des fautes provoquées, comme celui des fautes directes, est partiellement subjectif.
  • Fed Cup (Coupe de la Fédération jusqu'en 1994) : compétition féminine annuelle par équipe nationale
  • Filet : élément délimitant les deux parties du court, tendu entre deux poteaux. Un joueur n'est pas autorisé à le toucher durant l'échange, ni avec une partie du corps, ni avec la raquette, au risque de perdre le point.
  • FIT : voir ITF.
  • Forfait : voir walk over.
  • Frappe : voir coup.
  • Future : circuit professionnel secondaire de niveau inférieur au circuit Challenger géré par l'ITF.
G
  • Gazon ou herbe : surface sur laquelle se dispute notamment le tournoi de Wimbledon. C'est une surface dite rapide sur laquelle le rebond des balles est bas et qui était très en vogue jusque dans les années 1970. L'Open d'Australie s'est disputé sur herbe jusqu'en 1985. Comme pour le football, il existe aussi des terrains en gazon synthétique.
  • Glissade : technique de déplacement employée surtout sur terre battue pour réaliser des coups en bout de course
  • Grand Chelem : désigne les quatre tournois les plus importants de la saison : l'Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open. On dit qu'un joueur réalise un Grand Chelem lorsqu'il remporte tous les tournois la même année. En simple, depuis l'ère Open, seuls Rod Laver chez les hommes, Margaret Smith Court et Steffi Graf chez les dames ont réalisé cet exploit. Lorsqu'une personne parvient à gagner les quatre tournois d'affilée à cheval sur deux ans, on parle parfois de Grand Chelem mais il est considéré comme moins prestigieux et on précise généralement « sur deux années ».
  • Grand tableau : désigne les tours d'un tournoi disputés après la phase de qualification (du premier tour jusqu'en finale).
  • Greenset : surface rapide en ciment
  • Grip : matière synthétique recouvrant le manche de la raquette afin de permettre une meilleure prise. Lorsqu'il est usé, on peut le recouvrir d'un sur-grip.
H
  • Hawk-Eye (littéralement « œil de faucon ») : système d'assistance-vidéo à l'arbitrage utilisé sur les circuits professionnels de tennis WTA et ATP  Inventé en 1999 par le Dr. Paul Hawkins.
  • Herbe : voir gazon
  • Heureux perdant : voir lucky loser
I
  • Indoor : terme anglais utilisé pour désigner un tournoi se jouant en intérieur (en salle)
  • International Series : tournois de l'ATP Tour, moins prestigieux que les tournois du Grand Chelem et que les Masters Series
  • Invitation : voir wild card
  • ITF : Fédération internationale de tennis (sigle anglais de International Tennis Federation). Elle gère l'organisation des tournois du Grand Chelem, de la Coupe Davis, de la Fed Cup, de la Hopman Cup, des tournois Challenger, Future et Satellite. Le sigle ITF désigne aussi le circuit secondaire professionnel féminin (équivalent du Challenger sur le circuit masculin).
J
  • Jeu : désigne un ensemble de points disputés. Le premier joueur à gagner au moins quatre points avec deux points d'écart remporte le jeu. Pendant un jeu, c'est toujours le même joueur qui sert. Lors du jeu suivant, c'est à l'autre de servir, et ainsi de suite.
  • Jeu blanc : jeu durant lequel un joueur n'a réussi à gagner aucun point. Un jeu blanc ne comprend donc que quatre points. Il est le plus souvent l'œuvre du serveur.
  • Jeu de jambe(s) : capacité d'un joueur à se déplacer sur le court et à se placer plus ou moins avantageusement par rapport à la balle avant l'exécution de ses coups
  • Jeu décisif, tie-break ou bris d'égalité : jeu particulier départageant les joueurs à la fin d'un set lorsque le score est de 6-6. Le premier joueur à remporter au moins sept points avec deux points d'écart remporte le set. Cela permet d'éviter les parties sans fin. Inventé par Jimmy Van Alen , et instauré pour la première fois à l'US Open en 1970.
  • Jeu, set et match : phrase prononcée par l'arbitre de chaise pour signifier la victoire d'un des joueurs, et donc la fin de la rencontre
  • Joueur (-euse) de tennis ou tennisman et tenniswoman (ces deux termes sont des faux anglicismes) : tout individu pratiquant ce sport, à titre amateur (sans percevoir de rémunération) ou professionnel (contre rétribution)
  • Jouer long : s'applique à un joueur qui envoie des balles bonnes proches de la ligne de fond. Voir aussi longueur de balle
  • Juge-arbitre : arbitre général d'un tournoi, auquel l'arbitre de chaise fait appel en cas de problème ou litige particulier. Dans beaucoup de tournois amateurs, il s'agit du seul arbitre car les joueurs s'auto-arbitrent.
  • Juge de chaise : voir arbitre de chaise
  • Juge de filet : arbitre placé à hauteur du filet et qui annonce le let lors du service. Selon les tournois et les époques, il peut être remplacé par un système de détection automatique ou par l'arbitre de chaise lui-même.
  • Juge de ligne : arbitre placé en marge du court et dont la tâche est de vérifier si la balle rebondit dans le court ou non. L'un d'eux a également pour rôle de vérifier les fautes de pied lors du service. Selon les tournois et les époques, le nombre de juges de ligne peut varier entre sept et neuf : deux pour les lignes de fond, quatre pour les couloirs, un pour la ligne de service (qui change de côté tous les deux jeux, en décalé par rapport au changement de côté des joueurs) et éventuellement deux pour la ligne médiane lors du service (leur rôle peut être endossé par un juge de couloir qui se place vers la ligne médiane puis se déplace vers son couloir une fois le service effectué). Ces juges sont des assistants de l'arbitre de chaise, lequel a le dernier mot en cas de doute.
K
  • Kick ou effet kické : effet proche du slice. Terme employé principalement pour qualifier un service comportant à la fois un effet slicé et lifté. Cet effet est employé la plupart du temps lors du second service car il minimise le risque d'erreur tout en rendant la mise en jeu difficile à retourner.
L
  • Lance-balles : matériel automatique permettant à un joueur de s'entraîner seul sur un terrain. Le coût de ce matériel étant élevé, une grande partie des joueurs amateurs s'entraînent face à un mur lorsqu'ils sont seuls.
  • Let (ou parfois net) : un service est annoncé let lorsque la balle touche la bande du filet sans être faute. Le joueur est alors invité à refaire un service. L'arbitre peut également annoncer let au cours d'un point dans des cas bien spécifiques (balle qui tombe de la poche d'un joueur, un cri dans le public gênant les joueurs...). Le point est alors à rejouer.
  • Lift ou coup lifté : un lift est un effet imprimé à la balle afin que sa rotation soit dans le sens de son déplacement. Une balle liftée a une trajectoire bombée et prend de la vitesse au moment du rebond. L'effet lifté est très efficace sur terre battue car la surface est particulièrement sensible aux effets. Beaucoup de joueurs Espagnols et Sud-Américains emploient cet effet dans la majorité de leurs frappes. Rod Laver et Björn Borg font partie des premiers champions à avoir utilisé très fréquemment l'effet lifté dans les échanges. Rafael Nadal est considéré comme l'un des meilleurs lifteurs des années 2000.
  • Ligne : bande blanche au sol, qui délimite le court et certaines zones de jeu. Il existe plusieurs types de lignes :
    • Ligne de côté : ligne délimitant les couloirs. Au nombre de quatre (voire deux sur certains courts spéciaux ne comportant pas de couloirs), elles mesurent 23,77 m.
    • Ligne de fond : ligne délimitant le fond du court. Au nombre de deux, elles mesurent 8,23 m en simple et 10,97 m en double.
    • Ligne de service : ligne délimitant le fond des carrés de service. Au nombre de deux, elles mesurent 8,23 m et sont situées à 6,40 m du filet.
    • Ligne médiane : ligne séparant les carrés de service. Perpendiculaire au filet, qu'elle traverse, elle mesure 12,80 m. Cette ligne est rappelée par un petit trait placé, dans son prolongement, sur les lignes de fond. Ce trait permet au joueur de se placer du bon côté pour servir.
  • Lob : coup réalisé par un joueur lorsque son adversaire est avancé dans le court (près du filet). Il consiste à faire passer la balle par dessus l'adversaire tout en la gardant dans les limites du court. L'effet lifté est fréquemment employé pour l'exécution de ce coup car il permet d'accentuer l'angle de la trajectoire parabolique de la balle. Un lob trop court peut entraîner un smash de l'adversaire. Un lob peut être réalisé dans une optique offensive (en vue de gagner le point) ou en dernier recours lorsque que le joueur est débordé. Dans ce dernier cas, le lob est exécuté dans l'urgence et est rarement efficace mais il a l'avantage de donner du temps pour le replacement.
  • Long de ligne : coup exécuté le long d'une ligne du couloir. C'est un coup particulièrement risqué car le filet est plus haut sur les côtés du court. Il est principalement employé pour les passing-shots.
  • Longueur de balle : caractérise une balle plus ou moins proche de la ligne de fond. On dit qu'un joueur trouve une bonne longueur de balle quand il remet des balles bonnes régulièrement proches de la ligne de fond.
  • Love : terme utilisé en anglais pour dire zéro lors du décompte des points (30-0 est donc annoncé thirty-love)
  • Lucky loser ou heureux perdant (rare) : joueur qui a perdu pendant les qualifications mais qui profite du désistement d'un autre joueur pour disputer la phase finale d'un tournoi
M
  • Manche : mot français utilisé pour traduite set. Le terme désigne aussi la partie de la raquette qui est tenue par le joueur. La manière dont est positionnée la paume sur les différents côtés du manche détermine la prise de raquette. Le manche est de forme octogonale irrégulière et on différencie trois types de côtés: deux facettes, situées en haut et en bas lorsqu'on tient la raquette en position de jeu; deux méplats, côtés les plus larges à droite et à gauche; quatre chanfreins, liant les facettes aux méplats.
  • Manchette : voir poignet
  • Marteau : voir prise marteau
  • Masters : tournoi particulier réunissant les meilleurs joueurs du monde. Il est disputé sur le circuit féminin et masculin en fin de saison, en simple et en double.
  • Masters Series : tournois les plus importants sur le circuit masculin après les tournois du Grand Chelem. Ils sont au nombre de neuf en 2008.
  • Matéflex : surface synthétique. Il s'agit d'un assemblage de petits carrés en matière plastique, posés sur une dalle en béton. Cette surface est très glissante en cas de précipitations.
  • Meilleur des trois sets : match dont le vainqueur est le premier à gagner deux sets. Actuellement, tous les matchs du circuit féminin WTA et les matchs des Masters Series (sauf certaines finales) et International Series du circuit masculin ATP se déroulent selon cette règle.
  • Meilleur des cinq sets : match dont le vainqueur est le premier à gagner trois sets. Tous les matchs des tournois du Grand Chelem et de Coupe Davis se déroulent selon cette règle. Quelques finales de Masters Series sont ou ont été également jouées au meilleur des cinq sets.
  • Méplat : voir manche
  • Mini(-)break : nom donné au gain d'un point sur le service adverse lors d'un jeu décisif, en référence au break, qui désigne le gain d'un jeu sur le service adverse. Ce néologisme a été inventé par Patrice Dominguez .
  • Mini-tennis : activité tennistique adaptée aux très jeunes enfants, avec un matériel et des exercices pédagogiques spécifiques pour permettre une initiation progressive et apporter un aspect ludique
  • Mise en jeu : voir service
  • Mixte : voir double mixte
  • Moonball : voir balle parachute
  • Monter en chaussettes : montée au filet maladroite à la suite d'un coup d'approche peu efficace. Le joueur effectuant une montée en chaussettes s'expose à un passing-shot.
  • Monter au filet ou Monter à la volée : on dit qu'un joueur monte au filet ou à la volée lorsqu'il exécute une course vers l'avant en vue d'être au filet. Afin d'être efficace, une montée au filet doit être préparée par un coup difficilement attaquable pour l'adversaire pour l'empêcher de faire un passing-shot ou un lob dans de bonnes conditions. Généralement, il peut s'agir d'un coup de débordement, d'un coup près de la ligne de fond et/ou d'un coup avec un effet coupé.
  • Mur (d'entraînement) : structure verticale, généralement en béton, permettant à un joueur de s'entraîner seul en frappant la balle en direction du mur. Une ligne blanche peut matérialiser le filet sur le mur.
N
  • Net : voir let
O
  • Open : voir ère Open
  • Out : mot anglais utilisé pour annoncer une faute
  • Outsider : voir Challenger
  • Over-ruler : anglicisme à partir des mots over (par-dessus) et rule (règle). Ce verbe est utilisé pour désigner le privilège de l'arbitre de chaise. Celui-ci peut en effet contredire l'annonce d'un juge de ligne, soit en annonçant une faute non remarquée par un juge, soit, au contraire, en accordant un point annoncé faute ou en refaisant jouer le point s'il considère qu'un joueur aurait pu continuer l'échange.
P
  • Paire : mot employé pour désigner une équipe de double
  • Passing-shot ou passing : coup réalisé du fond du court par un joueur, lorsque son adversaire se trouve au filet, en vue d'obtenir un point gagnant. Un lob n'est pas considéré comme un passing-shot.
  • Passer : exécuter un passing-shot. On dit qu'un joueur s'est fait passer s'il n'a pas pu toucher le passing-shot réalisé par son adversaire.
  • Petit Chelem : un joueur réalise un Petit Chelem s'il remporte trois des quatre tournois du Grand Chelem la même année.
  • Phase finale : voir grand tableau.
  • Phase de qualifications : voir qualifications
  • Plat : voir coup plat
  • Plongeon : terme parfois utilisé pour parler d'une volée acrobatique où le joueur plonge littéralement afin de parvenir à renvoyer une balle trop éloignée. Les plongeons sont courants sur gazon, on en voit parfois sur terre battue, mais rarement sur surface dure.
  • Poignet (ou parfois manchette) : large bracelet en éponge synthétique permettant au joueur de limiter la sueur sur les mains (qui gênerait la prise de raquette) et de s'essuyer le front.
  • Point : marque minimale du score attribuée au joueur à l'issue d'un ensemble d'échanges. Un point désigne également l'unité utilisée dans les classements techniques et Race. Les points sont attribués chaque semaine aux joueurs selon leurs performances et le prestige des tournois qu'ils disputent.
  • Point gagnant ou coup gagnant : au cours de l'échange, un joueur réalise un point gagnant lorsque son adversaire ne parvient pas même à toucher la balle de sa raquette.
  • Position d'attente : attitude pré-dynamique que prend le joueur afin d'être vigilant et de réagir rapidement en fonction de la trajectoire de la balle. Le joueur a les genoux légèrement fléchis, les pieds écartés suivant la largeur des épaules et une posture qui repose le poids du corps sur l'avant des pieds. On peut aussi parler de position de base, de position de préparation ou encore de position de départ.
  • Première balle ou premier service : un joueur sert une première balle lorsqu'il réalise une première fois son service après un point ou au début d'un jeu. Si le service est annoncé faute, le joueur est invité à servir une seconde balle. Après chaque point, le joueur a de nouveau le droit de servir une première balle. Généralement, les serveurs prennent davantage de risque sur une première balle, sachant qu'ils auront une seconde chance.
  • Prise de raquette : façon dont le joueur tient le manche de sa raquette en fonction du coup et de l'effet souhaité. On distingue trois prises de base, western, eastern et marteau, en fonction du placement de la paume (plus précisément l'éminence hypothénar) sur les différents côtés du manche.
  • Prise eastern : prise de raquette notamment utilisée pour le coup droit. Pour un joueur droitier, le bas de la paume est appliquée sur le chanfrein haut-droit du manche.
  • Prise marteau ou prise continentale : prise de raquette pour laquelle le bas de la paume est appliquée sur le haut du manche. Cette prise est généralement utilisée pour le service et le revers. On différencie parfois la prise continentale de la prise marteau en considérant qu'elle est intermédiaire entre la prise marteau et la prise eastern.
  • Prise western : prise de raquette fermée. On distingue la prise semi-western, pour laquelle le bas de la paume est appliquée sur le méplat droit du manche (pour un coup droit exécuté par un droitier), et la prise western prononcée, pour laquelle le bas de la paume est appliquée sur le chanfrein bas-droit du manche. Cette prise est généralement utilisée pour créer des effets comme le lift.
  • Profond : un coup est qualifié de profond lorsque la balle rebondit près de la ligne de fond au cours d'un échange. Il est généralement difficile à ramener pour l'adversaire.
  • Pronation : mouvement rotatif du bras, ou de l'avant-bras seul, réalisée lors de certains coups, notamment le service
  • Puncheur : voir cogneur
Q
  • Qualifications : phase préliminaire d'un tournoi au terme de laquelle les joueurs ayant remportés tous leurs matchs et les lucky loser entrent dans le grand tableau. Les joueurs les mieux classés sont exemptés de disputer les qualifications.
  • Qualifié : joueur parvenu dans le grand tableau après être passé par la phase de qualifications
  • Quick : surface dure semi-rapide
R
  • Race : système de classement des joueurs et des joueuses adoptés depuis 2000. Le classement est effectué par rapport aux performances établies pendant l'année en cours et permet de déterminer les joueurs sélectionnés pour le Masters de fin d'année. Il est mis à jour chaque semaine et remis à zéro à l'issue de chaque saison. Il existe un second mode de classement : le classement technique.
  • Rallye : point durant lequel les joueurs ont parcouru beaucoup de terrain.
  • Ramasseur (de balles) : personne, souvent mineure, qui se charge de ramasser la balle à la fin d'un point afin qu'elle ne gêne pas les joueurs. Il y a généralement cinq ou six ramasseurs sur le court : un dans chaque coin et un ou deux vers le filet. Les ramasseurs font circuler les balles entre eux en les faisant rouler au sol afin de fournir le serveur en balles. Le ramasseur peut aussi apporter une serviette à un joueur si celui-ci la lui confie en dehors des changements de côté. (voir aussi ramasseurs de balles de Roland-Garros)
  • Rameur : voir crocodile
  • Raquette : objet utilisé par un joueur pour frapper la balle.
  • Replacement : action de déplacement effectué par un joueur après la frappe de la balle en vue de jouer l'échange suivant dans les meilleures conditions
  • Reprise ou time : terme annoncé par l'arbitre de chaise à la fin de la période de changement de côtés
  • Retour bloqué : retour de service effectué sans bouger le bras au moment de la frappe. Il s'appuie uniquement sur la puissance du service de l'adversaire et sur l'inclinaison du tamis de la raquette.
  • Revers : coup effectué bras fermé, du côté opposé à la main qui tient la raquette. Ce coup peut être joué avec une prise à une main ou à deux mains.
  • Roue de bicyclette : set s'achevant sur la marque de 6-0.
  • Round robin : tour particulier (poule) où les joueurs se rencontrent chacun entre eux. Actuellement, seuls les Masters féminins et masculins ont un tour en round robin.
  • Rebound Ace : surface synthétique utilisée de 1988 à 2008 à l'Open d'Australie réputée un peu moins rapide que le Decoturf
S
  • Saison : période durant laquelle les tournois professionnels ont lieu. Actuellement, elle s'étend de janvier à octobre. Les derniers tournois de la saison sont les Masters (début novembre).
  • Satellite : circuit professionnel secondaire de niveau inférieur aux circuits Challenger et Future. Il consiste en des tournois organisés pendant des périodes de 1 mois par la fédération du pays hôte. Ce type de tournoi a été supprimé à la fin de la saison 2006.
  • Scratch ou disqualification : sanction éliminatoire, par exemple en cas de retard du joueur
  • Seconde balle ou second service : un joueur sert une seconde balle lorsqu'il réalise une seconde fois son service après que son premier a été manqué (dans le filet ou annoncé faute). Si le service est à nouveau manqué, il perd le point (on parle de double faute).
  • Semi-western : voir prise western
  • Serveur : joueur effectuant le service
  • Service : geste d'engagement d'un point effectué par un joueur. Si un joueur perd le jeu pendant lequel il sert, on dit qu'il « perd son jeu de service », qu'il « perd sa mise en jeu » ou qu'il est « breaké ».
  • Service à la cuillère : type de service, employé à titre exceptionnel au plus haut niveau (en général pour surprendre ou provoquer son adversaire) mais plus couramment chez les amateurs débutants. Il consiste à frapper la balle au niveau de la hanche, d'un geste rappelant la forme incurvée d'un cuilleron. Ce geste est rentré dans la postérité lors de la rencontre opposant Michael Chang à Ivan Lendl , en 8e de finale de Roland-Garros 1989.
  • Service gagnant : service que le receveur n'arrive pas à renvoyer. Si le receveur ne touche même pas la balle, le service gagnant est appelé ace.
  • Service-volée : technique employée par un joueur qui consiste à monter au filet dans l'enchaînement de son service. Certains joueurs sont connus pour utiliser cette technique de manière quasi-systématique, comme Rod Laver , Stefan Edberg , John McEnroe , Martina Navrátilová ou encore Patrick Rafter .
  • Set ou manche : désigne un ensemble de jeux disputés. Le premier joueur à gagner six jeux avec deux jeux d'écart remporte le set. Lorsque le score est de 5-5, si un joueur remporte les deux jeux suivants, il gagne le set. Lorsque le score est de 6-6, un jeu décisif est disputé. Lors de certains tournois, le jeu décisif n'est pas disputé dans le 5e set. Dans ce cas, le premier joueur à avoir deux jeux de plus que l'autre remporte le set et donc le match.
  • Simple : match entre deux joueurs, chacun étant de part et d'autre du filet
  • Slice ou coup slicé : un slice est un effet latéral imprimé à la balle. L'effet slicé est souvent utilisé au service et parfois au cours des échanges et permet de donner une trajectoire incurvée à la balle (déviation vers la gauche ou vers la droite). Il est rarement employé sans un autre effet (coupé ou lifté). Une balle slicée dévie latéralement de sa trajectoire après le rebond. Associé au lift, le slice est un effet très efficace pour exécuter des passings long de ligne, la balle suivant une trajectoire rentrante vers le court après avoir passé le joueur. Une variante du slice est appelé le kick.
  • Smash : coup frappé au-dessus de la tête, avant ou après le rebond, permettant de rabattre violemment la balle dans le côté adverse du court. Rappelant quelque peu la fin du geste de service, il fait souvent suite à un lob plus ou moins manqué de l'adversaire.
  • Spécialiste : joueur particulièrement à l'aise sur une surface. On parle par exemple de « spécialiste de terre battue » pour un joueur plus spécifiquement performant sur cette surface.
  • Super tie-break : set disputé uniquement en double ou lors d'exhibitions, lorsque le score est de un set partout. Le premier joueur à remporter au moins dix points avec deux points d'écart gagne le match.
  • Surface : type de sol ou de revêtement sur lequel se disputent les matchs. On distingue trois grandes catégories de surfaces : le gazon, la terre battue et les surfaces dites en dur ou synthétiques. Elles ont chacune des caractéristiques spécifiques qui avantagent certaines stratégies de jeu à d'autres.
  • Sur-grip ou surgrip : bande synthétique utilisée pour recouvrir le grip usé d'un manche de raquette
  • Synthétique : surface synthétique, comme le Decoturf ou le Rebound Ace
T
  • T : ligne centrale, désignée par la forme que prend le croisement de celle-ci avec la ligne de service. On dit qu'un service est sur le T lorsque la balle touche cette ligne.
  • Tableau de qualifications : voir qualifications
  • Tableau final ou principal : voir grand tableau
  • Tamis : partie de la raquette de forme elliptique, composée de cordes, avec laquelle est frappée la balle. Le tamis est délimité par le cadre.
  • Taraflex : surface synthétique très rapide utilisée dans certains tournois indoor
  • Tennis elbow : nom donné à l'épicondylite, inflammation au coude courante chez les joueurs de tennis, généralement causée par les vibrations de la raquette lors de la frappe. L'utilisation d'anti-vibrateurs permet de limiter les risques.
  • Tennisman, tenniswoman (faux anglicisme) : voir joueur de tennis
  • Tennistique : relatif au tennis
  • Tension : voir cordage
  • Terre battue : surface sur laquelle se déroulent plusieurs tournois, dont Roland-Garros. C'est une surface dite lente qui est très sensible aux effets et sur laquelle le rebond des balles est relativement haut.
  • Terrien : joueur spécialiste de terre battue
  • Tête de série : joueur suffisamment bien classé pour bénéficier d'un tirage au sort favorable dans un tournoi. Communément, les têtes de série ne se rencontrent pas avant le troisième tour d'un tournoi. Les têtes de série numéros 1 et 2 ne peuvent pas se rencontrer avant la finale (ni non plus les têtes de série numéros 3 et 4).
  • Thermobag : sac de rangement de raquettes doublé d'un système isolant, permettant de protéger le cordage des changements de température susceptibles de modifier sa tension
  • Tie-break : voir jeu décisif
  • Tier : type de tournoi du WTA Tour enterriné en 1988, moins prestigieux que les tournois du Grand Chelem. Les plus importants sont les Tier I, puis les Tier II, les Tier III et enfin les Tier IV. En 2009, ces catégories disparaissent au profit des tournois dits Premier et International.
  • Time : voir reprise
  • Tirer un passing : voir passer
  • Toss : tirage au sort effectué par l'arbitre au début d'un match à l'aide d'une pièce. Le joueur qui remporte le tirage au sort a le choix de servir ou de recevoir pour le premier jeu.
  • Tournoi du Grand Chelem : voir Grand Chelem
  • Trois sets gagnants : voir meilleur des cinq sets
  • Trouver une bonne longueur de balle : voir jouer long
V
  • Volée : coup effectué avant le rebond de la balle. Il est le plus souvent employé près du filet
  • Volleyeur : terme dérivé de volley (traduction de « volée » en anglais). Il désigne un joueur effectuant une volée ou joueur spécialiste de la volée. Voir aussi : attaquant de fond de court
  • Volleyer : action d'effectuer une volée
W
  • Walk over : victoire par disqualification (scratch) ou, beaucoup plus fréquemment, par forfait de l'adversaire. Abrégé W.O.
  • Western : voir prise western
  • Wild card : invitation reçue par un joueur professionnel pour disputer un tournoi. Elle est généralement donnée à un joueur revenant de blessure ou à un jeune espoir. Abrégé W.C.
  • WTA : association qui supervise les tournois du WTA Tour
  • WTA Tour : circuit principal professionnel féminin

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Le tournoi de Nanchang, en Chine, appelé également Jiangxi Open du nom de son sponsor, est un tournoi de tennis féminin du circuit WTA, classé depuis 2016 en catégorie International Premier. Il se dispuite chaque année en septembre . Créé en 2014, les deux premières éditions ont lieu en en catégorie WTA 125. A la suite de la suppression du tournoi de Bakou, le Jiangxi Open est promu en catégorie International en 2016. Surface : dur International Premier Dotations : 250 000 $ en 201...
La saison 2019 du WTA Tour débute le 31 décembre 2018 et se temine le 3 novembre 2019. - 62 tournois dont 4 Majeurs, 4 Premier Mandatory, 5 tournois Premier 5, 12 tournois Premier, 32 WTA International, 7 WTA 125.       Catégorie Surface Vainqueur Finaliste Score 31/12/2018  Brisbane International presented by Suncorp, Brisbane Premier Dur (ext.) Karolina Pliskova CZE Lesia Tsurenko UKR 4-6, 7-5, 6-2 31/12/2018  Shenzhen Open, Shenzhen Intern'l Dur ...
Elle compte cinq victoires en simple sur le circuit WTA : Estoril puis Linz en 2009, Auckland en 2010, Osaka en 2015 et Washington en 2016 (6 fois finaliste). Elle a été l'une des surprises de l'US Open 2009 où elle a atteint la demi-finales (battue par la Danoise Caroline Wozniacki). 19eme joueuse mondiale en avril 2010. Elle compté également 3 victoires en double (2 fois finaliste). Copyright Sportquick/Promedi ...
Spécialiste du double avec 34 titres depuis 1998 dont Wimbledon en 2011 avec Katarina Srebotnik (elles ont été élues en 2011, avec 6 victoires, à la fois meilleures joueuses de double de l'année par la WTA et championnes du monde de double par l'ITF) ainsi que l'Open de Paris en 2005 et 2006 (42 finales perdues dont Roland-Garros en 2010 et Wimbledon en 2018 ; finaliste du double mixte à l'US Open en 2006, 2010 et 2012). Une victoire en simple (Makarska en 1998). Victorieuse de l...
Elle a remporté 15 titres en simple sur le circuit WTA (dont 3 en 2017 et 4 en 2019 ; 12 fois finaliste, notamment à l'US Open en 2016) et cinq titres en double (2 finales perdues). Demi-finaliste à Roland-Garros en 2017 et au Masters en 2017 et 2018. Victorieuse de la Fed Cup en 2015 et 2016 (en disputant le deuxième match plus long match du groupe mondial, le plus long dans une finale, contre Kristina Mladenovic avec 49 jeux : 6-3, 4-6, 16-14) et en 2018 (absente de la finale). Malgré ...
Le tournoi de Zhengzhou en Chine est un tournoi du circuit féminin WTA, créé en 2014. Faisant d'abord partie du circuit ITF, il est promu en catégorie WTA 125 lors de la saison 2017. A partir de 2019, il est à nouveau promu, cette fois en catégorie WTA Premier, prenant la place laissée vacante dans cette catégorie par l'arrêt du tournoi de New Haven, et se dispute alors en septembre au lieu du mois d'avril. Surface : dur Premier Dotations : 1 500 000 $ en 2019....
Le tournoi de Zhengzhou en Chine est un tournoi du circuit féminin WTA, créé en 2014. Faisant d'abord partie du circuit ITF, il est promu en catégorie WTA 125 lors de la saison 2017. A partir de 2019, il est à nouveau promu, cette fois en catégorie WTA Premier, prenant la place laissée vacante dans cette catégorie par l'arrêt du tournoi de New Haven, et se dispute alors en septembre au lieu du mois d'avril. Surface : dur Premier Dotations : 1 500 000 $ en 2019....
Le tournoi de Nanchang, en Chine, appelé également Jiangxi Open du nom de son sponsor, est un tournoi de tennis féminin du circuit WTA, classé depuis 2016 en catégorie International Premier. Il se dispuite chaque année en septembre . Créé en 2014, les deux premières éditions ont lieu en en catégorie WTA 125. A la suite de la suppression du tournoi de Bakou, le Jiangxi Open est promu en catégorie International en 2016. Surface : dur International Premier Dotations : 250 000 $ en 201...
Record de victoires en simple : 1 par 15 joueuses. Record de finales en simple : 2 par Maria Kirilenko RUS (2007 et 2008). La gagnante la plus âgée est la Japonaise Kimiko Date-Krumm en 2009, un jour avant ses 39 ans ! Victoires par pays en simple : 3 pour la Russie, 2 pour l'Espagne et la République Tchèque, 1 pour le Danemark, les Etats-Unis, la Grèce, le Japon, la Lettonie, les Pays-Bas, la Pologne et la Roumanie. Record de victoires en double : 3 par Chia-Jung Chuang TPE (...
Record de victoires en simple : 3 par Samantha Stosur AUS (2009, 2013 et 2014). Record de finales en simple : 4 par Samantha Stosur AUS (2009, 2011, 2013 et 2014). Victoires par pays en simple : 3 pour l'Australie, 1 pour la Belgique, France, la Grande-Bretagne et la Thaïlande. La victoire française en simple : Marion Bartoli en 2011. Record de victoires en double : 1 par 14 joueuses. Record de finales en double : 2 par Abigail Spears USA (2009 et 2012), Kimiko Date-Krumm JA...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  - nathalie dechy - marat safin - jo-wilfried tsonga