Happy Birthday :
vendredi 19 avril 2024
Voile
 
Voile - Lexique Français/Français - Article du : 04/04/2013
Lexique

Abattre : un bateau abat, lorsque la direction qu'il suit l'éloigne du vent.

Abordage : choc involontaire entre deux bateaux.

Accastillage : ensemble des accessoires constituant l'équipement d'un bateau (poulies, taquets, clam-cleat etc.).

Accoster : venir se placer le long d'un quai ou d'un autre bateau.

Adonner : se dit du vent, lorsqu'il tourne dans un sens favorable à la marche d'un voilier. Exemple : lorsque le vent tourne vers la droite, par rapport à un bateau naviguant tribord amure, le vent adonne.

Affaires maritimes : administration régissant tout ce qui touche à la mer et au domaine maritime, organisée en directions régionales et quartiers implantés dans un port de commerce ou de pêche.

Aiguillot : ferrure venant se placer dans les logements (fémelots) permettant de fixer le safran au tableau arrière du bateau.

Allure : direction que suit un bateau par rapport au vent. Un bateau peut naviguer à différentes allures : le près, le travers, le largue, le vent arrière.

Amarrage : action de fixer un cordage ou d'attacher un bateau à quai ou à un autre bateau.

Angle mort : zone délimitée par les routes que peut suivre un bateau au Près serré. Bâbord et Tribord Amure. Il n'est pas possible d'atteindre directement un point situé dans cet angle.

Argos : réseau de satellites qui sert à localiser un signal émis par une balise.

Bâbord : partie gauche du bateau lorsque l'observateur fait face à l'avant.

Barre : pièce de bois ou de métal qui sert à faire tourner le safran.

Barrer : agir sur la barre pour diriger le bateau.

Barreur : désigne celui qui tient la barre.

Battre : flotter dans le vent. Une voile bat lorsqu'elle n'est plus gonflée sous l'action du vent.

Bome : pièce arrondie (métallique ou en bois) prenant appui sur le mât par une mâchoire.

Bord : distance parcourue sous une même allure. Tirer un bord à terre, un bord au large. Route accomplie sous une même amure. Virer de bord : changer d'amure.

Border : tirer l'écoute pour modifier l'orientation de la voile en la ramenant plus près de l'axe du bateau.

Bordure : côté inférieur de la voile.

Bout : cordage.

Cap : direction dans laquelle s'oriente le bateau.

Capitainerie : bureau situé dans un port et destiné à l'accueil et à l'information des plaisanciers : renseignements divers sur la vie du port : places, services ; informations administratives ; informations météo.

Chavirer : gîter à un point tel que le bateau se couche et se retourne.

Choquer : relâcher l'écoute pour modifier l'orientation de la voile par rapport au vent. Filer l'écoute

Dérive : pièce de bois dépassant sous la coque en passant dans un puits étanche, elle a pour but de réduire le dérapage (la dérive) d'un bateau naviguant près du vent.

Dériver : le bateau dérive lorsqu'il se déplace dans une direction transversale à celle qu’il devrait prendre.

Dessaler : chavirer et tomber à l’eau.

Écoute : bout permettant d'orienter une voile et de la positionner par rapport au vent.

Écope : récipient permettant de vider l'eau qui se trouve au fond du bateau.

Échelle de Beaufort : table établie en 1853 donnant la correspondance entre la vitesse du vent et l'état de la mer.

Empanner : passer d'une amure à une autre en étant poussé par le vent.

- Empanner largue : faire passer la voile de largue bâbord amure à largue tribord amure.

- Empanner vent arrière : faire passer la voile du vent arrière bâbord amure au vent arrière tribord amure.

Équipement (service de l’) : administration qui régit tout ce qui touche aux plans d'eau intérieurs. Il a le même rôle que les Affaires Maritimes en mer.

Espar : désigne le mât, la bôme et la livarde.

Étambrai : pièce de renfort servant de passage au mât. En Optimist, l'étambrai désigne la partie située sur l'avant du bateau et percée d'un trou dans lequel passe le mât.

Étarquer : tendre (raidir) une voile, un bout.

Faseyer : battre légèrement, une voile faseye lorsqu'elle n'est pas gonflée par le vent.

Fémelots : logements destinés à recevoir les aiguillots du gouvernail.

Garcettes : petits bouts noués dans les œillets de la voile et servant à la fixer sur le mât et la bôme.

Girouette : généralement fixée en tête du mât, pièce mobile indiquant la direction du vent.

Gîte : inclinaison, latérale du bateau due à l'effet du vent ou à un placement du barreur du côté de la voile. Un voilier est gîté lorsqu'il penche du côté de la voile. Un voilier est contre gîté lorsqu'il est incliné du côté opposé à la voile.

Gouvernail : partie du bateau permettant de le diriger et constituée du safran et de la barre.

Gréer : équiper le bateau. Sur l'optimist mettre en place mât, bôme, livarde et matériel de sécurité.

Gréement : équipement du bateau.

Guindant : partie avant de la voile située le long du mât.

Hale Baa : bout destiné à maintenir la bôme horizontale.

Jauge : un ensemble de caractéristiques générales définissant une classe de bateaux mais assurant une homogénéité de performance entre ces bateaux.

Largue : allure sous laquelle navigue un bateau recevant le vent de 3/4 arrière.

Lattes : parties en bois ou en plastique qui glissées dans des étuis cousus sur la voile (goussets de latte) empêchent la chute de battre et de se déformer.

Liston : partie ceinturant la coque sur tout son contour supérieur.

Livarde : longue pièce permettant de pousser diagonalement le point supérieur de la voile d'optimist.

Lofer : modifier la direction du bateau pour le placer plus près du vent.

Louvoyer : naviguer alternativement d'une amure sur l'autre, au près, en effectuant des virements de bord, pour atteindre un objectif situé au vent.

Manœuvrer : modifier la marche du bateau : passer d'une amure à une autre ; passer d'une allure à une autre.

Marotte : partie avant de la coque d'Optimist.

Mât : espar dressé sensiblement verticalement. Sur l'Optimist, il est maintenu par le banc d'étambrai et un pied de mât dans lesquels il s'enfile.

Naviguer : se déplacer et se diriger sur l'eau.

Poupe : arrière d’un navire.

Proue : avant d’un navire.

Près : allure la plus rapprochée du vent à laquelle peut naviguer un bateau. En moyenne environ à 45° du vent.

Priorités : elles sont définies par des règles de navigation permettant de prévenir les abordages en mer.

Puits de dérive : passage étanche permettant à la dérive de passer à travers la coque.

Rappel : position que prend le barreur pour conserver l'équilibre du bateau en s'écartant le plus possible de l'axe longitudinal du bateau. Les pieds sont maintenus sous les sangles de rappel, le liston sous les cuisses et le dos est placé à l'extérieur du bateau.

Refuser : le vent refuse lorsque sa direction n'est plus favorable à la marche d'un voilier. Exemple : lorsque le vent tourne vers la gauche, pour un bateau naviguant tribord amure, le vent refuse.

Réglage : mise au point de tout ce qui contribue à faire aller le bateau dans les meilleures conditions possibles.

Réserves de flottabilité : éléments gonflables ou en klégecel qui sont fixés au bateau pour lui permettre de flotter lorsqu'il est chaviré.

Risée : augmentation subite et mo­mentanée du vent. Elle peut parfois s'accompagner d'un changement de couleur de la mer.

Safran : partie du gouvernail sur laquelle s'exerce la pression de l'eau et dont l'orientation détermine la nouvelle direction du bateau.

Spinnaker : voile/bulle de soie fragile (multicolore) nécessaire au vent arrière et au largue.

Stick : rallonge de barre qui permet au barreur de barrer en étant en rappel.

Travers : allure intermédiaire entre le près et le largue.

Tribord : partie droite du bateau lorsque l'observateur fait face à l'avant.

Trinquette : la petite voile d’avant.

Au vent : désigne le côté du bateau recevant le vent le premier.

- être au vent de la côte : le bateau reçoit le vent avant la côte.

- être au vent d'un autre bateau : recevoir le vent avant l'autre bateau.

Sous le vent : placement inverse. On est toujours au vent ou sous le vent par rapport à quelque chose : côte, bateau.

Vent debout : être vent debout signifie que le bateau fait face au vent. Sa voile est alors dégonflée et faseyante.

Vent arrière : un bateau navigue vent arrière lorsqu'il est poussé par le vent et qu'il se déplace dans une direction identique à lui.

Virer de bord : changer d'amure en faisant passer le bateau par la position vent debout. Exemple : passer de près tribord amure au près bâbord amure.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Diigne héritière de son père Eric Tabarly, le plus célèbre marin français disparu en mer d'Irlande le 13 juin 1998. après son décès tragique, c'est un autre marin célèbre français, Olivier de Kersauson, qui l'a prise sous son aile. Début avril, elle a remporté l'Ocean Globe Race, un tour du monde en équipage en quatre étapes, sur le bateau mythique Pen Duick VI (bateau construit il y a cinquante ans par son père) en 37 jours 5h52mn59s. Elle a fait des études pour devenir c...
Spécialiste du kite-foil, discipline olympique pour la première fois en 2024. Vainqueur de la Coupe du monde 2017, 2019 et 2021. Champion d'Europe en 2019, 2020, 2021 et 2024 (2eme en 2017, 3eme en 2018). Vice champion du monde en 2017 et 2021 (3eme en 2016, 2022 et 2023). Vainqueur du Test event à Marseille en 2023, il sera l'un des favoris pour le titre olympique des JO de Paris. ...
Elle a tout gagné en kitefoil en 2023 (discipline olympique dès 2024) : le championnat du monde, le Test Event de Marseille (compétition prépératoire pour les JO), la Semaine d'Hyères et les Kitefoil World Series. Elle a été élue 'Marin Français' de l'année 2023.  Championne d'Europe en mars 2024, elle sera l'un des grandes chances de médaille françaises pour les JO de 2024 ! ...
Née en Nouvelle Calédonie et ingénieur de formation, elle est devenue une grand championnne en windsurf et spécialiste des vagues XXL cumulant des records. Depuis le 22 janvier 2023, elle détient le record du monde de la plus grande vague jamais surfée en windsurf en franchissant la vague 'Jaws' à Maui dans l’archipel de Hawaïde haute de 12m19 (40 pieds). Vice championne du monde de windsurf vageues en 2023. ...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...
Avec son équipier Peter Burling, il est devenu champion olympique en classe 49er en 2016 (2eme en 2012 et 2021). Il a notamment remporté 27 régates de suite avec Burling jusqu'au titre olympique en août 2016 à Rio. Champion du monde en 2013, 2014, 2015, 2016, 2019 et 2020 (2eme en 2011 et 2012) et champion d'Europe en 2013 et 2014. Il faisait partie de l'équipe néo-zélandaise victorieuse de la Coupe de l'America en 2017 et 2021 (les deux fois barré par Burling). Elu 'Mari...
La pépite de la voile kiwi avec un palmarès impressionnant. Il fut le barreur du bateau Team Zealand vainqueur de la Coupe de l'America en 2017 (en dominant le tenant du titre Oracle Team USA) et en 2021 (contre le challenger italien Luna Rossa). Il est le plus jeune barreur vainqueur du mythique l'aiguière d'argent. Il a succédé au emblématique Dean Barker, évincé en février 2015. Champion olympique de classe 49er en 2016 avec Blair Tuke. Médaillé d'argent en 2012 (pour la 1...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - marc thiercelin - dean barker - yves parlier - ellen mac arthur - yvan bourgnon