Happy Birthday :
vendredi 22 mars 2019
Moto
 
Moto - Tout savoir sur la moto - Article du : 31/08/2015
Sommaire article
HistoriqueD'autres faits marquants
La Fédération Internationale Motocycliste (FIM)
La Fédération Française de Moto (FFM)La moto en France
Les Disciplines Courses sur route (Vitesse)
MotocrossTrial
Trial des NationsEnduro et rallyes tout terrain
Course sur pisteLes circuits
EpreuveConcours
Courses sur routeCircuits de vitesse
Les différences entre les trois catégories de moto en vitesse Quelques records de vitesse en Moto
SuperbikeCourses de côte
RallyesCourses sur piste
Speedway (dirt-track)Motocross
Le Super CrossCourse sur gazon ou grass-track
Course sur glaceÉpreuve de maniabilité
TrialGymkhana
Moto-ballEnduro
Tout savoir sur les départs et les signauxLes types de départs
Signaux officielsLes records
D’autres records historiques

MOTO

 

 

On entend par motocycle un véhicule à deux, trois ou quatre roues ou chenille(s) et patin(s) sur la neige, et sur lequel le conducteur s'installe à califourchon, propulsé par un moteur, dirigé à l'aide d'un guidon

 

Historique

En 1868, les premiers véhicules à deux roues dotés d’un moteur à vapeur font leur apparition en Europe et aux Etats-Unis. Le premier brevet est déposé en 1871 en France.

La première course de moto en France a eu lieu en 1896 entre huit coureurs reliant Paris Nantes entre 8 concurrents. Cette épreuve de 150 km fut remportée  par M. Chevalier sur son tricycle Michelin-Dion en 4 h 10 min 37 sec. La deuxième course a eu lieu l’année suivante, reliant Paris à Dieppe à une vitesse moyenne de 30 km/h. Par la suite, la moto connut de nombreuses améliorations qui en firent un véhicule à part entière. La simplicité de conception par rapport à la voiture et son coût inférieur suscitèrent un grand engouement de la part de nombreux constructeurs. Plus de 2500 marques de motos furent ainsi créées au total. La première course d'engins à deux roues fut organisée en Angleterre en 1897 sur une distance de 1600 m. Au début du 20è siècle, la course de motocyclettes connut un essor important et attira de très nombreux spectateurs.

Toutefois, en Europe et surtout en France, les années 1950 marquèrent le grand déclin de la moto. A cette époque, la voiture commençait à se démocratiser et représentait l'avenir industriel des pays développés. La renaissance de la moto date du début des années 1970 grâce à des fabrications japonaises et notamment à la 750 Four de Honda. Entre temps, les constructeurs européens de motos avaient pratiquement tous disparu ; jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, les motocyclettes les plus rapides étaient majoritairement britanniques (Triumph). Après la guerre, les constructeurs italiens (Ducati, Guzzi, Garelli, Gilera, MV Augusta) puis allemands (BMW) prirent la relève. Plus tard, la majorité des marques étaient originaires d'Europe centrale et du Japon. La campagne japonaise visant à conquérir le marché mondial fut phénoménale. Dans presque toutes les disciplines de motocyclisme, les Honda, Yamaha, Suzuki puis Kawasaki se sont classées aux premières places.

 

D'autres faits marquants

1894 : la moto à pétrole est introduite sur le marché.

1900 : la moto est équipée d'une boîte de vitesse.

1903 : lors d'une course, la vitesse de 120 km/h est atteinte. Naissance du side-car.

1907 : la première édition du fameux Tourist Trophy sur l'Ile de Man.

1922 : création du Bol d'Or, une épreuve d'endurance de 24 heures.

1945 : le Motocross devient une discipline à part entière.

 

La Fédération Internationale Motocycliste (FIM)

dessin

Elle fut créée en 1904 à Paris sous l’égide de cinq pays, l'Autriche, le Danemark, la France et la Grande-Bretagne avec le nom de Fédération Internationale des clubs motocyclistes. Basée dans la ville de Mies en Suisse, elle compte 98 pays membres. La FIM a été la première fédération sportive internationale à imposer un code environnemental en 1994.

Actuellement vingt-sept disciplines sur route ou sur piste sont reconnues.

 

Les premiers Championnats du monde de vitesse furent organisés par la FIM en 1949. Les Championnats de Motocross Individuels furent créés lors des années 50, d’abord la 500cc, ensuite la 250cc, tous deux devenant des Championnats du Monde respectivement en 1957 et 1962. Pendant les années 60, c’est au tour du Trial d’apparaître, d’abord comme Trophée, puis comme Championnat d’Europe et enfin Championnat du Monde en 1975. L’Enduro commence en tant que Championnat d’Europe Individuel des Deux Jours en 1968, et devient Championnat du Monde en 1990. Le Championnat du Monde de Courses sur glace fut créé en 1966, et le Championnat du Monde de Long Track en 1971. Les premiers Championnats du monde d'endurance furent inaugurés en 1980 et le premier Championnat du monde de Formule 1 TT en 1977. Le Championnat du monde de Superbike a lieu chaque année depuis 1988. MV Augusta, Honda, Yamaha et Suzuki ont largement dominé le championnat du monde des constructeurs.

 dessin

La Fédération Française de Moto (FFM) fut fondée en 1913 sous le nom d’Union Motocycliste de France. C’était, en fait, le regroupement des premiers clubs motocyclistes qui organisaient principalement à cette époque-là, des épreuves de régularité et les premières épreuves de vitesse sur circuit.  Elle a pris sa dénomination Fédération Française de Motocyclisme en mai 1946.

 

La moto en France

C’est :

- 26 ligues régionales
- 68 comités départementaux
- 1 300 clubs affiliés
- 75 400 licenciés
- 100 000 adhérents
- 7 disciplines (motocross, enduro, vitesse, trial, courses sur piste, rallyes routiers, moto-ball)
- 30 spécialités (quad, supermotard, dragster, side-car, motos classiques et historiques...)
- plus de 1300 épreuves par a.

 

Les pilotes français ont toujours brillé au haut niveau. Cyril Neveu , Hubert Auriol , Christian Sarron ou Jacky Vimond jouèrent les premiers rôles dans les années 80 inspirant ainsi Jean-Michel Bayle , Olivier Jacque s, Stéphane Peterhansel qui marquèrent les années 90. Aujourd'hui, ce sont Randy De Puniet , Marvin Musquin et Mike Di Meglio qui attirent un public toujours plus nombreux et suscitent les vocations chez les plus jeunes.

dessin

Les Disciplines 

Les disciplines de la moto se composent de : Courses sur Route – Motocross – Trial – Enduro et Rallyes Tout Terrain – Courses sur Pistes – Motocyclisme de Loisirs :

-       Les Courses sur Route (ou vitesse) comprennent les Grands Prix, le Superbike, le Supersport, le Sidecar et l’Endurance 

-          le Motocross (avec trois classes solo et le sidecar), le Motocross des Nations (compétition par équipes nationales), le Supercross, le SuperMoto, le Motoneige.

-          le Trial, avec le Trial Individuel, le Trial Indoor, le Trial des Nations, avec compétitions masculine et féminine,

-          l’Enduro, avec le Championnat du Monde Individuel des Deux jours et les Six Jours Internationaux - disputés depuis 1913, la plus ancienne compétition disputée sous l’égide de la FIM - et les Rallyes Tout-Terrain,

-          Courses sur Pistes, avec les Grands Prix de Speedway Individuel, La Coupe du Monde de Speedway (par Equipe), le Speedway Junior, le Long Track et les Courses sur Glace (Individuel et par Equipe).

Tout cela donne un total de 34 Championnats du Monde et Prix FIM.

 

 

Courses sur route (Vitesse)

Championnat du Monde des Grands Prix de Courses sur Route 125 cc
Championnat du Monde des Grands Prix de Courses sur Route Moto 2 (250 cc avant)
Championnat du Monde des Grands Prix de Courses sur Route MotoGP (500cc avant)
Championnat du Monde Superbike - Superbike
Championnat du Monde Supersport - Supersport
Championnat du Monde d’Endurance
Championnat du Monde Sidecar- Sidecar
Championnat International des Rallyes - Rally
Coupe FIM Superstock 1000cc- Superstock
Coupe Red Bull MotoGP Rookies

 dessin

 

Motocross

 

Championnat du Monde de Motocross Sidecars- Sidecar Cross
Championnat du Monde de Motocross Junior- 125 cc
Championnat du Monde de Motocross Junior- 85 cc
Championnat du Monde de Motocross Junior- Country
Championnat du Monde de Supercross- Supercross
Championnat du Monde de SuperMoto- S1
Championnat du Monde de SuperMoto- S2
Championnat du Monde de Motoneige- Snowcross
Motocross of Nations
Coupe du Monde FIM de Motocross Féminin- Women
Championnat du Monde Motocross Freestyle
SuperMoto of Nations
Coupe du Monde FIM de Motocross Vétérans- Seniors
Coupe du Monde FIM de Motocross Vétérans- Veterans

 

 dessin

 

 

Trial

Trial des Nations

Championnat du Monde de Trial FIM SPEA

Championnat du Monde de Trial Indoor- Trial

Championnat du Monde de Trial Féminin

Trial des Nations Féminin

Coupe du Monde FIM de Trial Junior

Trial des Nations Indoor

Coupe FIM de Trial Jeunes 125cc

 

 

Enduro et rallyes tout terrain

Concours International des Six Jours d’Enduro- World Trophy
Concours International des Six Jours d’Enduro- Junior World Trophy
Championnat du Monde FIM MAXXIS d’Enduro- Enduro I
Championnat du Monde FIM MAXXIS d’Enduro- Enduro II
Championnat du Monde FIM MAXXIS d’Enduro- Enduro III
Championnat de Monde des Rallyes Tout Terrain- 450
Championnat de Monde des Rallyes Tout Terrain- Open
Coupe du Monde FIM d'Enduro Junior- Junior
Coupe du Monde d'Enduro Indoor- Indoor
Coupe du Monde Féminine des Rallyes Tout Terrain- Rallies
Coupe du Monde Quads des Rallyes Tout Terrain- Quads

 

 

Course sur piste

Manifestations de Qualification pour la Coupe du Monde de Speedway

Championnat du Monde de Courses sur glace Individuel- Finals

Championnat du Monde de Courses sur glace Individuel- Qualification Rounds

Championnat du Monde de Courses sur glace par Equipe

Championnat du Monde de Long Track- Qualification Rounds

Championnat du Monde Junior de Speedway Individuel

Championnat du Monde Junior de Speedway par Equipe

Finales du Championnat du Monde de Long Track

Coupe du Monde de Speedway

Championnat du Monde de Long Track par Equipe

Trophée d'Or FIM de Sidecar 1000cc de Courses sur Pistes

Trophée d'Or de Speedway Junior Individuel 80cc- 80 cc

Trophée d'Or FIM de Grass Track Junior Individuel 125cc- 125cc

 

 

 

 

Saviez-vous que la marque "motocyclette" (contraction de moteur et bicyclette) fut déposée en 1900 par les Frères Werner, des émigrés russes vivant à Paris ?

Les circuits

- un circuit est dit fermé lorsqu’il est entièrement clôturé et interdit à toute circulation autre que celle relevant de la compétition.

- un circuit est dit ouvert lorsque la compétition se déroule sur des routes ou des chemins ou des pistes ouvertes concurremment à la circulation normale. Les circuits ouverts sont surtout utilisés dans les épreuves dites d’endurance et de régularité.

Dès l’âge de 12 ans, les jeunes peuvent participer aux championnats de France 50cc ou formule promotion à condition d’obtenir le certificat d’aptitude aux sports mécaniques

La course est une compétition où la vitesse constitue le seul facteur de classement.

Le record du tour est le temps du tour le plus rapide.

 

Epreuve

 L’épreuve est une compétition au cours de laquelle le ou les concurrents s’efforcent d’accomplir les conditions fixées par le règlement particulier.

Concours

Le concours est une compétition au cours de laquelle le ou les concurrents s’efforcent d’obtenir le meilleur résultat possible suivant les conditions fixées par le règlement particulier.

 

Courses sur route

Courses sur route ou sur une autre surface appropriée présentant les caractéristiques d’une route normale.

Les courses sur route sont réparties en circuits de vitesse, courses de côte, circuits de régularité.

 

Circuits de vitesse

Les circuits de vitesse sont des courses en circuit fermé à revêtement dur et continu, utilisant des routes gardées, interdites temporairement à la circulation normale, la vitesse constituant le seul facteur de classement.

Les départs sont donnés en groupe. Pour chaque classe la course peut être disputée en un parcours unique ou en deux ou plusieurs séries.

 

Le championnat du monde, créé en 1949, se déroule en plusieurs étapes, des Grands Prix, dont une dizaine se déroulant en Europe.

A l'origine, le championnat du monde de moto comptait cinq catégories réparties selon la puissance de la motorisation des machines (125, 25, 350 et 500 cc plus le sidecar). Les pilotes peuvent s'aligner dans plusieurs catégories (l'Américain Freddie Spencer est devenu champion du monde en 250 et en 500 cc en 1985). Au fil des années, plusieurs catégories ont disparu (990cc, 750cc, 80cc, 50cc....). Aujourd'hui seulement trois catégories subsistent : Moto 3, Moto 2 et MotoGP, toutes équipées de moteur à 4 temps alors que le 2-temps a été longtemps la norme.

 

Les 15 premiers à l'arrivée marquent des points.

La répartition est la suivante : 1er : 25 points - 2e : 20 pts - 3e : 16 pts - 4e : 13 pts - 5e : 11 pts - 6e : 10 pts - 7e : 9 pts - 8e : 8 pts - 9e : 7 pts - 10e : 6 pts - 11e : 5 pts - 12e : 4 pts - 13e : 3 pts - 14e : 2 pts et 15e : 1 pt.

 

 

Les différences entre les trois catégories de moto en vitesse :

125 cm3 (jusqu'en 2011)

- Un monocylindre de 45 chevaux.

- Poids : 70 kg (132 kg pilote compris)

- Sa vitesse de pointe tourne autour de 240 km/h.

- Il met 4”2 pour atteindre 100 km/h.

Depuis la saison 2012, la 125 cc a été remplacée par la Moto 3

- Poids : 148 kg minimum (pilote et moto).

- Moteur : monocylindre 4 temps de 250 cm3.

- Puissance : 55 chevaux.

- Vitesse de pointe  240 km/h.

- Age minimum des pilotes : 16 ans

Un pilote peut courir en Moto3 jusqu'à l'âge de 28 ans.

 

250 cm3 (jusqu'en 2009)

- Un bicylindre de 100 chevaux.

- Poids : 95 kg.

- Sa vitesse de pointe tourne autour de 280 km/h.

- Il met 3” 5 pour atteindre 100 km/h.

 

Depuis la saison 2010, la 250 cc a été remplacée par la Moto 2 avec le buts de réduire les coûts. Dorénavant pour réduite les coûts, il y a un moteur et un manufacturier de pneus unique (Honda 600cc quatre-temps), châssis libre (une quinzaine de constructeurs).

- Poids : 140 kg minimum.

- Moteur : 4 cylindres 4 temps de 600 cm3.

- Puissance : 120 chevaux.

- Vitesse de pointe  290 km/h.

- Age minimum des pilotes : 16 ans

 

MotoGP/500 cm3 (la F1 de la moto)

- Poids : 160 kg (157 kg avant 2013)

- Moteurs : 1 000 cm3, quatre-temps, quatre cylindres maximum

- Puissance : 250 chevaux

- Vitesse de pointe : 360 km/h

- Age minimum des pilotes : 18 ans

 

 

 

Quelques records de vitesse en Moto GP 4 temps (500cc 2 temps avant 2002)

- 309,2 km/h : Capirossi sur Honda en 1995 (Mugello)

- 311,15 km/h : Doohan sur Honda en 1997 (Barcelone)

- 317,09 km/h : Aoki sur Honda en 1998 (Mugello)

- 318,58 km/h : Biaggi sur Yamaha en 1999 (Mugello)

- 324,52 km/h : Ukawa sur Honda en 2002 (Mugello)

- 328,9 km/h : Capirossi sur Ducati en 2003 (Mugello)

- 332,4 km/h : Bayliss sur Ducati en 2003 (Mugello)

- 342,966 km/h : Barros en 2004 (Mugello)

- 343,7 km/h : Tamada en 2006 (Chine)

- 349,288 km/h : Pedrosa sur Honda en 2009 (Mugello)

 

Capirossi avait réalisé 347,4 km/h à Barcelone (Catalunya) sur Ducati, ce record n'a jamais été officialisé.

 

Superbike

Une Superbike est un moto 4 temps ayant une cylindrée de 1000 cm3 maximum. Les Superbikes ne sont pas de prototypes comme en vitesse. Dérivée d’un modèle de série, leur cadre doit rester d’origine. Seuls les freins, les suspensions, la taille et la dimension des roues peuvent être choisis par les écuries tandis que d’autres modifications sont réglementées. L’engin développe environ 210 chevaux pour une vitesse maximale de 330 km/h (contre 250 chevaux et 350 km/h en MotoGP). Contrairement au MotoGP, le choix des pneumatiques est imposé dans le championnat du monde.

 - Poids : 165 kg

 

Courses de côte

Les courses de côte sont des courses de vitesse disputées en sens ascendant sur des routes gardées présentant une forte dénivellation et interdites temporairement à la circulation normale, la vitesse constituant le seul facteur de classement.

Sauf dérogations spéciales accordées par les pouvoirs publics et par la F.F.M., les départs sont donnés isolément à chaque concurrent avec un écart de temps suffisant pour éviter que les conducteurs ne soient amenés à se doubler.

Les concurrents peuvent avoir à accomplir une ou plusieurs montées, le classement étant établi soit sur le meilleur temps réalisé, soit sur la moyenne des temps.

Rallyes

Ce sont des épreuves disputées sur routes libres et non gardées, au kilométrage bien déterminé et aux horaires strictement minutés, ouvertes à la circulation normale et au cours desquelles les concurrents doivent soutenir sur un itinéraire imposé une vitesse moyenne fixée par l’organisateur. Des épreuves annexes peuvent être prévues sous forme de course de vitesse, concours de maniabilité, épreuve de freinage, etc.

Courses sur piste

La course sur piste est une course, autre qu’une course sur route, qui a lieu sur un circuit fermé dont le revêtement est dur et continu, et dont les virages peuvent être relevés ou non.

 

Speedway (dirt-track)

Le “speedway” est une course sur terrain clôturé comprenant une piste en forme de circuit continu (ovale et courte), dont la circonférence ne dépasse pas un kilomètre et qui a un sol meuble agréé et une ou plusieurs tribunes à la disposition du public, et où des meetings sont organisés comme spectacles publics. 4 ou 6 pilotes lâchés ensemble tournent sur la piste en grand dérapage contrôlé.

 

Motocross

Une discipline spectaculaire (des sauts jusqu'à 50 mètres dans la boue et la poussière) qui se court sur un parcours balisé.

C'est une course en terrain varié (boucle de 1000 à 2000 m) qui présente des fortes dénivellations, des variations de pente, des changements de direction, de nombreuses bosses, ornières et côtes. Le circuit de cross forme une boucle d'une longueur de 1000 à 2000 mètres et d'une largeur de 10 à 30 mètres. Le terrain est très dénivelé comprenant beaucoup de variations de pente.

Le championnat du monde comprend entre quatorze et seize manches. Le Championnat du Monde de Motocross se déroule depuis 1957.

 

- en 2001 et 2002, les Grand Prix regroupaient les trois catégories (125cc, 250cc et 500cc). Comme en vitesse, il se déroulaient en une seule manche de 35 minutes et deux tours (avant 2001 : deux manches de 40 minutes et deux tours) avec trente pilotes au départ (avant quarante).

- depuis 2003, il existe un championnat Motocross GP : MX 1, la catégorie reine réunissant les 4-temps d’une cylindrée comprise entre 290 et 450 cm3 et des 2-temps d’une cylindrée comprise de 175 à 250 cm3. MX 2, la plus petite catégorie ouvert aux motos 4-temps de 175 à 250 cm3 et aux 2-temps de 100 à 126 cm3.

 

-          Sont utilisées en MX1 les motos à moteur à deux temps de 250 cm3 et à moteur à quatre temps de 450 cm3.

-          Sont utilisées en MX2 les motos à moteur à deux temps de 125 cm3 et à moteur à quatre temps de 250 cm3. L'âge limite des pilotes en compétition est de 23 ans.

-          En MX3, sont utilisées les motos à moteur à deux temps 500 cm3 et à moteur à quatre temps de plus de 450 cm3.

 

Classes

2-Temps

4-Temps

 

Minimum

Maximum

Minimum

Maximum

Classe 1

de 65 cm3 à 85 cm3

Classe 2 - MX2

100 cm3

125 cm3

175 cm3

250 cm3

Classe 3 - MX1

175 cm3

250 cm3

290 cm3

450 cm3

Classe 4 - MX3

350 cm3

500 cm3

475 cm3

650 cm3

Side-Car

350 cm3

750 cm3

 

1 000 cm3

Quad

de 125 cm3 à 750 cm3

 

 

Le Super Cross

Depuis les années 80, il y a le cross en salle (indoor) : le Super cross. Appelé également SX, le Super cross est une course disputée sur un parcours artificiel (stade ou enceinte multisports) semé d’obstacles permettant des sauts aériens jusqu’à 6 mètres de haut avec une vitesse moyenne 50 km/h. Largeur du parcours : 50 m, la longueur minimale : 300 m. Parmi les figures effectuées : les “whoops” (série de petites bosses d’une hauteur de 50 cm, espacées d’environ 2 à 3 mètres) que les pilotes doivent franchir (ou “dribbler”). Il existe deux catégories: les 125 cm3 et l’épreuve reine, la 250 cm3.

Le championnat américain comportant 16 étapes en l'espace de 18 semaines, est considéré comme étant le plus prestigieux.

 

 

Course sur gazon ou grass-track

Une course sur gazon est une course sur piste gazonnée présentant ou non des dénivellations mais ne convenant pas à des meetings de Motocross.

 

Course sur glace

Les premières courses sur glace ont eu lieu en Suède en 1924 où des courses étaient organisées sur des pistes tracées sur des lacs gelés. La première Coupe FIM fut alors organisée en 1963, rassemblant des pilotes d’Union Soviétique, Tchécoslovaquie, Suède et Finlande. Cinq courses eurent lieu en URSS et cinq autres en Suède et en Finlande. Le vainqueur fut Boris Samorodov. Avec un tel succès, la compétition devint un Championnat d’Europe en 1965 puis un championnat du monde en 1966.

 

Épreuve de maniabilité

Une épreuve de maniabilité consiste en un parcours semé d’obstacles que chaque concurrent doit franchir sans commettre de fautes de conduite.

Trial

Un “trial” est une épreuve de régularité et d’endurance de 80 à 120 km organisée en terrain varié au cours de laquelle les qualités de pilotage du conducteur sont prépondérantes pour le classement, notam­ment au cours du franchissement des zones dites “non-stop”. C'est un sport très spectaculaire qui allie technique, concentration, précision et endurance.

Il se déroule donc sur un circuit d'une longueur de 20 km coupé en zones (environ une quinzaine) que les pilotes doivent parcourir trois fois. Les pilotes doivent traverser chaque zone sans poser le pied à terre (souvent en sautillant sur leur machine). Le terrain est extrêmement dénivelé avec des rochers, racines, torrents et d'autres pièges (des obstacles qui peuvent atteindre la hauteur de 6 m). Les pilotes doivent avoir une très bonne technique (la vitesse ne jouant aucun rôle). Ils peuvent reconnaître les zones à pied.

La répartition des points de pénalités :

- 0 pt : pas de pied posé

- 1 pt : un pied posé

- 2 pts : 2 pieds posés

- 5 pts : chute, erreur de parcours, l'arrêt avec un pied à terre; reculer ou déplacer ses roues latéralement sans progresser.

Gymkhana

Un gymkhana est un jeu pratiqué à motocyclette et qui consiste aussi bien à imposer aux concurrents l’accomplissement d’acrobaties simples et amusantes qu’à lui imposer l’accomplissement de certaines tâches présentées sous forme de devinettes ou même sous forme de course au trésor. Toute liberté est laissée à l’imagination des organisateurs pour trouver des idées amusantes. Le gymkhana est un meeting non sportif.


Moto-ball

Le Moto-Ball se pratique au guidon de 250cc dérivées du Motocross sur des terrains de Foot, et selon des règles sportives voisines de celles du Football. Les jeunes à partir de 12 ans peuvent pratiquer avec des cyclomoteurs adaptés pour la circonstance.
En Moto-Ball, les machines appartiennent non pas aux joueurs mais aux Clubs.
La France est la seconde nation pratiquant le Moto-Ball, derrière la Russie.

Enduro

Une épreuve de vitesse, de régularité et d'endurance qui se déroule sur terrain varié tels sentiers forestiers ou chemins de terre. C'est une discipline tout-terrain où, comme en rallye d'automobile, les pilotes enchainent secteurs de liaison et spéciales chronométrées.

On distingue deux parties :

- des spéciales chronométrées sur des parcours balisés. Les pilotes peuvent reconnaître le parcours.

- des épreuves de régularité sur un parcours de 70 à 100 km de long avec des contrôles bien précises. Les pilotes ne peuvent pas reconnaître le parcours.

Tout savoir sur les départs et les signaux - Départs Il y a 3 sortes de départs

1. Le départ lancé

On appelle “départ lancé” celui qui est enregistré lorsque le motocycle franchit à vitesse non contrôlée une ligne de départ.

Un motocycle prenant le départ lancé est considéré comme parti au moment où la ou les roues avant passent la ligne de départ.

2. Départ roulant

On appelle “départ roulant” le départ lancé dans lequel la vitesse du motocycle est contrôlée jusqu’à la ligne de départ.

3. Départ arrêté

Le départ arrêté est celui qui est donné lorsque le ou les véhicules sont immobiles à l’emplacement qui a été désigné pour le départ.

Les départs arrêtés sont désormais toujours donnés moteur en marche, pour le Motocross et depuis 1987, pour les courses de vitesse sur circuit.

Les types de départs

- Départ collectif

Lors du départ collectif, tous les conducteurs effectuent leur départ ensemble à partir de positions stationnaires qui leur ont été assignées en arrière de la ligne de départ mais, quelle que soit leur position réelle, ils sont censés être partis de la ligne de départ.

 - Départ par groupe ou individuel

En cas de départ par groupe ou individuel, les compétiteurs prennent chacun successivement leur départ d’une même position stationnaire située en arrière et à proximité immédiate de la ligne de départ, avec moteurs arrêtés ou en marche et en respectant les intervalles de temps prévus par le règlement particulier.


Signal de départ

Une minute au moins avant le départ, aucune personne autre que les conducteurs et les officiels nécessaires ne doit se trouver dans la zone de départ. Le signal de départ est donné en abaissant brusquement le drapeau du départ (vitesse sur route), au moyen d’un starting-gate (Motocross) ou par tout autre moyen approuvé par la F.I.M. et la F.F.M.

Faux départ

Un officiel muni d’un drapeau rouge doit être placé sur le côté du parcours à 200 mètres au maximum de la ligne de départ.

Il sera sous les ordres du starter et, dans le cas d’un faux départ qui lui sera indiqué par un signe convenu à l’avance, il agitera le drapeau rouge et arrêtera la course. Tous les conducteurs devront dans ce cas revenir à leur emplacement de départ. 

Signaux officiels

Pendant la course, différentes indications peu­vent être données aux coureurs au moyen de drapeaux. Ils doivent obéir instantanément aux drapeaux qui leur sont adressés et dont la signification est la suivante :

1.  Rouge : Arrêt absolu et immédiat. Revenir à la zone départ à allure réduite.

2. Noir accompagné d'un numéro : Arrêt pour le conducteur portant ce numéro.

3. Jaune immobile : Attention danger. Défense de dépasser.

4. Jaune agité : Danger grave, soyez prêt à stopper. Défense de dépasser. Ce drapeau est utilisé lorsqu’un accident vient de se produire et s'il présente un certain caractère de gravité ou d'encombrement de la piste.

5. Jaune à bandes rouges : Détérioration de l'adhérence de la piste.

6. Vert : Parcours libre.

7. Bleu immobile : Un concurrent vous suit de très près et va vous dépasser.

8. Bleu agité : Un concurrent cherche à vous dépasser. Cas extrême. Laissez le passage.

9. Blanc : Une voiture de service (ambulance, pompier, surveillance) se trouve sur la piste.

10. Noir avec cercle orange : Arrêt immédiat.

11. A damiers : Signal d'arrivée.

12. Drapeau national : Signal de départ de la course.

 Nota. Les drapeaux doivent mesurer environ 75 x 60 cm.

Les records

Un record est le résultat maximum obtenu dans des conditions spéciales déterminées par les règlements. Le premier record connu, fut établi de 1903 par l'Américain Glenn Curtiss,avec une vitesse de 103 km/h (64 miles) avec une Hercules V8 à Yonkers dans l'état de New York.

dessin

Les records absolus de vitesse toutes catégories confondues (pour la plupart établi sur les lacs salés de Bonneville dans l'Utah) :

-          405,425 km/h en 1970 par Don Vesco USA sur Yamaha 350cc

-          427,266 km/h en 1970 par Cal Rayborn USA sur Harley Davidson 1850cc

-          487,515 km/h en 1975 par Don Vesco USA sur Yamaha 700cc

-          509,757  km/h en 1978 par Don Vesco USA sur Kawasaki 1000cc

-         518,450 km/h par Dave Campus USA en 1990 sur Harley-Davidson 3000 cc

-        551,678 km/h par Rocky Robinson USA en 2006 sur Top-Oil Ack Attack streamliner 2997 cc

-       605,697 km/h oar Rocky Robinson USA en 2010 sur Top-Oil Act Attack streamliner 2600 cc

D’autres records historiques

- 1 km lancé : 13’’90 soit 258,99 km/h par le Français Coluche en septembre 1985 sur Yamaha.

- 1 km départ arrêté : 16’’68 soit 215,83 km/h par le Hollandais Henk Vink en avril 1977 sur Kawasaki.

- 100 km départ arrêté : 25’’44’74 soit 203,04 km/h par l'Anglais Mike Hailwood en février 1964 sur MV Augusta.

- 1 000 km : 205,933 km/h par les Italiens Trabalzini, Mandracci et Patrignani en octobre 1969 sur Guzzi.

- Saut : 84,30 m par le Français Alain Prieur en octobre 1988.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Champion du monde en 125cc en 2006 avec 338 points battant le record de Valentino Rossi (2eme en 250cc en 2008, 4eme en 2007 et 2009). 16 victoires depuis ses débuts en championnat du monde, au Grand Prix d'Espagne en 2002 (8 en 125cc et 8 et 250cc), 49 podiums (18 en 125cc, 28 en 250cc et 3 en MotoGP), 22 meilleurs tours (9 en 125cc, 12 en 250cc et 1 en MotoGP) et 18 poles (8 en 125cc,  9 en 250cc, 1 en MotoGP) en 272 courses. Il a couru en MotoGP de 2010 à 2018 (3 podiums, 1 pole et 1 ...
Record de titres :  4 pour Carl Fogarty GBR (1994, 1995, 1998, 1999) et Jonathan Rea GBR (2015, 2016, 2017 et 2018). Record de victoires : 71 par Jonathan Rea GBR, 59 par Carl Fogerty GBR, 52 par Troy Bayliss AUS. Les quatre pilotes non-anglophones sacrés champion du monde : Raymond Roche FRA en 1990, Max Biaggi ITA en 2010 et 2012, Carlos Checa ESP en 2011 et Sylvain Guintoli FRA en 2014. Les Français titrés : Raymond Roche en 1990 au guidon d'une Ducati et Sylvain Guintoli en 2014...
Créé en 1999, le championnat du monde Supersport est composé de motos qui sont disponibles pour le grand public. Il est considéré comme étant l'antichambre du Superbike. Il se déroule d'ailleurs au même temps et au même lieu que le championnat du monde de Supersport. Régulé par la Fédération Internationale de Motocyclisme, c'est FG Sport qui s'occupe de gérer et de promouvoir la compétition. Attribution des points : 25 pts au vainqueur, 20 pts au 2eme, 16 pts au 3eme, 1...
Créé en 1988, ce championnat est réglé par la Fédération Internationale de Moto. Il se déroule en plusieurs étapes (une quinzaine) qui se déroule entre fin février (Philipp island en Australie) et fin octobre. Chaque étape ayant lieu sur des circuits permanents a consisté de deux courses jusqu'en 2018. Depuis la saison 2019, le World Superbike a introduit une troisième course qui se déroule le dimanche matin. Le championnat du monde de Supersport et Superstock se déroule au même temps. ...
Trois victoires toutes obtenues en 125cc. En 217 Grands Prix (80 en 125 cc, 33 en Moto 2 et 104 en MotoGP), il a obtenu au total 25 podiums (20 en 125cc, 3 en Moto 2 et 2 en MotoGP). Auteur de 9 poles (toutes en 125cc) et de 5 meilleurs tours (4 en 125cc et 1 en Moto 2). Vainqueur des 8 Heures de Suzuka en 2015 avec un autre pilote de vitesse, l'Espagnol Pol Espargaro. ...
Surnommé "El Diablo", il vit et s'entraîne en Espagne. Il est le grand espoir français de la moto qui bat des records de précocité détenus jusque là par Marc Marquez. Malgré son jeune âge, il a déjà remporté six titres de champion d'Espagne. Champion d'Espagne de vitesse Moto 3 (CEV) en 2013 à 14 ans (plus jeune champion de l'histoire et 2eme pilote non-espagnol sacré) et 2014. Trop jeune pour courir en Moto 3 en 2014 (l'âge minimum est de 16 ans), il a fait ses...
Le meilleur pilote français du moment en vitesse et le seul Français avec deux titres mondiaux. Champion du monde de Moto2 en 2015 et  2016 (2eme en 125cc en 2011). Avec deux titres de champion du monde de suite en Moto2, il est aussi le premier pilote à avoir réussi ce doublé. En 2015, il est devenu le 6eme pilote français devenu champion du monde de vitesse après Jean-Louis Tournadre (250cc en 1982), Christian Sarron (250cc en 1984), Olivier Jacque (250cc en 2000), Arnaud Vincent (125cc en...
Record de victoires : 6 par Jorge Lorenzo ESP (125 cc en 2004; 250cc en 2006 et 2007; MotoGP en 2012, 2013 et 2016 ), 5 par Casey Stoner AUS (250 cc en 2005 ; MotoGP en 2007, 2008, 2009 et 2011) Aprilia détient le record de victoires pour un constructeur avec 12 succès (125 cc de 2006 à 2011; 250 cc de 2004 à 2009)         Statistiques : Bilan des victoires par pays et par marque au championnat du monde de vitesseStatistiques : Les pilotes avec le plus de titres de champ...
Il a débuté sa carrière à l’âge de neuf ans dans des courses de Pocket-Bike. Sixième plus jeune champion du monde de tous les temps, il a décroché ce titre en 125cc à Valence en 2005 à toute juste 19 ans. Cela faisait 20 ans que la Suisse attendait une nouvelle consécration en moto (depuis le sacre de Stefan Dörflinger en 80cc). Il est passé en 250cc/Moto2 en 2007. Vice-champion du monde en 2016 et 2017 (4eme en 2010, 2012 et 2014). 14 victoires (5 en 125cc et 9 en Moto2) en 267 course...
Surnommé "Robocop", il est l'un des meilleurs pilotes du moment en MotoGP avec Valentino Rossi, Dani Pedrosa et Marc Marquez. Il détient le record de victoires en Grand Prix pour un pilote espagnol avec 68 victoires. Champion du monde en 250cc en 2006 et 2007 et en MotoGP en 2010, 2012 et 2015 (en marquant 383 points en 2010, il bat le record de points marqués en une saison dans cette catégorie ; 2eme en 2009, 2011 et 2013, 3eme en 2014 et 2016, 4eme en 2008). Pour ses débuts e...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - olivier jacque - stefan everts -  - mathieu peeters - nicolas billoux