lundi 20 mai 2019
Ski alpin
 
Ski alpin - Bilan des Français aux Championnats du Monde - Article du : 07/03/2019
Sommaire article
Les médailles françaises par éditionLes champions du monde français depuis 1931
Les autres médailles françaises aux Championnats du monde depuis 1931Bilan des médailles 

Bilan des Français aux Championnats du Monde

Les médailles françaises par édition

- 5 en 1962 (Chamonix FRA)

- 1 en 1964 (Innsbruck AUT)

- 16 en 1966 (Portillo CHL)

- 3 en 1968 (Grenoble FRA)

- 10 en 1970 (Val Gardena ITA)

- 1 en 1972 (Sapporo JAP)

- 4 en 1974 (St. Moritz SUI)

- 1 en 1976 (Innsbruck AUT)

- 1 en 1978 (Garmisch RFA)

- 2 en 1982 (Schladming AUT)

- 2 en 1985 (Bormio ITA)

- 1 en 1989 (Vail USA)

- 3 en 1991 (Saalbach AUT)

- 1 en 1993 (Morioka JAP)

- 2 en 1996 (Sierra Nevada ESP)

- 2 en 1997 (Sestrières ITA)

- 1 en 1999 (Vail USA)

- 3 en 2001 (Sankt Anton AUT)

- 1 en 2007 (Are SUE)

- 3 en 2009 (Val d'Isère FRA)

- 4 en 2011 (Garmisch-Partenkirchen ALL)

- 4 en 2013 (Schladming AUT)

- 3 en 2015 (Beaver Creek/Vail USA)

- 2 en 2017 (Saint-Moritz)

- 3 en 2019 (Are)

Les champions du monde français depuis 1931

Hommes

1937 (Chamonix) : Emile Allais (descente, slalom et combiné)

1938 (Engelberg) : James Couttet (descente), Emile Allais (combiné)

1948 (Saint-Moritz) : Henri Oreiller (combiné)

1960 (Squaw Valley) : Guy Périllat (combiné)

1962 (Chamonix) : Charles Bozon (slalom)

1966 (Portillo) : Guy Périllat (géant) et Jean-Claude Killy (descente et combiné)

1968 (Grenoble) : Jean-Claude Killy (combiné)

1970 (Val Gardena) : Jean-Noël Augert (slalom)

1982 (Schladming) : Michel Vion (combiné).

2011 (Garmisch-Partenkirchen) : Jean-Baptiste Grange (slalom)

2015 (Beaver Creek) : Jean-Baptiste Grange (slalom)

2019 (Are) : Alexis Pinturault (combiné)

Femmes

1954 (Aare) : Lucienne Couttet-Schmith (géant)

1962 (Chamonix) : Marielle Goitschel (combiné)

1964 (Innsbruck) : Marielle Goitschel (combiné)

1966 (Portillo) : Marielle Goitschel (descente**, géant, combiné), Annie Famose (slalom)

1970 (Val Gardena) : Ingrid Lafforgue (slalom) et Michèle Jacot (combiné)

1974 (Saint-Moritz) : Fabienne Serrat (géant et combiné)

1985 (Bormio) : Perrine Pelen (slalom)

1993 (Morioka) : Carole Merle (géant)

2001 (Sankt Anton) : Régine Cavagnoud (Super G)

2013 (Schladming) : Marion Rolland (descente) et Tessa Worley (géant)

2017 (Saint-Moritz) : Tessa Worley (géant)

 * incluant les titres attribués en combiné lors des Jeux Olympiques de 1952 à 1980. A l'époque ce titre était considéré comme un titre mondial et non olympique.

**la médaille d'or en descente lui a été officiellement remise 30 ans plus tard, en 1996. Vainqueur initial, l'Autrichienne Erika Schinegger avait découvert en 1967 qu'elle souffrait d'une malformation sexuelle et qu'elle était un homme.

Par équipes/Team event

2011 (Garmisch-Partenkirchen) : Anémone Marmottan, Cyprien Richard , Thomas Fanara , Tessa Worley , Taina Barioz

2017 (Saint-Moritz) : Adeline Baud Mugnier, Nastasia Noens , Tessa Worley , Mathieu Faivre, Julien Lizeroux , Alexis Pinturault

Les autres médailles françaises aux Championnats du Monde depuis 1931

Argent Hommes

1935 : Allais (descente et combiné) - 1937 : M. Lafforgue (descente et combiné) - 1938 : Allais (descente et slalom) - 1950 : Couttet (descente) - 1954 : Bonlieu (géant) - 1962 : Viollat (descente) et Périllat (slalom) - 1966 : Lacroix (descente et combiné), Périllat (slalom) et Mauduit (géant) - 1970 : Russel (slalom et combiné) - 1997 : Amiez (slalom) - 2009 : Lizeroux (super combiné et slalom) - 2011 : Richard (géant) - 2013 : de Tessières (Super-G) - 2019 : Clarey (Super G).

Argent Femmes

1962 et 1966 : M. Goitschel (slalom) - 1966 : Famose (combiné) - 1970 : Mir (descente), Steurer (combiné) et I. Lafforgue (géant) - 1974 : Jacot (slalom) - 1982 : Pelen (combiné) - 1985 : Guignard (slalom) - 1989 : Merle (géant) - 1991 : Merle (Super G) et Bouvier (descente) - 1996 : Chauvet (slalom) - 2001 : Saioni (slalom) - 2009 : Marchand-Arvier (Super-G).

Bronze Hommes

1935 : Vignole (slalom) - 1950 : Couttet (géant) - 1958 : Vuarnet (descente) et Bonlieu (géant) - 1966 : Jauffret (slalom) - 1991 : F. Piccard (Super G) - 1996 : Alphand (descente) - 2001 : Covilli (géant) - 2007 : Grange (slalom) - 2013 : Poisson (descente) - 2015 : Théaux (Super G) et Pinturault (géant) - 2019 : Pinturault (géant).

Bronze Femmes

1950 : Couttet- Schmith (géant) et Thiollière-Miller (descente) - 1954 : Couttet-Schmith (descente et combiné) - 1966 : Steurer (géant) et Famose (descente) - 1970 : Jacot (slalom) et Macchi (géant) - 1974 : Rouvier (géant) - 1978 : Serrat (combiné) - 1989 : Guignard (géant) - 1997 : L. Piccard L. (géant) - 1999 : Masnada (combiné) - 2011 : Worley (géant).

Bronze équipe mixte 

2005 : Montillet, Jacquemod, Saïoni-Pascal, Pequegnot, Vidal, Bourgeat.
 

Bilan des médailles 

8 médailles
Marielle Goitschel (4 or, 4 argent): 1ere du combiné en 1962, 1964 et 1966, et du géant en 1966 ; 2e du slalom en 1962 et 1966, de la descente en 1966 et du combiné en 1968.
Emile Allais (4 or, 4 argent): 1er du combiné en 1937 et 1938, de la descente en 1937 et du slalom en 1937 ; 2e de la descente en 1935 et 1938, du combiné en 1935 et du slalom en 1938.

4 médailles
Guy Périllat (2 or, 2 argent): 1er du combiné en 1960 et du géant en 1966 ; 2e du slalom en 1962 et 1966.
Lucienne Couttet-Schmith (1 or, 3 bronze): 1ere du géant en 1954 ; 3e du géant en 1950 ; 3e du combiné et de la descente en 1954;
Annie Famose (1 or, 1 argent, 2 bronze): 1ere du slalom en 1966; 2e du combiné en 1966; 3e de la descente en 1966; 3e du combiné en 1968.

3 médailles
Jean-Baptiste Grange (2 or, 1 bronze): 1ere du slalom en 2011 et 2015 ; 3e du slalom en 2007.
Jean-Claude Killy (3 or): 1er de la descente en 1966 ; 1er du combiné en 1966 et 1968.
Michelle Jacot (1 or, 1 argent, 1 bronze): 1ere du combiné en 1970 ; 2e du slalom en 1974 ; 3e du slalom en 1970.
Carole Merle (1 or, 2 argent): 1ere du géant en 1993 ; 2e du super-G en 1991 ; 2e du géant en 1989.
James Couttet (1 or, 1 argent, 1 bronze): 1er de la descente en 1938 ; 2e de la descente en 1950 ; 3e du géant en 1950.
Charles Bozon (1 or, 2 argent): 1er du slalom en 1962 ; 2e du combiné en 1956 et 1960.
Alexis Pinturault (1 or, 2 bronze): 1ère du combiné en 2019 ; 3e du géant en 2015 et 2019.
Fabienne Serrat (2 or, 1 argent): 1ere du combiné en 1974 ; 1ere du géant en 1974 ; 3e du combiné en 1978.
Florence Steurer (2 argent, 1 bronze): 2e du combiné en 1970 ; 2e du combiné en 1972 ; 3e du géant en 1966.
Tessa Worley (2 or, 1 bronze): 1ère du géant en 2013 et 2017 ; 3e du géant en 2011.

2 médailles
François Bonlieu (1 argent, 1 bronze): 2e du géant en 1954 ; 3e du géant en 1958.
Léo Lacroix (2 argent): 2e de la descente en 1966 ; 2e du combiné en 1966.
Maurice Lafforgue (1 argent, 1 bronze): 2e du combiné en 1937 ; 3e de la descente en 1937.
Julien Lizeroux (2 argent) : 2e du super combiné et du slalom en 2009
Patrick Russel (2 argent): 2e du slalom en 1970 ; 2e du combiné en 1970.
Ingrid Lafforgue (1 or, 1 argent): 1ere du slalom en 1970 ; 2e du géant en 1970.
Perrine Pelen (1 or, 1 argent): 1er du slalom en 1985 ; 2e du combiné en 1982.

1 médaille
Luc Alphand (1 bronze): 3e de la descente en 1996.
Sébastien Amiez (1 argent): 2e du slalom en 1997.
Jean-Noël Augert (1 or): 1er du slalom en 1970.
Johan Clarey (1 argent):2e du Super G en 2019
Fred Covili (1 bronze): 3e du géant en 2001.
Gauthier de Tessières (1 argent) : 2e du Super-G en 2013.
Louis Jauffret (1 bronze): 3e du slalom en 1966.
Georges Mauduit (1 argent): 2e du géant en 1966.
Franck Piccard (1 bronze): 3e du super-G en 1991.
David Poisson (1 bronze) : 2e de la descente en 2013.
Cyprien Richard (1 argent) : 2e du géant en 2011.
Adrien Théaux (1 bronze): 3e du super-G en 2015.
François Vignole (1 bronze): 3e du slalom en 1935.
Emile Viollat (1 argent): 2e de la descente en 1962.
Michel Vion (1 or): 1er du combiné en 1982.
Jean Vuarnet (1 bronze): 3e de la descente en 1958.
Nathalie Bouvier (1 argent): 2e de la descente en 1991.
Régine Cavagnoud (1 or): 1ère du super-G en 2001.
Patricia Chauvet (1 argent): 2e du slalom en 1996.
Danielle Debernard (1 argent): 2e du combiné en 1976.
Christelle Guignard (1 argent): 2e du slalom en 1985.
Françoise Macchi (1 bronze): 3e du géant en 1970.
Marie Marchand-Arvier (1 argent) : 2e du Super G en 2009.
Florence Masnada (1 bronze): 3e du combiné en 1999.
Georgette Thiolliere-Miller (1 bronze): 3e de la descente en 1950.
Isabelle Mir (1 argent): 2e de la descente en 1970.
Christel Pascal (1 argent): 2e du slalom en 2001.
Leila Piccard (1 bronze): 3e du géant en 1997.
Marion Rolland (1 or) : 1ère de la descente en 2013.
Jacqueline Rouvier (1 bronze): 3e du géant en 1974.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Grande slalomeuse dans les années 1980. Championne du monde en 1985 (2e en combiné en 1982). Vice-championne olympique de slalom en 1984 et médaillée de bronze en géant en 1980 et 1984. 15 victoires et 28 autres podiums en slalom en Coupe du monde (victorieuse de la Coupe du monde de la spécialité en 1980). Elle a notamment remporté 11 slaloms à moins de 20 ans (entre le 26 janvier 1977 et le 8 mars 1980), un record en Coupe du monde jusqu'en février 2015 avec la 12eme victoire en slalom...
Originaire des Vosges, il est la nouvelle pépite tricolore. Benjamin de l'équipe de France, il a terminé 4eme du slalom (à seulement 4 centièmes de seconde de la médaille de bronze) et par équipes aux Jeux Olympiques en 2018. En 2019, pour sa deuxième saison au plus haut niveau, il termina 2eme de la coupe du monde de slalom apès avoir remporté trois victoires en trois mois : le slalom de Wengen et de Kitzbühel en janvier 2019 puis le slalom de Soldeu en mars 2019 (1 autre podium avec un...
Les finales de la Coupe du monde ont lieu vers la fin du mois de mars entre les 25 premiers skieurs de chaque discipline. Seuls les quinze premiers marquent des points. Le circuit actuel comporte entre 35 et 40 épreuves chez les hommes et les femmes en slalom, en descente, en géant, en Super-G et en super-combiné. A noter : selon le règlement de la Fédération Internationale de Ski (FIS), prévu pour empêcher toute controverse, les courses des Finales ne peuvent être repoussées à un autre jo...
Les finales de la Coupe du monde ont lieu vers la fin du mois de mars entre les 25 premiers skieurs de chaque discipline. Seuls les quinze premiers marquent des points. Le circuit actuel comporte entre 35 et 40 épreuves chez les hommes et les femmes en slalom, en descente, en géant, en Super-G et en super-combiné. A noter : selon le règlement de la Fédération Internationale de Ski (FIS), prévu pour empêcher toute controverse, les courses des Finales ne peuvent être repoussées à un autre jo...
Les finales de la Coupe du monde ont lieu vers la fin du mois de mars entre les 25 premiers skieurs de chaque discipline. Seuls les quinze premiers marquent des points. Le circuit actuel comporte entre 35 et 40 épreuves chez les hommes et les femmes en slalom, en descente, en géant, en Super-G et en super-combiné. A noter : selon le règlement de la Fédération Internationale de Ski (FIS), prévu pour empêcher toute controverse, les courses des Finales ne peuvent être repoussées à un autre jo...
Les finales de la Coupe du monde ont lieu vers la fin du mois de mars entre les 25 premiers skieurs de chaque discipline. Seuls les quinze premiers marquent des points. Le circuit actuel comporte entre 35 et 40 épreuves chez les hommes et les femmes en slalom, en descente, en géant, en Super-G et en super-combiné. A noter : selon le règlement de la Fédération Internationale de Ski (FIS), prévu pour empêcher toute controverse, les courses des Finales ne peuvent être repoussées à un autre jo...
Les finales de la Coupe du monde ont lieu vers la fin du mois de mars entre les 25 premiers skieurs de chaque discipline. Seuls les quinze premiers marquent des points. Le circuit actuel comporte entre 35 et 40 épreuves chez les hommes et les femmes en slalom, en descente, en géant, en Super-G et en super-combiné. A noter : selon le règlement de la Fédération Internationale de Ski (FIS), prévu pour empêcher toute controverse, les courses des Finales ne peuvent être repoussées à un autre jo...
Championne du monde de Super-G en 2017 devant toutes les favorites. A 27 ans, elle signe ainsi son premier grand succès en carrière. Elle remporte sa première victoire en Coupe du monde lors de la descente de Lake Louise en décembre 2018, pour sa 129eme course. Victorieuse de la coupe du monde de descente en 2019 (2eme en Super-G en 2019 ; 3 victoires et 7 autres podiums). Reine de vitesse, elle a terminé 4eme aux championnats du monde de ski de vitesse. Elle a atteint la vitesse de 217,590 ...
Skieur polyvalent, "Pintu" est le porte-drapeau du ski français avec 3 médailles olympiques (1 d'argent et 2 de bronze), 1 titre mondial et 23 victoires en Coupe du monde (record français, hommes et femmes confondus). Il remporte sa première médaille internationale en terminant 3eme du slalom géant aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Avec Steve Missillier (2eme), il offre ainsi à la France les deux premières médailles olympiques de ces Jeux en ski alpin. Quatre ans plus tard...
3eme du Super-G aux championnats du monde en 2015 ouvrant ainsi le compteur des Français lors de cette édition. Vainqueur de 3 descentes en Coupe du monde : Lenzerheide en mars 2011 (premier français à gagner une descente de Coupe du monde depuis plus de quatre ans, et le succès de Pierre-Emmanuel Dalcin à Val d'Isère en janvier 2007), Kvitfjell en mars 2013 et Santa Caterina en décembre 2015 (10 autres podiums : 3 en descente, 6 en Super-G et 1 en combiné). Onze fois champion de France ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  - jean vuarnet - kirsten l. clark - chip knight -