Happy Birthday :
mardi 23 juillet 2019
Hockey sur glace
 

Coupe Stanley - Dossier Hockey sur glace
< Retour

Présentation :

La Coupe Stanley...le Saint-Graal du Hockey.

La Stanley Cup est organisée par la  National Hockey League (NHL). C'est le plus prestigieux trophée du hockey sur glace, remis à l'équipe qui remporte chaque année à la fin de saison les séries éliminatoires.

C'est l'une des plus anciennes et respectées compétitions sportives en Amérique du Nord.
A l'origine, elle s'appelait la Dominion Hockey Challenge Cup.
Tout a commencé le 18 mars 1892, lors d'un dîner à l'Ottawa Amateur Athletic Association. Lord Kilcoursie, joueur des Ottawa Rebels hockey, un club du Gouvernement, a livré le message suivant de la part de Lord Frederick Arthur Stanley, premier baron Stanley de Preston, 16eme comte de Derby et le 8eme Gouverneur-général du Canada :
" J'ai, il y a quelque temps, pensé que ce serait une bonne chose s'il existait un trophée qui pouvait être gagné chaque année par l'équipe de hockey championne du Canada. Il n’existe pas actuellement de signe de reconnaissance pour le vainqueur et en considérant l'intérêt général qui existe maintenant pour ce sport et conformément aux règles généralement reconnues, je désire donner une coupe qui sera détenue d'année en année par l'équipe gagnante. »

Lord Stanley a acheté un bol à punch en argent pour la somme de 10 guinee (environ 50 $); il nomma deux gentlemen d'Ottawa, le Shérif John Sweetland et Philip D. Ross, comme administrateurs de cette coupe et fixa les règles suivantes qui régirent la compétition annuelle :
La Coupe représentait le championnat de la ligue à laquelle l'équipe détentrice appartenait.
Le champion pouvait ajouter un anneau d'argent à la Coupe pour commémorer sa victoire.
La Coupe ne pouvait devenir la propriété d'aucune équipe à aucun moment.
Les administrateurs avaient le dernier mot concernant les éventuelles disputes à propos de qui en était le détenteur.
Un administrateur remplaçant a été nommé au cas où un des administrateurs titulaires venaient à partir.
Les aspirants à la Coupe devaient avoir remporté le championnat de leur propre ligue.
Les championnats (là où la Coupe pouvait changer de ligue) seraient décidés soit au terme d'un seul match, de deux matches au total des buts, ou dans une série, selon le désir des deux équipes impliquées. Tous les matches devaient avoir lieu sur la patinoire des champions en titre à des dates et à des heures approuvées par les administrateurs de la Coupe.
Les champions de la Coupe avaient la responsabilité de retourner la coupe en bon état quand ses administrateurs le leur demanderaient.
Le premier vainqueur de la Coupe Stanley fut le Montréal Amateur Athletic Association (AAA) hockey club, champions de l'Amateur Hockey Association (AHA) of Canada en 1893. Ironiquement, Lord Stanley n'a jamais été témoin d'un match de championnat, ni a jamais remis son trophée au vainqueur, étant reparti dans son Angleterre natale au milieu de la saison 1893. Néanmoins, la course à son trophée est devenu une des compétitions sportives les plus prestigieuses du monde.
Le premier match éliminatoire pour l'obtention de la Coupe Stanley eut lieu le 17 mars 1894, et le premier match décisif eut lieu le 22 mars de la même année. Cette saison vit quatre des cinq équipes de l'AHA terminer à égalité pour le championnat. Ceci créait un problème pour les gouverneurs de l'Association de Hockey Amateur et pour les administrateurs de la Coupe dans la désignation d'une équipe championne puisque aucune formule visant à départager les équipes en cas d'égalité n'était en place. Après de longues discussions et le retrait de l'équipe de Québec de la course au championnat il fut convenu qu'un tournoi à trois équipes aurait lieu à Montréal avec le club d'Ottawa obtenant un laisser-passer pour la finale (c'était le seul club « jouant à l'étranger »). La première finale de la Coupe Stanley de l'histoire vit le Montreal Amateur Athletic Association défendre son titre avec succès avec une victoire de 3-1.
La Coupe a été décernée chaque année depuis 1893, sauf en 1919 où l'épidémie de grippe espagnole força l'annulation de la finale entre les Canadiens de Montréal et Seattle. La série était à égalité quand survint le décès de Joe Hall, joueur des Canadiens, suite à cette maladie qui affecta aussi plusieurs autres joueurs.

Réservée aux amateurs de 1893 à 1918, elle se dispute depuis entre des équipes professionnelles en quelque 80 matches.

À partir de 1910, des équipes amateurs et professionnelles issues de différents circuits se disputent la coupe.

En 1915, il est entendu que les champions des deux principales ligues professionnelles canadiennes, l’Association nationale de hockey (ANH) et de l’Association de hockey de la côte pacifique (AHCP), crées respectivement en 1909 et en 1911, doivent s’affronter pour décider du champion de la Coupe Stanley. En 1917, la Ligue nationale de hockey, l'ancêtre de l’ANH, voit le jour, mais le format reste le même.
La Ligue Nationale adopta le format actuel, à savoir une finale en 4 matches gagnants, en 1939.

Ce n'est finalement qu'à partir de la saison 1926-1927 que la Coupe Stanley est gagnée depuis 1927 par l'équipe championne des séries éliminatoires.
La finale oppose la meilleure équipe de chaque conférence au meilleur des 5 matches.
Avant que le hockey professionnel soit concentré dans quelques grandes villes, la formule des compétitions pour l'obtention de la coupe était très variée et plusieurs équipes de toute provenance l'ont remportée, comme les Victorias de Winnipeg (1895-1896, 1900-1901), les Silver Seven d'Ottawa (1902-1903, 1903-1904, 1904-1905), les Thistles de Kenora (1906-1907), les Millionaires de Vancouver (1914-1915), les Metropolitans de Seattle (1916-1917) et les Cougars de Victoria (1924-1925). La coupe est décernée pour la première fois à une équipe professionnelle (les Sénateurs d'Ottawa d'origine) en 1909. En 1926, elle passe sous l'autorité exclusive de la Ligue nationale de hockey. Les Canadiens de Montréal, grâce à 24 victoires en date de 1993 (dont 5 d'affilée de 1956 à 1960), constituent de loin l'équipe qui a gagné le plus de coupes Stanley, suivis des Maple Leafs de Toronto avec 11 victoires.

Format :
La Ligue nationale de hockey comporte actuellement 31 franchises réparties dans quatre divisions :
- les divisions Atlantique et Métropolitaine composent la Conférence de l'Est (16 équipes),
- les divisions Centrale et Pacifique forment la Conférence de l'Ouest (15 équipes).
Chaque équipe joue 82 parties en saison régulière, 41 à domicile et 41 à l'extérieur.

Une équipe joue 6 parties contre chacun de ses adversaires de la même division (soit 24 parties), quatre parties contre chacune des 10 autres équipes de la même conférence (40 parties), une partie contre 12 des 15 équipes de l'autre conférence et deux parties contre les 3 équipes restantes de l'autre conférence (donc 18 parties). Ce nouveau calendrier a été inauguré lors de la saison 2008-2009.

Deux points sont attribués pour une victoire, un point pour une défaite en prolongation ou à l'issue des tirs de fusillade et aucun point pour une défaite à l'issue du temps réglementaire. Après la saison régulière, l'équipe qui termine première de sa division est déclarée championne de division, le reste des équipes de la conférence se disputant les 5 places restantes qualificatives pour la Coupe Stanley, selon leur nombre de points. Il y a en effet 3 divisions par conférence et seulement 8 équipes par conférence qui participent aux séries éliminatoires.

En série éliminatoire (play-off en anglais), les équipes disputent des séries de matchs pour accéder au tour suivant, au meilleur des sept matchs : la première équipe remportant quatre victoires se qualifie, la série comportant sept matchs au maximum. Comme durant la saison régulière, depuis l'entrée en vigueur des nouveaux règlements en 2005, il n'y a pas de match nul, la partie ne se terminant que lorsqu'une équipe prend l'avantage. La prolongation dure vingt minutes à cinq contre cinq, contrairement à ce qui se produit en saison régulière — cinq minutes à quatre contre quatre suivies d'une séance de tirs de fusillade - et les prolongations se succèdent jusqu'à ce qu'un but soit marqué. L'équipe qui a le plus de points en saison régulière a l'avantage de la glace : les premier, deuxième, cinquième et septième matchs se jouent à domicile.

Pour la première ronde des séries éliminatoires, appelée quarts-de-finale de conférence, les trois équipes championnes de division sont classées aux trois premiers rangs, suivies des cinq autres équipes selon leur nombre de points en saison régulière. L'équipe classée première joue contre celle classée 8e, la 2e contre la 7e, la 3e contre la 6e et la 4e contre la 5e. Les équipes passant le premier tour sont reclassées de 1 à 4 pour les demi-finales de conférence, puis 1 et 2 pour les finales de conférence. Les vainqueurs de chaque conférence gagnent un trophée et se rencontrent en finale de la Coupe Stanley opposant donc la meilleure équipe de chaque conférence au meilleur des 5 matches.

Changement depuis la saison 2014/15

Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley consistent en 16 équipes, huit de chaque association, mais la sélection des formations qui y accèdent est maintenant basée sur le classement des différentes sections, et un système de quatrième a également été mis en place.

Les trois meilleures équipes de chaque section formeront les 12 premières formations à participer aux séries. Les quatre places restantes seront remplies par les deux prochaines meilleures équipes dans chaque association, basé sur les points amassés en saison régulière et peu importe la section. Il serait donc possible pour une section d’envoyer cinq équipes en séries pendant que l’autre n’en enverrait que trois.

Le classement des équipes de quatrième au sein de chaque tour des séries sera déterminé selon les points récoltés pendant le calendrier régulier. Le gagnant de section avec le plus de points dans chaque association affrontera l’équipe de quatrième avec le moins de points; le gagnant de section avec le deuxième plus haut total de points sera opposé à l’équipe de quatrième avec le deuxième plus bas total de points.

Les formations qui termineront la saison aux deuxième et troisième échelons dans chaque section s’affronteront en première tour des séries. On ne refera pas le classement pour la deuxième tour, alors que les gagnants de cette série accéderont à la finale de leur association avec comme enjeu une participation à la Finale de la Coupe Stanley.


Le Trophée
Appelée d’abord Dominion Hockey Challenge Cup, la coupe prit le nom de Coupe Stanley vers 1895, du nom de celui qui en fit don, Lord Stanley (avec la permission du Temple de la renommée des sports du Canada). Le nom de chacun des joueurs des équipes gagnantes depuis 1930 est inscrit sur la base de la coupe.

La Coupe mesure aujourd'hui 88 cm et pèse près de 15 kg. Pour avoir son nom gravé sur la Coupe Stanley, aujourd'hui, un joueur doit jouer au minimum 41 matches avec l'équipe durant la saison régulière, soit au moins la moitié des matchs (à condition évidemment qu'il fasse encore partie de l'équipe au moment de la finale) ou bien avoir pris par à au moins un match de la finale.

Il existe aujourd'hui trois exemplaires de la Coupe Stanley; la coupe avec le bol original, précieusement conservée au Hockey Hall of Fame; « l'originale », présentée à l'équipe championne; et une autre destinée aux apparitions publiques et aux diverses promotions.

A la fin de chaque saison, la NHL décerne divers trophées individuels récompensant le talents des joueurs : Trophée Hart (meilleur joueur de la saison), Trophée Calder (meilleur joueur dès sa première saison), Trophée Art Ross (meilleur joueur offensif),Trophée Con Smythe (meilleur joueur des éliminatoires), Trophée Frank J. Selke (meilleur attaquant), Trophée Vezina (meilleur gardien).

La Coupe Stanley n'a pas eu lieu à deux reprises : en 1919 (grippe espagnole) et 2005 (NHL lockout).

La 126eme édition a eu lieu en 2019 entre 31 équipes (82 matches).

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Coupe Stanley

dessin
Les vainqueurs de la Coupe Stanley La finale oppose la meilleure équipe de chaque conférence au meilleur des 7 matches.

 

Record de victoires :


- 24 Montréal Canadiens
- 13 Toronto Maple Leafs
- 11 Detroit Red Wings
- 6 Boston Bruins et Chicago Blackhawks
- 5 Edmonton Oilers et Pittsburgh Penguins
- 4 New York Islanders et New York Rangers.
  En 2010, le gardien Cristobal Huet est devenu le premier Français, vainqueur de la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago. Pierre-Edoaurd Bellemare a lui été finaliste en 2018 avec les Vegas Golden Knights.

Palmarès (NHL)
1915 : Vancouver Millionaires - 1916 : Montréal Canadians - 1917 : Seattle Metropolitans -  1918 : Toronto Arenas - 1919 : non décerné (série annulée à cause de la grippe; finale entre Montreal Canadians et Seattle Metropolitans) - 1920 : Ottawa Senators - 1921 : Ottawa Senators - 1922 : Toronto St Patricks - 1923 : Ottawa Senators - 1924 : Montréal Canadiens - 1925 : Victoria Cougars - 1926 : Montréal Maroons - 1927 : Ottawa Senators - 1928 : New York Rangers - 1929 : Boston Bruins - 1930 : Montréal Canadiens - 1931 : Montréal Canadiens - 1932 : Toronto Maple Leafs - 1933 : New York Rangers - 1934 : Chicago Black Hawks - 1935 : Montréal Maroons - 1936 : Detroit Red Wings - 1937 : Detroit Red Wings - 1938 : Chicago Black Hawks - 1939 : Boston Bruins - 1940 : New York Rangers - 1941 : Boston Bruins - 1942 : Toronto Maple Leafs - 1943 : Detroit Red Wings - 1944 : Montréal Canadiens - 1945 : Toronto Maple Leafs - 1946 : Montréal Canadiens - 1947 : Toronto Maple Leafs - 1948 : Toronto Maple Leafs - 1949 : Toronto Maple Leafs - 1950 : Detroit Red Wings - 1951 : Toronto Maple Leafs - 1952 : Detroit Red Wings - 1953 : Montréal Canadiens - 1954 : Detroit Red Wings - 1955 : Detroit Red Wings - 1956 : Montréal Canadiens - 1957 : Montréal Canadiens - 1958 : Montréal Canadiens - 1959 : Montréal Canadiens - 1960 : Montréal Canadiens - 1961 : Chicago Black Hawks - 1962 : Toronto Maple Leafs - 1963 : Toronto Maple Leafs - 1964 : Toronto Maple Leafs - 1965 : Montréal Canadiens - 1966 : Montréal Canadiens - 1967 : Toronto Maple Leafs - 1968 : Montréal Canadiens - 1969 : Montréal Canadiens - 1970 : Boston Bruins - 1971 : Montréal Canadiens - 1972 : Boston Bruins - 1973 : Montréal Canadiens - 1974 : Philadelphia Flyers - 1975 : Philadelphia Flyers - 1976 : Montréal Canadiens - 1977 : Montréal Canadiens - 1978 : Montréal Canadiens - 1979 : Montréal Canadiens - 1980 : New York Islanders - 1981 : New York Islanders - 1982 : New York Islanders - 1983 : New York Islanders - 1984 : Edmonton Oilers - 1985 : Edmonton Oilers - 1986 : Montréal Canadiens - 1987 : Edmonton Oilers - 1988 : Edmonton Oilers - 1989 : Calgary Flames - 1990 : Edmonton Oilers - 1991 : Pittsburgh Penguins - 1992 : Pittsburgh Penguins - 1993 : Montréal Canadiens - 1994 : New York Rangers - 1995 : New Jersey Devils - 1996 : Colorado Avalanche - 1997 : Detroit Red Wings - 1998 : Detroit Red Wings - 1999 : Dallas Stars - 2000 : New Jersey Devils - 2001 : Colorado Avalanche - 2002 : Detroit Red Wings - 2003 : New Jersey Devils - 2004 : Tampa Bay Lightning – 2005 : non-lieu (lockout) – 2006 : Carolina Hurricanes - 2007 : Annaheim Ducks – 2008 : Detroit Red Wings - 2009 : Pittsburgh Penguins - 2010 : Chicago Blackhawks - 2011 : Boston Bruins - 2012 : Los Angeles Kings - 2013 : Chicago Blackhawks - 2014 : Los Angeles Kings - 2015 : Chicago Blackhawks - 2016 : Pittsburgh Penguins - 2017 : Pittsburgh Penguins - 2018 : Washington Capitals - 2019 : Saint-Louis Blues.

 

 

Palmarès entre 1893 et 1915

1893 : Montréal AAA - 1894 : Montréal AAA - 1895 : Montréal Victorias - 1896 (déc.) : Montréal Victorias - 1896 (févr.) : Winnipeg Victorias - 1897 : Montréal Victorias - 1898 : Montréal Victorias - 1899 : Montréal Shamrocks - 1900 : Montréal Shamrocks - 1901 : Winnipeg Victorias - 1902 (jan.) : Winnipeg Victorias - 1902 (mars) : Montréal AAA - 1903 (févr.) : Montréal AAA - 1903 (mars) : Ottawa Senators - 1904 : Ottowa Senators - 1905 : Ottawa Senators - 1906 (févr.) : Ottawa Senators - 1906 (mars) : Montréal Wanderers - 1907 (janv.) : Kenora Thistles - 1907 (mars) : Montréal Wanderers - 1908 : Montréal Wanderers - 1909 : Ottawaenators - 1910 : Montréal wanderers - 1911 : Ottawa Senators - 1912 : Québec Bulldogs - 1913 : Québec Bulldogs - 1914 : Toronto Blueshirts.


Le Conn Smythe Trophy désigne le meilleur joueur ou MVP des Play-offs de la Coupe Stanley.

Résumé Coupe Stanley (depuis 1918)


STATISTIQUES JOUEURS

Plus de titres pour un joueur
11 titres - Henri Richard (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1965, 1966, 1968, 1969, 1971 et 1973) avec les Montreal Canadiens
10 - Jean Beliveau (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1965, 1966, 1968, 1969 et 1971) avec les Montreal Canadiens
9 - Claude Provost (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1965, 1966, 1968 et 1969) avec les Montreal Canadiens
8 - Yvan Cournoyer (1965, 1966, 1968, 1969, 1971, 1973, 1976 et 1978) avec les Montreal Canadiens, Leonard « Red » Kelly (1950, 1952, 1954, 1955 avec les Detroit Red Wings, 1962, 1963, 1964, 1967 avec les Toronto Maple Leafs),Jacques Lemaire (1968, 1969, 1971, 1973, 1976, 1977, 1978 et 1979) avec les Montreal Canadiens (il a également été titré en 1995 comme entraîneur des New Jersey Devils) et Maurice Richard (1944, 1946, 1953, 1956, 1957, 1958, 1959 et 1960) avec les Montreal Canadiens
7 - Jean-Guy Talbot (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1965 et 1966) avec les Montreal Canadiens
6 - Glenn Anderson , Ralph Backstrom, Dick Duff, Bernie Geoffrion , Doug Harvey , Tom Johnson, Guy Lapointe , Kevin Lowe , Frank Mahovlich , Mark Messier , Dickie Moore , Jacques Plante , Larry Robinson , Serge Savard , Bryan Trottier
5 - Pierre Bouchard, Walter Broda, Rick Chartraw, John Ferguson, Bob Gainey , Randy Gregg, Terry Harper, Ted Harris, Rejean Houle, Charlie Huddy, Ted Kennedy , Jari Kurri , Guy Lafleur , Jacques Laperriere, Claude Larose, Don Marshall, Don Metz, Bert Olmstead, Marcel Pronovost, Jim Roberts, Steve Shutt, Dollard St. Laurent, Esa Tikkanen , JC Tremblay, Bob Turner, Harry Watson
4 - George Armstrong, Bill Barilko, Bob Baun, Marcel Bonin, Mike Bossy , Emile Bouchard, Bob Bourne, Johnny Bower, Billy Carroll, Paul Coffey , Floyd Curry, Kris Draper , Ken Dryden , Grant Fuhr , Clark Gillies, Bob Goldham, Butch Goring , Phil Goyette, Wayne Gretzky , Larry Hillman, Tomas Holmstrom, Tim Horton , Gordie Howe , Doug Jarvis, Dave Keon , Joe Klukay, Yvon Lambert, Gord Lane, Dave Langevin, Claude Lemieux, Nicklas Lidstrom, Ted Lindsay , Ed Litzenberger, Craig MacTavish, Pete Mahovlich , Darren McCarty, Kevin McClelland, Kirk Maltby, Wayne Merrick, Nick Metz, Ken Morrow, Gus Mortson, Ken Mosdell, Larry Murphy , Bob Nystrom, Marty Pavelich, Stefan Persson, Gordon Pettinger, Denis Potvin , Andre Pronovost, Bob Pulford, Doug Risebrough, Bobby Rousseau, Patrick Roy , Eddie Shack, Billy Smith , Allan Stanley, Wally Stanowski, Duane Sutter, Jim Thomson, John Tonelli, Mario Tremblay, Johnny Wilson
3 - Sid Abel , Syl Apps, Al Arbour , Max Bentley , Jeff Beukeboom, Bryan Bickell , Garth Boesch, Carl Brewer, Martin Brodeur , Modere Bruneteau, Sergei Brylin, Guy Carbonneau , Chris Chelios , Aubrey Clapper, Sydney Crosby, Ken Daneyko, Alex Delvecchio, Brian Engblom, Bill Ezinicki, Sergei Fedorov , Marc-André Fleury, Lee Fogolin, Greg Gilbert, Billy Harris, Mel Hill, Niklas Hjalmarsson , Marian Hossa , Syd Howe, Jiri Hrdina, Pat Hughes, Dave Hunter, Anders Kallur, Patrick Kane , Mike Keane, Duncan Keath, Hec Kilrea, Joey Kocur, Mike Krushelnyski, Elmer Lach, Albert Langlois, Igor Larionov , Tony Leswick, Vic Lynn,  Ab McDonald, Wilfred McDonald, Mike McEwen, Howie Meeker, Rollie Melanson, Pierre Mondou, Andy Moog , Joe Mullen , Craig Muni, Scott Niedermayer , Joe Nieuwendyk , Bill Nyrop, Jaroslav Pouzar, Terry Sawchuk , Brent Seabrook , Brendan Shanahan , Patrick Sharp , Glen Skov, Sid Smith, Steve Smith, Scott Stevens , Ron Stewart, Paul Thompson, Jonathan Toews , Murray Wilson, Benoit Woit, Lorne Worsley, Steve Yzerman Plus de titres pour un entraîneur
9 - Scotty Bowman (1973, 1976, 1977, 1978, 1979 avec les Montreal Canadiens ; 1992 avec les Pittsburgh Penguins ; 1997, 1998 et 2002 avec les Detroit Red Wings). Il a également gagné la coupe en 1936 et 1937 comme joueur

8 - Toe Blake (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1965, 1966 et 1968 avec les Montreal Canadiens)

5 - Hap Day (1942, 1945, 1947, 1948 et 1949 avec les Toronto Maple Leafs)

4 - Dick Irvin (1932 avec les Toronto Maple Leafs ; 1944, 1946 et 1953 avec les Montreal Canadiens),Punch Imlach (1962, 1963, 1964 et 1967 avec les Toronto Maple Leafs), Al Arbour (1980, 1981, 1982 et 1983 avec les New York Islanders), Glen Sather (1984, 1985, 1987 et 1988 avec les Edmonton Oilers)

3 - Tommy Ivan (1950, 1952 et 1954 avec les Detroit Red Wings) et Joel Quenneville (2010, 2013 et 2015 avec les Chicago Blackhawks)

2 - Cecil Hart (1930 et 1931 avec les Montreal Canadiens), Lester Patrick (1928 et 1933 avec les New York Rangers), Tommy Gorman (1934 avec les Chicago Blackhawks ; 1935 avec les Montreal Maroons), Jack Adams (1936 et 1937 avec les Detroit Red Wings), Fred Shero (1974 et 1975 avec les Philadelphia Flyers) et Mike Sullivan (2016 et 2017 avec les Pittsburgh Pinguins).

 

 

RECORDS INDIVIDUELS depuis 1918
 

Plus de saisons de playoffs disputés
21 - Ray Bourque (Boston, Colorado)
21 - Chris Chelios (Montréal, Chicago, Detroit)
20 - Gordie Howe (Detroit, Hartford), Larry Robinson (Montréal, Los Angeles), Larry Murphy (Los Angeles, Washington, Minnesota, Pittsburgh, Toronto, Detroit) et Scott Stevens (Washington, St. Louis, New Jersey).


Plus d’années consécutives à disputer les playoffs :
20 - Larry Robinson , Montréal, Los Angeles (1973-1992)

18 - Larry Murphy , Washington, Minnesota, Pittsburgh, Toronto, Detroit (1984-2001) et Brett Hull , Calgary, St. Louis, Dallas, Detroit (1986-2003) et Marian Hossa Ottawa, Atlanta, Pittsburgh, Detroit, Chicago (1998-2016)
17 - Brad Park , New York Rangers, Boston, Detroit (1969-1985) et Ray Bourque , Boston (1980-1996)  

Plus de matches disputés en playoffs

266 - Chris Chelios , Montréal, Chicago, Detroit, Atlanta
263 - Nicklas Lidstrom, Detroit

247 - Patrick Roy , Montréal, Colorado
236 - Mark Messier , Edmonton, New York Rangers
234 - Claude Lemieux, Montréal, New Jersey, Colorado, Phoenix, Dallas.

Plus de points marqués en playoffs 382 - Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, St. Louis, New York Rangers, 122 buts, 260 assistances
295 - Mark Messier , Edmonton, New York Rangers, 109 buts, 186 assistances
233 - Jari Kurri , Edmonton, Los Angeles, New York Rangers, Anaheim, 106 buts, 127 assistances
214 - Glenn Anderson , Edmonton, Toronto, New York Rangers, St. Louis, 93 buts, 121 assistances
201 - Jaromir Jagr , Edmonton, Pittsburgh, Washington, New York Rangers, Dallas, Boston, New Jersey, Florida, 78 buts, 123 assistances.

 

Plus de buts inscrits en playoffs
122 - Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, St. Louis, New York Rangers

109 - Mark Messier , Edmonton, New York Rangers
106 - Jari Kurri , Edmonton, Los Angeles, New York Rangers, Anaheim
103 - Brett Hull , Calgary, St. Louis, Dallas, Detroit
93 - Glenn Anderson , Edmonton, Toronto, New York Rangers, St. Louis.
  Plus d’assistances en playoffs
260 - Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, St. Louis, New York Rangers
186 - Mark Messier , Edmonton, New York Rangers
139 - Ray Bourque , Boston, Colorado
137 - Paul Coffey , Edmonton, Pittsburgh, Los Angeles, Detroit, Philadelphie
129 - Nicklas Lidstrom, Detroit.  

Plus de buts en prolongation en playoffs

7 - Joe Sakic , Quebec, Colorado
6 - Maurice Richard , Montréal
5 - Glenn Anderson , Edmonton, Toronto, NY Rangers, St. Louis  

Plus de buts en supériorité numérique en playoffs
38 - Brett Hull , St. Louis, Dallas, Detroit
35 - Mike Bossy , New York Islanders
34 - Dino Ciccarelli , Minnesota, Washington, Detroit et Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, St. Louis, New York Rangers
30 - Nicklas Lidstrom, Detroit

 

Plus de buts en infériorité numérique en playoffs

14 - Mark Messier , Edmonton, NY Rangers
11 - Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, St. Louis
10 - Jari Kurri , Edmonton, Los Angeles, NY Rangers
8 - Ed Westfall, Boston, NY Islanders et Hakan Loob , Calgary
  Plus de buts vainqueurs en playoffs :

24 - Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, St. Louis, New York Rangers et Brett Hull , St. Louis, Dallas, Detroit
19 - Claude Lemieux, Montréal, New Jersey, Colorado, Phoenix, Dallas et Joe Sakic , Québéc, Colorado
17 - Mike Bossy , NY Islanders et Glenn Anderson , Edmonton, Toronto, NY Rangers, St. Louis, Glenn Anderson , Edmonton, Toronto, New York Rangers, St.Louis et Chris Drury, Colorado, Buffalo, New York Rangers   

Plus de fois avec au moins trois buts marqués en playoffs :
10 - Wayne Gretzky , Edmonton, Los Angeles, New York Rangers. (8 fois 3 buts, 2 fois 4 buts)
7 - Maurice Richard , Montréal (4 fois 3 buts, 2 fois 4 buts, 1 fois 5 buts) et Jari Kurri , Edmonton (6 fois 3 buts, 1 fois 4 buts)
6 - Dino Ciccarelli , Minnesota, Washington, Detroit (5 fois  3 buts, 1 fois 4 buts)
5 - Mike Bossy , New York Islanders (4 fois 3 buts, 1 fois 4 buts)

 

Plus de minutes de pénalités en playoffs :

731 - Dale Hunter, Québec, Washington
541 - Chris Nilan, Montréal, New York Rangers, Boston
529 - Claude Lemieux, Montréal, New Jersey, Colorado, Phoenix, Dallas
471 - Rick Tocchet, Philadelphie, Pittsburgh, Boston, Phoenix
466 - Willi Plett, Atlanta, Calgary, Minnesota, Boston.  

Plus de matches pour un gardien en playoffs :


247 - Patrick Roy , Montréal, Colorado
205 - Martin Brodeur , New Jersey
161 - Ed Belfour, Chicago, Dallas, Toronto
150 - Grant Fuhr , Edmonton, Toronto, Buffalo, St. Louis
138 - Mike Vernon , Calgary, Detroit, San Jose, Florida.  Plus de matches gagnés pour un gardien en playoffs

151 - Patrick Roy , Montréal, Colorado
113 - Martin Brodeur , New Jersey
92 - Grant Fuhr , Edmonton, Buffalo, St. Louis
88 - Bill Smith, New York Islanders et Ed Belfour, Chicago, Dallas, Toronto  

Plus de blanchissages pour un gardien en playoffs :

24 - Martin Brodeur , New Jersey
23 - Patrick Roy , Montréal, Colorado
16 - Curtis Joseph, St. Louis, Edmonton, Toronto
15 - Chris Osgood, Detroit, New York Islanders, St.Louis
14 - Jacques Plante , Montréal, St. Louis, Dominik Hasek , Chicago, Buffalo, Detroit, Ed Belfour, Chicago, Dallas, Toronto et Marc-André Fleury, Pittsburgh, Las Vegas.

Plus de points dans un match en playoffs :
8 - Patrik Sundstrom, New Jersey contre Washington (22 avril 1988 ; 3 buts, 5 assistances) et Mario Lemieux , Pittsburgh contre Philadelphie (25 avril 1989 ; 5 buts et 3 assistances)
7, Wayne Gretzky , Edmonton at Calgary, April 17, 1983 (4G, 3A); Wayne Gretzky , Edmonton at Winnepeg, April 25, 1985 (3G, 4A); Wayne Gretzky , Edmonton vs. Los Angeles, April 9, 1987 (1G, 6A)

Plus de buts dans un match :
5 - Newsy Lalonde , Montreal contre Ottawa (1er mars 1919), Maurice Richard , Montreal contre Toronto (23 mars 1944), Darryl Sittler, Toronto contre Philadelphie (22 avril 1976), Reggie Leach, Philadelphe contre Boston (6 mai 1976) et Mario Lemieux , Pittsburgh contre Philadelphie (25 avril 1989)

Plus d'assistances dans un match :
6 - Mikko Leinonen, NY Rangers vs Philadelphie (8 avril 1982) et Wayne Gretzky , Edmonton contre Los Angeles (9 avril 1987)
 
 
  Bilan clubs


Participations

Club

Victoires

Finales

Années (en gras les victoire)

34

Montréal Canadiens

24

10

1916, 1917, 1919, 1924, 1925, 1930, 1931, 1944, 1946, 1947, 1951, 1952, 1953, 1954, 1955, 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1965, 1966, 1967, 1968, 1969, 1971, 1973, 1976, 1977, 1978, 1979, 1986, 1989, 1993

24

Detroit Red Wings

11

13

1934, 1936, 1937, 1941, 1942, 1943, 1945, 1948, 1949, 1950, 1952, 1954, 1955, 1956, 1961, 1963, 1964, 1966, 1995, 1997, 1998, 2002, 2008, 2009

21

Toronto Maple Leafs

13

8

1918, 1922, 1932, 1933, 1935, 1936, 1938, 1939, 1940, 1942, 1945, 1947, 1948, 1949, 1951, 1959, 1960, 1962, 1963, 1964, 1967

20

Boston Bruins

6

14

1927, 1929, 1930, 1939, 1941, 1943, 1946, 1953, 1957, 1958, 1970, 1972, 1974, 1977, 1978, 1988, 1990, 2011, 2013, 2019

13

Chicago Blackhawks

6

7

1931, 1934, 1938, 1944, 1961, 1962, 1965, 1971, 1973, 1992, 2010, 2013, 2015

11

New York Rangers

4

7

1928, 1929, 1932, 1933, 1937, 1940, 1950, 1972, 1979, 1994, 2014

8

Philadelphia Flyers

2

6

1974, 1975, 1976, 1980, 1985, 1987, 1997, 2010

7

Edmonton Oilers

5

2

1983, 1984, 1985, 1987, 1988, 1990, 2006

  6  Pittsburgh Penguins   5   1  1991, 1992, 2008, 2009, 2016, 2017

5

New York Islanders

4

1

1980, 1981, 1982, 1983, 1984

5

New Jersey Devils

3

2

1995, 2000, 2001, 2003, 2012

4

Dallas Stars

1

3

1981, 1991, 1999, 2000

4 Saint Louis Blues 1 3 1968, 1969, 1970, 2019

3

Calgary Flames

1

2

1986, 1989, 2004

3

Vancouver Canucks

0

3

1982, 1994, 2011

3

Los Angeles Kings

2

1

1993, 2012, 2014

2

Colorado Avalanche

2

0

1996, 2001

2 Washington Capitals 1 1 1998, 2018

2

Anaheim Ducks

1

1

2003, 2007

2

Carolina Hurricanes

1

1

2002, 2006

2

Buffalo Sabres

0

2

1975, 1999

1

Tampa Bay Lightning

1

1

2004, 2015

1

Florida Panthers

0

1

1996

1

Ottawa Senators

0

1

2007

1

San Jose Sharks

0

1

2016

1 Nashville Predators 0 1 2017
1 Vegas Golden Knights 0 1 2018

 
 
 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

En novembre 2005, il marqua son 500eme but en NHL. En 19 saisons entre 1987 et 2007, il a marqué 515 buts en 1 294 matches de saison régulière (plus 812 assistances soit 1 327 points) avec notamment les Buffalo Sabres, les St. Louis Blues, New York Islanders et les Canadiens de Montréal. 4 fois All Star entre 1990 et 1996. Centre. Son frère Sylvain a également évolué en NHL.  Copyright Sportquick/Promedi ...
Ailier droit, champion de France en 2006, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013, 2016 et 2018, vainqueur de la Coupe de France en 2011, 2015 et 2016, de la Coupe de la Ligue en 2008, 2010, 2013 et 2014, du match des champions en 2012, 2015 et 2016 et de la coupe continentale en 2012 et 2016 avec Rouen. Elu meilleur pointeur du championnat en 2007 et 2008. Copyright Sportquick/Promedi ...
Attaquant, champion de France en 2010 et 2011,  vainqueur de la Coupe de France en 2002 et 2011 et de la Coupe de la Ligue en 2010 avec Rouen. Quart de finaliste du championnat du monde 2014. Il est le fils de Luc Tardif, ancien international et premier président de la Fédération française de hockey sur glace. Copyright Sportquick/Promedi ...
Attaquant franco-canadien. Champion de France en 1990 avec Rouen et meilleur pointeur du championnat en 1979, 1980, 1981 et 1983. Il a été le premier président de la Fédération française de hockey sur glace. Il est le père de Luc Tardif, attaquant international. Copyright Sportquick/Promedi ...
Attaquant, élu meilleur joueur français en 1994. Champion de France en 1992, 1993, 1994 et 1995 avec Rouen. International. Copyright Sportquick/Promedi ...
Champion du monde en 1996, 2000 et 2001 (3eme en 1990, 1992, 1997 et 1998), champion olympique en 1998. 830 matches de saison régulière en NHL entre 1990 et 2004 (630 points dont 252 buts). Centre. Copyright Sportquick/Promedi ...
Elle est actuellement l'une des meilleures gardiennes du monde. Vice-championne du monde en 2019 (3eme en 2017 ; élue meilleure gardienne de la compétition en 2017 et 2019) et 3eme des Jeux Olympiques en 2010 et 1018. ...
Champion de France avec Amiens en 1999 et avec Mulhouse en 2005. Elu meilleur hockeyeur français en 1999, 2000, 2001 et 2006 et meilleur espoir en 1995, un an avant son frère jumeau François. 132 sélections comme centre. Copyright Sportquick/Promedi ...
Champion de France avec Amiens en 1999 et 2004 et avec Rouen en 2003. Meilleur pointeur en 2004 et élu meilleur espoir du championnat de France en 1996, un an après son frère jumeau Maurice . 202 sélections comme ailier gauche. Copyright Sportquick/Promedi (Suite) ...
Franco-Canadien. Champion de France en 1993, 1994 et 1995 avec Rouen (meilleur pointeur du championnat en 1998). Ailier gauche, international. Copyright Sportquick/Promedi ...
Alps Hockey League
Championnat d'Allemagne
Championnat d'Autriche
Championnat d'Europe
Championnat d'Italie
Championnat de Biélorussie
Championnat de Finlande
Championnat de France (Ligue Magnus)
Championnat de France élite femmes
Championnat de Norvège
Championnat de République Tchèque
Championnat de Slovaquie
Championnat de Suède
Championnat de Suisse
Championnat du Danemark
CHAMPIONNAT DU MONDE
Conn Smythe Trophy
Coupe Continentale
Coupe de France
Coupe de la Ligue
Coupe du Monde
Coupe Stanley
Ligue Continentale KHL
Ligue des Champions
Match des champions français
Meilleur attaquant des Chts du Monde
Meilleur défenseur des Chts du Monde
Meilleur gardien des Chts du Monde
Meilleur pointeur des Chts du Monde
MVP du All Star Game de la NHL
Super Cup
Trophée Albert Hassler
Trophée Art Ross (meilleur pointeur en NHL)
Trophée Calder (meilleur débutant en NHL)
Trophée Charles Ramsey
Trophée Frank J. Selke (meilleur attaquant défensif de la NHL)
Trophée Hart Memorial (meilleur joueur de la saison en NHL)
Trophée James Norris (meilleur défenseur de la NHL)
Trophée Jean Ferrand
Trophée Jean-Pierre Graff
Trophée Lady Byng
Trophée Marcel Claret
Trophée Maurice Richard (meilleur buteur de la saison en NHL)
Trophée Roger Crozier
Trophée Vezina (meilleur gardien en NHL)
All Star Game NHL
Bilan médailles Championnats du Monde et Jeux Olympiques
Hall of Fame
Hockeyeurs à plus de 1 000 points en carrière (après la 101eme saison regulière en 2019)
Hockeyeurs à plus de 1 500 matches de saison régulière en NHL
Hockeyeurs à plus de 500 buts en saison régulière de NHL
Les leaders annuels en NHL (buts, assistances, etc..)
Lexique Anglais/Anglais
Lexique Français/Anglais
Lexique Français/Français
Liste des 100 meilleurs hockeyeurs en NHL
Palmarès principales nations
Records de saison régulière en NHL
Règles pour les Jeux Olympiques
Tout savoir sur la NHL (National Hockey League) - Records
Tout savoir sur le hockey sur glace
Triple Gold Club (30 membres : 29 joueurs plus un entraineur)

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - simon lacrois -  -  - diverses - stanislav petrik