dimanche 29 janvier 2023
Hockey sur glace
 
Hockey sur glace - Lexique Français/Français - Article du : 25/09/2012

Ailier

Position avant d'un joueur dont la zone principale de jeu se situe en bordure de la zone de jeu de la patinoire.


Assistance

On attribue cette mention aux deux derniers joueurs à manipuler la rondelle avant le marqueur.


Avant

Ce joueur mène l'attaque, essaie de prendre la zone offensive et de marquer un but ou passe la rondelle à un ailier libre ou à un centre.


Avantage numérique

Lorsqu'une pénalité s'impose à une équipe, on permet à l'équipe adverse d'avoir plus de joueurs sur la patinoire. Une équipe compte alors plus de joueurs sur la patinoire.


Banc des pénalités

Banc sur lequel s'assoie un joueur et où il passe la durée de la pénalité qu'on lui a imposée.


Bande

Mûrs et fenêtres de plastique dur qui entourent la patinoire et qui servent à garder la rondelle et les joueurs sur le terrain de jeu.


Centre

Joueur qui mène le trio d'attaquants et dispute les mises au jeu.


Changement volant

Changement de joueurs sans arrêt de jeu.


Cinglage

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur élance son bâton dans l'intention de frapper un adversaire. Un contact n'est pas nécessaire, seule l'action du mouvement de cinglage constitue une pénalité.


Coup de coude

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur met un adversaire en échec en utilisant ses bras ou épaules au lieu de son corps.


Défenseurs

Deux joueurs d'une équipe dont la tâche principale est de protéger leur filet et d'empêcher l'adversaire de marquer un but. On les appelle aussi « ligne défensive » ou « paire défensive ».


Dégagement refusé

Action intentionnelle qui consiste à lancer la rondelle au-delà de la ligne de but, à l'extrémité de la patinoire. Le joueur doit lancer la rondelle à partir de la zone défensive du centre de la patinoire et la rondelle doit franchir la ligne de but avant qu'un joueur de l'équipe adverse n'ait une chance raisonnable d'en prendre possession.


Dégager sa zone

Faire sortir la rondelle de sa zone défensive.


Échappée

Situation dans laquelle un joueur se trouve seul avec la rondelle devant le gardien de but adverse.


Échec avant

Technique qu'utilisent les joueurs pour tenter de reprendre possession de la rondelle. Cela consiste à mettre son adversaire en échec de façon agressive lorsque ce dernier a le contrôle de la rondelle dans la zone neutre ou dans la zone défensive.


Enceinte du but

Demi-cercle de 6 pieds situé directement devant le but. Le gardien doit être en mesure de faire des jeux et des arrêts dans cette zone sans qu'un autre joueur interfère.


Harponnage

Mise en échec où un défenseur utilise la lame du bâton de hockey pour pousser la rondelle afin de la dégager du bâton d'un adversaire.


Hors-jeu

Il est interdit que les attaquants entrent dans la zone défensive adverse avant la rondelle. S'ils le font, cela entraîne un hors-jeu. La position des patins des joueurs détermine le hors-jeu. Après un coup de sifflet, on effectue une mise au jeu à l'endroit où la faute a été commise.


Infériorité numérique

Lorsqu'une équipe compte moins de joueurs sur la patinoire que l'équipe adverse en raison du nombre de joueurs qui sont au banc des pénalités.


Jeu défensif

Pendant un jeu de puissance, il s'agit du joueur qui réduit les occasions où l'adversaire peut marquer un but. Voir avantage numérique.


Lancer sur réception

Lancer au but ou tir frappé qu'effectue un joueur immédiatement après avoir reçu une passe, et ce sans arrêter la rondelle ni tenter de la contrôler avec son bâton.


Ligne(s) bleue(s)

Lignes de deux pieds de largeur qui marquent les limites des zones de jeu. L'aire de jeu entre la ligne bleue et la bande derrière le gardien de but se nomme « la zone défensive » pour l'équipe qui défend ce but. Il s'agit de la « la zone offensive » pour l'équipe qui essaie de marquer un but. On se sert de la ligne bleue pour déterminer un hors-jeu.


Ligne rouge

Ligne du centre qui divise la patinoire en deux moitiés.


Mise au jeu

Au début de chaque période et après tout arrêt de jeu, on effectue une mise au jeu. Le jeu reprend lorsque l'arbitre dépose la rondelle entre deux adversaires, soit dans l'un des cinq cercles de mise au jeu ou à l'une des quatre lignes bleues sur la patinoire. Les autres joueurs se positionnent autour des joueurs qui se disputent la mise au jeu.


Mise en échec

Tactique qu'utilise un joueur pour éloigner physiquement un adversaire de la rondelle ou du jeu. On ne permet la mise en échec que si le joueur mis en échec a la rondelle ou est la dernière personne à l'avoir touchée. Le joueur qui fait la mise en échec ne peut utiliser que les hanches ou l'épaule et l'impact doit se faire entre les genoux et le cou de l'adversaire.


Obstruction

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur tente de ralentir un adversaire qui n'est pas en possession de la rondelle.


Pénalité

Sanction que l'on impose à un joueur pour des infractions aux règlements.


Pénalité pour assaut

Une pénalité qu'impose un arbitre lorsqu'un joueur effectue plus que deux enjambées en vue de mettre son adversaire en échec de façon intentionnelle.


Pénalité pour avoir accroché

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur utilise la lame ou le manche de son bâton pour ralentir un adversaire.


Pénalité pour avoir fait trébucher

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur utilise un bras, un pied, une jambe ou un bâton pour faire tomber un adversaire.


Pénalité pour avoir retenu

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur utilise ses mains pour agripper un adversaire ou son bâton.


Pénalité pour bâton élevé

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur utilise son bâton et frappe un adversaire au-dessus de la taille.


Pénalité pour double-échec

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur frappe un adversaire avec son bâton de hockey et les bras allongés.


Périodes

Les trois segments de 20 minutes qui constituent un match de hockey. Entre les périodes, il y a un entracte de 15 minutes.


Piquage

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur pique un adversaire avec le bout de la lame du bâton.


Plaquage sur la bande

Faute ou pénalité qu'impose l'arbitre lorsqu'un joueur commet une mise en échec en utilisant une force excessive pour plaquer son adversaire contre la bande. Cela peut entraîner une pénalité de deux, quatre ou cinq minutes selon la gravité de la faute.


Retrait du gardien

Comme dernier recours et souvent vers la fin du match, une équipe qui subit une défaite de un ou deux buts peut retirer son gardien afin de le remplacer par un joueur.


Rondelle

Un objet circulaire fait de caoutchouc vulcanisé que l'on utilise pour jouer au hockey et qui a un diamètre de trois pouces et une épaisseur de un pouce. On congèle les rondelles, afin de réduire le rebond du caoutchouc.


Style papillon

Position qu'utilise un gardien pour couvrir la partie inférieure du filet et la surface de l'enceinte du but. Le gardien se laisse tomber les genoux et forme un triangle avec ses jambières, lequel ressemble à la lettre « V ».


Surfaceuse

Véhicule qui nettoie et lisse la surface de la glace avant et après un match, de même qu'entre les périodes.


Tir de pénalité

Lancer accordé à une équipe lorsque l'équipe adverse commet une faute qui a empêché un but.


Tir du poignet

Tir au but très précis qui consiste à donner un petit coup du poignet dans la direction où le joueur souhaite lancer la rondelle.


Tir frappé

Le plus rapide des tirs de hockey qui peut atteindre des vitesses de plus de 160 kilomètres à l'heure. Un joueur effectue un élan arrière avec son bâton, au-dessus de la taille, avant de frapper la rondelle avec un tir dur, rapide et tranchant.


Tour du chapeau

Trois buts marqués par un joueur au cours d'une seule partie. D'origine, un tour du chapeau consiste à marquer trois buts consécutifs sans qu'aucun autre joueur n'ait marqué.


Zone neutre

Surface de jeu située au centre de la patinoire entre les deux lignes bleues.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Surnommé "Alexandre le Grand" (comme avant lui Alexander Mogilny) ou 'Ovi', il est considéré comme étant le meilleur joueur du monde du moment (ailier gauche), auteur de 50 buts en une saison pour la neuvième fois de sa carrière (atteint en avril 2022) rejoignant dans la légende Mike Bossy et Wayne Gretzky. Le 23 décembre 2022 dans un match contre Winnipeg, sa course au record s'est poursuivie après avoir marqué ses 801e et 802e buts de sa carrière dépassant Gordi Howe....
LES LEADERS ANNUELS EN SAISON REGULIERE EN NHL     Meilleur pointeur (Trophée Art Ross)   Année Joueur, Equipe,                    Matches  Buts  Ass. Pts 1918 Joe Malone, Montréal 20 44 0 44 1919 Newsy Lalonde, Montréal 17 23 9 32 1920 Joe Malone, Québec 24 39 6 45 1921 Newsy Lalonde, Montréal 24 33 8 41 1922 Punch Broadbent, Ottawa 24 32 14 46 1923 Babe Dye, Toronto 22 26 11 37 1924 Cy Denneny, Ottawa 21 22 ...
Les joueurs à plus de 500 buts en carrière en saison régulière En gras, les joueurs encore activité    Joueur Buts Date du 500e but Equipe Matches 1 Wayne Gretzky 894 22-11-1986 Edmonton Oilers 1 487 2 Gordie Howe 801 14-03-1962 Detroit Red Wings 1 767  3 Alexander Ovechkin  780   10-01-2016 Washington Capitals    1 274 4 Jaromir Jagr 766 04-02-2003 Washington Capitals 1 733 5 Brett Hull 741 22-12-1996 St. Louis Blues 1 2...
Les joueurs à plus de 1 500 matches de saison régulière en NHL. En gras, les joueurs encore en activité.     Team(s) Saisons Matches  1 Patrick Marleau San Jose, Toronto, Pittsburgh      23   1 768 2 Gordie Howe Detroit, Hartford 26 1 767 3 Mark Messier Edmonton, N.Y. Rangers, Vancouver 25 1 756 4 Ron Francis Hartford, Pittsburgh, Carolina, Toronto 23 1 731 5 Jaromir Jagr Pittsburgh, Washington, NY. Rangers, Philadelphie, Dallas, Boston,...
JOUEURS A PLUS DE 1 000 POINTS EN CARRIERE (PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE)     Joueur Equipe 1 000 pts en ....matchs Date Matchs Buts Assistances Pts 1. Gordie Howe Detroit Red Wings 938 27-11-1960 1 767 801 1049 1 850 2. Jean Beliveau Montréal Canadiens 911 3-3-1968 1 125  507 712 1 219 3. Alex Delvecchio Detroit Red Wings 1 143 16-2-1969 1 549 456 825 1 281 4. Bobby Hull Chicago Black Hawks  909 1-12-1970  1 063 610 560 1 170 5. Norm Ullman Toronto Maple Leafs 1 113  16-10-1971 1 410...
ALL-STAR GAME (MATCH DES ETOILES) EN NATIONAL HOCKEY LEAGUE (NHL) Le All Star Game est un match amical entre deux sélections de joueurs-vedettes évoluant dans la NHL. Il se dispute au mois de janvier pendant la mi-saison régulière. Les recettes du match vont au fonds de pension des joueurs de la NHL. Plusieurs éditions ont été annulées à cause d'un lock-out (grève). Le premier All-Star Game eut lieu au début de la saison 1947-1948. C'était un match-exhibition annuel entre les vainqueurs ...
Centre. Champion olympique en 2010 et 2014, champion du monde en 2004 (4eme en 2006) et vainqueur de la coupe du monde en 2004 et 2016. Vainqueur de la Coupe Stanley en 2011 avec les Boston Bruins. Il est le 25eme membre admis au prestigieux Triple Gold Club. Champion du monde junior en 2005 (il est à ce jour le premier joueur à avoir remporté un titre mondial tout d'abord chez les séniors puis après chez les juniors). Il joue en NHL depuis 2003 (1 216 matchs de saison régulière, 400 but...
Ce trophée a été décerné 71 fois à 29 joueurs différents dont un défenseur, Bobby Orr, lauréat en 1970 et 1975. Record de victoires : 10 par Wayne Gretzky CAN  (de 1981 à 1987, 1990, 1991 et 1994); 6 par Goldie Howe CAN et Mario Lemieux CAN ; 5 par Phil Esposito CAN et Jaromir Jagr CZE. Record de trophées pour un club : 15 par les Pittsburgh Penguins : Mario Lemieux CAN (6 fois), Jaromir Jagr CZE (5 fois), Sidney Crosby CAN (2 fois) et Evgeni Malkin RUS (2 fois). - En 2016, Patri...
Ce trophée a été attribué 88 fois depuis la saison 1936-1937. Néanmoins, le titre de 'Rookie of the Year' a été attribué de 1933 à 1936. Les joueurs des Toronto Maple Leafs ont été le plus souvent récompensés (dix fois dont la dernière fois en 2017 par Auston Matthews).       Copyright Sportquick/Promedi ...
En 58 ans d'existance, 48 joueurs ont été récompensés. Tous sont Canadiens sauf 8 joueurs : 5 Américains (Brian Leetch en 1994, Tim Thomas en 2011, Jonathan Quick en 2012, Patrick Kane en 2013 et Justin Williams en 2014), 3 Russes (Evgeni Malkin en 2009, Alexander Ovechkin en 2018, Andrei Vasilevskiy 2021) et 3 Suédois (Nicklas Lidstrom en 2002, Henrik Zetterberg en 2008 et Victor Hedman en 2020). Plus de nominations - trois fois : Patrick Roy (1986, 1993, 2001). Il est le seul lauréa...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  - laurent meunier -  diverses - tony amonte -  diverses