dimanche 21 juillet 2019
Badminton
 

Uber Cup - Dossier Badminton
< Retour

Présentation :

La Thomas et la Uber Cup, l'équivalence de la Coupe Davis et de la Fed Cup, se jouent tous les deux ans, en plusieurs tours, par poules d’abord, puis ensuite par élimination directe.

LA Uber Cup, le championnat du monde par équipes féminines, l’un des grands évènements majeurs en badminton, se dispute depuis 1957. Il porte le nom de la joueuse Betty Uber (1905-1983), sept fois victorieuse du All England dont une fois en simple (1935), elle fut la fondatrice des premières compétitions féminines.

La première édition eut lieu en 1957 à Lytham St Annes en Angleterre entre onze pays (contre une cinquantaine actuellement). Depuis 1986, la Uber Cup a lieu tous les deux ans (trois ans auparavant).

Format
Chaque confédération organise ses qualifications. Le nombre de place en phase finale attribuées à chacune est en fonction du niveau des nations avec au moins un représentant de chaque confédération.

Avant 2014 : la phase finale regroupe 12 équipes :
- le vainqueur de l'édition précédente, qualifié d'office
- le pays organisateur, qualifié d'office
- 4 pays de la Confédération Asiatique de badminton
- 3 pays de l'Union Européenne de badminton (EBU)
- 1 pays de la Confédération Africaine de badminton
- 1 pays de la Confédération Pan-Américaine de badminton
- 1 pays de la Confédération de badminton d'Océanie
Si le pays organisateur est le vainqueur de l'édition précédente, il y a une place disponible de plus, généralement attribuée à l'Asie, puisque les meilleures nations appartiennent à cette confédération.

Pour l'Europe, la désignation des nations qualifiées pour la phase finale se décide au cours du Championnat d'Europe par équipe. Le champion d'Europe, le finaliste ainsi que le vainqueur du match pour la 3ème place décrochent leur billet pour la phase finale.
 
Les 12 nations qualifiées sont regroupées en 4 poules de 3, où chaque pays rencontre les 2 autres.
A l'issue de cette phase de poule débutent les rencontres à élimination directe : les premiers de chaque poule se retrouvent en quarts de finale où ils affrontent le vainqueur d'un match entre le 2ème d'un groupe et le 3ème d'un autre.

Chaque rencontre comporte 5 matches : 3 simples et 2 doubles.

Phase finale depuis 2014 :
Dorénavant 16 nations au lieu de 12 nations participent (quatre groupes de 4). La présence d'au moins une nation par confédération n'est plus obligée. La participation d'un pays se fait en fonction du classement mondial des joueurs de ce pays. Le tenant du titre et le pays hôte sont toujours qualifiés d'office.
La compétition débute par une phase de poules (4 poules de 4 équipes) où les 2 premiers se qualifient pour les quarts de finale. A partir de là, débute la phase à élimination directe.
Chaque rencontre comporte 5 matches : 3 simples et 2 doubles.

La 27eme édition a eu lieu en mai 2018 à Bangkok en Thailande.

L'équivalent masculin est la Thomas Cup tandis que la Sudirman Cup est le championnat du monde par équipes mixtes.

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Uber Cup

dessin
Cinq nations se sont partagées le trophée en 27 éditions : la Chine (14 victoires ; trois fois finaliste), le Japon (6 victoires ; 2 fois finaliste), l'Indonésie (3 victoires ; 7 fois finaliste), les Etats-Unis (3 victoires ; 1 fois finaliste) et la Corée du Sud (1 victoire ; 7 fois finaliste).

Seules finalistes non-asiatiques dans la Uber Cup : les Pays-Bas en 2006, le Danemark en 1957, 1960 et 2000, l’Angleterre en 1963 et 1984 et les Etats-Unis en 1966.
Record de participations :
- 24 fois : Indonésie et Japon
- 20 fois : Danemark
- 18 fois : Corée du Sud et Chine
- 14 fois : Angleterre
- 12 fois : Malaisie
- 11 fois : Canada et Etats-Unis
- 10 fois : Pays-Bas
- 9 fois : Allemagne
- 8 fois : Australie et Hong Kong
- 6 fois : Inde, Nouvelle Zélande, Taipei et Thaïlande
- 5 fois : Afrique du Sud, Russie et Suède
- 2 fois : Espagne, Ile Maurice et Singapour
- 1 fois : Bulgarie et France
 

 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Ce tournoi a fait partie des Super-Series. Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois. Actuellement :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum), l'Open de Chine, l'Open de Malaisie et l'Open du Dan...
Ce tournoi a fait partie des Super-Series. Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois. Actuellement :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum), l'Open de Chine, l'Open de Malaisie et l'Open du Dan...
Icône nationale, Pusaria Venkata restera à jamais la première joueuse indienne à avoir remporté une médaille olympique d'argent et la deuxième joueuse indienne médaillée olympique après Saina Nehwal (3eme en individuel en 2012). Vice-championne du monde en simple en 2017 et 2018 (3eme en 2013 et 2014). 3eme de la Uber Cup en 2014 et 2016.  Médaillée d'argent en simple aux Jeux du Commonwealth en 2018 derrière sa compatriote Saina Nehwal (3eme en 2014). Auparavant, elle avait intégré ...
Ce tournoi a fait partie des Super-Series. Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois. Actuellement :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum), l'Open de Chine, l'Open de Malaisie et l'Open du Dan...
Ce tournoi a fait partie des Super-Series. Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois. Actuellement :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum), l'Open de Chine, l'Open de Malaisie et l'Open du Dan...
Ce tournoi a été créé en 1954.   HSBC BWF World Tour Il remplace les tournois BMF Super Series et BMF Grand Prix. Le circuit international se compose de 27 étapes internationales. Après le "Metlife Superseries", la BWF a officialisé en janvier 2018 le nouveau nom du circuit international pour la période 2018-2021 ainsi que ceux des différentes étapes. Les Yonex IFB prennent du galon en intégrant le niveau 3 du circuit, désormais appelé "Super 750" Depuis sa cré...
Lee Chong Wei Cette récompense de la Badminton World Federation remplace le Eddie Choong Trophy. Depuis 2008, il existe une nouvelle formule de récompense. Dorénavant, il y a deux trophées qui désigne chaque année le meilleur joueur de l'année (simple ou couple) et la meilleure joueuse de l'année (simple ou couple) selon leurs résultats dans les tournois majeurs (comme les Super Series), des championnats du monde et les Thomas, Uber et Sudirman Cups. Cinq hommes ou femmes sont nominés. E...
Les vainqueurs non-asiatiques en simple : - Hommes : le Suédois Thomas Kihlstrom en 1977 et 1982, les Danois Morten Frost en 1984 et 1992, Peter Rasmussen en 1997, Peter Gade en 1998 et 1999, Viktor Axelsen en 2017, et l'Anglais Nick Yates en 1988 - Femmes : les Danoises Camilla Martin en 2003 et Tine Tasmussen en 2007, la Néerlandaise Mia Audina en 2004 et l'Espagnole Carolina Martin en 2017 et 2018.   Copyright Sportquick/Promedi ...
Les vainqueurs non-asiatiques en simple : - chez les hommes : les Danois Kenneth Jonassen en 2004 et Peter Gade en 2006. - chez les femmes : la Suédoise Lim Xiaoqing en 1995, la Néerlandaise Pi Hongyan en 2006, la Danoise Tine Rasmussen en 2008, l'Allemande Juliane Schenk en 2012.       Copyright Sportquick/Promedi ...
Record de victoires : 12 par le Malaisien Lee Chong Wei entre 2004 et 2017. Les vainqueurs non-asiatiques en simple : - chez les hommes : les Danois Peter Gade en 2000, 2001 2005 et 2009, Kenneth Jonassen en 2003, Thomas Stuer-Lauridsen en 1997. - chez les femmes : les Danoises Camilla Martin en 2000 et 2001, Tine Rasmussen en 2008 et 2009, la Néerlandaise Mia Audina en 2003 et l'Espagnole Carolina Marin en 2015.   Copyright Sportquick/Promedi ...
All England Open Championship
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde
China Masters
Coupe d'Europe des Clubs
Coupe du Monde
Finales Super Series
Internationaux de France
Jeux d'Asie
Joueur de l'année (Trophée Eddy Choong de 1998 à 2007)
Open d'Allemagne
Open de Chine
Open de Corée
Open de Hong Kong
Open de l'Indonesie
Open de Malaisie
Open de Singapour
Open du Danemark
Open du Japon
Sudirman Cup
Thomas Cup
Uber Cup
US Open Championship
2016 Superseries et les vainqueurs
2017 Super Series
Badminton TV
Calendrier 2019
Classement mondial hommes et femmes
Joueur de l'année (Hommes et Femmes)
Lexique Français Anglais
Nouvelle méthode de scoring depuis 2015
Orléans International Challenge Badminton 2017
Plus de victoires en Superseries
Super Series 2007
Super Series 2008
Super Series 2009
Super Series 2010
Super Series 2011
Super Series 2012
Super Series 2013 et les vainqueurs
Super Series 2014 et les vainqueurs
Super Series 2015 et les vainqueurs
Tout savoir sur le badminton
videobadminton

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - erwin kehlhffner -  - hongyan pi - hongyan pi - stephane renault