Happy Birthday :
mardi 12 décembre 2017
Badminton
 

Thomas Cup - Dossier Badminton
< Retour

Présentation :

La Thomas et l'Uber Cup, l'équivalence de la Coupe Davis et de la Fed Cup, se jouent tous les deux ans, en plusieurs tours, par poules d’abord, puis ensuite par élimination directe.

Championnat du monde par équipes hommes, Thomas Cup


Le championnat du monde par équipes, l’un des évènements majeurs, qui se dispute depuis 1949 pour les hommes : Thomas Cup, d’après Sir George Allan Thomas (1881-1972), fondateur et ancien Président de la Fédération Internationale, quatre fois vainqueur du All England en simple et sept fois en double entre 1903 et 1927) et depuis 1957 pour les femmes : Uber Cup, d’après Betty Uber (1905-1983), sept fois victorieuse du All England dont une fois en simple (1935), elle fut la fondatrice des premières compétitions féminines).

Historique
La Thomas Cup est née d'une idée de Sir George Alan Thomas , célèbre joueur de badminton anglais des années 1900 et 1er président la Fédération internationale de badminton, qui s'est inspiré de la coupe Davis de tennis et de la Coupe du Monde de football. Son idée a été bien accueillie par l'assemblée générale de la Fédération internationale de badminton en 1939.

Cette même année, Sir Thomas présente la coupe, connue sous le nom de International Badminton Championship Challenge Cup. Elle a été fabriquée par la société Atkin Bros de Londres. Elle est plaquée d'argent, mesure 70 cm haut et 40 cm de large (au niveau des anses), et se compose de 3 parties : un socle, la coupe en elle-même et le couvercle surmonté d'une figurine de joueur.

Le rêve de Sir George se réalise en 1948-1949, quand 10 équipes nationales participent à la 1re édition de la Thomas Cup. Trois zones de qualifications ont été créées : Pan-Américaine (Amérique du Nord et du Sud), Europe et Pacifique. La Malaisie est le seul participant de la zone Pacifique. Dans un format qui perdurera jusqu'en 1984, toutes les rencontres entre nations se déroulent en 9 matchs, le vainqueur devant donc remporter au moins 5 victoires :
- les 2 meilleurs joueurs d'une équipe rencontrent les 2 meilleurs joueurs de l'équipe adverse, jouant ainsi 4 matchs,
- un 5e simple oppose les numéros 3 de chaque équipe,
- deux doubles de chaque équipe se rencontrent, jouant ainsi les 4 matchs restants.

Une rencontre se déroule normalement sur 2 jours : 4 matchs le 1er jour et 5 le 2e.

La première édition de la Thomas Cup a eu lieu en 1949 au Queen's Hall de la ville de Preston entre dix nations contre une cinquantaine actuellement. Elle a été remportée par la Malaisie.



Format depuis 1984
La Thomas Cup se déroulera tous les 2 ans au lieu de 3 ans de 1949 à 1982, en même temps et au même endroit pour les hommes et les femmes et selon une organisation similaire. Les rencontres passent de 9 à 5 matches, joués en un seul jour : 3 simples et 2 doubles.

La compétition en élimination directe par zone de qualification, où chaque rencontre est jouée à des endroits et des moments différents, est supprimée. Un système de poules est mis en place au sein desquelles toutes les équipes s'affrontent. S'en suivent des play-offs entre les premiers de groupes. Entre 1 et 3 pays par zone peuvent se qualifier pour la phase finale, qui, jusqu'en 2004, était limitée à 8 nations. Les équipes de la zone Asie étant plus fortes, elles étaient toujours en plus grand nombre.

La zone Europe étant celle qui compte le plus de pays, et pour rendre les compétitions plus attractives, un double système a été mis en place : les nations les plus faibles se rencontrent pour avoir le droit de rencontrer les équipes nationales les plus fortes. Pour avoir un chemin plus facile dans les qualifications inter-zones, certains pays d'Asie ont joué hors de leur zone habituelle. La Corée du Sud, puissance montante, a ainsi gagné les qualifications organisées en Amérique du nord en 1986 et 1988.

Qualifications
Chaque confédération organise ses qualifications. Le nombre de place en phase finale attribuées à chaque confédération est fonction du niveau des nations. Il faut toutefois qu'il y ait au moins un représentant de chaque confédération.

La phase finale regroupant 12 équipes :

- le vainqueur de l'édition précédente, qualifié d'office
- le pays organisateur, qualifié d'office
- 4 pays de la Confédération Asiatique de badminton
- 3 pays de l'Union Européenne de badminton (EBU)
- 1 pays de la Confédération Africaine de badminton
- 1 pays de la Confédération Pan-Américaine de badminton
- 1 pays de la Confédération de badminton d'Océanie
Si le pays organisateur est le vainqueur de l'édition précédente, il y a une place disponible de plus, généralement attribuée à l'Asie, puisque les meilleures nations appartiennent à cette confédération.

Phase finale avant 2014
Les 12 nations qualifiées sont regroupées en 4 poules de 3, où chaque pays rencontre les 2 autres.
A l'issue de cette phase de poule débutent les rencontres à élimination directe : les premiers de chaque poule se retrouvent en quarts de finale où ils affrontent le vainqueur d'un match entre le 2ème d'un groupe et le 3ème d'un autre.
Chaque rencontre comporte 5 matches : 3 simples et 2 doubles.
La France n'a jamais participé à la phase finale de la Thomas Cup, car il faut être l'une des trois meilleures nations en Europe pour se qualifier.

Phase finale depuis 2014
Dorénavant 16 nations au lieu de 12 nations participent (quatre groupes de 4). La présence d'au moins une nation par confédération n'est plus obligée. La participation d'un pays se fait en fonction du classement mondial des joueurs de ce pays. Le tenant du titre et le pays hôte sont toujours qualifiés d'office.
La compétition débute par une phase de poules (4 poules de 4 équipes) où les 2 premiers se qualifient pour les quarts de finale. A partir de là, débute la phase à élimination directe.
Chaque rencontre comporte 5 matches : 3 simples et 2 doubles.

La 29eme édition a eu lieu à Kunshan en Chine en mai 2016.

L'équivalent féminin est l'Uber Cup tandis que la Sudirman Cup est le championnat du monde par équipes mixte.

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Thomas Cup

 dessin
Cinq pays dont quatre pays asiatiques se sont partagées la Thomas Cup en 29 éditions  : Indonésie (13 fois; 6 fois finaliste), Chine (9 fois; 2 fois finaliste), la Malaisie (5 fois; 9 fois finaliste), le Japon (1 fois) et le Danemark (1 fois ; 8 fois finaliste).
-  le Danemark fut huit fois finaliste dans la Thomas Cup, un véritable exploit face aux géants Asiatiques : 1949, 1955, 1964, 1973, 1979, 1996, 2004 et 2006.

Record de participations :

- 29 fois : Danemark
- 26 fois : Indonésie et Malaisie
- 18 fois : Chine
- 17 fois : Corée du Sud
- 14 fois : Angleterre
- 13 fois : Japon
- 12 fois : Thailande
- 10 fois : Suède et Inde
- 9 fois : Etats-Unis
- 8 fois : Allemagne
- 7 fois : Nouvelle Zélande
- 5 fois : Canada
- 4 fois : Afrique du Sud et Hong Kong
- 3 fois : Australie et Nigéria
- 2 fois : Russie,  Singapore et France
- 1 fois : Finlande, Pérou, Pays-Bas, Pologne et Mexique.



 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Il appartient au top 3 mondial depuis 2011 (n°1 mondial en 2015). Il a tout gagné en simple : un titre olympique, deux titres mondiaux et deux victoires au tournoi d'All England. Champion du monde en 2014 et 2015 (3eme en 2017) et champion olympique en 2016 (3eme  en 2012). Vainqueur de la Thomas Cup en 2010 et 2012 (3eme en 2014), de la Sudirman Cup en 2011, 2013 et 2015 (2eme en 2017). Médaillé d'argent en simple et par équipes aux Jeux d'Asie en 2014 (3eme par équipes en 2010)...
Il fait partie des meilleurs joueurs du monde (n°1 mondial pendant 199 semaines consécutives entre le 21 août 2008 et le 14 juin 2012). Il est le troisième joueur malais à devenir n°1 mondial après Rashid Sidek et Roslin Hashim (le premier à rester au sommet plus de deux semaines). Il est un héros chez lui en Malaisie (on lui a attribué le titre de "Datuk", ce qui équivaut à être anobli par la Reine d'Angleterre). Il est l'athlète malaisien le plus médaillé de l'histoir...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
L'une des rares Européennes à rivaliser avec les Asiatiques. Vice-championne olympique en double dames en 2016 avec Kamilla Rytter Juhl (3eme en double mixte en 2012), vice-championne du monde en double dames en 2015 (3eme en 2013 et 2017) et 3eme des championnats du monde en double mixte en 2009 et 2014. En 2012 et 2013, elle a remporté la finale des Super Series en double mixte avec Joachim Fischer Pedersen et en double dames avec Kamilla Rytter Juhl en 2013 face à l'armada chinois...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Spécialiste de double avec son partenaire Mads Conrad-Pietersen. Depuis janvier 2017, il détient le record de vitesse en badminton avec un smash à 426 km/h lors d'un match de la Premier Badminton League indienne. Champion d'Europe de double en 2016 (2eme en 2014 et 2017 ; 2eme du double mixte en 2012 et 2014 avec Kamilla Rytter Juhl). Champion d'Europe par équipes en 2014 et 2016 et par équipes mixtes en 2015 et 2017. Vainqueur de la Thomas Cup en 2016 signant un exploit pour un pays...
Spécialiste de double avec son partenaire Mads Pieler Kolding. Champion d'Europe de double en 2016 (2eme en 2014 et 2017). Champion d'Europe par équipes en 2012, 2014 et 2016 et par équipes mixtes en 2017. Vainqueur de la Thomas Cup en 2016 signant un exploit pour un pays européen et non-asiatique (3eme en 2012). Vainqueur de l'Open d'Inde et de l'Open de France en double en 2015 avec Kolding et de l'Open de Malaisie en 2011 avec Jonas Rasmussen. ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Championne du monde en 2017, victorieuse de la finale des Superseries en 2016 et de l'Open de Chine et de Hong Kong en 2017. Championne du monde junior en 2014 et 2015. Le tout en double avec Qingchen Chen.   ...
Championne du monde en double en 2017 (2eme en double mixte), victorieuse de la finale des Superseries en 2016 en double et en double mixte, de l'Open de Chine et de Hong Kong en 2017 en double. Championne du monde junior en double et double mixte en 2014 et 2015. ...
All England Open Championship
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde
China Masters
Coupe d'Europe des Clubs
Coupe du Monde
Finales Super Series
Jeux d'Asie
Joueur de l'année (Trophée Eddy Choong de 1998 à 2007)
Open d'Allemagne
Open de Chine
Open de Corée
Open de France
Open de Hong Kong
Open de l'Indonesie
Open de Malaisie
Open de Singapour
Open du Danemark
Open du Japon
Sudirman Cup
Thomas Cup
Uber Cup
US Open Championship
2016 Superseries et les vainqueurs
2017 Super Series
Badminton TV
Classement mondial hommes et femmes
Joueur de l'année (Hommes et Femmes)
Lexique Français Anglais
Nouvelle méthode de scoring depuis 2015
Orléans International Challenge Badminton 2017
Super Series 2007
Super Series 2008
Super Series 2009
Super Series 2010
Super Series 2011
Super Series 2012
Super Series 2013 et les vainqueurs
Super Series 2014 et les vainqueurs
Super Series 2015 et les vainqueurs
Tout savoir sur le badminton
videobadminton

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - christelle mol -  - hongyan pi -  -