Happy Birthday :
mercredi 19 septembre 2018
Badminton
 
Badminton - Orléans International Challenge Badminton 2017 - Article du : 06/03/2017

Le gratin mondial de retour à Orléans.



Un an après la course à la qualification olympique, Orléans accueille de nouveau l’élite mondiale du badminton !
Du 30 Mars au 2 Avril prochain, ce sont ainsi 33 joueurs du Top 50 mondial qui fouleront les terrains du Palais des Sports, pour une sixième édition internationale, toujours placée sous le signe de l’innovation.

Classé « International Challenge », le deuxième tournoi français propose cette année encore un plateau de très haute densité, fait de leaders européens, de jeunes pousses asiatiques et de tous les champions de France. Au total, pas moins de 280 joueurs venant de quarante-deux pays des cinq continents seront représentés dans le Loiret. Une affiche très cosmopolite qui devrait une nouvelle fois attirer plus de 8000 spectateurs et 1500 scolaires sur les quatre jours de compétition.

La liste des engagés dévoilée cette semaine laisse entrevoir de bonnes chances pour les français, qui voudront décrocher le titre à Orléans pour la première fois. En simple hommes, si le vietnamien Tienh Minh N’Guyen (n°39) aura la faveur des pronostics, le double champion de France en titre, Lucas Corvée (TDS 4, n°56) figurera parmi les outisders, au même titre que ses compatriotes Lucas Claerbout et Thomas Rouxel, dans un tableau homogène composé de dix-huit joueurs du top 100 mondial.

En simple dames, la densité du tableau sera exceptionnelle ! Malgré son 65è rang mondial, la championne de France, Delphine Lansac, ne sera clairement pas favorite de ce tableau, puisque quinze joueuses inscrites présentent un meilleur rang que la joueuse d’Oullins. A commencer par les trois danoises, Mette Poulsen (TDS 2, n°33), Natalia Koch Rohde (TDS 5, n°42), lauréate à Orléans en 2015 et Mia Blichfeldt (n°47). La tête de série n°1 sera l’indonésienne Hanna Ramadini (n°32). Dix autres françaises devront en passer par les qualifications, où évoluera pour la première fois une joueuse chinoise, Qi Xuefei. La jeune joueuse du CLT Orléans, Léonice Huet, 16 ans, aura fort à faire pour se hisser dans le grand tableau.

Les autres chances tricolores sont à chercher en double dames, où les jeunes Léa Palermo / Delphine Delrue, finalistes malheureuses l’an passé, et Emilie Lefel / Anne Tran tenteront de troubler la hiérarchie, au sommet de laquelle trônent les néerlandaises Selena Piek et Eefje Muskens (n°15 mondiales). En double mixte, les champions de France Audrey Fonatine et Ronan Labar (n°48) auront une bonne carte à jouer, s’ils parviennent à écarter les trois paires venues de Taïpei et qui opposeront une forte concurrence aux paires européennes, favorites.

Les hostilités débuteront sur les cinq terrains du palais des sports le jeudi 30 Mars à 9h avec les premiers tours qualificatifs, dans lesquels séviront quelques joueurs régionaux, toujours désireux de bien faire devant leur public.

Le programme (au Palais des sports – 14 Rue Eugène Vignat – 45000 ORLEANS)

Jeudis 30 Mars – Qualifications de 9h à 22h – Entrée 2€

Vendredi 31 Mars – 16è et 8è de finale de 9h à 22h – Entrée 7€

Samedi 1er Avril – ¼ de finale de 11h à 15h et ½ finales de 18h à 22h – Entrée 11€

Dimanche 2 Avril – Finales de 13h à 17h – Entrée 13€

.,.

Tags : badminton, orléans
Résultats et Champions


Joueur gaucher, champion du monde en 2018 (3eme en 2015). Champion d'Asie en 2018 en battant le grand Long Chen en finale. Vainqueur de la Thomas Cup en 2014 (2eme en 2018) et 2eme de la Sudirman Cup en 2015. Il a remporté l'Open d'Indonésie en 2015 et 2018, de Singapour en 2015 (à 18 ans, un record de jeunesse en Superseries), une grande première pour un joueur japonais, du Japon en 2018. Il remporta la finale des Super Series en 2015. Champion du monde et d'Asie en simple c...
   L'actuelle n°1 mondiale depuis le 11 juin 2015, un exploit dans un sport dominé par les Chinois. Elle a remporté les trois titres majeurs, un fait unique pour une joueuse européenne. En devenant championne du monde en simple en 2014, elle fut la première espagnole, hommes et femmes confondus, à remporter un titre mondial en badminton et également l'une des rares joueuses européennes sacrées. Elle conserve son titre mondial en 2015 puis en remporte un troisième en 2018. Championne...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Vice-championne du monde en 2017 et 2018 (3eme en 2013 et 2014) et vice-championne olympique en 2016. 3eme de la Uber Cup en 2014 et 2016 et des Jeus Asiatiques par équipes en 2014. Son nom complet est Pusarla Venkata Sindhu. ...
  Record de titres en simple chez les hommes : 5 par Dan Lin CHN (2006, 2007, 2009, 2011 et 2013). Les champions du monde non-asiatiques en simple : les Danois Flemming Delfs en 1977, Peter Rasmussen en 1997 et Viktor Axelsen en 2017. Le plus médaillé : le chinois Dan Lin avec 6 médailles (5 médailles en or et 1 en argent en simple). Record de titre en simple chez les dames : 3 par Carolina Marin ESP (2014, 2015 et 2018). Les championnes du monde non-asiatiques en simple : les...
L'All England Championships, créé en 1899, a été le plus grand évènement de badminton avant la création des Championnats du Monde individuels en 1977. Organisés par l'International Badminton Federation (BMF), ils ont lieu tous les ans depuis 2005 sauf pendant les années olympiques (tous les trois ans de 1977 à 1983 puis tous les deux ans jusqu'en 2005) en simple et en double. Parallèlement il y a le Championnat du Monde par équipes hommes (Thomas Cup), par équipes femmes (Uber Cup) ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - hongyan pi - erwin kehlhffner - hongyan pi -  -