lundi 11 décembre 2017
Badminton
 

Sudirman Cup - Dossier Badminton
< Retour

Présentation :
La Sudirman Cup est le championnat du monde par équipes mixte. Organisée par la Badminton World Federation, elle se déroule tous les deux ans, années impaires. Il porte le nom de l'Indonésien Dick Sudirman (1922-1986), fondateur et ancien Président de la Fédération Indonésienne. La première édition a eu lieu en mai 1989 à Jakarta en Indonésie au Bung Karno Stadium entre 28 équipes composées de quatre hommes et quatre femmes. 

Les participants jouent pour l'honneur de leur pays car ils ne reçoivent pas de primes. Par contre, ils gagnent des points pour le classement mondial.

 

Format :

Actuellement 32 équipes se disputent la Coupe en phase finale.

C'est la seule compétition internationale sans phase de qualifications.

 

Avant le début de la compétition, le tirage au sort est effectué à partir des classements mondiaux arrêtés à la date du 5 mars en 2015. Pour classer les nations on additionne le total des points des joueurs les mieux classés de chaque nation dans chacune des 5 disciplines (simple hommes, simple dames, double hommes, double dames et double mixte).
 

Avant 2011

Les nations participantes sont divisées en 6 groupes, en fonction de leurs performances antérieures. Chaque groupe est divisé en 2 sous-groupes : 1A, 1B, 2A, 2B, ... jusqu'à 6B. Seules les équipes du groupe 1 ont une chance de décrocher le trophée, les autres jouent leur montée dans le groupe supérieur. Les équipes qui terminent dernières descendent dans le groupe inférieur, sauf, bien entendu, dans le dernier groupe.

 

Dans chaque sous-groupe, les nations jouent les unes contre les autres. Elles disputent ainsi 3 rencontres, chaque rencontre se jouant en 5 matches : 1 simple homme, 1 simple dame, 1 double homme, 1 double dame et 1 double mixte.

A l'issue de ce 1er tour, pour chaque groupe (sauf le groupe 1), le 1er du sous-groupe A joue contre le 1er du sous-groupe B, le 2ème joue contre le 2ème, et ainsi de suite.

Ce système permet de classer les nations.

 

Pour le groupe 1 (celui des meilleures nations), c'est un peu différent :

 - les 3èmes et 4èmes de chaque sous-groupe jouent l'un contre l'autre, comme dans les autres groupes, pour déterminer leur classement, et notamment celui qui va descendre dans le groupe 2. 

- les 2 premiers de chaque sous-groupe font des demi-finales croisées : le 1er d'un sous-groupe rencontre le 2ème d'un autre. Les vainqueurs jouent la finale. La rencontre s'arrête dès qu'une équipe a remporté 3 matches.
 

Depuis 2011

Quatre groupes sont constitués, où des têtes de série sont désignées en fonction du classement établi précédemment.

Les équipes sont classées en groupes en additionnant les points obtenus par les joueurs au classement mondial et plus en fonction des résultats antérieurs dans la compétition. Pour la première fois, il y a 12 équipes dans le Groupe 1, réparties en 4 sous-groupes. Après une phase de poule, les 2 premiers de chaque sous-groupe sont qualifiés pour les quarts de finale. À partir de ce stade, les matches sont à élimination directe jusqu'en finale.

Pour les groupes 2, 3 et 4, il n'y a plus de montée dans le groupe supérieur, ni de relégation dans le groupe inférieur. Le but est de gagner des matches pour améliorer le classement mondial et, ainsi, changer de groupe à l'édition suivante.

- Groupe 1 : 12 équipes réparties en 4 sous-groupes de 3. Une phase préliminaire en poules permet de qualifier 2 équipes par sous-groupe pour les quarts de finale. À partir de là, les matches sont à élimination directe jusqu'à la finale. Seules les équipes du Groupe 1 jouent pour le titre.
- Groupe 2 : 8 équipes, réparties en 2 sous-groupes de 4. Une phase de poule permet d'établir un classement dans chaque sous-groupe. Ensuite, des matches ont lieu entre les 1er, 2e, 3e et 4e de chaque sous-groupe pour établir un classement.
- Groupe 3 : 8 équipes, selon le même format que le Groupe 2.
- Groupe 4 : 7 équipes, selon le même format que le Groupe 2 à ceci près que les 2 sous-groupes sont constitués de 3 et 4 équipes et les matches de classement ne concernent pas le 4e du sous-groupe 4B.

A l'issue de la phase de poules, les 4 premiers de chacune d'entre elles sont hiérarchisés en fonction du classement établi au début de la compétition et prennent une place de quart de finaliste. Les autres places sont attribuées aux 4 seconds de chaque poule à l'aide d'un tirage au sort. Ainsi, certaines nations s'étant affrontées en poule peuvent se retrouver en quarts de finale.

- Tous les matches joués comptent pour le classement des joueurs.
- Chaque rencontre se déroule en 5 matches : un simple hommes (SH), un simple dames (SD), un double hommes (DH), un double dames (DD) et un double mixte (MX). L'ordre des matches peut être modifié (il existe 6 possibilités) de façon à ce qu'un joueur ne puisse pas jouer 2 matches consécutifs, pour optimiser le temps.
- Lors des phases de poules, les 5 matches doivent être joués. Lors de la phase finale du Groupe 1 ou lors des matches de classement dans les autres groupes, la rencontre s'arrête dès qu'une équipe a remporté 3 matches.

La dernière Sudirman Cup, la 15eme, a eu lieu en mai 2017 à Gold Coast en Australie entre des joueurs venus de 27 nations au lieu de 32 à cause du retrait au dernier moment de cinq nations (Angleterre, Espagne, Mexique, Pays-Bas et Suède)  :

- 13 pays de la Confédération asiatique de badminton
- 10 pays de la Confédération européenne de badminton
- 3 pays de la Confédération panaméricaine de badminton
- 0 pays de la Confédération africaine de badminton

- 6 pays de la Confédération de badminton d'Océanie

 

Prochain rendez-vous : Nanning en Chine en 2019

 

A noter que l'Uber Cup (championnat du monde par équipes dames) et la Thomas Cup (championnat du monde par équipes hommes) se disputent tous les deux ans années paires.

 

 

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Sudirman Cup

 
Record de titres : 10 pour la Chine dont 6 de suite (une fois finaliste), 3 pour la Corée du Sud (4 fois finaliste) , 1 titre pour l'Indonésie (six fois finaliste).

 

Vainqueur

Finaliste

 Chine

10 (1995, 1997, 1999, 2001, 2005, 2007, 2009, 2011, 2013, 2015)

2 (2003, 2017)

 Corée du Sud

(1991, 1993, 2003, 2017)

4 (1989, 1997, 2009, 2013)

 Indonésie

1 (1989)

6 (1991, 1993, 1995, 2001, 2005, 2007)

 Danemark

 

2 (1999, 2011)

 Japon

 

1 (2015)


Seulement huit nations ont atteint les demi-finales. Il s'agit de la Chine, le Danemark, l'Angleterre, la Corée du Sud, l'Indonésie, le Japon, la Malaisie et la Thailande.

Seul finaliste non-asiatique : le Danemark en 1999 et 2011.
 

 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

Il appartient au top 3 mondial depuis 2011 (n°1 mondial en 2015). Il a tout gagné en simple : un titre olympique, deux titres mondiaux et deux victoires au tournoi d'All England. Champion du monde en 2014 et 2015 (3eme en 2017) et champion olympique en 2016 (3eme  en 2012). Vainqueur de la Thomas Cup en 2010 et 2012 (3eme en 2014), de la Sudirman Cup en 2011, 2013 et 2015 (2eme en 2017). Médaillé d'argent en simple et par équipes aux Jeux d'Asie en 2014 (3eme par équipes en 2010)...
Il fait partie des meilleurs joueurs du monde (n°1 mondial pendant 199 semaines consécutives entre le 21 août 2008 et le 14 juin 2012). Il est le troisième joueur malais à devenir n°1 mondial après Rashid Sidek et Roslin Hashim (le premier à rester au sommet plus de deux semaines). Il est un héros chez lui en Malaisie (on lui a attribué le titre de "Datuk", ce qui équivaut à être anobli par la Reine d'Angleterre). Il est l'athlète malaisien le plus médaillé de l'histoir...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
L'une des rares Européennes à rivaliser avec les Asiatiques. Vice-championne olympique en double dames en 2016 avec Kamilla Rytter Juhl (3eme en double mixte en 2012), vice-championne du monde en double dames en 2015 (3eme en 2013 et 2017) et 3eme des championnats du monde en double mixte en 2009 et 2014. En 2012 et 2013, elle a remporté la finale des Super Series en double mixte avec Joachim Fischer Pedersen et en double dames avec Kamilla Rytter Juhl en 2013 face à l'armada chinois...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Spécialiste de double avec son partenaire Mads Conrad-Pietersen. Depuis janvier 2017, il détient le record de vitesse en badminton avec un smash à 426 km/h lors d'un match de la Premier Badminton League indienne. Champion d'Europe de double en 2016 (2eme en 2014 et 2017 ; 2eme du double mixte en 2012 et 2014 avec Kamilla Rytter Juhl). Champion d'Europe par équipes en 2014 et 2016 et par équipes mixtes en 2015 et 2017. Vainqueur de la Thomas Cup en 2016 signant un exploit pour un pays...
Spécialiste de double avec son partenaire Mads Pieler Kolding. Champion d'Europe de double en 2016 (2eme en 2014 et 2017). Champion d'Europe par équipes en 2012, 2014 et 2016 et par équipes mixtes en 2017. Vainqueur de la Thomas Cup en 2016 signant un exploit pour un pays européen et non-asiatique (3eme en 2012). Vainqueur de l'Open d'Inde et de l'Open de France en double en 2015 avec Kolding et de l'Open de Malaisie en 2011 avec Jonas Rasmussen. ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Championne du monde en 2017, victorieuse de la finale des Superseries en 2016 et de l'Open de Chine et de Hong Kong en 2017. Championne du monde junior en 2014 et 2015. Le tout en double avec Qingchen Chen.   ...
Championne du monde en double en 2017 (2eme en double mixte), victorieuse de la finale des Superseries en 2016 en double et en double mixte, de l'Open de Chine et de Hong Kong en 2017 en double. Championne du monde junior en double et double mixte en 2014 et 2015. ...
All England Open Championship
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde
China Masters
Coupe d'Europe des Clubs
Coupe du Monde
Finales Super Series
Jeux d'Asie
Joueur de l'année (Trophée Eddy Choong de 1998 à 2007)
Open d'Allemagne
Open de Chine
Open de Corée
Open de France
Open de Hong Kong
Open de l'Indonesie
Open de Malaisie
Open de Singapour
Open du Danemark
Open du Japon
Sudirman Cup
Thomas Cup
Uber Cup
US Open Championship
2016 Superseries et les vainqueurs
2017 Super Series
Badminton TV
Classement mondial hommes et femmes
Joueur de l'année (Hommes et Femmes)
Lexique Français Anglais
Nouvelle méthode de scoring depuis 2015
Orléans International Challenge Badminton 2017
Super Series 2007
Super Series 2008
Super Series 2009
Super Series 2010
Super Series 2011
Super Series 2012
Super Series 2013 et les vainqueurs
Super Series 2014 et les vainqueurs
Super Series 2015 et les vainqueurs
Tout savoir sur le badminton
videobadminton

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  -  -  -