Happy Birthday : Girard René - FRA. (Football) |
samedi 4 avril 2020
Football
 
Football - Classement FIFA - Article du : 12/09/2013

Classement FIFA


Lancé en août 1993, le classement FIFA a été créé ayant pour but de permettre une comparaison relative entre les équipes nationales pratiquant le football au niveau mondial. Longtemps resté confidentiel, il permet d'établir les têtes de série et chapeaux lors des tirages d'éliminatoires ou de barrages de Coupe du monde. Depuis 2006, ce classement mensuel se base sur les résultats des équipes nationales sur les quatre dernières années et non plus huit comme auparavant.
Mode d'emploi
Le nombre de points de ce classement obtenus par match, soit 'P' dépend de plusieurs critères : 'M' le résultat : 3 pts pour une victoire - 1 pour un match nul, 0 pour une défaite, 2 pour une victoire aux tirs au but, 1 pour une défaite aux tirs au but. Comptent aussi : l'importance du match (éliminatoires Coupe du monde, amical, phases finales d'Euro, etc..), la valeur de l'adversaire (T : le classement mondial FIFA et C la confédération à laquelle il appartient).
L'UEFA et la CONMEBOL (Amérique du Sud) sont considérées à égalité comme les confédérations les plus relevées, devant la CONCACAF (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes), la CAF (Afrique) et l'AFC (Asie) à égalité et l'OFC (Océanie).

La formule pour chaque match est donc : P = M x I x T x C.

Donc à retenir
Quels matches sont pris en compte dans l’élaboration du classement ?
Tous les matches internationaux « A » disputés au cours des quatre années précédentes (48 mois).
Quels critères entrent en ligne de compte dans le calcul ?
• Le résultat – victoire, nul ou défaite (points : 3, 1, 0)
• Le statut du match (facteur de multiplication de 1 à 4)
• La valeur de l’adversaire (facteur de multiplication entre 50 et 200)
• La valeur de la confédération de l’adversaire (facteur de multiplication entre 0,85 et 1,00)
Qui sont les bénéficiaires ?
Les grands gagnants sont les équipes qui remportent des matches importants, et particulièrement face à des
équipes bien classées. Les matches nul ne rapportent qu’un nombre limité de points, en particulier les matches
amicaux, tandis que les défaites ne rapportent aucun point.
Qui sont les grands perdants ?
Les équipes qui perdent ou qui font match nul engrangeront relativement peu de points. De même, si une
équipe qui a remporté des points grâce à une importante victoire ne remporte pas de points supplémentaires,
elle chutera au classement car seuls les résultats des 12 derniers mois comptent pleinement. Les résultats acquis
deux ans auparavant sont dévalués de moitié, tandis les points acquis il y a trois et quatre ans sont encore
davantage dévalués.
Qu’arrive-t-il aux équipes moins actives ?
Une équipe qui dispute moins de cinq matches en douze mois verra son total de points de l’année divisé par
cinq.
Pourquoi des équipes peuvent-elles perdre des points sans jouer ?
Les résultats des matches passés perdent de l’importance d’année en année, et après quatre ans, ils n’ont plus
aucune incidence sur le calcul du classement.
Pourquoi ne pas prendre en compte uniquement les résultats des compétitions majeures ?
Cela exclurait de nombreuses petites associations qui ne se qualifient pas pour les compétitions majeures. De
plus, il est important de prendre en compte les matches amicaux car les équipes des pays hôtes de compétitions
majeures sont souvent qualifiées d’office et ne doivent pas participer aux éliminatoires.
Pourquoi la valeur des confédérations est-elle prise en compte ?
Des matches entre deux équipes de confédérations différentes (matches intercontinentaux) ont lieu assez
rarement. Les régions prennent ainsi la forme de championnats indépendants et relativement fermés qui ne sont
pas toujours comparables entre elles. Le fait d’inclure la valeur des confédérations permet de classer les équipes
suivant un même contexte.
Pourquoi les pays hôtes n’ont-ils pas de statut particulier ?
Ces équipes sont déjà privilégiées par le fait qu’elles sont qualifiées d’office et disputent pendant une certaine
période uniquement des matches amicaux, ce qui peut avoir un effet négatif sur leur classement.
Quel rôle joue Coca-Cola ?
Coca-Cola est sponsor titre du Classement mondial de la FIFA depuis son lancement en août 1993, mais n’a
aucune influence sur le concept global et l’établissement du classement.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Vainqueur de la Coupe du monde en 1970. Champion de Rio de Janeiro en 1963, 1967, 1968 et 1973 (trois fois avec Botafogo et une fois avec Fluminense), de Sao Paulo en 1970 et 1971 avec Sao Paulo. 70 sélections comme milieu offensif entre 1961 et 1972. Son vrai nom est Gerson de Oliveiras Nunes. Copyright Sportquick/Promedi ...
  Il a marqué le football espagnol en club et en équipe nationale. Il était une valeur sûre de l'équipe d'Espagne au poste de milieu de terrain. Avec 30 titres officiels en club et en équipe nationale, il est le joueur le plus titré de l'histoire du Barça et du football espagnol. Il compte à son palmarès huit Ligas, six Supercoupes d'Espagne, trois Coupes du Roi, trois Ligues des Champions, deux Supercoupes d'Europe, deux Coupes du monde des clubs, deux Championnats d&...
Vainqueur de la coupe du monde en 2006, 3eme de la coupe des Confédérations en 2013 et des Jeux Olympiques en 2004. Vainqueur de la Ligue des champions, de la Supercoupe d'Europe et de la coupe du monde des clubs en 2007 avec le Milan AC. Il a marqué 188 buts en 514 matchs dans le Calcio, avec Plaisance, Hellas Vérone, Parme, le Milan AC, la Fiorentina, Gênes, Bologne, Palerme et Empoli entre 2000 et 2017. Champion de Chine en 2014 avec Guangzhou Evergrande. 57 sélections (19 buts) comme...
Joueur incontournable de Manchester United, il est le joueur le plus titré du club avec un palmarès unique : 36 trophées (13 championnats d’Angleterre, 2 Ligues des Champions, 1 coupe des coupes, 2 coupes du monde des clubs, 1 Supercoupe d'Europe, 4 Coupes d'Angleterre, 4 coupe de la League et 9 Community Shield) et 963 matchs officiels (168 buts) dont 672 en Premier League. Entre la saison 1990/1991 et la saison 2012/2013, il a marqué au moins un but chaque saison en championn...
D'origine italienne, il compte 14 sélections en équipe de France au poste d'attaquant puis d'arrière latéral. Il a notamment célébré sa première sélection en 1952 contre l'Allemagne, le premier match franco-allemand d'après-guerre à côté de Kopa, Penverne, Ruminski et Uljaki. Il a participé à la Coupe du monde 1954 en Suisse. Il a été formé à Avion, puis a joué au CO Roubaix-Tourcoing de 1949 à 1952 et à Monaco de 1952 à 1954. Une infection pulménaire a abrégé sa carrière à l...
Vainqueur de la coupe du monde en 1950 (auteur de 4 buts dont celui historique au Maracana contre le Brésil, plongeant ainsi le pays hôte dans une infinie tristesse). Il compte 12 sélections avec l'Ururguay entre 1950 et 1952 (4 buts) et 5 avec l'Italie entre 1957 et 1959 (1 but) au poste d'ailier droit. Champion d'Uruguay en 1949, 1951 et 1953 avec Peñarol, champion d'Italie en 1962 avec le Milan AC. Légende du football uruguayen, il décède le 16 juillet 2015, soit 65 ans jo...
Vainqueur du doublé coupe-championnat de France en 2011 avec Lille. Vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations en 2015 (finaliste en 2012). 63 sélections comme attaquant (18 buts). Elu footballeur ivoirien de l'année en 2010 et 2011. Son véritable nom est Gervais Yao Kouassi. ...
Il a fait partie des meilleurs joueurs du monde. Formé à Liverpool, il en a longtemps été le capitaine (710 matches officiels disputés avec les Reds de 1998 à 2015 dont 504 et 121 buts en Premier League et 73 matchs et 18 buts en Ligue des champions). Il a tout remporté avec Liverpool sauf le championnat d'Angleterre. Vainqueur de la Ligue des Champions en 2005 (finaliste en 2007), de la Coupe de l'UEFA en 2001, de la Supercoupe d'Europe en 2001 et 2005, de la Coupe d'Anglete...
Champion de France en 1989, 1990 et 1991, vainqueur de la Coupe de France en 1989 et finaliste de la Coupe d'Europe des champions en 1991 avec Marseille. Une sélection, en 1997, comme milieu défensif. Son fils, Valère, a joué en Ligue 1 avec Monaco, Nice et Marseille. Copyright Sportquick/Promedi ...
Championne de France en 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013, victorieuse de la coupe de France en 2008, 2012 et 2013, de la Ligue des champions en 2011 et 2012 (finaliste en 2010 et 2013) et de la Mobcast Cup en 2012 avec Lyon. Finaliste de la Ligue des champions en 2015 et 2017 avec le Paris Saint-Germain. 4eme de la Coupe du monde en 2011 et des Jeux Olympiques en 2012. 188 sélections (7 buts) comme défenseuse entre 2001 et 2018. Copyright Sportquick/Promedi ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - juninho pernambucano - gregory tafforeau - franck ribery - zinedine zidane - beto