mardi 10 décembre 2019
Football
 
Football - Classement FIFA - Article du : 12/09/2013

Classement FIFA


Lancé en août 1993, le classement FIFA a été créé ayant pour but de permettre une comparaison relative entre les équipes nationales pratiquant le football au niveau mondial. Longtemps resté confidentiel, il permet d'établir les têtes de série et chapeaux lors des tirages d'éliminatoires ou de barrages de Coupe du monde. Depuis 2006, ce classement mensuel se base sur les résultats des équipes nationales sur les quatre dernières années et non plus huit comme auparavant.
Mode d'emploi
Le nombre de points de ce classement obtenus par match, soit 'P' dépend de plusieurs critères : 'M' le résultat : 3 pts pour une victoire - 1 pour un match nul, 0 pour une défaite, 2 pour une victoire aux tirs au but, 1 pour une défaite aux tirs au but. Comptent aussi : l'importance du match (éliminatoires Coupe du monde, amical, phases finales d'Euro, etc..), la valeur de l'adversaire (T : le classement mondial FIFA et C la confédération à laquelle il appartient).
L'UEFA et la CONMEBOL (Amérique du Sud) sont considérées à égalité comme les confédérations les plus relevées, devant la CONCACAF (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes), la CAF (Afrique) et l'AFC (Asie) à égalité et l'OFC (Océanie).

La formule pour chaque match est donc : P = M x I x T x C.

Donc à retenir
Quels matches sont pris en compte dans l’élaboration du classement ?
Tous les matches internationaux « A » disputés au cours des quatre années précédentes (48 mois).
Quels critères entrent en ligne de compte dans le calcul ?
• Le résultat – victoire, nul ou défaite (points : 3, 1, 0)
• Le statut du match (facteur de multiplication de 1 à 4)
• La valeur de l’adversaire (facteur de multiplication entre 50 et 200)
• La valeur de la confédération de l’adversaire (facteur de multiplication entre 0,85 et 1,00)
Qui sont les bénéficiaires ?
Les grands gagnants sont les équipes qui remportent des matches importants, et particulièrement face à des
équipes bien classées. Les matches nul ne rapportent qu’un nombre limité de points, en particulier les matches
amicaux, tandis que les défaites ne rapportent aucun point.
Qui sont les grands perdants ?
Les équipes qui perdent ou qui font match nul engrangeront relativement peu de points. De même, si une
équipe qui a remporté des points grâce à une importante victoire ne remporte pas de points supplémentaires,
elle chutera au classement car seuls les résultats des 12 derniers mois comptent pleinement. Les résultats acquis
deux ans auparavant sont dévalués de moitié, tandis les points acquis il y a trois et quatre ans sont encore
davantage dévalués.
Qu’arrive-t-il aux équipes moins actives ?
Une équipe qui dispute moins de cinq matches en douze mois verra son total de points de l’année divisé par
cinq.
Pourquoi des équipes peuvent-elles perdre des points sans jouer ?
Les résultats des matches passés perdent de l’importance d’année en année, et après quatre ans, ils n’ont plus
aucune incidence sur le calcul du classement.
Pourquoi ne pas prendre en compte uniquement les résultats des compétitions majeures ?
Cela exclurait de nombreuses petites associations qui ne se qualifient pas pour les compétitions majeures. De
plus, il est important de prendre en compte les matches amicaux car les équipes des pays hôtes de compétitions
majeures sont souvent qualifiées d’office et ne doivent pas participer aux éliminatoires.
Pourquoi la valeur des confédérations est-elle prise en compte ?
Des matches entre deux équipes de confédérations différentes (matches intercontinentaux) ont lieu assez
rarement. Les régions prennent ainsi la forme de championnats indépendants et relativement fermés qui ne sont
pas toujours comparables entre elles. Le fait d’inclure la valeur des confédérations permet de classer les équipes
suivant un même contexte.
Pourquoi les pays hôtes n’ont-ils pas de statut particulier ?
Ces équipes sont déjà privilégiées par le fait qu’elles sont qualifiées d’office et disputent pendant une certaine
période uniquement des matches amicaux, ce qui peut avoir un effet négatif sur leur classement.
Quel rôle joue Coca-Cola ?
Coca-Cola est sponsor titre du Classement mondial de la FIFA depuis son lancement en août 1993, mais n’a
aucune influence sur le concept global et l’établissement du classement.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Champion des Pays-Bas en 2004 avec l'Ajax Amsterdam. Vainqueur de la coupe de l'UEFA en 2006 et 2007, de la Supercoupe d'Europe en 2006 (finaliste en 2007) et de la Coupe d'Espagne en 2007 et 2010 avec le FC Séville. Formé à Cannes, il a également joué à Rennes. 13 sélections comme défenseur entre 2006 et 2010. Copyright Sportquick/Promedi ...
Les records à battre en Championnat de France ou Ligue 1 (1932 à 1939 puis depuis 1945) Plus grand nombre de titres de champion : l'AS Saint-Étienne avec 10 titres (1957, 1964, 1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975, 1976, 1981) suivis par l’Olympique de Marseille avec 9 titres, le FC Nantes, l'AS Monaco et le Paris S-G avec 8 titres. Viennent ensuite Olympique Lyonnais avec 7 titres, le Stade de Reims, les Girondins de Bordeaux avec 6 titres, l'OGC Nice, l'Olympique Lillois et le Lille OSC...
La nouvelle pépite du football néerlandais. Le 25 mars 2017, il est devenu à 17 ans et 225 jours le plus jeune international néerlandais depuis 1931. 21 sélections (2 buts) comme défenseur central. Formé à l'Ajax d'Amsterdam dont il est devenu le plus jeune capitaine en mars 2018, il remporte le championnat et la Coupe des Pays-Bas en 2019. En juillet 2019, il est transféré à la Juventus Turin pour 85,5 millions d'euros. Elu meilleur joueur du championnat des Pays-Bas en 2019 et ...
Finaliste de la coupe du monde en 2010 (3eme en 2014). Champion en 2002 et 2004 et vainqueur de la coupe des Pays-Bas en 2002 avec l'Ajax Amsterdam. Champion d'Angleterre et vainqueur du Community Shield en 2012, vainqueur de la coupe d'Angleterre en 2011 avec Manchester City. 81 sélections comme milieu défensif entre 2004 à 2015. ...
Champion en 1990, 1994, 1995, 1996 et 1998 et vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1993 et 1998, vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 1992, de la Coupe d'Europe des champions (finaliste en 1996) et de la coupe Intercontinentale en 1995 avec l'Ajax Amsterdam. Champion d'Espagne en 1999 avec Barcelone. Champion en 2003 et vainqueur de la Coupe d'Ecosse en 2002 et 2003 avec les Glasgow Rangers. 4eme de la Coupe du monde en 1998. 67 sélections (13 buts) comme milieu. Frère jum...
Champion en 1990, 1994, 1995, 1996 et 1998 et vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1993 et 1998, vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 1992, de la Coupe d'Europe des champions (finaliste en 1996) et de la coupe Intercontinentale en 1995 avec l'Ajax Amsterdam (29 buts en 328 matches de 1988 à 1999). Champion d'Espagne en 1999 avec Barcelone. 4eme de la Coupe du monde en 1998. 112 sélections (ancien record national dépasse par le gardien Edwin van der Sar) comme défenseur et 127 ...
Défenseur, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2013 avec Saint-Etienne. Champion d'Angleterre en 2015 et 2017 et vainqueur de la coupe de la League en 2015 avec Chelsea. Vainqueur de la Coupe du monde des -20 ans en 2013. Il compte 5 sélections depuis 2015. Copyright Sportquick/Promedi ...
Entraineur. Champion de France en 1957, 1964 et 1967 avec Saint-Etienne. Champion en 1961 et 1962 et vainqueur de la Coupe de Suisse en 1971 avec le Servette Genève. Il a été l'assistant Il est assistant d'Albert Batteux pendant la Coupe du monde en 1958 (que la France termine à la troisième place) puis accepte le poste de sélectionneur des Bleus l'intérim avec José Arribas après la Coupe du monde 1966. Il exerce ce poste du 28 septembre au 26 novembre 1966 (2 victoires et 2 défaites...
8 sélections comme milieu offensif entre 1948 et 1949. Champion de France en 1949 et vainqueur de la coupe de France en 1950 avec Reims comme joueur. Il est devenu un des plus grands entraineurs français : champion de France en 1953, 1955, 1958, 1960 et 1962 avec Reims, en 1968, 1969 et 1970 avec Saint-Etienne, vainqueur de la coupe de France en 1958 avec Reims, en 1968 et 1970 avec Saint-Etienne, finaliste de la coupe d'Europe des champions en 1956 et 1959 avec Reims. Il était également...
Champion de France en 1974, 1975, et 1976 et vainqueur de la Coupe de France en 1974 et 1975 avec Saint-Étienne. 5 sélections comme milieu entre 1974 et 1977. Copyright Sportquick/Promedi ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - djibril cisse - jacques santini - jerome rothen - camel meriem - guy lacombe