jeudi 14 décembre 2017
Basket
 
Basket - Tout savoir sur le basket - Article du : 26/06/2017
Sommaire article
HistoriqueLa première grande équipe américaine
Le premier match de basketLes 5 principes
Les treize  premières règles du Basket-ball Les dates qui ont marqué l'évolution du basket-ball:
La Fédération Internationale de BasketD'autres dates marquantes
Le basket est le 4e sport en FranceLa Fédération Française de Basket-Ball
Basket-ball et l’OlympismePalmarès de l’équipe de France
Règlement Compétition
Le nombre de joueursLe terrain
Le ballonÉquipement technique
La duréeRésultat nul et prolongations
Un record !Les règles principales
Les points acquisEntre-deux
InterventionsRemise en jeu
Le hors-jeuRègle du marcher
Règle des 3 secondesRègle des 5 secondes
Règle des 8 secondesRègle des 24 secondes
Retour en arrièreLes actions du jeu
le Dribble la Passe
le Rebond le Lancer franc
l’Interceptionle Contre
la Remise en jeuLe basket à trois contre trois
Le netball
Lexique

 Basket-ball 

dessin

 

 

  

Un jeu de ballon en salle qui se joue avec les mains ayant pour but d’envoyer une balle dans un panier ou ‘basket’.

Inventé pour permettre aux étudiants de garder la forme en hiver, le basketball s’est imposé comme l’un des sports les plus populaires du monde.

Historique

Le Canadien James A. Naismith (1861-1939), pasteur protestant et professeur d’éducation physique au Collège YMCA de Springfield (Massachusetts, USA), inventa le basket en décembre 1891. Afin d’occuper ses étudiants pendant les hiver froids entre les saisons de football américain et de base-ball, il cherchait une occupation sportive d’intérieur inspirée des sports extérieurs. Son invention eut un rapide succès. Au début, on jouait à dix-huit joueurs avec un ballon de soccer et des paniers de pêche. Après un panier réussi, on retirait le ballon à l’aide d’une échelle !  Par la suite, un trou fut percé au fond du panier, qui permettait de récupérer les ballons à l’aide d’une longue perche. En 1906 les paniers de pêche sont finalement remplacés par des anneaux en métal, fixés à des panneaux.

 

En 1892, il en formula les treize règles (la majorité est toujours en vigueur) en se basant sur 5 principes :

- ce sport se jouera avec une balle ronde (circonférence 76 cm) et léger (poids entre 567 et 624 gr) et avec les mains.

- on ne pourra pas marcher ou courir avec la balle.

- chaque joueur pourra se placer sur le terrain où il voudra n’importe quand.

- il n’y aura pas de contact personnel entre les joueurs ; les chocs sont interdits.

- le but ou panier sera élevé (3,05 m au dessus du sol) et horizontal par rapport au sol.

Par la suite, le mouvement Y.M.C.A. apporte le nouveau sport dans les universités américaines, qui l’adopte rapidement. Yale, Harvard, Princeton forment des équipes et organisent des compétitions entre eux. Dès le début du XXème siècle, le basket commence à être pratiqué aussi par les femmes.

 

 

La première grande équipe américaine fut celle de l’Original Celtic créée en 1916. L’Original Celtic a gagné, au cours d’une saison, 168 matches sur 188 rencontres disputées, record qui ne sera sans doute pas battu de sitôt. 

Il est introduit en Europe en 1892 par le Professeur Rideout et pratiqué en France dès 1893, ce sont surtout les soldats américains pendant la Seconde Guerre Mondiale qui ont fait connaître le basket en Europe et en Asie.

 

Le premier match de basket

C’est à Toronto, au Canada que s’est déroulé le tout premier match de la ligue le 1er novembre 1946, les Huskies recevant les Knickerbockers de New York au Maple Leaf Garden. L’événement a attiré 7 090 spectateurs, soit une bonne assistance compte-tenu que beaucoup de jeunes canadiens grandissent en jouant au hockey et que le basket-ball était un sport méconnu à l'époque.

 

 dessin

 

Les 5 principes qui ont donné naissance plus tard aux 13 premières règles fondamentales qui structurent encore maintenant le Code de Jeu sont :

  • Le Ballon est gros et léger, il sera joué uniquement avec les mains sans pouvoir être dissimulé.
  • Il est interdit de courir avec la balle en raison de l’exiguïté des gymnases et du contrôle de soi recherché.
  • Les contacts chocs sont interdits.
  • Tout joueur peut obtenir la balle à n’importe quel moment.
  • Le but est horizontal et élevé.
  • Les treize  premières règles du Basket-ball furent établies par Dr. James Naismith (expliquant le maniement de la balle et définissant ce qu'était une faute) publiées la première fois en janvier 1892 dans "The Triangle", le journal du Springfield College :

    1.       La balle peut être lancée dans n'importe quelle direction d'une ou deux mains.

    2.       La balle peut être lancée dans n'importe quelle direction en frappant du plat de la main, d'une ou deux mains, jamais avec le poing.

    3.       Un joueur ne peut pas courir en tenant la balle ; le joueur doit la relancer de l'endroit où il la récupère, sauf s'il l'attrape alors qu'il court à bonne vitesse.

    4.       La balle doit être maintenue dans ou entre les mains, il ne faut jamais utiliser les bras ou le corps pour la maintenir.

    5.       Il est interdit de donner des coups d'épaule, de tenir, de pousser, de faire tomber ou de frapper de quelque manière que ce soit un adversaire. La première violation de cette règle entraîne un lancer franc, la seconde exclut le joueur du terrain jusqu'au prochain panier, voire même pour le reste de la partie si une blessure a été causée ; aucun remplacement n'est alors admis.

    6.       Frapper la balle du poing constitue une faute, conformément aux articles 3 et 4, et tel que cela est décrit dans l'article 5.

    7.       Si une équipe commet 3 fautes consécutives (sans que l'autre n'en commette), un panier sera compté pour les adversaires.

    8.       On appelle panier une balle envoyée dans le panier depuis le sol, à condition que la balle reste dedans et que les défenseurs ne touchent pas la balle ni n'empêchent le panier si la balle rebondit. Si la balle reste en équilibre sur le bord du panier et que les adversaires bougent le panier, on dit que le panier est marqué.

    9.       Lorsque la balle sort des limites, elle devra être remise sur le terrain et jouée par le premier joueur qui la touche. en cas de litige, l'arbitre de touche relance la balle dans le terrain. le joueur chargé de la remise en jeu dispose de 5 secondes ; s'il dépasse le délai imparti, la balle change de camp. Si les deux équipes jouent la montre, l'arbitre de touche signale une faute pour les joueurs coupables.

    10.   L'arbitre de touche jugera les hommes, comptera les fautes et signalera à l'arbitre les triples fautes consécutives. Il sera habilité à disqualifier des joueurs selon l'article 5.

    11.   L'arbitre chef sera seul juge de la balle et devra décider si la balle est jouée hors limites, à quelle équipe elle appartient et garder un œil sur la pendule. c'est lui qui accorde les paniers et qui les compte, il assume également les autres responsabilités incombant normalement à tout arbitre.

    12.   La durée d'une partie sera de 2 fois 15 minutes, avec une mi-temps de 5 minutes.

    13.   L'équipe marquant le plus de paniers sera désignée comme gagnante. en cas de match nul, il peut y avoir prolongation, sur accord des capitaines, jusqu'à ce qu'un panier fasse la décision.

     

    Les dates qui ont marqué l'évolution du basket-ball:

    • 1892 : Le 15 janvier, les treize règles de jeu originales sont publiées dans le "Le Triangle", bulletin de l'Y.M.C.A. de Springfield.
    • 1892 : Le 11 mars a lieu la première démonstration officielle à Springfield devant environ 200 spectateurs, lors d'une rencontre entre étudiants et instructeurs.
    • 1893 : Le ballon de soccer utilisé jusqu'alors est abandonné au profit d'un ballon spécialement conçu pour le nouveau jeu.
    • 1893 : la première démonstration, rue de Trévise, à Paris.
    • 1894 : Introduction du panneau, conçu pour empêcher toute intervention manuelle ou autre des spectateurs sur la trajectoire de la balle.
    • 1933 : Adoption de la règle des 3 secondes et de celle des 10 secondes (temps imparti à l'équipe attaquante pour passer la ligne médiane).
    • 1934 : Premier grand tournoi organisé au Madison Square Garden à New York devant 16200 spectateurs.
    • 1936 : Suppression de l'entre deux au centre après chaque panier.
    • 1940 : Le 20 février, première retransmission télévisée (championnat universitaire, NCAA).
    • 1954 : Introduction de la règle des 24 secondes, temps imparti pour tirer.
    • 1999 : Grève des joueurs.
    • 2003 : Le 16 juin pour la première fois de l’histoire, un français devient champion N.B.A. Il s'agit de Tony Parker avec les Spurs de San Antonio.

     

    La Fédération Internationale de Basket fondée en 1934, compte quelque 213 pays membres. Elle est située à Genève.

    dessin

    Fédération Internationale de Basketball
    www.fiba.com

     

    D'autres dates marquantes

    1892 : Le 15 janvier, les treize règles de jeu originales sont publiées dans le „Le Triangle”, bulletin de l’YMCA de Springfield. Le 11 mars a lieu la première démonstration officielle à Springfield devant environ 200 spectateurs, lors d’une rencontre entre étudiants et instructeurs.
    1893 : Le ballon de soccer utilisé jusqu’alors est abandonné au profit d’un ballon spécialement conçu pour le nouveau jeu.
    1894 : Introduction du panneau, conçu pour empêcher toute intervention manuelle ou autre des spectateurs sur la trajectoire de la balle.
    1909 : Premier match international entre le Russian Mayak Sports Club et une sélection YMCA à Saint-Pétersbourg.

    1916 : Premier club américain, ‘the Original Celtic’.

    1933 : Adoption de la règle des 3 secondes et de celle des 10 secondes (temps imparti à l’équipe attaquante pour passer la ligne médiane).
    1934 : Premier grand tournoi organisé au Madison Square Garden devant 16 200 spectateurs.
    1935 : Premier championnat d’Europe masculin en Suisse.

    1938 : Premier championnat d’Europe féminin en Italie.

    1940 : Première transmission télévisée d’un match.
    1946 : Premier match NBA entre les New York Knicks et les Toronto Huskies. 

    1950 : Premier championnat du monde masculin en Argentine.

    1953 : Premier championnat du monde féminin en Chili.

    1954 : Introduction de la règle de 24 secondes, temps imparti pour tirer.

    1989 : Voté par la FIBA, des joueurs professionnels peuvent désormais participer aux Jeux Olympiques.

     

    En mars 2007, la FIBA a inauguré son Hall of Fame situé à Alcobendas près de Madrid. La première promotion comprend cinq joueurs et deux joueuses :

    - Aleksandr Belov URSS, Kresimir Cosic YOU, Drazen Petrovic CRO, Mirza Delibasic YOU, Radivoj Korac YOU, Fernando Martin ESP et Liliana Ronchetti ITA et Vanya Voynova BUL chez les femmes.

    Le 16 juin 2003 vers 5h00 du matin heure française, pour la première fois de l’histoire un français devient Champion NBA : Tony Parker avec les Spurs de San Antonio. 

     

    Le basket est le 4e sport en France

    après le judo, le tennis et le football avec 660 000 licenciés en 2017 dont 37 % de femmes et 4 500 clubs

    - le basket est le 2e sport préféré des 8 à 19 ans en France (71 % jouent au basket).

    - le basket est le sport le plus populaire au monde auprès des jeunes de 15 à 18 ans dans 41 pays.

    - 400 millions de personnes jouent au basket dans le monde.

     

    La Fédération Française de Basket-Ball (FFB)

    Le basket fut importé en France en décembre 1893,  par le professeur M. B. Rideout, qui en avait appris les principes et l’avait pratiqué au cours d’un stage au collège de Springfield. Professeur d’éducation physique à l’université chrétienne de jeunes gens de la rue de Trévise, il initia ses élèves au nouveau jeu. La Fédération Française de Basket fut créée en 1932.  En 2015, le cap des 600 000 licenciés a été atteint (600 169 dont 36% de femmes). C'est le deuxième sport collectif en France derrière le football.

     

    Basket-ball et l’Olympisme

    Sport de démonstration aux Jeux de Saint-Louis en 1904. Sport olympique depuis 1936 pour les hommes et depuis 1976 pour les femmes.

    En 1992, les Jeux de Barcelone constituent un moment historique : les joueurs professionnels, dont ceux de la NBA, sont admis à participer aux Jeux Olympiques. Depuis, le fossé entre les États-Unis et le reste du monde n’a cessé de diminuer.

     

    Palmarès de l’équipe de France

    Hommes : vice championne olympique en 1948 et 2000 (4e en 1956), médaillé de bronze mondial en 2014, championne d'Europe en 2013 et vice championne d'Europe en 1949 et 2011 (3eme en 1937, 1951, 1953, 1959, 2005 et 2015).

    Femmes : championne d'Europe en 2001 et 2009 (2e en 1970, 1993, 1999, 2013, 2015 et 2017 ; 3e en 2011), vice championne olympique en 2012 et 3eme des Championnats du Monde en 1953.

     



    Règlement

    Le basketball olympique est disputé en quatre périodes de dix minutes chacune. Il y a deux épreuves : les compétitions hommes et femmes. Les deux tournois sont disputés par 12 équipes, qui doivent toutes se qualifier, exceptées l’équipe du pays hôte et l’équipe championne du monde. Les qualifications se déroulent lors de championnats organisés sur chaque continent, un an avant les Jeux Olympiques.

    La "Dream Team"

    En 1992, les joueurs professionnels sont autorisés pour la première fois à représenter leur pays dans des équipes nationales. L’équipe masculine américaine, surnommée la "Dream Team" par les médias du monde entier, domine la compétition olympique de 1992. Elle est généralement considérée comme la plus grande équipe de basketball de l'histoire.

     

    Compétition

    Le basket se joue entre deux équipes de cinq joueurs en quatre périodes de dix minutes qui essaient de s’emparer du ballon et de marquer des points en le lançant dans le panier de l’adversaire.

     

     

    Le nombre de joueurs

    Chaque équipe est composée de 10 joueurs (5 sur le terrain et 5 sur le banc des remplaçants) dont l’un a le titre de capitaine et d’un entraîneur qui peut être assisté d’un aide.

     Le cinq majeur est formé par les cinq joueurs qui débutent le match. Chaque poste est désigné par un chiffre.

    -          Meneur, n° 1 (Magic Johnson), qui attaque et distribue les ballons en dribblant. Il annonce les tactiques à suivre.

    -          Arrière, n°2 ( Michael Jordan ) principalement à l’extérieur.

    -          Petit ailier, n° 3 ( Scottie Pippen ) à l’extérieur. Il doit être rapide pour passer de l’extérieur à l’intérieur ou vice-versa.

    -          Ailier fort, n°4 ( Karl Malone ) qui forme avec le pivot, le secteur intérieur.

    -          Pivot, n°5 (Shaquille O’Neal, Wilt Chamberlain ), le défenseur. Fort et très grand, il s’occupe du secteur intérieur et est positionné près de son panier.

     

    Saviez-vous que l’appareil de 24 secondes est un chronomètre qui décompte les 24 secondes maximum pendant lesquelles l’attaque est autorisée à conserver le ballon avant de tirer. 

    Le terrain

     Le terrain est un rectangle de 22 à 28 m de longueur et de 15 m de largeur avec une variation maximum de 2 m en longueur et de 1 m en largeur. Hau­teur du plafond : 7 m au moins.

     

     dessin

     

    dessin

     

    Le ballon 

    À l’origine, le basketball était joué avec un ballon de football. Les premiers ballons fabriqués spécifiquement pour le basketball étaient de couleur marron. Ce n’est qu’à la fin des années 1950 que Tony Hinkle, qui cherche à rendre le ballon plus visible pour les joueurs mais aussi pour les spectateurs, lance le ballon orange que l'on connaît aujourd'hui.

    Le ballon doit être sphérique, il est fait d’une vessie de caoutchouc recouverte d’une enveloppe de 8 pièces de cuir, de matière synthétique ou de caoutchouc. Il ne doit pas avoir moins de 75 cm ni plus 78 cm de circonférence; il ne doit pas peser moins de 600 g ni plus de 650 g et il doit être gonflé à une pression telle que, si on le fait tomber d’une hauteur de 1,80 m environ, hauteur me­surée de sa partie inférieure, il rebondisse sur le sol (plancher en bois) jusqu’à une hauteur moyenne comprise entre 1,20 m et 1,40 m, hauteur mesurée du sol jusqu’à sa partie supérieure.

    dessin

    Équipement technique

    Des plaquettes numérotées de 1 à 5, à la disposition du marqueur. Cha­que fois qu’un joueur commet une faute, le marqueur doit lever, afin qu’elle soit visible des deux entraîneurs, la plaquette portant le numéro correspondant au nombre total de fautes commises par le joueur. Les plaquettes portant les numéros de 1 à 4 seront blanches avec chiffres noirs, celle portant le numéro 5 blanche avec chiffre rouge.

    La durée

    Depuis la saison 2000/2001, la partie se compose de 4 périodes de 10 minutes chacune (avant 2 mi-temps de 20 minutes chacune). Il y a un temps mort pendant les trois premiers quarts temps, deux temps morts pendant le dernier.

     

    Résultat nul et prolongations

    Si le résultat est nul à l’expiration du quatrième quart-temps, les joueurs doivent jouer une ou plusieurs prolongations de 5 minutes jusqu’à ce que soit désigné un vainqueur. 

    Un record ! 43 000…..le record du monde de points marqués (série en cours) établi par le fameux basketteur brésilien Oscar Schmidt ou Shmidt (né en 1957). Surnommé 'Mao Santo' ou la Main Sainte, il a joué au Flamengo jusqu’en 2003 en réalisant en moyen 41 points par match.

     

    78 129 spectateurs...le record d'affluence d'un match de basket entre deux équipes universitaires (NCAA championship) entre Michigan State et Kentucky Wildcats au Ford Field Stadium situé à Detroit le 13 décembre 2003 (score : 79-74 pour Kentucky). L'ancien record était de 75 000 personnes (dont Jesse Owens) venues assister à un match au Stade Olympique de Berlin avec les Harlem Globetrotters. C'était le 22 août 1951 en pleine guerre froide.

     

    Les règles principales

    dessin

    Les points acquis

    - Un tir est réussi lorsqu’un ballon vivant pénètre dans le panier par-dessus et reste dedans ou passe à travers.

    Un tir réussi en cours de jeu compte trois points si le tir est effectué en dehors de la zone des 6,25 m et deux points près du panier; réussi sur un tir de lancer franc, il compte un point.

     Le tir à 3 points est adopté par la FIBA depuis 1984.

     

    Entre-deux

    Aucun des sauteurs ne doit frapper le ballon avant qu’il ait atteint son point culminant, ni quitter sa position avant que le ballon ait été frappé. L’un ou l’autre sauteur peut frapper le ballon deux fois.

     

    Interventions

    - en attaque

    Un joueur attaquant qui se trouve dans la zone restrictive adverse ne doit pas toucher le ballon lorsque celui-ci est dans sa trajectoire descendante au-dessus du niveau de l’an­neau, que ce soit pour un tir ou pour une passe. Cette restriction s’applique jusqu’à ce que le ballon ait touché l’anneau.

    Un joueur attaquant ne doit pas toucher le panier ou le panneau de l’adversaire alors que le ballon est sur l’anneau lors d’un tir au panier.

     Le tir se termine lorsque le ballon quitte les mains du joueur. Mais on considère, lors d’un tir en suspension, que celui-ci prend fin lorsque le joueur reprend contact avecle sol. Conséquence : une faute sur un tireur ayant lâché le ballon, mais n’étant pas retombé, sera sanctionnée par des lancers francs.

    - en défense

    Un joueur défenseur ne doit pas toucher le ballon lorsque celui-ci, lors d’un tir d’un adversaire, est dans sa trajectoire descendante et qu’il est au-dessus du niveau de l’anneau. Cette restriction s’applique lors d’un tir (et non d’une frappe) et jusqu’au moment où le ballon touche l’anneau ou qu’il est visible qu’il ne le touchera pas. Un joueur défenseur ne doit pas toucher son propre panier ou panneau alors que le ballon est sur l’anneau lors d’un tir au panier, ou toucher le panier ou le ballon alors que ce dernier se trouve dans le panier.

     

    Remise en jeu

    Après un tir réussi en cours de jeu, tout adversaire de l’équipe qui vient de marquer peut remettre le ballon en jeu de derrière la ligne de fond.

     

    Le hors-jeu

    Une balle est hors-jeu dès qu’elle rebondit en dehors des limites du terrain ou en cas où elle est touchée par un joueur en dehors des limites du terrain. Le dernier rebond ou appui est tenu en compte et non la position du joueur ou du ballon comme au football.

    Règle du marcher

    Le premier pied touchant le sol devient obligatoirement le pied de pivot. En cas d’arrêt au deuxième temps, il n’est plus possible de pivoter et, lors d’un départ en dribble, le ballon doit quitter les mains avant que les pieds quittent le sol.

    Règle des 3 secondes

    Tout joueur ayant en main le ballon ne doit pas dépasser ce temps à l’intérieur de la raquette située sous le panier.

    Règle des 5 secondes

    Tout joueur en possession du ballon et marqué par un adversaire à 5 secondes pour faire évoluer cette situation par un dribble, un tir ou une passe.

     

    Règle des 8 secondes

    L’équipe qui s’empare du ballon dispose de 8 secondes pour l’emmener dans le terrain adverse (10 secondes avant la saison 2000/01).

     

    Règle des 24 secondes

    Quand une équipe entre en possession du ballon, sur le terrain, un tir au panier doit être effectué dans les 24 secondes.

     

    Retour en arrière

    Une équipe en possession du ballon dans sa zone avant ne peut ramener le ballon dans sa zone arrière.

    Les actions du jeu

    le Dribble : il est interdit de courir avec le ballon, celui qui le possède doit le faire rebondir au sol afin de se déplacer avec.  Il y a dribble lorsqu’un joueur contrôlant le ballon donne à celui-ci une impulsion en le lançant, le tapant, le faisant rebondir ou le roulant au sol et le retouchant avant qu’il soit touché par un autre joueur.

    la Passe : le joueur peut donner le ballon à un co-équipier en le lui lançant (avec rebond au sol, à une main, à deux mains, courte, longue).

    le Rebond : quand un tir manque la cible, les joueurs de chaque équipe peuvent essayer de récupérer le ballon avant qu’il ne retombe au sol.

    le Lancer franc : Un ou plusieurs peuvent être accordés par l’arbitre (en moyenne 25 lancers francs par match ou par équipe). Le tireur se place derrière la ligne de lancers francs (il ne doit pas la franchir). Aucun défenseur ne peut intervenir avant que le ballon n’ait touché le panier.

    l’Interception : elle peut se faire de deux manières : soit le joueur prend le ballon des mains mêmes de son adversaire ou lors d’un de ses dribbles, soit il coupe une trajectoire de passe.

    le Contre : quand un défenseur tente de dévier la trajectoire du ballon suite à un tir de l’équipe adverse. Le contre est autorisé seulement sur une trajectoire montante.

    la Remise en jeu : Si le ballon sort des limites du terrain, il ne peut être joué. Il est remis en jeu par un joueur de l’équipe qui ne l’avait pas en sa possession au moment de sa sortie. Le remise en jeu s’effectue par un lancer à deux mains en moins de 5 secondes.

     

     

    Le basket à trois contre trois

    C'est une forme de basket à mi-chemin entre le basket à 5 et le streetball. Ce nouveau jeu se dispute sur les play-grounds, sur demi-terrain entre deux équipes de trois joueurs (femmes, hommes ou mixte).

    Le premier championnat du monde a eu lieu à Athènes en 2012 avec comme vainqueur chez les hommes, la Serbie qui ont battu en finale la France.  Les Etats-Unis ont ouvert le palmarès féminin également contre la France.  Le basket à trois sera sport de démonstration aux Jeux Olympique de Rio en 2016.

     

    Les principes du jeu

    - Un match dure 10 minutes ou 21 points marqués. Une possession égale 12 secondes.

    - Les paniers valent 1 point à l'intérieur des 6,75 m et 2 points à l'extérieur de 6,75 m.

    - Quand une équipe récupère le ballon (rebond défensif, interception), elle doit ressortir hors de la ligne des 6,75 m.

     

    Le netball

    C'est l'inventeur du basket-ball, James Naismith qui créa le netball en 1891, destiné aux femmes. C'est un jeu de ballon féminin opposant deux équipes de 7 ou 9 joueuses. Le jeu consiste de lancer un ballon dans un panier afin de marquer des points.  Le terrain de jeu est divisé en trois zones différentes. Durée du jeu : 4 périodes de 15 minutes avec 3 minutes de repos entre chaque période et 10 minutes de repos à la mi-temps. Chacune des 7 équipières a une position bien précise correspondant à un rôle précis. Les buts peuvent être marqués uniquement à l'intérieur de la zone du but et cela par deux joueuses, l'attaquante et la tireuse au but.

    Le netball est reconnu par le CIO en 1995. Très populaire dans l'Océanie, il figure au programme des Jeux du Commonwealth depuis 1998.

     

    Autres formes

    - Le basket-ball en fauteuil roulant est créé à la fin de la Seconde Guerre mondiale et est aujourd'hui pratiqué dans plus de 60 pays.
    - Le korfball est une variante néerlandaise du ringboll suédois, et aurait été créé vers 1902. Il est présent principalement aux Pays-Bas et en Belgique, et a été présenté à deux reprises aux Jeux Olympiques.
    - Le slamball est une variante des années 2000 du basket-ball, où les joueurs peuvent marquer grâce à l'aide de trampolines. Il s'agit plutôt d'un spectacle que d'un sport à part entière.
    - Le mono-basket est une variante où les joueurs se déplacent en monocycle. Des compétitions internationales existent depuis 1984.
    - Le roller basket-ball est une variante où les joueurs se déplacent en roller inline. Ce sport a été inventé par Tom LaGarde, ancien joueur en NBA et champion olympique en 1976.
     

     

    Lexique

    " Airball " :Tir au cours duquel le ballon ne touche ni l’anneau, ni le filet, ni le panneau.
    " Alley oop " : Séquence de jeu dans laquelle un joueur lance le ballon près de l’anneau et un de ses coéquipiers le saisit au vol pour marquer un panier en un mouvement, généralement par un " dunk ".
    " Dunker " : Emmener le ballon au fond du panier à l’aide de l’une ou des deux mains.
    Arrière : Position à laquelle jouent généralement les joueurs capables de manier le ballon, de faire des passes ou de tirer de loin.
    Avant : Position à laquelle jouent généralement des joueurs plus grands que les arrières mais plus polyvalents que les pivots.
    Ballon mort : Ballon hors jeu.
    Ballon vivant : Ballon en jeu.
    Bloquer : S’interposer entre un adversaire et le panier dans l’attente du rebond lorsqu’un joueur lance le ballon.
    Claquette : Coup léger sur le ballon au rebond pour le repousser dans le panier.
    Contre-attaque : 1. Occasion de marquer sans difficulté un panier lorsqu’un joueur reçoit la balle derrière la défense. 2. Attaque rapide après avoir pris possession du ballon en défense.
    Contrer : Intercepter le tir d’un joueur, empêchant ainsi le ballon de continuer sa course vers le panier.
    Double dribble : Faute due soit au fait de recommencer à dribbler après avoir cesser de dribbler ou au fait de dribbler à deux mains.
    Double faute : Fautes commises simultanément par deux joueurs adverses.
    Dribbler : Contrôler le ballon en le faisant rebondir de l’une des deux mains.
    Ecran et glissement : Technique de jeu dans laquelle un attaquant fait un écran et pivote vers le panier en attendant une passe.
    Entre-deux : Ballon lancé en l’air par l’arbitre entre deux joueurs adverses qui sautent pour le transmettre à un coéquipier.
    Faire écran : Bloquer un défenseur tout en restant statique, permettant ainsi à un coéquipier à l’attaque d’échapper au défenseur.
    Faire le pressing : Etendre la pression défensive au-delà de la zone habituelle.
    Faute anti-sportive : Faute personnelle jugée avoir été commise délibérément et souvent brutalement.
    Faute intentionnelle : Faute jugée avoir été commise intentionnellement par l’arbitre.
    Faute personnelle : Contact physique courant et irrégulier avec un joueur adverse.
    Faute technique : Faute sifflée pour comportement inacceptable.
    Infraction à la règle des huit secondes : Incapacité de l’équipe offensive à passer la ligne médiane dans un délai de huit secondes après la prise de possession du ballon.
    Infraction à la règle des trois secondes : Infraction commise par un attaquant restant trois secondes consécutives dans la zone restrictive.
    Intercepter : Déposséder un joueur adverse du ballon.
    Intervention sur le ballon : Action de toucher le ballon lorsqu’un tir descend vers le panier ou se trouve directement au-dessus du panier.
    Lancer : Tenter de marquer un panier en lançant, dunkant ou frappant le ballon vers le panier.
    Lancer franc : Tir à un point accordé à un joueur victime d’une faute.
    Ligne de fond : Ligne définissant les extrémités du terrain de jeu.
    Ligne de lancer franc : Ligne sur laquelle un joueur se tient pour tirer les lancers francs.
    Ligne des trois points : Arc de cercle sur le sol placé à 6,25 m du panier ((7,24 m en NBA) séparant les tirs à trois points des tirs à deux points.
    Ligne médiane : Ligne sur le terrain de jeu séparant la zone arrière de la zone avant.
    Marcher : Infraction commise par le porteur du ballon lorsqu’il bouge ses deux pieds sans dribbler.
    Marquage : Technique de défense dans laquelle chaque joueur doit prendre en charge un attaquant adverse.
    Panier : Tir au panier réussi.
    Panier à trois points : Panier tiré derrière la ligne des trois points.
    Passe décisive : Passe débouchant directement à un panier marqué par un coéquipier.
    Pied de pivot : Pied qu’un joueur doit garder au sol afin d’éviter de commettre un marcher alors qu’il tient le ballon.
    Pivot : Position à laquelle joue généralement le plus grand joueur de l’équipe.
    Pression tout terrain : Défense étendue à toute la longueur du terrain de jeu.
    Rebond : Action de saisir le ballon en l’air après un tir manqué.
    Temps mort :Arrêt du chronomètre de jeu, normalement à la demande d’un entraîneur afin de discuter de la stratégie avec son équipe.
    Tir avec le panneau :Tir au cours duquel le ballon touche l’anneau après avoir rebondi sur le panneau.
    Tir en course :Tir effectué par un joueur en mouvement qui saute très près du panier et tire en suspension.
    Tir en crochet :Tir exécuté à une main par un joueur dont le corps est dans une position latérale par rapport au panier et dans lequel le ballon est amené loin au-dessus de la tête.
    Tir en suspension :Tir effectué par un joueur qui lâche le ballon lorsque le saut a atteint sa hauteur maximale.
    Violation :Infraction aux règles.
    Zone : Technique de défense dans laquelle chaque joueur défend une partie donnée du terrain de jeu.
    Zone arrière : Moitié du terrain de jeu où une équipe est en défense.
    Zone avant :Moitié du terrain de jeu où l’équipe offensive attaque le panier.
    Zone restrictive :Zone entre la ligne de lancer franc et la ligne de fond la plus proche bordée de deux lignes formant un angle, dans laquelle aucun attaquant n’a le droit de rester trois secondes consécutives.

    Copyright Sportquick/Promedi

    Call

    Send SMS

    Call from mobile

    Add to Skype

    You'll need Skype CreditFree via Skype

    .,.

    Résultats et Champions


    Pivot de 2m14, il est l'une des stars du basket mondial. Ancien étudiant en médecine, il est l'un des meilleurs intérieurs de la planète. Vainqueur de la Coupe Korac en 1999, de la Coupe d'Espagne en 2001 et du championnat d'Espagne en 1999 et 2001 avec Barcelone. Champion du monde en 2006 (élu meilleur joueur de la compétition, il n'a pas participé à la finale à cause d'une fracture au pied, subie en demi-finale), vice-champion olympique en 2008 et 2012 (3eme en 2016...
    Pivot de 2,16 m. Champion du monde en 2006, champion d'Europe en 2009 et 2011 (2eme en 2007, 3eme en 2013 et 2017) et vice-champion olympique en 2008 et 2012. 168 sélections. Champion d'Espagne en 2004 avec Barcelone, vainqueur de l'Eurochallenge en 2007 et finaliste de la coupe ULEB en 2008 avec Gérone. Elu meilleur joueur du championnat d'Espagne en 2008. Il joue en NBA depuis 2008, aux Memphis Grizzlies, l'ancien club de son frère Pau Gasol, l'un des meilleurs joue...
    Ailier, il fut l'un des piliers de l'équipe espagnole, championne du monde en 2006 (20 points et 10 rebonds en finale contre la Grèce) et d'Europe en 2009 (2eme en 2003 et 2007, 3eme en 2001 et 4eme en 2005). Vice-champion olympique en 2008. Vainqueur de la Coupe Saporta en 1996 avec Vitoria et finaliste de l'Euroligue en 2003 avec Trevise. Champion d'Espagne en 2006 avec Malaga et vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1999 avec Vitoria et 2005 avec Malaga. Champion d'It...
    Ailier. Champion du monde en 2006, champion d'Europe en 2009, 2011 et 2015 (2eme en 2007, 3eme en 2013) et vice-champion olympique en 2008 et 2012 (3eme en 2016). Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2008, de l'Eurocoupe en 2008 (élu MVP des finales) et de l'Euro Challenge en 2006 (élu MVP du Final Four) avec Badalone. Vainqueur de l'Euroligue en 2015 (finaliste en 2013 et 2014), de la coupe intercontinentale en 2015, champion d'Espagne en 2013, 2015 et 2016, vainqueur ...
    Meneur de jeu de l'équipe espagnole, championne du monde en 2006, vice-championne olympique en 2008 et 2012 (3eme en 2016) et championne d'Europe en 2011 (2eme en 2003 et 2007, 3eme en 2013, 4eme en 2005). Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2004 et finaliste de l'Euroligue en 2005 avec Vitoria. Champion d'Europe juniors en 1998. Il évolue depuis 2005 en NBA, aux Toronto Raptors, Detroit Pistons, Dallas Mavericks, New York Knicks, Los Angeles Lakers, Atlanta Hawks et Cleve...
    Ailier fort ou pivot de 2,08m, il a joué 846 matches de saison régulière en NBA entre 2002 et 2016 pour les Phoenix Suns, les New York Knicks, les Dallas Mavericks et les Miami Heat (15 994 points et 6 632 rebonds). Elu meilleur débutant de la saison en NBA en 2003, 6 fois All Star (2005, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011). Champion d'Israël en 2017 avec l'Hapoel Jerusalem. 3eme des Jeux Olympiques en 2004     ...
    Champion du monde en 2010 et 3eme des Jeux Olympiques en 2004. Champion NBA en 2009 et 2010 avec les Los Angeles Lakers (finaliste en 2008). Il a été choisi en 4eme position de la draft par les Los Angeles Clippers en 1999, un club où il a évolué pendant quatre saisons. Elu meilleur 6eme homme de la NBA en 2011. Il a joué 961 matches de saison régulière en NBA et 108 de play-offs. Marié puis séparé de Khloé Kardashian, il est devenu une vedette de la téléréalité américaine. En octobre 2015, ...
    Pivot, son vrai prénom est Timothy Theodore. Il est l'une des stars de la NBA considéré comme le meilleur ailier fort de l'histoire (2,11 m ; drafté en 1ère position en 1997 par les San Antonio Spurs). Jusqu'à sa retraite sportive à la fin de la saison 2016, il a fait partie des huit joueurs en activité en NBA à avoir dépassé la barre des 20 000 points en carrière (26 496 en 1 392 matches), les sept autres étant Dirk Nowitzki, LeBron James, Paul Pierce, Kevin Garnett, Vince Carte...
    Meneur. Elu meilleur débutant de la NBA en 1997 (drafté en 1ère position par les Philadelphia 76ers en1996). Meilleur marqueur en 1999 (26,8 pts), 2001 (31,1 pts), 2002 (31,4 pts et 2005 (30,7 pts) et meilleur intercepteur en 2001, 2002 et 2003. . Il a inscrit une moyenne de 26,7 points en carrière NBA en 914 matches de saison régulière (7eme de l'histoire). Le 12 février 2005 dans un match contre Orlando, il a marqué 60 points (record personnel ; il a inscrit 11 fois 50 points ou plus dans ...
    Arrière. Champion d'Italie en 1968 et 1975, vainqueur de la coupe des coupes en 1977, 1978 et 1979, de la coupe Korac en 1973, 1974 et 1975 et de la coupe intercontinentale en 1975 avec Cantu. 3eme des championnats d'Europe en 1971 et 1975. Il est devenu un entraineur respecté : champion d'Italie en 1999 avec Varèse, en 2000 avec le Fortitudo Bologne et en 2004 avec Sienne (élu meilleur entraineur du championnat en 1999 et 2004) et vice-champion olympique en 2004 et 3eme des champion...

     

    Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
     - n deye n diaye - ronny turiaf - tony parker -  diverses - timothy duncan