Happy Birthday :
lundi 16 juillet 2018
Basket
 
Basket - Lexique NBA - Article du : 31/10/2017

A :
Alley-hoop : action spectaculaire déclenchée par une passe arc-en-ciel pour un joueur smashant après ayant réceptionné cette passe.
All Defense First Team : chaque année, un jury composé de journalistes désigne les cinq meilleurs défenseurs de l'année, la All Defense First Team.
All N.B.A. First Team : sur le même principe que la All Defense First Team pour les cinq meilleurs joueurs de l'année.
Assist : passe décisive.
Air ball : tir raté, le ballon ne touche ni le cercle ni le panneau.
All Star Game : chaque année, les Américains sont amenés à désigner les 5 meilleurs joueurs de chaque conférence pour un match de gala entre les conférences est et ouest. Ce match est accompagné du concours de shoots par duos N.B.A. 2Ball, du concours de smash Slam Dunk Contest, du concours de shoots 3 points three points shoot-out et du match des jeunes joueurs le Rookie Game.

B :
Brick : shoot tiré trop fort qui rebondit avec violence sur le panneau.
Board : panneau.
Backcourt violation : retour en zone.
Bâche : contre.

C :
Cake : contre.
Caviar : passe décisive.
Cinq majeur : les 5 joueurs appellés à débuter la partie. (= starter)
Chest jump : action ayant lieu pour motiver les joueurs, deux joueurs sautent en se poussant mutuellement (interdit aux gringalets).
Clinic : réunion d'entraîneurs pour débattre de thèmes particuliers, souvent ouvert au public.
Coach : entraîneur.
Coast to coast : désigne un joueur qui remonte rapidement le ballon d'un bout à l'autre du terrain en dribblant.
Conférence : les 29 équipes de la NBA sont réparties en 2 conférences : la conférence est et la conférence ouest elles-mêmes divisées en divisions Atlantic, Pacific, Midwest.
Contrer : repousser le ballon sur un tir de l'adversaire. Pour qu'un contre soit valable, le ballon ne doit pas être en phase descendante.
Cross-over : dribble croisé, apprécié par Tim Hardaway.

D :
Draft : le but de la draft est d'équilibrer le niveau de la compétition en N.B.A. Chaque année, les clubs se répartissent les joueurs universitaires qui cherchent à intégrer la N.B.A. La ligue régit ce choix, qui est inversement proportionnel aux performances des clubs : un club bien classé choisit dans les derniers et inversement.
Dribbler : se déplacer en faisant rebondir le ballon au sol.
Drive : percer la défense en dribble.
Drill : exercice.
Dunk : smash. Mettre la balle violemment dans le panier.

E :
Entre-deux : lorsque 2 joueurs entrent en possession de la balle au même moment, l'arbitre siffle "entre-deux", il envoie la balle en l'air et les 2 joueurs doivent sauter et la diriger vers d'autres joueurs.
Enrhumer : fait par un attaquant lorsqu'il laisse son défenseur sur place.

F :
Fade away jump shot : tir en extension en reculant, incontrable, action fétiche de Michael Jordan .
F.I.B.A. : Fédération Internationale de Basket.
Foward : pivot ou intérieur.
Free agent : joueur libre, en fin de contrat.
Freshman : lycéen ou étudiant de première année.
Free throw : lancer franc.

G :
Get Back Baby : expression favorite de Georges Eddy après un super contre.
Guard : arrière.
Gunner : shooteur.
Goaltending : contre illégal.

H :
Hang time : temps de suspension en l'air avant un smash
Hall of Fame : panthéon des meilleurs joueurs ou coachs du basket américain.

I :
Interception : ballon volé à un adversaire.
In your face : expression utilisée pour chambrer un défenseur après avoir réalisé une belle action.

J :
Junior : lycéen ou étudiant de troisième année.
Jump shot : tir en extension.

L :
Lay-up : double pas.
 

M :
M.V.P. : Most Valuable Player, meilleur joueur.

N :
N.A.I.A. : National Association of Intercollegiate Athletics, sorte de sous-NCAA.
N.B.A. : National Basket-Ball American.
N.C.A.A. : National Collegiate Athletic Association, la principale ligue universitaire.

O :
Overtime : prolongation

P :
Playoffs : phase finale du championnat. Ils se déroulent après les 82 matchs de saison régulière. Au premier, le 1er et le 8ème, le 2ème et le 7ème, le 3ème et le 6ème et le 4ème et le 5ème s'opposent au meilleur des 5 matchs. Les finales NBA opposent les vainqueurs de chaque conférence au meilleur des sept matchs.
Power forward : ailier fort.
Pump fake : feinte de shoot.

Q :
Quart-temps : chaque match se déroule en 4 quart-temps de 12 minutes chacun.

R :
Raquette : zone située sous le panier qui fait 4,80 m de large de la ligne de fond à la ligne des lancers francs. On l'appelle aussi The Paint.
Rebound : reprise du ballon après un tir manqué.
Reverse : action offensive faite par le possesseur du ballon, il se retourne en se collant à son défenseur puis repart en dribble.
Roster : classement des joueurs pour les drafts en fonction de leurs statistiques
Rookie : débutant, joueur évoluant pour la première année en N.B.A.

S :
Saison régulière : précède les play-offs, une saison régulière est composée de 82 matchs.
Salary cap : somme des salaires maximale par équipe.
Scout : recruteur.
Shooting guard : défenseur tireur comme Michael Jordan .
Sophomore : lycéen ou étudiant de deuxième année.
Senior : lycéen ou étudiant de quatrième année.
Shoot arc-en-ciel : shoot Avé Maria. shoot tiré de l'autre côté du terrain au buzzer.
Sweep : une victoire 4 à 0.
Swingman : ailier ou arrière.
Street-ball : jeu inspiré du basket, se déroulant sur une moitié de terrain et mettant aux prises deux équipes de 3 ou 4 joueurs.
Spin dribble : dribble en pivot.

T :
Tir à 3 points : tir pris au-delà d'une ligne située à 7m23 (6,25m en Europe) et qui vaut 3 points.
Time out : arrêt de jeu, temps morts demandés par une équipe. 7 temps morts + 2 temps morts de 20 secondes par équipe.
Triple double : obtention d'un chiffre à 2 unités dans au moins 3 catégories statistiques différents. Il couronne un joueur qui domine dans tous les secteurs du jeu dans un même match (points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres).
Turn over : interception.

U :
U.C.L.A. : University of California at Los Angeles.

V :
24 secondes : Durée d'une attaque.

Y :
Y.M.C.A. : Young Men's Christian Association, association chrétienne.
 

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


La 72eme draft en 2018 à Brooklyn. Au total 11 joueurs européens ont tenté leur chance à la Draft fin juin 2018 dont un Français, Elie Okobo (un record de 5 Français ont été sélectionnés par les clubs pour évoluer en NBA en 2016 et 2017). Elie Okobo est devenu le 35e basketteur français sélectionné à la Draft (1er au 2eme tour drafté par les Phoenix Suns). - Le Green Room : c'est la fameuse salle regroupant les favoris pour le top 20 de la draft. Invités par la NBA, c'est là où ils atte...
La star française et l'une des étoiles du basket américain (17 saisons en NBA depuis octobre 2001), élu meilleur basketteur européen en 2013 et 2014 par la FIBA. Champion NBA en 2003 (premier Français à obtenir ce titre), 2005, 2007 et 2014 avec les San Antonio Spurs (finaliste en 2013). Elu meilleur joueur de la finale en 2007 (une grande première pour un joueur européen ; 20,8 points de moyenne sur l'ensemble de la série). Drafté en été 2001 (29eme position) par les Spurs, il est d...
Surnommé "King James", "The chosen One" (l'élu) ou "Mr Basket', il est considéré comme le digne héritier de Michael Jordan. Ailier, il est l'actuelle grande star du basket mondial (2,03 m pour 113 kg) avec 2 titres olympiques, 3 titres de champion NBA, 4 fois élu MVP de la saison régulière, 3 fois élu MVP des finales, 1 fois élu meilleur débutant, une fois meilleur marqueur de la saison. Joueur des Cleveland Cavaliers de 2003 à 2010, du Miami Heat de 2010...
Luca Doncic en 2018 Les joueurs les plus récompensés : - 3 fois : Toni Kukoc 1990 et 1991 avec Split, 1993 avec Trévise ; Vasileios Spanoulis avec le Panathinaïkos en 2009 et l'Olympiakos en 2012 et 2013. - 2 fois : Dejan Bodiroga avec le Panathinaïkos en 2002 et Barcelone en 2003, Dimitrios Diamantidis avec le Panathinaïkos en 2007 et 2011. Les clubs les plus récompensés : - 6 fois : Panathinaïkos GRE - 4 fois : Olympiacos GRE et Maccabi Tel Aviv ISR     Copyright Sportquic...
Le meilleur joueur du Final Four de la plus importante compétition européenne de clubs (Euroligue Final Four MVP) est désigné depuis 1988.  ...
Dans l’histoire de la LNB, un seul joueur avait réussi l’exploit d’être élu MVP de Pro B puis de Jeep® ÉLITE. Il s’agit d’Adrien Moerman, MVP français en 2008, alors sous les couleurs de Nanterre, puis MVP unifié à l’étage supérieur en 2015. L’ex-capitaine du Limoges CSP est rejoint en 2018 par l'Américain Zachery Peacock (2,03 m, 30 ans). L’intérieur de la JL Bourg, déjà sacré deux fois en Pro B (MVP étranger en 2014 puis MVP unifié en 2017) e...
Trophées LNB Pro A Le référendum Maxi-Basket existe depuis la saison 1982-83, c’est la référence française en basket. Chaque année, les joueurs et joueuses de Pro A, Pro B, et de Ligue Féminine sont amenés à se prononcer en classant les joueurs et les joueuses par ordre préférentiel de 1 à 10 (1 à 5 suivant classements) avec interdiction de voter pour un joueur ou joueuse de son équipe. Dix points sont accordés au 1er (ou 5), 9 au second (ou 4), etc. Des trophées sont offerts aux pr...
Créée en 1953, cette récompense désigne le meilleur joueur du All Star Game. Il est élu par un jury composé des journalistes sportifs. Il a été quatre fois attribué conjointement à deux joueurs : en 1959 (Elgin Baylor et Bob Pettit), 1993 (John Stockton et Karl Malone), 2000 (Tim Duncan et Shaquille O'Neal) et 2009 (Kobe Bryant et Shaquille O'Neal).  ...
Record de récompenses : - six fois : Michael Jordan  est le seul basketteur avec six récompenses (1991, 1992, 1993, 1996, 1997, 1998) - trois fois : Magic Johnson (1980, 1982, 1987), Shaquille O'Neal (2000, 2001, 2002) et Tim Duncan (1999, 2003, 2005) - deux fois : Willis Reed (1970 et 1973), Kareem Abdul-Jabbar (en 1971 sous le nom de Lew Alcindor et 1985), Larry Bird (1984 et 1986),  Hakeem Olajuwon (1994 et 1995), Kobe Bryant (2009 et 2010), LeBron James (2012 et 2013)....
Le trophée Lauréats à plusieurs reprises : - six fois : Kareem Abdul-Jabbar avec les Milwaukee puis Los Angeles Lakers (1971 sous le nom de  Lew Alcindor, 1972, 1974, 1976, 1977 et 1980) - cinq fois : Bill Russell avec les Boston Celtics (1958, 1961, 1962, 1963, 1965) et Michael Jordan avec les Chicago Bulls (1988, 1991, 1992, 1996, 1998) - quatre fois : Wilt Chamberlain avec les Philadelphia 76ers (1960, 1966, 1967 et 1968) et LeBron James avec les Cleveland Cavaliers (2009 et 2010) et...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - tony parker - willem laure - tony parker - ronny turiaf -