Happy Birthday : Baranova Elena - RUS. (Basket) |
mardi 28 janvier 2020
Basket
 
Basket - Lexique NBA - Article du : 31/10/2017

A :
Alley-hoop : action spectaculaire déclenchée par une passe arc-en-ciel pour un joueur smashant après ayant réceptionné cette passe.
All Defense First Team : chaque année, un jury composé de journalistes désigne les cinq meilleurs défenseurs de l'année, la All Defense First Team.
All N.B.A. First Team : sur le même principe que la All Defense First Team pour les cinq meilleurs joueurs de l'année.
Assist : passe décisive.
Air ball : tir raté, le ballon ne touche ni le cercle ni le panneau.
All Star Game : chaque année, les Américains sont amenés à désigner les 5 meilleurs joueurs de chaque conférence pour un match de gala entre les conférences est et ouest. Ce match est accompagné du concours de shoots par duos N.B.A. 2Ball, du concours de smash Slam Dunk Contest, du concours de shoots 3 points three points shoot-out et du match des jeunes joueurs le Rookie Game.

B :
Brick : shoot tiré trop fort qui rebondit avec violence sur le panneau.
Board : panneau.
Backcourt violation : retour en zone.
Bâche : contre.

C :
Cake : contre.
Caviar : passe décisive.
Cinq majeur : les 5 joueurs appellés à débuter la partie. (= starter)
Chest jump : action ayant lieu pour motiver les joueurs, deux joueurs sautent en se poussant mutuellement (interdit aux gringalets).
Clinic : réunion d'entraîneurs pour débattre de thèmes particuliers, souvent ouvert au public.
Coach : entraîneur.
Coast to coast : désigne un joueur qui remonte rapidement le ballon d'un bout à l'autre du terrain en dribblant.
Conférence : les 29 équipes de la NBA sont réparties en 2 conférences : la conférence est et la conférence ouest elles-mêmes divisées en divisions Atlantic, Pacific, Midwest.
Contrer : repousser le ballon sur un tir de l'adversaire. Pour qu'un contre soit valable, le ballon ne doit pas être en phase descendante.
Cross-over : dribble croisé, apprécié par Tim Hardaway.

D :
Draft : le but de la draft est d'équilibrer le niveau de la compétition en N.B.A. Chaque année, les clubs se répartissent les joueurs universitaires qui cherchent à intégrer la N.B.A. La ligue régit ce choix, qui est inversement proportionnel aux performances des clubs : un club bien classé choisit dans les derniers et inversement.
Dribbler : se déplacer en faisant rebondir le ballon au sol.
Drive : percer la défense en dribble.
Drill : exercice.
Dunk : smash. Mettre la balle violemment dans le panier.

E :
Entre-deux : lorsque 2 joueurs entrent en possession de la balle au même moment, l'arbitre siffle "entre-deux", il envoie la balle en l'air et les 2 joueurs doivent sauter et la diriger vers d'autres joueurs.
Enrhumer : fait par un attaquant lorsqu'il laisse son défenseur sur place.

F :
Fade away jump shot : tir en extension en reculant, incontrable, action fétiche de Michael Jordan .
F.I.B.A. : Fédération Internationale de Basket.
Foward : pivot ou intérieur.
Free agent : joueur libre, en fin de contrat.
Freshman : lycéen ou étudiant de première année.
Free throw : lancer franc.

G :
Get Back Baby : expression favorite de Georges Eddy après un super contre.
Guard : arrière.
Gunner : shooteur.
Goaltending : contre illégal.

H :
Hang time : temps de suspension en l'air avant un smash
Hall of Fame : panthéon des meilleurs joueurs ou coachs du basket américain.

I :
Interception : ballon volé à un adversaire.
In your face : expression utilisée pour chambrer un défenseur après avoir réalisé une belle action.

J :
Junior : lycéen ou étudiant de troisième année.
Jump shot : tir en extension.

L :
Lay-up : double pas.
 

M :
M.V.P. : Most Valuable Player, meilleur joueur.

N :
N.A.I.A. : National Association of Intercollegiate Athletics, sorte de sous-NCAA.
N.B.A. : National Basket-Ball American.
N.C.A.A. : National Collegiate Athletic Association, la principale ligue universitaire.

O :
Overtime : prolongation

P :
Playoffs : phase finale du championnat. Ils se déroulent après les 82 matchs de saison régulière. Au premier, le 1er et le 8ème, le 2ème et le 7ème, le 3ème et le 6ème et le 4ème et le 5ème s'opposent au meilleur des 5 matchs. Les finales NBA opposent les vainqueurs de chaque conférence au meilleur des sept matchs.
Power forward : ailier fort.
Pump fake : feinte de shoot.

Q :
Quart-temps : chaque match se déroule en 4 quart-temps de 12 minutes chacun.

R :
Raquette : zone située sous le panier qui fait 4,80 m de large de la ligne de fond à la ligne des lancers francs. On l'appelle aussi The Paint.
Rebound : reprise du ballon après un tir manqué.
Reverse : action offensive faite par le possesseur du ballon, il se retourne en se collant à son défenseur puis repart en dribble.
Roster : classement des joueurs pour les drafts en fonction de leurs statistiques
Rookie : débutant, joueur évoluant pour la première année en N.B.A.

S :
Saison régulière : précède les play-offs, une saison régulière est composée de 82 matchs.
Salary cap : somme des salaires maximale par équipe.
Scout : recruteur.
Shooting guard : défenseur tireur comme Michael Jordan .
Sophomore : lycéen ou étudiant de deuxième année.
Senior : lycéen ou étudiant de quatrième année.
Shoot arc-en-ciel : shoot Avé Maria. shoot tiré de l'autre côté du terrain au buzzer.
Sweep : une victoire 4 à 0.
Swingman : ailier ou arrière.
Street-ball : jeu inspiré du basket, se déroulant sur une moitié de terrain et mettant aux prises deux équipes de 3 ou 4 joueurs.
Spin dribble : dribble en pivot.

T :
Tir à 3 points : tir pris au-delà d'une ligne située à 7m23 (6,25m en Europe) et qui vaut 3 points.
Time out : arrêt de jeu, temps morts demandés par une équipe. 7 temps morts + 2 temps morts de 20 secondes par équipe.
Triple double : obtention d'un chiffre à 2 unités dans au moins 3 catégories statistiques différents. Il couronne un joueur qui domine dans tous les secteurs du jeu dans un même match (points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres).
Turn over : interception.

U :
U.C.L.A. : University of California at Los Angeles.

V :
24 secondes : Durée d'une attaque.

Y :
Y.M.C.A. : Young Men's Christian Association, association chrétienne.
 

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


    Une icône du sport. Surnommé le "Black Bamba" (arrière de 1m98), il est une légende du basket et fut l'arrière emblématique des Los Angeles Lakers de 1996 à 2016 (drafté en 13eme position en 1996 par les Charlotte Hornets avant d'être envoyé aux Lakers). A la fin de sa carrière, il était le 3eme meilleur marqueur de tous les temps (derrière Kareem Abdul-Jabbar avec 38 387 pts et Karl Malone 36 928 pts), atteignant la barre mythique des 30 000 points le 5 décembre 2012 d...
Surnommé "King James", "The chosen One" (l'élu) ou "Mr Basket', il est considéré comme le digne héritier de Michael Jordan. Ailier, il est l'actuelle grande star du basket mondial (2,03 m pour 113 kg) avec 2 titres olympiques, 3 titres de champion NBA, 4 fois élu MVP de la saison régulière, 3 fois élu MVP des finales, 1 fois élu meilleur débutant, une fois meilleur marqueur de la saison. Joueur des Cleveland Cavaliers de 2003 à 2010, du Miami Heat de 2010...
Meneuse de jeu. Championne olympique de 2012 et 2016 et championne du monde en 2010 et 2014. Championne WNBA en 2011, 2013, 2015 et 2017 avec les Minnesota Lynx (finaliste en 2004 et 2005 avec les Connecticut Sun, en 2012 et 2016 avec les Minnesota Lynx ; meilleure passeuse de la saison en 2008, 2011 et 2012 ; 480 matches de saison régulière depuis 2004 à 11,5 points et 4,9 passes décisives de moyenne ; 5 fois All-Star entre 2006 et 2015 ). Victorieuse de l'Eurocoupe en 2014 avec le Dyna...
Finaliste NBA en 1960 et 1961 avec les St-Louis Hawks. Auteur de 17 772 points, 7 2111 passes décisives et 5 030 rebonds en 1 077 matches de saison régulière en NBA. 9 fois All-Star entre 1963 et 1973 (élu MVP en 1971). Devenu entraineur, il a remporte, entre 1972 et 2005, 1 332 matches en saison régulière (sur 2 487 dirigés) soit deux records en NBA, et 80 sur 178 en play-offs. Il était à la tête de l'équipe américaine devenue championne olympique en 1996. Il est l'une des trois per...
Une des pièces maîtresses des Los Angeles Lakers, où il a fait toute sa carrière, et avec qui il a été trois fois champion NBA (1985, 1987 et 1988 ; élu MVP de la finale en 1988). Il formait avec Kareem Abdul-Jabbar et Magic Johnson un trio imbattable, l'une des meilleures attaques de la Ligue, qui a marqué l'histoire des Lakers. 7 fois All Star entre 1986 et 1992. 926 matches de saison régulière à 17,6 points et 5,1 rebonds par match. Ailier. Jamais un surnom n'avait été mieu...
     Arrière de 1,98 m. Il est le plus grand basketteur de tous les temps, considéré comme l'un des plus grands sportifs de l'histoire. Champion olympique en 1984 et 1992. Après avoir interrompu sa carrière pendant 18 mois (d'octobre 1993 à mars 1995), il est revenu au sommet avec les Chicago Bulls. Dix fois meilleur marqueur de la NBA dont sept fois de suite : de 1987 à 1993 et en 1996, 1997 et 1998. Champion NBA en 1991, 1992, 1993, 1996, 1997 et 1998 avec les Chicago Bulls (6 f...
Souvent prénommé Jacky. 76 sélections entre 1948 et 1956 comme arrière. Vice-champion d'Europe en 1949 (3eme en 1951 et 1953) et 4eme des championnats du monde en 1954.Trois fois meilleur marqueur du championnat de France avec son club de toujours, les Enfants de la Valserine de Bellegarde. Il était considéré comme le meilleur joueur europén du début des années 50. Surnommé "le petit diable" pour ses qualités offensives. Copyright Sportquick/Promedi ...
Depuis sa création en 1992, les Etrangers mènent 15 victoires à 13. Premier triple-double (20 pts, 15 rebonds, 12 passes) réalisé par Amara Sy en 2017. Les records sur un match - Points : 44 par Yann Bonato en 1995 ; 40 Michael Brooks en 1990 et Adrien Moerman en 2015. - Tirs à 3 points : 8 par Hervé Dubuisson en 1994 ; 6 Larrent Sciarra en 2008 et Laurent Foirest en 2003. - Rebonds : 17 par Andy Fields en 1988 ; 15 Skeeter Jackson en 1988, Michael Brooks en 1990 et Ian Lockha...
Organisée par la Ligue Nationale de Basket, cette compétition, inspirée du NBA All-Star Game, se déroule en fin d'année entre les meilleurs joueurs Français et Etrangers (désignés par le public et par un jury de spécialistes) du championnat de PRO A de la Ligue Nationale de Basket. Tous ces « All Stars », évoluant en France, donneront ainsi leur maximum pour justifier leur statut, avec spectacle, victoire et un titre de MVP comme enjeux majeurs de ce match de gala. Comme aux Etats-Unis, d...
La 72eme draft en 2018 à Brooklyn. Au total 11 joueurs européens ont tenté leur chance à la Draft fin juin 2018 dont un Français, Elie Okobo (un record de 5 Français ont été sélectionnés par les clubs pour évoluer en NBA en 2016 et 2017). Elie Okobo est devenu le 35e basketteur français sélectionné à la Draft (1er au 2eme tour drafté par les Phoenix Suns). - Le Green Room : c'est la fameuse salle regroupant les favoris pour le top 20 de la draft. Invités par la NBA, c'est là où ils atte...

 


Warning: fsockopen(): unable to connect to www.livescore.in:80 (Connection timed out) in /home/sportqui/public_html/footer-second.php on line 125
Luca Doncic en 2018 Les joueurs les plus récompensés : - 3 fois : Toni Kukoc 1990 et 1991 avec Split, 1993 avec Trévise ; Vassilis Spanoulis avec le Panathinaïkos en 2009 et l'Olympiakos en 2012 et 2013. - 2 fois : Dejan Bodiroga avec le Panathinaïkos en 2002 et Barcelone en 2003, Dimitrios Diamantidis avec le Panathinaïkos en 2007 et 2011. 23 joueurs ont été nommés une fois. Les clubs les plus récompensés : - 6 fois : Panathinaïkos GRE - 4 fois : Olympiacos GRE et Maccabi Tel AvivConnection timed out(110)
Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - stephane ostrowski - martina luptakova-gyurcsi - esteller - tony parker - aymeric jeanneau