Happy Birthday :
samedi 20 avril 2019
Basket
 
Basket - Lexique NBA - Article du : 31/10/2017

A :
Alley-hoop : action spectaculaire déclenchée par une passe arc-en-ciel pour un joueur smashant après ayant réceptionné cette passe.
All Defense First Team : chaque année, un jury composé de journalistes désigne les cinq meilleurs défenseurs de l'année, la All Defense First Team.
All N.B.A. First Team : sur le même principe que la All Defense First Team pour les cinq meilleurs joueurs de l'année.
Assist : passe décisive.
Air ball : tir raté, le ballon ne touche ni le cercle ni le panneau.
All Star Game : chaque année, les Américains sont amenés à désigner les 5 meilleurs joueurs de chaque conférence pour un match de gala entre les conférences est et ouest. Ce match est accompagné du concours de shoots par duos N.B.A. 2Ball, du concours de smash Slam Dunk Contest, du concours de shoots 3 points three points shoot-out et du match des jeunes joueurs le Rookie Game.

B :
Brick : shoot tiré trop fort qui rebondit avec violence sur le panneau.
Board : panneau.
Backcourt violation : retour en zone.
Bâche : contre.

C :
Cake : contre.
Caviar : passe décisive.
Cinq majeur : les 5 joueurs appellés à débuter la partie. (= starter)
Chest jump : action ayant lieu pour motiver les joueurs, deux joueurs sautent en se poussant mutuellement (interdit aux gringalets).
Clinic : réunion d'entraîneurs pour débattre de thèmes particuliers, souvent ouvert au public.
Coach : entraîneur.
Coast to coast : désigne un joueur qui remonte rapidement le ballon d'un bout à l'autre du terrain en dribblant.
Conférence : les 29 équipes de la NBA sont réparties en 2 conférences : la conférence est et la conférence ouest elles-mêmes divisées en divisions Atlantic, Pacific, Midwest.
Contrer : repousser le ballon sur un tir de l'adversaire. Pour qu'un contre soit valable, le ballon ne doit pas être en phase descendante.
Cross-over : dribble croisé, apprécié par Tim Hardaway.

D :
Draft : le but de la draft est d'équilibrer le niveau de la compétition en N.B.A. Chaque année, les clubs se répartissent les joueurs universitaires qui cherchent à intégrer la N.B.A. La ligue régit ce choix, qui est inversement proportionnel aux performances des clubs : un club bien classé choisit dans les derniers et inversement.
Dribbler : se déplacer en faisant rebondir le ballon au sol.
Drive : percer la défense en dribble.
Drill : exercice.
Dunk : smash. Mettre la balle violemment dans le panier.

E :
Entre-deux : lorsque 2 joueurs entrent en possession de la balle au même moment, l'arbitre siffle "entre-deux", il envoie la balle en l'air et les 2 joueurs doivent sauter et la diriger vers d'autres joueurs.
Enrhumer : fait par un attaquant lorsqu'il laisse son défenseur sur place.

F :
Fade away jump shot : tir en extension en reculant, incontrable, action fétiche de Michael Jordan .
F.I.B.A. : Fédération Internationale de Basket.
Foward : pivot ou intérieur.
Free agent : joueur libre, en fin de contrat.
Freshman : lycéen ou étudiant de première année.
Free throw : lancer franc.

G :
Get Back Baby : expression favorite de Georges Eddy après un super contre.
Guard : arrière.
Gunner : shooteur.
Goaltending : contre illégal.

H :
Hang time : temps de suspension en l'air avant un smash
Hall of Fame : panthéon des meilleurs joueurs ou coachs du basket américain.

I :
Interception : ballon volé à un adversaire.
In your face : expression utilisée pour chambrer un défenseur après avoir réalisé une belle action.

J :
Junior : lycéen ou étudiant de troisième année.
Jump shot : tir en extension.

L :
Lay-up : double pas.
 

M :
M.V.P. : Most Valuable Player, meilleur joueur.

N :
N.A.I.A. : National Association of Intercollegiate Athletics, sorte de sous-NCAA.
N.B.A. : National Basket-Ball American.
N.C.A.A. : National Collegiate Athletic Association, la principale ligue universitaire.

O :
Overtime : prolongation

P :
Playoffs : phase finale du championnat. Ils se déroulent après les 82 matchs de saison régulière. Au premier, le 1er et le 8ème, le 2ème et le 7ème, le 3ème et le 6ème et le 4ème et le 5ème s'opposent au meilleur des 5 matchs. Les finales NBA opposent les vainqueurs de chaque conférence au meilleur des sept matchs.
Power forward : ailier fort.
Pump fake : feinte de shoot.

Q :
Quart-temps : chaque match se déroule en 4 quart-temps de 12 minutes chacun.

R :
Raquette : zone située sous le panier qui fait 4,80 m de large de la ligne de fond à la ligne des lancers francs. On l'appelle aussi The Paint.
Rebound : reprise du ballon après un tir manqué.
Reverse : action offensive faite par le possesseur du ballon, il se retourne en se collant à son défenseur puis repart en dribble.
Roster : classement des joueurs pour les drafts en fonction de leurs statistiques
Rookie : débutant, joueur évoluant pour la première année en N.B.A.

S :
Saison régulière : précède les play-offs, une saison régulière est composée de 82 matchs.
Salary cap : somme des salaires maximale par équipe.
Scout : recruteur.
Shooting guard : défenseur tireur comme Michael Jordan .
Sophomore : lycéen ou étudiant de deuxième année.
Senior : lycéen ou étudiant de quatrième année.
Shoot arc-en-ciel : shoot Avé Maria. shoot tiré de l'autre côté du terrain au buzzer.
Sweep : une victoire 4 à 0.
Swingman : ailier ou arrière.
Street-ball : jeu inspiré du basket, se déroulant sur une moitié de terrain et mettant aux prises deux équipes de 3 ou 4 joueurs.
Spin dribble : dribble en pivot.

T :
Tir à 3 points : tir pris au-delà d'une ligne située à 7m23 (6,25m en Europe) et qui vaut 3 points.
Time out : arrêt de jeu, temps morts demandés par une équipe. 7 temps morts + 2 temps morts de 20 secondes par équipe.
Triple double : obtention d'un chiffre à 2 unités dans au moins 3 catégories statistiques différents. Il couronne un joueur qui domine dans tous les secteurs du jeu dans un même match (points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres).
Turn over : interception.

U :
U.C.L.A. : University of California at Los Angeles.

V :
24 secondes : Durée d'une attaque.

Y :
Y.M.C.A. : Young Men's Christian Association, association chrétienne.
 

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


L’All Star Game (Match des Etoiles) est organisé chaque année depuis 1951, opposant les douze meilleurs joueurs de la Conférence Est aux douze meilleurs joueurs de la Conférence Ouest. C'est sur une idée de Haskell Cohen (1914-2000), directeur des relations publiques de la NBA entre 1950 et 1969, et approuvée par le fondateur des Boston Celtics, Walter Brown, que le premier All Star a eu lieu le 2 mars 1951 au Boston Garden. La sélection des All Stars (un joueur sélectionné à dis...
Pro A (depuis 1993) Il est organisé depuis 1949 chez les hommes et depuis 1951 chez les femmes. Depuis 1987, c'est la Ligue Nationale de basket-ball qui organise la compétition chez les hommes. Le championnat dit Excellence se disputa sous la forme d'une Coupe à élimination directe en 1949. La période 'moderne' a débuté en 1950. De 1987 à 2004, la finale se jouait en play-off au meilleur des 3 matches. L'équipe qui remportait deux victoires était déclarée championne ...
Actuellement il existe deux Coupes d’Europe féminines : la Ligue des Champions (European Champions Cup), la plus prestigieuse organisée depuis 1959, l’EuroCup organisée depuis 2003 (FIBA Europe Cup de 2003 à 2005). La Coupe Ronchetti a été organisée de 1972 à 2002 (Coupe des Vainqueurs de Coupe jusqu’en 1982). L'Euroligue féminine (la Coupe d'Europe des clubs champions de 1959 à 1991), organisée par FIBA Europe, est la plus importante compétition de basket-ball ...
La Coupe d'Europe FIBA (C3) a été créée en 2015 en remplacement de l'Eurochallenge. Elle est organisée par la FIBA Europe entre 56 équipes. Le premier (et dernier) Final Four a lieu en France à Chalon-sur Saône du 29 avril au 1er mai 2016. Depuis, l finale a lieu en match aller-retour.    ...
Entraineur, spécialiste du basket féminin. Champion d'Europe en 2013 et 2017 (3eme en 2015), vice-champion du monde en 2014 (3eme en 2018) et vice-champion olympique en 2016 à la tête de la sélection espagnole féminine. Vainqueur de l'Euroligue féminine en 2011 et de la suoercoupe d'Europe en 2012 avec Salamanque, de l'Euroligue en 2017 (finaliste en 2019) et de la Supercoupe d'Europe en 2018 avec Koursk. Champion d'Espagne en 2011 et vainqueur de la coupe d'Espagne e...
Joueur de l'Estudiantes Madrid et du FC Barcelone entre 1963 et 1973, il est devenu un très grand entraineur. Vainqueur de la coupe des Coupes en 1986, de la Coupe Korac en 1987 et 1999 (finaliste de l'Euroligue en 1990, 1996 et 1997), 9 fois champion d'Espagne (1987, 1988, 1989, 1990, 1995, 1996, 1997, 1999 et 2001) et vainqueur de 5 coupes d'Espagne (1987, 1988, 1994, 2001) avec le FC Barcelone. Vainqueur de l'Eurocoupe en 2006, de la Coupe ULEB et de la coupe d'Esp...
Meneur de 1m93. Champion d'Europe en 2013 et 3eme des championnats du monde en 2014 (une médaille historique pour la France). 175 sélections comme meneur depuis 2009. Il a été champion d'Europe des -16 ans en 2004, des -18 ans en 2006 (2eme des -20 ans en 2009). 3eme des championnats du monde des -19 ans en 2007. Vainqueur de la Coupe de France en 2009 avec Le Mans, en 2013 avec Paris-Levallois et en 2015 avec Strasbourg. Vainqueur de la Leaders Cup en 2015 avec Strasbourg (élu MVP d...
Record de victoires : 4 par Valence ESP (2003, 2010, 2014 et 2019). Record de finales : 6 par Valence ESP (2003, 2010, 2012, 2014, 2017 et 2019). Victoires par pays : 7 pour l'Espagne, 5 pour la Russie, 2 pour la Lituanie et la Turquie, 1 pour Israël. Finales par pays : 14 pour l'Espagne, 9 pour la Russie, 3 pour la Lituanie, 2 pour la Grèce et la Turquie, 1 pour l'Allemagne, Israël, la France et la Slovénie. Record de victoires par joueur : 3 par et Rafa Martinez ESP (Valence...
L’EuroCoupe (officiellement ULEB EuroCup) est une compétition européenne de basket-ball masculin, créée en 2002. Elle est issue de la fusion entre la Coupe Korac et la Coupe Saporta. Elle est sous l'égide de l’Union des ligues européennes de basket-ball. Dans la hiérarchie des Coupes d’Europe de basket, l'EuroCoupe se situe à la 2eme place, devant l'EuroChallenge, et derrière l’Euroligue. Le vainqueur participera à l'Euroligue de la saison suivante. ...
        Record de victoires clubs 10 titres pour Real Madrid ESP, 6 titres pour CSKA Moscou URSS/RUS, Panathinaïkos Athènes GRE et Maccabi Tel-Aviv ISR, 5 titres pour Varèse ITA. Plus de participations à une finale : Real Madrid avec 18 finales.   Clubs français sacrés : Limoges en 1993 chez les Hommes ; Bourges en 1997, 1998 et 2001 chez les femmes. Les joueurs les plus titrés : Hommes : 7 titres - Dino Meneghin (1970, 1972, 1973, 1975, 1976 Varèse ; 1987, 1988 Milan...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - michael jordan - tony parker -  - yakhouba diawara -  diverses