Happy Birthday :
vendredi 10 juillet 2020
Surf
 
Surf - Les dix spots français de surf de Peyo Lizarazu - Article du : 27/03/2013

 Peyo Lizarazu, plus jeune frère de Bixente, est un grand spécialiste des grosses vagues. Voici ses dix sports préférés de surf en France.

1)       Mundaka : le tube de l'été
Un pittoresque village de pêcheurs et une vague qui déroule sur 200 mètres, jusqu'à une plage de sable fin. Bienvenue à Mundaka, la gauche mythique " hecha en España ". Là-bas, on se remplit la panse avec du poisson frais et des fruits de mer. Ensuite, on part surfer l'un des plus gros spots d'Europe. à l'embouchure d'une rivière, cette vague déferle en tubes profonds. " D'habitude il y a beaucoup de monde, regrette Peyo Lizarazu. Heureusement, les Espagnols ont du mal à se lever tôt. Au lever du soleil, à marée haute, on peut rider sans se faire embêter."

2) Bundoran : l'ensorceleuse
Pour surfer dans l'ambiance paisible d'un village hobbit du Seigneur des anneaux, Bundoran est le spot idéal. Sur la côte ouest de l'Irlande, les collines verdoyantes contrastent avec les nuages noirs qui se forment au large. C'est un peu comme si vous ridiez avec le gentil Frodon, mais que la grande tour noire du méchant Sauron se dressait à l'horizon. Parfois, pour ne pas dire souvent, une terrible averse tombe sur votre petite tête. Mais comme on dit au pays du trèfle : " Le mauvais temps n'existe pas, seulement les mauvais vêtements. "

3) La Gravière : presse-purée
Le spot est situé sur une ancienne mine de gravier, d'où son nom : la Gravière. Il s'agit d'une fosse sous-marine de 4 000 mètres de profondeur. La houle arrive dans ce trou avec une vitesse et une puissance sans commune mesure. C'est " Le " pipeline français, la machine à tube, le trésor d'Hossegor. Attention à ne pas se faire broyer par ce monstre version Moulinex. à la façon d'un robot ménager, cette déferlante peut réduire votre planche en purée, en cas de houle très engagée.

4) Coxos : Vague fatale
Si le surf était une religion, le rider portugais dirigerait sa planche quatre fois par jour vers Coxos. Ce spot est aux riders ce qu'une fille est pour Aldo Maccione : une perle à conquérir. Deux mètres de courbures parfaites et une écume qui s'échoue sur des reefs noirs aux dentelles saillantes. Difficile de résister à une telle sirène. Mais comme toutes les divas, Coxos ne se laisse pas apprivoiser par le premier venu. Le spot est réservé aux surfeurs expérimentés, sous peine de revenir au pays avec des bleus... au corps plus qu'au coeur !

5) Les Cavaliers : top de la frime
La Chambre d'amour à Anglet est le front de mer le plus fréquenté par les surfeurs
en France. En été, la plage est envahie par les touristes... et donc par les filles ! Là-bas,
ce qui marche pour finir la journée en bonne compagnie, c'est d'avoir une planche et un corps bronzé. à l'extrémité nord de la grande avenue piétonne entièrement rénovée qui borde l'océan, se niche le spot des Cavaliers. à deux minutes de marche, se trouve le site des Dunes. Et un peu plus loin, celui de La Madrague. Et puis les Corsaires. Et ensuite Marinella. Autant dire que si vous ne trouvez pas votre bonheur de rider là-bas, mettez-vous au curling.

6) Côte des basques : babas surfeurs
Vous êtes fan de Claude François ? Vous conduisez encore une 2 CV ? Vous trouverez votre paradis de surfeur rétro sur la Côte des Basques, à Biarritz. Au bord de cette longue plage de sable est né le premier club de surf français, le Waikiki, en 1959. Aujourd'hui, la doyenne des vagues déroule encore tranquillement, abritée du vent et de
la houle. Le spot reste une référence pour les longboarders et " babas surfeurs " qui préfèrent glisser paisiblement plutôt que de se risquer dans des gros murs d'eau déchaînés.  

7) La Sauzaie : perle noire
Bienvenue sur la planète noire. Au large de Brétignolles-sur-Mer, les algues envahissent la dalle rocheuse qui tapisse le fond de l'océan. En surface, les eaux prennent une teinte foncée. Un véritable pied de nez à la communauté de communes de la Côte de Lumière, sur lequel le spot est installé. La Sauzaie est surnommée la " Sauze ", probablement parce que c'est plus court à prononcer, mais peut-être aussi parce que cette grosse déferlante transforme le plan d'eau en bouillon quand elle casse. Le meilleur spot de surf vendéen, sans aucun doute.

8) La Torche : Pirates de Bretagne
La légende dit que ce spot fut autrefois un repaire de contrebandiers. A la lueur de leurs lampes, ils attiraient les bateaux jusqu'à la côte et pillaient les embarcations. Aujourd'hui, La Torche est devenu un lieu naturel protégé. Les bateaux ont laissé la place aux véliplanchistes, qui en ont fait leur quartier général. Depuis une vingtaine d'années, les surfeurs ont aussi investi le spot. Rider au milieu de la Bretagne sauvage et sortir de l'eau avec une crêpe en bouche, on aime.

9) Rodiles : Force verte
On l'appelle la petite soeur de Mundaka. Rodiles n'est pas aussi longue que ce mur d'eau du Pays basque, mais dans ses eaux cristallines, il y a déjà de quoi y perdre la tête. Au large d'une grande plage de sable fin, elle casse en plein milieu de la réserve naturelle de Ria de Villaviciosa. La Costa verde tient toutes ses promesses dans ce petit coin de paradis. La côte est couverte de forêts. Les vertes prairies envahissent l'arrière-pays. Même l'océan prend la couleur du paysage.

10) Cabedelo : Viva Portugal
Le Portugal, ce sont des côtes. Des côtes, des côtes et encore des côtes. 840 km en tout. Alors pour les différencier, les Lusitaniens leur donnent des noms colorés. La Côte dorée, la Côte verte, la Côte d'argent. C'est cette dernière qui nous intéresse. Parce que c'est sur ce front de mer qu'est bâtie la station balnéaire de Figueira da Foz. Juste au sud, se niche cet ancien spot de compétition du championnat du monde. Une vague rapide et creuse, comme seul le Portugal sait nous en offrir.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Champions de France Hommes 1960 : Joël DE ROSNAY 1961 : Jacky ROTT 1962 : Michel BARLAND 1964 : Philippe GÉRARD 1965 : Joël DE ROSNAY 1966 : Jean- Marie LARTIGAU 1967 : Jean- Marie LARTIGAU 1968 : Jean- Marie LARTIGAU 1969 : François LARTIGAU 1970 : Jean-Baptiste CAULONQUE / René BEGUE 1971 : Henri LUCAS 1972 : Patrick JUVENTIN 1973 : Claude LAURENT 1974 : Christophe BORDENAVE 1975 : Christophe BORDENAVE 1976 : Arsène HAREHOE 1977 : Bernard CAPDEPONT 1978 : Christophe REINHARDT 1979 : Gérard R...
Lancé par Quicksilver en 2006 avec le but de dénicher les futurs stars, le Young Guns Surf - 'King of the Groms' (de 'grommet') est une compétition de surf dédié aux surfeurs de 12 à 17 ans. Une vingtaine de pays accueilleront au moins une étape du circuit afin de sélectionner les dix-huit meilleurs jeunes surfeurs (dont deux issus de la Finale Européenne,14 qualifiés du circuit international plus  2 wild-cards ou invitations) pour la finale organisée jusqu'en 2013 dans le ca...
Quoi de neuf en 2020 La catégorie QS 10 000 du circuit qualificatif, l'antichambre de l'élite, changera de nom et deviendra « Challenger Series ». Dejà en 2015, l'appellation QS 10 000 avait remplacé les  'Prime'. HOMMES   26 mars - 5 avril : Corona Pro Gold Coast, Queensland, Australie 8 - 18 avril : Rip Curl Pro Bells Beach, Victoria, Australie 22 avril - 2 mai : Margaret River Pro, Western Australia, Australie 3 - 13 juin : Quiksilver Pro G-Land, Java, Indonésie 18 - 27 j...
Il y aura 20 surfeurs et 20 surfeuses qui paticiperont aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Les 12 derniers tickets seront attribués aux championats du monde ISA en mai 2020. France : Jérémy Florès (CT) et Michel Bourez (CT) / Johanne Defay (CT) Afrique du Sud : Jordy Smith (CT) / Bianca Buitendag (ISA) Australie : Owen Wright (CT) et Julian Wilson / Sally Fitzgibbons (CT) et Stephanie Gilmore (CT) Brésil : Italo Ferreira (CT) et Gabriel Medina (CT) / Tatiana Weston-Webb (CT) et Silvana Lima (...
Kelly Slater en 2019, vainqueur à 46 ans Record de victoires : 6 par Sunny Garcia HAW, en 1992, 1993, 1994, 1999, 2000 et 2004.                                                                                                                                                 ...
Surnommé "The Great" ou "The King", il est le plus grand surfeur de tous les temps, devenu une idole universelle et une légende vivante. Onze fois champion du monde professionnel (KS 11) : en 1992, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 2005, 2006, 2008, 2010 et 2011 (2eme en 2003, 2012 et 2013; 3eme en 2004 et 2007 ; 4eme en 2114; absent du circuit de 1999 à 2001). Il est à la fois le plus jeune (20 ans en 1992) et le plus vieux champion du monde de l'histoire (à presque 40 a...
 La Triple Crown (Triple Couronne) est le plus fameux trophée en surf qui récompense chaque année le meilleur surfeur des trois dernières compétitions de l'année qui se déroulent à Hawaii (Haleiwa, Sunset et Pipeline). Trois épreuves disputées en espace d'un mois sur trois spots aussi mythiques que différents du North Shore d'Oahu d'Hawaii. C'est le rendez-vous incontournable des meilleurs surfeurs de la planète qui s'affrontent sur des vagues les plus terrifiantes ...
Débutant le surf à six ans, il est un ancien prodige de ce sport. 'Rookie of the Year' (meilleur débutant sur le tour WCT) en 2008, il est devenu deux ans plus tard, en 2010, vice champion du monde derrière l'intouchable Kelly Slater. En 2016, il devient pour la deuxième fois vice champion du monde derrière John John Forence (3eme en 2019). Il compte six prestigieuses victoires en carrière : le Billabong Pro J-Bay en Afrique du Sud en 2010 et 2011, le Billabong Rio Pro en 2013...
Avec sa technique parfaite et son style acrobatique (premier surfeur à réussir un 'Backflip' en compétition), il est l'une des stars du surf mondial (2 titres mondiaux et 14 victoires sur le World Tour). A seulement 20 ans, il est devenu champion du monde en 2014 (comme 'King' Kelly Slater lors de son premier sacre en 1992), le premier Brésilien couronné. Il remporte son 2eme titre mondial en 2018. Il termina 2eme en 2017 et 2019, et 3eme en 2015 et 2016. Un héros ...
Elu 'Rookie of the year' (meilleur débutant) du Champions Tour en 2015 après deux podiums (2eme à Peniche au Portugal et 3eme à Rio), il devient champion du monde en 2019 avec trois victoires dont la finale du Champions Tour, le prestigieux Pipe Masters. Il a remporté trois autres succès sur le Champions Tour : le Rip Curl Pro Portugal en 2018 et 2019 et la Quicksilver Gold Coast en 2019. Champion du monde ISA (International Surfing Association) en 2019 assurant ainsi sa participatio...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - vicente romero - one anwar - kaito ohashi - kristian kimmerson - mickael picon