vendredi 23 février 2024
Judo
 

Championnats du Monde - Dossier Judo
< Retour

Présentation :

Ils ont été organisés pour la première fois en 1956 en toutes catégories (la seule catégorie jusqu'en 1965), puis au fur et à mesure d'autres catégories ont été ajoutées. En règle générale, ils se déroulent tous les ans depuis 2009 (tous les deux ans avant) sauf années olympiques. Depuis 2009, il y a quatorze épreuves qui figurent au programme du Mondial car l'épreuve Toutes Catégories ou Open est désormais organisée dans le cadre d'un championnat distinct. La 26eme édition a eu lieu en septembre 2010 à Tokyo. A l'occasion du 150e anniversaire du fondateur de judo, le Japonais Jigoro Kano , ces championnats ont également inclus la catégorie Open ou Musabetsu.

Organisée par la Fédération Internationale de Judo, la première édition a eu lieu le 5 mars 1956 à Tokyo. Elle a rassemblé 31 judokas venus de 21 pays dont Shokichi Natsui (6e dan), Yoshihiko Yoshimatsu (7e dan) et le grand Anton Geesink (3e dan). Le premier champion du monde de l'histoire fut Shokichi Natsui en 'open' (la seule catégorie proposée) après avoir battu son compatriote Yoshihiko Yoshimatsu .

Shokichi Natsui , premier champion du monde de judo de l'histoire

Nota : Pour la première fois depuis 2009, les repêchages sont réservés aux battus des quarts de finale. Les quatre vaincus disputent un premier tour entre eux avant d'être opposés aux demi-finalistes malheureux dans deux combats pour les médailles de bronze.

A l'origine, une nation ne pouvait aligner qu'un représentant par catégorie. Depuis 2010, il est possible d'engager deux judokas par catégorie, quatre en toutes catégories.

Depuis 1998, deux couleurs de judogi sont utilisées pour différencier les judokas lors d'un combat : le blanc (couleur traditionnelle) et le bleu. Avant 2011, un tirage désignait le porteur de telle ou telle tenue. Depuis, une nouvelle règle a été instaurée : lors de l'établissement des tableaux de combat, le premier judoka hérite désormais du judogi blanc tandis que le second est vêtu de bleu.

La 34eme édition (25eme édition féminine) s'est déroulée du 6 au 13 juin 2021 à Budapest en Hongrie entre 665 judokas venus de 112 nations. 64 médailles ont été distribuées en comptant l'épreuve par équipesmixte. En haut du tableau final, on retrouve comme d'habitude le Japon avec 12 médailles dont 6 en or. La France figure en deuxième position avec 3 médailles (1 en or et 2 en argent).

Primes allouées par la Fédération Française de Judo : 35 000 euros pour le vainqueur, 20 000 euros pour l'argent et 10 000 euros pour le bronze.

Médaille d'or en 2014

La 35eme édition (26eme édition féminine) a eu lieu en octobre 2022 à Tashkent (au Ice Dome) en Ouzbékistan entre 583 judokas de 86 pays. La Russie et la Biélorussie ont été exclues de la compétition à cause de la guerre entre l'Ukraine et la Russie. En haut du tableau, le Japon avec 12 médailles dont 5 titres. Suivent le Brésil avec 4 médailles (2 titres) et le pays d'hôte Ouzbékistan avec 2 médailles (2 titres). La France se situe au 6eme rang avec 4 médailles dont 1 titre (Romane Dicko en +78 kg) et 3 médailles de bronze tous remportées par les femmes.

La 36eme édition, qualificative pour les JO de 2024, s'est déroulée du 7 au 14 mai 2023 à Doha au Qatar entre 657 judokas venus de 99 nations dont la Russie et la Biélorussie (en tant qu'athlètes neutres) malgré la guerre entre l'Ukraine et la Russie. Pour cette raison, l'Ukraine a boycotté ces Mondiaux. Ces Mondiaux ont été parqués par le 11eme titre mondial pour le Français Teddy Riner , le record toutes catégories confondues, puis par un 6eme titre pour la Française Clarisse Agbegnenou en mi-moyennes. Comme d'habitude, le Japon figur en haut du tableau des médailles avec 11 médailles (5 en or). Suivent la France avec 7 médailles (2 en or) et la Géorgie avec 4 médalles (2 en or).

Dotations :  €26 000 pour le vainqueur, €15 000 pour les finalistes, €8 000 pour les médaillés de bronze.

Prochains rendez-vous : Tel Aviv en Israël en 2024.

Le dernier championnat du monde Open (Musabetsu) s'est déroulé du 11 au 12 novembre 2017 à Marrakech au Maroc entre 56 judokas venus de 28 nations. Les vainqueurs ont reçu 100 000 euros, les finalistes 50 000 euros et les médaillés de bronze 25 000 euros chacun. Ils ont été remporté par le français Teddy Riner chez les hommes et la japonaise Sarah Asahina chez les femmes.

Les catégories de poids.

Ils n'ont pas toujours existé. Le principe du sport 'voie de la souplesse' contredisait l'idée d'y recourir permettant ainsi au plus léger de triompher du plus lourd. Les premiers championnats unifiés de Japon , en 1930, n'en tinrent pas compte. Aux premiers championnats d'Europe disputés en décembre 1951, il existait des catégories en forme de grades (1er dan, 2e dan) et pas de poids. Les premières trois éditions du championnat du monde sont disputés en 'toutes catégories'. La Fédération Internationale a adopté trois catégories de poids en 1961 (après le titre obtenu par le géant néerlandais Anton Geesink ) : -68 kg et +80 kg. Elle préserve la catégorie 'toutes catégories'. Le premier tournoi olympique de 1964 se dispute sous cette forme. Pour les Mondiaux de 1967, la Fédération élargit et ajoute cinq catégories : -63 kg, -70 kg, -80 kg, -93 kg, +93 kg puis en 1977 : -60 kg, -65 kg, -71 kg, -78 kg, -86 kg, -95 kg et +95 kg avant d'arriver aux catégories existantes qui vont jusqu'aux +100 kg. Le tournoi féminin (premier championnat d'Europe en 1975) ont intégré automatiquement les catégories.


Les catégories de poids depuis 1998

Depuis 2009, 14 épreuves figurent au programme actuel après la disparition de la catégorie 'toutes catégories', désormais organisées dans le cadre d'un championnat séparé.

Hommes : -60 kg (super-légers), - 66 kg (mi-légers), -73 kg (légers), -81 kg (mi-moyens), -90 kg (moyens), -100 kg (mi-lourds), +100 kg (lourds).
Femmes : -48 kg (super-légers), -52 kg (mi-légers), -57 kg (légers), -63 kg (mi-moyens), -70 kg (moyens), -78 kg (mi-lourds), +78 kg (lourds).

Anciennes Catégories :
Hommes: -63 kg -65 kg -68 kg -70 kg -71 kg -78 kg -80 kg -86 kg -93 kg -95 kg +80 kg + 93 kg +95 kg Open (TC)
Femmes: -56 kg -61 kg -66 kg -72 kg +72 kg Open (TC)

Villes hôtes (de 1956 à 1987 chez les hommes uniquement, puis hommes/femmes à partir de 1989)
1956 Tokyo JPN
1957 Tokyo JPN
1958 Tokyo JPN
1961 Paris FRA
1964 Tokyo JPN
1965 Rio de Janeiro BRE
1967 Salt Lake City USA
1969 Mexico MEX
1971 Ludwigshafen FRG
1973 Lausanne SUI
1975 Vienne AUT
1979 Paris FRA
1981 Maastricht NED
1983 Moscou URSS
1985 Séoul KOR
1987 Essen FRG (dorénavant Hommes/Femmes)
1989 Belgrade YUG
1991 Barcelone ESP
1993 Hamilton USA
1995 Makuhari JPN
1997 Paris FRA
1999 Birmingham GBR
2001 Munich GER
2003 Osaka JPN
2005 Le Caire EGY
2007 Rio de Janeiro BRA
2009 Rotterdam NED
2010 Tokyo JPN
2011 Paris FRA
2013 Rio de Janeiro BRA
2014 Chelyabinsk RUS
2015 Astana KAZ
2017 Budapest HUN
2018 Bakou AZE
2019 Tokyo JPN
2021 Budapest HUN
2022 Tashkent OUZ
2023 Doha QAT

Femmes
1980 New York
1982 Paris
1984 Vienne
1986 Maastricht

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Championnats du Monde



BON A SAVOIR :

Les 10 nations les plus médaillés individuel et par équipes (1956-2023)

 

 

Or

Argent

Bronze

Total

1


 Japon

174

108

123

405

2


 France

63

42

86

191

3


 Corée du Sud

29

11

66

106

  4  Cuba   21   25   41   87

5


 Chine

21

14

22

57

6


 Russie et URSS

20

34

77

132

7


 Pays-Bas

16

22

55

93

8


 Grande Bretagne

16

19

32

67

9


 Allemagne et RFA

10

25

58

93

10


 Belgique

9

17

21

47


Les 10 nations les plus médaillées en individuel hommes et femmes (1956-2023)

 

 

Or

Argent

Bronze

Total

1


 Japon

159

106

115

380

2


 France

58

37

80

175

3


 Corée du Sud

29

9

61

99

  4  Chine   20   13   17   50

5


 Cuba

19

22

38

79

  6 Grande Bretagne   16   19   32   67
  7 Pays-Bas   15   22   55   92
  8 URSS   11   13   33   57
  9 Belgique   9   17   20   46
  10 Brésil   9   13   33   55

 
Les 31 judokas français champions du monde
- Hommes (10 judokas pour un total de 24 titres)

 Jean-Luc Rougé (- 95 kg en 1975) ; Thierry Rey (- 60 kg en 1979) ; Bernard Tchoullouyan (- 86 kg en 1981) ; Fabien Canu (- 86 kg en 1987 et 1989) ; Stéphane Traineau (- 95 kg en 1991) ; David Douillet (+ 95 kg en 1993, 1995 et 1997 ; TC en 1995) ; Larbi Benboudaoud (- 66 kg en 1999) ; Frédéric Demontfaucon (- 90 kg en 2001) ; Teddy Riner (+100 kg en 2007, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015, 2017 et 2023 ; TC en 2008 et 2017) ; Loïc Pietri (-81 kg en 2013).

- Femmes (21 judokates pour un total de 34 titres)
Jocelyne Triadou (- 72 kg en 1980) ; Béatrice Rodriguez (- 56 kg en 1982) ; Martine Rottier (- 61 kg en 1982) ; Brigitte Deydier (- 66 kg en 1982, 1984 et 1986) ; Natalina Lupino (+ 72 kg en 1982) ; Dominique Brun (- 52 kg en 1986) ; Catherine Arnaud (- 56 kg en 1987 et 1989) ; Catherine Fleury (- 61 kg en 1989) ; Cécile Nowak (- 48 kg en 1991) ; Marie-Claire Restoux (- 52 kg en 1995 et 1997) ; Séverine Vandenhende (- 63 kg en 1997) ;  Christine Cicot (+ 72 kg en 1997) ; Céline Lebrun (TC en 2001) ; Lucie Décosse (- 63 kg en 2005 et - 70 kg en 2010 et 2011) ; Gévrise Emane (-70 kg en 2007 et 2015 et -63 kg en 2011) ; Morgane Ribout (- 57 kg en 2009) ; Audrey Tcheuméo (-78 kg en 2011) ; Clarisse Agbegnenou (- 63 kg en 2014, 2017, 2018, 2019, 2021 et 2023) ; Marie-Eve Gahié (- 70 kg en 2019) ; Madeleine Malonga (- 78 kg en 2019) ; Romane Dicko (+78 kg en 2022).
 
Hommes
Les judokas qui ont remporté les titres mondiaux en Lourds et en Toutes Catégories dans une même année : les Japonais, Yasuhiro Yamashita (doublé en 1981), Naoya Ogawa (en 1989) et Shinichi Shinohara (en 1999), les Français David Douillet (en 1995) et Teddy Riner (2017) et le Russe Alexander Mikhaylin (en 2001). Le Néermandais Wilhem Ruska est le seul judoka qui l'a réussi aux Jeux Olympiques, en 1972.

Les judokas les plus titrés de l'histoire en individuel :
- 11 titres mondiaux : Teddy Riner FRA (2008 et 2017 en TC; 2007, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015, 2017 et 2023 en lourds)
- 4 titres mondiaux : David Douillet FRA (1993, 1995, 1997 en lourds; 1995 en TC), Yasuhiro Yamashita JPN (1979, 1981 et 1983 en lourds ; 1981 en TC), Shozo Fujii JPN (1971, 1973, 1975 en moyens; en 1979 en mi-moyens), Naoya Ogawa JPN avec 4 titres mondiaux (1987, 1989, 1991 en TC; en 1989 en lourds) et Hifumi Abe JPN (2017, 2018, 2022 et 2023 en mi-légers).

Le judoka le plus médaillé des Championnats du Monde est Teddy Riner avec 12 médailles remportées entre 2007 et 2023 (11 d'or et 1 d'argent). Il dépasse au palmarès général la star japonaise et double championne olympique, Ryoko Tani, sacrée 7 fois en moins de 48 kg (6 titres consécutifs de 1993 à 2003, 1 titre en 2007) et la Chinoise Wen Tong , 7 fois médaillée d'or entre 2003 et 2011 (5 en +78 kg et 2 en toutes catégories).

Les trois judokas avec 7 médailles chacun : Naoya Ogawa JPN entre 1987 et 1995 (4 d'or et 3 de bronze), Robert Van de Walle BEL entre 1979 et 1989 (2 d'argent et 5 de bronze) et Alexander Mikhaylin RUS entre 1999 et 2011 (3 d'or, 1 d'argent et 3 de bronze).

Plus jeune champion du monde : Teddy Riner FRA en +100 kg en 2007 à 18 ans et 5 mois.

Doublé mondial frère/soeur
Les Japonais Uta Abe et son frère aîné Hifumi Abe ont réussi cet incroyable doublé la même journée aux Championnats du Monde en 2018, 2022 et 2023 dans la même catégorie des mi-légers !


Les judokas les plus médaillés en individuel

 

 Or 

 Argent 

 Bronze 

 Total 


  Teddy Riner (FRA) / TC et lourds

11

1

 

12


  Naoya Ogawa (JPN) / TC et lourds

4

39

3

7


  Alexander Mikhaylin (RUS) / TC, mi-lourds et lourds

3

1

3

7


  Robert Van de Walle (BEL) / TC et mi-lourds

 

2

5

7


  Ilias Iliadis (GRE) / Moyens

3

2

1

6

 Hifumi Abe (JPN) / Mi-moyens   4     1   5

  Shinichi Shinohara (JPN) / TC et lourds

2

1

2

5


  David Douillet (FRA) / TC et lourds

4

 

 

4


  Shozo Fujii (JPN) / Moyens et mi-moyens

4

 

 

4


  Yasuhiro Yamashita (JPN) / TC et lourds

4

 

 

4


 
Femmes
7 titres dans une même catégorie (-48 kg) pour la Japonaise Ryoko Tamura Tani entre 1993 et 2007.
7 titres dans deux catégories (+78 kg et TC) pour la Chinoise Wen Tong (+78 kg en 2005, 2007, 2009 et 2011; TC en 2003, 2008 et 2011).
6 médailles d'affilée dans une même catégorie (-48 kg) pour la Japonaise Ryoko Tamura Tani (1993, 1995, 1997, 1999, 2001, 2003).
Les plus titrées
- 7 par Ryoko Tamura Tani JPN (-48 kg en 1993, 1995, 1997, 1999, 2001, 2003 et 2007)
- 6 par Ingrid Berghmans BEL (TC en 1980, 1982, 1984 et 1986 ; -72 kg en 1982 et 1989) et Wen Tong CHN (TC en 2003 et 2008 ; +78 kg en 2005, 2007, 2009 et 2011) et Clarisse Agbegnenou FRA (-63 kg en 2014, 2017, 2018, 2019, 2021 et 20213)
- 4 par Karen Briggs GBR (-48 kg en 1982, 1984, 1986 et 1989), Gao Fanglian CHN (+72 kg en 1986, 1987 et 1989 ; TC en 1987), Noriko Anno JPN (-72 kg en 1997 ; -78 kg en 1999, 2001 et 2003) et Uta Abe JPN (-52 kg en 2018, 2019, 2022 et 2023).
Les plus médaillées
11 médailles : Ingrid Berghmans BEL (6 d'or, 4 d'argent et 1 de bronze) entre 1980 et 1989
8 médailles : Ryoko Tamura Tani JPN (7 d'or et 1 de bronze), Tong Wen CHN (7 d'or et 1 de bronze) et Clarisse Agbegnenou FRA (6 d'or et 2 d'argent).
7 médailles : Driulis Gonzalez CUB (3 d'or, 1 d'argent, 3 de bronze)
Plus jeunes championnes du monde : l'Ukrainienne Daria Bilodid à 17 ans et 345 jours en 2018; la Japonaise Ryoko Tamura Tani sacrée à 18 ans et 1 mois en 1993.
Les judokates les plus médaillées en individuel

 

 Or 

 Argent 

 Bronze 

 Total 


  Ingrid Berghmans (BEL) / TC, mi-lourdes et lourdes

6

4

1

11


 Ryoko Tani-Tamura (JPN) / super-légères

7

 

1

8


  Wen Tong (CHN) / TC et lourdes

7

 

1

8


  Clarisse Agbegnenou (FRA) / mi-moyennes

6

 

2

8


  Driulys Gonzalez (CUB) / légères et mi-moyennes

3

2

2

7


  Fenglian Gao (CHN) / lourdes

4

1

1

6


  Sun-hui Kye (PRK) / mi-légères et légères

4

1

1

6


  Noriko Anno (JPN) / lourdes

4

1

 

5


  Karen Briggs (GBR) / super-légères

4

1

 

5

 Gévrise Emane (FRA) / moyennes et mi-moyennes 3 1 1 5
 Sarah Asahina (JPN) / lourdes 3 1 1 5

 
 
 

 


.,.

Copyright Sportquick/Promedi

L'actuelle star du judo français. Championne olympique par équipes mixte en 2021, un titre historique pour la France (3eme des lourdes). Championne du monde des lourdes en 2022 (2eme par équipes mixte en 2022 et 2023, 3eme en 2017). Championne d'Europe des lourdes en 2018 (à seulement 18 ans), 2020, 2022 et 2023. Victorieuse du tournoi de Paris en 2020 et 2024 (2eme en 2022, 3eme en 2023), de Kazan en 2021, de Tel Aviv en 2021 et 2022 et du World Masters en 2021, 2022 et 2023, toujou...
Champion olympique en 2021 (2eme par équipes mixte) et champion du monde en 2017 (3eme en 2019) des -100 kg. Vainqueur du Tournoi d'Osaka en 2018 et de Paris Grand Slam en 2024 (finaliste en 2019 ; finaliste du World Masters en 2019). Il est né de père américain et de mère japonaise, dont il a pris la nationalité. ...
Championne du monde des -57 kg (3eme en 2022 et 2023) et 3eme des Jeux Olympiques en 2021. Victorieuse des Tournois d'Osaka en 2018, Düsseldorf et Budapest en 2020, d'Antalya en 2022 et de Tel Aviv en 2023 (finaliste à Paris en 2019 et 2023, 3eme en 2024). 3eme du World Masters en 2018 and 2019. Championne du monde cadettes en 2013. ...
  Une grande dame. Originaire de la Guyane, elle a été l'une des meilleures judokates au monde avec quatorze médailles internationales individuelles remportées entre 2002 et 2012, soit la plus grande judokate française par le palmarès. Championne olympique des -70 kg en 2012 (2eme des -63 kg en 2008). Championne du monde des -63 kg en 2005 (2eme en 2007) et des -70 kg en 2010 et 2011. Elle est la deuxième judoka française à réaliser ce triplé après Brigitte Deydier dans les années 198...
Originaire du Gabon, elle a gagné tous les titres majeurs en judo. Elle est une des meilleures judokates mondiales dans la catégorie des -63 kg avec 2 titres olympiques, 6 titres mondiaux et 5 titres européens à titre individuel. Championne olympique en 2021 en battant en finale la Slovène Tina Trstenjak; 2eme en 2016 battue par Trstenjak) et championne olympique par équipes mixte en 2021, un titre historique pour la France. Championne du monde en 2014 en battant la tenante du titre, l'I...
Fait marquant : L'édition 2020 a été marquée par la défaite du judoka français Teddy Riner au 3eme tour dans la catégorie des poids lourds (+100 kg) contre le Japonais Kokoro Kageura, mettant fin à une série d'invincibilité de neuf années et de 154 combats ! Record de titres : - 8 par Teddy Riner FRA chez les hommes - 7 par Lucie Décosse FRA et Clarisse Agbégnénou FRA chez les femmes   Copyright Sportquick/Promedi ...
Organisé chaque année depuis 1971 pour les hommes et depuis 1988 pour les femmes par la Fédération Française de Judo, c'est l'un des tournois les plus prestigieux au monde qui se déroule habituellement au mois de février. Il est la première levée du Grand Chelem, créé en 2009, avec ceux de Tokyo, Rio de Janeiro et Moscou. C'est également un tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques dans une année olympique. Il a été organisé jusqu'en 1999 au Stade Pierre de Coubertin avant d...
Organisé chaque année depuis 1971 pour les hommes et depuis 1988 pour les femmes par la Fédération Française de Judo, c'est l'un des tournois les plus prestigieux au monde qui se déroule habituellement au mois de février. Il est la première levée du Grand Chelem, créé en 2009, avec ceux de Tokyo, Rio de Janeiro et Moscou. C'est également un tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques dans une année olympique. Il a été organisé jusqu'en 1999 au Stade Pierre de Coubertin avant d...
Organisé chaque année depuis 1971 pour les hommes et depuis 1988 pour les femmes par la Fédération Française de Judo, c'est l'un des tournois les plus prestigieux au monde qui se déroule habituellement au mois de février. Il est la première levée du Grand Chelem, créé en 2009, avec ceux de Tokyo, Rio de Janeiro et Moscou. C'est également un tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques dans une année olympique. Il a été organisé jusqu'en 1999 au Stade Pierre de Coubertin avant d...
Organisé chaque année depuis 1971 pour les hommes et depuis 1988 pour les femmes par la Fédération Française de Judo, c'est l'un des tournois les plus prestigieux au monde qui se déroule habituellement au mois de février. Il est la première levée du Grand Chelem, créé en 2009, avec ceux de Tokyo, Rio de Janeiro et Moscou. C'est également un tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques dans une année olympique. Il a été organisé jusqu'en 1999 au Stade Pierre de Coubertin avant d...
Championnat de France
Championnat du Japon toutes catégories (Open)
Championnat du Monde par équipes
Championnats d'Europe
Championnats du Monde
Tournoi de Paris (Paris Grand Slam)
World Masters
Changement de règles en 2017
Grand Chelem
Les judokas 10e Dan
Lexique Français-Anglais
Lexique Japonais-Français
Tout savoir sur le judo

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - frederic demontfaucon - kyong-ok ri - yves-matthieu dafreville - frederic demontfaucon - david douillet