Happy Birthday :
mercredi 18 octobre 2017
Curling
 
Curling - Tout savoir sur le curling - Article du : 21/11/2015
Sommaire article
HistoriqueLe Curling en France
La Fédération Mondiale de CurlingCurling et l’Olympisme
CompétitionLes pierres
L'équipement du joueurLa piste
Bon à savoir : La MaisonLe balai
La zone de gardeLexique
L'équipement

 CURLING

 dessin

 

 

Curling : Vient de “curl” qui signifie une courbe, telle la trajectoire de la pierre pendant qu’elle glisse.

 

Le curling est un sport d’équipe pratiqué par deux équipes de quatre joueurs sur une surface de glace rectangulaire. Son surnom de "roaring game" vient du grondement que fait la pierre de granite de 44 livres (19,96 kg) en se déplaçant sur la glace.

 

Historique

Depuis de très nombreux siècles, on a pratiqué des jeux de pierre sur la glace. Ces pierres étaient lancées à partir d’une ligne vers un piquet, lequel est l’ancêtre du “dolly”. Cette sorte de quille en bois peint ,qui servait depuis longtemps de but à ce jeu, a disparu récemment.

Les pierres, d’abord de taille modeste, devinrent de plus en plus grosses, car on s’aperçut qu’elles chassaient les plus petites. Une profonde encoche servait de prise. Les origines lointaines du curling semblent assez diverses. Certaines chroniques anciennes évoquent qu’au XVIe siècle, des immigrants flamands auraient introduit en Écosse un jeu appelé Kuling qui serait l’ancêtre du curling. Une peinture du Flamand Pieter Brueghel, exposée au musée de Vienne, représente une image de ce jeu dans une scène villageoise hivernale. Parmi les plus anciennes pierres figurent celles retrouvées dans les régions de Perth et de Stirling en Ecosse avec la date  -1511 - gravée dessus.

Vers 1700 apparurent les premières pierres rondes avec une poignée en fer. Et ce n’est qu’au XIXe siècle qu’elles prirent leur forme actuelle avec un poids de près de 20 kg. Les premières règles furent établies à Perth en 1716.  En 1847 eut lieu sur l’un des étangs du château de Penicuik près d’Édimbourg l’un des premiers grands tournois. Il réunissait dans une vaste kermesse 350 joueurs et plus de 2 500 spectateurs. La charte fondée en 1838, par le Grand Caledonian Curling Club, comporte l’essentiel des règles actuelles du jeu. Elle contient également la devise “pour unir tous les curleurs du monde dans une seule amitié”. Au 19e siècle, la pratique du curling s'est étendue à de nombreux pays d'Europe, ainsi qu'aux Etats-Unis, à la Nouvelle-Zélande et surtout au Canada. 

 

Le Curling en France

En 1924, à l’occasion des premiers Jeux Olympiques d’Hiver, à Chamonix, le Curling fut sport de démonstration. C’est à cette période, que le Curling Club de Chamonix fut fondé.

La Fédération française de Curling a été créée cette même année comprenant trois clubs : le C.C. Chamonix, le C.C. Paris et le Club des Sports de Font-Romeu. De nos jours, le curling est géré par la Fédération Française des Sports de Glace. La France compte 350 licenciés en 2012.

Vingt-trois clubs accueillent les curleurs en France, la plupart ne possédant pas d’installations spécifiques et utilisant de la «  glace de hockey » aménagée pour les besoins du curling. Seuls Megève et Chamonix possèdent chacun une piste dédiée au curling. Les clubs Français sont répartis sur tout le territoire métropolitain, et même un peu plus loin. En Ile de France, Paris et Viry Châtillon vous attendent ; En Rhône-Alpes, Pralognan, Albertville, Lyon, Les Contamines-Montjoie, Chamonix, Combloux, Megève et Saint Gervais ; Narbonne et Marseille dans le midi de la France, Charleville-Mézières dans le nord ; Besançon, Haut-Jura (Prémanon – Les Rousses ) et Strasbourg dans l’est. Enfin, Saint-Pierre et Miquelon, à 4500 km de l’hexagone.

 

Les curling français c'est ......

- trois participations aux Jeux Olympiques, en 1924 (3eme place), 2010 (7eme place) et 2002 (10eme place).

- une médaille mondiale grâce à l'équipe de Megève skippé par Pierre Boan (avec André Mabboux, André Tronc et Gérard Pasquier).

- une 4eme place aux Championnats d'Europe, en 1989.

 

 

Le premier club connu a été le Royal Caledonian Curling Club, créé en 1843 et d'abord appelé Grand Caledonian Curling Club. Au XIXe siècle, la pratique du curling s'est étendue à de nombreux pays d'Europe, ainsi qu'aux Etats-Unis, à la Nouvelle-Zélande et surtout au Canada. Le XXe siècle a été marqué par la normalisation des pierres et l'utilisation d'installations en intérieur. Le curling est un sport extrêmement populaire dans les provinces du Manitoba, de Saskatchewan et d'Alberta.

 

La Fédération Mondiale de Curling (World Curling Fédération, WCF) fut fondée le 1er avril 1966 et compte 50 membres. Elle se trouve dans la ville de Perth en Ecosse. A noter que plus de 90% de joueurs de curling au monde sont Canadiens.

dessin

 

Les Championnats du Monde sont organisés depuis 1959 pour les hommes et 1979 pour les femmes.

 

Le curling est très populaire au Canada près de 1,2 millions pratiquants.

 

Curling et l’Olympisme

En 1924, les premiers Jeux olympiques d’hiver présentaient du curling masculin. Pendant des décennies, le sport a été perçu comme un sport de démonstration, mais en février 2006, juste avant le début des Jeux de Turin, le CIO a décrété que la discipline avait fait ses débuts officiels aux Jeux de Chamonix en 1924.

Le curling était en démonstration en 1932 à Lake Placid, et le tournoi opposait quatre provinces canadiennes et quatre États américains. Une version allemande du curling était en démonstration aux Jeux de 1936 à Garmisch-Partenkirchen et de 1964 à Innsbruck. Le curling sera par la suite absent jusqu’aux Jeux de 1988 à Calgary et de 1992 à Albertville où il a effectué un retour comme sport de démonstration. Le curling a obtenu le statut de sport officiel lors des Jeux olympiques de 1998 à Nagano où les épreuves masculine et féminine ont été intégrées au programme

 

Le tournoi olympique :

Dix équipes hommes et dames participent aux Jeux Olympiques. Le curling oppose deux équipes de quatre joueurs chacune. Le jeu se déroule sur la glace et les deux équipes poussent à tour de rôle une pierre de 19,1 kg vers une série de cercles concentriques. Le but est de placer la pierre aussi près que possible du centre des cercles. Un jeu comporte dix "manches". Une manche de curling est similaire à une manche de baseball. Lors de chaque manche, chacune des équipes lance huit pierres - deux par personne. Les membres de l'équipe lancent les pierres selon un ordre préétabli, qui est annoncé aux officiels avant le début du jeu. Le premier joueur est appelé "premier". Il est suivi du "deuxième" puis du "troisième" (appelé aussi vice-capitaine) et enfin du "capitaine", qui est le chef de l'équipe. Au début de chaque manche, les premiers lancent à tour de rôle leur première pierre puis leur seconde. Ils sont suivis des deuxièmes, qui font de même et ainsi de suite. Le nombre des points marqués au cours de la manche est déterminé une fois que les 16 pierres ont été lancées. L'équipe qui remporte la manche lance la première lors de la manche suivante. La victoire revient à l'équipe qui a marqué le plus de points à l'issue des dix manches.

 

Compétition

- Faire glisser des pierres sur la glace en direction d'une cible -

Deux équipes de quatre joueurs (le capitaine ou ‘skip’, le vice capitaine et deux curleurs) jouant chacun deux pierres alternativement avec le joueur de l’équipe adverse et essayant de mettre le plus de pierres le plus près possible du centre de la cible appelée “maison”.

Une partie se joue en dix manches (“end”) utilisant huit pierres par manche. Chaque équipe dispose de 73 minutes.

 

Le curleur  pointe, chasse, cache comme aux boules. Il suit les instructions du capitaine qui lui indique éventuellement le point à viser. Deux équipiers précèdent la trajectoire de la pierre dans sa longue glissade. Selon les indications du skip, ils balaient la glace devant la pierre, l'échauffent pour affiner le rapprochement et modifier éventuellement la trajectoire.

Le nombre des points marqués au cours de la manche est déterminé une fois que les 16 pierres ont été lancées. L'équipe qui remporte la manche lance la première lors de la manche suivante. La victoire revient à l'équipe qui a marqué le plus de points à l'issue des dix manches.

 

 

Le curling ressemble à de la pétanque sur glace sauf que la boule en granit d'Ecosse, très dure, polie, pèse entre 19 et 20 kg et qu'il s'agit de viser au plus juste le centre d'une cible de 3,66 m de diamètre, à trois cercles concentriques, sur une piste de glace de 44,50 m de long.

Les pierres

dessin

Les pierres de curling sont en granit très dur d’Écosse (bleu, vert ou rouge), extraites depuis le 19e siècle des carrières et de porphyre de l’île Ailsa Craig au large de l’Ayrshire près de Glasgow. Elles doivent être circulaires. Aucune pierre ne doit peser, poignée et fixation comprises, plus de 19,96 kg, et avoir une circonférence de plus de 91,44 cm ; sa hauteur ne doit pas être inférieure au huitième de sa plus grande circonférence, soit 11,43 cm (diamètre 29,19 cm maximum). Elles sont dotées d'une poignée plastique de couleur pour les distinguer.

La structure d'une pierre de curling est composée d'un granite vert choisi pour sa résistance aux chocs. La partie en contact avec la glace est constituée d'un granite bleu non poreux et imperméable à l'eau permettant une glisse idéale.

 

 

Depuis 1851, les pierres de curling sont fabriquées par l'entreprise écossaise 'Kays of Scotland'. Ses pierres résultent de la combinaison de deux types de granite provenant d'une même carrière : Ailsa Craig, une île volcanique inhabitée au large des côtes écossaises. Pendant l'automne 2013, 2 000 tonnes de granite (l'or noir) ont été extraites et transportées par bateau à Mauchline en Ecosse qui assureront la production de 10 000 pierres de curling destinées à alimenter la Fédération Internationale pendant les dix prochaines années.

 

L'équipement du joueur

L’équipement d’un joueur est très simple. Il ne consiste qu’en une paire de chaussures basses dont l’une est munie d’une semelle glissante et l'autre d'une semelle antidérapante.

 

La piste

Elle est longue de 42,07 m et large de 4,28 m et comporte une cible - maison - à chaque extrémité.

Bon à savoir : La Maison est la zone circulaire vers laquelle les pierres sont lancées pour marquer des points. D’un diamètre de 3,66 mètres, elle est composée de quatre cercles concentriques ayant respectivement un diamètre de 3,66 mètres, 2,44 mètres, 1,22 mètre et 0,3 mètre (cercle intérieur ou bouton).

 dessin

Le balai

Il existe trois sortes de balais :

-          l’écossais (brush), balai frotteur à crins touffus qui semble plus efficace.

-          le canadien (broom), balai batteur à longues fibres en paille de riz gainé pour fouetter.

-          Le synthétique, balai plus léger devenu la norme au niveau de la compétition.

dessin

 

La zone de garde

La zone de garde protégée a son utilité dans le nouveau système de jeu appelé “Free Guard Zone” qui fut mis en place pour la première fois lors des championnats d’Europe 1991 à Chamonix puis lors des Jeux Olympiques 1992 à Pralognan. Les premiers joueurs de chaque équipe (4 pierres) n’ont pas le droit de chasser les pierres se trouvant dans cette zone, mais pourront le faire pour celles se trouvant dans la maison.
 

Lexique

Semelle de glisse : Semelle placée sous la chaussure du pied de glisse pour faciliter le lancer.

Glace « qui déboule » : Se dit d’une surface qui fait que la pierre décrit une courbe plus grande qu’à l’ordinaire.
Glace lisse : Quand la surface de la glace est elle que la pierre ne curle pas beaucoup.
Glace rapide : Quand la surface de la glace est elle que l’effort requis pour un lancer est moindre que la normale.

Lancer et rester : Un lancer qui déplace une pierre de l’adversaire puis s’arrête au point de contact.

Lancer de sortie : Un lancer qui retire du jeu une pierre de l’équipe adverse, puis glisse dans une autre position.
Large : Se dit d’une pierre lancée hors de la ligne visée.
Ligne arrière : La ligne située derrière la maison. Les pierres qui franchissent cette ligne sont hors jeu.
Ligne de jeu : La ligne derrière laquelle un joueur doit placer la pierre. Elle est située à 6,41 mètres du T. Une pierre n’est en jeu que si elle dépasse cette ligne.

Tie-break : Jeu décisif pour permettre de départager les ex -æquo.

Toss : Pile ou face, lancer de la pièce pour déterminer qui jouera le premier.

Curl out Turn : Mettre de l’effet à la pierre vers l’extérieur.

Curl in Turn : Mettre de l’effet à la pierre vers l’intérieur.

Pebble : Mettre de petites gouttes d’eau sur la glace pour la rendre plus glissante.

Shot : Avoir le point, un point.

 

L'équipement

Les chaussures
• Les joueurs portent des chaussures spéciales, qui comptent une chaussure munie d'une bande en téflon sur la semelle pour créer une surface glissante (appelée la semelle de glisse). Les joueurs droitiers portent la semelle de glisse sur le pied gauche, tandis que les gauchers la portent sur le pied droit.
• La semelle de l'autre chaussure a une couche mince de caoutchouc pour bien adhérer à la glace.

Le balai / la brosse
• Le balai de curling est utilisé pour balayer la surface de la glace devant la pierre lancée afin de nettoyer les débris et aider à maintenir la vitesse maximale de la pierre.
• Les joueurs utilisent également les balais pour montrer la cible exacte à leur coéquipier qui s'apprête à lancer la pierre.
• Les balais haut de gamme sont faits principalement de fibre de carbone, ce qui permet un balayage plus rapide.

La pierre
• La pierre est circulaire et pèse entre 38 et 44 livres, et doit avoir une circonférence maximum de 36 pouces.
• La pierre est munie d'une poignée qui est fixée à son sommet.
• Lorsque la pierre est lancée avec la main droite, la rotation dans le sens des aiguilles d'une montre est appelée « l'effet intérieur », tandis que la rotation dans le sens contraire des aiguilles d'une montre est appelée « l'effet extérieur ».
• Le contraire a lieu lorsqu'un curleur gaucher lance la pierre.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Les curleurs les plus médaillés - Cinq skips chez les femmes ont réussi le doublé champion d'Europe et championne du monde dans une même saison : les Suissesses Gaby Casanova en 1979 et Binia Feltscher en 2014, la Norvégienne Dordi Nordby en 1990 et les Suédoises Anette Norberg en 2005 et  Elisabet Gustafson en 1992. - Chez les hommes, un seul skip l'a réussi deux fois : le Suédois Niklas Edin sacré champion du monde en 2013 et 2015 et champion d'Europe fin 2012 et fin 2014.  ...
Créé en 1979, ce trophée récompense le joueur le plus fair-play pendant le Mondial. Ce prix est en fait l'émanation du vote des joueurs participant à cette compétition. Il porte le nom du Canadien Collie Campbell, président de la Fédération Internationale de Curling de 1969 à 1978. L'équivalent chez les femmes est le Frances Brodie Award.    ...
Il est actuellement le meilleur skip du monde avec deux titres mondiaux (avec deux équipes différentes) et européens remportés dans une même saison, un exploit inédit. Champion du monde junior en 2004 (2eme en 2005, 2006 et 2007), il est l'actuel skip de la Suède. Champion du monde chez les séniors en 2013 et 2015 (2eme en 2017, 3eme en 2011 et 2012) et champion d'Europe en 2009, 2012, 2014, 2015 et 2016 (sans perdre le moindre de match en 2014 ; 2eme en 2011). Il est le premier skip...
Skip de l'?quipe devenue championne olympique en 2002. Vice-championne d'Europe en 1998.   Copyright Sportquick/Promedi ...
Ce trophée est remis chaque année depuis 1989 à la joueuse la plus fair-play du championnats du monde femme. Les votants sont les joueuses du tournoi. Il porte le nom de Frances Brodie, l'instigatrice du championnat du monde féminin et également ancienne présidente de la section féminine de la Fédération Internationale de Curling. L'équivalent chez les hommes est le Collie Campbell Award. Irène Schori de Suisse, lauréate en 2016.  ...
Skip. Vice-champion olympique en 2010, champion du monde en 2014 (3eme en 2006, 2008 et 2009, 4eme en 2012) et champion d'Europe en 2010 et 2011 (2eme en 2007, 2008, 2012, 2013, 2014 et 2016 ; 3eme en 2002 et 2009). 3eme des championnats du monde chez les juniors en 1988. L'équipe norvégienne est aussi connue pour ses tenues délirantes (costumes bariolés seventies). ...
A seulement dix-neuf ans, elle est devenue vice-championne du monde en 2010 après avoir été battue en finale par l'équipe allemande et son skip Andrea Schöpp, âgée de quarante-cinq ans. Championne d'Europe en 2011 (2eme en 2010, 2012 et 2013; 3eme en 2014 et 2016) puis championne du monde en 2013 (3eme en 2017, 4eme en 2015). 3eme des Jeux Olympiques en 2014 avec la Grande-Bretagne. Championne du monde junior en 2005, 2006 et 2007. Elle est également une très bonne golfeuse. Son père...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  -  -  -