Happy Birthday :
jeudi 14 décembre 2017
Aviron
 
Aviron - Tout savoir sur l'aviron - Article du : 18/09/2015
Sommaire article
HistoriqueFédération Française d’Aviron (créée en 1890)
Fédération Internationale des Sociétés d'AvironAviron et l’Olympisme 
Les dates marquantesCompétition
Le plan d’eauLes bateaux
Les embarcations sont divisées en trois catégories Les pelles ou avirons
Les classes de bateauxLe barreur
La peséeLes poids légers
VitesseLexique

   AVIRON

dessin

 

Un aviron est le levier utilisé pour propulser et barrer un bateau sur l’eau, composé d’un long manche en bois prolongé d’une palette.

L'aviron est l'art de propulser une embarcation à la seule force de rames, reliées au bateau par un point fixe. Dans le sport tel qu'on le pratique aujourd'hui, les rameurs s'affrontent les uns contre les autres, seuls ou en équipes.

C'est le sport nautique le plus rapide sans voile ni moteur. Le bateau étant très fin et léger (environ 14 kg dans la configuration 1 place), il n'y a que peu de résistance quand le bateau glisse sur l'eau. Sur des accélérations très courtes et avec des rameurs de haut niveau, le bateau peut atteindre une pointe de vitesse de 30 km/h.

Historique

Des textes anciens, nous rapportent le témoignage d’antiques confrontations à la rame en Egypte et à Rome. Dans l’Antiquité, les Grecs, les Phéniciens et les Egyptiens organisaient des courses de galères ayant lieu sur des plans d’eau spécialement conçus pour l’occasion. La première compétition sous forme de ‘régate’ eut lieu en 1315 à Venise et en 1642 à Malte. Dès 1715, les bateliers anglais courent sur la Tamise une course d’environ 8 kilomètres. Cette course, conçue par un certain Thomas Doggett, s’appelle le “Doggett’s Coat and Badge Race”. Toujours d’actualité, elle figure parmi les plus anciennes courses d’aviron au monde.

Il faut attendre 1829 pour assister au premier match “en huit” opposant sur 6 838 mètres les équipes des célèbres universités d’Oxford et Cambridge, et qui est l’une des plus anciennes compétitions sportives modernes sans oublier la fameuse Henley Royal Regatta attirant toujours les meilleurs rameurs du monde. 

En France, les premiers balbutiements de l’aviron datent de 1830, époque à laquelle Alphonse Karr, Théophile Gautier, Adolphe Adam mettent à la mode les promenades sur l’eau, en se lançant dans de grandes randonnées sur la Seine, vers Rouen ou Le Havre. A cette époque se créent les premières sociétés chargées d’organiser les épreuves et d’en édicter le règlement : la Société des régates du Havre est fondée en 1838, celle de la baie de la Somme, à Saint-Valéry, en 1846. Puis d’autres voient le jour à Rouen en 1850, à Paris en 1853, à Bordeaux, à Lyon et à Reims. La Fédération française des sociétés d’aviron est fondée en 1893.

 dessin

L'aviron est un sport nautique de glisse qui se pratique dans de longs bateaux effilés en bois ou en matériaux composites. L'athlète est assis au-dessus du niveau de l'eau sur un siège roulant appelé 'coulisse' et tourne le dos au sens d'avancement du bateau. Ce sport se pratique sur une rivière, un lac ou en mer.

Selon les types d'embarcations, le rameur utilise :

- un aviron unique dit de pointe

- deux avirons dits de couple.

Les équipages comportent ou non un barreur selon les embarcations.

Fédération Française d’Aviron (créée en 1890)

17, boulevard de la Marne

94736 Nogent-sur-Marne Cedex

Président : Alain Tellier

Tél : 01 45 14 26 40 - Fax : 01 48 75 78 75

www.avironfrance.asso.fr 

 L'aviron en France en 2014 c'est....

- 44 000 licenciés
- 105 000 pratiquants
- 404 clubs

La Fédération Internationale (FISA), la plus ancienne fédération sportive, fut fondée en 1892 (actuellement 118 pays sont affiliés). Elle siège à Lausanne depuis 1922.

dessin

 

Fédération Internationale des Sociétés d'Aviron

www.worldrowing.com
ADRESSE COURRIER
Avenue de Cour 135
CH-1007 Lausanne
Suisse
TÉL.  (41 21) 617 83 73
FAX  (41 21) 617 83 75
E-MAIL  info@fisa.org

 

Aviron et l’Olympisme 

En 1896, l’aviron entre dans l’Olympisme, les courses n’ont pas eu lieu à cause du mauvais temps. Les courses sont divisées entre l'aviron de couple et l’aviron de pointe, selon les catégories poids lourds et poids légers. L’aviron féminin est devenu olympique en 1996, elles s'affrontent pour six des quatorze médailles en jeu.

 

Les dates marquantes

1315 : Première compétition (régate) à Venise.

1642 : Régate à Malte

1698 : Régate à Gravesend (GBR)

1778 : Première course de huit, Chatham contre Invincible, du pont de Westminster à Richmond, Londres.

1811 : Course à New York entre Whitehall Four Knickerbocker et Invincible.

1829 : Première course de huit entre les équipes des universités d’Oxford et de Cambridge.

1831 : Premier championnat professionnel de skiff entre C. Campbell (Westminster) et J. Williams (Hammersmith).

1839 : Régate de Henley

1845 : Traversée de Douvres à Boulogne par un bateau de six rameurs.

1852 : Première course opposant les universités américains de Yale et de Harvard sur le lac Winnipesaukee dans le New Hamshire.

1859 : Première course entre des clubs français et anglais.

1867 : Quatre Canadiens du Saint James Boat Club, mirent de la graisse sur leurs culottes en cuir et sur les sièges en bois. Grâce à cette astuce, ils avaient inventé le principe de la coulisse, une véritable révolution pour l’aviron.

1870 : Le docteur Schiller introduit des sièges à coulisses en utilisant des petites roues.

1893 : Premier championnat d’Europe en skiff gagné par le Belge Edouard Lescrauwaet. Ils furent organisés jusqu’en 1973 dans plusieurs catégories.

1937 : Ouverture du ‘Bosbaan’ d’Amsterdam, premier bassin d’aviron artificiel.

1944 : l’Argentin Benito Romero rame 1200 km de Avellaneda (ARG) à Porte Alegre (BRE).

1962 : Premier championnat du monde masculin.

1974 : Premier championnat du monde féminin et premier championnat du monde masculin poids légers.

1976 : Première participation des rameuses aux Jeux Olympiques.

1985 : Premier championnat du monde poids légers.

1996 : Les poids légers font leur entrée aux Jeux Olympiques.

 

 

Compétition

Un ou plusieurs rameurs dans un bateau essaient de parcourir une distance dans le minimum de temps sur un plan d’eau.

On distingue deux techniques de compétition : le couple et la pointe. En couple, deux rames sont manipulées par chaque rameur tandis qu'en pointe, le rameur manie une seule rame, avec ses deux mains. Les équipages de huit personnes ont un barreur, qui gouverne le bateau et dirige l'équipe. Tous les autres bateaux sont munis d'un petit gouvernail, que l'un des rameurs pilote avec son pied, à l'aide d'une pédale.

dessin

 

 

L'aviron est une épreuve d'endurance, qui se termine à une vitesse dépassant les 10 mètres par seconde. Les équipages pagaient les 1000 mètres du milieu à un rythme d'environ 40 coups d'aviron à la minute et, sur les 500 premiers et les 500 derniers mètres, ils ont une vitesse supérieure donnant jusqu'à 47 coups par minute.

Un rameur a un aviron dans chaque main dans l'aviron de couple et un seul aviron pour les deux mains dans l'aviron de pointe. Les bateaux accueillent un, deux, quatre ou huit rameurs. A huit rameurs, un barreur est chargé de diriger le bateau et l'équipage mais, sur tous les autres bateaux, c'est un rameur qui barre l'embarcation grâce à une petite barre au pied.

Le plan d’eau

 

Le parcours doit être en ligne droite et comporter au moins 6 couloirs et au plus 8.

Les courses de championnat se disputent sur 2 000 mètres avec six couloirs en ligne droite délimités par des bouées. Il y a jusqu’à quatre étapes pour atteindre la finale, soit éliminatoires, repêchages, demi-finales et finales. Les repêchages regroupent les équipes perdantes aux éliminatoires, ce qui signifie que chaque équipe qui a perdu en éliminatoire obtient une deuxième chance avant d’être éliminée. On procède à un tirage au sort après chaque étape selon des systèmes alternatifs et non diffusés à l’avance. Les trois derniers de chaque demi-finale disputent la finale B pour les places 7 à 12.

Les bateaux

dessin

Traditionnellement, les bateaux ou les coques étaient en bois; maintenant ils sont souvent fabriqués en fibres de carbone et en plastique. Ils ont une largeur de 59,70 à 62,20 cm. Une petite dérive sous la coque assure la stabilité du bateau. Un gouvernail est attaché à la dérive ou à l’entrave (excepté sur les bateaux de couple). Une boule blanche est fixée à la proue (mesure de sécurité, photo-finish). Un bordage évite que les vagues pénètrent dans le bateau. Des sièges à roulettes coulissent sur des rails.

Les embarcations sont divisées en trois catégories
les embarcations de formes, de dimensions et de constructions libres, les yoles et les canoës,les yolettes. 

Les pelles ou avirons

Les premiers avirons étaient en bois et la pelle avait une forme symétrique. Actuellement, ils sont en carbone et la pelle a une forme asymétrique. Ils sont creux pour réduire leurs poids et fixés au bateau par des portants adaptables. La pelle asymétrique maximise l'appui dans l'eau. Il n’y a pas de limitation quant à la dimension et la forme des avirons. La longueur moyenne d’un aviron de pointe est de 3,81 m et de 2,98 m pour un aviron de couple.

 dessin

 

Les classes de bateaux

Il y a des épreuves en couple et en pointe chez les femmes et les hommes: un rameur en couple, deux et quatre de couple, deux de couple poids léger, huit de pointe avec barreur et deux de pointe sans barreur. Les hommes ont d’autres épreuves qui sont le quatre de pointe sans barreur ainsi que le quatre de pointe sans barreur poids léger.

Il y a huit classes de bateaux dont cinq pour l’aviron de pointe où le rameur n’utilise qu’un aviron qu’il tient des deux mains et trois pour l’aviron de couple où le rameur tient une rame dans chaque main. Dans certaines classes, il y a un barreur qui est soit assis à la poupe, soit couché à la proue du bateau.

A retenir
- le skiff est un bateau à 1 rameur avec deux rames

- le double est un bateau de couple pour deux rameurs

- le quatre est un bateau de pointe pour quatre rameurs avec ou sans barreur.

- le huit est un bateau de pointe pour huit rameurs et un barreur

 

 Les bateaux de pointe avec une rame pour chaque rameur sont les bateaux suivants :    

• 2- = Deux sans barreur ou pair oak : 2 rameurs avec 1 rame chacun (longueur 10,40 m, poids 27 kg; vitesse : 19,53 km/h pour les hommes et 17,53 km/h pour les femmes).      

• 2+ =Deux avec barreur (longueur 10,40 m, poids 32 kg).         

• 4- = Quatre sans barreur (longueur 13,40 m, poids 50 kg) : 4 rameurs avec 1 rame chacun (vitesse : 21,31 km/h pour les hommes et 19,23 km/h pour les femmes).      

• 4+ =Quatre avec barreur (longueur 13,70 m, poids 51 kg).      

• 8+ =Huit : 8 rameurs avec une rame chacun plus un barreur (longueur 19,90 m, poids 96 kg : vitesse : 22,64 km/h pour les hommes et 20,39 km/h pour les femmes).

Le bateau roi, le Huit

Les bateaux armés en couple avec deux rames pour chaque rameur sont :          

• 1x =Skiff (longueur 8,20 m, poids 14 kg; vitesse 18,20 km/h chez les hommes et 16,83 km/h chez les femmes).    

• 2x =Deux de couple (longueur 10,40 m, poids 27 kg; vitesse 19,82 km/h).              

• 4x =Quatre de couple : 4 rameurs avec 2 rames chacun (longueur 13,40 m, poids 52 kg; vitesse : 21,69 km/h pour les hommes et 19,62 km/h pour les femmes).                          

- en pointe : un aviron manié à deux mains.                  

- en couple : le rameur a deux avirons.                           

- skiff : un rameur avec deux avirons.                            

- deux sans barreur : deux rameurs en pointe.                            

- double scull, 2 de couple : deux rameurs en couple (longueur 10m40, poids 27 kg ; vitesse : 6mn05s36 (20,1 km/h pour les hommes et 6mn37s31 (18,1 km/h pour les femmes)                 

- deux barré : deux rameurs en pointe plus un barreur (longueur 11 m, poids 32 kg ; vitesse 18,35 km/h).                              

- quatre sans barreur : quatre rameurs en pointe.                      

- quatre de couple sans barreur : quatre rameurs en couple.                   

- quatre barré : quatre rameurs en pointe avec un rameur.                       

- huit : huit rameurs en pointe avec un rameur.

 

Le skiff est le seul bateau piloté par un seul rameur. Le mot ‘skiff’ trouve des origines dans des mots anglais et hollandais. C’est aussi un dérivé du vieux français ‘esquif’, un mot dont les racines sont italiennes (schifo). Par extension, le mot désigne des embarcations de petite taille. 

Bon à savoir :

- un rameur dépense env. 600 calories par heure

- un rameur donne une moyenne de 40 coups de pelle par minute lors d’une compétition contre 10 coups de pelle en entraînement.

- un rameur parcourt chaque année entre 5000 et 6000 kilomètres en entraînement à raison d’une dizaine de sorties par semaine d’environ 20 km chacune. Il effectue aussi des séances régulières sur ergomètres (l’aviron en salle) et des sorties intensives de course à pied, de vélo et de ski de fond. 

A retenir. :Ergomètre, c’est l’aviron en salle : le record du monde appartient depuis 2001 à l'Allemand Matthias Siejkowski qui a couvert les 2 km virtuels en 5'37". Le record féminin est détenu depuis 2003 par Georgina Evers-Swindell NZE en 6'28"6.

Le barreur

Le barreur fait face aux rameurs. Comme son nom indique, c’est lui qui tient la barre de l’embarcation. Il dirige les bateaux en donnant ses instructions aux rameurs, indiquant la cadence à suivre et l’évolution de la course. Seulement les bateaux en deux barré, quatre barré et huit ont un barreur. Le poids du barreur est fixé depuis 1997 à 55 kg (poids minimal) chez les seniors hommes et à 50 kg (poids minimal) chez les femmes et les autres catégories. Pour atteindre ce poids, le barreur peut disposer d’une surcharge de 5 kg maximum, y compris son équipement.

La pesée

Les barreurs doivent être pesés au plus tôt 2 heures, et au plus tard 1 heure avant la première course à laquelle ils participent lors de la journée de régate.

Le poids moyen des rameurs d’une équipe (sans le barreur) ne doit pas dépasser 70 kg.

Le poids de chaque rameur pris individuellement ne doit pas dépasser 72,5 kg.

Le poids des skiffeurs est limité à 72,5 kg.

Chez les femmes, le poids moyen des rameuses d’une équipe (sans la barreuse) ne doit pas dépasser 57 kg.

 

Tout savoir sur le huit

- la longueur est de 18 mètres pour 94 kg. Longueur des avirons : 3,80 m

- la cadence d'un rameur en huit est de 42 coups par minute !

- le huit met environ 5'40 à 5'45 pour parcourir la distance de 2 000 m lors d'une compétition.

L’équipage de huit est composée de 8 rameur plus un barreur avec un rôle spécifique pour chacun.

Le Barreur, en avant du bateau face à l’équipage, barre le bateau, doit le garder dans l’axe et lui faire éviter les bouées. Il est la voix du bateau informant l’équipage de la situation, faisant appliquer la cadence, la tactique établie.

Le Chef de nage donne le rythme de toutes ces données en impulsant la cadence à suivre. Il est de près suivi par le n°2, le lieutenant qui est le relais vers le reste de l’équipage.

Les 3, 4, 5 et 6 forment le moteur du bateau.

Les 7 et 8 en queue du bateau dirigent le bateau au départ avec leur pelles. Leur rôle est d’aligner à la perfection l’embarquement.

Les poids légers
Poids léger : Catégorie selon le poids pour certaines épreuves dames pesant 59 kilogrammes ou moins (moyenne de 57 kg pour l’équipage) et pour les messieurs pesant 72,5 kg ou moins (moyenne de 70 kg pour l’équipage).

Cette catégorie a été créée dans les années 1970 à la demande des pays asiatiques et maghrébins dont l'accès au haut niveau international était gêné par le petit gabarit de leurs sportifs. En aviron, comme dans le basket, la taille est un élément déterminant de la réussite. Les Championnats du Monde existent depuis 1974 pour les hommes et 1985 pour les femmes. Les poids légers sont devenus sports olympiques en 1996 en ce qui concerne le 2 de couple hommes et femmes ainsi que le 4 sans barreur hommes. 

Les Championnats du Monde en salle (l’ergomètre) se disputent sur une longueur virtuelle de 2000 m. 

Vitesse

Un skiffeur de haut niveau rame sur une distance de 2000 m à environ 18,2 km/h (16,8 km/h pour les rameuses); les rameurs d’un huit arrivent à propulser leur embarcation sur un rythme de 22,5 km/h (20,2 km pour les rameuses).

Petite histoire : il n’y a jamais de podium en aviron pour des raisons logistiques car un podium pour le skiff n’a pas la même dimension que le podium pour un huit. C’est avant tout un signe de respect entre les rameurs de voir tous les médaillés alignés sur un même niveau au ponton d’honneur.

Lexique

·         bâbord : la gauche de l’embarcation.

·         tribord : la droite de l’embarcation.

·         chef de nage : le premier rameur et le dernier à franchir la ligne d’arrivée qui fixe la cadence. Il tourne le dos à ses coéquipiers;

·         barreur : il donne le rythme ou la cadence à suivre à ses coéquipiers.

·         bouillons : remous d’eau ou tourbillons laissés par les avirons.

·         cadence : nombre de coups exécutés à la minute (rythme)

·         chef de nage : il est le rameur placé en tête du bateau faisant face au plan d’eau. Il est chargé de donner le tempo à suivre à ses équipiers. Il n’a pas de vision d’ensemble de la course contrairement au rameur placé en dernière position.

·         enlevage : le sprint final.

.         esquimauter : se remettre à l'endroit, après une chute, sans quitter le bateau, en trouvant un appui sur l'eau avec sa pagaie (surtout en canoë). Cette technique est utilisée par les Esquimos qui transportaient des enfants et des vivres dans leurs canoës sur des eaux gelées. Malgré une chute, ils devaient continuer à avancer.

.        esquive : mouvement du pagayeur pour éviter de toucher une porte en slalom. On esquive avec le menton, le bras, le torse afin d'éviter la pénalité quand on arrive trop vite ou trop près d'un piquet qui délimite les portes (les fiches).

·         fausse pelle : un désastre où un rameur ne parvient pas à extraire son aviron de l’eau au dégagé, précipitant le manche contre son corps qui se trouve parfois éjecté par dessus bord.

·         pelle : partie de la rame qui sert à maximiser l'appui dans l'eau.

·         pelle couverte : puissance la plus élevée que peut fournir un rameur ; également appelé « palette couverte ».
.         pointe ou étrave : partie avant du bateau.

·         pair-oak : le deux sans barreur en anglais.

·         proue : la partie avant du bateau.

·         double scull : le deux de couple en anglais.

·         série de dix, vingt ou trente : l’intensité et cadence sur dix, vingt ou trente coups d’aviron.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Champion olympique en 2012, champion du monde en 2009, 2010 et 2011 (2eme en 2013) et champion d'Europe en CE 2010 et 2013 avec le 8. Vice-champion du monde en 2006 avec le 4 sans barreur. ...
Vice-champion olympique en 4 sans barreur en 2000 (4eme en 2 sans barreur en 2012). Il a remporté 11 médailles aux championnats : en or en 4 barré en 2004, en argent en 2 sans barreur en 1997, en 2 barré en 2001, en 4 sans barreur en 2007, avec le 8 en 2005 et 2006, en bronze en 2 sans barreur en 2011, 4 sans barreur en 1998, 1999 et 2002 et en 4 barré en 1995. ...
Championne olympique avec le huit en 1976 et 1980. Championne du monde du 4 barré en 1977, avec le huit en 1975. Elle a été mariée à Harald Jährling.   Copyright Sportquick/Promedi ...
Champion olympique en 2012 (2eme en 2016), champion du monde en 2009, 2010, 2011 (2eme en 2013 et 2014), champion d'Europe en 2010, 2013 et 2016 avec le 8. Vice-champion d'Europe avec le 4 sans barreur en 2007. ...
Barreur. Champion olympique en 2012 (2eme en 2016), champion du monde en 2009, 2010, 2011 et 2017 (2eme en 2013, 2014 et 2015), champion d'Europe en 2010 et 2014 avec le 8. Champion du monde avec le 4 barré en 2006 (3eme en 2005 et 2007) et avec le 8 poids légers en 2012 (2eme en 2008). ...
Championne du monde en 2017 (2eme en 2009, 3eme en 2010, 4eme en 2011), championne d'Europe en 2009, 2010, 2011, 2013, 2014 et 2017 (3eme en 2015) et 3eme des Jeux Olympiques en 2016 (4eme en 2012) avec le 8. 3eme des championnnats d'Europe en 2 sans barreuse en 2007, en 2 de couple en 2012 et en 4 de couple en 2008. Championne du monde junior avec le 8 en 2004. ...
Championne d'Europe en 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014 (3eme en 2008), vice-championne du monde en 2009 et 2013 (3eme en 2010, 4eme en 2011 et 2014) et 3eme des Jeux Olympiques en 2016 (4eme en 2012) avec le 8. Vice-championne du monde en 2 sans barreuse en 2013, vice-championne d'Europe en 4 de couple en 2007 (3eme en 2008). ...
Championne olympique en 4 de couple en 2012. Vice-championne du monde en 4 de couple en 2010 (4eme en skiff en 2009). Championne d'Europe en 4 de couple en 2010, 2011 et 2012, en 2 de couple en 2008 (3eme avec le 8 en 2009). ...
Championne olympique en 4 de couple en 2012 (4eme en 2016). Championne du monde en 4 de couple en 2009 (2eme en 2010 ; 4eme en 2 de couple en 2011). Championne d'Europe en 4 de couple en 2009 et 2010 (3eme en 2016) et en 2 de couple en 2011. ...
Championne du monde en 4 de couple en 2011 (2eme en 2005 et 2007, 3eme en 2006 et 2009) et 3eme des Jeux Olympiques en 2008. Championne d'Europe en 2 de couple en 2010. ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - adrien hardy - bastien gallet -  diverses -  diverses - gerard d'aboville