Happy Birthday : Cobb Ty - USA. (Baseball) |
lundi 18 décembre 2017
Baseball
 
Baseball - Tout savoir sur le baseball - Article du : 28/04/2014
Sommaire article
HistoriqueLa Confédération européenne
la Fédération française de baseballLa Fédération Internationale de baseball
Les dates marquantesLe 8 septembre 1998
Baseball et OlympismeCompétition
Le terrain de jeuLe champ intérieur
L’équipementLa balle
Le bâton ou batte Début et fin de la partie
Mode de pointageLe duel lanceur-frappeur
Les retraitsLe softball
Les dates marquantesIl existe toutefois quelques différences :
Il existe deux versions :Lexique
Deux légendes olympiques

 Baseball

dessin

 

Historique

 

Plusieurs pays réclament l’honneur du départ de jeux organisés. Le baseball est un sport “naturel”, où toutes sortes d’actions se déroulent durant le jeu : frappe, course, lancer. La rapidité de l’esprit devant les innombrables situations de jeu, font de ce jeu un sport de première classe. Et parce que les actions de jeu sont naturelles, il peut être originaire de différents pays. Pour les États-Unis, le jeu aurait été inventé en 1839 par Abner Doubleday lorsqu’il invita des soldats basés à Cooperstown NY à pratiquer un jeu qui consista à frapper une balle avec un bâton et à couvrir un parcours composé de buts. En 1845, Alexander Cartwright fonda le premier club de balle, “the Knickerbockers”, à New York. Cartwright élabore ensuite les règles et devint ainsi le véritable fondateur du baseball moderne. En 1857, 16 clubs existaient déjà, et les règles fondamentales que nous connaissons aujourd’hui apparaissaient. Le premier club professionnel fut créé en 1869, et la Ligue nationale en 1876. En 1900 naquît à son tour la Ligue américaine. Depuis 1905, les deux ligues disputent chaque année les séries mondiales. Il existe d’autres explications, tirées des grandes similitudes avec le cricket anglais, le rounders anglais ; le schlagbal allemand, et la thèque française. Pour remonter plus loin dans le passé, certaines sources permettent de penser que le jeu a été inventé il y a quelques 40 siècles par les Égyptiens. Ils le pratiquaient le printemps sur les berges du Nil. Par la suite, le développement de l’Islam étendit graduellement le jeu à l’Europe. En Espagne, il fut introduit par les Maures, et pendant plusieurs siècles il fut pratiqué lors des activités religieuses de Pâques. Il perdit complètement par la suite sa signification religieuse.

Le baseball fut introduit en Angleterre en 1890 grâce à un très grand joueur professionnel américain, Albert Spalding, organisateur de la première tournée mondiale. Actuellement le baseball est en train de devenir le sport américain le plus prospère devant le basketball et le football américain avec 11 milliards $ de recettes publicitaires en 2011 par les trente chaînes régionales dédiées au baseball !

dessin

Les premières fédérations en Europe furent créées par les Anglais en 1890, suivis par les Hollandais en 1912, les Belges en 1923 et les Français en 1924. Le premier match international fut joué en 1929.

La Confédération européenne fut fondée en 1952 avec deux pays dominants : l’Italie et les Pays-Bas. En France, déjà avant le baseball se pratiquait la thèque, sport encore pratiqué par quelques écoles. Dès 1912, le baseball était joué par six clubs dans la région parisienne : Ranelagh BBC, AA lycée Condorcet, Racing Club de France, etc., et quelques clubs de province : Évreux AC, etc.

Après les Jeux Olympiques de 1924, les White Socks de Chicago et les Giants de New York, disputèrent quelques matchs d’exhibition au stade olympique de Colombes. La même année, la Fédération française de baseball et de thèque était créée par Frantz Reichel. La ligue de baseball de Paris, fondée par Gaston François, fusionnait avec la Fédération, et depuis 1926 se déroulent annuellement les Championnats de France.

 

Les premières fédérations en Europe furent créées par les Anglais en 1890, suivis par les Hollandais en 1912, les Belges en 1923 et les Français en 1924. Le premier match international fut joué en 1929.

 

En France, avant le baseball se pratiquait la thèque, sport encore pratiqué par quelques écoles. Dès 1912, le baseball était joué par six clubs dans la région parisienne (ex : Ranelagh BBC, Condorcet, Racing Club de Franc) et quelques clubs de province (Evreux).

En 1924,  la Fédération Française de Baseball et de thèque était créée par Frantz Reichel. Actuellement, la FFBSC (la Fédération Française de Baseball, de Softball et de Cricket) compte presque 10 000 licenciés (9 638 en 2011).

 

La Fédération Internationale de baseball (IBAF) fut fondée 1938 (125 nations affiliées) et est située à Lausanne.

dessin

 

Le baseball compte 130 millions de pratiquants (18 millions de licenciés dont 600 000 licenciés en Europe).

 

 

 

 

Les dates marquantes

1875      Premier masque de receveur porté par Jim Tyng de Boston (afin de réduire les frais de dentiste).

1876      Naissance de la National Ligue. Premier gant utilisé par Charlie Waite.

1884      Premières battes fabriquées à Louisville.

1885      Premiers plastrons.

1900      La plaque de but est inventée.

1901      Naissance d’une ligue professionnelle concurrente, l’American League. Premières jambières pour les receveurs. Les deux premières balles frappées hors ligne (foul ball) deviennent prises.

1904      La meilleure équipe de chaque league est sélectionnée pour disputer le titre nommé “World Series”.

1909      Un amorti-faute sur une troisième prise élimine le joueur.

1920      Huit joueurs de Chicago sont exclus à vie pour avoir perdu volontairement les World Series de 1919.

1924     Les White Sox de Chicago et les Giants de New York, disputèrent quelques matchs d’exhibition au stade olympique de Colombes.

1927      Babe Ruth établit le record mythique des home-runs sur une saison : 60. Ce record tient 34 ans !

1933      Premier match entre les stars de la Ligue Nationale et de l’American Ligue.

1947      Jacky Robinson est le premier noir à jouer dans les Ligues Majeures.

1965      Premier stade couvert avec une pelouse artificielle : L’Astrodome de Houston.

1971      Le casque de batteur devient obligatoire.

1973      La règle du frappeur désigné est adoptée dans l’American League.

1974      Hank Aaron bat le record de coups de circuits, détenu par Babe Ruth , avec 755.

1985      Pete Rose bat le record des coups sûrs détenu par Tyrus Cobb avec 4 192.

1998      Le 8 septembre, Mark McGwire bat le record mythique des home-runs sur une saison : 62 (145e match).

2007      Le 6 août 2007, Barry Bonds égale le record mythique des home-runs en carrière appartenant depuis 1974 à Hank Aaron au nombre de 755. 

Le 8 septembre 1998, Mark McGwire bat le record mythique des home-runs sur une saison : 62 (145e match). Il a fait tomber le vieux record de 61 home-runs établi par Roger Maris en 1961. Il porte le record ensuite à 70. Le prix de vente de la balle de ce 70e home-run a atteint la somme de 18 millions de francs. 

Baseball et Olympisme

Le baseball américain fut sport de démonstration en 1912 (avec Jim Thorpe menant les Etats-Unis à la victoire contre la Suède), 1936, 1956, 1964, 1984 et 1988, le baseball finlandais (pesäpallo) figurait au programme des Jeux de 1952 à Helsinki. En 1992, le baseball est devenu un véritable sport olympique où huit équipes s’affrontent. Néanmoins, le sport ne figure plus au programme olympique depuis 2012.

 

Compétition

Baseball est un jeu de défense et d’attaque entre deux équipes de neuf joueurs.

Le but est d’envoyer une balle à l’aide d’un bâton ou une batte le plus loin possible afin de pouvoir faire le tour d’un terrain avec plusieurs endroits où les joueurs peuvent s’arrêter. Pour remporter le match, il faut marquer le plus de points à neuf reprises. Le tour à la batte se termine quand trois de ses batteurs ont été expulsés. 

Le terrain de jeu

Le baseball se joue sur un terrain de gazon (ou gazon artificiel) et de terre battue appelé ‘diamant’ parce que le champ intérieur, la zone comprise entre la plaque de but et les trois bases, ressemble à un diamant.

Le champ intérieur est un carré de 90 pieds de côté. Le champ extérieur est la surface comprise entre les deux lignes de jeu qui sont les prolongements de deux côtés du carré.

dessin

Les champs intérieur et extérieur, y compris les lignes limites, constituent le terrain de jeu. Toute autre surface est hors zone.

Savez-vous

Qu’une balle de baseball peut atteindre la vitesse de 160 km/h contre 118 km/h en softball. Une balle en baseball (circonférence : 22.8 cm) est aussi dure qu’en softball (circonférence : 30.4 cm).

 

Record de vitesse : 168,9 km/h avec une balle lancée par le Cubain Aroldis Chapman en septembre 2010.

L’équipement

La balle est une sphère formée par un fil enroulé autour d’une petite boule de liège, de caoutchouc ou autre matière semblable, recouverte de deux bandes blanches de peau de cheval ou de bœuf solidement cousues ensemble. La balle doit peser au moins 141 g et pas plus de 149 g, et mesure 7,5 cm de diamètre.

Le bâton ou batte doit être rond et lisse, avoir plus à sa partie la plus épaisse et avoir une longueur maximale de 1,07 m.

 dessin

Le bâton peut être :                  

- une pièce de bois plein

- un ensemble de deux ou plusieurs pièces de bois collées ensemble afin que le sens du grain de toutes les pièces soit essentiellement dans le sens de la longueur du bâton. Seuls le bois, la colle et l’adhésif entrent dans la composition d’un bâton, à l’exception des produits de finition.

Tous les joueurs doivent revêtir des uniformes identiques en couleurs, coupe et style.

Début et fin de la partie

D’abord, le gérant de l’équipe receveuse donne l’ordre des frappeurs de son équipe à l’arbitre en chef en deux exemplaires.

Ensuite, le gérant de l’équipe visiteuse donne l’ordre des frappeurs de son équipe à l’arbitre en chef en deux exemplaires.

Les joueurs de l’équipe receveuse doivent prendre leurs positions défensives; le premier frappeur de l’équipe visiteuse doit prendre position dans la boîte du frappeur, l’arbitre crie “Au jeu” et la partie commence.

Quand la balle est mise au jeu au début ou pendant la partie, tous les joueurs défensifs autres que le receveur doivent être dans le territoire des bonnes balles.

Véritable légende de baseball, le Japonais Sadaharu Oh a réussi plus de home-runs que nul autre personne pendant sa carrière : 868 entre 1959 et 1980.

Mode de pointage

Un point est marqué chaque fois qu’un coureur avance régulièrement et touche le premier, deuxième et troisième but et le marbre avant que trois joueurs ne soient retirés pour terminer la manche.

Quand le point gagnant est marqué dans la dernière de mi-manche d’une partie réglementaire ou dans la deuxième demie d’une manche supplémentaire, par suite d’un but sur balles, d’une balle frappant le frappeur ou de tout autre jeu avec les buts remplis, ce qui oblige le coureur du troisième but à avancer, l’arbitre n’annonce pas la fin de la partie avant que le coureur obligé de quitter le troisième but ne touche le marbre et que le frappeur-coureur ne touche le premier but.

·         Une partie réglementaire consiste en neuf manches.

S’il y a égalité après neuf manches complètes, le jeu continue jusqu’à ce que :

·         l’équipe visiteuse ait marqué plus de points au total que l’équipe receveuse à la fin d’une manche complète ou,

·         L’équipe receveuse marque le point gagnant lors d’une manche en cours.

A savoir : Au sein de la base (carré de 27,43 m de large), la distance séparant le lanceur du batteur est de 18,43 m.

Le duel lanceur-frappeur

Le lanceur lance une balle au receveur et le frappeur essaie de la frapper dans le champ réglementaire ou la laisse passer. Il la laisse passer s’il pense que cette balle ne passe pas dans la zone de “prise” (‘‘strike” en anglais).

La zone de prise : c’est l’espace situé au-dessus du marbre et entre la ligne des genoux et des aisselles du frappeur.

Si le lanceur lance dans cet espace (c’est l’arbitre placé derrière le receveur qui juge) et que le frappeur décide de laisser passer la balle, c’est une prise contre lui. Si le lanceur lance en dehors de cette zone et que le frappeur décide de la laisser passer, c’est une balle en faveur du frappeur.

 Qu’arrive-t-il si le frappeur tente de frapper la balle?

·S’il la manque, c’est une prise contre lui.

·S’il la touche mais la renvoie dans le champ nul, c’est aussi une prise.

·S’il la frappe dans le champ réglementaire, le frappeur devient coureur (voir plus haut) et essaie de parvenir en base.

Si le frappeur reçoit trois prises, il est retiré et un autre joueur prend sa place au marbre. Si le frappeur reçoit quatre “balles” on lui accorde automatiquement la première base. Il est facile de se rendre compte de l’importance du lanceur dans le jeu d’après ce qui précède : le lanceur est en fait un expert au “maniement” des lancers. Il fait tourner la balle de manières différentes et il la lance à une vitesse plus ou moins grande (jusqu’à 120 km/h) afin que le frappeur juge mal la vitesse à laquelle la balle arrive vers lui et ne puisse pas la frapper.

Les retraits

L’équipe en défense retire les joueurs de l’équipe adverse à la batte et sur les bases de plusieurs façons :

1.   Sur trois prises.

2.   Lorsqu’un joueur défensif attrape une balle frappée avant que celle-ci ne touche le sol - que ce soit une “chandelle” ou une “balle en ligne”.

3.   Lorsqu’un joueur défensif touche un coureur - la balle étant dans sa main ou dans son gant - alors que le coureur n’est plus en contact avec la base.

4.   Lorsqu’un coureur se trouve “obligé” d’avancer à cause du frappeur devenu coureur (deux coureurs ne pouvant occuper la même base) et que le joueur défensif en possession de la balle touche la base vers laquelle se dirige le coureur. Le retrait en première base est un cas particulier de cette règle.

Détails importants

Un coureur doit regagner la base qu’il vient de quitter après la prise au vol par un joueur défensif, d’une balle frappée.

Un coureur est toujours en droit de voler une base (sur inattention du lanceur, sur une balle passée par le receveur, sur un mauvais lancer d’un joueur défensif, etc.) lorsque la balle est en jeu.

Le softball

Son nom d’origine était le mushball, le kittenball ou le baseball en salle.

Historique

Le softball est une variation du baseball qui se joue en salle et en plein air.

Inventé en 1887 par George Hancock, un journaliste américain au Chicago Board Trade pour des joueurs de baseball désireux de pouvoir continuer la pratique de baseball pendant l’hiver. Le sport a été répandu en Europe par des militaires américains pendant la Deuxième Guerre Mondiale. 

Actuellement ce sont surtout des femmes qui pratiquent le softball (dans les écoles et les universités). Les règles principales sont identiques à celles du baseball.

Les dates marquantes

1933 Fondation de la Amateur Soft Ball Association of America (ASA)

1965 Premier championnat du monde féminin de fast-pitch

1966 Premier championnat du monde masculin de fast-pitch

1987 Premier championnat du monde de slow-pitch

dessin

 

Il existe toutefois quelques différences :

. La balle est plus grosse et moins dure (circonférence 30,2 à 30,8 cm; poids 177 à 200 gr). Elle est frappée par une batte de métal et non en bois comme en baseball.

 

·         Les gants sont plus longs et plus larges afin d’attraper une balle plus large.

·         La longueur de la batte ne doit pas excéder 86,4 cm.

·         Les distances du terrain de softball sont inférieures (18,29 m contre 27,43 m).

.          

·         La distance qui sépare les bases est de 13,11 m (18,43 m en baseball)

·         Le lanceur lance la balle uniquement par en dessous.

·         Le terrain est plus petit (18,29 m contre 27,43 m).

·         La vitesse de la balle record de lancer est 130 km/h contre 160 km/h en baseball.

• La lanceuse lance la balle uniquement par en dessous et non par en dessus.

 

Il existe deux versions :

·         Le slow-pitch ou balle lentequi se joue à dix. Les amortis ainsi que les vols de base ne sont pas permis; le lanceur doit lancer la balle en décrivant un arc de cercle, donc plus doucement.

·         Le fast-pitch ou balle rapidequi se joue à neuf. Le lanceur peut lancer la balle plus rapide qu’en slow-pitch. Il existe un championnat du monde féminin depuis 1966.

 

Sport de démonstration aux J.O. de 1996, le softball féminin est devenu sport olympique en 2000 en version fast-pitch.

Quatre joueuses font partie de l’équipe américaine sacrée trois fois championne olympique, en 1996, 2000 et 2004 : Laura Berg, Leah O’Brien Amico, Lori Harrigan et Lisa Fernandez.

Lexique

Abri des joueurs : Zone à demi fermée à côté du terrain de jeu où les joueurs sont assis lorsqu’ils ne participent pas activement au jeu.
Amorti : Tentative du batteur de couler la balle plutôt que de la frapper.
Balle : Lancer en dehors de la zone de prise que le batteur n’essaie pas de frapper.
Balle à changement de vitesse : Lancer envoyé lentement de façon à surprendre le batteur.
Balle courbe : Lancer effectué avec une rotation qui fait s’incurver le mouvement de la balle.
Balle directe : Balle lancée directement en ligne droite à peu près parallèlement au sol.
Balle en jeu : Balle qui est jouée.
Balle glissante : Lancer combinant une balle rapide et une balle courbe, frappé presque aussi fort qu’une balle rapide mais avec une rotation qui fait s’incurver le mouvement de la balle plus légèrement que dans une balle courbe.
Balle montante : Balle frappée en l’air vers le champ extérieur.
Balle passée : Echec du receveur lorsqu’il tentait d’attraper un bon lancer, permettant au coureur d’atteindre la base suivante.
Balle rapide : Lancer le plus rapide d’un lanceur.
Balle tombante : Lancer frappé avec une prise qui fait tomber la balle plus bas lorsqu’elle atteint le marbre.
Base :L’un des trois postes protégés pour le batteur ou coureur.
Bases pleines : Les bases sont dites pleines lorsqu’il y a un coureur sur chacune d’entre elles.
Batteur : Joueur essayant de frapper un lancer.
Bloqueur : Joueur de champ normalement placé entre le deuxième et le troisième joueur de base.
Bonne balle : Balle frappée dans le terrain de jeu.
Champ extérieur : Zone de jeu à l’intérieur des lignes de jeu et au-delà du champ intérieur.
Champ intérieur : Zone en forme de diamant formé par les trois bases et le marbre.
Chandelle sacrifice : Balle montante frappée suffisamment loin pour permettre au coureur de la troisième base de marquer un point après avoir attrapé la balle.
Coup de circuit : Balle frappée qui sort des limites du terrain permettant au batteur de faire le tour des bases.
Coureur : Batteur qui a atteint une base en toute sécurité.
Coureur d’urgence : Joueur qui remplace un coureur de son équipe une fois au cours d’une partie.
Coureur en position de marquer : Joueur en bonne position pour marquer un point sur la plupart des lancers, en parlant plus spécialement d’un coureur sur la deuxième ou troisième base.
Dans le cercle d’attente : Emplacement du prochain joueur à lancer.
Défenseur : Joueur de champ placé derrière le marbre qui reçoit les lancers.
Double : Frappe qui permet au batteur d’atteindre la deuxième base.
Double jeu : Jeu dans lequel un seul lancer donne lieu à deux retraits.
Elimination forcée : Retrait effectué lorsqu’un joueur de base, forcé de courir parce qu’un autre co-équipier doit courir vers la base qu’il occupe, ne peut pas atteindre la base suivante.
Erreur : Faute d’un défenseur qui laisse un batteur ou un coureur atteindre une base.
Fausse balle : Balle frappée à l’extérieur des lignes de jeu.
Feinte irrégulière : Mouvement irrégulier, souvent trompeur, du lanceur, pénalisé par l’annonce d’une balle, ou l’avancement de coureurs d’une base.
Frappeur d’urgence : Joueur qui batte à la place d’un co-équipier une fois au cours d’une partie.
Frappeur désigné : Joueur qui batte la balle à la place de son co-équipier désigné (normalement le lanceur) dans la composition de l’équipe à la batte.
Glissade : Manœuvre du coureur au cours de laquelle le joueur glisse vers une base de façon à ne pas avoir à ralentir pour éviter de la manquer et pour que le défenseur puisse difficilement l’éliminer en le touchant avec la balle.
Grand chelem : Home-run effectué avec un coureur sur chaque base, valant quatre points.
Home-run : Lancer du batteur qui franchit en général les clôtures du champ extérieur, lui permettant d’atteindre sans problème toutes les bases (aussi Coup de circuit).
Jeu risque tout suicide : Jeu dans lequel le batteur amortit pour tenter de laisser le joueur de la troisième base marquer un point. La différence entre ce jeu et le jeu risque tout normal est que le coureur commence à courir vers le marbre dès que le lancer est effectué.
Jeu risque-tout : Jeu dans lequel le batteur amortit les balles pour essayer de laisser le joueur de la troisième base marquer un point.
Joueur de champ centre : Défenseur placé dans le centre du champ (près du milieu du champ extérieur).
Joueur de champ droit : Joueur de champ extérieur situé sur le terrain droit (côté droit du champ extérieur du point de vue du batteur).
Joueur de champ extérieur : Défenseur placé à l’un des trois postes de champ extérieur.
Joueur de champ gauche : Joueur de champ extérieur placé sur le champ gauche (côté gauche du champ extérieur du point de vue du batteur).
Joueur de champ intérieur : Joueur de champ placé à l’une des quatre positions du champ intérieur, sans compter le lanceur et le receveur.
Joueur de deuxième base : Défenseur placé à côté de la deuxième base.
Joueur de troisième base : Défenseur placé à côté de la troisième base.
Lancer : Balle frappée par un batteur lui permettant d’atteindre la base.
Lancer fou : Lancer si mauvais que le coureur avance vers les bases suivantes.
Lancer sur base : Jeu entre lancers dans lequel un défenseur élimine un coureur en le touchant avec la balle alors qu’il s’écarte ou part en premier de la base.
Lanceur :Joueur qui lance la balle au batteur.
Lanceur de relève : Lanceur de remplacement au cours d’une partie.
Ligne des buts : Ligne directe entre chaque base, que le coureur doit parcourir.
Lignes de jeu : Deux lignes droites allant du marbre au champ extérieur en passant par les bordures extérieures des premières et troisièmes bases, qui délimitent la zone des bonnes balles.
Marbre : Plaque à cinq côtés de caoutchouc blanchi, large de 17 pouces (environ 40 cm), à côté de laquelle le batteur se tient pour frapper un lancer.
Marcher : Déplacement automatique vers la première base après le troisième lancer du lanceur.
Monticule : Tas de terre battue au centre du champ intérieur depuis lequel le lanceur envoie la balle.
Piste d’échauffement : Zone où les preneurs remplaçants attendent, ou se préparent, pour entrer en jeu.
Plaque : Plaque placée sur le monticule, à côté de laquelle le lanceur doit planter son pied arrière lorsqu’il lance.
Point : Point marqué lorsque le batteur ou coureur atteint le marbre.
Pointer : Action de frapper la balle en l’air dans le champ intérieur.
Points produits : Crédit qu’un batteur reçoit après un tour à la batte permettant à un co-équipier de marquer un point.
Premier joueur de base : Défenseur placé à côté de la première base.
Premier lanceur : Lanceur de chaque équipe au début du match.
Prise : 1. Lancer jugé par l’arbitre comme ayant dépassé le marbre entre les aisselles du batteurs et le haut de ses genoux. 2. Lancer que le batteur manque en tentant de frapper la balle. 3. Fausse balle alors qu’il reste au batteur moins de deux prises contre lui.
Rectangle du batteur : Zone rectangulaire située derrière une plaque de but et où se tient le batteur pour frapper un lancer.
Reprise : Tour à l’attaque et à la défense de chaque équipe.
Retrait sur trois prises : Retrait lorsque le batteur fait trois prises.
Ricochet : Balle touchant à peine la batte avant de continuer vers le receveur.
Roulant : Balle frappée le long du terrain.
Sacrifice : Amorti permettant à un coureur d’atteindre la base suivante pendant que le batteur sort.
Simple : Coup qui permet au batteur d’atteindre la première base.
Triple : Frappe qui permet au batteur d’atteindre la troisième base.
Triple jeu : Jeu dans lequel trois retraits sont effectués avec un lancer.
Vol : Coureur qui parvient à atteindre la base suivante, en général pendant un lancer qui n’est pas frappé.
Zone de prise : Zone au delà du marbre entre les aisselles du batteur et le haut de ses genoux, où un lancer est appelé une prise même si le batteur ne tente pas de frapper la balle.

 

Deux légendes olympiques

Linares Omar (22-10-67) CUB. Le meilleur troisième base du monde chez les amateurs. Champion olympique en 1992 et 1996 (2e en 2000). Il détient les records olympiques du plus grand nombre de coups sûrs (51), du plus grand nombre de présences sur le marbre (115) et du plus grand nombre de home runs (14). C'est aussi le seul joueur de baseball à avoir participé à 27 matches. Huit fois champion du monde. En 2002, il est devenu le premier joueur Cubain autorisé à devenir professionnel à l’étranger (rejoignant le club japonais des Chunichi Dragons).

Kindelan Orestes (1-11-64) CUB. Un grand frappeur (487 home-runs en carrière !). Champion olympique en 1992 et 1996 (en réalisant 9 home-runs en 9 matches), médaillé d’argent en 2000. Cinq fois champion du monde.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


        Ce trophée très convoité récompense depuis 1956 le meilleur lanceur (pitcher) de l’année. De 1956 à 1966, il n’y avait qu’un seul prix pour les deux ligues et depuis 1967 il y a une récompense par ligue. Il porte le nom de Cy Young (1867-1955), le plus grand lanceur de tous les temps. Ce sont des journalistes de la ‘Baseball Writers Association of America’ plus deux représentants de chaque club des deux ligues qui élisent les lauréats. 17 lanceurs l’o...
Décerné au meilleur joueur de la saison depuis 1931, le trophée remis aux lauréats depuis 1944 porte le nom Kenesaw Mountain Landis Award (en honneur K. M. Landis, juriste et l'un des premiers arbitres de baseball entre 1905 et 1920). Record de nominations Barry Bonds 7 1990, 1992-93, 2001-04 Yogi Berra 3 1951, 1954-55 Roy Campanella 3 1951, 1953, 1955 Joe DiMaggio 3 1939, 1941, 1947 Jimmie Foxx 3 1932-33, 1938 Mickey Mantle 3 1956-57, ...
Most Valuable Player World Series (Babe Ruth Award)       Ce trophée a été crée en 1949 en l'honneur à Babe Ruth, le plus grand joueur de l'histoire, par la New York Baseball Writers Association dont les membres se réunissent quelques semaines après les World Series pour ensuite annoncer le nom du joueur qui a marqué les World Series tout au long de la saison. Tous sont Américains sauf le Porto-Rican Roberto Clemente (en 1971), les Cubains Bert Campaneris (en 1973) et Luis Tiant (en 197...
  Record de victoires : 27 par les New York Yankees entre 1923 et 2010, 11 par les St-Louis Cardinals entre 1926 et 2011, 9 par Philadelphia/Oakland Athletics, 8 par les San Francisco Giants et les Boston Red Soxs. La Ligue Américaine a remporté 65 victoires en 113 éditions (la dernière en 2017 avec la victoire de Houston Astros) tandis que la National League compte 48 victoires (dont la dernière obtenue par les Chicago Cubs en 2016). Plus longue période sans titre : 108 ...
Ce trophée prestigieux est remis depuis 1999 au joueur le plus offensif de l'année. Il porte le nom du grand joueur Hank Aaron, qui en 1964 a dépassé Babe Ruth pour le plus grand nombre de home runs et de points produits dans une carrière. Il a été créé en 1999 en commémoration du 25eme anniversaire du record que Hank Aaron. En 1999 les lauréats étaient choisis en fonction du total du nombre de coups sûrs, de points produits et de home runst. Entre 2000 et 2002 ils étaient choisis par les...
Ce trophée prestigieux est remis depuis 1999 au joueur le plus offensif de l'année. Il porte le nom du grand joueur Hank Aaron, qui en 1964 a dépassé Babe Ruth pour le plus grand nombre de home runs et de points produits dans une carrière. Il a été créé en 1999 en commémoration du 25eme anniversaire du record que Hank Aaron. En 1999 les lauréats étaient choisis en fonction du total du nombre de coups sûrs, de points produits et de home runst. Entre 2000 et 2002 ils étaient choisis par les...
Créé par Sports Magazine en 1955. Le nom du meilleur joueur de la phase finale des World Series (World Series Most Valuable Player) est annoncé après le match final. Il est choisi par un groupe de journalistes et d'officiels des Ligues majeures et décerné immédiatement après la conclusion de la dernière partie de la Série mondiale. Le vainqueur reçoit une voiture....
Créé par Sports Magazine en 1955. Le nom du meilleur joueur de la phase finale des World Series (World Series Most Valuable Player) est annoncé après le match final. Il est choisi par un groupe de journalistes et d'officiels des Ligues majeures et décerné immédiatement après la conclusion de la dernière partie de la Série mondiale. Le vainqueur reçoit une voiture....
Les World Series est le championnat américain des clubs qui a été créé en 1903. Le vainqueur est celui qui gagne la finale qui oppose le champion de l'American League à celui de la National League de la saison. C'est la plus importante compétition de de sport. les Boston Americans vainqueur en 1903 contre les Pittsburgh Pirates L'épreuve prend le nom de World Series en référence aux World's Championship Series qui se sont disutées de 1884 à 1890 entre le champion de la L...
Décerné par le Baseball Writers Association of America (BBWAA) au meilleur joueur de la saison depuis 1931 à la fois en National League et en American League, le trophée remis aux lauréats depuis 1911 porte le nom Kenesaw Mountain Landis Award (en l'honneur de K. M. Landis, l'un des premiers arbitres de baseball entre 1905 et 1920).  ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  diverses -  diverses -  -  diverses -  diverses