Happy Birthday :
mardi 21 novembre 2017
Alpinisme
 
Alpinisme - Piolet d'Or - Article du : 19/11/2016

Crée par le groupe de Haute Montagne (GHM) et le mensuel Montagnes Magazine, le Piolet d’Or récompense depuis 1991 le plus grand exploit de l’année en montagne soit les plus grandes ascensions de l’année sur les plus beaux sommets du monde qui mettent en avant «l’imagination dans la recherche d’itinéraires innovants, l’économie maximale de moyens, la mise à profit de l’expérience, le respect des hommes et de la nature».

Depuis 2009, il existe le Piolet d'Or carrière qui récompense une carrière dont l’esprit a inspiré les générations suivantes, dans le sens des critères établis par la charte. En 2009, le premier Piolet d’Or Carrière était attribué à Walter Bonatti , puis Reinhold Messner (2010), Doug Scott (2011), Robert Paragot (2012), Kurt Diemberger (2013) et John Roskelley (2014).

Lauréats du Piolet d’Or

Piolet d'Or 1992

Le duo slovène Marko Prezelj et Andrej Stremfelj pour la fantastique ouverture d’une voie de 3 000 mètres sur le pilier sud du Kangchenjunga (Himalaya, 8476 m).

Piolet d'Or 1993

Michel Piola (SUI) et Vincent Sprungli (FRA) pour l'ouverture d’une voie rocheuse d’extrême difficulté dans le massif du Paine, en Patagonie.

Piolet d'Or 1994

Récompense collective pour l’équipe Jeunes Haut Niveau du club Alpin Français (Age moyen : 20 ans) et le succès de leur expédition dans le massif du Pamir Alaï en Asie Centrale.

Piolet d'Or 1995

Francois Marsigny (FRA) et Andy Parkin (GBR) pour l’ouverture d’une nouvelle voie glaciaire au Col de l' Espérance (Cerro Tore, Patagonie) et pour de longues journées de quasi survie à la descente.

Piolet d'Or 1996

Attribué à l’équipe Andreas Orgler, Heli Neswabba et Arthur Wutsher (ALL) pour l’ouverture de plusieurs voies extrêmes, notamment la face sud du Mont Bradley (Ruth Glacier, Alaska).

Piolet d'Or 1997

Le duo slovène Thomas Humar et Vania Furlan pour l’ouverture d’une voie nouvelle en face nord ouest de l’Ama Dablan, 6 812 m au Népal.

Piolet d'Or 1998

Première ascension de la face ouest du Makalu (8400 m au Népal), réalisée par l’expédition russe "Ville d' Ekaterinbourg".

Piolet d'Or 1999

Andrew Linblade (AUS) et Athol Whimp (NZE) pour la première de la face nord du Thalay Sagar, Inde du nord (6 904 m).

Piolet d'Or 2000

Le duo français Lionel et Sébastien Foissac pour la première de la face sud-est du Burkett Needle (3 049 m, Alaska).

Piolet d'Or 2001

Thomas Huber (ALL) et Iwan Wolf (SUI) pour le premier itinéraire direct du Headwall sur le Shivling (6 543 m) en Inde.

Piolet d'Or 2002

Valery Babanov (RUS) pour l’ascension en solitaire de la face nord du Meru (6 310 m) en Inde.

Piolet d'Or 2003

Le duo britannique Mike Fowler et Paul Ramsden pour l’ouverture de la face nord du Siguniang (6 250 m) en Chine. 

Piolet d'Or 2004

Le duo russe Valery Babanov et Yuri Koshelenko pour le pilier sud du Nupse est (7 703 m) au Népal. Sommet jamais gravi, le pilier sud était considéré comme l'un des derniers "grands problèmes" himalayens. Depuis une vingtaine d'années plusieurs cordées y avaient vécu des échecs.

Piolet d'Or 2005

Expédition de onze alpinistes russes menée par Alexander Odintsov, pour la première ascension de la face nord du Jannu (7 710m) au Népal.

Piolet d’Or 2006

Le duo américain Steve House et Vince Anderson pour la première du pilier central du Nangat Parbat (8 125 m, Pakistan) sur son versant Rupal.

Piolet d’Or 2007

Le duo slovène Marko Prezelj et Boris Lorencic pour l’ouverture du pilier nord-ouest du Chomo Lhari (7 326m) au Tibet. Ce sommet a été gravi pour la première fois en 1937. Ils ont ouvert la plus belle ligne du versant tibétain du Chomo Lhari, une voie haute de 1 950 m. 

Piolet d’Or 2008

Non attribué.

Piolet d’Or 2009

Trois trophées ont été attribués :
- Kazuya Hiraide et Kei Taniguchi (JAP) pour la première de la face sud-est du Kamet (7 756 m, Inde). Kei Taniguchi est la première femme à être honorée.
- Fumitaka Ichimura, Yusuke Sato et Kazuki Amano (JAP) pour une nouvelle voie dans la face nord du Kalanka (6 931 m, Inde).
- Ueli Steck et Simon Anthamatten (SUI) pour la première ascension de la face nord du Tengkampoche (6 500 m, Népal).

Piolet d’Or 2010

Le duo kazake Denis Urubko et Boris Dedeshko (KAZ) pour un nouvel itinéraire dans la face Sud-Est du Cho Oyu (8201m, Népal).
Jed Brown (USA), Kyle Dempster (USA) et Bruce Normand (Ecosse) pour la première ascension de la face Nord du Xuelian Ouest (6422m, Chine).

Le piolet d'Or carrière a été attribué à Reinhold Messner , le premier alpiniste de l'histoire ayant gravi les quatorze sommets de plus de 8000 m et cela sans apport d'oxygène.

Piolet d’Or 2011

Le duo japonais Yasushi Okada et Katsutaka Yokoyama pour la face Sud-Est du Mont-Logan (5 959m, Canada)
Sean Villanueva (BEL), Nicolas et Olivier Favressse (BEL), Ben Ditto (USA) et Skipper Bob Shepton (GBR) pour des Big walls au Groenland.
 

Enfin pour l’ensemble de sa carrière , le britannique Doug Scott a été récompensé. Il est l’un de ces visionnaires qui a démontré qu’on peut escalader les plus hauts sommets de la planète comme on le fait dans les Alpes, en compagnie de quelques amis, avec pour tout bagage ce que peut contenir un sac à dos. En 1967, il « fait la route », relie en camion le Royaume-Uni et l’Afghanistan pour gagner l’Hindu Kuch et gravir le Koh-e-Bandaka, 6812 m. En Terre de Baffin en 1972, il ouvre un merveilleux pilier au mont Asgard. Il participe à la première du Changabang, 6 864 m, au Garhwal, en 1974. En 1975, il est au sommet de l’Everest avec Dougal Haston, après la première de la face sud-ouest, qui marque l’apogée de l’ouverture des grandes faces himalyennes. Parvenus au sommet en fin de journée, ils font un rude bivouac au sommet sud. Doug se consacrera désormais exclusivement au style alpin. Doug et Dougal se retrouvent l’année suivante en Alaska et ouvrent une voie de 2800 m, très engagée, dans la face sud du Denali, 6195 m. En 1977, avec Chris Bonington, il gravit l’Ogre, ou Baintha Brakk,7285 m, une des montagnes les plus difficiles du Pakistan. A la descente, il fait une chute sous le sommet et se brise les chevilles. Il mène une incroyable retraite à quatre pattes qui compte parmi les plus incroyables épopées de l’Himalaya. En 1979, il, part au Kangchenjunga, 8585 m avec Joe Tasker, Peter Boardman et Georges Bettembourg et ouvre une voie sur l’arête nord. Il fait plusieurs expéditions au K2, toujours en style alpin, et deux tentatives très poussées sur l’arête sud-est du Makalu, 8471 m, en 1980 et 1984. A chaque fois l’équipe redescend de la Combe Est, un vallon perché juste sous le sommet, depuis les altitudes de 8180 m puis 8370 m.

Piolet d’Or 2012

Les américains Mark Richey, Steve Swenson et Freddie Wilkinson pour l'ascension du Saser Kangri II en Inde. C'est l'exploit de l’année 2011 en matière d’exploration et de style alpin engagé à haute altitude. Lors d’une expédition de deux mois dans le Karakoram indien, les trois alpinistes ont gravi le Saser Kangri II, jusqu’alors demeuré vierge. Par la raide face sud-ouest, haute de 1700 mètres, la cordée a atteint la cime le 24 août après quatre jours d’ascension et trois bivouacs. Sans être des plus élevées, les difficultés techniques de l’itinéraire sont concentrées dans la partie haute. Première ascension du Saser Kangri II par la face sud-ouest.
Le duo slovène Nejc Marcic et Luka Strazar pour l'acension du K7 par la face ouest (6 615m, Pakistan).

Le quatrième Piolet d'Or carrière (le prix s'appelle désormais 'Prix Walter Bonatti ') a été attribué à Robert Paragot, grande figure de l'alpinisme français. Président du Groupe de Haute Montagne et également de la Fédération Française de Montagne et de l'Escalade. Il a notamment ouvert plusieurs voies dans la forêt de Fontainebleau (Cuvier, Défroquée) et a été le premier à gravi l'Aconcagua en Argentine (face sud), le Tour Muztagh au Pakistan, le Jannu au Népal, le Huascaran au Pérou et le Makalu sur la frontière tibéto-népalaise.

Piolet d’Or 2013

Les 21èmes Piolets d'Or ont récompensée l'ensemble des 6 expéditions nominées.

Les six expéditions :

Kashar (6 770 m) au Népal
Cette voie a été l’objectif d’au moins sept expéditions. La première ascension des 2200m du pilier sud du Kyshar a été l’une des plus belles réalisations en style alpin au Népal l’automne dernier par Tatsuya Aoki, Yasuhiro Hanatani et Hiroyoshi Manome.

Muztagh Towers (7 284 m) au Pakistan
Les 2000m de l’éperon nord-est de cette montagne emblématique du Karakoram ont exigé 17 jours d'ascension aux russes Dimitry Golovchenko, Alexander Lange et Sergey Nilov.

Baintha Brakk-The Ogre (7 285 m) au Pakistan
L'Ogre n’avait été gravie que deux fois et encore jamais par le versant sud. Kyle Dempster, Hayden Kennedy et Josh Wharton (USA) ont choisi une ligne audacieuse suivant l'arête, puis la face sud-est pour rejoindre la face sud.

Nanga Parbat (8 125 m) Himalaya, Pakistan
L’ascension intégrale de l’arête Mazeno du Nanga Parbat est sans aucun doute l’un des objectifs les plus convoités sur les très hauts sommets du Karakoram ou de l'Himalaya. C’est l’arête la plus longue des sommets de 8000m, estimée entre 10 à 13km. Les vétérans-himalayistes Sandy Allan et Rick Allen (UK), accompagnés pour une grande partie de l’ascension par Cathy O'Dowd (Afrique du Sud), Lhakpa Rangdu Sherpa, Lhakpa Zarok Sherpa et Lhakpa Nuru Sherpa (Nepal), ont adopté une approche pragmatique adaptée à cette énorme entreprise en s’acclimatant sur la première section de l’arête avant de partir en style alpin du camp de base.

Kamet (7 756 m) en Inde
Le Kamet est la plus haute montagne d’Inde pour laquelle il soit aujourd'hui possible d’obtenir un permis d’ascension. Sa face sud-ouest haute de 2000 m n’avait pas encore vu de tentative. Sébastien Bohin, Didier Jourdain, Sébastien Moatti et Sébastien Ratel (France) ont gravi ce sommet en style alpin pur en cinq jours.


Shiva (6 142 m) en Inde
Beauté et élégance sont les termes qui caractérisent l'itinéraire ouvert sur l'arête nord-est, dénommée "proue de Shiva", à l’est du Kishtwar. Redescendant par l'arête Sud, Mick Fowler et Paul Ramsden (UK), Piolets d’Or 2003, ont accompli en style alpin pur une traversée en neuf jours, réalisant au passage la cinquième ascension connue de cette montagne.

Piolet d’Or 2014

Les 22èmes Piolets d'Or ont récompensée

L'alpiniste suisse de 37 ans, Ueli Steck , mutant de la discipline, qui avait notamment réalisé en 2008 l’ascension des Grandes Jorasses (1.200 mètres de paroi), dans le massif du Mont-Blanc, en 2 heures et 21 minutes, quand il faut deux jours pour une cordée classique. Adepte du «speed climbing» (ascension rapide), il avait escaladé cette voie en un temps record, atteignant le sommet sans sac à dos, avec une simple corde et une gourde dans la poche.
Il a été récompensé d’un piolet d’or pour l’ascension de la face sud de l’Annapurna (8.091 m) au Népal en 28 heures en solitaire par une voie extrêmement difficile.
«Grimpant de nuit pour profiter des bonnes conditions de gel», il a terminé «cette voie légendaire en un solo étonnant, les 8 et 9 octobre 2013, en 28 heures aller-retour», souligne l’organisation des Piolets d’or dans un communiqué. La voie empruntée par Ueli Steck , surnommé «The Swiss machine» (la machine suisse), était considéré comme un des derniers grands problèmes de l’Himalaya.

Le piolet d’or a aussi a été attribué aux Canadiens Raphael Slawinski et Ian Welsted pour l’ascension du K6 West, (7. 040 m) au Pakistan, en cinq jours le 29 juillet 2013.

Piolet d’Or 2015

Les 23èmes Piolets d'Or ont récompensée trois expéditions

Thamserku (Népal, Khumbu 6 618 m avec Aleksander Gukov et Aleksey Lonchinskiy.

Alexander Gukov et Alexey Lonchinskiy (Russie) ont ouvert la face sud-ouest, haute de 1620 mètres. Leur voie, qui a exigé six bivouacs, est nommée Shy Girl.
Ils l’ont estimée à 6A/6B (cotation russe), présente des passages en glace raide avec des sections en mixte en M4-M5, et des passages en escalade artificielle (A2).
Descente par l’arête sud et la face sud-ouest en vingt-deux rappels.

Hagshu (Inde- Kisthwar 6 657 m) avec Ales Cesen, Luka Lindic et Marko Prezelj (Slovénie)

Ales Cesen, Luka Lindic et Marko Prezelj (Slovénie) ont ouvert la face nord haute de 1350 mètres, ED, glace à 90°. La raideur et la dureté de la glace les obligent à
grimper le premier jour jusqu’à deux heures du matin. Sommet le lendemain, 30 septembre, à 17 heures, puis descente par la voie originale ouverte par des Polonais en 1989.

Fitz Roy (traversée de la chaîne du Fitz Roy en Patagonie en Argentine) avec Tommy Caldwell et Alex Honnold (USA).

Du 12 au 16 février 2014, Tommy Caldwell et Alex Honnold (États-Unis) ont réussi la traversée complète de la chaîne, du nord au sud. Ils ont dû gravir sept sommets : Aguja Guillaumet, Aguja Mermoz, Cerro Fitz Roy, Aguja Poincenot, Aguja Rafael Juarez, Aguja Saint-Exupery et Aguja de l'S, soit 4000 mètres d’escalade cumulée, de niveau maximum 7a, avec des passages de glace à 65°. Une telle traversée ne peut s’envisager que pour des grimpeurs très rapides.

Piolet d’Or 2016

Les 24èmes Piolets d'Or ont récompensée quatre expéditions

Talung Népal (7 348 m)

Après avoir pris confiance en eux l’année 2014 avec l’ouverture du pilier Nord-Ouest du Langshisha Ri (6427m) pour leur baptême himalayen, le tandem ukrainien Mikhail Fomin & Nikita Balabanov se décide en 2015 à repousser le curseur de l’engagement d’un cran. Du 18 au 23 Octobre (après cinq bivouacs) le duo réussit la première du convoité pilier Nord Nord-Ouest du Talung, réalisant la cinquième ascension de la montagne.

Gave Ding Népal (6 571 m)

Le tandem des inoxydables britanniques Paul Ramdsen et Mick Fowler, déjà récompensé de deux Piolets d’Or en 2002 et 2013 pour le Siguniang puis la Proue de Shiva, gravit ce sommet vierge de toute tentative isolé à la frontière nord-ouest du Népal.

Cerro Riso Patron Chili (2 550 m)

A 50kms au sud-ouest du Cerro Torre, le Cerro Riso Patron est bien isolé entre plateau du Hielo Continental et les fjords du pacifique., en Septembre 2015 l’équipe internationale composée des Français Lise Billon et Antoine Moineville et de Jerome Sullivan (franco-américain) se décide à retenter le challenge, accompagnée cette fois de l’argentin Diego Simari (à la place de Martin Elias). Le débarquement s’avérant impossible au pied de leur objectif, l’équipe change ses plans pour jeter son dévolu sur le sommet principal, déjà gravi en 1988 par une équipe italienne. Après 5 jours d’une approche épique, le quatuor ouvre en 3 jours du 22 au 24 Septembre le pilier nord-est, réalisant la seconde ascension de la montagne. « Hasta las webas » est cotée ED- pour 1000m de hauteur, avec des difficultés estimées à AI5+, M5, 90°, X, l’auteur de la cotation prévenant toutefois de sa relativité eu égard à l’isolement des lieux. La descente sera complétée le jour du sommet par l’arête nord puis le flanc est de celle-ci.

Cerro Kishtwar Inde (6 173 m)

Suite à son ascension du Hagshu en 2014 (ascension récompensée par les Piolet d’Or en 2015), le vétéran slovène Marko Prezlj, 3 Piolets d’Or à son actif, décide de jeter son dévolu sur le versant Est encore inexploré du Cerro Kishtwar voisin, dont Mick Fowler et Steve Sustad avaient réalisé la première ascension en 1993 par la face Nord-Ouest. Après s’être acclimaté avec l’ouverture de l’arête sud du Chomochior (6278m, 1400m, D+), le quatuor composé de Marko Prezlj, de l’américain Hayden Kennedy (déjà récompensé d’un Piolet d’Or en 2013 pour son ascension du Baintha Brakk en Inde), du français Manu Pellissier et du slovène Urban Novak réalise du 5 au 8 Octobre 2015 la première de “Light before wisdom” . Descente par la face sud puis en rappel par le couloir est de la montagne.


 

Le Piolet d’Or Carrière - «Prix Walter Bonatti »
Le Piolet d’Or Carrière a été créé pour récompenser une carrière dont l’esprit a inspiré les générations suivantes, dans le sens des critères établis par la Charte. En 2009, le premier Piolet d’Or Carrière était attribué à Walter Bonatti , suivi par Reinhold Messner (2010), Doug Scott (2011), Robert Paragot (2012), Kurt Diemberger (2013), John Roskelley (2014), Chris Bonington (2015) et Wojcieh Kurtyka (2016).

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


L’Himalaya     Mount Everest - L'ascension la plus rapide de tous les temps de l'Everest, tous styles confondus, a été réalisée en 1996 par l'Italien Hans Kammerlander, qui a mis 16 h 45 min pour atteindre le toit du monde en partant du camp de base avancé à 6.500 mètres. Il existe également différentes voies pour rallier le sommet. - L'alpiniste espagnol Kilian Jornet assure avoir pulvérisé le 22 mai 2017 le record mondial de vitesse de l'ascension de l'Everest, ...
Il grimpait seul, sans cordes et a ouvert des voies les plus dangereuses en des temps record. Charpentier de formation, il fait partie des légendes. Adepte du 'speed climbing' (ascension rapide), surnommé 'The Swiss Machine' des cimes, il était l'un des porte-drapeaux de l'alpinisme.  Premier alpiniste à avoir atteint l'Eiger par la face nord. Il a notamment réalisé en 2008 l’ascension des Grandes Jorasses dans le massif du Mont-Blanc (1 200 mètres de par...
Le 3 juin 1950 à 14 heures, il a vaincu l'Annapurna, dans l'Himalaya, accompagné de Louis Lachenal (avec qui il formait la cordée de pointe), Gaston Rébuffat, Lionel Terray, Marcel Ichac, Jean Couzy, Marcel Schatz, Jacques Oudot (médecin) et Francis de Noyelle (agent de liaison). C'était la toute première fois qu'un sommet de plus de 8 000 m a été franchi (22 expéditions ont échoué avant eux). Devenu un héros national, il s'y était gelé les pieds et les mains et a été amp...
Fils de fermiers et apiculteur de profession, il a été le plus mythique des alpinistes, et le premier avec son sherpa Tensing Norgay, à avoir gravi l'Everest. Le 29 mai 1953 à 11h30, il a planté à 8 848 mètres l'Union Jack ainsi que les drapeaux du Népal, de l'Inde et des Nations Unies sur le sommet de la plus haute montagne de la planète.Il a, par la suite, gravi dix autres sommets himalayens entre 1956 et 1965. Il a aussi atteint le Pôle Sud le 4 janvier 1958 avec l'expédit...
Un des plus grands alpinistes de tous les temps et une légende de l'alpinisme italien, il a signé quelques-unes des ascensions les plus audacieuses et complexes des années 1950 et 1960 avec, entre autres, l'escalade de la face est du Grand Capucin sur le Mont-Blanc (1951) et du pilier sud-ouest des Drus en solo (le premier à l'avoir réussi, en 1955), les ascensions du K2 (en 1954), du Gasherbrum IV (1958) et de la face nord en solitaire et en hiver du Cervin (en 1965).   Co...
  MÉRIBEL (Savoie) CHAMPIONNAT DE FRANCE DE SKI ALPINISME Samedi 14 et dimanche 15 janvier 2017 Méribel (Savoie) accueille pour la deuxième année consécutive le Championnat de France de Ski Alpinisme. Cet événement réunit les meilleures athlètes de la discipline tels que Killian Jornet, William Bon Mardion, Mathéo Jacquemoud, Emelie Forsberg, Laetita Roux, Corinne Favre... présents en 2016 et attendus cette année. Organisé par Méribel Sport Montagne et Méribel Tourisme, le Championnat de Fran...
Crée par le groupe de Haute Montagne (GHM) et le mensuel Montagnes Magazine, le Piolet d’Or récompense depuis 1991 le plus grand exploit de l’année en montagne soit les plus grandes ascensions de l’année sur les plus beaux sommets du monde qui mettent en avant «l’imagination dans la recherche d’itinéraires innovants, l’économie maximale de moyens, la mise à profit de l’expérience, le respect des hommes et de la nature». Depuis 2009, il existe le ...
Il est à ce jour le premier et le seul Américain à avoir atteint les quatorze sommets à plus de 8 000 m dans le monde sans apport d'oxygène en espace de dix-huit ans entre 1989 et 2005 (Annapurna en mai). Il a participé à 29 expéditions dans l'Himalaya en atteignant vingt sommets dont sept fois le Mount Everest. Il est également vétérinaire. ...
A la tête d'une équipe de quatorze Japonaises, elle est devenue le 16 mai 1974 la première femme à avoir vaincu l'Everest. Le 4 mai, l'aventure faillit tourner à la catastrophe lorsqu'une avalanche ensevelit l'ensemble du campement. Les Sherpa et les femmes réussirent à s'extraire. Junko perdit connaissance mais fut sauvée par les guides népalais. Douze jours après l'avalanche, elle atteignit le sommet de l'Everest. Le 28 juin 1992 après l'ascension de Puncak Jaya, elle fut également la premiè...
Spécialiste du ski-alpinisme. Il détient le record de la course du Mont-Banc (départ et arrivée à Chamonix) depuis mai 2007 en 5h15mn47s (4h7mn pour la montée et 1h7mnpour la descente). Champion du monde en individuel en 2002,  par équipes en 2006 et avec le relais en 2004 (2eme en 2006; 2eme du combiné en 2002). Il a notamment remporté la fameuse course Pierra Menta en 2001 (avec Pierre Gignoux) et en 2005 et 2006 (avec Patrick Blanc. Il  a trouvé la mort dans un accident survenu lors d'une ten...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  -  -  -