Happy Birthday :
dimanche 20 janvier 2019
Tennis de table
 

La raquette entre les dents, l'Egyptien Hamadtou dans la légende paralympique - Le 10/09/2016 à 18:43

© AFP/CHRISTOPHE SIMON
Ibrahim Hamadtou, le 9 septembre 2016 au Riocentro lors de jeux Paralympiques de Rio

Le joueur de tennis de table Ibrahim Hamadtou peut être aussi rapide et rusé avec sa raquette que son adversaire. Mais c'est pour une autre raison qu'il fait sensation aux Jeux paralympiques de Rio: cet Egyptien de 43 ans se défend avec ses dents.

Ces Jeux regorgent d'histoires de femmes et d'hommes qui ont entraîné leurs corps blessés à la compétition de haut niveau. Parmi elles, celle d'Ibrahim Hamadtou détonne.

Ce père de trois enfants, originaire de la ville portuaire de Damiette, a perdu ses deux bras dans un accident de train quand il était enfant et il tient sa raquette avec sa bouche.

Bien qu'il n'ait pas remporté ses premiers matches, contre le numéro quatre mondial, le Britannique David Wetherill, et l'Allemand Thomas Rau, ce joueur étonnant se dit "ravi".

"Je suis juste content d'avoir pu venir d'Égypte et d'avoir affronté des champions, dit-il à l'AFP. Ce que je ressens est inexplicable, je suis trop heureux."

Hamadtou avait 10 ans lorsqu'il a perdu ses bras. "Après, il est resté silencieux chez lui pendant trois ans. Il n'osait pas sortir", raconte son entraîneur depuis 20 ans, Hossameldin Elshoubry.

- Le foot, trop dangereux -

Un proche essaye alors de sortir l'adolescent de sa dépression grâce au sport. Avec ses deux bonnes jambes, le football semble parfait.

© AFP/CHRISTOPHE SIMON
Ibrahim Hamadtou lors des jeux Paralympiques, le 9 septembre 2016 à Rio

"Le football, ça n'a pas marché", soupire Ibrahim Hamadtou. Son coach explique: "C'était trop dangereux. Sans bras, si vous tombez, vous n'avez aucune façon de vous protéger".

Le jeune homme se tourne alors vers le tennis de table en faisant tenir la petite raquette sous l'aisselle de son bras droit. "Cela n'a pas marché non plus", sourit-il.

Finalement, il essaye de tenir le manche avec sa bouche, comme lorsque l'on cherche quelque chose avec une lampe et qu'on a les mains pleines, décrit-il.

Mais le tennis de table, discipline rapide et précise qui se joue sur une petite table, est incomparable au fait de tenir une lampe de poche. Hamadtou, lui, y est arrivé. Pour cela, il a dû faire quelques ajustements.

Pour servir et ramasser la balle, il utilise ses orteils et joue donc sans chaussure droite. Pour échanger des balles, il peut compter sur son cou musclé et agile qui transforme sa tête en l'équivalent d'un bras et sa bouche en une main.

"Cela m'a pris trois ans pour apprendre", poursuit-il. "Après, sa vie a complètement changé. Il est même retourné à l'école", ponctue fièrement son coach.

Dans son pays, Hamadtou est devenu une star grâce une vidéo de ses exploits postée sur Youtube, vue plus de 2,3 millions de fois.

- Équitable -

L'un de ses adversaires, David Wetherill, qui joue au tennis de table avec une béquille pour soutenir la partie gauche de son corps, est aussi très connu dans sa discipline. La vidéo de son superbe coup à Londres en 2012, alors qu'il était tombé au sol, a également été vue des millions de fois.

Pourtant, celui-ci dit se sentir "dans l'ombre" face à l'Égyptien. "C'est une légende du tennis de table, déclare-t-il. Je sentais un peu de pression, j'étais nerveux. Ibrahim, avec toutes ces choses qu'il réalise, fait relativiser."

© AFP/MANAN VATSYAYANA
L'Egyptien Ibrahim Hamadtou, le 6 mars lors d'un match d'exhibition pendant les Mondiaux-2016 de tennis de table par équipe

Le problème de ce sportif, finalement, c'est d'être unique car il est difficile de lui trouver des adversaires contre qui les matches soient équitables.

"Il est le seul à utiliser sa bouche. S'il y en avait cinq, six, sept autres, nous pourrions créer une nouvelle catégorie", poursuit son entraîneur.

Cela pourrait arriver. En Egypte, le sportif entraîne deux garçons sans bras âgés de 10 et 12 ans.

Selon Hossameldin Elshoubry, "il veut offrir à ces deux jeunes les compétences que personne n'a pu lui donner quand il était enfant".

Résultats et Champions

 ...
 ...
 ...
 ...
Championne du monde par équipes en 2014, 2016 et 2018 (2eme en double en 2017, 3eme en 2013). Victorieuse de la finale du World Tour en simple en 2017 et 2018 et en double en 2017. Médaillée d'or par équipes et du double aux Jeux du Commonwealth en 2014 et aux championnats d'Asie en 2013. Elle a été championne du monde en simple chez les juniors en 2011 (6 autres médailles d'or par équipes ou en double entre 2008 et 2011). ...
L'actuel n°1 mondial. Le nouveau prodige chinois (première fois 2eme joueur mondial en 2014 à 17 ans, un record de précocité), qui, à seulement 16 ans, a remporté deux grands tournois du World Tour. Tout d'abord le tournoi de Pologne puis celui de Russie (invaincu en 17 matches). Il est ainsi devenu le plus jeune pongiste de l'histoire à remporter un titre puis deux titres (consécutifs en plus) dans un Open de l'ITTF Pro Tour. Ce record de précocité a été battu en juin 201...
Une légende vivante du tennis de table féminin, sacrée championne olympique en simple en 2004 et 2008, en double dames avec Wang Nan en 2004 et par équipes en 2008. Avec ses compatriotes Wang Nan et Xiaoxia Li, elle appartient au club restreint des joueuses ayant gagné la Coupe du monde, les championnats du monde et les Jeux Olympiques en simple. Elle a remporté 16 médailles mondiales (10 en or, 2 en argent et 4 en bronze) : championne du monde en simple en 2005 et 2009 (2eme en 1999 et 2003...
Seulement deux joueurs ont conservé leur titre : les deux Chinois Lin Ma (2003 et 2004) et Hao Wang (2007 et 2008). Hao Wang remporta un troisième titre en 2010. Record de victoires : - 4 par Lin Ma CHN (2000, 2003, 2004, 2006) chez les hommes ; - 4 par Nan Wang CHN (1997, 1998, 2003 et 2007), Yining Zhang CHN (2001, 2002, 2004 et 2005) et Shiwen Liu CHN (2009, 2012, 2013 et 2015) chez les femmes. Plus jeune vainqueur : la Japonaise Miu Hirano en 2016 à 16 ans. Record de victo...
Numéro 1 mondiale pendant 13 mois, son règne a pris fin début novembre 2017. Gauchère, elle se distingue dans tous les secteurs de jeu, surtout aux services et en contre. Avec ses compatriotes Nan Wang, Yinin Zhang et Xiaoxia Li, elle appartient au club restreint des joueuses ayant gagné la Coupe du monde, les championnats du monde et les Jeux Olympiques en simple. Championne olympique en simple en 2016 en battant sa compatriote Xiaoxia Li (finaliste en 2012, battue par Xiaoxia Li) et par éq...
Il est l'un des rares joueurs (gaucher et spécialiste du top-spin) à pouvoir battre les Asiatiques, seul les titres de champion du monde et olympique en simple manquent encore à son palmarès (n°1 mondial de janvier à mai 2003; 4eme en octobre 2011). Sept fois champion d'Europe en simple : en 2002, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012 et 2018, un record (2eme en 2014, 3eme en 2003 et 2009). Il a aussi remporté le titre européen en double en 2002, 2007, 2008, 2009 et 2010 et par équipes en 200...
Championnat d'Europe
Championnat de France
Championnat du Monde
Championnat du Monde par équipes
Coupe du Monde
Coupe du Monde par équipes
ETTU Cup
Finales World Tour (ITTF World Tour Finals)
Jeux d'Asie
Ligue des Champions (ancienne Coupe d'Europe des clubs champions)
Open d'Angleterre
Top 16 Européen
Tournoi des Champions
Calendrier 2016 et les vainqueurs des Super Series
Calendrier World Tour 2015
Calendrier World Tour 2017
Classement mondial ITTF
Lexique Français/Anglais
Lexique Français/Français
Tout savoir sur le tennis de table
Vainqueurs ITTF Pro-Tour 2011
Vainqueurs ITTF Pro-Tour 2012
Vainqueurs ITTF Pro-Tour 2013
Vainqueurs ITTF World Tour 2014
Vainqueurs Pro-Tour 2008, 2009 et 2010

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  - jean-philippe gatien - artem utochkin - werner schlager - jean-philippe gatien