Happy Birthday :
dimanche 16 juin 2019
Patinage artistique
 

Patinage artistique: "Une victoire d'avoir gagné en crédibilité", se félicitent Papadakis et Cizeron - Le 06/04/2017 à 21:49

© AFP/Lionel BONAVENTURE
Les danseurs sur glace français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors d'un séance photos, le 5 avril 2017 à Paris

"Ca valait le coup": Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron reconnaissent avoir "beaucoup douté" au cours de la saison qui les a vus céder leur couronne mondiale mais les danseurs sur glace, médaillés d'argent samedi, se félicitent "d'avoir gagné en crédibilité" et "grandi", à moins d'un an des jeux Olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud).

Q: Vous avez quitté les Championnats du Monde sans l'or mais avec le sourire après un excellent programme libre?

Guillaume Cizeron: "Le programme libre, c'était une sorte de victoire pour nous parce qu'on a été capable de le patiner à 100% et qu'il nous a donné du fil à retordre tout au long de la saison. On a eu une standing ovation, c'était un moment assez exceptionnel à vivre. C'est rare ce genre de performance où on entre tellement dans une bulle que ça en devient magique pour nous et pour le public. C'est vraiment une expérience inoubliable. (?) On n'a pas l'impression d'avoir perdu: oui, on n'a pas la médaille d'or mais on marque énormément de points chez les juges, le public. On a affirmé qu'on avait encore du potentiel et qu'on continuait à progresser."

Gabriella Papadakis: "Ce qui comptait aussi, c'était de prouver qu'on était encore dans la course pour la médaille d'or olympique, qu'on est des artistes capables de se renouveler."

Q: Vous avez fait des choix artistiques forts cette saison. Quel bilan en tirez-vous ?

GC: "On a fait ce pari au début de la saison de choisir des programmes qui nous tenaient vraiment à c?ur personnellement. Ce n'est pas toujours évident dans le milieu du patinage de rester authentiques, (fidèles) à ce qu'on aime, à nos goûts, à nos inspirations. C'est un challenge à risques qu'on a pris avec nos entraîneurs, qui nous ont soutenus dès le début, même si ça leur a fait un petit peu peur, parce que ça demandait un travail colossal. C'est une victoire personnelle d'avoir réussi à gagner en crédibilité au niveau de nos choix artistiques. Ca nous a donné beaucoup de crédit, on se sent valorisé d'avoir fait ce choix personnel."

Q: Avez-vous douté au cours de la saison ?

GP: "Vraiment très souvent. On a eu beaucoup de critiques pas forcément positives. On nous a beaucoup conseillé de changer de musique. Au bout d'un moment, avec tous ces retours un peu froids, on a beaucoup douté, on s'est demandé s'il ne fallait pas changer de musique. Finalement, on a fait quelques petites modifications, mais pas énormes, et on est vraiment content d'avoir réussi à aller jusqu'au bout de l'idée."

Q: On sent une fierté à être restés fidèles à votre projet?

GC: "Oui, on n'aurait pas pu le faire sans nos entraîneurs. C'est vraiment eux qui nous ont soutenus au début, et une fois qu'on était parti dedans, il fallait aller jusqu'au bout et prouver qu'on était capable de le faire. Ils nous ont poussés à avoir confiance en nous, parce qu'on avait un peu perdu confiance en nous-mêmes, en nos choix. C'est difficile quelquefois quand on a des retours mitigés de faire la part des choses. Nos coaches ont réussi à voir le potentiel du programme et à nous pousser jusqu'au bout. Ca valait vraiment le coup de passer à travers ces difficultés parce qu'on a grandi en tant que créateurs, qu'athlètes. (...) C'est une saison où on a appris, beaucoup."

Q: Comment allez-vous aborder la saison olympique ?

GP: "On ne va pas prendre des risques aussi gros parce que les jeux Olympiques arrivent assez vite et on n'aura pas le temps de travailler autant qu'on l'a fait cette année, pas le temps de se tromper. On va plutôt chercher à améliorer les choses qu'on a déjà fait dans le passé, se surpasser dans ce qu'on connaît déjà. On ne considère pas que c'est une année où c'est bien d'aller chercher des choses nouvelles, d'expérimenter."

GC: "Ca ne veut pas dire qu'on va se reposer sur nos acquis. On est tout à fait conscient qu'on a énormément de travail et qu'il faut toujours surprendre le public, les juges, parce qu'on a cette réputation-là de faire des choix osés. On va avoir tout autant d'ambition mais peut-être dans des choix musicaux et de thèmes qui seront plus abordables plus vite."

Propos recueillis par Elodie SOINARD.

Résultats et Champions

Championne olympique par équipes mixte en 2018 (2eme en 2014 ; 3eme en individuel en 2018). Championne du monde en 2018, la première Canadienne sacrée depuis 45 ans  (Karen Magnusson en 1973 ; 2eme en 2017). Elle termina 3eme de la finale du Grand Prix en 2018. Championne du Canada en 2013, 2014 et 2017. Elle a mis un terme à sa carrière à seulement 23 ans en 2019. ...
Créée en 2009 par la Fédération Internationale de Patinage, cette compétition se déroule tous les deux ans à Tokyo au mois d'avril entre six nations sélectionnées à l'issue d'un système de points attribués dans les épreuves officielles de la saison précédente (championnats et Grand Prix). Les six nations retenues pour cette première édition ont été les Etats-Unis, le Canada, le Japon, la Russie, la France et la Chine. Chaque équipe est composée de deux hommes, deux femmes, un coup...
Tableau des médailles     Or Argent Bronze Total 1 Etats-Unis 4 1 1 6 2  Japon 2 1 3 6 3  Canada 0 2 1 3  Ru...
Championnats du Monde (depuis 1896) Les patineurs, sacrés champions olympiques et du monde la même année : Ulrich Salchow SWE en 1908 ; Gillis Grafström SWE en 1924 ; Karl Schäfer AUT en 1932 et 1936 ; Dick Button USA en 1948 et 1952 ; Hayes Jenkins USA en 1956 ; Manfred Schnelldorfer FRG en 1964 ; Ondrej Nepela TCH en 1972 ; John Curry GBR en 1976 ; Scott Hamilton USA en 1984 ; Brian Boitano USA en 1988 ; Viktor Petrenko CEI en 1992 ; Alexeï Yagudin RUS en 2002 ; Yuzuru Hanyu JPN en 201...
Le meilleur couple français du moment. Champions d'Europe en 2019 (premier couple titré depuis Andrée et Pierre Brunet en 1932; 3eme en 2017, 4eme en 2013, 2016 et 2018). 3eme des championnats du monde de couple en 2018. Née au Canada et ayant grandi aux Etats-Unis, Vanessa James a tout d'abord patiné en individuel avec un titre de championne de Grande-Bretagne en 2006. Installée en France, elle patine, depuis 2010, en couple avec Morgan Ciprès (Yannick Bonheur de 2008 à 2010). Champ...
Un des meilleurs couples actuels, il patinent ensemble depuis 2012. Champions d'Europe en 2017 et 2018 (2emes en 2019, 3emes en 2015 et 2016), vice-champions du monde en 2018 et 2019 (3emes en 2017) et 4emes des Jeux Olympiques en 2018 (2emes par équipes mixtes). Vainqueurs de la finale du Grand Prix en 2017 (3emes en 2018) et du Skate America en 2018. Vice-champions du monde junior en 2014. ...
Après deux médailles d'argent mondiales (2015 et 2016), ils sont devenus champions du monde en couple en 2017 et 2019. Vice-champions olympiques en 2018. Vainqueurs du championnat des Quatre Continents en 2016, 2017 et 2019, de la Coupe de Chine et du NHK Trophy (en battant le record du programme libre avec 155,10 pts) en 2017 (2emes de la finale du Grand Prix 2018). ...
L'une des stars du patinage masculin. Il est le premier patineur à avoir réussi un quadruple flip en compétition internationale, lors du Team Challenge Cup en 2016. Il a remporté la médaille d'argent en individuel et le titre par équipes aux Jeux Olympiques de la jeunesse d'hiver en 2012. Vice-champion du monde chez les séniors en 2017 et 2018 (4eme en 2019) et vice-champion olympique en 2018, devancé à chaque fois par son compatriote Yuzuru Hanyu. Vainqueur du Skate Canada en 20...
Jeune prodige, 'Yuzu' a inscrit une page d'histoire dans l'histoire du patinage masculin : champion olympique (2014 et 2018), champion du monde (2014 et 2017), champion du monde juniors (2010) et trois fois de suite vainqueur du Grand Prix (2013, 2014 et 2015; 2eme en 2012). Aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014, il est devenu le premier patineur nippon sacré en individuel chez les hommes à seulement 19 ans ce qui fait de lui l'un des plus jeunes champions olympiques de l...
Le nouveau prodige du patinage masculin, un livre de records à lui tout seul. En décembre 2016, il est devenu le premier patineur à réussir quatre quads et quatre lutz en compétition d'où son surnom "Quad Man". Déjà début 2016, il avait surpris le monde après avoir réussi quatre quadruples sauts dans son programme libre. Fin janvier 2017 lors des championnats des Etats-Unis, il a réussi cinq quads dans un programme libre, un fait inédit !  Aux Jeux Olympiques en 2018, il termin...
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde
Championnats du Monde Juniors
Coupe de Chine (Grand Prix)
Coupe de Russie (Grand Prix)
Four Continents Championships (Quatre Continents)
Grand Prix d'Helsinki (Grand Prix)
Grand Prix Finale
Jeux d'Asie
NHK Trophy Japon (Grand Prix)
Skate America (Grand Prix)
Skate Canada (Grand Prix)
Trophée de France (Grand Prix)
Trophée Lalique (Grand Prix)
Trophée Mondial par équipes (World Team Trophy)
Lexique Anglais/Anglais
Lexique francais anglais patinage
Lexique francais anglais patinage couple
Lexique francais anglais patinage danse
Lexique francais anglais patinage individuel
Lexique Français/Français
Records.....Meilleurs scores obtenus (Hommes-Femmes-Danse-Couple)
Système d'évaluation ou Code de Points
Tout savoir sur le patinage artistique

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - irina slutskaya - marylin pla - dorota zagorska -  - carolina kostner