Happy Birthday :
mercredi 19 septembre 2018
Equitation
 

Equitation: Junqueira Muylaert, la belle histoire du Grand Prix La Baule - Le 14/05/2017 à 19:38

© AFP/FRED TANNEAU
Le Brésilien Pedro Junqueira Muylaert sur la plus haute marche du podium du Grand Prix de La Baule, le 14 mai 2017

Une belle histoire brésilienne: Pedro Junqueira Muylaert, quasiment inconnu des spécialistes, a remporté dimanche le Grand Prix du concours de saut international officiel (CSIO) de La Baule sur un jeune étalon acquis il y a quelques mois en Uruguay.

L'auriverde inattendu a ainsi coupé l'herbe, au demeurant impeccable du stade François-André, sous le pied du revenant français Patrice Delaveau , 2e, et du Néerlandais Maikel van der Vleuten, 3e, tous deux devancés au chrono d'un barrage à huit.

Né sous +Z+ (du stud-book belge Zangersheide), avec beaucoup de sang selle français dans sa généalogie, le bai Prince Royal se caractérise par sa précocité et un engagement total.

"C'est le jour le plus heureux de ma vie. Prince Royal a un grand coeur, c'est le cheval de ma vie", a souligné le vainqueur. Un cheval aux moyens hors normes aussi, qui a réveillé la carrière somnolente de son nouveau cavalier, âgé de 30 ans.

Prince Royal, qui avait débuté en Argentine, avait tapé dans l'oeil des observateurs lors des Jeux de Rio, même s'il concourait pour une équipe mineure, l'Uruguay.

Amis et mécènes

"C'est un couple d'amis qui l'a acquis pour moi", a expliqué Pedro Junqueira Muylaert. Pour ce nouveau partenaire Formule Un, il fallait une grande écurie. Aussi Pedro, fils d'Alberto, ancien cavalier international, a quitté en janvier dernier son pays et Sao Paulo pour venir en Belgique, à la cour de Nelson et de son fils Rodrigo Pessoa , le champion olympique 2004.

Au plat pays, Pedro a retrouvé un autre Pedro, Veniss de son patronyme, un ami d'enfance, vainqueur il y a une semaine du Grand Prix du Jumping du Château de Versailles. Pedro Veniss était d'ailleurs à La Baule ce week-end.

Autre clin d'oeil à l'histoire: avant 2017, seul un autre Brésilien, Nelson Pessoa justement, avait inscrit son nom au palmarès du Grand Prix baulois, en 1978.

Double médaillé d'argent aux Jeux équestres mondiaux de Caen en 2014, Delaveau n'avait pas été retenu pour les JO de Rio, où la France s'était couverte d'or.

Sur Aquila HDC, hongre de 12 ans issu de l'élevage néerlandais (Kwpn), Delaveau repart de l'avant après la retraite de son crack Orient Express et les blessures à répétition de Lacrimoso HDC.

"Au barrage, je passe en numéro un (sur les huit barragistes auteurs d'un sans-faute sur le parcours initial) et ce n'est pas un avantage. En sortant, malgré le nouveau sans faute, j'avais un doute sur mon temps. Pedro a réussi à rester calme et à aller vite", a reconnu Delaveau, qui a manqué de peu une troisième victoire en GP à La Baule, après celles de 1990 et 2013.

Marge de progression

"J'ai hésité à faire une foulée de moins sur l'avant-dernier (obstacle). C'était un gros risque car ça fait peu de temps que je suis avec le cheval. Il y a encore une marge de progression, mais il faut aller tranquillement. Depuis deux, trois concours, on est de plus en plus sûrs", a ajouté le cavalier normand.

Et puis, sans rien enlever à la légitimité du succès de Junqueira Muylaert, le GP de La Baule n'avait pu rassembler les meilleurs couples mondiaux. Ainsi Pénélope Leprévost et Kevin Staut , qui avaient conduit la France à la victoire en Coupe des nations vendredi, ou encore le Suisse Steve Guerdat , champion olympique 2012, montaient de jeunes chevaux. L'année post-olympique est propice aux essais.

Et puis il y avait la concurrence du concours royal de Windsor, en Angleterre, où le couple Nick Skelton et Big Star, double champions olympiques (2012/équipes et 2016/individuels) honorés par la reine Elizabeth en personne, ont fait leurs adieux à la scène.

Résultats et Champions

La grande référence de concours complet. Seul cavalier à avoir remporté trois titres olympiques consécutivement, en 1992, 1996 et 2000. Vice-champion olympique en individuel en 2000. 3e par équipes aux championnats du monde en 2006 (4eme en individuel en 2018). Il est avec les deux cavalières britanniques Pippa Funnell et Mary King, le britannique William Fox-Pritt, le néo-zélandais Andrew Nicholson, l'Allemand Michael Jung et sa compatriote Lucinda Fredericks, le seul à avoir réussi le gran...
Elle est une cavalière confirmée de concours complet. Championne d'Europe en individuel en 2017 (2eme en 2013). Championne olympique par équipes en 2008 et 2012 (2eme par équipes en 2016 ; 4eme en individuel en 2004 et par équipes en 2000 et 2004). Championne du monde par équipes en 2006 et 2014 et championne d'Europe par équipes en 2011, 2013 et 2015 (2eme en 2017, 3eme en 2005). Elle termina 3eme en individuel aux championnats du monde en 2018. Victorieuse au concours Les étoiles d...
La surprise des championnats du monde en 2018 où "Ros" est devenue championne du monde de concours complet en individuel et par équipes en montant Allstar B dès sa première participation. Championne d'Europe par équipes en 2017 (5eme en individuel). ...
Les Championnats du Monde sont organisés depuis : - 1953 en saut d'obstacles - 1966 en dressage - 1966 en concours complet - 1972 en attelage - 1986 en endurance et voltige - 2002 en reining - 2010 en para-dressage Parallèlement, il existe les Jeux Equestres Mondiaux (JEM). Ils se déroulent tous les quatre ans depuis 1990, années paires, en alternance avec les Jeux Olympiques. Ils regroupent dans un même lieu au même moment les championnats des disciplines équestres reconnues pa...
Les Championnats du Monde sont organisés depuis : - 1953 en saut d'obstacles - 1966 en dressage - 1966 en concours complet - 1972 en attelage - 1986 en endurance et voltige - 2002 en reining - 2010 en para-dressage Parallèlement, il existe les Jeux Equestres Mondiaux (JEM). Ils se déroulent tous les quatre ans depuis 1990, années paires, en alternance avec les Jeux Olympiques. Ils regroupent dans un même lieu au même moment les championnats des disciplines équestres reconnues pa...
Saut d'obstacles La compétition finale des Championnats du Monde de saut d'obstacles se déroule depuis 1953 entre les 4 meilleurs cavaliers à la suite des épreuves disputées les 3 journées précédentes, sous la  fameuse “finale tournante”. Les 4 finalistes monteront leurs propres chevaux ainsi que les trois montures de leurs adversaires. Chaque cavalier doit effectuer 4 parcours au barème A. La sanction est de 4 points pour une barre renversée et de 0,25...
Les Championnats du Monde sont organisés depuis : - 1953 en saut d'obstacles - 1966 en dressage - 1966 en concours complet - 1972 en attelage - 1986 en endurance et voltige - 2002 en reining - 2010 en para-dressage Parallèlement, il existe les Jeux Equestres Mondiaux (JEM). Ils se déroulent tous les quatre ans depuis 1990, années paires, en alternance avec les Jeux Olympiques. Ils regroupent dans un même lieu au même moment les championnats des disciplines équestres reconnues pa...
Les Championnats du Monde sont organisés depuis : - 1953 en saut d'obstacles - 1966 en dressage - 1966 en concours complet - 1972 en attelage - 1986 en endurance et voltige - 2002 en reining - 2010 en para-dressage Parallèlement, il existe les Jeux Equestres Mondiaux (JEM). Ils se déroulent tous les quatre ans depuis 1990, années paires, en alternance avec les Jeux Olympiques. Ils regroupent dans un même lieu au même moment les championnats des disciplines équestres reconnues pa...
Maréchal dans l'armée, il est l'un des meilleurs cavaliers français en concours complet. Quatre fois champion de France de la spécialité, de 2010 à 2012 et en 2014. Il avait gagné le CCI*** de Boekelo en 2010. Vice champion d'Europe par équipes en 2011 (3eme en 2013) et 3eme par équipes aux championnats du monde en 2018.   Copyright Sportquick/Promedi ...
Il formait avec Qalao des Mers l'un des couples phares en concours complet. Après avoir terminé 2eme à Lexington fin avril 2017 puis 2eme à Luhmühlen en juin 2017, il pointait à la 5eme place mondiale. En octobre 2016, il s'etait imposé au concours de Pau devant le n°1 mondial, l'Allemand Michael Jung. Parmi ses places d'honneur dans des grands concours : 2eme à Lühmuhlen en 2016 et à Pau en 2013. 3eme par équipes aux championnats du monde en 2018 avec Opium de Verrières. Vic...
Australian International 3-day event (Adelaide Horse Trials) CCI****
Badminton Concours Complet (CCI****)
Burghley Concours complet (CCI****)
CCI ** Pau
CCI *** Pau
CCI *** Saumur
CCI **** Pau
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde (incluant les Jeux d'Equestres Mondiaux depuis 1990)
CHI Genève *****
CHIO Aix-la-Chapelle (Aachen) *****
Concours d'Attelage International de Conty (Somme - France)
Coupe du Monde
CSI Estoril*****
CSI Jumping de Monte Carlo*****
CSI Lyon *****
CSI Paris ***** (Grand Prix Saut Hermès)
CSI Valkenswaard
CSIO Barcelona *****
CSIO Cannes*****
CSIO Dublin
CSIO La Baule
CSIO Rome
CSIO St.Gallen *****
CSIW Stuttgart Allemagne
FEI Coupe des Nations
Horse of the Year Grand Prix
Jumping du Château de Versailles
Jumping International de Bordeaux
Lexington Kentucky 3-Day Event CCI****
Longines Masters de Paris
Lühmühlen 3-Day Event CCI****
Military Boekelo CCI *** concours complet
Rolex Top-Ten
Classement mondial de saut d'obstacles (FEI Longines Ranking)
Global Champions Tour, dates 2018 et tous les vainqueurs....
Grand Chelem Concours Complet Rolex
Kévin Staut : "C'est une discipline formidable"
Lexique
Lexique Français Anglais
Tout savoir sur l'équitation

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - nicolas touzaint - rolf goran bengtsson -  - julian agut quijano - andrew hoy