Happy Birthday :
dimanche 22 juillet 2018
Equitation
 

Coupe des nations à La Baule: plus de respect pour la "Vieille Dame" - Le 12/05/2017 à 10:05

© AFP/JEAN-SEBASTIEN EVRARD
La cavalière française Penelope Leprevost, sur Flora de Mariposa, à La Baule, le 15 mai 2016

Considérée il y a encore quelques années comme un "must", la centenaire Coupe des nations subit de plein fouet la concurrence d'un Global Tour bien plus lucratif pour les cavaliers, contraignant l'équipe de France à gérer des absences de poids, vendredi (14h00) à la Baule.

Philippe Guerdat, sélectionneur de l'équipe de France championne olympique de saut d'obstacles, n'a en effet pas les moyens de présenter son meilleur quatuor à domicile pour la 2e étape de la Coupe des nations (1re division) disputée dans la station balnéaire.

"J'aurais bien présenté ma meilleure équipe possible, mais je dois m'adapter", indique le chef d'équipe des "vestes bleues".

Comme ses collègues étrangers, Guerdat doit composer avec les 16 étapes du circuit majeur, le Global Champions Tour (GCT).

"Cinq Coupes des nations, sauf La Baule, tombent en même temps que le Global. Je vais faire avec, mais mon rôle n'est pas de m'adapter aux gens qui font le Global. (...) Même si aucune porte n'est fermée pour le moment, il y a des choix à faire", explique-t-il, lançant un avertissement à peine déguisé à Simon Delestre .

Ryan des Hayettes Hermès, l'étalon vedette de Delestre, a effectué son retour à la compétition il y a seulement quelques semaines, après s'être blessé dans son box à Rio, à la veille du début des compétitions olympiques.

Pour son retour, le cavalier lorrain, N° 2 mondial, a privilégié le concours de Versailles, dimanche dernier, où Ryan a fait tomber une barre.

"Il a sauté trop haut, s'il avait été plus dans le coup, il aurait mieux jugé ses efforts. Il était encore un peu ému", indique à l'AFP Simon Delestre , qui juge lui que Ryan n'est pas prêt pour la Coupe des nations.

- Global glouton -

Au-delà de ce cas particulier, c'est l'agencement du calendrier qui provoque cette tension comparable à celle que connaissent certaines équipes de Coupe Davis ou de Fed Cup de tennis au moment des sélections.

D'autant que le patron du Global, Jan Tops , a obtenu cette année l'aval de la Fédération équestre internationale (FEI) pour organiser des compétitions par équipes transnationales, auxquelles participent entre autres Delestre.

Dans le milieu du CSO (cavaliers, propriétaires), beaucoup trouvent cette concurrence déloyale à l'égard de la "Veille Dame" de la Coupe des nations, plus que centenaire.

Pour Elise Mégret, dont les parents fournissent les chevaux de tête à la championne olympique Pénélope Leprévost, la Coupe des nations reste l'événement phare en saut d'obstacles.

"C'est le summum de l'émotion avec le défilé des équipes, drapeaux en tête et hymnes nationaux. On y défend les couleurs de la France et ça n'a pas de prix", souligne la jeune femme. Cela a justement un prix: à La Baule, chaque équipier vainqueur de la Coupe des nations touchera 16.000 euros. Le lauréat de chaque Grand Prix estampillé GCT en gagne environ 100.000.

- Opportunité -

Mais contrairement à Leprévost, Kevin Staut , autre médaillé d'or de Rio, ou encore Patrice Delaveau , qui bénéficient du soutien de propriétaires-mécènes, Delestre doit gérer une structure plus commerciale.

"Il faut regarder en avant", reprend le sélectionneur de l'équipe de France. "Ca donne justement une opportunité aux autres de rentrer dans l'équipe. On va se servir des Coupes des nations et des Championnats d'Europe (22 au 27 août à Göteborg) pour tester de nouveaux couples. Il y a des jeunes qui émergent".

Il y a deux semaines, lors de la Coupe des Nations de Lummen, en Belgique, Philippe Guerdat avait déjà présenté une équipe mixte, deuxième derrière l'Allemagne, avec une première sélection pour Bernard Briand Chevalier.

Ce dernier a été confirmé à La Baule, mais probablement comme remplaçant. Il est investi dans ce rôle et sera vendredi le premier supporter des quatre titulaires qui entreront en piste. C'est la magie de la Coupe des nations.

La sélection française:

Cédric Angot/Saxo de la Cour

Roger-Yves Bost /Sangria du Coty

Bernard Briand Chevalier/Qadillac du Heup

Pénélope Leprévost/Flora de Mariposa

Kevin Staut /Rêveur de Hurtebise HDC

Résultats et Champions

Le Global Champions Tour est le circuit privé de saut d'obstacles le plus rémunérateur du monde. Il a été créé en 2005 par le cavalier néerlandais Jan Tops, champion olympique par équipes en 1992, devenu une figure incontournable dans le monde équestre (élevage et organisateur de concours). Présidé par Jan Tops, la marraine en est Athina Onassis de Miranda. Avec une substantielle plus value, le Global Champions Tour a été venu à l'Américain Frank McCourt, par ailleurs propriétaire de l&...
Le Jumping International de France classé CSIO***** est organisé depuis 1962 dans la station balnéaire de La Baule. La particularité de ce concours est qu’il s'effectue sur un parcours fixe construit à l’identique chaque année (comme à Hickstead et à Hamburg). Depuis 1962, vingt-deux cavaliers français se sont imposés sur le stade François André à La Baule dont le dernier Patrice Delaveau en 2013 (sur Orient Express). Deux parmi eux ont réussi de remporter à la fois le ...
Créé en 1982, le Jumping International de Cannes est l'une des manches du prestigieux et très lucratif Global Champions Tour. Il se déroule au stade des Hespérides....
  Le Jumping International de Monte-Carlo, un concours 5 étoiles et une étape du prestigieux Global Champions Tour, se déroule au mois de juin sur une piste spécialement créée sur le Quai Albert 1er située au coeur du Port Hercule monégasque....
 Cette épreuve de saut d'obstacles classé 5 étoiles a lieu à l’hippodrome Manuel Possolo à Cascais. Elle fait partie du Global Champions Tour.  ...
Ce concours complet*** a été créé en 1986 dans la capitale de l'équitation, Saumur. ....Lorsqu'à la fin du XVIe siècle, le roi Henri IV permit à son ami Duplessis-Mornay de fonder à Saumur une université protestante et une académie équestre, se doutait-il qu'il venait de lier notre ville au cheval pour 400 ans ? Après l'installation du corps royal des carabiniers au XVIIIe siècle, après l'arrivée de l'école de cavalerie au XIXe qui formera notamment le Cadre Noir, a...
Médaillée de bronze olympique de concours complet par équipes en 2012 (4eme en 2016). 4eme en individuel aux Jeux Equestres Mondiaux en 2014. En espace de deux mois en 2018, elle a remporté deux prestigieuses concours complet en montant deux chevaux différents en s'imposant tout d'abord à Badminton en mai puis à Luhmühlen en juin. De son vrai nom Jonelle Richards, elle s'est marié avec le cavalier de concours complet Tim Price (1er à Luhmühlen en 2014; 2eme à Burghley en 2015 et ...
C'est l'un des six rendez-vous prestigieux du concours complet (avec Badminton, Burghley, Kentucky, Adelaide et Pau, tous classés CCI****) qui a lieu au mois de juin dans la ville de Salzhausen dans le nord de l'Allemagne. Tout d'abord CCI** et CCI***, il est classé CCI**** depuis 2005. C'est actuellement la troisième étape du circuit FEI Classics réunissant les six compétitions les plus importantes de la discipline. Depuis 2008, le concours de Lühmühlen fait partie du FE...
Trois cavaliers ont remporté Kentucky trois fois : l'Américaine Kim Severson (2002, 2004 et 2005), le Britannique William Fox-Pitt (2010, 2012 et 2014) et l'Allemand Michael Jung (2015, 2016 et 2017). Deux cavaliers ont remporté le concours de Kentucky trois fois avec un même cheval : - L'Américaine Kim Severson montant Winsome Adante (2002, 2004 et 2005) et l'Allemand Michael Jung avec Fischerrocana FST (2015, 2016 et 2017). Michael Jung est le seul avec trois succès de s...
Le vainqueur de l'épreuve  partira avec un chèque de 32 000 euros (23 000 euros pour le deuxième et 14 000 euros pour le troisième). Bon à savoir Les trois compétitions les plus difficiles et les plus réputés de concours complet sont les concours de Badminton et Burghley en Angleterre et de Lexington aux Etats-Unis formant les trois "Quatre étoiles" historiques. Le concours le plus prestigieux des trois est celui de Badminton (Badminton Horse Trials) créé en 1949 par le Duc de Beaufort. La...
Australian International 3-day event (Adelaide Horse Trials) CCI****
Badminton Concours Complet (CCI****)
Burghley Concours complet (CCI****)
CCI ** Pau
CCI *** Pau
CCI *** Saumur
CCI **** Pau
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde (incluant les Jeux d'Equestres Mondiaux depuis 1990)
CHI Genève *****
CHIO Aix-la-Chapelle (Aachen) *****
Concours d'Attelage International de Conty (Somme - France)
Coupe du Monde
CSI Estoril*****
CSI Jumping de Monte Carlo*****
CSI Lyon *****
CSI Paris ***** (Grand Prix Saut Hermès)
CSI Valkenswaard
CSIO Barcelona *****
CSIO Cannes*****
CSIO Dublin
CSIO La Baule
CSIO Rome
CSIO St.Gallen *****
CSIW Stuttgart Allemagne
FEI Coupe des Nations
Horse of the Year Grand Prix
Jumping du Château de Versailles
Jumping International de Bordeaux
Lexington Kentucky 3-Day Event CCI****
Longines Masters de Paris
Lühmühlen 3-Day Event CCI****
Military Boekelo CCI *** concours complet
Rolex Top-Ten
Classement mondial de saut d'obstacles (FEI Longines Ranking)
Global Champions Tour, dates 2018 et tous les vainqueurs....
Grand Chelem Concours Complet Rolex
Kévin Staut : "C'est une discipline formidable"
Lexique
Lexique Français Anglais
Tout savoir sur l'équitation

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - pierre durand - nicolas touzaint - didier courreges -  - jacques bonnet