mercredi 21 novembre 2018
Badminton
 

Badminton: mission impossible pour les Tricolores aux Internationaux de France - Le 22/10/2013 à 08:43

© AFP/Adek Berry
Le joueur de badminton français Brice Leverdez , opposé au Hong-Kongais Wong Wing Ki au cours des Jeux olympiques de Londres 2012, le 31 juillet 2012

La mission sera quasiment impossible de mardi à dimanche pour les leaders du badminton tricolore, Brice Leverdez et Sashina Vignes-Waran, aux Internationaux de France, avec la présence du gratin mondial.

Pour Brice Leverdez , 50e mondial et sextuple champion de France, sortir de ses deux matches de qualifications serait déjà un exploit, avec l'Indien Anan Pawar (33e mondial) pour premier obstacle.

Invitée directement dans le tableau final, Sashina Vignes-Waran, la N.1 française et 46e mondiale, sera elle opposée en 16e de finale à la Bulgare Linda Zetcheri (37e). Puis, en cas de succès, l'adversaire de la Française d'origine malaisienne serait la 7e mondiale, la Chinoise Wang Shixian.

Pour ce rendez-vous parisien, 10e des 12 tournois Superseries de la saison, disputés dans la salle Pierre-de-Coubertin, la quasi totalité de l'élite mondiale est présente.

En l'absence du Chinois Lin Dan, alias "Maître Lin", 100e mondial mais champion du monde et double champion olympique en titre, le grand favori sera le N.1 mondial, le Malaisien Lee Chong Wei.

Pour succéder à son compatriote Daren Liew, vainqueur à Paris en 2012, le vice-champion du monde et vice-champion olympique, vainqueur de cinq des dix premiers Superseries de l'année, devra se méfier d'un autre Chinois, Chen Long, le N.2 mondial, qui l'a battu dimanche au Danemark.

Chez les dames, les huit meilleures joueuses du monde sont présentes. La favorite pour la succession de la Japonaise Minatsu Mitani sera également à chercher dans le camp chinois avec Li Xuerui (N.1). A moins que la jeune Thaïlandaise Ratchanok Intanon , 18 ans et N.2, ne vienne encore la battre en finale, comme aux Mondiaux cet été.

A noter également la présence dans le tournoi double dames de cinq des huit joueuses exclues aux JO de Londres pour avoir délibérément tenté de perdre des matches de poule afin d'affronter des adversaires plus faciles dans le tableau final. Parmi elles, la paire chinoise Wang Xiaoli et Yu Yang , les N.1 mondiales.

Résultats et Champions

Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de Hong Kong) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 200 000 $ par tournoi. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois : l'Open de Corée du Sud (Séoul) - l'All England - l'Open d'Indonésie (Djarum) - l'Open de Chine - l'Open du Danemark. Le Hong Kong Open, été créé en ...
Championne du monde en 2017 et 3eme des Jeux Olympiques en 2016. Victorieuse du All England en 2016 et de nombreux autres tournois dont l'US Open et la finale des Superseries en 2015, l'Open de Corée du Sud et de Hong Kong en 2018. Victorieuse de la Uber Cup en 2018. Championne du monde junior en 2012.   ...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de France) entre les 32 meilleurs  joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisées par la BWF (Badminton World Federation), elles débutent par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois. Actuellement :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Il appartient au top-3 mondial depuis 2011 (n°1 mondial en 2015). Il a tout gagné en simple : un titre olympique, deux titres mondiaux et deux victoires au tournoi d'All England. Champion du monde en 2014 et 2015 (3eme en 2017 et 2018) et champion olympique en 2016 (3eme  en 2012). Vainqueur de la Thomas Cup en 2010, 2012 et 2018 (3eme en 2014), de la Sudirman Cup en 2011, 2013 et 2015 (2eme en 2017). Médaillé d'argent en simple et par équipes aux Jeux d'Asie en 2014 (3eme par éq...
Les Super Series sont une série de tournois (douze au total dont l'Open de France) entre les 32 meilleurs  joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisées par la BWF (Badminton World Federation), elles débutent par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois. Actuellement :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
All England Open Championship
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde
China Masters
Coupe d'Europe des Clubs
Coupe du Monde
Finales Super Series
Internationaux de France
Jeux d'Asie
Joueur de l'année (Trophée Eddy Choong de 1998 à 2007)
Open d'Allemagne
Open de Chine
Open de Corée
Open de Hong Kong
Open de l'Indonesie
Open de Malaisie
Open de Singapour
Open du Danemark
Open du Japon
Sudirman Cup
Thomas Cup
Uber Cup
US Open Championship
2016 Superseries et les vainqueurs
2017 Super Series
Badminton TV
Classement mondial hommes et femmes
Joueur de l'année (Hommes et Femmes)
Lexique Français Anglais
Nouvelle méthode de scoring depuis 2015
Orléans International Challenge Badminton 2017
Plus de victoires en Superseries
Super Series 2007
Super Series 2008
Super Series 2009
Super Series 2010
Super Series 2011
Super Series 2012
Super Series 2013 et les vainqueurs
Super Series 2014 et les vainqueurs
Super Series 2015 et les vainqueurs
Tout savoir sur le badminton
videobadminton

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  -  -  -