Happy Birthday :
mercredi 19 septembre 2018
Badminton
 

Badminton: Jorgensen pour le doublé aux Internationaux de France - Le 22/10/2014 à 08:28

Tenant du titre, le Danois Jorgensen a une occasion en or de signer un doublé aux Internationaux de France de badminton dimanche, en l'absence des trois grands maîtres asiatiques du volant, alors que le tableau féminin pourrait se résumer à un affrontement sino-chinois.

Champion d'Europe en titre et N.3 mondial, Jan O Jorgensen a un boulevard devant lui à Paris, 10e des 12 tournois Superseries de l'année. Absents en effet: le N.1 mondial malaisien Lee Chong Wei, vainqueur de quatre Superseries 2014, et les deux grandes stars chinoises, le champion du monde en titre Chen Long et le double champion olympique Lin Dan, alias "Super Dan".

A eux seuls ces trois fous du volant ont remporté sept des neuf Superseries de l'année. Jorgensen, vainqueur en Indonésie en juin, est donc le seul joueur présent à Paris à avoir remporté cette année un de ces tournois majeurs du badminton, en l'absence également de l'Indonésien Simon Santoso, victorieux à Singapour.

Face à lui, le Danois de 26 ans trouvera cependant du répondant avec le Japonais Kenichi Tago , le N.4 mondial, qu'il avait battu en finale en 2013, ou encore l'Indonésien Tommy Sugiarto (N.5). Sans Lin Dan et Chen Long, la délégation chinoise sera également dangereuse avec le 6e mondial, Wang Zhengming.

Pour parvenir en finale, Jorgensen, détenteur du record du monde de l'échange le plus long, 108 coups en 1 minute et 54 secondes, devra sans doute auparavant franchir l'obstacle du N.1 français, Brice Leverdez , au 2e tour jeudi.

27e mondial, le joueur de l'US Créteil a récemment battu deux joueurs du top 10, Tago lors des Mondiaux par équipe cet été et le Danois Vittinghus (N.9) la semaine passée.

Si la tache sera difficile pour Leverdez, elle sera encore plus ardue pour Sashina Vignes-Waran, la 36e mondiale. Franchir le premier tour serait un exploit pour la joueuse de 26 ans d'origine malaisienne, naturalisée française en 2013, avec un rendez-vous dès le premier tour contre l'Indienne Saina Nehwal , la 7e mondiale, victorieuse du seul Superserie de l'année qui a échappé aux Chinoises.

Dimanche dans le simple dames, le podium pourrait être 100% chinois avec Li Xuerui, Wang Shixian et Wang Yihan, soit les trois premières joueuses mondiales, victorieuses des huit autres Superseries 2014. A moins que Nehwal ou la jeune Thaïlandaise Ratchanok Intanon , la championne du monde 2013, ne viennent jouer les trouble-fête.

Résultats et Champions

Joueur gaucher, champion du monde en 2018 (3eme en 2015). Champion d'Asie en 2018 en battant le grand Long Chen en finale. Vainqueur de la Thomas Cup en 2014 (2eme en 2018) et 2eme de la Sudirman Cup en 2015. Il a remporté l'Open d'Indonésie en 2015 et 2018, de Singapour en 2015 (à 18 ans, un record de jeunesse en Superseries), une grande première pour un joueur japonais, du Japon en 2018. Il remporta la finale des Super Series en 2015. Champion du monde et d'Asie en simple c...
   L'actuelle n°1 mondiale depuis le 11 juin 2015, un exploit dans un sport dominé par les Chinois. Elle a remporté les trois titres majeurs, un fait unique pour une joueuse européenne. En devenant championne du monde en simple en 2014, elle fut la première espagnole, hommes et femmes confondus, à remporter un titre mondial en badminton et également l'une des rares joueuses européennes sacrées. Elle conserve son titre mondial en 2015 puis en remporte un troisième en 2018. Championne...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Les Super Series, créés en 2007, sont une série de tournois (une douzaine au total) entre les meilleurs 32 joueurs de la planète avec des dotations d'un minimum de 250 000 $ par tournoi. Organisée par la BWF (Badminton World Federation), elle débute par l'Open de Corée en janvier. Depuis la saison 2011, il existe une nouvelle appellation 'Super Series Premier' réservée aux cinq plus gros tournois (dotations : 500 000 $) :  l'All England, l'Open d'Indonésie (Djarum)...
Vice-championne du monde en 2017 et 2018 (3eme en 2013 et 2014) et vice-championne olympique en 2016. 3eme de la Uber Cup en 2014 et 2016 et des Jeus Asiatiques par équipes en 2014. Son nom complet est Pusarla Venkata Sindhu. ...
  Record de titres en simple chez les hommes : 5 par Dan Lin CHN (2006, 2007, 2009, 2011 et 2013). Les champions du monde non-asiatiques en simple : les Danois Flemming Delfs en 1977, Peter Rasmussen en 1997 et Viktor Axelsen en 2017. Le plus médaillé : le chinois Dan Lin avec 6 médailles (5 médailles en or et 1 en argent en simple). Record de titre en simple chez les dames : 3 par Carolina Marin ESP (2014, 2015 et 2018). Les championnes du monde non-asiatiques en simple : les...
L'All England Championships, créé en 1899, a été le plus grand évènement de badminton avant la création des Championnats du Monde individuels en 1977. Organisés par l'International Badminton Federation (BMF), ils ont lieu tous les ans depuis 2005 sauf pendant les années olympiques (tous les trois ans de 1977 à 1983 puis tous les deux ans jusqu'en 2005) en simple et en double. Parallèlement il y a le Championnat du Monde par équipes hommes (Thomas Cup), par équipes femmes (Uber Cup) ...
All England Open Championship
Championnats d'Europe
Championnats de France
Championnats du Monde
China Masters
Coupe d'Europe des Clubs
Coupe du Monde
Finales Super Series
Jeux d'Asie
Joueur de l'année (Trophée Eddy Choong de 1998 à 2007)
Open d'Allemagne
Open de Chine
Open de Corée
Open de France
Open de Hong Kong
Open de l'Indonesie
Open de Malaisie
Open de Singapour
Open du Danemark
Open du Japon
Sudirman Cup
Thomas Cup
Uber Cup
US Open Championship
2016 Superseries et les vainqueurs
2017 Super Series
Badminton TV
Classement mondial hommes et femmes
Joueur de l'année (Hommes et Femmes)
Lexique Français Anglais
Nouvelle méthode de scoring depuis 2015
Orléans International Challenge Badminton 2017
Plus de victoires en Superseries
Super Series 2007
Super Series 2008
Super Series 2009
Super Series 2010
Super Series 2011
Super Series 2012
Super Series 2013 et les vainqueurs
Super Series 2014 et les vainqueurs
Super Series 2015 et les vainqueurs
Tout savoir sur le badminton
videobadminton

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  sans personnalité -  - hongyan pi - stephane renault