Règlement et historique

La balle

dessin
Elle a subi de nombreux changements depuis l’ancienne balle en bois utilisée jusqu’au 17e siècle. La plumeuse ou ‘featherie’ lui succeda, puis la gutta percha et enfin la balle en caoutchouc.

La balle en bois faite a la main fut utilisée entre les 15e et 17e siècles.
La ‘featherie’, la balle standard pendant plus de trois siècles, fut inventée en 1618. C’était une balle faite de plumes d’oie tassées dans une enveloppe de cuir.
On doit la découverte de la balle gutta-percha a un révérend du nom d’Adam Patersob de St Andrews qui l’inventa en 1848. Elle était composée d’un liquide laiteux (bouilli, refroidi et durci, puis travaille a la main pour lui donner la forme d’une balle) provenant d’un arbre connu en Malaisie, le ‘sapodilla’, dur et élastique en son état naturel. Ces balles, faciles a fabriquer et a réparer subirent la concurrence industrielle des fabricants de caoutchouc comme Dunlop qui s’intéressèrent a ce marche en tuant les artisans.
La balle composée d’une gaine laquée blanc d’un seul tenant et d’un noyau en caoutchouc entoure de fil élastique, vit le jour  en 1898. Mis au point par Coburn Haskell en association avec Goodrich,  cette balle, l’ancêtre des balles modernes,  fut adoptée par tous. En 1900, un certain John Gammeter déposa un brevet pour la fabrication des balles de golf en série autorisant une production de masse.
En 1906, le Britannique William Taylor demanda qu’on lui accorde la licence du dépôt d’un brevet concernant les alvéoles de l’enveloppe de la surface de la balle.
En 1972, Spalding mit sur le marché la première balle dont l’enveloppe synthétique était constituée de deux parties et ayant pour noyau une boule solide, la Top-Flite.

Au 20e siècle, sa taille et son poids changèrent souvent. La première à standardiser son format fut  l’Association Britannique de Golf en 1930 (diamètre de 1,62 inches) puis très vite l’Association Américaine de Golf la fixa à 1,68 inches.

C’est finalement le standard américain qui fut élu en 1990 comme étant le standard officiel d’une balle de golf :
- son poids ne doit pas dépasser 45,93 g.
- sa surface est alvéolée (env. 342 alvéoles) permettant de stabiliser la balle en vol.
- son diamètre ne doit pas être inférieur à 42,67 mm (1,68 inches).
- la vitesse de la balle ne doit pas dépasser 76,2 m par seconde (250 pieds). Une tolérance de plus ou moins 2 % est autorisée.

Une balle est perdue si on ne l’a pas retrouvée après cinq minutes depuis le début de la recherche.

250 km/h : c’est le départ d’un balle frappée par un bon joueur et cela pendant les 50 premiers mètres !

L’Ecossais Allan Robertson (1815-1859), originaire de St Andrews, est considéré comme l’un des pionniers du golf professionnel.  Imbattable entre 1840 et 1845), il fut le premier à réussir un score au-dessous de 80 sur l’Old Course. Il devint par la suite un fabriquant des balles et des clubs, exportés pendant longtemps aux quatre coins du monde.

En golf, on doit jouer la balle où elle repose.
Si elle est injouable, on peut la dropper (la laisser tomber bras tendu à hauteur d’épaule) à moins de deux longueurs de club de l’endroit où elle repose, sans se rapprocher du trou, moyennant un coup de pénalité.

Le record de vitesse avec une balle de golf est de plus de 328 km/h réalisé par l'Américain Jason Zuback en 2007.