Happy Birthday :
dimanche 5 avril 2020
Voile
 

Volvo Ocean Race (ancien Whitbread) - Dossier Voile
< Retour

Présentation :

La Volvo Ocean Race (la Whitbread jusqu'en 2006) est une course à la voile autour du monde en équipage et par étapes qui est réservée aux monocoques. Organisée tous les quatre ans, c'est l'épreuve reine de la course au large anglo-saxonne.
Elle a été créée en 1973 par les Anglais avec comme sponsor principal les brasseries Whitbread. C'est la plus prestigieuse course en équipage (12 marins) de circumnavigation longue d’environ 39 000 milles (72 000 km en 2011/12) avec neuf escales (classement aux points). Elle a lieu tous les quatre ans partant généralement de la côte anglaise (Portsmouth ou Southampton) en passant à la fois par le Cap Horn et le Cap de Bonne Espérance.

Historique

En 1969, quand Robin Knox-Johnston remporte la Sunday Times Golden Globe, une idée naît dans l’esprit de Guy Pearce et Anthony Churchill. Eux aussi navigateurs, ils viennent de suivre avec intérêt cette course en solitaire autour du monde. Et imaginent une autre circumnavigation, en équipage cette fois, qui suivrait les routes empruntées par les vieux gréements à voiles carrées. Le projet est né – il faut maintenant le financer. Si les marins s’y intéressent très vite, aucun club n’est prêt à l’organiser. Pierce et Churchill s’adressent alors à la Royal Naval Sailing Association qui accepte de lancer la course. Selon la légende, le Colonel Bill Whitbread, héritier de la brasserie du même nom, et l’Amiral Otto Steiner, membre de cette association et futur président du comité de course, se seraient rencontrés en 1971 dans un pub enfumé. Et c’est autour d’une bonne bière qu’ils auraient organisé la Whitbread Round the World Race.
La première édition a lieu en 1973. Le 8 septembre, 17 bateaux et 167 navigateurs quittent le Solent en direction du Cap, en Afrique du Sud. Les bateaux sont des modèles standards de l’époque. À leur bord, des aventuriers, des équipiers qui payent pour avoir l’honneur de monter à bord ou des militaires embarqués pour un entraînement inhabituel. Les skippers sont des navigateurs expérimentés et rémunérés mais la course est d’abord placée sous le signe de l’aventure. Pour tous, c’est un départ vers l'inconnu. 40 ans après l’initiative de Pearce et Churchill, la voile a avancé à pas de géant. Aujourd’hui, les bateaux sont construits avec les mêmes matériaux que ceux utilisés pour les navettes spatiales et atteignent des vitesses toujours plus élevées. Pour preuve : en 1973, le Pen Duick VI d’Éric Tabarly marquait les esprits en parcourant la distance record de 305 milles en 24 heures. En 2008, l’Ericsson 4 de Torben Grael a parcouru 596,6 milles dans le même laps de temps. De telles avancées sont évidemment permises par les technologies les plus couteuses. Les équipages comptent maintenant des champions du monde et des médaillés olympiques. Pour intégrer l’une des équipes, il faut allier professionnalisme et rage de vaincre. Alors qu’un grand nombre de participants privés se sont inscrits à la première édition en 1973, les concurrents actuels sont parrainés par de grandes marques. À la clef, des contrats représentant plusieurs millions d’euros.

- Depuis 2005, la course est ouverte aux bateaux monocoques, tous de taille identique de 1997 à 2002 (VOR 60 : longueur: 19,50 m, largeur : 5,25 m, poids : 13,5 t, surface de voilure : 500 m² max.) ; VOR 70 (longueur 21,50 m, 14 tonnes maxi, un mât de 31,50 m pour 600 m² de voile ).

Par souci d'économie, les deux prochaines éditions (2014 et 2017) se courront sur un monotype strict de 65 pieds ou 19,8 m de long (plus petits que les bateaux actuels), dessiné par le cabinet Farr. Le nombre d'équipiers sera réduit à huit (onze chez les filles), et les voiles à sept.

Le Volvo Ocean 65 est long de 65 pieds (20 mètres) et large de 5,60 mètres. Sa quille dite "pendulaire" peut être inclinée différemment afin de permettre au bateau de rester performant. Le bateau peut atteindre jusqu'à 40 à 42 noeuds, soit 74 à 77 km/h.

Le classement

Depuis 1997, elle se dispute aux points et non par accumulation du temps.
- Attribution des points en 2014 : le vainqueur d'une étape gagne 1 point; le 2eme 2 pts, etc... Un forfait pour une étape ou un abandon en cours d'étape rapporte 0 point. Le vainqueur est celui qui aura récolté le moins de points au terme des 9 étapes.


Le 11 octobre 2014, la 12eme édition est partie de la ville d'Alicante en Espagne. Elle s'est terminée le 22 juin 2015 à Göteborg en Suède. Sept équipages ont pris le départ dont  un équipage 100% féminin, Team SCA avec comme skippeuse Samantha Davies .

Système de points

Le même système est utilisé pour les courses In-Port (régate en flotte en baie autour de bouées), qui correspondent à environ 20 % du total des points, mais on compte un point par participant seulement.
Exemple : si 7 bateaux prennent le départ de la course In-Port à Alicante, alors le vainqueur de l’In-Port remporte 7 points (7 x 1) et le vainqueur de la première étape remporte 35 points (7 x 5). Le deuxième bateau reçoit quant à lui 6 points pour l’In-Port et 30 points pour l’étape – et ainsi de suite. Tout au long de la course, le calcul des points se basera ainsi sur le nombre de bateaux au départ de la première course In-Port à Alicante.

La prochaine édition de la course aura lieu en 2017-2018 avec les mêmes voiliers.

Bon à savoir

Lexique d'un équipage
- Skippeur : le seul maître à bord, responsable de ses hommes. C'est lui qui prend les décisions après consultations auprès de ses équipiers.
- Navigateur : le conseiller du bord. Il consulte les fiches météo et étudie les routes envisageables qu'il soumet ensuite au skippeur.
- Tacticien : les yeux du barreur qui scrute le plan d'eau et transmet le maximum d'informations pour éviter les erreurs, les accrochages ou les pannes de vent. Très utile lors des régates.
- Régleurs : les mains sur les écoutes, ils règlent les voiles, moteur du bateau en fonction des conditions de vent.
- Barreurs : les pilotes du bateau qui orchestrent également le timing des manoeuvres.
- Piano : il veille sur les winches (grosses machines appelées également moulins à café, qui permettent d'enrouler ou dérouler rapidement les cordages).
- Equipiers d'avant : les funambules qui sont installés à la poutre du navire. Ils sont en charge des changements de voile d'avant. Une fonction très dangereuse lorsque la houle vient déferler sur le pont et risque d'embarquer le marin.
- Equipier média : l'homme de la communication à bord qui a pour tâche de raconter, photographier et filmer la course. Il lui est interdit de participer aux manoeuvres.

La prochaine édition, la 12eme, partira en 2014 partira d'Alicante en Espagne pour Recife (Brésil), puis Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis). Les bateaux feront ensuite escale à Sanya avant de descendre à Auckland (Nouvelle-Zélande). Après, ils enrouleront le cap Horn et s'arrêteront une nouvelle fois au Brésil, à Itajai. De là, ils remonteront vers Newport (Etats-Unis) et traverseront l'Atlantique jusqu'à Lisbonne après avoir fait escale à Recife au Brésil, à Auckland en Nouvelle-Zélande ou encore à Itajai, à nouveau au Brésil. La course se termine à Göteborg en Suède.

Le Farr
 dessin




 

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Volvo Ocean Race (ancien Whitbread)

Record de victoires pour un skippeur : 2 par le néerlandais Cornelis Van Rietschoten en 1978 et 1982 sur Flyer 1 et Flyer 2.

Plus jeune vainqueur : le néo-zélandais Mike Sanderson en 2006 à 34 ans.

Record de participations : le chef de quart néo-zélandais Brad Jackson avec six participations entre 1994 et 2012 (trois fois vainqueur, le record : en 1994, 2006 et 2009).

Les 2 victoires françaises : Lionel Péan en 1986 à la barre de l'Esprit Equipe et par Franck Cammas en 2012 à la barre de Groupama 4.
Meilleur classement pour un bateau français non vainqueur : une 4ème place  pour Eric Tabarly en 1993 sur La Poste. .,.

Copyright Sportquick/Promedi

Record de l'épreuve : 18j 11h48mn22s par Adrien Hardy et Thomas Ruyant sur AGIR Recouvrement en 2018   Copyright Sportquick/Promedi ...
Elle a gagné les trois titres majeurs en voile olympique, en Laser Radial. Championne olympique en 2016 (2eme en 2012), championne du monde en 2011, 2014, 2017 et 2020 (2eme en 2010, 2015, 2018 et 2019, 4eme en 2009 et 2016), championne d'Europe en 2017 et 2018 (2eme en 2006, 2013 et 2019 ; 3eme en 2005). En 2017, elle a été élue marin de l'année par la Fédération Internationale de Voile. Copyright Sportquick/Promedi ...
Champion du monde dans la catégorie jeune de planche à voile RS:X en 2010, champion d'Europe juniors en 2011 et 2012. Champion d'Europe en 2016 (3eme en 2019) et 3eme des championnats du monde en 2014 et 2020. Il est originaire de Nouvelle-Calédonie. ...
Champion olympique de planche à voile RS:X en 2012 et 2016. Champion du monde en 2011 et 2018 (2eme en 2013, 2019 et 2020) et vice-champion d'Europe en 2019. Il remporta son premier titre national à seulement treize ans. Il était le porte-drapeau pour les Pays-Bas aux Jeux Olympiques de 2012. Copyright Sportquick/Promedi ...
Championne olympique de planche à voile RS:X en 2016. Championne du monde en 2014 (2eme en 2018 et 2020 ; 3eme en 2009, deux mois après une opération à une épaule, puis une nouvelle fois 3eme en 2010). Championne d'Europe en 2013, 2014 et 2016 (2eme en 2008, 3eme en 2019). Elle a été élue marin français de l'année en 2016, la 3eme femme recompensée depuis la création du trophée en 2001, après Faustine Merret (2004) et Marie Riou (2015 associée à Billy Besson). Copyright Sportq...
Champion du Monde de planche à voile RS:X en 2019 et 2020 (2eme en 2018, 3eme en 2016). Champion d'Europe de la discipline en 2019 (4eme en 2017). ...
Championne du monde de planche à voile RS:X en 2018 et 2020 (3eme en 2016 et 2019), championne d'Europe en 2019 et 4eme des Jeux Olympiques en 2016. ...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...
Les championnats du monde sont organisés chaque année par classe de bateau et dans des lieux différents suivant le type de voilier par la Fédération Internationale de Voile (l'ISAF). Depuis 2003, la Fédération Internationale (ISAF) organise les ISAF Sailing World Championships regroupant toutes les séries olympiques. Cette compétition se déroule tous les quatre ans dans une même lieu (Cadix en 2003, Cascais en 2007, Perth en 2011, Santander en 2014, Aarhus en 2018) entre huit et dix diffé...
Admiral's Cup
America's Cup (Coupe de l'Amérique)
Bacardi Cupteam
Barcelona World Race
Champion du monde IMOCA
Champion du monde ORMA
Championnat de France Match Racing
Championnats d'Europe
Championnats du Monde
Champions du Monde de la Course au large FICO
Coupe du Monde Funboard (Pro)
European Tour MOD 70
Extreme Sailing Series (ESS)
Istanbul Europa Race
La Baule-Dakar
La Route de la Découverte (Columbus Route)
La Route du Rhum
La Solitaire du Chocolat
La Solitaire du Figaro
Londres-Alpes Maritimes
Lorient-Les Bermudes-Lorient
Marin français de l' année
Meilleur marin de l'année par ISAF/ISAF Rolex World Sailor of the Year
Mini Transat 6,50
Quebec-Saint Malo
Record de la traversée de l'Atlantique
Rolex Fastnet Race
Tour de France à la Voile
Transat Anglaise
Transat AG2R
Transat Bretagne Martinique
Transat Jacques Vabre (La Route du Café)
Trophee BPE
Twostar Transat anglaise en double
Velux 5 Oceans (ex Around Alone, ex Boc Challenge)
Vendée Globe
Volvo Ocean Race (ancien Whitbread)
World Match Racing Tour (WMRT)
World Sailing Games
WOW Cap Istanbul
D'autres records de vitesse courses à voile
Indispensable : savoir faire les noeuds sur un bateau
Interview Loick Peyron après sa victoire dans la Route du Rhum
Les grands records transatlantiques à la voile
Les records du Tour du monde à la voile
Les records par Océan
Les régatiers les plus médaillés des Jeux Olympiques
Lexique Français/Anglais
Lexique Français/Français
Ocean Race Records World Sailing Speed Record Council
Rankings
Record SNSM
Records 24 heures World Sailing Speed Record Council (WSSRC)
Records 500 m World Sailing Speed Record Council (WSSRC)
Records de vitesse en kite-surf
Records historiques off-shore (au large)
Records Mille Nautique WSSRC (World Sailing Speed Record Council)
Records Tour du monde sans escales
Sydney-Hobart
Tout savoir sur la voile
Trophée Jules Verne...Francis Joyon, nouveau détenteur !

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - ernesto bertarelli - james spihill -  - roy heiner - olivier de kersauzon