Happy Birthday : Jonsson Sven-Erik - SWE. (Moto) |
mardi 18 juin 2019
Moto
 

Championnat du Monde de Courses sur glace - Dossier Moto
< Retour

Présentation :

Il est assez difficile de savoir avec précision quand et où quelqu’un a eu l’idée de mettre une moto sur la glace. Evidemment cela a dû arriver dans des pays où les conditions climatiques permettaient ce genre d’expérience. Les premières mentions de courses sur glace datent de 1924 en Suède ; au début des années 30, des motos avec des cadres rabaissés roulaient avec des pneus équipés de petits clous, et dérapaient quelque peu de l’arrière dans les virages. Des courses étaient organisées sur des pistes tracées sur des lacs gelés. Puis, des clous plus longs furent utilisés, permettant au pilote d’aller plus vite et de prendre des angles plus impressionnants en courbe. Cela se passa lors d’une course à Stockholm en 1933. La Course sur glace apparut ensuite juste avant la Deuxième Guerre Mondiale en Union Soviétique – d’abord en tant que démonstration en 1938, puis en mars 1939 lors de la première compétition officielle à Moscou.

Après la guerre, des Championnats nationaux se développèrent en Scandinavie et en URSS et se répandirent dans quelques pays d’Europe centrale comme la Tchécoslovaquie et l’Allemagne. Rencontrant un grand succès populaire dans plusieurs contrées, des manifestations internationales commencèrent à être organisées à la fin des années 50 avec des machines monocylindres de 500cc montés dans des cadres adaptés de machines de Speedway, tandis que des Championnats nationaux étaient disputés également dans d’autres classes (125cc, 350cc, sidecars).

En 1961 des compétitions internationales furent organisées à Ufa et à Moscou avec des pilotes venus de Finlande, Suède, Tchécoslovaquie et Union Soviétique. Le suédois Björn Knutsson (vice-champion de la Finale mondiale de Speedway cette année-là et futur Champion du Monde de Speedway en 1965) remporta cette compétition. Plus tard, les manifestations organisées à Helsinki et à Stockholm furent gagnées par le pilote soviétique Boris Samorodov, originaire de la ville d’Ufa.

La première Coupe FIM fut alors organisée en 1963, rassemblant des pilotes d’Union Soviétique, Tchécoslovaquie, Suède et Finlande. Cinq courses eurent lieu en URSS et cinq autres en Suède et en Finlande. Le vainqueur fut Boris Samorodov. Avec un tel succès, la compétition devint un Championnat d’Europe en 1965, organisé en 5 manches éliminatoires et cinq finales (les quatre meilleurs résultats comptant pour le Championnat), toutes organisées en Union Soviétique. A nouveau Boris Samorodov remporta la compétition ; il fut suivi d’un pilote qui allait devenir le plus grand pilote de Courses sur Glace de tous les temps : Gabdrakhman Kadyrov .

Le Championnat d’Europe devint un Championnat du Monde en 1966, avec demi-finales à Léningrad et Novossibirsk, et finales à Ufa et à Moscou – toutes les manifestations étant disputées sur deux séries de courses, une le samedi soir, l’autre le dimanche après-midi. Gabdrakhman Kadyrov conquit son premier titre devant Victor Kuznetsov et le tchèque Antonin Svab. Boris Samorodov, 5ème cette année-là, prit sa revanche en 1967, mais ce fut son dernier titre. Kadyrov domina ensuite la scène des courses sur glace jusqu’en 1973. En 1968 il remporta son deuxième titre ; l’année suivante, le Championnat fut disputé sur une seule finale – qu’il gagna. En 1970, la finale fut disputée pour la première fois hors de l’URSS, à Nässjö, en Suède, et ce fut le premier titre d’un pilote non-russe : Antonin Svab termina avec le maximum de points, 15, un de plus que Kadyrov, car il avait remporté leur confrontation direct lors de la manche 4. Le suédois Kurt Westlund termina en troisième position. Puis Kadyrov revint au sommet durant trois années consécutives : en 1971 à Inzell (Allemagne de l’Ouest), à Nässjö en 1972 et à nouveau à Inzell en 1973 – Inzell allait devenir un lieu traditionnel des courses sur glace.

In 1974 à Nässjö, un autre pilote tchécoslovaque, Milan Spinka, domina la finale en gagnant toutes les manches et remporta le titre mondial devant les russes Zibrov et Kadyrov. Ensuite les pilotes d’Union Soviétique entamèrent une domination de plusieurs années. En 1975 à Moscou, une nouvelle génération de pilotes arriva au sommet : Sergei Tarabanko gagna quatre titres consécutifs de 1975 à 78, et Anatoli Bondarenko deux en 1979 et 1980.

Introduction de la compétition par équipes

Des compétitions par équipes étaient régulièrement organisées depuis les années 60 lorsque, à l’initiative de la Fédération russe, un Championnat du Monde de Courses sur glace par équipes fut introduit en 1979. Il est évident que les Russes étaient les grands favoris et leur domination en compétition individuelle allait se répéter en compétition par équipes. Mais en 1983 une grande surprise vint de équipe allemande, composée de Max Niedermayer, Helmut Weber et Günther Brandt, qui remportèrent le tire à Berlin, suivis par l’équipe suédoise, les Russes ne terminant que troisième – leur plus mauvais résultat de l’histoire.

En compétition individuelle, 1981 fut l’année de Vladimir Liubitsch, tandis que Sergei Kasakov, après plusieurs places de vice-champion, remporta deux titres, en 1982 et 83. En 1984 la finale avait lieu à Moscou, mais le suédois Erik Stenlund gâcha la fête en gagnant devant Suchov et Ivanov. Dans la finale par équipe, à Deventer, aux Pays-Bas, l’URSS et la Suède étaient à égalité à la fin des courses ; les Russes gagnèrent le run-off. Les Suédois prirent leur revanche en 1985, gagnant facilement face aux Russes.

Dans le Championnat Individuel, par contre, Vladimir Suchov remporta son troisième titre à Assen. Stockholm accueillit la finale de 1986 et les spectateurs attendaient un deuxième titre de leur vedette Erik Stenlund. Mais ce fut le tour pour Yuri Ivanov de gagner le premier de ses trois titres ; Vladimir Suchoiv finit second et Stenlund troisième. Le deuxième titre de Yuri Ivanov vint à Berlin en 1987. Mais Erik Stenlund n’avait pas dit son dernier mot : en 1988 à Eindhoven, il gagna son deuxième titre mondial individuel.

Le russe Nikolai Nishenko prit son tour en 1989 sur les nouvelles installations à Alma-Ata (Kazakhstan). En 1990, les choses changèrent à nouveau : le finlandais Jarmo Hirvasoja remporta le titre lors de la finale à Göteborg. Puis quatre titres consécutifs allèrent à des pilotes russes. En 1991 ce fut le tour de Sergei Ivanov (frère de Yuri). En 1992 à Francfort Yuri Ivanov remporte son troisième titre. En 1993 la finale se déroula à nouveau en Russie : Saransk vit la victoire de Vladimir Fadeev, devant Alexander Balashov.

La réaction russe vint également dans le Championnat par équipes après la perte de la finale de 1985 : l’équipe russe remporta toutes les finales par équipes depuis 1986 jusqu’en 2010 sauf deux, face aux Suédois : emmenés par le vétéran Per-Olov Serenius, en 1995 et à nouveau en 2002.

Actuellement le championnat s'appelle le 'Ice Speedway Gladiators World Championship'.

 

Copyright Sportquick/Promedi

En savoir plus :
Championnat du Monde de Courses sur glace

 

 

.,.

Copyright Sportquick/Promedi

La saison 2019 compte 19 Grand Prix avec quelques nouveautés : un Grand Prix de Chine, de Hong Kong et de Turquie. Le Grand Prix de Suisse a disparu du programme. 3 Mars : Argentine (Neuquen) : MXGP :  Antonio Cairoli ITA (KTM) - MX2 : Jorge Prado ESP (KTM) 24 Mars : Grande Bretagne (Matterley Basin) : MXGP :  Antonio Cairoli ITA (KTM) - MX2 : Thomas Kjer Olsen DEN  (KTM) 31 Mars : Pays-Bas (Valkenswaard) : MXGP :  Antonio Cairoli ITA (KTM) - MX2 : Jorge Prado ESP (KTM) 7 Avril : Italie (Pietr...
Créé en 1999, le championnat du monde Supersport est composé de motos qui sont disponibles pour le grand public. Il est considéré comme étant l'antichambre du Superbike. Il se déroule d'ailleurs au même temps et au même lieu que le championnat du monde de Supersport. Régulé par la Fédération Internationale de Motocyclisme, c'est FG Sport qui s'occupe de gérer et de promouvoir la compétition. Attribution des points : 25 pts au vainqueur, 20 pts au 2eme, 16 pts au 3eme, 1...
Créé en 1988, ce championnat est réglé par la Fédération Internationale de Moto. Il se déroule en plusieurs étapes (une quinzaine) qui se déroule entre fin février (Philipp island en Australie) et fin octobre. Chaque étape ayant lieu sur des circuits permanents a consisté de deux courses jusqu'en 2018. Depuis la saison 2019, le World Superbike a introduit une troisième course qui se déroule le dimanche matin. Le championnat du monde de Supersport et Superstock se déroule au même temps. ...
Une figure de l'Endurance avec cinq titres de champion du monde (2011, 2012, 2013, 2015 et 2017 ; 2eme en 2014 et 2016). Parmi ses victoires : le Bol d'Or en 2011 et 2016 (2eme en 2012, 3eme en 2013 et 2015), les 24 Heures du Mans en 2014 et 2015, les 8 Heures d'Oschersleben en 2012 et 2013. Champion de France Open Supersport en 2003 et Open Stocksport en 2004. Le 9 mars 2017, à 35 ans, il s'est tué après une chute survenue sur le circuit gersois de Nogaro lors des essais ...
Le meilleur pilote français du moment en vitesse et le seul Français avec deux titres mondiaux. Champion du monde de Moto2 en 2015 et  2016 (2eme en 125cc en 2011). Avec deux titres de champion du monde de suite en Moto2, il est aussi le premier pilote à avoir réussi ce doublé. En 2015, il est devenu le 6eme pilote français devenu champion du monde de vitesse après Jean-Louis Tournadre (250cc en 1982), Christian Sarron (250cc en 1984), Olivier Jacque (250cc en 2000), Arnaud Vincent (125cc en...
13 victoires en Grand Prix (1 en MotoGP, 8 en Moto2 et 4 en 125cc), auteur de 10 poles (5 en Moto2, 3 en 125cc et 2 en MotoGP) et de 17 meilleurs tours (1 en 125cc, 3 en MotoGP et 13 en Moto2) pour 35 podiums au total (19 en Moto2, 5 en 125cc, 11 en MotoGP). 3eme du championnat du monde de Moto2 en 2010, 2011 et 2012. Il court depuis 2013 en MotoGP (103 courses disputées, 1 victoire pour un total de 11 podiums). Le 31 mai 2014, il a établi un record de vitesse en Grand Prix en atteignant les 349...
Surnommé "El Diablo", il vit et s'entraîne en Espagne. Il est le grand espoir français de la moto qui bat des records de précocité détenus jusque là par Marc Marquez. Malgré son jeune âge, il a déjà remporté six titres de champion d'Espagne. Champion d'Espagne de vitesse Moto 3 (CEV) en 2013 à 14 ans (plus jeune champion de l'histoire et 2eme pilote non-espagnol sacré) et 2014. Trop jeune pour courir en Moto 3 en 2014 (l'âge minimum est de 16 ans), il a fait ses...
Champion du monde de Moto2 en 2013 (2eme en 2013 ; 3eme en 125cc en 2010). Il a remporté 15 victoires en Grand Prix (10 en Moto 2 et 5 en 125cc ; 45 podiums dont 1 en MotoGP, 23 en Moto2, 21 en 125cc). Auteur de 17 poles (14 en Moto 2 et 3 en 125cc) et de 15 meilleurs tours (10 en Moto 2 et 5 en 125cc). Depuis 2014, il pilote en MotoGP (92 courses disputées), comme son frère aîné Aleix. Vainqueur des 8 Heures de Suzuka en 2015 et 2016 avec Yamaha. Copyright Sportquick/Promedi ...
  L'un des hommes fort de la saison 2017 en MotoGP. Pilote de vitesse très talentueux, il a remporté des victoires dans les trois catégories en Grand Prix. En 2011, pour sa première saison en championnat du monde (à 16 ans !), il a remporté 4 courses en 125cc et terminé 3eme du championnat du monde. Il confirme en 2013 en devenant champion du monde de Moto3 (3eme en 2012 ; 3eme en Moto2 en 2014). Il court en MotoGP depuis 2015 (72 courses disputées ; 3eme du championnat du monde en 2017, ...
Surnommé "Tito". Champion du monde de Moto2 en 2014 (3eme en 2013 et 2015). Il compte 13 victoires (toutes en Moto2) pour un total de 36 podiums (33 en Moto2, 3 en 125 cc) et 16 poles (toutes en Moto2) et 11 meilleurs tours (toutes en Moto2) en 211 courses (76 en 125cc, 83 en Moto2 et 52 en MotoGP). ...
200 miles de Daytona
24 Heures du Mans
8 Heures de Suzuka
AMA Motocross Champions (USA)
AMA Superbike Champions (USA)
AMA Supercross Champions (USA)
Bol d'Or
Championnat du Monde d'Endurance
Championnat du Monde de Courses sur glace
Championnat du Monde de Motocross
Championnat du Monde de Rallyes tout terrain
Championnat du Monde de Trial
Championnat du Monde de Vitesse
Championnat du Monde Speedway
Championnat du Monde Superbike (SBK)
Championnat du Monde Supercross
Championnat du Monde Supersport
Enduropale du Touquet
Grand Prix d'Afrique du Sud
Grand Prix d'Allemagne
Grand Prix d'Aragon
Grand Prix d'Argentine
Grand Prix d'Australie
Grand Prix d'Autriche
Grand Prix d'Espagne
Grand Prix d'Europe
Grand Prix d'Imola
Grand Prix d'Indianapolis
Grand Prix d'Indonésie
Grand Prix d'Italie
Grand Prix d'Ulster Irlande du Nord
Grand Prix de Bad Wurtemberg
Grand Prix de Belgique
Grand Prix de Catalogne (Catalunya)
Grand Prix de Chine
Grand Prix de Finlande
Grand Prix de France
Grand Prix de Grande Bretagne
Grand Prix de Hongrie
Grand Prix de l'Isle of Man
Grand Prix de la RDA
Grand Prix de la République Tchèque
Grand Prix de Madrid
Grand Prix de Malaisie
Grand Prix de San Marin
Grand Prix de Suède
Grand Prix de Suisse
Grand Prix de Thaïlande
Grand Prix de Turquie
Grand Prix de Valence
Grand Prix de Yougoslavie
Grand Prix des Amériques
Grand Prix des Etats-Unis
Grand Prix des Pays-Bas
Grand Prix du Brésil
Grand Prix du Canada
Grand Prix du Japon
Grand Prix du Pacifique
Grand Prix du Portugal
Grand Prix du Qatar
Grand Prix du Venezuela
Grand Prix FIM
Le Dakar
Motocross B2
Motocross d'Afrique du Sud
Motocross d'Allemagne
Motocross d'Argentine
Motocross d'Autriche
Motocross d'Espagne
Motocross d'Europe
Motocross d'Indonésie
Motocross d'Irlande
Motocross d'Italie
Motocross de Belgique
Motocross de Bulgarie
Motocross de Finlande
Motocross de France
Motocross de Grande Bretagne
Motocross de Grèce
Motocross de Hongrie
Motocross de la RDA
Motocross de la République Tchèque
Motocross de Pologne
Motocross de Russie
Motocross de San Marin
Motocross de Suède
Motocross de Suisse
Motocross de Yougoslavie
Motocross des Nations
Motocross des Pays Bas
Motocross des USA
Motocross du Brésil
Motocross du Canada
Motocross du Japon
Motocross du Luxembourg
Motocross du Portugal
Motocross du Venezuela
Trial des Nations
US Open Supercross
Calendrier Grand Prix 2011 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2012 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2013 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2014 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2015 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2016 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2017 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2018 et les vainqueurs
Calendrier Grand Prix 2019 et les vainqueurs
Calendrier Motocross 2017 et les vainqueurs
Calendrier Motocross 2018 et les vainqueurs
Calendrier Motocross 2019 et les vainqueurs
Calendrier Superbike 2019
Grand Prix de France Moto en chiffres
Les épreuves françaises d'endurance moto
Les pilotes avec le plus de victoires en Supercross
Les plus grands motodromes
Recompense 'Meilleur Grand Prix de l'année'
Records d'âge en Grand Prix
Statistiques : Bilan des victoires par pays et par marque au championnat du monde de vitesse
Statistiques : Les pilotes avec le plus de titres de champion du monde toutes disciplines confondues
Statistiques : Les pilotes avec le plus de victoires en Grand Prix (après le GP d'Italie 2019)
Statistiques : Les pilotes avec le plus de victoires en Grand Prix 500cc/MotoGP
Statistiques : Victoires françaises en Grand Prix de vitesse
Supercross de Paris-Bercy
Supermotard - Championnat de France
Tourist Trophy Isle of Man (TT)
Tout savoir sur la moto
Toutes les courses en direct et en streaming
Vidéomoto
Vitesse - Coupes de France Promosport

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 - deni cudic - alex baldolini - andrea bartolini - ***thomas hinterreiter -