Happy Birthday :
mercredi 17 juillet 2019
Courses hippiques
 

Courses hippiques - Les courses hippiques

Choice your language :  

 

Courses Hippiques

Historique

L'homme est connu pour utiliser des chevaux pour courser depuis que cette espèce a été premièrement domestiquée. Les preuves historiques révèlent qu'aussi tôt que 4500 avant J-C, les nomades de l'Asie Centrale avaient déjà développé des systèmes de courses de chevaux. En fait, les Grecs sont connus pour avoir intégré les courses de chevaux dans les Jeux Olympiques en 638 avant J-C.

Les courses de chariots traînées par des chevaux et les courses de chevaux étaient tous deux populaires à cette époque. Plus tard, ces activités sont devenues une obsession pour les Romains lorsqu'ils ont adopté ce sport.

Pour les milliers d'années qui suivirent, ce type de sport a été connu comme un sport réservé aux hommes nobles et aux familles royales.

Les courses modernes auraient commencé au 12e siècle lorsque les premiers élevages entre des chevaux Arabes et des chevaux Anglais ont été faits. Ces élevages ont été marqués par le retour des nobles chevaliers à la terre-mère après les Croisades. Ces chevaliers sont reconnus pour avoir élevé des chevaux robustes avec une excellente vitesse. Par conséquent, des éleveurs ont maximisés le potentiel de ces chevaux et les ont placés dans des pistes de course. La race des chevaux qui faisaient partie des courses étaient la race pur-sang que nous connaissons aujourd'hui et qui est encore la race la plus populaire du Royaume-Uni.

Le Roi Charles II est reconnu pour avoir tenu des courses de chevaux sur ses pistes de course privées entre les années 1660 et 1685.

Au 16e siècle, les Anglais ont produit de nombreuses pistes de course. La Reine Anne, qui fonda Ascot en 1711, est reconnue pour avoir fait des courses de chevaux un sport officiel.

Au milieu des années 1700, le Jockey Club a été créé pendant l'initiation des personnages historiques associés aux courses de chevaux. Cette organisation fut la première légion de jockeys qui a établi des règles compréhensibles. Par conséquent, ils devinrent les contremaîtres des sports et sanctionnèrent plusieurs événements de courses de chevaux.

Le Jockey Club a aussi été l'initiateur pour la réglementation de l'élevage des chevaux. Par conséquent, James Weatherby, un comptable pour le Jockey Club à cette époque, a créé l'arbre généalogique de toutes les races de chevaux de course d'Angleterre. Ses recherches ont amené à la création du General Stud Book qui était principalement la base de l'autorité en terme des races qui étaient acceptées dans les courses de chevaux. Selon le General Stud Book, seules les races qui appartenaient à l'arbre généalogique des ''foundation sires'' étaient considérées comme des pur-sangs. Les ''foundation sires'' sont les : Byerley Turk, les Darley Arabian et les Godolphin Arabian.

Ce n'est qu'au 17e siècle que ce sport est arrivé en Amérique. La première piste de course d'Amérique fut installée à Long Island. Même si les courses de chevaux étaient un passe-temps merveilleux pour les Américains, personne n'initia la formalisation des courses de chevaux qu'après la Guerre Civile. Grâce à l'obession déjà établie, au développement industriel ainsi qu'à la popularité des jeux de paris, le sport grandit largement en 1890 lorsque 314 pistes de course furent ouvertes.

À cause de l'absence de conseils d'administration, ce sport fut dominé par de nombreux éléments criminels. Toutefois, en 1894, les propriétaires des écuries les plus populaires et les plus réputées se sont rencontrés et ont organisé l'American Jockey Club, qui est inspiré du Jockey Club d'Angleterre.

Aujourd'hui, ce sport est pratiqué dans de nombreux pays à travers le monde. De plus, des conseils d'administration ont été créés afin de réglementer les événements de courses de chevaux.

Les parieurs français misent avant tout sur des courses de trot, devant celles de galop. Illustrations avec le palmarès des courses les plus populaires, disputées lors des meetings d’hiver. Pourquoi cet engouement ?

Le trot

C’est cette discipline que les parieurs français plébiscitent avant tout. En 2012 sur les dix courses hippiques où les montants en jeu étaient les plus élevés, sept étaient des courses de trot. La plus populaire, le Prix d’Amérique, a rassemblé 21,3 milliards d’euros de paris. Plutôt loin devant le Prix de l’Arc de Triomphe et ses chevaux de galop, qui ont réuni 18 milliards d’euros. C’est ce qu’indique un classement publié par Les Echos. La catégorie qui fait véritablement fureur auprès des parieurs reste le trot attelé. Toutes les courses de trot de ce palmarès sont attelées, à l’exception du Prix de Cornulier, qui se dispute en trot monté. Autre particularité, toutes ces courses de trot se disputent lors de meetings d’hiver, disputés à l’hippodrome de Vincennes.

Prix d’Amérique et de Lille très courus

Lors de l’édition 2013 de la course la plus prisée, le Prix d’Amérique, c’est Royal Dream qui s’est illustré, alors qu’il courait sans fer aux pieds pour la première fois de sa carrière. Il s’est imposé après avoir suivi l’offensive du favori Ready Cash. Ce dernier a perdu l’occasion de remporter un troisième titre cette année. Dans la suite du classement des courses les plus populaires, le Prix de Lille, également appelé Grand Prix du Portugal, arrive à la troisième place avec 16,4 milliards d’euros de mises. Lors de l’édition de cette année Triode De Fellière est arrivée en tête, devançant les seize autres chevaux sur cette course de 2 100 mètres.

Vient ensuite le Prix de Belgique (15,9 milliards d’euros de paris), course préparatoire et qualificative pour le Grand Prix d’Amérique. Cette année ce sont les deux premiers Yarrah Boko et Roxana de Barbray qui ont pu gagner le droit de participer au légendaire championnat du monde de trot attelé. Le prix de Bourgogne (15,6 milliards d’euros) a vu la victoire de Ready Cash pour la troisième année consécutive. Un succès qui a encore renforcé sa cote avant le Prix d’Amérique. Le Prix de Cornulier (15,6 milliards d’euros) s’est déroulé quant à lui cette année sur une piste déneigée pour l’occasion. C’est Singalo qui a remporté la dernière édition de ce championnat du monde des trotteurs sous la selle.

Carrière longue et proximité

D’où viendrait l’engouement des parieurs pour ces courses de trot ? Il pourrait s’expliquer par la durée de vie plus longue des chevaux de trot, à la différence de leurs homologues galopeurs. "La carrière des cracks galopeurs est radicalement plus courte", indique Christophe Ugnon, rédacteur en chef de Paris Turf, dans un article publié sur le site Slate. Le Prix de l’Arc de Triomphe, considéré comme le championnat du monde de galop pour les pur-sang, consacre généralement un champion âgé de trois ou quatre ans. Le Grand Prix d’Amérique quant à lui oppose des trotteurs ayant dix ans au maximum. Le grand public aurait donc davantage l’occasion de se familiariser avec les trotteurs.

Autre raison, le public se reconnaîtrait plus dans les propriétaires des chevaux de trot. Ces derniers sont souvent des gens modestes. Certains s’associent même à plusieurs pour acquérir un cheval. A l’inverse, les pur-sang appartiennent en général à de grandes fortunes parfois venues des émirats. Des éléments qui expliqueraient l’amour des Français pour le trot. Le Grand Prix d’Amérique catalyse véritablement la passion des turfistes pour les courses hippiques. En 2010 cette course a réuni les plus grosses sommes jouées par des parieurs sur une journée, avec un record de 39,9 millions d’euros. Quelque 2,5 millions de joueurs avaient misé ce jour-là.
Les  grandes courses d'obstacle

Les courses de haies

Le prix Cambaracérès

Elle s’effectue à Auteuil en novembre. Cette course est comme le Prix Renaud du Vivier à la différence qu’elle n’accepte que les chevaux de 3 ans. Elle est donc surnommée la « Grande Course de Haies des 3 ans.» La piste s’étend sur 3 600 mètres. L’allocation s’élève à 270 000 €.
Le prix Alain du Breil

Il prend place à Auteuil au mois de juin. Il peut être surnommé la « Course de Haie d’été des 4 ans ». Seuls les chevaux de 4 ans sont admis. L’allocation est de 270 000 €.
Le Grand Prix d’Automne

Elle a lieu à Auteuil en novembre. Elle réunit les chevaux de 5 ans. La piste s’allonge sur 4 8000 mètres. L’allocation est de 370 000 €.

 Le Prix Renaud du Vivier

Elle se déroule à Auteuil en novembre. Elle fait partie des courses importantes pour les chevaux de 4 ans ont seuls le droit de concourir dans cette épreuve de 4 100 mètres. L’allocation est de 253 800 €.
La Grande course de haies d’Auteuil

Elle a lieu au mois de juin dans l’hippodrome d’Auteuil. Les chevaux doivent avoir au minimum 5 ans. La course s’étend sur 5 100 mètres. L’allocation est de 370 000 €.
Les courses de Steeple Chase
Le Grand Steeple Chase de Paris en France

Crée en 1874, elle se déroule dans l’hippodrome d’Auteuil en mai. L’âge minimum requit pour pouvoir concourir est de 5 ans. L’allocation est de 820 000 €. Le terrain s’allonge sur 5 800 mètres et comprend 23 obstacles. Les concurrents doivent franchir la rivière des tribunes qui exige un bond de 8 mètres pour réussir ainsi que le Rail-ditch and Fence, d’une largeur de 4 mètres et d’une hauteur de 1m60. Il comprend un tronc d’arbre suivi d’un fossé puis d’une clôture en bois. On peut l’appelé aussi le Juge de Paix.
Le Grand Prix de Liverpool en Angleterre

Crée en 1839, elle a lieu à Aintree au mois d’avril. La piste s’étend sur 7 200 mètres et est composée de 30 obstacles pouvant aller jusqu’à 1,85 mètres de haut. L’allocation est de 860 000 €. Les candidats sont sur le même pied d’égalité puisque le poids de chacun est contrôlé. Red Rum est le cheval qui a gagné le plus de courses, en 1973-74-77 avec le jockey Brian Fletcher en 73-74 qui en a gagné une sans lui en 1968.
Le Nakayama Grand Jump au Japon

Cette course crée en 2000 se déroule dans l’hippodrome de Nakayama à la mi-avril. L’âge minimum est de 4 ans. La piste s’étend sur 4 250 mètres. C’est la course qui donne des gains les plus importants au vainqueur avec 1,2 millions d’euros.
Le Prix de La Haye Jousselin

Elle a lieu à Auteuil au mois de novembre. Seuls sont admis les chevaux à partir de 5 ans. La piste s’étend sur 5 000 mètres. L’allocation est de 520 000 €. Al Capone II avec Jean Yves Beaurain sont les champions de cette épreuve avec pas moins de 7 victoires consécutives de 1993 à 1999.
Le Prix Maurice Gillois

Cette épreuve a lieu à l’hippodrome d’Auteuil en novembre. Il est aussi surnommé le « Grand Steeple-Chase des 4 ans ». Seuls les chevaux âgés de 4 ans peuvent y participer. La piste mesure 4 400 mètres. L’allocation est fixée à 350 000 €.
Le Prix Ferdinand Dufaure

Elle a lieu à Auteuil en mai et opposent des chevaux de 4 ans sur une piste de 4 100 mètres. L’allocation est de 350 000 €.
Le Grand Prix de la ville de Nice

Cette course de groupe III a lieu à Cagnes sur mer en janvier. Elle oppose des chevaux de 5 ans et plus sur une distance de 4 600 mètres. L’allocation est de 140 000 €.
Le Cross-Country
Le Prix d’Anjou-Loire
Challenge du Lion d’Angers

Crée en 2005, cette course se déroule dans l’hippodrome de l’Isle-Briand au mois de mai. La piste s’étend sur 7 300 mètres, la plus grande distance pour une course au monde et possède 48 obstacles soit 18 de plus que la course mythique de référence, le Grand National de Liverpool. Cependant, le parcours est organisé de telle manière que le cheval n’atteigne pas l’arrivée éreinté puisque les obstacles les plus difficiles à franchir se trouvent au milieu. L’allocation s’élève à 1120 000 € dont 50 400 reviennent au vainqueur.
 
Le Championnat du Monde des trotteurs : le Prix d'Amérique

Cette course fait parti du groupe 1. Elle a lieu à l’hippodrome de Vincennes sur une piste de 2 7000 mètres le dernier dimanche du mois de Janvier. L’allocution globale est d’un million d’euros. Les chevaux doivent être âgés entre 4 et 10 ans et avoir gagner 153 000 €.

Pour que les jeunes cheveux ne soient pas désavantagés par rapport aux plus anciens, les gains sont calculés avec les gains réels majorés. Un cheval de 4 ans pourra participer si ses gains réels majorés sont de 30%, pour 5 ans de 20%, pour 6 ans de 10% et pour ceux de 7 à 10 ans, ce sont uniquement les gains réels qui sont pris en compte.

Les vainqueurs du Critérium Continental, du Prix Ténor de Baune, et les 4 premiers chevaux du Prix de Bretagne, Du Bourbonnais, Bourgogne et Belgique sont qualifiés d’office.

La course est retransmise en direct sur 70 pays. En France, c’est la chaîne Equidia qui couvre l’évènement et fait partager aux téléspectateurs 10 heures de direct. Le record de l’épreuve fut accompli par Offshore Dream et P. Levesque en 2007 avec 1'12"0.
Les épreuves internationales
En Suède

L’Elitloppet se déroule dans l’hippodrome de Solvalla. Cette course hippique, qui est aussi une étape du Grand Circuit Européen, a été créée en 1952. Elle a lieu au mois de mai. La piste mesure 1 609 mètres et le départ s’effectue avec l’autostart. Avant de pouvoir accéder à la finale il faut que les concurrents fassent deux courses, « deux batteries qualificatives ».

En 2008, l’allocation pour chacune des deux courses était de 425 000Kr, environ 45 500 € et pour la finale de 4 200 000Kr, environ 500 000 €. Jag de Bellouet et son driver, français, Michel Gallier firent le meilleur temps en 2006 avec 1'09"4. Seulement, ils furent disqualifiés pour cause de dopage. Le record de la course est donc attribué à Exploit Caf et à Jean-Michel Bazire , des Italiens en 2008 avec 1'09"8.
Aux Etats-Unis

La course de l’Hambletonian a été crée en 1926 pour rendre hommage à Hambletonian 10, le « père » de la race "standardbref", désormais présente un peu partout en Europe. C’est l’une des courses les plus importantes en Amérique, et la première pour les poulains de 3 ans.

Moins réputé (considéré en "Groupe 2"), le Prix de Washington a lieu à Enghien-les-Bains dans l’hippodrome d'Enghien-Soisy au mois de Juillet. La piste mesure 1 609 mètres et le départ s’effectue en autostart. Seuls les chevaux âgées de 4 à 10 ans et ayant déjà gagné 153 000 € peuvent participer. En 2007, l’allocation était de 100 000 €.
En Italie

Le Grand Prix de la Loterie s’effectue dans l’hippodrome d’Agnano à Naples au cours du mois de mai. Il fait parti des étapes du Grand Circuit Européen. La piste mesure 1 600 mètres et le départ est fait à l’aide de l’autostart. Seuls les chevaux italiens de 5-10 ans, ceux étrangers de 5-9 ans et les juments de 5-7 ans peuvent y participer.

Il y a 3 courses avant d’atteindre la finale. Dans chacune d’entre elle, 8 chevaux se disputent les 3 premières place afin d’aller en finale, qui se composent donc de 9 concurrents. La course, ou batterie qualificative, et la finale ont lieu le même jour contrairement à la plupart des autres courses. En 2008, l’allocation pour chacune des trois courses était de 20 900 € alors que la finale affichait 498 300 €.
Les 4 « B » ou les 4 courses préparatoires et qualificatives au Prix d'Amérique, en France

Ces courses font toutes partie du groupe 2 et se déroulent à l’hippodrome de Vincennes. En 2009, leur allocation était de 110 000 € et le vainqueur percevait 55 000 €. Tous les participants doivent avoir gagné au moins 160 000 €.
Le Prix de Bretagne

Les chevaux de 4 à 9 ans peuvent s’inscrire à cette course, qui a lieu en Novembre. La piste mesure 2 7000 mètres. Le départ est volté. Le record fut réalisé par Orlando Sport et Sébastien Baude en 2009 avec 1’12’60.
Le Prix du Bourbonnais

Les drivers doivent avoir remporté 10 courses au trot ainsi que 25 autres courses pour pouvoir être candidat. Celui qui a remporté le Prix de Bretagne est prioritaire sur cette épreuve.

Les chevaux de 4 à 9 ans peuvent concourir dans cette course qui donne lieu en décembre. Les chevaux ayant récolté plus de 1 025 000 € doivent reculer de 25 mètres. La piste mesure 2 700 mètres. Le départ est volté. La meilleure réduction kilométrique est attribué en 2005 à Super Light et à Jörgen Westolm avec 1'13"90 ainsi qu’à Mara Bourbon et à Jean-Pierre Dubois avec 1'13"30 qui ont du reculer de 25 mètres.
Le Prix de Bourgogne

Si la course a lieu fin décembre, les chevaux âgés de 4-9 ans peuvent y participer alors que si c’est au début du mois de janvier, ce seront ceux de 5 à 10 ans. La piste mesure 2 100 mètres et le départ se fait avec un autostart. Le meilleur temps fut établi par Kesaco Phedo et Michel Lenoir, en 2007 avec 1’10’80.
Le Prix de Belgique

Les chevaux de 4 à 10 ans peuvent faire partie de la course qui se déroule au mois de janvier. La piste mesure 2 850 mètres. Les meilleurs coureurs furent Kazire de Guez et Stéphane Delasalle en 2005 avec 1'13"30.
Les deux plus grands Championnats de France
Le Grand National du Trot ou le Tour de France des Trotteurs

Ce championnat de groupe 2 a été crée en 1982. Il s’effectue en 14 étapes. La première a lieu à La Capelle, puis à Marseille Borély, à Lyon-Parilly, à Toulouse, à Croisé-Laroche, à Laval, à Reims, à Saint-Malo, à Marseille-Vivaux, à Argentan, à Lyon-La Soie, à Nantes, à Mauquenchy, et enfin Paris-Vincennes qui est la dernière étape. Ces déplacements à travers les plus beaux hippodromes de France durent une dizaine de mois.

Dans ce championnat, les candidats gagnent des points (de 15 pour le 1er à 3 pour le 7ème). Il y en a pour les drivers, les chevaux et les entraîneurs.

En 2009, chaque course avait une allocation de 80 000 € sauf la dernière, l’étape finale qui en avait 150 000 €. L’entraîneur du premier cheval a remporté 15 000 €, le deuxième 7 500 € et le troisième 3 000 €. Le driver lauréat a reçu un forfait Relais & Châteaux Lys d'Or d’une valeur de 780 €, le second, un coffret séjour Rêves et Délices d’une valeur de 400 € et le troisième, un coffret séjour Golf d’une valeur 230 €.

Une nouveauté est aussi apparue. En s’inspirant du maillot jaune des cyclistes du Tour de France, les participants à la dernière course portaient des plaques de courses jaunes, dont celles du leader étaient fluo afin de la reconnaître parmi celles des autres concurrents.
Le Trophée Vert

Ce championnat se déroule lui aussi en 14 étapes. En 2009, la première débuta en avril à Ecommoy puis à Oraison, en mai à Fougères, à Villeneuve-sur-Lot et à Bernay, en juin à Alençon et à Montluçon, en juillet à Sablé-sur-Sarthe, à Royan La Palmyre et à Saint-Jean-De-Monts, en août à Vittel, à Carentan, et à Le Touquet et enfin, la finale, à Craon au mois de septembre appelée les « Trois Glorieuses ».

C’est une compétition de haut niveau qui regroupe les meilleurs trotteurs. Ils s’affrontent dans des hippodromes dont les pistes sont en herbe. Cependant, une course est réservée à chaque étape aux débutants leur permettant de gagner un sulky flambant neuf. De plus, les meilleurs Lad Jockeys, autrement dit les entraîneurs, reçoivent un trophée.

Chaque étape a une allocation de 40 000 € sauf la finale qui en a 60 000. Les épouses des 3 premiers drivers gagnent une parure d’une valeur de 15 000 €. Dès la deuxième participation au championnat, les candidats acquièrent des points d’assiduité. Une prime d’assiduité de 2 300 € est reversée au propriétaire des chevaux ayant effectué le plus grand nombre de courses ainsi qu’à leur entraîneur.
Les épreuves classées en Groupe 1 : les plus prestigieuses
Le Critérium des jeunes

Cette course, crée en 1955 se déroule en Février à Vincennes. C’est la première course que font les trotteurs débutants. Seuls les chevaux de 3 ans sont admis. Depuis 2008, les participants doivent avoir gagné 8 000 €. La piste mesure 2 700 mètres depuis 1975. Avant elle était de 2 250 mètres. Le départ est volté. Depuis 2008, l’allocation est de 160 000 € dont 80 000 € reviennent au vainqueur.
Le Grand critérium de vitesse de Cagnes sur mer

Cette course a lieu en mars à Cagnes sur mer sur la côte d’azur. C’est une course internationale et l’une des étapes du Grand Circuit Européen.

Les chevaux de 4 à 10 ans peuvent y prendre part mais ils doivent avoir gagné au moins 160 000 €. La piste mesure 1 609 mètres. Le départ se fait en autostart. En 2009 l’allocation était de 200 000 €. Le record a été réalisé en 2002 par Varenne et Giampaolo Minnucci avec une réduction kilométrique de 1'09''6.
Le Critérium des 3 ans

Cette course s’effectue en décembre à Vincennes. Seuls les chevaux de 3 ans et qui ont déjà remporté la somme de 23 000 € ont le droit de concourir. La piste mesure 2 700 mètres, le départ est volté. Depuis 2009 l’allocation est de 240 000 €. Les coureurs doivent avoir gagné 10 courses de trot et 5 autres courses.
Le Critérium des 4 ans

Cette course, crée en 1924 s’effectue en mai à Vincennes. Seuls les chevaux de 3 ans et ayant déjà gagné 38 000 € peuvent concourir. La piste mesure 2 850 mètres. Le départ est volté. C’est Nikita du Rib et Jean-Loïc-Claude Dersoir qui détiennent depuis 2005 le meilleur temps, 1'13".
Le Critérium des 5 ans

La course, crée en 1942, a lieu à Vincennes à la fin août début septembre. Les chevaux sont âgés de 5 ans. Depuis 2008, ils doivent avoir déjà remporté 60 000 €. L’allocation est de 240 000 €. La piste fait 3 000 mètre et le départ est volté. Le record de temps a été établit par Paris Haufor et Christian Bigeon en 2008 avec 1'13"3.
Le Critérium continental

Elle se déroule dans le mois de décembre dans l’hippodrome de Vincennes. Ce prix est très désiré car il donne la possibilité au vainqueur d’être directement qualifié au Prix d’Amérique. Les chevaux doivent avoir 4 ans et depuis 2008 avoir déjà possédé 45 000 €. La piste mesure 2 100 mètres et le départ se fait en autostart. L’allocation est de 240 000 €, le gagnant reçoit 120 000 €. Le meilleur temps revient à Niijinski Blue et Yves Dreux, en 2005 avec leur 1’1’’7.
Le Prix de France

Elle a lieu de deuxième dimanche de février à l’hippodrome de Vincennes. Les chevaux sont âgés de 4 à 10 ans et ont gagné 153 000 €. La piste mesure 2 100 mètres et le départ se fait en autostart. L’allocation est de 400 000 €. Le record fut effectué par Kool du Caux et F. Nivard en 2007 avec une réduction kilométrique de 1'09"8.
Le Prix de Paris

Cette course, crée en 1965 a lieu le troisième dimanche de février à Vincennes. Les chevaux doivent avoir entre 4 et 10 ans et avoir déjà perçu 153 000 €. L’allocation est de 350 000 €. La piste mesure 4 125 mètres depuis 1998. Avant elle était à 3 510 mètres. Le départ est volté. Depuis 2009, l’allocation est de 350 000 € dont le vainqueur empoche 175 000. Deux participants établirent le meilleur temps, en 2001 Insert Gédé et Y. Dreux et en 2003, Gobernador et P. D Allaire avec 1'14"1.

Si un concurrent a remporté le Prix d’Amérique, le Prix de France ou bien les deux, il devra soit reculer de 25 mètres ou de 50 mètres.
Le Prix de Sélection

Cette course se déroule fin février début mars à Vincennes avec des chevaux de 4 à 6 ans. Ceux de 4 ans doivent avoir déjà remporté 38 000 € et ne partent qu’à 2 150 mètres tandis que ceux de 5 et 6 ans doivent avoir déjà eu 45 000 € et partent à 2 200 mètres. En 2009, l’allocation était de 240 000 € dont 120 000 sont revenu au lauréat. C’est Rolling d’Héripré et Jean Michel Bazire qui établirent le meilleur temps en 2009 avec 1’11’2.
Le Prix de l’Atlantique

Elle a lieu en avril dans l’hippodrome d’Enghien. Les chevaux sont âgés de 4 à 10 ans. La piste mesure 2 150 mètres. Le départ s’effectue avec l’autostart. Le record de temps revient à Jag de Bellouet et Christophe Gallier en 2005, avec 1'11"4.
Le Prix René Ballière

Cette course réunit en juin à Vincennes des cheveux de 4 à 10 ans. La piste mesure 2 100 mètres, le départ se fait à l’aide d’un autostart. Le cheval le plus rapide fut, en 2005, Jag de Bellouet et Jean Michel avec 1'10"1.
Le Prix d’Albert Viel

Cette course était appelée avant "Prix Capucine". Elle se déroule à Vincennes en juin. Seuls les chevaux de 3 ans peuvent concourir. La piste mesure 2 700 mètres. Depuis 2009, l’allocation est de 200 000 € dont la moitié est reversée au vainqueur. Le meilleur temps fut réalisé par Ready Cash et Bernard Piton en 2008 avec 1’13’6.
Le Prix de l’Etoile

Elle a lieu en septembre à Vincennes. Elle est considérée comme la course des élites car ceux qui sont derrières n’ont aucun moyen de revenir. Sont admis les chevaux de 3 à 5 ans ayant déjà gagné 54 000 €. Ceux de 3 ans doivent avoir déjà gagné 16 000 €. Ils partent avec 50 mètres d’avance. Ceux de 5 et 6 ans doivent avoir déjà gagné 54 000 €. Depuis 2005, la piste mesure 2 200 mètres. Le départ est volté. L’allocation est de 240 000 € et le lauréat perçoit la moitié : 120 000 €.
Les courses de Groupe 2
Le prix de la Côté d’Azur

La course a lieu en janvier dans l'hippodrome de Cagnes sur mer sur une piste de 2 775 mètres. Le départ est volté. Cette course est réservée aux chevaux de 5 à 10 ans. Ceux  qui ont déjà perçu 303 000 € doivent céder 25 mètres et ceux avec 603 000 €, reculent de 50 mètres. En 2009 l’allocation a été fixée à 140 000 €. Le meilleur duo fut Marathon Man et Jean Michel Bazire en 2007 avec une réduction kilométrique de 1'13"1.
Le Prix ténor de Baune

Cette course, crée en 2008 se déroule à Vincennes en Janvier sur une piste de 2 700 mètres. Elle rend hommage à un cheval exceptionnel, Ténor de Baune qui gagné le Prix d’Amérique sans jamais avoir été vaincu. Seuls les chevaux de 6 ans et ayant déjà perçu 54 000 € sont admis.

Cette course est très importante car elle permet au lauréat d’être qualifié, quelque soit ses gains, au Prix d’Amérique. En 2009 l’allocation s’élevait à 110 000 € dont le vainqueur perçoit 55 000. Le record fut établit par Paris Haufor et Christian Bigeon en 2009 avec 1’14’00.
Le Prix de l’Union Européenne

Elle a lieu le quatrième dimanche de février sur la grande piste de 3 000 mètres de Vincennes. Seuls les chevaux de 5 à 10 ans, ayant déjà gagné 153 000 € et n’étant pas vainqueur au prix d’Amérique, de Paris et de France peuvent participer. L’allocation est de 160 000 €. C’est Ipson de Morman et U. Nordin qui firent la meilleure réduction kilométrique en 2001 avec 1'14"5.
Le Prix de la Marne

Cette course, internationale, se déroule à Vincennes en février et permet aux chevaux qui n’ont pas pu faire le Prix d’Amérique. La piste s’étend sur 2 700 mètres. Les chevaux n’étant pas troisième du Prix d’Amérique de la même année, de 4 à 10 ans et ayant gagné entre 160 000 et 715 000 € peuvent concourir. En 2009 l’allocation était de 110 000 € dont 55 000 € revenait au vainqueur. Le record fut réalisé par Fan Idole et Richard-Williams Denéchère avec 1'12"3.
Le Prix des ducs de Normandie

Cette course internationale qui rassemble les chevaux s’étant distingués l’hiver a lieu dans l’hippodrome de Caen. Elle est considérée comme l’une des plus surprenante et rapide. Sont autorisés à y participer les chevaux de 4 à 10 ans. Le départ peut être effectué soit avec l’autostart sur 200 mètres soit en départ volté, tout dépend le nombre de participants. La piste mesure 2 450 mètres et l’allocation est de 150 000 €.
Le Prix d’été

Elle se déroule au mois de septembre à Vincennes sur une piste de 2 850 mètres. Les chevaux de 5 à 10 ans et ayant déjà perçu 153 000 € sont admis. L’allocation est de 200 000 €.
Le Prix Albret Bassigny

Cette course s’effectue à Vincennes fin octobre début novembre sur 2 175 mètres de piste. Les poulains de 3 ans ayant gagné 15 000 peuvent participer. En 2008 l’allocation est fixée à 110 000 € dont le lauréat reçoit 55 000 €. Les pouliches ont un équivalent, le Prix Corta.
Le Prix Marcel Laurent

La course a lieu à Vincennes à la fin novembre sur 2 100 mètres de piste. Le départ se fait en autostart. Les chevaux de 4/5 ans ayant déjà gagné 54 000 €  peuvent concourir. En 2008 l’allocation était de 110 000 €, le vainqueur percevait 55 000 €. Le record revient à Nippy Girl et à Sébastien Claude, en 2006 avec 1'11"60.
Le Prix Ariste Hémard

Cette course se déroule en décembre à Vincennes sur une piste de 2 700 mètres depuis 2004. Avant, elle en mesurait 2 175. Seules les pouliches de 4 ans ayant déjà perçu 38 000 € sont admises. En 2008, l’allocation a été fixée à 110 000 € dont 55 000 revient au lauréat. Le meilleur temps fut effectué par Ipson de Mormal et Ulf Nordin en 2000 avec 1'13"0.
Les jockeys de plat

    Cash Asmussen
    Julien Augé
    Alain Badel
    Grégory Benoist
    Johann Bensimon
    François-Xavier Bertras
    Miguel Blancpain
    Franck Blondel
    Dominique Bœuf
    Davy Bonilla
    Allan Bonnefoy
    Jean-Michel Breux
    Sébastien Breux
    Philippe Bruneau
    Jérôme Cabre
    Morgan Cherel
    Bruce Collet
    Anthony Crastus
    Jérémy Crocquevieille
    Jean Cruguet
    Eddy Delbarba
    Anthony Delpech
    Lanfranco Dettori
    Nicolas Dieu
    Freddy Di Fede
    Nicolas Even
    Kieren Francis Fallon
    Gaëtan Faucon
    Franck Forési
    Jérémy Gaultier
    Thierry Gillet
    Garrett Gomez
    Yohann Gourraud
    Julien Grosjean
    Christian Hanotel
    Thomas Huet
    Thierry Jarnet
    Norbert Jeanpierre
    Michael Kinane
    Edouard Lacaille
    Maxime Le Galliard
    Christophe-Patrice Lemaire
    Sébastien Maillot
    Raphaël Marchelli
    Michael Martinez
    Weichong Marwing
    Ioritz Mendizabal
    William Mongil
    Roberto-Carlos Montenegro
    Gérald Mossé
    Marc Nobili
    Nadège Ouakli
    Stéphane Pasquier
    Romain Perruchot
    Olivier Peslier
    Olivier Plaçais
    Michaël Poirier
    Brigitte Renk
    Teddy Richer
    Yves Saint-Martin
    Frédéric Sanchez
    Earl Sande
    Delphine Santiago
    Matthias Sautjeau
    Christophe Soumillon
    Frédéric Spanu
    Jamie Spencer
    Yutaka Take
    Ronan Thomas
    Goulven Toupel
    Olivier Trigodet
    Vincent Vion

 
Les jockeys d'obstacle

    Jo Audon
    Fabrice Barrao
    Sébastien Beaumard
    Gaylord Beaunez
    Jean-Luc Beaunez
    David Berra
    Cédric Boudet
    Xavier Bourget
    Ghislain Brunot
    Jean-Jésus Chavarrias
    Erwan Chazelle
    Sylvain Dehez
    Michaël Delmares
    Benoit Delo
    William Denuault
    Nathalie Desoutter
    Frédéric Ditta
    John Donguy
    Arnaud Duchêne
    Roger Duchêne
    Rodrigue Flamant
    Sébastien Fleurie
    Dean Gallagher
    Benoit Gicquel
    Cyrille Gombeau
    Guillaume Heurtault
    Xavier Hondier
    Sébastien Jésus
    Dominique Jolibert
    Olivier Jouin
    Adam Kondrat
    Sébastien Leloup
    Elvis Lequesne
    Davy Lesot
    Thierry Majorcryk
    Samuel Massinot
    Jean-Charles Meignant
    Nicolas Milliere
    Charles Nora
    Raymond O'Brien
    Christophe Pieux
    Jacques Ricou
    Erwan Riou
    Pascal Sogorb
    Ludovic Solignac
    Hubert Terrien
    Anthony Thierry

 
Les jockeys de trot monté

    Mathieu Abrivard
    Louis Baudron
    Jean-Loïc-Claude Dersoir
    Joël Hallais
    Nathalie Henry
    Michel Lenoir
    Pierre Levesque
    Philippe Masschaele
    Franck Nivard
    Éric Raffin

Les drivers

    ·  Åke Svanstedt

    ·  Anders Lindqvist

    ·  Andrea Guzzinati

    ·  Armand De Bellaigue

    ·  Atle Hamre

    ·  Björn Goop

    ·  Camille Jung

    ·  Christian Bigeon

    ·  Christophe Gallier

    ·  Dominik Cordeau

    ·  Dominik Locqueneux

    ·  Enrico Bellei

    ·  Éric Raffin

    ·  Erik Adielsson

    ·  Franck Marty

    ·  Franck Nivard

    ·  Gaetan Prat

    ·  Giampaolo Minnucci

    ·  Helen Johansson

    ·  Henri Levesque

    ·  Hervé Bihel

    ·  Jacques-Henri Treich

    ·  Jean Raffin

    ·  Jean-Claude Hallais

    ·  Jean-Claude Lehouelleur

    ·  Jean-Claude Lehouelleur

    ·  Jean-Etienne Dubois

    ·  Jean-Loïc-Claude Dersoir

    ·  Jean-Michel Bazire

    ·  Jean-Philippe Ducher, éleveur, entraineur, driver

    ·  Jean-Pierre Dubois

    ·  Jean-Pierre Viel

    ·  Jean-René Gougeon

    ·  Joël Hallais

    ·  Jörgen Westolm

    ·  Jorma Ko

    ·  Jos Verbeeck

    ·  Jules Lepennetier

    ·  Lufti Kolgjini

    ·  Michel Lenoir

    ·  Michel-Marcel Gougeon

    ·  Olivier Raffin

    ·  Olle Goop

    ·  Örjan Kihlström

    ·  Paul Viel

    ·  Per Lennartsson

    ·  Philippe LEGAVRE

    ·  Philippe Masschaele

    ·  Pierre Levesque

    ·  Pierre Levesque

    ·  Pierre Vercruysse

    ·  Pierre Vercruysse

    ·  Pietro Gubellini

    ·  Richard William Denéchère

    ·  Roberto Andreghetti

    ·  Sébastien Baude

    ·  Stefan Melander

    ·  Stig H. Johansson

    ·  Thierry Duvaldestin

    ·  Tony Le Beller

    ·  Ulf Nordin

    ·  Yves Dreux

Les courses  du Groupe 1
Le Prix Cornulier

Cette course a lieu le troisième dimanche du mois de janvier à Vincennes. Elle est considérée coomme la course internationale réunissant les meilleurs trotteurs. La piste s’étend sur 2 700 mètres. Seuls les chevaux entre 4 et 10 ans et ayant perçu 153 000 € peuvent participer à la course. L’allocation est de 700 000 €. Le record de l’épreuve est attribué à Magnificent Rodney et F. Nivard en 2008 avec 1'12"70.
Le Prix du Président de la République

Elle se déroule dans l’hippodrome de Vincennes dans le courant du mois de juin. Depuis 2008, les chevaux de 4 ans ayant déjà gagné 38 000 € sont admis. La piste s’allonge sur 2 850 mètres. L’allocation fixée en 2008 est de 240 000 € dont 120 000 sont reversés au gagnant. Le meilleur temps fut établit par Quita d’Eronville et E. Raffin en 2008 avec 1'13"6.
Le Prix de Normandie

Elle prend place à Vincennes au mois de septembre sur les 3 000 mètres de piste réservés aux chevaux de 5 ans ayant déjà obtenu 61 000 €. Depuis 2008, l’allocation est de 240 000 € dont 120 000 reviennent au lauréat. C’est Prince Gédé avec Yoann Lebourgeois qui firent le meilleur temps en 2008 avec 1'13"6.
Saint-Léger des Trotteurs

Cette course se déroule dans l’hippodrome de Caen en mai. Seuls les chevaux de 3 ans ayant déjà gagné 9 000 € peuvent participer. La piste s’allonge sur 2 450 mètres avec un départ volté sur la corde droite. En 2009, l’allocation a été fixée à 150 000 € dont le lauréat perçoit 75 000. Le meilleur temps fut réalisé par Surabaya Jiel et Matthieu Abrivard en 2009 avec 1'13''4.
Le Prix des Centaures

Cette course prend place à Vincennes en février. La piste mesure 2 200 mètres et ce sont les chevaux de 4 à 6 ans concourent. Ceux de 4 ans avancent de 50 mètres au désavantage des plus âgés. L’allocation fut fixée en 2009 à 240 000 € dont 120 000 pour le gagnant. Le record est attribué à Replay Oaks et Emile Fournigault en 2009 avec 1'12''7.
Le Prix des Elites

Cette course qui est l’équivalente du Prix des Etoiles au trot attelé a lieu à Vincennes en septembre. La piste mesure 2 150 mètres. Ce sont les chevaux de 3 à 5 ans qui y participent. Les chevaux de 4/5 ans doivent reculer de 50 mètres en faveur de leurs cadets. L’allocation est de 240 000 €.
Le Prix d’Essai

Elle se déroule à Vincennes en juin sur une distance de 2 175 mètres. En 1993 elle était de 2 375 mètres. Seuls les chevaux de 3 ans ayant déjà perçu 9 000 € peuvent concourir. Depuis 2009, l’allocation est de 200 000 € dont la moitié revient au gagnant. Le record de l’épreuve fut effectué par Scipion du Goutier  et Franck Nivard en 2009 avec 1'13''2.
Le Prix de Vincennes

Cette course a lieu comme son nom l’indique dans l’hippodrome de Vincennes, à Paris. Elle se déroule en janvier sur une piste de 2 700 mètres. Cette épreuve ne concerne que les chevaux de 3 ans. On peut la rapprocher du Critérium des 3 ans dans le trot attelé. En 2007, l’allocation a été fixée à 240 000 €.Les meilleurs coureurs furent en 2006 et 2007 Princess Foot avec T. Viet et Quiléa Jiel avec Julien Raffestin avec une réduction kilométrique de 1'15"8.
Les courses de Groupe 2
Le Prix Camille de Wazarières

Cette course de déroule à Vincennes en janvier sur la piste de 2 175 mètres. Seuls les poulains de 4 ans ayant déjà perçu 23 000 €  peuvent participer. Depuis 2009, l’allocation est de 110 000 € avec 55 000 pour le lauréat. Les femelles ont un équivalent avec le Prix Pardieu. La meilleure réduction kilométrique a été faite par Quinta des Lucas et Romain-Christian Larue en 2008 avec 1'14''6.
Le Prix Xavier de Saint Palais

Elle a lieu à Vincennes au mois de juin sur une piste de 2 175 mètres. Seuls les chevaux de 5 ans ayant déjà obtenu 54 000 € y participent. L’allocation est de 110 000 € dont 55 000 pour le vainqueur. Le meilleur temps fut attribué à Paola de Lou et Matthieu Abrivard en 2008 avec 1'10"9.
Le Prix de l’Ile de France

Cette course internationale a lieu à Vincennes début janvier. Elle oppose des chevaux de 5 à 10 ans ayant déjà obtenu 160 000 €. La piste s’étend sur 2 175 mètres. En 2009, l’allocation passa à 150 000 € dont 75 000 € sont reversés au lauréat. Cette course est perçue comme une préparation au Prix Cornulier. Le meilleur temps est la réalisation de Nouba Turgot et Eric Raffin en 2009 avec 1'11''3.
Les plus grandes courses de trot monté
Les courses  du Groupe 1
Le Prix Cornulier

Cette course a lieu le troisième dimanche du mois de janvier à Vincennes. Elle est considérée coomme la course internationale réunissant les meilleurs trotteurs. La piste s’étend sur 2 700 mètres. Seuls les chevaux entre 4 et 10 ans et ayant perçu 153 000 € peuvent participer à la course. L’allocation est de 700 000 €. Le record de l’épreuve est attribué à Magnificent Rodney et F. Nivard en 2008 avec 1'12"70.
Le Prix du Président de la République

Elle se déroule dans l’hippodrome de Vincennes dans le courant du mois de juin. Depuis 2008, les chevaux de 4 ans ayant déjà gagné 38 000 € sont admis. La piste s’allonge sur 2 850 mètres. L’allocation fixée en 2008 est de 240 000 € dont 120 000 sont reversés au gagnant. Le meilleur temps fut établit par Quita d’Eronville et E. Raffin en 2008 avec 1'13"6.
Le Prix de Normandie

Elle prend place à Vincennes au mois de septembre sur les 3 000 mètres de piste réservés aux chevaux de 5 ans ayant déjà obtenu 61 000 €. Depuis 2008, l’allocation est de 240 000 € dont 120 000 reviennent au lauréat. C’est Prince Gédé avec Yoann Lebourgeois qui firent le meilleur temps en 2008 avec 1'13"6.
Saint-Léger des Trotteurs

Cette course se déroule dans l’hippodrome de Caen en mai. Seuls les chevaux de 3 ans ayant déjà gagné 9 000 € peuvent participer. La piste s’allonge sur 2 450 mètres avec un départ volté sur la corde droite. En 2009, l’allocation a été fixée à 150 000 € dont le lauréat perçoit 75 000. Le meilleur temps fut réalisé par Surabaya Jiel et Matthieu Abrivard en 2009 avec 1'13''4.
Le Prix des Centaures

Cette course prend place à Vincennes en février. La piste mesure 2 200 mètres et ce sont les chevaux de 4 à 6 ans concourent. Ceux de 4 ans avancent de 50 mètres au désavantage des plus âgés. L’allocation fut fixée en 2009 à 240 000 € dont 120 000 pour le gagnant. Le record est attribué à Replay Oaks et Emile Fournigault en 2009 avec 1'12''7.
Le Prix des Elites

Cette course qui est l’équivalente du Prix des Etoiles au trot attelé a lieu à Vincennes en septembre. La piste mesure 2 150 mètres. Ce sont les chevaux de 3 à 5 ans qui y participent. Les chevaux de 4/5 ans doivent reculer de 50 mètres en faveur de leurs cadets. L’allocation est de 240 000 €.
Le Prix d’Essai

Elle se déroule à Vincennes en juin sur une distance de 2 175 mètres. En 1993 elle était de 2 375 mètres. Seuls les chevaux de 3 ans ayant déjà perçu 9 000 € peuvent concourir. Depuis 2009, l’allocation est de 200 000 € dont la moitié revient au gagnant. Le record de l’épreuve fut effectué par Scipion du Goutier  et Franck Nivard en 2009 avec 1'13''2.
Le Prix de Vincennes

Cette course a lieu comme son nom l’indique dans l’hippodrome de Vincennes, à Paris. Elle se déroule en janvier sur une piste de 2 700 mètres. Cette épreuve ne concerne que les chevaux de 3 ans. On peut la rapprocher du Critérium des 3 ans dans le trot attelé. En 2007, l’allocation a été fixée à 240 000 €.Les meilleurs coureurs furent en 2006 et 2007 Princess Foot avec T. Viet et Quiléa Jiel avec Julien Raffestin avec une réduction kilométrique de 1'15"8.
Les courses de Groupe 2
Le Prix Camille de Wazarières

Cette course de déroule à Vincennes en janvier sur la piste de 2 175 mètres. Seuls les poulains de 4 ans ayant déjà perçu 23 000 €  peuvent participer. Depuis 2009, l’allocation est de 110 000 € avec 55 000 pour le lauréat. Les femelles ont un équivalent avec le Prix Pardieu. La meilleure réduction kilométrique a été faite par Quinta des Lucas et Romain-Christian Larue en 2008 avec 1'14''6.
Le Prix Xavier de Saint Palais

Elle a lieu à Vincennes au mois de juin sur une piste de 2 175 mètres. Seuls les chevaux de 5 ans ayant déjà obtenu 54 000 € y participent. L’allocation est de 110 000 € dont 55 000 pour le vainqueur. Le meilleur temps fut attribué à Paola de Lou et Matthieu Abrivard en 2008 avec 1'10"9.
Le Prix de l’Ile de France

Cette course internationale a lieu à Vincennes début janvier. Elle oppose des chevaux de 5 à 10 ans ayant déjà obtenu 160 000 €. La piste s’étend sur 2 175 mètres. En 2009, l’allocation passa à 150 000 € dont 75 000 € sont reversés au lauréat. Cette course est perçue comme une préparation au Prix Cornulier. Le meilleur temps est la réalisation de Nouba Turgot et Eric Raffin en 2009 avec 1'11''3
Ourasi :  "A Vincennes, pour l'éternité"
Inauguration de la statue d'Ourasi à l'Hippodrome Paris-Vincennes - A l'occasion du Grand Prix du Président de la République

Tous les grands champions ont une histoire...et Ourasi a une histoire particulière. Le cheval de légende, quatre fois vainqueur du Grand Prix d'Amérique a désormais sa statue en bronze érigée dans l'hippodrome de Vincennes, théâtre de ses plus beaux exploits. La carrière exceptionnelle et inégalée du trotteur l'a rendu populaire au delà des passionnés du monde des courses hippiques. La statue magistrale du roi Ourasi a été inaugurée, ce dimanche, à l'occasion du Grand Prix du Président de la République, par le Président  LeTROT Dominique de Bellaigue, le scultpeur Arnaud Kasper et tous les amis d'Ourasi. "Nous offrons Ourasi à son public. Pour tous ceux qui ont croisé son chemin, Il est l'emblème de l'excellence et de la popularité. Avec cette oeuvre d'art, il rejoint le patrimoine des courses au trot." a déclaré Dominique de Bellaigue qui célèbre aussi à cette occasion, les 150 ans de courses au trot en France.
Située à l'extérieur du dernier virage de la piste de l'hippodrome Paris-Vincennes, regardant la ligne droite finale, la statue majestueuse du plus grand trotteur de tous les temps, mesure 2,20 m et pèse 600 kilos. Elle repose sur un socle en forme de pyramide où sont gravées toutes ses victoires avec à son pied une plaque portant l'inscription "Ourasi, 1980-2013". L'oeuvre signée Arnaud Kasper, artiste-sculpteur de renom, est le résultat de huit mois de travail dans l'atelier de l'artiste à Asnières-sur-Seine. "J'ai réussi le défi de faire revivre Ourasi. Je devais faire ressortir l'âme d'Ourasi et sa personnalité hors du commun. J'ai régulièrement reçu la visite des personnes qui ont connu Ourasi comme Philippe Renouf, ancien lad d'Ourasi, ce qui m'a permis de retraduire du mieux possible les traits du champion. C'est l'aboutissement d'un travail, 100% français, mais aussi d'une belle aventure humaine.Quoi que l'on fasse et où que l'on soit, on aura toujours un oeil sur Ourasi à Vincennes. Il est à nouveau le roi ".
Un roi qui continue de rassembler les foules et de d'apporter de l'émotion à ses fidèles admirateurs. Ils étaient nombreux, ce dimanche, parés des couleurs bleu et jaune de la casaque de la famille Ostheimer, à rendre hommage au fantastique cheval. Parmi eux, Annie Jumel, la nounou d'Ourasi, présente la nuit de janvier 2013, durant laquelle le roi s'en est allé. Quelle belle image de la voir embrasser, submergée par l'émotion, la statue de son compagnon d'exception " il est là-haut, il vole et il est heureux, je le sens. Je suis très émue de le voir ici, devant tous ses amis. Il va régner sur ce temple pour l'éternité". Vive Ourasi, Vive le trot !


 

 

 

 

Livescore.in TellyBolly Arab Magazine
Find a Result
Résultats des compétitions
Dicostars
Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport ?voir ici
 - jean-michel bazire - dusan zorko - christophe soumillon - mahiedine mekhissi-benabbad - diverses

 

';