Happy Birthday :
mardi 20 novembre 2018
Football américain
 
Football américain - Tout savoir sur le football américain - Article du : 17/11/2015
Sommaire article
Historiquel’Intercollegiate Football Association
La NFL Historique du football américain en France
Principes et règles Principe
Le terrainLe ballon
L'équipementLe nombre de joueurs
La durée du jeuLes règles principales
MarqueL’attaque
La défenseL’engagement : kick-off
Le jeuLes pénalités
Le flag footballLexique

Football américain / Rugby à XI

 

 

 

Historique

dessin

C’est à Princeton (New Jersey) en 1867, que des étudiants lassés du soccer (football “européen”) et du jeu à XIII, décident de créer le sport le plus parfait possible, synergie de physique et de mental.

Cette variante de football porta le nom de Princeton Rules. C’est le 6 novembre de cette année-là qu’a lieu le premier match opposant Princeton à Rutger.

Mais c’est tout de même les matches entre les universités de Harvard et de Yale qui, vers 1875, rapprochent ce jeu de celui que nous connaissons aujourd’hui.

 

1876 voit la création de l’Intercollegiate Football Association, qui améliore les structures des règles (introduction du scrimmage, du muddle…). En 1879, une des grandes particularités du football américain fait son apparition : le bloc (obstruction sur adversaire n'étant pas porteur du ballon). A partir de 1880, le football américain va se donner des structures plus précises grâce à Walter Camp qui était un des joueurs de Harvard en 1876. Le quart arrière (quaterback) fait son entrée ainsi que les onze joueurs de chaque côté. En 1882, le système de tentative (downs) et yards à gagner est né. En 1883 le système de marquage de points est introduit et cette même année, le Football américain est codifié. En 1902 : la création de la classique des finales de championnat universitaire : le “Rose Bowl” (Pasadena, California). L'année 1912 marque un tournant. les dimensions du terrain passent de 130 à 120 yards. Une quatrième tentative (down) est ajoutée pour effectuer dix yards. En 1920, l’American Professional Football Association voit le jour. Présidée par Jim Thorpe, star de 1913, elle devient en 1922 la National Football League (NFL). Le premier gros contrat de la jeune NFL est signé par le célèbre Harnold “Red” Grande qui reçoit 50000 $ des Chicago Bears pour une tournée promotionnelle de onze jours. On est déjà bien loin des 500 $, premier cachet professionnel, perçu par un certain Heffelfinger en 1892. Mais c’est en 1950 que la NFL fut projetée dans les sphères de la haute finance. En effet, cette année là, elle passe son premier contrat avec la Télévision. Par ce biais, le Football Américain s’établit comme le sport numéro 1 aux États-Unis. La NFL devient une entreprise prospère et jalousée. C’est ainsi qu’en 1960, l’Américain Football League (AFL) se forme. Se renforçant à gros coup de stars universitaires attirées par les liasses de billets verts, elle prend vite des dimensions importantes. Mais, les ligues rivales risquent la faillite si un accord n’est pas trouvé.

La NFL réussit à négocier aussi une fusion : en 1967, le champion NFL rencontre le champion AFL. Ainsi le Super Bowl, la grande finale professionnelle américaine, est née. Ce match qui oppose les Green Bays Packers aux Kansas City Chief est appelé Superbowl 1. L’union fait la force.

La NFL moderne est née.

dessin

Historique du football américain en France

1980 : Le football américain a fait son entrée en France grâce sur l’initiative d’un professeur d’éducation physique à l'Université de Paris : Laurent Plegelatte (1948-2010; décédé lors d'une plongée sous-marine aux Antilles), très bon musicien, ex junior national de rugby et professeur de judo, qui découvre ce sport au cours d’un séjour à Denver dans le Colorado en 1980. Enthousiasmé, il revient en France avec 24 équipements… Les premiers entraînements ont lieu avec une bande de copains au stade Pershing à Vincennes. Peu à peu l’équipe s’étoffe, Laurent Plegelatte forme des joueurs et créé le premier Club de Football Américain français : le Spartacus de Paris. De nouveaux clubs apparaissent ensuite, tels les Météores de Nogent, les Anges Bleus de Montreuil, les Squales de La Malmaison.

En 1985, la frénésie du Football Américain a gagné la province et 37 Clubs sont affiliés à la F.F.F.A. avec 1022 licenciés. 10 Clubs sont inscrits au Casque d’Or et 16 au Casque d’Argent. 17 Clubs participent à la 2e Coupe de France et 10 à la première Coupe du Midi. La Fédération Française de Football Américain est née le 6 mai 1985, encore une fois grâce à l'initiative de Laurent Plegelatte (président de 1981 à 1985). En 1993, le Ministère de la Jeunesse et des Sports reconnaît le football américain comme sport de Haut Niveau.

Lors de l’assemblée générale de décembre 1999, la Fédération Française de football américain a décidé d’élargir son appellation au “rugby à XI”. On compte en France en 2011 : 17 388 licenciés et 171 clubs.

 

Les principaux clubs de France

Spartiates d'Amiens
Argonautes d'Aix-en-Provence
Molosses d'Asnières
Iron Mask de Cannes
Servals de Clermont-Ferrand
Flash de La Courneuve
Corsaires d'Évry
Kangourous de Pessac
Météores de Fontenay
Dauphins de Nice
Centurions de Nîmes
Chevaliers d'Orléans
Templiers 78
Cougars de Saint-Ouen-l'Aumône
Black Panthers de Thonon
Centaures de Grenoble

 

Clubs disparus

Anges Bleus de Joinville
Castors de Paris
Challengers de Paris
Hurricanes de Paris
Paris Jets
Rangers de Paris
Spartacus de Paris
 

 

 

 

Principes et règles 

 

Principe

 

 

Le football américain est un jeu de “gagne-terrain”. Le but est de faire entrer le ballon dans l’en-but adverse.

Chaque équipe se compose d'une formation d'attaque et d'une formation de défense de 11 joueurs chacun.

L’équipe d’attaque doit faire avancer la balle dans la zone d’en-but adverse (end zone) pour y marquer et l'équipe de défense doit empêcher cette progression.

Elle dispose de plusieurs tentatives pour progresser d'au moins 10 yards (9,10 mètres) : cette distance est marquée au sol par les lignes blanches. L'équipe adverse (la "défense" composée elle aussi de 11 joueurs) doit tenter de l'en empêcher en plaquant le porteur du ballon afin de devenir attaquante à son tour.

 

Un des fondements essentiels du football américain réside dans le fait que les coéquipiers du porteur de ballon peuvent protéger et favoriser sa progression en bloquant les joueurs de l'équipe adverse. Ainsi, plus que dans tout autre sport collectif, le rôle des joueurs d'attaque non porteurs du ballon, qui consiste à ouvrir le chemin dans les lignes adverses pour le porteur du ballon et à le protéger contre un plaquage éventuel, est primordial.

Les joueurs d'attaque ne peuvent entraver l'avancée de leurs adversaires que par des percussions et blocages effectués à l'aide des épaules, des avant-bras, des mains entre les épaules et les hanches.

Interdits : saisies, immobilisations des joueurs de défense, coups de poing, de coude, de genou, de tête et blocage dans le dos sont totalement prohibés et sévèrement sanctionnés.

Il y a généralement 5 à 7 arbitres sur l'aire de jeu. On peut les reconnaître à leur veste rayée noir et blanc. L'arbitre en chef (referee) a toujours une casquette blanche. Ils sont chargés de veiller au respect des règles et au bon fonctionnement de la partie en signalant les fautes par des drapeaux blancs.

 

Le terrain

dessin

Il est long de 100 yards (91,50 m) zones d’en-but comprises et large de 53,3 yards (48,8 m). Une ligne blanche continue transversale est tracée tous les 5 yards (4,57 m). Les zones d’en-but, larges de 10 yards (9,15 m), sont chapeautés par les poteaux (d'en but), qui sont situés sur la ligne de fond (7,12 m, hauteur 3 m).

dessin

En Europe, le jeu peut s’accommoder de terrains de football ou de rugby standards (100 m entre les poteaux).

Le ballon

Il ressemble à celui du rugby. Le ballon est en cuir et pèse 400 grammes. Il a deux bandes blanches pour le rendre plus visible.

dessin

 

 

L'équipement

L’impressionnante tenue des joueurs est, elle aussi, soumise à une réglementation très rigoureuse. Son rôle est exclusivement protecteur et elle ne doit comporter aucun élément susceptible de blesser l’adversaire. Sont obligatoires : casque, protège-dents, épaulière, protection de hanche, de genou et de cuisse, protège coccyx et chaussure à crampons. Facultatif : protection de coude.

dessin

1976 : l’année de l’interdiction de bloquer l’adversaire avec le casque. Depuis, les accidents graves ont chutés..

Le nombre de joueurs

Le nombre maximum de joueurs potentiels n’est pas limité. Une équipe est composée d’env. 45 joueurs (afin de choisir les 11 joueurs qui sont sur le terrain) répartie en trois groupes. Ils sont spécialisés soit en attaque, soit en défense, soit en formation spéciale (coups de pied de pénalité et de dégagement, etc).

La numérotation des joueurs est la suivante :

1 à 19 : quaterbacks et botteurs.

20 à 49 : defensive et running backs.

50 à 59 : linebackers et centres.

60 à 79 : joueurs de la ligne offensive intérieure (linemen).

80 à 89 : receveurs.

90 à 99 : joueurs de ligne défensive.

Les remplacements, non limités en nombre, sont autorisés dès que la partie est arrêtée, entre deux phases de jeu.

Un joueur expulsé par l’arbitre peut être remplacé par un autre, mais ne peut en aucun cas revenir sur le terrain pour participer au jeu.

La durée du jeu

Une rencontre se décompose en quatre quart-temps de 15 minutes (temps effectif), avec une mi-temps de 20 minutes entre le deuxième et le troisième quart-temps. Entre le premier et le deuxième quart-temps et entre le troisième et le quatrième quart-temps, les équipes changent de côté sans que la situation du jeu ne soit modifiée (ex : le jeu se situant sur la ligne des 20 yards de l’équipe de défense, on reporte la situation identique sur la ligne des 20 yards opposée). 3 temps morts par mi-temps sont autorisés. Les temps morts et les arrêts de jeu ne sont pas comptabilisés. En moyenne, un match dure 2 heures et 45 minutes.

Les règles principales

Aspects techniques

Le football américain se pratique en France selon les règles du “collège football”.

Marque

(les buts sont les mêmes qu’au rugby)

Il y a trois façons de marquer des points :

- Touché/essai (touchdown) :6 points

- Transformation à la main : 2 points.

- Transformation au pied : 1 point

- Coup de pied de précision au but (field goal) : 3 points

- Touché de sécurité (safety) ou plaquage dans son propre en-but d’un joueur de l’équipe attaquante possédant le ballon : 2 points.

L’attaque

La règle oblige l’équipe d’attaque à positionner au moins 7 joueurs sur la ligne de mise en jeu (ligne de scrimmage).

Seuls les joueurs placés à l’extrémité de la ligne de mise en jeu (appelés end) ou positionnés en retrait d’au moins 1 m par rapport à cette ligne, sont éligibles pour recevoir une passe avant.

La règle stipule que les joueurs d’attaque doivent être immobiles une seconde pleine avant la mise en jeu effective de la balle.

Seul un attaquant peut être en mouvement avant la mise en jeu, seulement à condition que sa course soit parallèle ou en retrait de la ligne de mise en jeu.

 

2 millions de pratiquants aux Etats-Unis.

La défense

Les défenseurs peuvent se positionner ou être en mouvement comme bon leur semble. La seule obligation qui leur est imposée est de ne pas franchir la ligne de mise en jeu avant la mise en jeu effective du ballon.

L’engagement : kick-off

Un coup de pied d’engagement est effectué au début des 1er et 3e quart-temps depuis la ligne des 30 yards.

Ce botté ne peut sortir directement en touche, sous peine de pénalisation.

On recommence le coup de pied d’engagement avec un recul de 5 yards de l’équipe du botteur.

La balle doit alors franchir au moins 10 yards pour être mise en jeu.

 

 

Le jeu

Après le coup de pied d’engagement, l’équipe de défense qui a rattrapé le ballon à un endroit précis, sort du terrain et est remplacée par son équipe d’attaque qui prend possession du ballon et commence le jeu à l’endroit ou le ballon a été rattrapé.

L’équipe d’attaque doit faire avancer le ballon de 10 yards (9,15 m minimum) en 4 tenus (downs) maximum, pour conserver la possession du ballon et continuer sa progression. En cas d’échec ou si la balle a été récupérée par l’équipe de défense adverse, à la suite d’une balle perdue (fumble), d’une passe interceptée, elle cède la possession du ballon à l’équipe d’attaque adverse et fait entrer sur le terrain sa formation de défense. Si une équipe d’attaque n’a pas suffisamment progressé au cours des trois premiers tenus, elle a alors la possibilité, au cours du 4e tenu de se dégager par un coup de pied (punt). Par-là même, elle cède le ballon à son adversaire.

Entre chaque tenu, le capitaine réunit son équipe sur le terrain pour une conférence (huddle). Ce court rassemblement de 25 secondes permet au capitaine de communiquer à ses équipiers son choix tactique. Actuellement, une équipe française dispose en général d’une trentaine de “jeux”. Dans l’absolu, leur nombre varie à l’infini.

Pour progresser, l’équipe d’attaque utilise principalement les courses avec la balle à la main et les passes. Une seule passe avant est autorisée par tenu. Durant les courses, elle a le droit à autant de passes arrières et latérales qu’il est nécessaire. En outre, elle peut employer des coups de pied de dégagement ou des coups de pieds au but (field goal).

Ces progressions qui peuvent paraître confuses, sont en fait l’application très rigoureuse de tactiques et de jeux qui ont été préalablement mis au point et longuement répétés au cours des entraînements.

Le football américain et le rugby

On compare souvent le football américain au rugby car qu'ils partagent le concept du placage. La grande différence, c'est qu'au rugby il est interdit de plaquer un joueur au sol en possession du ballon, alors qu'au football américain 10 joueurs sont consacrés à bloquer les autres joueurs, pour éviter une passe. Aussi au rugby tout le monde peut toucher le ballon tandis que dans le football américain tous les joueurs occupent une poste très spécialisée.

Les pénalités

Le football américain étant un jeu de gagne terrain, les pénalités s’expriment en perte de terrain pour l’équipe en infraction.

Il existe des pénalités de 5, 10 et 15 yards (dans quelques cas l'expulsion de joueur est appliquée).

Les principales pénalités :

- Hors jeu : 5 yards (départ illégal d’un joueur avant la mise en jeu du ballon)

- Retarder le jeu : 5 yards (l’attaque met plus de 25 secondes pour engager le ballon)

- Mouvements illégaux d’un attaquant : 5 yards

- Retenir un joueur par le maillot : 10 yards.

- Bloquer dans le dos, illégal : 10 yards.

- Obstruction pendant la passe : 15 yards et perte du tenu.

– Conduite anti-sportive (coup de poing, insultes) : 15 yards à l’équipe et expulsion du joueur.

Le rôle principal des défenseurs, pour stopper la progression adverse, consiste à projeter au sol le porteur du ballon au moyen d'un plaquage.

Le flag football

Le flag est une forme de football américain mais sans contact et moins contraignant et ouvert à tous les âges, hommes et femmes confondus.

Chaque joueur porte un ‘flag’ ou drapeau accroché au short qui doit rester accroché. Ceci a pour but de limiter les contacts sévères avec l’adversaire. L’équipement est moins coûteux.

Ce sport adopte la majeure partie des règles du Football Américain.

Les différences majeures sont :

- il n'y a pas de plaquage : le jeu s’arrête lorsque l'on a enlevé le drapeau (flag) de la ceinture du porteur du ballon.

- les équipes sont composées de 7 joueurs.

- le terrain est plus étroit.

Il y a actuellement une vingtaine d’équipes de flag football en France regroupant des jeunes de 10 à 16 ans.

 

Les championnats du monde 2006 ont vu le sacré de la France chez les hommes (en battant le Danemark) et chez les femmes (en battant le Japon).

 

Lexique

Le football américain, comme tout sport, possède un langage propre à lui seul. Malgré des consonances américaines, on réussit facilement à comprendre le sens des termes utilisés.

 

Attaque (en anglais “offense”) : unité en possession du ballon. Elle a la responsabilité de le garder en progressant vers l’embut (goal line adverse).

Blitz : pression exercée par la défensive sur l’attaque. Le blitz est effectué par la ligne secondaire (linebackers) ou par les demi-défensifs (cornerbacks et safeties).

Clipping : faute, bloqué illégal effectué dans le dos d’un joueur adverse. Cette faute se produit surtout sur les kick-offs, sur les punts, et sur les interceptions.

Corner back (CB) : demi de coin ou demi-défensif, chargé de marquer les capteurs de passe (2 joueurs).

Défense : unité sans ballon chargée d’arrêter la progression de l’équipe adverse.

Defensive end : ailier défensif (2 joueurs).

Down : tentative. L’attaque à quatre downs consécutifs (premier au quatrième) pour progresser de dix yards (9,14 m).

Draft : réunion annuelle des dirigeants des clubs de la NFL. Elle consiste en le recrutement des meilleurs joueurs universitaires.

End zone : zone de dix yards (9,14 m) située à chaque extrémité du terrain d’embut.

Extra Point : un coup de pied de transformation du touch down (1 point).

Field goal : botté de précision d’une valeur de trois points (drop). Le ballon doit passer entre les poteaux adverses.

Free safety : demi de sécurité. Arrière.

Full Back : bloqueur, coureur.

Fumble : balle échappée, récupérée.

Guard : garde, 2 joueurs.

Hand off : remise directe du ballon entre le quarterback et le running.

Head Coach : Le général qui gère une centaine de personnes par équipe (env.65 joueurs en tenue, 12 coaches, 30 assistant coaches, médecins, kinés, etc.).

Holding : faute. Retenir un joueur adverse avec les mains.

Huddle : court rassemblement tactique de 25 secondes effectué sur le terrain par les deux équipes entre chaque jeu.

Inside-linebacker : second rideau défensif intérieur (2 joueurs).

Interception : changement de possession qui se produit lorsqu’un joueur défensif attrape une passe destinée à un joueur offensif.

Interférence : faute produite lorsqu’un joueur défensif ou offensif gêne un receveur potentiel.

Kick off : botté d’envoi effectué au début de chaque mi-temps et après chaque touchdown.

Linebacker : le joueur clef de la défense. Il doit stopper les courses adverses et pénétrer les lignes adverses.

Line judge : juge de ligne.

Lineman : défenseur de première ligne

Man to man : défensive contre la passe qui consiste à assigner un défenseur à chaque receveur potentiel.

Nose tackle : bloqueur défensif.

Offensive tackle : bloqueur.

Outside linebacker : secondeur extérieur ou second rideau défensif latéral (2 joueurs).

Pass rush : pression défensive effectuée sur le quaterback en situation de passe.

Passe de touchdown : comptabilisée lorsque le ballon donné par le quarterback va vers l'avant et que le joueur termine dans la 'endzone' adverse. Peu importe l'endroit où le ballon a été réceptionné.

Pitch : courte passe arrière, “passe rugby”.

Punt : botté ou coup de pied de dégagement utilisé surtout en quatrième down, dont l’aboutissement normal est un changement de possession du ballon.

Quaterback : quart-arrière. Meneur de jeu qui organise et distribue le jeu.

Reverse : jeu surprise dans lequel le quarterback remet le ballon à un joueur courant en direction inverse.

Rookie : débutant de première année.

Running back : demi-offensif, coureur.

Sack : plaquage du quaterback avant qu'il se soit “débarrasser” de la balle.

Safety : un safety se produit lorsque le porteur du ballon se fait plaquer dans sa propre end zone. C’est le dernier rempart de la défense

Scrimmage : ligne où chaque action débute.

Split end : ailier éloigné.

Strong safety : arrière de sécurité.

Sweep : jeu de débordement.

Tackle : bloqueur (2 joueurs).

Tight-end : receveur et bloqueur.

Time out : arrêt de jeu demandé à l’arbitre par une équipe. Chaque équipe a le droit à trois times out de 90 secondes par mi-temps.

Touch down : équivalant à l’essai en rugby. Un touchdown se produit lorsqu’un joueur en possession du ballon franchit le goal line adverse.

Umpire : juge de mêlée.

Wide receiver : receveur éloigné (2 joueurs).

Yard : unité de mesure (0,914 mètre). Les yards gagnés sont comptabilisés entre la fin de l'action et l'endroit où le ballon a été mis en jeu, non par rapport à l'endroit du déclenchement réel de la passe qui se trouve souvent entre 5 et 10 yards en retrait.

Zone : type de défensive contre la passe consistant à couvrir une partie du terrain et non pas un joueur en particulier.


dessin

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


Les pays titrés : 5 titres pour la Finlande, 3 pour l'Allemagne, 2 pour la Grande Bretagne et l'Italie, 1 pour la France et la Suède. Les pays finalistes : 9 finales pour la Finlande, 6 pour l'Allemagne, 5 pour l'Italie, 2 pour la Grande Bretagne, 2 pour l'Autriche, la France et la Suède. Copyright Sportquick/Promedi ...
Le Championnat d'Europe de football américain est une compétition continentale de football américain organisée par l'EFAF, mettant aux prises les sélections nationales européennes depuis 1983. La tenue de ces épreuves est irrégulière : 1 an, 2 ans ou 4 ans peuvent séparer deux éditions. La 14eme édition a eu lieu en juillet/août 2018 à Vantaa en Finlande. La France y a remporté son premier titre.             ...
Le Championnat d'Europe de football américain est une compétition continentale de football américain organisée par l'EFAF, mettant aux prises les sélections nationales européennes depuis 1983. La tenue de ces épreuves est irrégulière : 1 an, 2 ans ou 4 ans peuvent séparer deux éditions. La 14eme édition a eu lieu en juillet/août 2018 à Vantaa en Finlande. La France y a remporté son premier titre.             ...
Record de victoires - 6 par Pittsburgh (1975, 1976, 1979, 1980, 2006 et 2009) - 5 par Dallas (1972, 1978, 1993, 1994 et 1996) et San Francisco 49ers (1982, 1985, 1989, 1990 et 1995) et les New England Patriots (2002, 2004, 2005, 2015 et 2017) - 4  par les Green Bay Packers (1966, 1968,1997, 2011) et les New York Giants (1986, 1990, 2007 et 2012) Quatre clubs n'ont jamais atteint la finale : les Detroit Lions, les Cleveland Browns, les Houston Texans et les Jacksonville Jaguars. Nombre...
Longévité : Plus grand nombre de saisons jouées : 26 par George Blanda (de 1949 à 1958 et de 1960 à 1975). Plus grand nombre de saisons avec la même équipe : 20 par Jackie Slater (Los Angeles puis St. Louis Rams, de 1976 à 1995) et Darrell Green (Washington Redskins, de 1983 à 2002). Plus grand nombre de matchs joués : 382 par Morten Andersen (de 1982 à 2007). Plus grand nombre de matchs joués consécutivement : 352 par Jeff Feagles (de 1988 à 2010). Points marqués : Plus grand nombre de points...
Les Vainqueurs   2018 LII Philadelphia Eagles New England Patriots 41-33 Minnesota 2017 LI New England Patriots Atlanta Falcons 34-28 a.p. Texas 2016 L Denver Broncos Carolina Panthers 24-10 California 2015 XLIX New England Patriots Seattle Seahawks 28-24 Arizona 2014 XLVIII Seattle Seahawks Denver Broncos 43-8 New Jersey 2013 XLVII Baltimore Ravens San Francisco 49ers 34-31 New Orleans 2012 XLVI New York Giants New England Patriots...
Team Ville Stade (capacité) Palmarès Arizona Cardinals Phoenix, AZ University of Phoenix (63 400) Champion NFL (2x) : 1925, 1947 ; Champion NFC (1x) : 2008 Atlanta Falcons Atlanta, GA Georgia Dome (71 228) Champion NFC (2x) : 1998, 2016 Baltimore Ravens Baltimore, MD M&T Bank (68 915) Champion NFL (2x) : 2000, 2012 ; Champion AFC (2x) : 2000, 2012 Buffalo Bills Buffalo, NY Ralph Wilson (80 024) à Orchard Park, NY Champion ...
Année Super Bowl   MVP   Team   Position   1967 01 I Starr 1 Bart Starr Green Bay Packers QB01 Quarterback 1968 02 II Starr 2 Bart Starr (2) Green Bay Packers QB02 Quarterback 1969 03 III Namath Joe Namath New York Jets QB03 Quarterback 1970 04 IV Dawson Len Dawson Kansas City Chiefs QB04 Quarterback 1971 05 V Howley ...
  AFC Champions La N F L (National Football League) La National Football League est composée de deux conférences, l’American Football Conference (AFC) et la National Football Conference (NFC). Chacune de ces conférences est composée de 15 équipes dans la NFC et 16 équipes dans l’AFC. Chaque équipe dispute un championnat à l’intérieur de sa ligue. A la fin de la saison ont lieu les play-offs. Les vainqueurs des play-offs des deux conférences s’affrontent dep...
    La N F L (National Football League) La National Football League est composée de deux conférences, l’American Football Conference (AFC) et la National Football Conference (NFC). Chacune de ces conférences est composée de 15 équipes dans la NFC et 16 équipes dans l’AFC. Chaque équipe dispute un championnat à l’intérieur de sa ligue. A la fin de la saison ont lieu les play-offs. Les vainqueurs des play-offs des deux conférences s’affrontent depuis 1967 dan...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  diverses - michael mayindou - moussa dembele - gregory gavarin -  diverses