lundi 23 octobre 2017
Cyclisme
 
Cyclisme - Le Tour de France, tout savoir - Article du : 18/08/2017
Sommaire article
Le 104eme Tour de France est parti le 1er juillet 2017 de Düsseldorf (inititialement prévu à Londres qui s'est désistée) avec un contre-la-montre individuel sur 13 km. C'est la 4eme fois que le Tour partait d'ALe Tour s’est élancé de l’étranger à 22 reprises depuis 1954 (Amsterdam), soit la quasi-totalité des pays limitrophes de l'hexagone, à l'exception notable de l'Italie. : 6 fois des Pays-Bas
Depuis 1954, les Pays-Bas, la Belgique, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, l'Espagne, l'Irlande, le Royaume-Uni et Monaco ont déjà accueilli le départ de la plus célèbre course du monde cycliste. Soit la Faits marquants du 100e Tour de France en 2013
Historique du Tour de FranceLe 1er juillet 1903
Les premières du Tour Le Tour en 2016...c'était
et aussiLes maillots du Tour de France
Le Tour s’est élancé de l’étranger à 22 reprises depuis 1954 (Amsterdam)Les dotations
Le palmarèsLes records à battre
Plus grand nombre de victoires Plus grand nombre d'étapes gagnées lors d'un Tour de France
Vainqueur sans gagner une étapeSix
coureurs ont à la fois remporté leTour et le classement du meilleur grimpeurTrois coureurs ont gagné le Tour dans la dernière étape
Le plus jeune vainqueurLe vainqueur le plus âgé
Plus grand intervalle d'âge entre deux victoiresPlus mauvais résultat français au classement général
Plus grand nombre de victoires d'étapes cumulées (incluant les c.l.m.)Plus grand nombre de victoires d’étapes contre-la-montre cumulées
Plus grand nombre de victoires d’étapes consécutivesNombre d'étapes remportées dans un même tour :
Nombre d'étapes remportées au sprint :Série de victoires d'étapes d'un sprinteur d'après-guerre :
Plus grand nombre de victoires d’étapes de haute montagnePlus grand nombre de victoires d’étapes consécutives
Plus grand nombre de victoires d'étapes individuelles par nationVainqueur d'étape le plus âgé
Nombre de jours en portant le Maillot JauneVainqueur d'étapes en portant le maillot tricolore de champion de France
Les abonnés aux podiumsLes abonnés à la 2e place
Les abonnés à la 3e placePlus grand nombre de victoires par pays
Première victoire pour un premier Tour Recordmen de victoires dans le prologue
Plus grand nombre de porteurs différents du Maillot Jaune dans un TourPlus grand nombre de victoires au classement par points
Plus petit nombre de porteurs du Maillot Jaune dans un TourVainqueurs du Tour qui n'ont jamais porté le Maillot Jaune
Vainqueurs du Tour qui ont porté le Maillot Jaune tout le TourLe plus jeune porteur du Maillot Jaune
Les Français qui ont rapporté le Maillot Vert à Paris à deux reprisesLes 26 Français qui ont remporté une étape du Tour un 14 juillet
La meilleure moyenne généralePlus gros écart au classement général
Plus petit écartLe podium le plus serré
Plus longue échappée solitairePlus longue échappée solitaire victorieuse
L’écart le plus important à l’arrivée d’une étape (depuis 1947)Prologue (distance inférieure à 8 km) le plus rapide
Contre-la-montre individuel le plus rapide Le plus grand écart dans un contre la montre
Les 3 contre-la-montre les plus rapidesLes contre la montre les plus longs
La longueur des étapesMoyenne record dans une étape en ligne
Moyenne record dans un contre-la-montreMoyenne la plus faible sur l’ensemble du Tour
Nombre de participationsPlus grand nombre de partants
Plus grand nombre d’arrivantsPlus faible nombre de partants
Les recordmen du Grand Prix de la MontagneLe Contre-la-Montre Individuel
Introduit en 1934 (sur une distance de 90 km entre La Roche-sur-Yon et Nantes, le 27 juillet), il y a eu 204 chronos dans le Tour dont 39 prologues. Ils ont été remportés 57 fois par un Français dont le dernier, Christophe MorePlus de victoires dans les contre-la montre individuels
Le record de cinq étapes contre la montre dans une même édition du Tour a été établi cinq foisTrois vainqueurs du Tour n'ont jamais terminé à l'une des trois premières places d'un chrono individuel
Plus jeune vainqueur d'un chronoPlus longue série de victoires de suite
Instauré en 1967, le prologue a été remporté par cinq coureurs françaisLe plus faible écart jamais enregistré
La plus longue étape contre la montre
Plus de chronos dans une édition du Tour
Le Grand Prix de la MontagneLes cols les plus souvent franchis
Le col le plus haut escaladé Le Tourmalet
L'Alpe-d'HuezLe Galibier, un autre col mythique du Tour
Le Mont VentouxIl y a eu 21 contre-la-montres disputés en montagne
Les villes les plus visitées Les Champs-Elysées signent depuis 1975 la fin du Tour
Record de victoires sur les Champs-ElyséesTous les vainqueurs  à Paris
Rétro sur la première victoire d’étapeLes maillots du Tour de France
Meilleur grimpeur du TourClassement par points
Classement par équipesClassement du Meilleur Jeune (maillot blanc)
Les vainqueurs d’étapesTous les résultats cyclisme

Tout sur le TOUR DE FRANCE

 

Le 104eme TOUR DE FRANCE est parti le 1er juillet 2017 de Düsseldorf (inititialement prévu à Londres qui s'est désistée) avec un contre-la-montre individuel sur 13 km. C'est la 4eme fois que le Tour partait d'Allemagne après Cologne en 1965, Francfort en 1980 et Berlin-Ouest en 1987.

Le Tour s’est élancé de l’étranger à 22 reprises depuis 1954 (Amsterdam), soit la quasi-totalité des pays limitrophes de l'hexagone, à l'exception notable de l'Italie. : 6 fois des Pays-Bas (Amsterdam en 1954; Scheveningen en 1973, Leiden en 1978, Den Bosch en 1996, Rotterdam en 2010, Utrecht en 2015), 4 fois de la Belgique (Bruxelles en 1958, Charleroi en 1975, Liège en 2004 et 2012), 4 fois de l’Allemagne (Cologne en 1965, Francfort en 1980, Berlin Ouest en 1987, Düsseldorf en 2017), 2 fois du Luxembourg (1989 et 2002), une fois de la Suisse (Bâle en 1982), l’Espagne (San Sebastian en 1992), l’Irlande (Dublin en 1998), la Grande-Bretagne (Londres en 2007, Leeds en 2014) et Monaco (en 2009).

Depuis 1954, les Pays-Bas, la Belgique, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, l'Espagne, l'Irlande, le Royaume-Uni et Monaco ont déjà accueilli le départ de la plus célèbre course du monde cycliste. Soit la quasi-totalité des pays limitrophes de l'hexagone, à l'exception notable de l'Italie.

Faits marquants du 100e TOUR DE FRANCE en 2013

La Corse-du-Sud et la Haute-Corse étaient les deux seuls départements de France métropolitaine qui n’avaient encore jamais accueilli le Tour. Cela a été chose faite en 2013 à l’occasion du Grand Départ qui s'est élancé de l'île de Beauté. Il s'est achevé à la tombée de la nuit sur les Champs-Elysées, avec la victoire de l'allemand Marcel Kittel .

Le record d'audience a été battu en 2013 avec 24 millions de téléspectateurs (au moins d'une heure) contre 22,3 millions en 2012.

Historique du TOUR DE FRANCE 

C'est la plus grande course de vélo au monde qui fait partie des plus grands évènements sportifs de la planète avec la Coupe du Monde de football et les Jeux Olympiques. Le Tour ou la Grande Boucle se déroule chaque année au mois de juillet avec une arrivée sur les Champs-Elysées.  

En 1903, le directeur de l’Auto Journal (ancêtre du quotidien l’Equipe), Henri Desgrange , propose (inspiré par son chef de rubrique cyclisme, Géo Lefèvre) une grande épreuve par étapes. Le premier Tour (78 coureurs inscrits), 2 428 km en six étapes (dont une étape de 471 km entre Nantes et Paris), a lieu du 1er au 19 juillet (vainqueur : Maurice Garin ). Actuellement, le Tour a une durée de 21 jours et couvre une distance de 3 500 à 4 000 km (le Tour le plus long a eu lieu en 1926 sur 5 745 km). Il débute depuis 1967 par un prologue contre la montre de 5 à 10 km. 

Depuis 1975, le vainqueur reçoit un vase de Sèvres conçue par le céramiste Roger Vieillard. Le premier vainqueur récompensé fut Bernard Thévenet.
De couleur "bleu de Sèvres", la coupe est ornée de deux frises en ’or (24 carats) représentant la plupart des disciplines sportives.

 

Le 1er juillet 1903


Départ du premier TOUR DE FRANCE de Paris avec au départ 60 coureurs. Le Tour se déroule en six étapes de Paris à Paris via Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes. L'arrivée le 18 juillet, consacrera le cycliste Maurice Garin qui remportera l'étape, et le tour, avec trois heures d'avance sur ses concurrents. Sur les 60 cyclistes présents au départ seuls 20 franchiront la ligne d'arrivée.
 

Les premières du Tour
1905 : institution du classement général aux points et première ascension (ballon d’Alsace)
1910 : la course franchit pour la première fois les grands cols pyrénéens (Tourmalet et Aubisque) ; première voiture-balai.
1911 : première montagne dans les Alpes (Alos et Galibier). 
1913 : après l'expérience du classement par points, le classement aux temps sert désormais de référence.
1919 : le Tour reprend après cinq ans d'interruption dus au premier conflit mondial.
1919 : le coureur en tête du classement général porte officiellement le Maillot Jaune. Eugène Christophe en est le premier détenteur.
1923 : première bonification aux arrivées d’étape.
1926 : pour la première fois, la course s'élance d'une ville de province (Evian). Le parcours atteint la distance-record de 5 745 kilomètres.
1929 : premier Tour suivi par la radio.
1930 : premier classement par équipe nationale (casquettes jaunes)imposé par Henri Desgrange ; première caravane publicitaire.
1933 : le GP de la Montagne (sur 90 km), gagné par l'Espagnol Vicente Trueba, est institué.
1934 : Antonin Magne enlève à Nantes le premier contre-la-montre de l'histoire du Tour, à 35,5 km/h de moyenne (90 km).
1935 : premier contre-la-montre par équipes entre Nîmes et Montpellier (13e étape, 56 km) gagné par la France devant la Belgique.
1937 : premier dérailleur autorisé.
1938 : première élimination quotidienne.
1947 : après une coupure de huit ans provoquée par la Seconde guerre mondiale, la course reprend ses droits. Jean Robic gagne sans avoir porté une seule fois auparavant le maillot jaune.
1948 : l'Italien Gino Bartali s'impose une seconde fois, dix ans après sa première victoire. L'arrivée de la dernière étape au Parc des Princes est télévisée.
1952 : première arrivée en altitude. Le "campionissimo" Fausto Coppi survole l'étape de l'Alpe d'Huez (10e étape du Tour).
1953 : création du maillot vert. Premier des trois succès de Louison Bobet .
1954 : premier départ de la Grande Boucle de l’étranger (Amsterdam).
1955 : première photo-finish.
1962 : premières équipes de marques.
1963 : la fin des étapes est retransmise quotidiennement en direct par la télévision française.
1964 : Jacques Anquetil , vainqueur d'une lutte mémorable avec Raymond Poulidor , gagne pour la cinquième fois le Tour.
1966 : premier contrôle antidopage sur le Tour à l'arrivée de l'étape de Bordeaux.
1967 : le Britannique Tom Simpson décède sur les pentes du Mont Ventoux. Création du prologue remporté par l'Espagnol José Maria Errandonea.
1968 : premiers contrôles anti-dopage effectués à l'arrivée de chaque étape. Désormais, le ravitaillement en course est autorisé.
1969 : dès sa première participation, Eddy Merckx domine le Tour.
1971 : premier transfert aériens entre deux villes étapes (Le Touquet - Paris et Marseille - Albi).
1974 : première traversée (la Manche avec un départ à Plymouth)
1975 : premier Maillot à Pois (meilleur grimpeur), premier Maillot Blanc (meilleur jeune), première arrivée du Tour sur les Champs-Elysées. Pour l'occasion, le Président de la République Française se déplace, en personne. Cet événement est d'ailleurs resté unique dans l'histoire de la Grande Boucle. Afin de ne pas venir les mains vides, Valéry Giscard d'Estaing offre au vainqueur Bernard Thévenet une coupe, fabriquée par la Manufacture nationale de Sèvres. Bernard Thévenet met fin à la série du Belge Eddy Merckx .
1978 : le Belge Michel Pollentier est exclu pour tricherie au contrôle antidopage. Bernard Hinault gagne pour la première fois.
1986 : Greg LeMond premier cycliste américain à figurer au palmarès.
1989 :  LeMond, équipé d'un guidon de triathlète, reprend in-extremis le maillot jaune à Laurent Fignon , pour 8 secondes, le plus petit écart de l'histoire du Tour.
1992 :  le Tour visite l'Europe (six pays différents).
1993 : première étape réservée aux amateurs (étape Vélo Magazine).
1995 : l'Espagnol Miguel Indurain égale le record des cinq victoires d'Anquetil, Merckx et Hinault.
1997 : Jan Ullrich signe l'unique victoire allemande.
1998 : l'équipe Festina est exclue pour dopage dans un Tour rythmé par les descentes de police.
1999 : Lance Armstrong , rescapé du cancer, enlève le premier de ses sept succès qui seront annulés en 2012 pour dopage.
2003 : le Tour fête son centenaire.
2006 : l'Américain Floyd Landis perd le bénéfice de sa victoire à cause d'un contrôle antidopage positif. L'Espagnol Alberto Contador subit le même sort en 2010.
2007 : très grand succès du Grand départ de la ville de Londres. Le Danois Michael Rasmussen est chassé alors qu'il porte le maillot jaune pour avoir échappé à des contrôles inopinés.
2011 : arrivée d'étape au sommet du Galibier, à 2645 mètres d'altitude.
2012 : Bradley Wiggins devient le premier Britannique à remporter le Tour.
2013 : départ inédit du centième Tour de l'île de Beauté (Porto-Vecchio) et arrivée en nocturne sur les Champs-Elysées.

Le Tour en 2016...c'était
- 4 500 personnes (organisation, journalistes, caravanes publicitaires)
- 198 coureurs
- 300 accompagnateurs
- 4 pays visités
- 635 communes traversées
- 34 départements traversés
- 23 000 policiers et gendarmes (plus 50 gardes républicains motocyclistes)
- 2 000 journalistes accrédités pour 600 médias différents
- 170 véhicules dans la caravane publicitaire pour 12 kilomètres de cortège
- 12 millions de spectateurs (65% d'hommes, 35% de femmes, 53% de moins de 50 ans, 38 nationalités différentes)
- 36 millions de visiteurs sur Internet.
et aussi

- 10 médecins (3 dans la caravane et 7 sur la course)
- 7 infirmiers
- 7 ambulances
- 2 voitures médecins
- 1 moto
- 1 camion à l'arrivée (urgences, soins, radiologie et échographie)


Les maillots du TOUR DE FRANCE
- le Maillot Jaune, créé en 1919, est porté par le premier coureur du classement général (au temps). Ce maillot aux couleurs des pages du quotidien L’Auto, alors propriétaire du TOUR DE FRANCE, fut créé officiellement le 18 juillet 1919.
- le Maillot Vert, créé en 1953, est porté par le premier coureur du classement par points (calculé sur les classements à l’arrivée d’une étape et lors des sprints intermédiaires). Néanmoins, il faut terminer le Tour avec une arrivée sur le Champs-Elysées.
- le Maillot à Pois Rouges, créé en 1975 (de 1933 à 1975 Grand Prix de la Montagne), est porté par le meilleur grimpeur (franchissement des cols classés selon les difficultés en 5 catégories). Il faut terminer le Tour.
- le Maillot Blanc, créé en 1975, est porté par le meilleur jeune.

Le Tour s’est élancé de l’étranger à 22 reprises depuis 1954 (Amsterdam) 

Six fois des Pays-Bas (Amsterdam en 1954; Scheveningen en 1973, Leiden en 1978, Den Bosch en 1996, Rotterdam en 2010, Utrecht en 2015), 4 fois de la Belgique (Bruxelles en 1958, Charleroi en 1975, Liège en 2004 et 2012), 3 fois de l’Allemagne (Cologne en 1965, Francfort en 1980, Berlin Ouest en 1987 et Dusseldorf en 2017), 2 fois de la Grande-Bretagne (Londres en 2007 et Leeds en 2014), du Luxembourg (1989 et 2002), une fois de la Suisse (Bâle en 1982), l’Espagne (San Sebastian en 1992), l’Irlande (Dublin en 1998) et Monaco (en 2009).

 Le Tour a fait 173 fois escale à l'étranger dont les quatre premières fois à Metz (1907 à 1910) en Moselle, alors annexée par l'Empire Allemand. Genève en Suisse a accueilli la Grande Boucle dès 1913. Depuis onze pays européens ont reçu au moins une arrivée d'étape : la Belgique (76 fois), la Suisse (22 fois), l'Allemagne (19 fois), l'Espagne (13 fois), les Pays-Bas (13 fois), l'Italie (12 fois), le Luxembourg (7 fois), la Grande-Bretagne (10 fois), Andorre (4 fois), l'Irlande (3 fois) et Monaco (1 fois).


Les dotations
Montant total : 3 276 060 euros
- Victoire d'étapes : 8 000 € ; 10 000 € sur le contre-la-montre
- Maillot Jaune : 450 000 € au vainqueur final
- Maillot Vert : 25 000 € au vainqueur final
- Maillot Blanc à pois rouges : 25 000 € au vainqueur final
- Maillot Blanc : 20 000 € au vainqueur final
- Prix de la combativité : 20 000 €
- Classement par équipes au temps : 50 000 €
-  Porteur du maillot jaune : 350 € par jour

Le palmarès

Les doyens des vainqueurs du Tour : Après les décès du Suisse Ferdi Kübler fin décembre 2016 à 97 ans et le Français Roger Walkowiak début février à 89 ans, c'est l'Espagnol Federico Bahamontes qui est devenu le doyen des vainqueurs (en 1959) à 88 ans. Suivent ensuite : Jan Janssen (1968) et Roger Pingeon (1967).

 

année

 

1

 

 

 

2

 

 

 

3

 

 

 

1903

 

Maurice

 

Garin

 

FRA

 

Lucien

 

Pothier

 

FRA

 

Fernand

 

Augereau

 

FRA

 

1904

 

Henri

 

Cornet

 

FRA

 

Jean-Baptiste

 

Dortignacq

 

FRA

 

Alois

 

Catteau

 

FRA

 

1905

 

Louis

 

Trousselier

 

FRA

 

Hippolyte

 

Aucouturier

 

FRA

 

J-Baptiste

 

Dortignacq

 

FRA

 

1906

 

René

 

Pottier

 

FRA

 

Georges

 

Passérieu

 

FRA

 

Louis

 

Trousselier

 

FRA

 

1907

 

Lucien

 

Petit-Breton

 

FRA

 

Gustave

 

Garrigou

 

FRA

 

Emile

 

Georget

 

FRA

 

1908

 

Lucien

 

Petit-Breton

 

FRA

 

François

 

Faber

 

LUX

 

Georges

 

Passérieu

 

FRA

 

1909

 

François

 

Faber

 

LUX

 

Gustave

 

Garrigou

 

FRA

 

Jean

 

Alavoine

 

FRA

 

1910

 

Octave

 

Lapize

 

FRA

 

François

 

Faber

 

LUX

 

Gustave

 

Garrigou

 

FRA

 

1911

 

Gustave

 

Garrigou

 

FRA

 

Paul

 

Duboc

 

FRA

 

Emile

 

Georget

 

FRA

 

1912

 

Odile

 

Defraye

 

BEL

 

Eugene

 

Christophe

 

FRA

 

Gustave

 

Garrigou

 

FRA

 

1913

 

Philippe

 

Thys

 

BEL

 

Gustave

 

Garrigou

 

FRA

 

Marcel

 

Buysse

 

BEL

 

1914

 

Philippe

 

Thys

 

BEL

 

Henri

 

Pélissier

 

FRA

 

Jean

 

Alavoine

 

FRA

 

1919

 

Firmin

 

Lambot

 

BEL

 

Jean

 

Alavoine

 

FRA

 

Eugène

 

Christophe

 

FRA

 

1920

 

Philippe

 

Thys

 

BEL

 

Hector

 

Heusghem

 

BEL

 

Firmin

 

Lambot

 

BEL

 

1921

 

Léon

 

Scieur

 

BEL

 

Hector

 

Heusghem

 

BEL

 

Honoré

 

Barthélemy

 

FRA

 

1922

 

Firmin

 

Lambot

 

BEL

 

Jean

 

Alavoine

 

FRA

 

Félix

 

Sellier

 

BEL

 

1923

 

Henri

 

Pélissier

 

FRA

 

Ottavio

 

Bottecchia

 

ITA

 

Romain

 

Bellenger

 

FRA

 

1924

 

Ottavio

 

Bottecchia

 

ITA

 

Nicolas

 

Frantz

 

LUX

 

Lucien

 

Buysse

 

BEL

 

1925

 

Ottavio

 

Bottecchia

 

ITA

 

Lucien

 

Buysse

 

BEL

 

Bartolomeo

 

Aimo

 

ITA

 

1926

 

Lucien

 

Buysse

 

BEL

 

Nicolas

 

Frantz

 

LUX

 

Bartolomeo

 

Aimo

 

ITA

 

1927

 

Nicolas

 

Frantz

 

LUX

 

Maurice

 

De Waele

 

BEL

 

Julien

 

Vervaecke

 

BEL

 

1928

 

Nicolas

 

Frantz

 

LUX

 

André

 

Leducq

 

FRA

 

Maurice

 

De Waele

 

BEL

 

1929

 

Maurice

 

De Waele

 

BEL

 

Giuseppe

 

Pancera

 

ITA

 

Jef

 

Demuysere

 

BEL

 

1930

 

André

 

Leducq

 

FRA

 

Learco

 

Guerra

 

ITA

 

Antonin

 

Magne

 

FRA

 

1931

 

Antonin

 

Magne

 

FRA

 

Jef

 

Demuysere

 

BEL

 

Antonio

 

Pesenti

 

ITA

 

1932

 

André

 

Leducq

 

FRA

 

Kurt

 

Stoepel

 

ALL

 

Francesco

 

Camusso

 

ITA

 

1933

 

Georges

 

Speicher

 

FRA

 

Learco

 

Guerra

 

ITA

 

Giuseppe

 

Martano

 

ITA

 

1934

 

Antonin

 

Magne

 

FRA

 

Giuseppe

 

Martano

 

ITA

 

Roger

 

Lapébie

 

FRA

 

1935

 

Romain

 

Maes

 

BEL

 

Ambrogio

 

Morelli

 

ITA

 

Félicien

 

Vervaecke

 

BEL

 

1936

 

Sylvère

 

Maes

 

BEL

 

Antonin

 

Magne

 

FRA

 

Félicien

 

Vervaecke

 

BEL

 

1937

 

Roger

 

Lapébie

 

FRA

 

Mario

 

Vicini

 

ITA

 

Léo

 

Amberg

 

SUI

 

1938

 

Gino

 

Bartali

 

ITA

 

Félicien

 

Vervaecke

 

BEL

 

Victor

 

Cosson

 

FRA

 

1939

 

Sylvère

 

Maes

 

BEL

 

René

 

Vietto

 

FRA

 

Lucien

 

Vlaeminck

 

BEL

 

1947

 

Jean

 

Robic

 

FRA

 

Edouard

 

Fachleitner

 

FRA

 

Pierre

 

Brambilla

 

FRA

 

1948

 

Gino

 

Bartali

 

ITA

 

Brik

 

Schotte

 

BEL

 

Guy

 

Lapébie

 

FRA

 

1949

 

Fausto

 

Coppi

 

ITA

 

Gino

 

Bartali

 

ITA

 

Jacques

 

Marinelli

 

FRA

 

1950

 

Ferdi

 

Kubler

 

SUI

 

Stan

 

Ockers

 

BEL

 

Louison

 

Bobet

 

FRA

 

1951

 

Hugo

 

Koblet

 

SUI

 

Raphaël

 

Geminiani

 

FRA

 

Lucien

 

Lazaridès

 

FRA

 

1952

 

Fausto

 

Coppi

 

ITA

 

Stan

 

Ockers

 

BEL

 

Bernardo

 

Ruiz

 

ESP

 

1953

 

Louison

 

Bobet

 

FRA

 

Jean

 

Malléjac

 

FRA

 

Giancarlo

 

Astrua

 

ITA

 

1954

 

Louison

 

Bobet

 

FRA

 

Ferdi

 

Kubler

 

SUI

 

Fritz

 

Schaer

 

CHE

 

1955

 

Louison

 

Bobet

 

FRA

 

Jean

 

Brankart

 

BEL

 

Charly

 

Gaul

 

LUX

 

1956

 

Roger

 

Walkowiak

 

FRA

 

Gilbert

 

Bauvin

 

FRA

 

Jan

 

Adriaensens

 

BEL

 

1957

 

Jacques

 

Anquetil

 

FRA

 

Marcel

 

Janssens

 

BEL

 

Adolf

 

Christian

 

AUT

 

1958

 

Charly

 

Gaul

 

LUX

 

Vito

 

Favero

 

ITA

 

Raphaël

 

Geminiani

 

FRA

 

1959

 

Federico

 

Bahamontes

 

ESP

 

Henri

 

Anglade

 

FRA

 

Jacques

 

Anquetil

 

FRA

 

1960

 

Gastone

 

Nencini

 

ITA

 

Graziano

 

Battistini

 

ITA

 

Jan

 

Adriaensens

 

BEL

 

1961

 

Jacques

 

Anquetil

 

FRA

 

Guido

 

Carlesi

 

ITA

 

Charly

 

Gaul

 

LUX

 

1962

 

Jacques

 

Anquetil

 

FRA

 

Jef

 

Planckaert

 

BEL

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

1963

 

Jacques

 

Anquetil

 

FRA

 

Federico

 

Bahamontes

 

ESP

 

Jose

 

Perez Frances

 

ESP

 

1964

 

Jacques

 

Anquetil

 

FRA

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

Federico

 

Bahamontes

 

ESP

 

1965

 

Felice

 

Gimondi

 

ITA

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

Gianni

 

Motta

 

ITA

 

1966

 

Lucien

 

Aimar

 

FRA

 

Jan

 

Janssen

 

HOL

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

1967

 

Roger

 

Pingeon

 

FRA

 

Julio

 

Jiménez

 

ESP

 

Franco

 

Balmanion

 

ITA

 

1968

 

Jan

 

Janssen

 

HOL

 

Herman

 

Van Springel

 

BEL

 

Ferdinand

 

Bracke

 

BEL

 

1969

 

Eddy

 

Merckx

 

BEL

 

Roger

 

Pingeon

 

FRA

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

1970

 

Eddy

 

Merckx

 

BEL

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Gosta

 

Pettersson

 

SUE

 

1971

 

Eddy

 

Merckx

 

BEL

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Lucien

 

Van Impe

 

BEL

 

1972

 

Eddy

 

Merckx

 

BEL

 

Felice

 

Gimondi

 

ITA

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

1973

 

Luis

 

Ocana

 

ESP

 

Bernard

 

Thévenet

 

FRA

 

Jose Manuel

 

Fuente

 

ESP

 

1974

 

Eddy

 

Merckx

 

BEL

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

Vicente

 

Lopez Carril

 

ESP

 

1975

 

Bernard

 

Thévenet

 

FRA

 

Eddy

 

Merckx

 

BEL

 

Lucien

 

Van Impe

 

BEL

 

1976

 

Lucien

 

Van Impe

 

BEL

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Raymond

 

Poulidor

 

FRA

 

1977

 

Bernard

 

Thévenet

 

FRA

 

Hennie

 

Kuiper

 

HOL

 

Lucien

 

Van Impe

 

BEL

 

1978

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Joaquim

 

Agostinho

 

POR

 

1979

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Joaquim

 

Agostinho

 

POR

 

1980

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Hennie

 

Kuiper

 

HOL

 

Raymond

 

Martin

 

FRA

 

1981

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Lucien

 

Van Impe

 

BEL

 

Robert

 

Alban

 

FRA

 

1982

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Joop

 

Zoetemelk

 

HOL

 

Johan

 

van der Velde

 

HOL

 

1983

 

Laurent

 

Fignon

 

FRA

 

Angel

 

Arroyo

 

ESP

 

Peter

 

Winnen

 

HOL

 

1984

 

Laurent

 

Fignon

 

FRA

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Greg

 

LeMond

 

USA

 

1985

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Greg

 

LeMond

 

USA

 

Stephen

 

Roche

 

IRL

 

1986

 

Greg

 

LeMond

 

USA

 

Bernard

 

Hinault

 

FRA

 

Urs

 

Zimmermann

 

SUI

 

1987

 

Stephen

 

Roche

 

IRL

 

Pedro

 

Delgado

 

ESP

 

Jean-François

 

Bernard

 

FRA

 

1988

 

Pedro

 

Delgado

 

ESP

 

Steven

 

Rooks

 

HOL

 

Fabio

 

Parra

 

COL

 

1989

 

Greg

 

LeMond

 

USA

 

Laurent

 

Fignon

 

FRA

 

Pedro

 

Delgado

 

ESP

 

1990

 

Greg

 

LeMond

 

USA

 

Claudio

 

Chiappucci

 

ITA

 

Erik

 

Breukink

 

HOL

 

1991

 

Miguel

 

Indurain

 

ESP

 

Gianni

 

Bugno

 

ITA

 

Claudio

 

Chiappucci

 

ITA

 

1992

 

Miguel

 

Indurain

 

ESP

 

Claudio

 

Chiappucci

 

ITA

 

Gianni

 

Bugno

 

ITA

 

1993

 

Miguel

 

Indurain

 

ESP

 

Toni

 

Rominger

 

SUI

 

Zenon

 

Jaskula

 

POL

 

1994

 

Miguel

 

Indurain

 

ESP

 

Piotr

 

Ugrumov

 

LET

 

Marco

 

Pantani

 

ITA

 

1995

 

Miguel

 

Indurain

 

ESP

 

Alex

 

Zulle

 

SUI

 

Bjarne

 

Riis

 

DAN

   1996 Bjarne Riis DAN Jan Ullrich ALL Richard Virenque FRA

 

1997

 

Jan

 

Ullrich

 

ALL

 

Richard

 

Virenque

 

FRA

 

Marco

 

Pantani

 

ITA

 

1998

 

Marco

 

Pantani

 

ITA

 

Jan

 

Ullrich

 

ALL

 

Bobby

 

Julich

 

USA

 

1999*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Alex

 

Zulle

 

SUI

 

Fernando

 

Escartín

 

ESP

 

2000*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Jan

 

Ullrich

 

ALL

 

Joseba

 

Beloki

 

ESP

 

2001*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Jan

 

Ullrich

 

ALL

 

Joseba

 

Beloki

 

ESP

 

2002*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Joseba

 

Beloki

 

ESP

 

Raimondas

 

Rumsas

 

LIT

 

2003*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Jan

 

Ullrich

 

ALL

 

Alexandre

 

Vinokourov

 

KAZ

 

2004*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Andreas

 

Klöden

 

ALL

 

Ivan

 

Basso

 

ITA

 

2005*

 

Lance

 

Armstrong

 

USA

 

Ivan

 

 Basso

 

ITA

 

Jan

 

Ullrich

 

ALL

 

2006**

 

Oscar

 

Pereiro

 

ESP

 

Andrea

 

Klöden

 

ALL

 

Carlos

 

Sastre

 

ESP

2007 

Alberto

Contador

ESP

 Cadel

 Evans

AUS

 Levi

 Leipheimer

USA

    2008 Carlos Sastre ESP  Cadel  Evans AUS  Bernhard  Kohl AUT
2009 Alberto Contador ESP Andy Schleck LUX Lance Armstrong USA
2010*** Andy Schleck LUX Denis Menchov RUS Samuel Sanchez ESP
2011 Albero Contador ESP Andy Schleck LUX Frank Schleck LUX
2012 Bradley Wiggins GBR Christopher Froome GBR Vincenzo Nibali ITA
2013 Christopher Froome GBR Nairo Quintana COL Joaquim Rodriguez ESP
2014 Vincenzo Nibali ITA Jean-Christophe Péraud FRA Thibaut Pinot FRA

2015

Christopher

Froome

GBR

Nairo

Quintana

COL

Alejandro

Valverde

ESP

2016 Christopher Froome GBR Romain Bardet FRA Nairo Quintana COL
2017 Christopher Froome GBR Rigoberto Uran COL Romain Bardet RRA

* Lance Armstrong a perdu ses sept titres en octobre 2012 accusé de dopage. Ses titres n'ont pas été réattribués. Son meilleur résultat dans le Tour reste donc une 36eme place obtenue en 1995.
** Suite au déclassement de Floyd Landis .
*** Alberto Contador , vainqueur initital, a perdu son titre suite à la décision du Tribunal arbitral du sport en février 2012, 565 jours après une contrôle antidopage (positif au clenbutérol).

Les records à battre

dessin

Plus grand nombre de victoires
Depuis le déclassement de Lance Armstrong , vainqueur de sept Tours entre 1999 et 2005, le record du nombre de victoires finales sur l'épreuve est de cinq.
5 par Jacques Anquetil (1957,1961, 1962, 1963, 1964 ; 16 victoires d’étapes), Eddy Merckx (1969, 1970, 1971, 1972, 1974 ; 34 victoires d’étapes), Bernard Hinault (1978, 1979, 1981, 1982, 1985 ; 28 victoires d’étapes), Miguel Indurain (1991, 1992, 1993, 1994 et 1995 ; 12 victoires d’étapes).
4 par Christopher Froome GBR (2013, 2015, 2016 et 2017).
3 par Philippe Thys (1913, 1914 et 1920), Louison Bobet (1953, 1954 et 1955) et Greg LeMond (1986, 1989 et 1990).

Treize coureurs avec deux victoires (le premier : Lucien Petit-Breton en 1907 et 1908; le dernier : Alberto Contado en 2007 et 2009).

Plus grand nombre d'étapes gagnées lors d'un TOUR DE FRANCE :

8 par Charles Pélissier (1930), Eddy Merckx (1970 et 1974), Freddy Maertens (1976) ; 7 par Gino Bartali (1948) et Bernard Hinault (1979) ; 6 par Eddy Merckx (1969 et 1972), Jean Aerts (1933), Marcel Buysse (1913), Mark Cavendish (2009), François Faber (1909), René Le Grevès (1932), André Leducq (1932), Luis Ocana (1973).

Vainqueur sans gagner une étape : Lambot en 1922, Walkowiak en 1956, Nencini en 1960, Aimar en 1966, LeMond en 1990, Contador en 2010.

Six coureurs ont à la fois remporté leTour et le classement du meilleur grimpeur : Gino Bartali (1938 et 1948), Sylvère Maes (1939), Fausto Coppi (1949 et 1952), Federico Bahamontes (1959),  Eddy Merckx (1969 et 1970) et Christopher Froome (2015).

Trois coureurs ont gagné le Tour dans la dernière étape : Robic en 1947, Janssen en 1968 et LeMond en 1989.

Le Français André Darrigade a gagné quatre fois de suite la première étape du Tour, de 1956 à 1959.

Le plus jeune vainqueur : Henri Cornet FRA 20 ans moins deux semaines en 1904 ; après-guerre : Laurent Fignon à 22 ans et 11 mois en 1983.

Le vainqueur le plus âgé : Firmin Lambot BEL 36 ans et 4 mois en 1922 ; Henri Pélisier FRA 34 ans et 6 mois en 1923.

Plus grand intervalle d'âge entre deux victoires : 10 ans par Gino Bartali ITA, 1938 et 1948.

Plus mauvais résultat français au classement général : une 27e place pour Stéphane Goubert en 2007 suivi d’une 15e place en 1993 pour Jean-Philippe Dojwa en 1993 et pour Romain Bardet en 2013.

Plus grand nombre de victoires d'étapes cumulées (incluant les c.l.m.) : 34 par Eddy Merckx , 30 Mark Cavendish , 28 Bernard Hinault , 25 André Leducq, 22 André Darrigade, 20 Nicolas Frantz , 18 François Faber, 17 Jean Alavoine , 16 Jacques Anquetil , Charles Pélissier et René Le Grévès, 15 Freddy Maertens , 14 Marcel Kittel , 13 Philippe Thys et Robbie McEwen , 12 Jean Aerts , Louis Trousselier , Gino Bartali , Louison Bobet , Miguel Indurain et Erik Zabel, 11 Raffaele Di Paco , Gerrie Knetemann , Jean-Paul Van Poppel , Djamolidine Abdoujaparov et André Greipel, 10 Charly Gaul , Walter Godefroot , Mario Cipollini , Thor Hushovd , Antonin Magne , Henri Pélissier, Jan Raas , Bernard Thévenet et Joop Zoetemelk .

Plus grand nombre de victoires d’étapes contre-la-montre cumulées : 20 par Bernard Hinault (dont 5 prologues), 16 Eddy Merckx (dont 3 prologues), 11 Jacques Anquetil , 10 Miguel Indurain , 7 Fabian Cancellara , 5 Sylvère Maes, Jan Ullrich , 4 Charly Gaul , Laurent Fignon , Joop Zoetemelk

Plus grand nombre de victoires d’étapes consécutives : 5 par François Faber en 1909.

Nombre d'étapes remportées dans un même tour : 8 par le sprinteur français Charles Pélisier en 1930 et par les Belges Eddy Merckx (1970 et 1974) et Freddy Maertens (1976).
Nombre d'étapes remportées au sprint : 29 par Mark Cavendish , 22 André Darrigade, 15 Freddy Maertens , 14 Marcel Kittel , 12 Erik Zabel et Robbie McEwen .

Série de victoires d'étapes d'un sprinteur d'après-guerre : 8 par Freddy Maertens en 1976, 6 par Mark Cavendish en 2009, 5 par André Darrigade en 1958 et par Marcel Kittel en 2017, 4 par Marcel Kittel en 2013 et 2014, André Greipel en 2015, Mario Cipollini en 1999, Tom Steels en 1998, 3 par Erik Zabel en 1997 et 2001 et par Djamoldine Abdoujaparov en 1993.

Plus grand nombre de victoires d’étapes de haute montagne : 10 par Eddie Merckx, 9 Gino Bartali , 8 Marco Pantani , 7 Federico Bahamontes , Charly Gaul et Lucien Van Impe , 6 Fausto Coppi , Luis Ocana et Joop Zoetemelk .

Plus grand nombre de victoires d’étapes consécutives : 5 par François Faber en 1909.
Plus grand nombre de victoires d'étapes individuelles par nation (clm inclus) : 702 pour la France, 471 pour la Belgique, 265 pour l'Italie, 172 pour les Pays-Bas, 127 pour l'Espagne, 87 pour l'Allemagne, 70 pour le Luxembourg, 67 pour la Grande-Bretagne, 60 pour la Suisse...

Vainqueur d'étape le plus âgé : Raymond Poulidor FRA en 1974 en remportant l'étape de Saint-Lary Soulan à 38 ans.

Nombre de jours en portant le Maillot Jaune : 96 jours Eddy Merckx (111 jours en comptant les demi-étapes et tiers d'étapes; il compte au total 97 jours car il avait refusé cet honneur au lendemain de la chute de Luis Ocana en 1971), 75 Hinault (79 jours avec les demi-étapes et tiers d'étapes), 60 Indurain, 59 Froome, 50 Anquetil.

Le Suisse Fabian Cancellara détient le record d'un non-vainqueur du Tour avec 21 jours en Maillot Jaune !
 
Eddy Merckx est le seul à avoir gagné la même année (en 1969) le classement général, le classement par points, le classement du meilleur grimpeur et le challenge par équipes.



Vainqueur d'étapes en portant le maillot tricolore de champion de France.
Ils sont onze coureurs, champion de France en titre qui ont triomphé sur le Tour :
- Louison Bobet en 1950 et 1951, André Darrigade en 1955, Henry Anglade en 1959, Jean Stablinski en 1962 et 1964, Raymond Delisle en 1969, Bernard Thévenet en 1973, Bernard Hinault en 1978, Laurent Fignon en 1978, Jacky Durand en 1994, Thomas Voeckler en 2010 et Arnaud Démarre en 2017.

Les abonnés aux podiums : 8 fois : Raymond Poulidor (3 fois 2e et 5 fois 3e en quatorze participations entre 1962 et 1976) ; 7 fois : Joop Zoetemelk (1 fois 1er, 6 fois 2e), Bernard Hinault (5 fois 1er, 2 fois 2e), Jan Ullrich (1 fois 1er, 5 fois 2e, 1 fois 3e) ; 6 fois : Gustave Garrigou (1 fois 1er, 3 fois 2e, 2 fois 3e), Jacques Anquetil (5 fois 1er, 1 fois 2e) ; Eddy Merckx (5 fois 1er, 1 fois 2e) ; 5 fois : Lucien Van Impe (1 fois 1er, 1 fois 2e, 3 fois 3) ; Greg LeMond (3 fois 1er, 1 fois 2e, 1 fois 3e).

Les abonnés à la 2e place : 6 fois : Joop Zoetemelk - 5 fois : Jan Ullrich - 3 fois : Gustave Garrigou et Raymond Poulidor - 2 fois : Jean Alavoine , Claudio Chiappucci , François Faber, Nicolas Frantz , Learco Guerra , Hector Heusghem, Bernard Hinault , Hennie Kuiper , Stan Ockers , Andy Schleck et Alex Zülle.

Les abonnés à la 3e place : 5 fois : Poulidor - 3 fois : Van Impe - 2 fois : Adriaenssens, Agostinho, Alavoine, Aimo, Garrigou, Gaul, E. Georget, F. Vervaeke, Pantani, Beloki.

Plus grand nombre de victoires par pays (13 pays différents) : France avec 36 victoires ; Belgique 18 ; Espagne 12 ;  Italie 9 ; Grande-Bretagne 5 ; Luxembourg 4 ; Etats-Unis 3 ; Suisse et Pays-Bas 2 ; Allemagne, Australie, Danemark et Irlande avec une victoire.

Première victoire pour un premier Tour : Garin en 1903 ; Cornet en 1904 ; Trousselier en 1905 ; Defraye en 1912 ; Robic en 1947 ; Coppi en 1949 ; Koblet en 1951 ; Anquetil en 1957 ; Gimondi en 1967 ; Merckx en 1969 ; Hinault en 1978 ; Fignon en 1983.

Recordmen de victoires dans le prologue : 5 par Hinault (1980, 81, 82, 84, 85) et Cancellara (2004, 2007, 2009, 2010 et 2012),  3 par Merckx (1970, 72, 74; plus une par équipes), Marie (1986, 90 et 91) et Boardman (1994, 97 et 98), 2 par Indurain (1992 et 93), Armstrong (1999 et 2002).

Plus grand nombre de porteurs différents du Maillot Jaune dans un Tour : 8 en 1958 (Darrigade, Hoevenaars, Van Est, Bauvin, Voorting, Géminiani, Favro, Gaul) et 1987 (Nijdam, Piasecki, Maechler, Mottet, Gayant, Bernard, Roche, Delgado).

Plus grand nombre de victoires au classement par points : 5 par Erik Zabel (1997, 1998, 1999, 2000 et 2001 ; après avoir avoué en mai 2007 s’être dopé lors de l’édition 1996, son maillot vert lui fut retiré) et Peter Sagan (2012 à 2016) ; 4 Sean Kelly (1982, 1983, 1985, 1989) ; 3 Jan Janssen (1964, 1965 et 1967) ; Eddy Merckx (1969, 1971 et 1972) ; Freddy Maertens (1976, 1978 et 1981) ; Djamolidine Abdoujaparov (1991, 1993 et 1994), Robbie McEwen (2002, 2004, 2006).

Plus petit nombre de porteurs du Maillot Jaune dans un Tour : 1 en 1924 ( Ottavio Bottecchia ITA), 1928 ( Nicolas Frantz LUX), 1935 ( Romain Maes BEL) ; 2 en 1920 (Mottiat et Thys) 1921 (Mottiat et Scieur), 1925 (Benoit et Botecchia), 1934 (Speicher et Magne), 1961 (Darrigade et Anquetil), 1970 (Zilioli et Merckx), 1972 (Guimard et Merckx), 1977 (Thurau et Thévenet) et 2012 (Cancellara et Wiggins)..


Vainqueurs du Tour qui n'ont jamais porté le Maillot Jaune : Robic en 1947 et Janssen en 1968 (ils l’ont remporté à la dernière étape).

Vainqueurs du Tour qui ont porté le Maillot Jaune tout le Tour : Bottecchia en 1924, Frantz en 1928, R. Maes en 1935, Anquetil en 1961 (auxquels s'ajoutent Garin en 1903, Trousselier en 1905, Garrigou en 1911 et Thys en 1914 qui ont été leaders de bout en bout mais le maillot jaune n'existait pas encore).

Le plus jeune porteur du Maillot Jaune : Romain Maës en 1935 à l’âge de 21 ans et 328 jours ; Laurent Fignon en 1983 à l’âge de 22 ans et 11 mois.

Les Français qui ont rapporté le Maillot Vert à Paris à deux reprises : Graczyck en 1958 et 1960, Darrigade en 1959 et 1961 et Jalabert en 1992 et 1995.

Les 26 Français qui ont remporté une étape du Tour un 14 juillet : Trousselier en 1905, Passerieu en 1906, Cadolle en 1907, Crupelandt en 1911, Magne en 1928, H. Pélissier en 1923, C. Pélissier en 1930 et 1931, Antoine en 1937, Fournier en 1939, Tacca en 1947, Idée en 1949, Robic en 1953, Vivier en 1954, Bourlès en 1957, Anquetil en 1961 et 1964, Pingeon en 1968, Delisle en 1969, Thévenet en 1970 et 1975, Labourdette en 1971, Martinez en 1980, Barteau en 1989, Brochard en 1997 et Jalabert en 1995 et 2001, Virenque en 2004, Moncoutié en 2005, Barguil en 2017.

La meilleure moyenne générale : 40,784 km/h par Oscar Pereiro en 2006.

Plus gros écart au classement général (depuis 1947) : 28 minutes et 17 secondes entre Fausto Coppi et Stan Ockers en 1952 ; 26 minutes et 16 secondes entre Gino Bartali et Brik Schotte en 1948 ; 22 minutes entre Hugo Kobl et Raphaël Géminiani en 1951 ; 17 minutes et 54 secondes entre Merckx et Pingeon en 1969.

Plus petit écart : 8 secondes entre Greg LeMond et Laurent Fignon en 1989 ; 23 secondes entre Contador et Evans en 2007 ; 32 secondes entre Pereiro et Klöden en 2006 ; 38 secondes entre Janssen et Van Springel en 1968 ; 39 secondes entre Contador et A. Schleck en 2010 ; 40 secondes entre Roche et Delgado en 1987 ; 48 secondes entre Thévenet et Kuiper en 1977 ; 55 secondes entre Anquetil et Poulidor en 1964.

Le podium le plus serré : 31 secondes entre Alberto Contador , premier, et le troisième, Levi Leipheimer en 2007.

Plus longue échappée solitaire : 253 km par Albert Bourlon FRA entre Carcassonne et Luchon en 1947 ; 234 km par Thierry Marie FRA entre Arras et Le Havre en 1991.

Plus longue échappée solitaire victorieuse : 224  km par Jose Luis Viejo en 1976 entre Montgenèvre et Manosque.

L’écart le plus important à l’arrivée d’une étape (depuis 1947) : 22’50” par José-Luis Viejo ESP en 1976 (Montgenèvre et Manosque).

Prologue (distance inférieure à 8 km) le plus rapide : 55,152  km/h. Chris Boardman à Lille en 1994 (7,2  km).

Contre-la-montre individuel le plus rapide (de 20 à 50  km) : 54,545  km/h. par Greg LeMond sur les 24  km entre Versailles et Paris en 1989.

Le plus grand écart dans un contre la montre : 3’ 04” en 55,5  km à St-Etienne entre Ullrich et Virenque en 1997.

Cinq secondes.....le plus petit écart entre le deux premiers coureur au général avant un contre-la-montre. C'était en 1990 entre Claudio Chiapucci et Greg LeMond (vainqueur : Lemond).

Les 3 contre-la-montre les plus rapides (distance au-dessus de 50  km) : 53,986  km/h par Lance Armstrong sur 58,5  km entre Fribourg et Mulhouse en 2000 ; 52,351  km/h par Miguel Indurain sur 64  km entre Tours et Blois en 1992 ; 50,548  km/h par Miguel Indurain sur 64  km entre Périgueux et Bergerac en 1994.

Les contre la montre les plus longs : Vannes - St Brieuc (139  km) en 1947 ; Colmar-Nancy (137  km) en 1949 et Mulhouse-Strasbourg (120  km) en 1948.

La longueur des étapes : 58 supérieures à 400  km. La plus longue : les Sables d’Olonne-Bayonne avec 482  km de 1919 à 1924. La plus courte : le Mônetier-les-Bains à Sestrières avec 46  km en 1996 (prévus : Val d’Isère-Sestrières, neutralisé sur 143,5  km en raison des conditions de météo quasi hivernales).

Moyenne record dans une étape en ligne : 50,355  km/h par Mario Cipollini entre Laval et Blois (194,5  km) en 1999 ; 49,417  km/h par Johan Bruyneel entre Evreux et Amiens (158  km) en 1993 ; 48,927  km/h par Van der Poel entre Tarbes et Pau (38  km).

Moyenne record dans un contre-la-montre : 54,676  km/h, David Zabriskie en 2005.

Moyenne la plus faible sur l’ensemble du Tour : 24,056  km/h par Firmin Lambot en 1919.

Nombre de participations : 17 par George Hincapie entre 1996 et 2012, Stuart O'Grady entre 1996 et 2013 et Jens Voigt entre 1998 et 2014; 16 par Joop Zoetemelk entre 1970 et 1986 (aucun abandon ; une fois vainqueur et 6 fois 2eme) et Sylvain Chavanel entre 2001 et 2016  ; 15 par Lucien Van Impe , Guy Nulens, Christophe Moreau et Viatcheslav Ekimov .

  Christophe Moreau et Sylvain Chavanel sont les recordmen français avec 16 participations pour Chavanel et 15 pour Moreau.

Plus grand nombre de partants : 210 en 1986

Plus grand nombre d’arrivants : 169 en 2013

Plus faible nombre de partants : 60 en 1903, 1905 et 1934

Plus faible nombre d’arrivants : 11 en 1919.

  En 1926, 162 coureurs ont pris le départ avec seulement 36 à l'arrivée, soit 126 abandons ! Un record.

Les recordmen du Grand Prix de la Montagne : 7 fois Richard Virenque FRA (1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2003 et 2004) ; 6 fois Frederico Bahamontes ESP (1954, 1958, 1959, 1962, 1963 et 1964) et Lucien Van Impe BEL (1971, 1972, 1975, 1977, 1981 et 1983).

Quatre coureurs ont remporté trois étapes de montagne lors d'une même édition (sans compter Lance Armstrong ) : Fausto Coppi en 1952, Joop Zoetemelk en 1976, Laurent Fignon en 1984 et Vincenzo Nibali en 2014.

Le Contre-la-Montre Individuel
Introduit en 1934 (sur une distance de 90 km entre La Roche-sur-Yon et Nantes, le 27 juillet), il y a eu 204 chronos dans le Tour dont 39 prologues. Ils ont été remportés 57 fois par un Français dont le dernier, Christophe Moreau sur le prologue en 2001. Suivent les Belges (33 succès), les Espagnols (22), les Suisses (16), les Néerlandais (15), les Allemands (12), les Italiens (8), les Anglais (4).

Plus de victoires dans les contre-la montre individuels : 20 victoires (dont 5 prologues) sur 31 chronos par Bernard Hinault , 16 (dont 3 prologues) victoires sur 26 par Eddy Merckx , 11 victoires sur 16 par Jacques Anquetil

Le record de cinq étapes contre la montre dans une même édition du Tour a été établi cinq fois : en 1939 (sur une distance totale de 282,5 km, un record), puis en 1970, 1977, 1979 et 1983.

Trois vainqueurs du Tour n'ont jamais terminé à l'une des trois premières places d'un chrono individuel : Roger Walkowiak en 1956, Lucien Aimar en 1966 et Carlos Sastre en 2008.

Plus jeune vainqueur d'un chrono : Jan Ullrich à 22 ans et 8 mois le 20 juillet 1996 entre Bordeaux et Saint-Emilion (63,5 km).

Plus longue série de victoires de suite : 10 chronos par Eddy Merckx : 8 chronos entre 1970 et 1972, (absent en 1973), puis 2 en 1974.

Instauré en 1967, le prologue a été remporté par cinq coureurs français : Charly Grosskost en 1968, Bernard Hinault en 1980, 81, 82, 84 et 85, Thierry Marie en 1986, 90 et 91, Jacky Durand en 1995 et Christophe Moreau en 2001.

Depuis 1958 (au Mont Ventoux), il y a eu 17 chronos en côte avec une arrivée au sommet. Bernard Hinault en a remporté deux en une seule édition, en 1979 (à Superbagnères puis à Avoriaz).

Le plus faible écart jamais enregistré est de 48 millièmes de seconde en 1984 entre le vainqueur Laurent Fignon et Sean Kelly (Villié-Morgon - Villefranche sur une distance de 51 km).

Le plus gros écart est de 7'22" entre Fausto Coppi (vainqueur) et Gino Bartali sur une distance de 137 km entre Colmar et Nancy en juillet 1949.

La plus longue étape contre la montre est de 139 km entre Vannes et Saint-Brieuc le 18 juillet 1947 avec comme vainqueur le Belge Raymond Impanis .

Plus de chronos dans une édition du Tour : 5 en 1939 (avec un record distance de 282,5 km), 1970, 1977, 1979 et 1983.

Le Grand Prix de la Montagne : Van Impe avec 77 ascensions victorieuses.

Les cols les plus souvent franchis : le Tourmalet (2 115 m, Pyrénées) 80 fois ; l’Aubisque (1 709 m, Pyrénées) 72 fois ; Aspin (1 489 m, Pyrénées) 71 fois ; Peyresourde (1 569 m, Pyrénées) 65 fois ; le Galibier (2 645 m, Alpes) 60 fois. 

Le col le plus haut escaladé est la Bonette-Restefond dans les Alpes du Sud franchi à quatre reprises (1962, 1964, 1993 et 2008). L'arrivée d'étape à l'altitude la plus élevée fut jugée au sommet du Galibier en 2011 (2 645 m) remportée par Andy Schleck .


Le Tourmalet

Le Tourmalet, col mythique pyrénéen du Tour d'une hauteur de  2 115 m, qui relie les vallées de l'Adour (Bagnères de Bigorre) et du gave du Pau (Luz-Saint-Sauveur), fut escaladé pour la première fois en 1910 pour un total de 79 fois (la dernière fois en 2016 lors de la 8ème étape ; à l'occasion du centenaire des Pyrénées dans le Tour en 2010, il a été franchi deux fois dont une arrivée). La longueur de l'ascension, versant ouest depuis Luz-Saint-Sauveur, est de 18,3 km et 17,1 km depuis Sainte-Marie de Campan. Le premier coureur à atteindre le sommet fut Octave Lapize le 21 juillet 1910 avec un vélo de 15 kg (contre 7 kg aujourd'hui) cela en alternant bicyclette et marche à pied. Une stèle en mémoire de Jacques Goddet, directeur du TOUR DE FRANCE de 1936 à 1987, est érigée au sommet du Tourmalet. L’Espagnol Federico Bahamontes détient le record avec 4 victoires au sommet (1954, 1962, 1963 et 1964). Suivent trois coureurs avec trois victoires chacun : son compatriote Julio Jimenez (1964, 1965, 1967), le Belge Lucien Van Impe (1971, 1975, 1977) et le français Jean Robic (1947, 1948, 1953). Il y a eu deux arrivées au sommet : en 1974 (J-P. Danguillaume) puis en 2010 (A. Schleck).


L'Alpe-d'Huez

.......13,8 km d'ascension à 8,1% de moyenne.......21 lacets (numérotés portant les noms des vainqueurs)......dénivelé de 1 090 m depuis le Bourg-d'Oisans jusqu'à 1 850 m.

- Le record de l’ascension de l’Alpe-d’Huez en 29 passages : 37’35” par Marco Pantani ITA en 1997 (13eme étape entre Saint-Etienne et l'Alpe-d'Huez).

En 2015, la montée de l’Alpe-d’Huez figure pour la 29eme fois au programme du Tour (elle fut escaladée 2 fois lors de la même étape, en 1979) et en 2013 (descente par le col de Sarène pour une autre double ascension). C'est de loin l'arrivée au sommet la plus fréquentée du Tour. Apparu pour la première fois en 1952, cette étape est devenue au fil des années un des lieux mythiques. Longue de 15,5 km (montée sur 13,8 km) entre Bourg d’Oisans (à 720 m) et l’Alpe d’Huez (à 1850 m), elle comporte quelque 21 virages.

En 2004, pour la première fois de son histoire, la montée se fit contre la montre.

Record de victoires par nation :
- les Pays-Bas détiennent le record par nation avec 8 victoires suivie par l'Italie (7 victoires), France (4) et Espagne (3)...
- les quatre victoires françaises : Hinault (1986), Rolland (2011), Riblon (2013) et Pinot (2015).
- les double vainqueurs : les Néerlandais Zoetemelk, Kuiper, Winnen et les Italiens Bugno et Pantani (Armstrong fut déchu de ses victoires)

Trois coureurs furent vainqueur à l’Alpe d’Huez et du Tour la même année : Coppi en 1952, Armstrong en 2001 et Sastre en 2008.

Dix-huit Maillots Jaunes à l'Alpe d'Huez ont gagné le Tour quelques jours plus tard sur 29 arrivées (dont Coppi, van Impe, Thévenet, Hinault, Fignon, LeMond, Indurain, Ullrich et Froome).


Vingt-et-un coureurs se sont imposés en 29 arrivées : 1952 : Coppi ITA - 1976 : Zoetemelk HOL - 1977 : Kuiper HOL - 1978 : Kuiper HOL - 1979 : 2 étapes d’affilée en 24 h : Zoetemelk HOL et Agostinho POR - 1981 : Winnen HOL - 1982 : Breu SUI - 1983 : Winnen HOL - 1984 : Herrera COL - 1986 : Hinault FRA - 1987 : Echave ESP - 1988 : Rooks HOL - 1989 : Theunisse HOL - 1990 : Bugno ITA - 1991 : Bugno ITA - 1992 : Hampsten USA - 1994 : Conti ITA - 1995 : Pantani ITA - 1997 : Pantani ITA - 1999 : Guerini ITA - 2001 : Armstrong USA * - 2003 : Mayo ESP - 2004 : Armstrong USA * - 2008 : Sastre ESP - 2011 : Rolland FRA - 2013 : Riblon (arrivée) FRA - 2015 : Pinot (FRA).

* déchu de ses victoires



Le meilleur chrono de l’ascension de l’Alpe-d’Huez (à 13,8 km du sommet) : 37mn15s : Pantani en 1994.

Le Galibier, un autre col mythique du Tour

Le Tour célèbre en 2011 le centenaire du premier passage du peloton au Galibier (17,7 km avec une pente moyenne de 6,9%). Fermé d'octobre à juin, il relie Saint-Michel-de-Maurienne et Briançon via le col du Télégraphe au nord et le col du Lautaret au sud. Emile Georget fut le 10 juillet 1911 le premier cycliste à escalader le col du Galibier. La ligne d’arrivée de la 18e étape de l'édition 2011 y était tracée, à 2 645 mètres d’altitude, soit la plus haute de l'histoire du Tour !  Les coureurs commencent par l'ascension du col Agnel (2744 m), frontière entre l'Italie et la France, puis par celle du col d'Izoard (2360m), tous deux classés hors catégorie, à l'instar du Galibier. Les coureurs font l'ascension du col à deux reprises, par deux versants différents. Pour la première fois, il sert comme d'arrivée d'étape. Depuis 1911, il a été 59 fois franchi par les coureurs du Tour, la dernière fois en 2017. A 1 km du sommet se trouve un monument dédié à Henry Desgrange, fondateur du Tour.

Parmi les vainqueurs : Bahamontes, Gaul, Merckx, Zoetemelk, Ocana et Pantani. Arrivée d'étapes en 2011 avec comme vainqueur le Luxembourgeois Andy Schleck . Le dernier coureur à avoir escaladé le col en tête fut le slovène Primoz Roglic en 2017.

Le Mont Ventoux

Lunaire, le Mont Ventoux est situé à 20 km de la ville de Carpentras. Surnommé le 'Mont Chauve' (à cause de son aspect lunaire) ou le 'Géant de Provence' (1 912 m), c'est un autre haut lieu de la Grande Boucle avec 20,8 km d'ascension à 7,5% de pente moyenne. Depuis 1951 (l'année du premier passage), il y a eu 15 passages pour 9 arrivées au sommet (la dernière fois en 2013) dont deux contre-la-montre depuis Carpentras : en 1958 et 1987. Parmi les vainqueurs au sommet : Gaul LUX en 1958, Merckx BEL en 1970, Pantani ITA en 2000, Garate ESP en 2009 et .....les Français Poulidor en 1965, Thévenet en 1972, Berbard en 1987 et Virenque en 2002.  Le passage du Mont Ventoux restera à jamais hanté  par l'accident tragique du coureur anglais Tom Simpson à 29 ans. Le 13 juillet 1967 au cours de l'étape entre Marseille et Carpentras, il s'est effondré terrassé par la chaleur, la fatigue, l'altitude et la prise d'amphétamines. Depuis cette année, des contrôles antidopage sont effectués à l'arrivée de chaque étape et le ravitaillement en course est admis.
  

Il y a eu 21 contre-la-montres disputés en montagne


- Avoriaz (4 fois) : 1977 :Van Impe - 1979 : Hinault - 1983 : Van Impe - 1994 : Ugrumov
- Puy de Dôme (3 fois) : 1959 : Bahamontes - 1978 : Zoetemelk - 1983 : Arroyo
- Iseran (2 fois) : 1939 : S. Maes - 1996 : Berzin
- Mont Ventoux (2 fois) : 1958 : Gaul - 1987 : Bernard
- Superbagnères : 1962 : Bahamontes - 1979 : Hinault
- Villard-de-Lans (2 fois ) : 1988 : Delgado - 1990 : Breukink
- Alpe d’Huez (1 fois ) : 2004 : Armstrong
- Chamrousse (1 fois ) : 2001 : Armstrong
- La Ruchère : 1984 : Fignon
- Mont-Revard : 1965 : Gimondi
- Orcières-Merlette : 1989 : Rooks
- Mégève : 2016 : Froome


Les villes les plus visitées : hormis Paris (141 fois), 80 fois Bordeaux, 51 fois Pau, 49 fois Luchon, 41 fois Metz  39 fois Grenoble, 36 fois Nice, 35 fois Perpignan et Marseille, 32 fois Bayonne et Briançon.

La ville de Bordeaux fut ville d’étapes à 80 reprises (5 départs et 75 arrivées). Record de victoires à Bordeaux : 4 par Eddy Merckx dont 3 contre-la-montre (1970, 1971, 1972 et 1974) suivi par Walter Godefroot avec 3 succès entre 1968 et 1973.

Les Champs-Elysées signent depuis 1975 la fin du Tour (43 fois)

Avant, il s'est terminé 7 fois au vélodrome de la Cipale dans les bois de Vincennes, 2 fois à Ville d'Avray dans l'Ouest Parisien et puis pour la plupart au Parc des Princes.

Sur ces 43 arrivées :
- 33 sprints massifs
- 5 succès à l'issue d'une échappée (Meslet en 1977, Knetemann en 1978, Hinault en 1979, Pierce en 1987 et Seigneur en 1994)
- 3 succès après avoir anticipé le sprint massif (Karstens en 1976, Verschuere en 1980 et Vinokourov en 2005)
- 1 contre-la-montre (Lemond en 1989)

Depuis 2013, l'arrivée a lieu dans la soirée.

Il y a eu 35 coureurs différents vainqueur sur les Champs-Elysées.

Les quatre victoires françaises : Alain Meslet en 1971, Bernard Hinault en 1979 et 1982, Eddy Seigneur en 1994 et Jean-Patrick Nazon en 2003.

Les deux vainqueurs du Tour qui ont remporté l'étape finale : Bernard Hinualt en 1979 et 1982 et Greg LeMond en 1989.

Record de victoires sur les Champs-Elysées : 4 par Mark Cavendish (quatre coureurs avec deux victoires). En remportant l'étape en 2012 en portant le maillot arc-en-ciel, il est le premier champion du monde en titre à s'imposer à Paris. En 1939, le belge Marcel Kint , champion du monde en 1938, avait gagné la dernière étape du Tour au Parc des Princes. D'autres vainqueurs comme Maertens, Hinault ou LeMond avaient gagné mais avant leur sacre mondial.

Tous les vainqueurs  à Paris: 1975 : Godefroot BEL - 1976 : Maertens BEL (clm) et Karstens HOL - 1977 : Thurau ALL (clm) et Meslet FRA - 1978 : Knetemann HOL - 1979 : Hinault FRA - 1980 : Verschuere BEL - 1981 : Maertens BEL - 1982 : Hinault FRA - 1983 : Glaus SUI - 1984 : Vanderaerden BEL - 1985 : Matthijs BEL - 1986 : Bontempi ITA - 1987 : Pierce USA - 1988 : Van Poppel HOL - 1989 : Lemond USA (clm) - 1990 : Museeuw BEL - 1991 : Konyshev RUS - 1992 : Ludwig ALL - 1993 : Abdoujaparov OUZ –1994 : Seigneur FRA - 1995 : Abdoujaparov OUZ - 1996 : Baldato ITA - 1997 : Minali ITA - 1998 : Steels BEL - 1999 : McEwen AUS - 2000 : Zanini ITA - 2001 : Svorada RTC - 2002 : McEwen AUS - 2003 :  Nazon FRA - 2004 : Boonen BEL - 2005 : Vinokourov KAZ - 2006 : Hushovd NOR - 2007 : Bennati ITA - 2008 : Steegmans BEL - 2009 : Cavendish GBR - 2010 : Cavendish GBR - 2011 : Cavendish GBR - 2012 : Cavendish GBR - 2013 : Kittel ALL - 2014 : Kittel ALL - 2015 : Greipel ALL - 2016 : Greipel ALL - 2017 : Groenewegen NED.



Rétro sur la première victoire d’étape 1ère victoire française : Maurice Garin en 1903 - 1ère suisse : Charles Laeser en 1903 - 1ère luxembourgeoise : François Faber en 1908 - 1ère belge : Cyrille Van Hauwaert en 1909 - 1ère italienne : Ernesto Azzini en 1910 - 1ère espagnole : Salvador Cardona en 1929 - 1ère autrichienne : Max Bulla en 1931 - 1ère allemande : Kurt Stöpel en 1932 - 1ère néerlandaise : Theo Middelkamp en 1936 - 1ère britannique : Brian Robinson en 1958 - 1ère irlandaise : Seamus Elliott en 1963 - 1ère portugaise : Joaquim Agostinho en 1969 - 1ère danoise : Mogens Frey en 1970 - 1ère australienne : Phil Anderson en 1982 - 1ère colombienne : Luis Herrera en 1984 - 1ère américaine : Greg LeMond en 1985 - 1ère norvégienne : Dag Otto Lauritzen en 1987 - 1ère canadienne : Steve Bauer en 1988 - 1ère mexicaine : Raul Alcala en 1989 - 1ère soviétique : Dimitri Konyshev en 1990 - 1ère brésilienne : Mauro Ribeiro en 1991 - 1ère ouzbèke : Djamolidine Abdoujaparov en 1993 - 1ère polonaise : Zenon Jaskula en 1993 - 1ère tchèque : Jan Svorada en 1994 - 1ère lettone : Piotr Ugrumov en 1994 - 1ère ukrainienne : Sergei Outschakov en 1995 - 1ère suèdoise : Magnus Bäckstedt en 1998 - 1ère estonienne : Jaan Kirsipuu en 1999 - 1ère kazhake : Aleksandr Vinoukorov en 2003 - 1ère sud-africaine : Robert Hunter en 2004 -1ère slovaque : Peter Sagan en 2012 - 1ère lituanienne : Ramunas Navardauskas en 2014 - 1ère slovène : Primoz Roglic en 2017.


Les maillots du TOUR DE FRANCE
- le maillot jaune est porté par le premier coureur du classement général (au temps).

 - le maillot vert est porté par le premier coureur du classement par points (calculé sur les classements à l’arrivée d’une étape et lors des sprints intermédiaires). Néanmoins, il faut terminer le Tour avec une arrivée sur le Champs-Elysées.

 - le maillot à pois rouges (avant 1975, Grand Prix de la Montagne) est porté par le meilleur grimpeur (franchissement des cols classés selon les difficultés en 5 catégories). Il faut terminer le Tour.

 - le maillot blanc est porté par le meilleur jeune. 

Meilleur grimpeur du Tour (Grand Prix de la Montagne) 

Le vainqueur porte le maillot à pois (créé en 1975)

- Richard Virenque (dans les années 1990 et 2000) fut 7 fois meilleur grimpeur. Frederico Bahamontes (dans les années 1950) et Lucien Van Impe (dans les années 1970) ont été 6 fois meilleur grimpeur du Tour. Richard Virenque l’a été 4 fois de suite.

- Six coureurs l'ont remporté plus d'une fois : Van Impe, Herrera, Chiappucci, Virenque, Jalabert et Rasmussen.

- Dix-sept Français ont porte le maillot à pois.

- Maillot à pois par nationalité : 17 pour la France, 5 la Colombie, 4 l'Italie, 3 l'Espagne, 2 le Danemark, la Grande-Bretagne et la Pologne et les Pays-Bas, 1 la Suisse.

- Record de points récoltés sur une édition : 579 par Richard Virenque en 1997.

- Sept coureurs ont réalisé le doublé Maillot Jaune/Maillot à pois : Froome en 2015, Sastre en 2008, Merckx en 1969 et 1970, Bahamontes en 1959, Coppi en 1949 et 1952, Bartali en 1938 et 1948 et Maes en 1939.

1933 : Trueba ESP - 1934 : Vietto FRA - 1935 : Vervaeke BEL - 1936 : Berrendero ESP - 1937 : Vervaeke BEL - 1938 : Bartali ITA - 1939 : Maes BEL - 1947 : Brambilla ITA - 1948 : Bartali ITA - 1949 : Coppi ITA - 1950 : Bobet FRA - 1951 : Geminiani FRA - 1952 : Coppi ITA - 1953 : Lorono ESP - 1954 : Bahamontes ESP - 1955 : Gaul LUX - 1956 : Gaul LUX - 1957 : Nencini ITA - 1958 : Bahamontes ESP - 1959 : Bahamontes ESP - 1960 : Massignan ITA - 1961 : Massignan ITA - 1962 : Bahamontes ESP - 1963 : Bahamontes ESP - 1964 : Bahamontes ESP - 1965 : Jimenez ESP - 1966 : Jimenez ESP - 1967 : Jimenez ESP - 1968 : Gonzalez ESP - 1969 : Merckx BEL - 1970 : Merckx BEL - 1971 : Van Impe BEL - 1972 : Van Impe BEL - 1973 : Torres ESP - 1974 : Perurena ESP - 1975 : Van Impe BEL - 1976 : Bellini ITA - 1977 : Van Impe BEL - 1978 : Martinez FRA - 1979 : Battaglin ITA - 1980 : Martin FRA - 1981 : Van Impe BEL - 1982 : Vallet FRA - 1983 : Van Impe BEL - 1984 : Millar GBR - 1985 : Herrera COL - 1986 : Hinault FRA - 1987 : Herrera COL - 1988 : Rooks HOL - 1989 : Theunisse HOL - 1990 : Claveyrolat FRA - 1991 : Chiapucci ITA - 1992 : Chiapucci ITA - 1993 : Rominger SUI - 1994 : Virenque FRA - 1995 : Virenque FRA - 1996 : Virenque FRA - 1997 : Virenque FRA - 1998 : Rinero FRA - 1999 : Virenque FRA - 2000 : Botero COL - 2001 : Jalabert FRA - 2002 : Jalabert FRA -2003 : Virenque FRA - 2004 : Virenque FRA - 2005 : Rasmussen DEN - 2006 : Rasmussen DEN - 2007 : Soler COL - 2008 : Kohl AUT - 2009 : Pellizotti ITA - 2010 : Charteau FRA - 2011 : S. Sanchez ESP - 2012 : Voeckler FRA - 2013 : Quintana COL - 2014 : Majka POL - 2015 : Froome GBR - 2016 : Majka POL- 2017 : Barguil FRA.

   

Classement par points
 

Record:

- Cinq fois vainqueur Erik Zabel (1997 à 2001) et Peter Sagan (2012 à 2016), 4 fois Sean Kelly (1982, 1983, 1985, 1989)
1953 : Schaer SUI - 1954 : Kubler SUI - 1955 : Ockers BEL - 1956 : Ockers BEL - 1957 : Forestier FRA - 1958 : Graczyk FRA - 1959 : Darrigade FRA - 1960 : Graczyk FRA - 1961 : Darrigade FRA - 1962 : Altig ALL - 1963 : Van Looy BEL -­ 1964 : Janssen HOL - 1965 : Janssen HOL -­ 1966 : Planckaert BEL - 1967 : Janssen HOL - 1968 : Bitossi ITA - 1969 : Merckx BEL - 1970 : Godefroot BEL - 1971 : Merckx BEL - 1972 : Merckx BEL - 1973 : Van Springel BEL - 1974 : Sercu BEL - 1975 : Van Linden BEL - 1976 : Maertens BEL - 1977 : Esclassan FRA - 1978 : Maertens BEL - 1979 : Hinault FRA - 1980 : Pevenage - 1981 : Maertens BEL - 1982 : Kelly IRL -­ 1983 : Kelly IRL - 1984 : Hoste - 1985 : Kelly IRL - 1986 : Vanderaerden BEL - 1987 : Van Poppel HOL - 1988 : Planckaert BEL - 1989 : Kelly IRL -­ 1990 : Ludwig ALL - 1991 : Abdoujaparov OUZ - 1992 : Jalabert FRA - 1993 : Abdoujaparov OUZ - 1994 : Abdoujaparov OUZ - 1995 : Jalabert FRA -­ 1996 : non décerné (dopage Zabel) - 1997 : Zabel ALL - 1998 : Zabel ALL - 1999 : Zabel ALL - 2000 : Zabel ALL - 2001 : Zabel ALL -­ 2002 : McEwen AUS -­ 2003 : Cooke AUS -­ 2004 : McEwen AUS - 2005 : Hushovd NOR - 2006 : McEwen AUS - 2007 : Boonen BEL - 2008 : Freire ESP - 2009 : Hushovd NOR - 2010 : Petacchi ITA - 2011 : Cavendish GBR - 2012 : Sagan SVK - 2013 : Sagan SVK - 2014 : Sagan SVK - 2015 : Sagan SVK - 2016 : Sagan SVK - 2017 : Matthews AUS.


Classement par équipes   (équipes nationales de 1930 à 1961 et en 1967 et 1968 ; équipes de marques depuis 1962)  

1930 : France -  1931 : Belgique -  1932 : Italie -  1933 : France -  1934 : France -  1935 : Belgique -  1936 : Belgique -  1937 : France -  1938 : Belgique -  1939 : Belgique -  1947 : Italie -  1948 : Belgique -  1949 : Italie -  1950 : Belgique -  1951 : France -  1952 : Italie -  1953 : Pays-Bas -  1954 : Suisse -  1955 : France -  1956 : Belgique -  1957 : France -  1958 : Belgique -  1959 : Belgique -  1960 : France -  1961 : France -  1962 : St Raphaël-Helyett -  1963 : St Raphaël- Gitane -  1964 : Pelforth-Sauvage-Lejeune -  1965 : Kas -  1966 : Kas -  1967 : France -  1968 : Espagne -  1969 : Faema -  1970 : Salvarini -  1971 : Bic -  1972 : Gan-Mercier -  1973 : Bic -  1974 : Kas -  1975 : Gan-Mercier -  1976 : Kas -  1977 : Ti-Raleigh -  1978 : Miko-Mercier -  1979 : Renault-Gitane -  1980 : Miko-Mercier -  1981 : Peugeot-Esso -  1982 : Coop-Mercier -  1983 : Ti-Raleigh -  1984 : Renault-Elf -  1985 : La Vie Claire -  1986 : La Vie Claire -  1987 : Système U -  1988 : PDM -  1989 : PDM -  1990 : Z -  1991 : Banesto -  1992 : Carrera -  1993 : Carrera -  1994 : Festina -  1995 : Once -  1996 : Festina -  1997 : Deutsche Telekom -  1998 : Cofidis -  1999 : Banesto -  2000 : Kelme -  2001 : Kelme -  2002 : Once-Eroski -  2003 : Team CSC -  2004 : T. Mobile -  2005 : T. Mobile -  2006 : T. Mobile -  2007 : Discovery Channel - 2008 : Team CSC- 2009 : Astana - 2010 : Team RadioShack - 2011 : Garmin-Cervelo - 2012 : RadioShack-Nissan - 2013 : Saxo Bank - Tinkoff Bank - 2014 : AG2R - La Mondiale - 2015 : Movistar - 2016 : Movistar - 2017 : Sky.

Classement du Meilleur Jeune (maillot blanc)

  Ce classement récompense les coureurs âgés de moins de 25 ans qui terminent le Tour et sont classés dans l'ordre selon le classement général du Tour.
Record : 3 fois vainqueur : Ullrich (1996 à 1998) et A. Schleck (2008 à 2010)
   

        Meilleur Jeune         2eme         3eme    
  1975   Francesco Moser   Italie   Hennie Kuiper   Pays-Bas   André Roméro   France
  1976   Enrique Martinez   Espagne   Alain Meslet   France   Bert Pronk   Pays-Bas
  1977   Dietrich Thurau   Allemagne   Alain Meslet   France   Pierre-Raymond Villemiane   France
  1978   Henk Lubberding   Pays-Bas   Sven-Ake Nilsson   Suède   René Bittinger   France
  1979   Jean-René Bernaudeau   France   Claude Criquielion   Belgique   Johan Van De Velde   Pays-Bas
  1980   Johan Van De Velde   Pays-Bas   Claude Criquielion   Belgique   Daniel Plummer   Belgique
  1981   Peter Winnen   Pays-Bas   Claude Criquielion   Belgique   Phil Anderson   Australie
  1982   Phil Anderson   Australie   Kim Andersen   Danemark   Marc Madiot   France
  1983   Laurent Fignon   France   Angel Arroyo   Espagne   Stephen Roche   Irlande
  1984   Greg LeMond   États-Unis   Pedro Munoz   Espagne   Niki Rüttimann   Suisse
  1985   Fabio Parra   Colombie   Eduardo Chozas   Espagne   Steve Bauer   Canada
  1986   Andrew Hampsten   Etats-Unis   Ronan Pensec   France   Jean-François Bernard   France
  1987   Raul Alcala   Mexique   Erik Breukink   Pays-Bas   Gilles Sanders   France
  1988   Erik Breukink   Pays-Bas   Raul Alcala   Mexique   Janusz Kuum   Norvège
  1989   Fabrice Philipot   France   William Palacio   Colombie   Gérard Rué   France
  1990   Gilles Delion   France   Pascal Lino   France   Dimitri Konyshev   URSS
  1991   Alvaro Mejia   Colombie   Gerrit De Vries   Pays-Bas   Dominik Krieger   Allemagne
  1992   Eddy Bouwmans   Pays-Bas   Richard Virenque   France   Jim Van de Laer   Belgique
  1993   Antonio Martin   Espagne   Oliviero Rincon   Colombie   Richard Virenque   France
  1994   Marco Pantani   Italie   Richard Virenque   France   Bo Hamburger   Danemark
  1995   Marco Pantani   Italie   Bo Hamburger   Danemark   Beat Zberg   Suisse
  1996   Jan Ullrich   Allemagne   Peter Luttenberger   Autriche   Manuel Fernandez   Espagne
  1997   Jan Ullrich   Allemagne   Peter Luttenberger   Autriche   Michael Boogerd   Pays-Bas
  1998   Jan Ullrich   Allemagne   Christophe Rinero   France   Giuseppe Di Grande   Italie
  1999   Benoit Salmon   France   Mario Aerts   Belgique   Tomas Francisco Garcia   Espagne
  2000   Francisco Mancebo   Espagne   Guido Trentin   Italie   Grischa Niermann   Allemagne
  2001   Oscar Sevilla   Espagne   Francisco Mancebo   Espagne   Jorg Jaksche   Allemagne
  2002   Ivan Basso   Italie   Nicolas Vogondy   France   Christophe Brandt   Belgique
  2003   Denis Menchov   Russie   Mikel Astarloza   Espagne   Juan Miguel Mercado   Espagne
  2004   Vladimir Karpets   Russie   Sandy Casar   France   Thomas Voeckler   France
  2005   Yaroslav Popovych   Ukraine   Andrey Kashechkin   Kazakhstan   Alberto Contador   Espagne
  2006   Damiano Cunego   Italie   Marcus Fothen   Allemagne   Matthieu Sprick   France
2007   Alberto Contador   Espagne   Mauricio Soler   Colombie   Amets Txurruka Espagne 
2008 Andy Schleck Luxembourg Roman Kreuziger Rép. Tchèque Vincenzo Nibali Italie
2009 Andy Schleck Luxembourg Vincenzo Nibali Italie Roman Kreuringer Rép. Tchèque
2010 Andy Schleck Luxembourg Robert Gesink Pays-Bas Roman Kreuzinger Rép. Tchèque
2011 Pierre Rolland France Rein Taaramae Estonie Jérôme Coppel France
2012 Tejay Van Garderen Etats-Unis Thibaut Pinot France Steven Kruijswijk Pays-Bas
2013 Nairo Quintana Colombie Andrew Talansky Etats-Unis Michal Kwiatkowski Pologne
2014 Thibaut Pinot France Romain Bardet France Michal Kwiatkowski Pologne
2015 Nairo Quintana Colombie Romain Bardet France Warren Barguil France
2016 Adam Yates Grande Bretagne Louis Meintjes Afrique du Sud Emanuel Buchmann Allemagne
2017 Simon Yates Grande Bretagne Louis Meintjes Afrique du Sud Emanuel Buchmann Allemagne
Les vainqueurs d’étapes

  1903
Garin 3 - Aucouturier 2 - Laeser
 1904
Dortignacq 2 - Frederick - Faure - Cornet - Beaugendre
  1905
Trousselier 5 - Aucouturier 3 - Dortignacq 3
  1906
Pottier 5 - Trousselier 4 - Passerieu 2 - Georget - Dortignacq
  1907
Georget 6 - Trousselier 2 - Garrigou 2 - Petit-Breton 2 - Passerieu 2 - Cadolle
  1908
Petit-Breton 5 - Faber 4 - Passerieu 3 - Dortignacq - Paulmier
  1909
Faber 6 - Alavoine 2 - Van Houwaert - Paul - Menager - Trousselier - Garrigou - Duboc
  1910
Lapize 4 - Faber 3 - Crupelandt - Georget - Maitron - Paulmier - Paul - Trousselier - Garrigou - Azzini
  1911
Duboc 4 - Garrigou 2 - Faber 2 - Crupelandt 2 - Godivier 2 - Masselis - Georget - Brocco
  1912
Christophe 3 - Defraye 3 - Alavoine 3 - Borgarello 2 - Lapize - Mottiat - Heusghem - Crupelandt
  1913
Buysse 6 - Faber 2 - Micheletto - Masselis - H.Pelissier - Vanlerberghe - Thys - Garrigou - Lambot
  1914
H.Pelissier 3 - Rossius 2 - Egg 2 - Faber 2 - Thys - Engel - Lambot - Alavoine - Lapize - Garrigou
  1919
Alavoine 5 - Barthelemy 4 - Lucotti 2 - Rossius - H.Pelissier - F.Pelissier - Lambot
  1920
Thys 4 - Lambot 2 - Rossius 2 - H.Pelissier 2 - Heusghem 2 - Mottiat - Scieur - Goethals
  1921
 Mottiat 4 - Goethals 3 - Scieur 2 - Bellenger - Heusghem - Lucotti - Lambot - Barthelemy - Sellier
  1922
Thys 5 - Alavoine 3 - Jacquinot 2 - E.Masson 2 - Bellenger - Gay - Sellier
  1923
Alavoine 3 - H.Pelissier 3 - Jacquinot 2 - Goethals 2 - Bottechia - Dejonghe - Buysse - Muller - Bellenger
  1924
Bottechia 4 - Bellenger 2 - Thys 2 - Frantz 2 - Beeckman - Goethals - Huysse - Mottiat - Brunero - Alancourt
  1925
Bottechia 4 - Frantz 4 - Martin 3 - L.Buysse 2 - Bellenger - Mottiat - Benoit - Beeckman - Aymo
  1926
Frantz 4 - Van Dam 3 - L.Buysse 2 - Dossche 2 - J.Buysse - Van Slembrouck - Sellier - Benoit - Aymo - Van De Casteele
  1927
Leducq 3 - Frantz 3 - Van Slembrouck 2 - Dewaele 2 - Martin 2 - Verhaegen 2 - Benoit 2 - Descorte 2 - F.Pelissier - Van De Casteele - Le Drogo -A. Magne - Vervaecke - Geldhof
  1928
Frantz 5 - Leducq 4 - A.Magne 2 - Dewaele 2 - Fontan 2 - Rebry - Verhaegen - Bidot - Moineau - P.Magne - Mauclair - Huot
  1929
Leducq 5 - Frantz 2 - Dossche - Taverne - De Lannoy - Van Slembrouck - Le Drogo - Moineau - Cardona - Demuysere - Bidot - Faure - Rebry - Vervaecke - C.Pelissier - Van Rysselberghe - Dewaele
  1930
C.Pelissier 8 - Guerra 3 - Binda 2 - Leducq 2 - Taverne - Aerts - Merviel - A.Magne - Peglion - Bonduel
  1931
 5 - Di Paco 5 - Bulla 3 - Demuysere 2 - Hamerlinck 2 - Battesini - Godinat - Loncke - A.Magne - Gestri - Leducq - Rebry
   1932
Leducq 6 - Di Paco 4 - Bonduel 2 - Aerts - Stoepel - Ronsse - Pesenti - Orecchia - Camusso - R.Lapebie - Loncke - Rebry
  1933
Aerts 6 - Guerra 5 - Speicher 3 - Leducq 2 - Louyet 2 - Archambaud 2 - Schepers - Cornez - Le Greves
   1934
Speicher 5 - R.Lapebie 5 - Le Greves 4 - Vietto 4 - A.Magne 2 - Martano - Vignoli - Meini - Louviot - S.Maes
  1935
Aerts 4 - Le Greves 4 - R.Maes 3 - C.Pelissier 2 - Di Paco 2 - Archambaud 2 - Morelli 2 - Vietto 2 - Camusso - Bergamaschi - Speicher - S.Maes - Moineau - Leducq
  1936
Le Greves 5 - S.Maes 4 - Maye 2 - Meulenberg 2 - Egli - Wierinckx - Clemens - Archambaud - Middelkamp - Goasmat - Level - Ezquerra - Ducazeaux - Kint - Vervaecke - A.Magne - Mersch
  1937
Meulenberg 4 - R.Lapebie 3 - Amberg 2 - Bautz 2 - Majerus - Archambaud - Generati - Puppo - S.Maes - Deloor - Bartali - Wengler - Weckerling - Vervaecke - Danneel - Antoine - Pedroli - Camusso - Canardo - Berrendero -

F.Chocque - Braeckeveldt - Passat - P.Chocque - Vissers
  1938
Vervaecke 4 - Meulenberg 3 - Kint 3 - Frechaut 3 - Bartali 2 - A.Magne 2 - Servadei 2 - Oberbeck - Majerus - Schulte - Rossi - Middelkamp - Van Schendel - Gianello - E.Masson Jr - Galateau - Neuville - Leducq
  1939
Archambaud 4 - Fournier 2 - Kint 2 - Jaminet 2 - S.Maes 2 - Cloarec 2 - R.Maes - Tassin - Louviot - Storme - Pages - Passat - Litschi - Vissers - Galateau - Neuens - Gallien - Van Schendel - Nuens - Le Greves
  1947
Robic 3 - Kübler 2 - Vietto 2 - Camellini 2 - Teisseire 2 - Ronconi - Fachtleitner - Massal - Bourlon - Tacca - Tassin - Tarchini - Impanis - Diot - Schotte
  1948
Bartali 7 - Impanis 2 - Corrieri 2 - L.Bobet 2 - Rossello - G.Lapebie - Pras - Remy - Sciardis - Van Dick - Lambrechts - Gauthier
  1949
Coppi 3 - Van Steenbergen 2 - Dussault - Lambrechts - Callens - Teisseire - Kübler - Deledda - G.Lapebie - Caput - F.Magni - Robic - Idee - Goldschmitt - Keteleer - Bartali - Rossello - Geminiani
  1950
Kübler 3 - Geminiani 2 - Pasotti 2 - Goldschmitt - Leoni - Ockers - Corrieri - Lauredi - F.Magni - Dussault - Bartali - Blomme - Molines - Dos Reis - Diederich - L.Bobet - Sciardis - Baffert
  1951
Koblet 5 - Rosseel 2 - Biagioni 2 - Ruiz 2 - Rossi - Diederich - Meunier - Leveque - Muller - Geminiani - Van Est - L.Bobet - F.Magni - Baeyens - Coppi - Derijcke - Deledda
  1952
Coppi 5 - Rosseel 2 - F.Magni 2 - Geminiani 2 - Van Steenbergen - Lauredi - Molineris - Diederich - Diggelman - Nolten - Remy - Robic - Decaux - Dekkers - Vivier - Rolland
  1953
Schaer 2 - L.Bobet 2 - W.Wagtmans 2 - F.Magni 2 - Bober - Voorting - Mallejac - Van Geneugden - Isotti - Nolten - Lorono - Robic - Darrigade - Lauredi - Quennehem - Quentin - Van Est - Meunier
  1954
A.De Bruyne 3 - L.Bobet 3 - Bauvin 2 - Kübler 2 - Forlini 2 - W.Wagtmans - Dussault - Suisse - Van Est - Vivier - Faanhoff - Ockers - Forestier - L.Lazarides - Dotto - Teisseire - F.Mahe - Varnajo
  1955
L.Bobet 2 - Poblet 2 - Brankart 2 - Gaul 2 - Hollande - Rolland - Kemp - R.Hassenforder - Darrigade - Hinsen - Geminiani - L.Lazarides - Fantini - De Groot - Caput - Pezzi - Van Steenbergen - W.Wagtmans - Forestier
  1956
R.Hassenforder 4 - Defilippis 3 - A.De Bruyne 3 - Gaul 2 - Darrigade - Padovan - Morvan - Fantini - Poblet - Schmitz - Thomin - Forestier - Ockers - Bover - Nencini
  1957
Anquetil 4 - Darrigade 3 - Privat 3 - P.Baffi 2 - R.Hassenforder 2 - Nencini 2 - De Filippis 2 - France - Janssens - Bauvin - Trochut - Stablinski - Bourles
  1958
Darrigade 5 - Gaul 4 - P.Baffi 3 - Bahamontes 2 - Van Geneugden 2 - Voorting - Bauvin - Gainche - Sabbadini - Robinson - Padovan - Bergaud - Nencini -
  1959
Darrigade 2 - Graf 2 - Bruni 2 - Riviere 2 - Favero - Cazala - Graczyck - R.Hassenforder - Dejouhannet - Queheille - Janssens - Anglade - Le Dissez - Bahamontes - Gaul - Baldini - Robinson - Groussard
  1960
Graczyck 4 - Riviere 3 - De Filippis 2 - Battistini 2 - Van Geneugden 2 - Schepens - Privat - Darrigade - Gimmi - Proost - Van Aerde - F.Manzaneque - Graf - Beuffeuil
  1961
Darrigade 4 - Anquetil 2 - Pauwels 2 - Carlesi 2 - E.Daems - Novak - Bergaud - Jo.Planckaert - Stablinski - Forestier - Ignolin - Van Aerde - Massignan - Van Geneugden - Cazala
  1962
R.Altig 3 - E.Daems 3 - Cazala 2 - Anquetil 2 - Vannitsen 2 - Darrigade - Flandria/Faema - Van Den Berghen - - Zilverberg - Minieri - Bailetti - Pauwels - Bahamontes - Stablinski - Poulidor - Bruni - Benedetti
   1963
R.Van Looy 4 - Anquetil 4 - Ignolin 2 -De Breuker 2 - Pauwels - Pelforth - S.Elliott - Melckenbeeck - Bailetti - Janssen - Cerami - Darrigade - Bahamontes - F.Manzaneque - Brands
  1964
Sels 4 - Anquetil 4 - Darrigade 2 - Janssen 2 - Bahamontes 2 - J.Jimenez 2 - Van De Kerckhove - Kas - R.Altig - Derboven - H.Nijdam - De Roo - Poulidor - Stablinski - Beheyt
  1965
Gimondi 3 - Poulidor 2 - Reybroeck 2 - R.Van Looy 2 - J.Jimenez 2 - Ford - Van De Kerckhove - Sorgeloos - Van Espen - Sels - De Roo - Perez-Frances - Janssen - Durante - Fezzardi - Galera - Wright - Karstens
  1966
R.Altig 3 - Karstens 2 - Wi.Planckaert 2 - Sels 2 - Bitossi 2 - Reybroeck - Televizier - A.Van Vlieberghe - Depra - Mugnaini - Van Den Berghe - De Roo - Poulidor - Otano - J.Jimenez - Schutz - Bracke - H.Nijdam - Beuffeuil
  1967
Gimondi 2 - Basso 2 - Reybroeck 2 - Errandonea - Godefroot - Van Neste - Pingeon - Belgique - Van Springel - Wright - Aimar - Samyn - Riotte - Janssen - Hoban - Wolfshohl - F.Manzaneque - Mastrotto - Stablinski - Lemeteyer -

Binggell - Poulidor
  1968
Grosskost 2 - Bitossi 2 - Janssen 2 - Van Rijckeghem 2 - Pingeon 2 - E.De Vlaeminck - Belgique A - Chappe - Desvages - Dumont - Gonzales - Bellone - Pintens - Van Springel - Genet - Hoban - Huysmans - E.Leman - Izier
  1969
Merckx 6 - Hoban 2 - Agostinho 2 - Van Springel 2 - R.Altig - Basso - Faema - Stevens - E.Leman - R.Van Looy - Diaz - Dancelli - Pingeon - Gimondi - Reybroeck - Delsile - Matignon - Spruyt
  1970
Merckx 8 - Basso 3 - Godefroot 2 - Guimard - Zilioli - Faemino - Spruyt - R.De Vlaeminck - Gonzales-Linares - A.Vasseur - Frey - Mori - M.Wagtmans - A.Van Vlierberghe - Ocana - Thevenet - Raymond - Wolfshohl - Danguillaume
  1971
Merckx 4 - Fuente 2 - E.Leman 2 - Ocana 2 - Molteni - Karstens - A.Van Vlierberghe - M.Wagtmans - Genet - Guerra - Simonetti - Godefroot - Thevenet - Armani - Labourdette - Van Springel - Danguillaume - Krekels
  1972
Merckx 6 - Guimard 4 - Teirlinck 3 - Thevenet 2 - Van Linden - Gualazzini - Molteni - Godefroot - Duyndam - Hezard - Huysmans - Van Impe - M.Wagtmans - Bruyere
  1973
Ocana 6 - Thevenet 2 - Hoban 2 - Godefroot 2 - Zoetemelk 2 - Teirlinck - Catieau - Maes - Verstraeten - Guimard - Danguillaume - Lopez-Carril - Wright - Van Impe - Torres - David - Agostinho - Tollet
  1974
Merckx 8 - Sercu 3 - Danguillaume 2 - Gualazzini - Poppe - Dewitte - Molineris - Molteni - Guimard - Lopez-Carril - Spruyt - Hoban - Genet - Poulidor - Campaner - Vianen - Pollentier
  1975
Thevenet 2 - Van Impe 2 - Van Linden 2 - Moser 2 - Priem - Dewitte - Rottiers - Esclassan - De Meyer - Hoban - Smit - Gimondi - Zoetemelk - Pollentier - Knetemann - Lopez-Carril - Santambrogio - Godefroot
  1976
Maertens 8 - Zoetemelk 3 - Karstens 2 - Battaglin - Kuiper - Ti-Raleigh - Lasa - Parecchini - Esclassan - Viejo - Delisle - Teirlinck - Van Impe - Panizza - Pollentier - Bracke - Mathis
  1977
Thurau 5 - Sercu 3 - Knetemann 2 - Danguillaume 2 - Villemiane - Nazabal - Delepine - Esclassan - Raas - Fiat - Santambrogio - Thaler - Den Hertog - Quilfen - Wellens - Van Impe - Kuiper - Thevenet - Meslet
  1978
Hinault 3 - Raas 3 - Knetemann 2 - Maertens 2 - Esclassan 2 - Wa.Planckaert - Thaler - Ti-Raleigh - Kelly - Lasa - Lubberding - Martinez - Wellens - Zoetemelk - Kuiper - Seznec - De Meyer
  1979
Hinault 7 - Knetemann 2 - Ti-Raleigh 2 - Bittinger - Raas - Jacobs - L.Van Vliet - Delcroix - Maas - Seznec - Villemiane - De Meyer - Van Impe - Zoetemelk - Agostinho - Thurau - Parsani
  1980
Hinault 3 - Raas 3 - Kelly 2 - Zoetemelk 2 - Raleigh 2 - R.Pevenage - Lubberding - J.L.Gauthier - Oosterbosch - Priem - Knetemann - Martin - Peeters - Vallet - De Schoenmacker - Martinez - Loos - Verschuere
  1981
Maertens 6 - Hinault 5 - Ti-Raleigh 2 - Wijnands 2 - Willems 2 - Van De Velde 2 - Van Impe - Freuler - E.Planckaert - Kelly - Alban - Winnen
  1982
Hinault 4 - Breu 2 - Willems 2 - Knetemann 2 - Peeters - Anderson - Raas - Verschuere - Hoste - Ti-Raleigh - Mutter - Villemiane - Kelly - P.Simon - Winnen - A.Van Houwelingen
  1983
Oosterbosch 2 - Vanderaerden - Pirard - Coop-Mercier - Matthys - Demierre - Gaigne - Magrini - Chevallier - R.Millar - Clere - Andersen - Lubberding - Le Bigault - Arroyo - Laurent - Winnen - Michaud - Van Impe - Leleu - Fignon

- Glaus
  1984
Fignon 5 - Hoste 3 - Vanderaerden 2 - M.Madiot - Renault - Van Den Haute - Fereira - Jules - Raas - R.Millar - Poisson - Mentheour - A.De Wolf - Vichot - Herrera - Arroyo
  1985
Matthys 3 - Hinault 2 - Herrera 2 - Vanderaerden 2 - La Vie Claire - Solleveld - Manders - Castaing - Wijnants - Ducrot - Pedersen - Parra - Chozas - Vichot - Delgado - Roche - R.Simon - Lammerts - Lemond
  1986
Bontempi 3 - Hinault 3 - Marie - Verschuere - Systeme U - Phinney - Cabestany - Van De Velde - Peeters - E.Planckaert - Sarrapio - Dhaenens - Delgado - Lemond - Ruttimann - Hoste - Bernard - Chozas - R.Gorospe - Maechler
  1987
Van Poppel 2 - Bernard 2 - Clere 2 - Nijdam - Verhoeven - Carrera - Da Silva - Frison - Sergeant - Lavainne - Dominguez - Van Der Poel - Roche - Gayant - Phinney - Breukink - Lauritzen - Gölz - Clere - Delgado - Echave - Fignon -

Chozas - Pierce
  1988
Van Poppel 4 - Weinmann - Bauer - Panasonic - Da Silva - Nijdam - Yates - Tebaldi - Gölz - J.Simon - Parra - Rooks - Delgado - Ghirotto - Cubino - Van Der Poel - Bugno - Weltz - Marie - Martinez-Oliver
  1989
Lemond 3 - Nijdam 2 - Breukink - Da Silva - Super U - Alcala - Pelier - De Wilde - Earley - Indurain - R.Millar - Hermans - Tebaldi - Barteau - Rooks - Richard - Theunisse - Fignon - Fidanza
  1990
Bugno 2 - Breukink 2 - Musseuw 2 - Marie - Maassen - Panasonic - Argentin - Solleveld - Nijdam - Alcala - Ludwig - Ghirotto - Claveyrolat - Chozas - M.Lejaretta - Mottet - Indurain - Konyshev - Bontempi
  1991
Abdujaparov 2 - Mottet 2 - Indurain 2 - Marie 2 - Konyshev 2 - Ariostea - De Wilde - Nijdam - Van Poppel - Ribeiro - Anderson - Chiappucci - Cenghialta - Argentin - Lietti - Bugno - Claveyrolat - Ekimov
  1992
Indurain 3 - Arnould - Murgualday - Harmeling - Panasonic - Bontempi - Jalabert - Delion - Nevens - Van Poppel - Fignon - Jaermann - Chiapucci - Hampsten - Chioccioli - Roche - Colotti - Marie - P.Declerqu - Ludwig
  1993
Abdoujaparov 3 - Rominger 3 - Indurain 2 - W.Nelissen - Cipollini - Gb - Skibby - Bruyneel - Riis - Armstrong - Roscioli - Ludwig - Lino - Rincon - Jaskula - Chiapucci
  1994
Abdoujaparov 2 - Ugrumov 2 - Boardman - Van Poppel - Gb-Mg - Cabello - Minali - Bortolami - Svorada - Hamburger - Indurain - Durand - Leblanc - Virenque - Riis - Sörensen - Poli - Conti - Rodriguez - Seigneur
  1995
Cipollini 2 - Zabel 2 - Indurain 2 - Pantani 2 - Durand - Baldato - Gewiss - Blijlevens - Bruyneel - Zülle - Sciandri - Jalabert - Outschakov - Virenque - Armstrong - Abdoujaparov
  1996
Zabel 2 - Riis 2 - Moncassin 2 - Zülle - Cipollini - Saugrain - Blijlevens - Boogerd - Leblanc - Berzin - J.J.Gonzales-Pico - Richard - Sörensen - Abdoujaparov - Podenzana - Dufaux - Voskamp - Ullrich - Baldato
  1997
Zabel 3 - Cipollini 2 - Ullrich 2 - Pantani 2 - Minali 2 - Boardman - Vasseur - Blijlevens - Brochard - Desbiens - Virenque - Mengin - Stephens - Rous - Traversoni - Olano
  1998
Steels 4 - Ullrich 3 - Pantani 2 - Cipollini 2 - Boardman - Svorada - Heppner - Blijlevens - Durand - Van Bon - Massi - Nardello - O'grady - Backstedt
  1999
Cipollini 4 - Armstrong 4 - Steels 3 - D.Etxebarria 2 - Kirsipuu - Guerini - Dierckxsens - Commesso - Konyshev - Escartin - Mondini - Mc Ewen
  2000
Dekker 3 - Steels 2 - Pantani 2 - D.Millar - Once - Wüst - Van Bon - Agnolutto - Bettini - Ochoa - Garcia-Acosta - Botero - Virenque - Commesso - Armstrong - Zabel - Zanini
  2001
Armstrong 4 - Zabel 3 - Jalabert 2 - Moreau - Wauters - Credit Agricole - Kirsipuu - Dekker - Ivanov - Cardenas - Laiseka - Verbrugghe - Voigt - Baguet - Svorada
  2002
Armstrong 4 - Mc Ewen 2 - Botero 2 - Bertogliati - Freire - Once - Kirsipuu - Zabel - Mc Gee - Kroon - Halgand - Millar - Virenque - Boogerd - Frigo - Hushovd
  2003
Petacchi 4 – Mcgee - Cooke – Virenque – Mayo– Us Postal - Vinokourov – Piil – Flecha – Ullrich – Sastre – Simoni – Armstrong – Hamilton – Knaven – Lastras – Millar – Nazon
  2004
Armstrong 5 - Mc Ewen 2 - Boonen 2 - Cancellara - Kirsipuu - J.P.Nazon - Us Postal - O'grady - Pozzato - Hushovd - Virenque - Moncoutié - Basso - A.Gonzalez - Mercado
  2005
Mc Ewen 3 - Boonen 2 - Vinokourov 2 - Dicovery Channel - Armstrong - Zabriskie - Bernucci - Weening - Rasmussen - Valverde - Moncoutié - Totsching - Hincapie - Pereiro - Savoldelli - Serrano - Guerini
  2006
Mc Ewen 3 - Hushovd 2 - Freire 2 - Honchar 2 - Casper - Kessler - Calzati - Mercado - Menchov - Popovych - Voigt - Fedrigo - Schleck - Rasmussen - Landis - Tosatto
  2007
Cancellara 2 - Boonen 2 - Rasmussen 2 - Vinokourov 2 - Bennati 2 - Mc Ewen - Steegmans - Hushovd - Pozzato - Gerdemann - Soler - Vasseur - Hunter -  Contador - Casar - Leipheimer
2008
Cavendish 3 - Schumacher 2 - Ricco 2 - Valverde - Hushovd - Dumoulin -   Cavendish - L-L Sanchez - Piepoli - Arvesen - Freire - Gerrans - Dessel - Sastre - Burghardt - Chavanel Syl. - Steegmans
2009
Cavendish 6 - Contador 2 - Cancellara - Astana  - Voeckler - Hushovd - B. Feillu -  L-L Sanchez - Fédrigo - Sörensen - Haussler - Ivanov - Astarloza - F. Schleck - Garate
2010
Cavendish 5 - A. Schleck 2 - Cancellara 2 - Petacchi 2 - Chavanel 2 - Hushovd - Casar  - Rodriguez - Vinokourov - Riblon - Voeckler - Fédrigo
2011
Cavendish 5 -  Boasson Hagen 2 - Hushovd 2 - Evans  - P. Gilbert  - Garmin-Cervelo - Farrar  - Costa - L. L. Sanchez - Greipel - S. Sanchez -  Vanendert -  A. Schleck - Rolland - Martin
2012
Cavendish 3 -  Sagan 3 - Greipel 3 - Wiggins 2 - Voeckler 2 - Froome - Pinot -  Cancellara - Rolland - Millar - Sanchez - Fédrido - Valverde     2013 Kittel 4 - Froome 3 - Cavendish 2 - Costa 2 - Bakelants - Gerrans - Orica -
GreenEdge - Greipel - Sagan - D. Martin - T. Martin - Trentin - Riblon - Quintana
2014
Nibali 4 - Kittel 4 - Kristoff 2 - Majka 2 - Martin 2 - Boom - Greipel - Trentin - Kadri - Gallopin - Rogers - Navardauskas
2015
Greipel 4 - J. Roodriguez 2 - R. Dennis - T. Martin - Stybar - Cavendish - Vuillermoz - BMC - Froome - Majka - Van Avermaet - Cummings - Plaza - Geschke - Bardet - Nibali - Pinot
2016
Cavendish 4 - Sagan 3 - Froome 2 - T. Dumoulin 2 - Kittel - Van Avermaet - Cummings - Matthews - De Gendt - Pantano - Zakarin - Bardet - I. Izagirre - Greipel
2017
Kittel 5 - Barguil 2 - Matthews 2 - Thomas - Sagan - Démare - Aru - Calmejane - Uran - Bardet - Mollema - Roglic - Boasson Hagen - Bodnar - Groenewegen

Tous les résultats cyclisme


Copyright Sportquick/Promedi

.,.
Tags : Tour de France
Résultats et Champions


Vice-championne olympique de sprint par équipes en 2016 avec Anastasia Voinova. Championne du monde de la spécialité en 2016 et 2017 (avec Voinova) et du 500m en 2017. Championne d'Europe de vitesse par équipes en 2015 et 2016 (2eme en 2012 ; 3eme de la vitesse individuelle en 2017) et du 500 m en 2016 (3eme en 2015 et 2017). ...
La meilleure cycliste sur piste du moment (2 titres olympiques et 9 titres mondiaux). Championne olympique de vitesse individuelle en 2016 et par équipes en 2012 avec Miriam Welte (3eme en 2016 ; 4eme en individuel en 2012). Championne du monde de vitesse individuelle en 2014, 2015 et 2017 (2eme en 2013, 3eme en 2016), de vitesse par équipes en 2012, 2013 et 2014 (3eme en 2016 et 2017) et du keirin en 2014, 2016 et 2017 (3eme en 2012). Championne d'Europe de vitesse en 2013 et 2017 et de...
Australien d'origine. Champion du monde de keirin en 2011 et de vitesse par équipes en 2012 (3eme en 2006 ; 4eme en vitesse individuelle en 2012). 3eme des Jeux Olympiques en 2012 en vitesse individuelle (4eme par équipes). Champion du monde du keirin et de vitesse juniors en 2004. Vainqueur de la vitesse aux jeux du Commonwealth en 2010. Champion d'Australie de vitesse et de keirin en 2009 et 2011 et du kilomètre en 2009. Après sa non-sélection aux Jeux Olympiques de Rio de 2016, il déc...
Vice-champion olympique de keirin en 2012 et 3eme en vitesse par équipes en 2008 et 2012. Champion du monde de la discipline en 2010, 2011 et 2013 (3eme en 2007) et de keirin en 2009 (2eme en 2012 et 2013, 3eme en 2010, 4eme en 2016). Champion d'Europe de keirin en 2017 et de la vitesse par équipes en 2011 (2eme en 2017 ; 2eme en vitesse individuelle en 2011).   Copyright Sportquick/Promedi ...
Pistard très talentueux, il est devenu champion du monde de l'Omnium et de l'Américaine (avec Morgan Kneisky) en 2017 (2eme de l'Américaine en 2016). Champion d'Europe de la course aux points en 2014 (2eme en 2015), de poursuite par équipes en 2016 et 2017 et de l'Américaine en 2017 (2eme de l'Américaine en 2016 et 3eme de l'Omnium en 2016 et 2017). ...
Excellent sprinteuse, elle compte 61 victoires sur route depuis 2004 dont le Tour de Pologne en 2007 (plus 4 étapes), le Tour du Grand Montréal en 2009 (plus 3 étapes), le Tour du Qatar en 2009, 2010, 2013 et 2014 (12 étapes au total), l'Open de Suede à Vargarda en 2010, le Ride London Grand Prix en 2016, 3 étapes du Giro et 8 étapes du Tour de Hollande (2eme du classement final en 2009 et 2010). 2eme du Tour des Flandres en 2009 (3eme en 2008 et 2010), vice-championne des Pays-Bas sur r...
Organisée par l'European Cycling Union, la première édition des championnats d'Europe eut lieu en 1894. Actuellement, ils se déroulent chaque année, généralement au mois d'octobre, regroupant toues les disciplines de la piste. Cette compétition connut ses lettres de noblesse dans les années 1960/70 grâce aux victoires de grands coureurs tels les routiers Rik Van Steenbergen, Rudi Altig, Eddy Merckx et Dietrich Thurau ou les pistards Peter Post, Patrick Sercu, Rene Pijnen, Dann...
Organisée par l'European Cycling Union, la première édition des championnats d'Europe eut lieu en 1894. Actuellement, ils se déroulent chaque année, généralement au mois d'octobre, regroupant toues les disciplines de la piste. Cette compétition connut ses lettres de noblesse dans les années 1960/70 grâce aux victoires de grands coureurs tels les routiers Rik Van Steenbergen, Rudi Altig, Eddy Merckx et Dietrich Thurau ou les pistards Peter Post, Patrick Sercu, Rene Pijnen, Dann...
Organisée par l'European Cycling Union, la première édition des championnats d'Europe eut lieu en 1894. Actuellement, ils se déroulent chaque année, généralement au mois d'octobre, regroupant toues les disciplines de la piste. Cette compétition connut ses lettres de noblesse dans les années 1960/70 grâce aux victoires de grands coureurs tels les routiers Rik Van Steenbergen, Rudi Altig, Eddy Merckx et Dietrich Thurau ou les pistards Peter Post, Patrick Sercu, Rene Pijnen, Dann...
Organisée par l'European Cycling Union, la première édition des championnats d'Europe eut lieu en 1894. Actuellement, ils se déroulent chaque année, généralement au mois d'octobre, regroupant toues les disciplines de la piste. Cette compétition connut ses lettres de noblesse dans les années 1960/70 grâce aux victoires de grands coureurs tels les routiers Rik Van Steenbergen, Rudi Altig, Eddy Merckx et Dietrich Thurau ou les pistards Peter Post, Patrick Sercu, Rene Pijnen, Dann...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  - lance armstrong - jaan kirsipuu -  diverses - inigo landaluze