Happy Birthday :
jeudi 20 septembre 2018
Courses hippiques
 
Courses hippiques - Le trot devant le galop - Article du : 13/03/2013

Les parieurs français misent avant tout sur des courses de trot, devant celles de galop. Illustrations avec le palmarès des courses les plus populaires, disputées lors des meetings d’hiver. Pourquoi cet engouement ?

Le trot: c’est cette discipline que les parieurs français plébiscitent avant tout. En 2012 sur les dix courses hippiques où les montants en jeu étaient les plus élevés, sept étaient des courses de trot. La plus populaire, le Prix d’Amérique, a rassemblé 21,3 milliards d’euros de paris. Plutôt loin devant le Prix de l’Arc de Triomphe et ses chevaux de galop, qui ont réuni 18 milliards d’euros. C’est ce qu’indique un classement publié par Les Echos. La catégorie qui fait véritablement fureur auprès des parieurs reste le trot attelé. Toutes les courses de trot de ce palmarès sont attelées, à l’exception du Prix de Cornulier, qui se dispute en trot monté. Autre particularité, toutes ces courses de trot se disputent lors de meetings d’hiver, disputés à l’hippodrome de Vincennes.

Prix d’Amérique et de Lille très courus

Lors de l’édition 2013 de la course la plus prisée, le Prix d’Amérique, c’est Royal Dream qui s’est illustré, alors qu’il courait sans fer aux pieds pour la première fois de sa carrière. Il s’est imposé après avoir suivi l’offensive du favori Ready Cash. Ce dernier a perdu l’occasion de remporter un troisième titre cette année. Dans la suite du classement des courses les plus populaires, le Prix de Lille, également appelé Grand Prix du Portugal, arrive à la troisième place avec 16,4 milliards d’euros de mises. Lors de l’édition de cette année Triode De Fellière est arrivée en tête, devançant les seize autres chevaux sur cette course de 2 100 mètres.

Vient ensuite le Prix de Belgique (15,9 milliards d’euros de paris), course préparatoire et qualificative pour le Grand Prix d’Amérique. Cette année ce sont les deux premiers Yarrah Boko et Roxana de Barbray qui ont pu gagner le droit de participer au légendaire championnat du monde de trot attelé. Le prix de Bourgogne (15,6 milliards d’euros) a vu la victoire de Ready Cash pour la troisième année consécutive. Un succès qui a encore renforcé sa cote avant le Prix d’Amérique. Le Prix de Cornulier (15,6 milliards d’euros) s’est déroulé quant à lui cette année sur une piste déneigée pour l’occasion. C’est Singalo qui a remporté la dernière édition de ce championnat du monde des trotteurs sous la selle.

Carrière longue et proximité

D’où viendrait l’engouement des parieurs pour ces courses de trot ? Il pourrait s’expliquer par la durée de vie plus longue des chevaux de trot, à la différence de leurs homologues galopeurs. "La carrière des cracks galopeurs est radicalement plus courte", indique Christophe Ugnon, rédacteur en chef de Paris Turf, dans un article publié sur le site Slate. Le Prix de l’Arc de Triomphe, considéré comme le championnat du monde de galop pour les pur-sang, consacre généralement un champion âgé de trois ou quatre ans. Le Grand Prix d’Amérique quant à lui oppose des trotteurs ayant dix ans au maximum. Le grand public aurait donc davantage l’occasion de se familiariser avec les trotteurs.

Autre raison, le public se reconnaîtrait plus dans les propriétaires des chevaux de trot. Ces derniers sont souvent des gens modestes. Certains s’associent même à plusieurs pour acquérir un cheval. A l’inverse, les pur-sang appartiennent en général à de grandes fortunes parfois venues des émirats. Des éléments qui expliqueraient l’amour des Français pour le trot. Le Grand Prix d’Amérique catalyse véritablement la passion des turfistes pour les courses hippiques. En 2010 cette course a réuni les plus grosses sommes jouées par des parieurs sur une journée, avec un record de 39,9 millions d’euros. Quelque 2,5 millions de joueurs avaient misé ce jour-là.

Copyright Sportquick/Promedi

.,.

Résultats et Champions


C'est la course hippique plate la plus riche au monde avec 10 millions de dollars de dotations. Créée en 1996 par l'Emir Mohammed bin Rashid Al Maktoum, cette course de galop se déroule le dernier samedi de mars sur l'Hippodrome Meydan de Dubaï. Réservée aux pur-sang de 4 ans et plus (hémisphère nord) et 3 ans et plus (hémisphère sud), elle se dispute sur une distance de 2000 m sur une piste en dirt (mélange de sable, d'argile et de limon).  ...
Record de victoires pour un jockey : 4 par Jerry Bailey USA (1996, 1997, 2001 et 2002) Victoire française : Mickael Barzalona en 2012 avec Monterosso. Aucun cheval a remporté la course deux fois.     Copyright Sportquick/Promedi ...
Il fait partie de l'élite mondiale des jockeys de courses de plat grâce à ses nombreux succès en France et en Angleterre mais aussi à Hong Kong ou Dubaï. Vainqueur entre autres du Prix de l'Arc de Triomphe en 2003 et 2008, du Prix du Jockey Club en 2001, 2003 et 2006, du Grand Prix de Paris en 2002, 2006 et 2008, du Prix de Diane en 2004 et 2008. Parmi ses grands succès internationaux : la Dubai World Cup en 2018 et la Hong Kong Gold Cup en 2005. En 2000, il a réussi l'exploit de gag...
Entraîneur, driver de trot attelé et jockey de trot surnommé le 'Magicien de la Sarthe'. L'homme aux 16 Sulkys d'Or, il est l'un des plus grands drivers français de tous les temps. Il a atteint le cap des 5 000 victoires le 10 avril 2014. Parmi ses plus beaux succès : le Prix d'Amérique en 1999 (avec Monimaker), 2004 (Kesaco Phedo) et 2015 (Up and Quick), le Prix de France en 1999 et 2008 et le Prix de Paris en 2005, 2006 et 2007. 19 fois Sulky d'or (titre remis chaqu...
Record de l'épreuve : 3'12"35 (réduction kilométrique : 1'11"2) réalisé par Bold Eagle en 2017. Record de victoire pour un driver : 8 par Jean-René Gougeon surnommé 'le Pape de Vincennes' : 2 succès avec Roquépine, 3 avec Bellino II et 3 avec Ourasi. Seule femmes vainqueur : La Suédoise Helen Johansson ave Ina Scott en 1995. 172/1 C’est la plus grosse cote pour un lauréat de Prix d’Amérique. Il s’agit d’Oyonnax en 2010. Record de victoires : - 4 par Ourasi...
C'est la course de trot attelé la plus prestigieuse au monde qui a lieu le dernier dimanche du mois de janvier sur le hippodrome de Vincennes de Paris sauf en 1946 où la course s'est déroulée à Enghien (Vincennes et Longchamp étant occupé par du matériel militaire). Considérée comme étant un véritable championnat du monde, le Prix d'Amérique est organisé depuis 1920 et rassemble les dix-huit meilleurs cracks de la planète âgés de 4 à 10 ans (hongres exclus) qui s'élancent en dépa...
Une légende vivante du steeple avec trois victoires au Grand Steeple-Chase de Paris, en 2003, 2005 et 2009. 15 fois Cravache d'or en obstacles (un recod)  entre 1988 et 2004. Il affiche plus de 1 900 victoires, un autre record (l'ancien record jusqu'en 2000 dans le steeple était de 1 007 succès par Georges Parfrement).   Copyright Sportquick/Promedi ...
Il est considéré comme le plus grand jockey français de tous les temps, avec à son palmarès 4 Prix de l'Arc de Triomphe (1970, 1974, 1982 et 1984), 4 Grand Prix de Paris (1965, 1966, 1976 et 1985), 5 Prix de Diane (1962, 1972, 1973, 1976 et 1977), 9 Prix du Jockey Club (1965, 1966, 1968, 1970, 1978, 1979, 1984, 1985 et 1987) et 15 Cravaches d'or sur le plat (un record) entre 1960 et 1983. 3 314 victoires dont 3 275 en France.   Copyright Sportquick/Promedi ...
Jockey de de plat, il fait partie de l'élite mondiale des jockeys et monte certains des meilleurs chevaux de course du monde. Vainqueur de trois Prix de l'Arc de Triomphe, d'un Derby d'Epsom, de quatre Breeders' Cup et de deux Japan Cup au Japon, où il jouit d'une grande popularité. Cravache d'or sur le plat en 1996, 1997, 1999 et 2000.   Copyright Sportquick/Promedi ...
Il fait partie des meilleurs jockeys du moment. Quatre fois cravache d'or sur le plat, en 2004, 2008, 2009 et 2010.  Copyright Sportquick/Promedi ...

 

Photothèque SportQuick : 350.000 photos de sport à voir ici
 -  -  sans personnalité - paul kipsiele koech - ezekiel kemboi -