Devenez annonceur sur Sportquick.com, le site des passionnés de sport
Si vous avez aimé notre site,notez le . Nous avons besoin de votre soutien ! Merci.
 

SONDAGE

QUIZZ sportif : QUI SUIS-JE ?
Receveur, vainqueur des World Series en 1932, 1936, 1937, 1938, 1939, 1941 et 1943 avec les New York Yankees pour qui il a joué de 1928 à 1946 (1 789 matches, 202 home runs et 1 209 points produits).
La réponse ici

Baseball -  diverses

Baseball - Les légendes en baseball - Article du : 17/07/2011

Le ‘Hall of Fame’ (le Panthéon) du Baseball se trouve à Cooperstown.

Les noms des plus grands joueurs, tous Américains, y sont immortalisés tels :

- Babe Ruth (1895-1948). Le roi du baseball, sportif de légende et élu en 1988 “le plus grand sportif américain de l’histoire”. Sept fois vainqueur des World Series (3 avec les Boston Red Sox, 4 avec les NY Yankees). Il frappa plus de 40 home-runs lors de 11 saisons et termina sa carrière avec 714 home-runs et une moyenne à la batte de 342. Il est l’auteur de nombreux records.

- Cy Young (1867-1955). Le plus grand lanceur de tous les temps. 511 victoires (316 défaites) en 22 ans de carrière. En 1904, il disputa trois matches historiques : un match parfait et deux “no hitter”. Vainqueur des World Series en 1903 avec Boston. Le trophée du meilleur lanceur porte son nom.

- Walter Johnson (1887-1946). Le lanceur le plus rapide et ancien recordman des plus nombreux retraits par prise (strike out) : 3 509. Il a gagné 417 matches en carrière. Vainqueur des World Series en 1924 avec Washington.

- Warren Spahn (1921-2003). Le plus brillant lanceur gaucher du baseball avec Carlton. Il gagna durant 13 ans plus de 20 matches par saison (au total 363 victoires, record pour un gaucher). Il lança 63 blanchissages, record absolu. Vainqueur des World Series en 1957 avec Milwaukee.

- Mickey Cochrane (1903-1962). Un receveur d’élite qui excella à la batte et en défense. Il obtint une moyenne à la batte de 320. Triple vainqueur des World Series (2 avec Philadelphie et 1 avec Detroit).

- Lou Gehrig (1903-1941). Surnommé ‘Iron Horse’ qui joua sans interruption 14 saisons soit 2 130 matches. Il formait avec Babe Ruth le duo d’attaquants le plus dévastateur de l’histoire du baseball. Vainqueur de 7 World Series avec les New York Yankees. Elu meilleur joueur de l’American League en 1927 et 1936.

- Rogers Hornsby (1896-1963). L’un des plus grands batteurs avec Ty Cobb. Il frappa avec une moyenne de 400 minimum au cours de 3 saisons en atteignant le sommet des 424 en 1924. Elu meilleur de la National League en 1925 et 1929.

- Honus Wagner (1874-1955). Il joua durant 21 saisons et termina sa carrière avec 3 415 coups sûrs et une moyenne de batte de 327. Vainqueur des World Series en 1912 avec Boston.

- Pye Traynor (1899-1972). Le meilleur joueur de 3e base de l’histoire du baseball. Sa moyenne de batte fut de 320 et il frappa 2 416 coups sûrs. Vainqueur des World Series en 1925 avec Pittsburgh.

- Tyrus (Ty) Cobb (1886-1961). Il gagna 12 fois le titre de meilleur batteur et frappa 3 saisons avec une moyenne supérieure à 400. En 3 035 matches pour Detroit et Philadelphia il a fait 2 246 courses. Il reste le plus grand voleur de base de ce siècle et partit en retraite avec 892 bases volées et 4 1891 coups sûrs.

- Joe (Giuseppe Paolo) Di Maggio (1914-1999). Immigré italien qui épousa le mythe Marilyn Monroe. L’un des batteurs les plus purs. Trois fois élu ‘MVP’ de l’American League (1939, 41 et 47) avec une moyenne de 325 à la batte et 361 home-runs. 1736 matches joués et 2 214 coups sûrs en 13 saisons. Neuf fois titré en World Series avec les NY Yankees (en 13 saisons). En 1941, il signa l’exploit  de disputer 56 matches consécutifs (“the Streak” ou constance) en frappant au moins ‘un coup sûr’. A ce jour, ce record tient toujours.

- Stan Musial (21-11-20). D’origine polonaise, il a inscrit la plupart des records de la National League. En 22 ans dans l’équipe de St Louis, il gagna 7 fois le titre de meilleur batteur, 3 fois le titre de MVP de la National League (1943, 46 et 48) et 3 World Series. Il termina sa carrière avec 3 630 coups sûrs, une moyenne de 331 et 475 home-runs. Il fut l’un des premiers à devenir milliardaire grâce à ses placements.

- Willy Mays (6-5-31). Joueur noir (surnommé ‘Say Hey Kid’) qui remporta 4 fois le titre de meilleur frappeur et 2 fois le titre de MVP de la National League (1954 et 1965). Il effectua 660 home-runs dans sa carrière et frappa 3 283 coups sûrs. Vainqueur des World Series en 1954 avec les NY Giants.

Copyright Sportquick/Promedi

Votre commentaire
  

 

Aujourd'hui
Voir toutes les compétitions en streaming